Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Au secours de ma mère...

Mon père vient de quitter ma mère et pour elle tout c'est écroulé en une phrase, en un mot, en une seconde... Mais quand les parents se séparent les enfants souffrent aussi.


Ma mère, cette femme formidable qui m'a donné la vie n'est plus à présent que l'ombre d'elle-même. Elle a laissé ce sourire aux lèvres, qu'on lui connaissait si bien pour des larmes aux yeux qui reflètent sa tristesse. Elle a perdu sa gaiété et sa joie de vivre quand l'Homme de savie est parti avec une autre. Et cet Homme, c'est mon père. Celui que disait l'aimer, lui a pourtant brisé le coeur en partant. Vingt ans d'une vie partis en un coup de vent.






Ma mère porte à présent tout le poids d'une vie brisée et de celle de ces enfants, seule, sur ces épaules si fragiles et pourtant si fortes à la fois. A chaque larme, c'est un peu de son coeur qui se brise à nouveau. Son plus grand amour est parti et ses enfants n'y peuvent rien et ne le remplaçeront jamais mais pourtant ils l'aiment leur maman. Cette femme qui les a vu grandir, sourirre, rire mais aussi pleurer. Elle a su les consoler et c'est à présent leur tour de la consoler, de sécher ses larmes et de lui prouver combien ils l'aiment. Ma mère était si forte, elle avait des problèmes mais a toujours su les régler seule, sans jamais rien demander à personne. Mais là, ses enfants la sentent faiblir et mourir au fur et à mesure que les jours s'égrennent.


Trois mois se sont écoulés depuis leur rupture mais ma mère souffre de plus en plus et nous ne savons plus comment l'aider, comment la soutenir dans cette épreuve qui la tue lentement. Elle ne vit plus qu'avec le fantôme de mon père, elle se fiche de tout et même de la vie. Pour nous, ses enfants, c'est l'enfer. Aucun mot et aucun geste ne la réconfortent. Nous nous perdons entre ses larmes et ses sourires forçés. Elle nous répète qu'elle l'aime, qu'elle ne peut pas vivre sans lui mais la vie est ainsi faite... La situation est d'autant plus difficile que ma mère ne vit plus et je dois souvent tout assumer pour mon frère. Lui aussi souffre terriblement de cette situation mais il ne le dit pas. Moi-même je me sens perdue, seule contre des histoires auxquelles on ne peut rien.


A présent, mon sentiment de colère s'est transformé en peur, peur de perdre ma mère après mon père, peur qu'elle ne fasse une "connerie" comme elle l'a déjà dit. Si seulemnt pour une fois dans ma vie j'arrivais à l'aider mais je suis impuissante face à sa douleur, sa tristesse et cette mélancolie qui lui ronge les sangs...
Il ne me reste plus qu'à attendre, peut-être que le temps fera plus pour elle que moi...


Maman je t'aime, même si j'ai 18 ans j'ai toujours besoin de toi. Reviens-nous vite, tu nous manques...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Au secours de ma mère...
Posté par cylou le 20/08/2004 07:55:05
salut Jess, tu c moi aussi je vi sa en ce momen
un jour je sui rentrée ché moi et g trouV ma mère en larmes ki fesè c valises, elle ma di kelle en aV marre de mon père et moi kelle voulé partir, g réussi a la consoler et a la convaincre de rester. 2 mois plus tar elle kiT mon père en memenan ac elle, mé elle est tjs triste meme si c elle ki la kiT. je pense ke tu doi essayé de la soutenir, detre patien ac elle, je c c dur, mé tkt moi j arrive a pe prè, toi ta 18 ans tu pe fer + de truc ke moi dc profites-en!
Allez bon courage
Cylou
Re: Au secours de ma mère...
Posté par angelamx le 20/08/2004 07:55:05
Jess, tu as 18ans, je ne sais pas si tu as le permis mais si c'est le cas, sors ta mère!
Va au ciné avec elle, mène là manger quelque part, fais les magasins avec elle.
C'est ce que j'ai fait quand mon ex-beau-père a quitté ma mère (un pauvre salop...), consacre lui du temps, ne la laisse pas se renfermer sur elle-même et quand elle pleure, prends-la dans tes bras et laisse la pleurer
Bon courage (pas facile de voir les gens qu'on aime souffrir...)
Re: Au secours de ma mère...
Posté par bidi le 20/08/2004 07:55:05
Moi aussi j'ai vécu ca... sauf que c'etait ma mere qui quittait mon pere, et meme si c'est elle qui l'a fait, ca n'a pas empeché qu'elle soit tres triste elle aussi (du fait qu'elle etait en relation avec un homme qui habitait en italie et qu'elle voyait peu...). Je me suis permie de dévoilé un peu sa vie privée pour expliquer de la, combien de jours, combien de soirs j'ai passé a la tenir dans mes bras pour la consoler, j'avait 15ans (maintenant j'en ai 16). Des mois entiers ca a continué ! c'etait tres dur, surtout quand c'est sa mere... Tout ca pour vous souhaiter bon courage ainsi qu'a ta maman ! Bisous a tous
Re: Au secours de ma mère...
Posté par saphire le 20/08/2004 07:55:05
j'espère serieusement que tout s'arrangera pour toi
le seul conseille que je peut te donner et de ne pas baisser les bras , tu es l'ainnée et ta mere ansi que ton frere ont besoin de toi
bisous
Re: Au secours de ma mère...
Posté par dimitri=heromegafr@yahoo.fr le 20/08/2004 07:55:05
Je me reconnais pas mal là-dedans...

En voyant ton avatar de footballeur sapé comme une pédale d'Auxerre, ça me faisais un peu peur quand au contenu de l'article.

Mais finalement, t'as un coeur qui bat et un cerveau pas trop ravagé.

Prends soin de ta Maman, c'est l'être le plus cher qui soit.

Bonne chance,
Dim.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 23 novembre 2003
Modifié le 23 novembre 2003
Lu 1 065 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲