Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  
Titre:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Artiste:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Paroles de Le jour où tu partiras

Interprétées par Oxmo Puccino

Télécharge cette sonnerie sur ton portable !
Feat K-Reen


Oxmo

Trop d'femmes et d'hommes, s'imaginaient love à la vie

pauvre l'avis que je donne ? Prouve-le sans le « mais »

Tous mes espoirs rêvent que c'soit faux

Surtout quand tu chuchotes «T'inquiète, moi j't'aime » y'a
faux

Et quand j't'interroge qui est-ce au phone,

T'hésites à m'répondre pour me pondre un truc léger style

« Quelle pile t'anime ? C'est qu'un ami, j't'ai dit qu'c'est toi
qu'j'aime

Les autres ? Pfff ! C'est toi qu'j'aime

C'est que le ciné et le resto pourquoi ça te gêne ?

Ce gars te jette autour de mon cou, m'en fous

C'est toi qu'j'aime »

Mais c'est la même promesse de chaque fille à chaque mec.

Le même speech pour s'mettre ensemble, le même pour ne plus
l'être.

Tu vois (t'as vu) à chaque fois que tu mens et qu'on
s'embrouille

À ces moments tu m'rappelles ce jour où tu partiras


CHORUS :
Dans la magie
des premiers jours

On s'était dit des mots d'amour

Qu'en est-il ? Les yeux nous pleurent

Tu n'es qu'à une larme de la haine

Dans la magie des premiers jours

On s'était dit des mots d'amour

Qu'en est-il ? Les yeux nous pleurent

Rien ne dure toujours

M'aimes-tu toujours ?


Oxmo

Franchement
quand j'pense à mes ex-liens d'affection

Hormis le sexuel ce fut formidable au début

Au début c'est souvent formidable puis ça vire à l'ordinaire

L'amour meurt, on s'écarte, on s'dit merde et les larmes
partent,

Et on s'tape comme des chiffons d'vant les gosses,

L'amour c'est faussement beau et même moche


K-Reen :
À nos amours
blessés, qui pleurent au point d'user,

Comme une rage cachée qui s'enflamme pour tout brûler.

Quand tu partiras, j'irai trouver plus loin l'amour en sursis

Sans folie voir, l'amour nous tue à coups de haine

À coups de « je t'aime »


CHORUS

Oxmo :

Beaucoup trop
laissent la mauvaise personne et regrettent

Jurent sur la vie de leur mère de changer

Esseulés, les jours risquent de s'allonger,

Les yeux se laissent aller comme une éponge gorgée d'eau

Assis le coude sur la cuisse, la joue sur la paume

Une goutte glisse de la joue et tombe sur le sol.

Elle subit comme celle qui aime quelqu'un qui ne l'aime plus

Son prochain ex-mec vient et lui dit « Ne pleure plus »

Arbre de vie, mes lignes profondes dans la tristesse

Sont mes racines, stoppe tout de suite tous ces chichis

Ton doute sur nous deux, poupée, nous assassine

Comme ce jour tu partiras.


CHORUS

Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲