FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Cette fatalité que l'on apelle la mort

Comment faire lorsque l'on arrive pas à oublier des passages douloureux de sa vie ?


Toi mon grand-père que j'aimais tant pourquoi est-tu partis sans un au-revoir, sans rien ?
Tu étais tout pour moi, mon grand-père, mon héros, mon modèle...
J'étais toujours avec toi, je ne voyais que par toi.
Lorsque nous n'étions pas ensemble, on nous demandait souvent pourquoi. Car la logique était "Toi et moi".
Si ma mère avait le malheur de dire quelque chose qui ne me plaisait pas, je t'appelait et tu venais aussitôt me chercher.
Je pouvais passer mes journée entières chez toi, tu fesais tou ce que je voulais.
Tu fesais même du vélo avec moi, on fesait des courses ensembles, on allait à la chasse, à la pêche, sur ton terrain voir tes moutons...
Tous ces moments me comblaient de bonheur.
Un jour tu as même préféré venir me chercher plûtot que d'emmener mamie au magasin.
Je retenais presque 100% de ton attention.
J'étais, en quelque sorte ton clône en féminin. Jamais on ne s'ennuyait, on trouvait toujours quelque chose à faire même si le temps n'était pas toujours avec nous.


La tristesse, le desespoir...

Un jour, j'ai eu une compétition de natation, mon objtectif numéro 1 était de remporter une médaille pour que tu sois fier de moi.
Au moment ou j'ai plongée dans l'eau je ne pensait qu'a ça, te faire plaisir. Je voulais juste remporter une médaille.
Je me suis concentré et me suis surpassée et j'ai gagnée une médaille.
Mes premières paroles en sortant de l'eau furent : " Vite maman, on va chez Pépère pour lui montrer la médaille que je viens de gagner !! "
Ma mère a juste fais un signe oui de la tête.
Dans la voiture, il y avait ma mère, ma tante, ma soeur et moi.
Ma mère s'arreta dans une rue qui m'était inconnue, descendit de la voiture, m'ouvrit la porte et me demanda de venir avec elle, en me disant qu'il fallait qu'elle me dise quelque chose.
Alor je la suivi et la je me senti toute bisard car mère se mit à pleurer. J'était très surprise de la voir pleurer car je n'avais que 7 ans.
Je lui est demandé avec un air innocent si tout allait bien ?


La mort

Elle me répondit que je ne pourrai pas allez voir mon grand-père maintenant.
Moi voyant ma mère dans un tel état, je lui est dit que ce n'étais pa grâve qu'on irai le voir plus tard.
Et c'est à ce moment là qu'elle ma dit que je ne pourrai plus jamais revoir mon, grand-père car il était mort.
Arrivée chez mes grand-parents, il y avait tous mes oncles et tantes ainsi que ma grand-mère.
La première chose que j'ai faite en arrivant fut d'aller dans le fauteuil à mon grand-père et de me blottir dedans.


Un passé très douloureux

A l'ordre d'aujourd'hui je n'arrive pas à parler de la mort de mon grand-père tellement elle a été douloureuse pour moi.
A chaque fois que je parle de lui, je me met à pleurer, c'est comme si j'avais une cicatrice dans le coeur qui ne s'est jamais refermée, et qui fait toujours très mal.
Je voudrai pouvoir parler de lui car je l'adorait, je fesait énormément de choses avec lui mais cette blessure m'en empèche donc j'en parle que rarement et ma conversation est toujours très courte.
Comment pourrai-je faire pour que cette cicatrice se referme et ne me laisse que les bons moments ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Cette fatalité que l'on apelle la mort
Posté par ushiwa.sasuke le 26/04/2007 13:31:39
C'est vrai que cela doit pas être facile, mais comme cela a été dit précédement, va de l'avant, transmet ce qu'il t'a transmis et il sera fier de toi...

Bonne continuation !
Re: Cette fatalité que l'on apelle la mort
Posté par rihame le 26/04/2007 01:00:36
toutes mes condoléances et jespere que ton grand pere sera bien acueilli ché dieu et qui aura sa place au paradis,toi tu as de la chance parce que au moins tu as pu passer quelques moments avec lui,moi je nai jamai conu mes gran parent ils sont tous mort avan ke je ne vienn au monde sauf mon gran pere paternel qui est mort kan javé 11ans a cet age si mur on ne ressent pas l'effet de la mort c encore tot comme on dit et a cet age on prend tout a la légère.pren soin de toi et la vie continue.
Re: Cette fatalité que l'on apelle la mort
Posté par smylove le 26/04/2007 00:01:55
salut, toutes mes condoléances pour ton grand-père, tu sais c'est la loi de la nature, tous les humains passeront par là, moi j'ai déjà perdu mes parents, et je comprends ce que tu ressens en ce moment. Mais tu sais , fait comme s'il etait à côté de toi, tous ses conseils il faut que tu l'appliques parce qu'il te regarde et il t'encourage à aller vers l'avant, à réussir ta vie. Lui aussi souffre de ne plus avoir un corps pour te prendre dans ses bras et il compte sur toi pour le soulager en allant vers l'avant, en lui parlant, en lui montrant que rien n'a changé, que tu es fort, etc.. N'oublie pas que tu peux le rejoindre pendant ton sommeil le soir, tu le verras et il te parlera. Il est ton guide . L'amour ne disparait jamais, même après la mort. La mort , c'est la disparition du corps humain, de la chair et c'est ça qui nous attriste le jour de la mort. Il n'y aura plus de contact physique(chair contre chair)mais le contact avec lui se fera toujours, spirituellement, par la pensée, à travers l'amour. Si tu continues à être triste, lui aussi sera triste parce qu'il t'aime mais il ne peut pas te consoler physiquement. Alors , montre lui que tu es capable d'affronter la vie avec ses conseils. Confie lui tes doutes il te murmurera les réponses pendant ton sommeil. Courage il est toujours avec toi...
A+
Re: Cette fatalité que l'on apelle la mort
Posté par iron man le 25/04/2007 22:02:18
Bah ouais, voilà. D'toute façon c'est fini, tu peux rien y faire, alors va de l'avant.
Re: Cette fatalité que l'on apelle la mort
Posté par djenny le 25/04/2007 15:52:58
c`est triste de perdre un etre qui nous est cher, mais vois tu c`est la loi de la vie ,celle que les hommes n`ont pas voter et qu`on ne peut changer.Aussi vois tu, il faut passer a autre chose car personne ne sait combien de temps il a sur terre.Reflechis,qu`aurait souhaite ton grand pere?que tu sois malheureux parcequ`il est alle se reposer ou que tu sois heureux tout en gardant des souvenirs de lui.vis ta vie,il a vecu la sienne.Bon courage.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
L'auteur : Georgette Clement
28 ans, Paris (France).
Publié le 22 avril 2007
Modifié le 10 avril 2007
Lu 573 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143