FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







"Ah ! C'est ça le ska !"

J'ai mon petit ami qui joue dans un groupe de ska. "Mais, au fait, tu pourrais au moins nous expliquer".


Origine : Jamaïque. Le "jazz" puis le "rhythm'n'blues" sont arrivés à Kingston dans le milieu des années 50. Le mélange de plusieurs styles, "jazz", "R&B" et le "mento" créèrent l'ancêtre du ska : le "shuffle". Au début des années 60, la Jamaïque s'apprêtait à obtenir son indépendance face aux anglais et les musiciens cherchaient un nouveau son propre à leur pays. Dans les ghettos où la vie était très rude, ceux-ci réussirent ce tour de force : marier le "jazz", le "R&B", le "calypso" et le "mento" afin de présenter une musique pour que tout le monde puisse s'éclater et faire un pied de nez au triste sort que la colonisation anglaise leur réservait. Sur une base d'un piano, d'une guitare, d'une basse et de cuivres, le ska était né. Il devint la première musique jamaïcaine véritablement commerciale. Le premier groupe à sortir du lot fut les "Skatalites". S'en suivirent "Desmond Dekker", "Prince Buster", "Sir Coxsone and Duke Reid", le chanteur cubain "Laurel Aitken" et le tromboniste "Don Drummond" qui restent la référence du genre de nos jours. L'évolution plus frénétique du ska devant l'ambiance morose de l'époque donna naissance au "rock steady" : musique favorite de ces jeunes issus de la classe pauvre des banlieues désaffectées connue sous le nom de "rude boys". Grâce aux premières maisons de disques comme Coxsone et Studio One, Treasure Isle et Trojan et à un grand nombre d'immigrants jamaïcains, le ska traversa l'océan atlantique jusqu'en Angleterre. Le ska était roi. Le "rock steady" prépara le chemin du reggae. D'ailleurs "The Wailers" (Peter Tosh, Bunny Wailer et Bob Marley) se disant eux aussi "rudies" signèrent leur premier contrat d'enregistrement. Enfin le reggae évolua vers le "dub" et le "dancehall". A la fin des années 70 des groupes multiraciaux combinèrent le "reggae" et le "punk", le "ska" et le "rock steady". Cet assemblage de vieux et de nouveaux sons donna le "two-tone" : mouvement musical réunissant noirs et blancs (d'où les logos et les vêtements que l'on remarque souvent) à une époque d'importantes tensions en Grande Bretagne. Quelques groupes : "Bad Manners", "The Specials", "Madness", "The Selecter", etc. Voilà le résultat de mes recherches. Depuis, le ska se décline en plusieurs styles et selon les influences de chacun. Veuillez pardonner mes erreurs si il y en a et me contacter pour d'éventuelles modifications. J'espère que vous aurez plaisir à lire cet article. Pour toi Mylène.
skalopes.com
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: "Ah ! C'est ça le ska !"
Posté par choupinette68 le 20/08/2004 07:57:29
Choutte ton article moi jais découver le ska avec Package un groupe pas encore tres connus pour vous mais je peus vous dire que dans le haut rhin il sont entrain de se faire une place qui sélargit chaques jours..........Voila.....bisous a tous et vive Package!!!!!!
Re: "Ah ! C'est ça le ska !"
Posté par patchanka le 20/08/2004 07:57:29
Sympa l'article, il a surtout servi à faire un p'tit coup de pub au groupe de ton copain, non ? Y a pas de mal à ça en même tps... 1ère partie des Caméléons qd même, ils gèrent !
A part ça, je partage l'avis de ceux qui me précèdent : ça fait pas de mal un saut à la ligne de tps en tps ! Sinon c'est pas mal résumé.
Re: "Ah ! C'est ça le ska !"
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:57:29
C'est vrai que le pavé, c'est pas terrible, mais bon, comme c'est pas très long, ça va.
Re: "Ah ! C'est ça le ska !"
Posté par $ lui $ le 20/08/2004 07:57:29
fr . wikipedia . org <- look et complète ton histoire du ska, comme le dit joe pas très digeste, et un article qui n'est pas assez étoffé mais c'est un bon début là dedans on va dire.. !
Re: "Ah ! C'est ça le ska !"
Posté par joe strummer le 20/08/2004 07:57:29
Article pas très complet et surtout très désagréable à lire, car il s'agit d'un pavé assez indigeste...
Un peu plus aéré, il n'en serait que meilleur.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Mylène Noita
38 ans, France.
Publié le 14 juillet 2004
Modifié le 14 juillet 2004
Lu 2 021 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143