Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  
Titre:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Artiste:#ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Paroles de Les petits hommes verts

Interprétées par Yves Duteil

Télécharge cette sonnerie sur ton portable !
Si un jour des petits hommes verts
Venus du fond des galaxies
Pour explorer notre univers
S'en venaient à passer ici

Nous verraient-ils tels que nous sommes
Avec nos vices et nos vertus
Ou bien leur regard sur les hommes
Aurait-il quelque chose en plus?

S'il existe dans les étoiles
D'autres êtres doués de raison
Pourraient-ils à valeur égale
Supporter la comparaison?

L'homme est un loup plein de sagesse
Un lion rempli de mansuétude
Un éléphant tout en finesse
Un singe qui a fait des études

Mais tout nu dans la forêt vierge
Face aux mygales et aux boas
Il n'a plus qu'à brûler un cierge
Pour échapper à son trépas

Est-ce une erreur de la nature
Un paradoxe désolant
Un avatar dans l'aventure
Un accroc dans le fil du temps?

Est-ce un caillou dans l'engrenage
Une fausse note dans l'harmonie
Une étape du grand voyage
Un fauteur de cacophonie?

C'est le seul être de la Terre
Qui soit capable à lui tout seul
D'anéantir tout l'univers
Pour se draper dans son linceul

Il a mis son intelligence
Au service de son instinct
Tout son génie et sa puissance
À trucider tous ses voisins

Il a vaincu la fièvre aphteuse
Et l'a stockée dans des flacons
Sur des missiles à tête chercheuse
Pour les envoyer sur le front

Le loup, le tigre et la panthère
Le scorpion, le rhinocéros
Le crocodile et la vipère
Sont moins cruels et moins féroces

Que cet animal sanguinaire
Sans scrupule et plein d'appétit
Qui détruirait jusqu'à sesfrères
Sans un remords et sans un cri

Voilà ce que diraientt sans doute
Les visiteurs des galaxies
Avant de reprendre la route
Vers leurs étoiles et leur pays

En programmant sur leurs antennes
Le début d'une épidémie
Qui réduirait la race humaine
À l'impuissance et à l'oubli

Je ne sais ce que nous réserve
L'avenir de l'humanité
Qu'il nous épargne et nous préserve
De semblables calamités

Méfions-nous des petits hommes verts
C'est ainsi qu'ils pourraient parler
À moins que l'Homme est ses chimères
D'ici-là n'aient beaucoup changé

À moins que l'Homme et ses chimères
D'ici-là n'aient beaucoup changé.

Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲