Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Elephant

Description et critique du film de Gus van Sant, palme d'or à Cannes cette année ou la déchéance d'une jeunesse conditionnée...


Titre : Elephant
Réalisateur/Scénariste : Gus van Sant
Pays : USA
Lieu de tournage : Portland, Oregon, USA
Acteurs : Alex Frost (Alex), Eric Deulen (Eric), John Robinson (John), Elias McConnell (Elias), Jordon (Jordan Taylor), Krysten Hicks (Michelle)...
Prix : Palme d'or à Cannes en 2003 et Prix de la mise en scène




Dans un lycée américain, les lycéens vivent leur vie banale. Ils ne se soucient guère d'autre chose qu'eux. 2 de ces lycéens s'apprêtent pourtant à bouleverser cette journée vide de sens, ancrés dans leur imaginaire...






Un très bon film qui séduit tout d'abord par son naturel. La lumière est naturelle et la caméra est porté à l'épaule, suivant les acteurs souvent de dos, ce qui facilite l'identification). Pour faciliter également cette identification, les personnages suivi par la caméra sont nette alors que l'arrière-plan est flou.Les dialogues, qui sont peu nombreux, sont improvisés par les acteurs, qui sont tous amateurs, ce qui amplifient l'effet de réalité. Il n'y a pas de fioritures, de dialogues ciselés, juste la réalité des adolescents sans les clichés habituellement montrés. L'histoire est inspiré d'un fait divers ayant été perpétré à Columbia, aux Etats-Unis. 2 lycéens avaient tirés des élèves avant de se donner la mort. Le sujet n'est pas simple mais Gus van Sant ne se trompe pas en filmant le quotidien banal de ces adolescents. Il réussit à nous montrer la violence sous-jacente aux USA avec froideur et réalisme. Aucun point de vue n'est donné de sa part, ce qui laisse libre-court aux spectateurs...




Sans donné son point de vue, Gus van Sant arriva à nous montrer une critique de la jeunesse désabusée, conditionnée par les jeux-vidéos. Ce film renvoie un peu à Bowling for Columbine pour sa critique de la violence et la facilité avec laquelle se procurer une arme est déroutante.


Un film fort, à voir...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (22)
Re: Elephant
Posté par thecrazygirl le 20/08/2004 07:54:48
je trouve ce film génial car il porte le message qu'on lui veut sans nous imposer quelconque point de vue ou autre... Le spectateur n'est pas soumis au film mais libre d'en penser ce qu'il veut et c'est ça le cinéma pour une personne qui compte réflechir sans chercher une réponse préconçue dans le film à ses troubles
Re: Elephant
Posté par knoxville le 20/08/2004 07:54:48
ps: dsl pour les faute dautographe ,de frappe,de conjugaison, de repetition, etc, etc ...
je me suis depecher pour ecrire alor voila
Re: Elephant
Posté par knoxville le 20/08/2004 07:54:48
bon moi je ne vai pa rentrez dans votre petit de dispute ki ne fait qu'alimenter le debat inutile sur elephant
je rajouterai seulement quelques commentaires qui on peu etre etai deja dit car jai eu la flemme de lire tout ce que vs avai dit :-)
deja ce film est tres bon mais de la a dire que c'est un chef d'oeuvre ou le meilleur film de tt les tps je ne suis pa sur mai il est bon et ns met tt a fai ds lambiance qu'a du etre cette journé. ensuite, est sur ke s'il l'on vien en pensan voir un film daction vous allez etre deçu. ce film est tt montre tt a fai la routine lycéenne des jeune bouleversé ds les 10 deniere minute par les assassins. ensuite vs allez trouvez cela paradoxale mai ce film est pluto ennuyeu ( sans etre pejoratif) a cause de la routine mai g trouvez ke la seance est passez plutot rapidement.
enfin pour ceu ki sont encore en train de dire qu'un autre film aurait plus merité la palme je vai leur rappeller commen se passe le festival , un jury regarde les film et aprés vote pour savoir lequel aura la palme cela ne veu pa dire que les autre film sont des merde simplemen que le jury present cet foi la a preferé elephant mai peu etre aurai ce été un otre dogville aurai eu la palme seulemen le vote a été pour elephant et voila cette un bon film je ne doute pa que dogville doi etre bon aussi peu mieu que elephant et alor , de toute façon quez represente uen palme par rapport a votre opinion du film , pourquoi toujours avoir besoin detre soutenue par tt le monde pour aimer un film ou pas moi jaime bien ce film qu'il est la palme ou pa.
Re: Elephant
Posté par lady greenleaf le 20/08/2004 07:54:48
A Celeos :

Tu as raison sur le fait qu'il ne faut pas reprocher aux autres leur avis. Simplement, ça m'agace qu'on puisse dire que ce film est un chef d'oeuvre (et qu'il aurait bel et bien mérité la palme).

Ce film, je t'assure, je l'ai bien compris, j'analyse seulement des interprétations qui auraient pu être autres que les miennes. C'est tout.
Re: Elephant
Posté par lady greenleaf le 20/08/2004 07:54:48
D'accord...
Bon, j'aurais volontiers répondu plus tôt si j'avais été chez moi durant ces quelques derniers jours.
En tout cas, je remarque avec grand plaisir que mon « cher » Aragornroi a ramené tous ses amis afin de défendre sa « nooooble » cause...
C'est pour cela que je vais m'empresser de vous répondre un par un le plus simplement du monde.

A Androgyne :
C'est toi que je préfère malgré tout : au moins, même si l'on ne se connaît pas, tu restes le plus correct.
Bon point.
Je crois qu'on s'est...mal compris.
Quand je parle de morale, je ne parle pas d'un type qui va se jeter devant la caméra en hurlant « c'est pas bien, c'est pas bien !!! ». Nonon, je parle, par exemple, d'une discussion entre le proviseur (ou même un prof) et un flic, ou un élève rescapé et un adulte, enfin, je sais pas, moi, quelque chose dans ce genre-là...
Terminer sur quelque chose de concret, sur une phrase forte !Et pas un balourd « Am Stram Gram » (déjà-vu en plus) !
Je te rassure, je ne fais pas partie de ces espèces de crétins, bien au contraire.
Tu ne me connais pas, donc tu ne peux pas savoir.
D'ailleurs, je me demande bien de quelle façon on pourrait connaître une personne sur deux commentaires postés sur le net...
BREF, tout ça pour dire que dans l'ensemble, nous nous comprenons mal, ou plutôt nous nous sommes mal compris.

PS1 : Je ne vis pas dans une grotte ;-) !
PS2 : J'ai bien saisi le caractère dissuasif, mais disons que sur certains points, je suis partagée...c'est tout !


A Aragornroi :
Je viens de relire ton commentaire. Tu y vas vraiment crescendo niveau médisance...
Bon, c'est vrai, j'admets y avoir été un peu fort, mais j'aimerais que tu saches une chose : ce qui m'énerve, ce n'est pas tant que « Elephant » soit un film que des gens admirent, c'est qu'ils le placent au rang de chef-d'oeuvre. Je trouve cela impensable, et ça me met hors de moi.
Tu ne veux pas savoir mon âge ?! Et ben je vais te le donner quand même : j'ai 17 ans,
exactement comme toi. Sauf peut-être que je ne suis qu'en Terminale L (je suppose que tu as soit un an d'avance, ou alors que tu es né en fin d'année).
Je ne dis pas que « Elephant » est filmé comme un documentaire, je dis qu'il donne un très fort effet de réel.
Quant à la morale, tu pourrais voir ce que je veux dire par là dans le commentaire adressé à ton pote au-dessus.
Pour les parents, je trouve que, oui, c'est bien de montrer leur absentéisme, mais pas de l'élever à un stade aussi universel. Soyons un minimum réalistes.
Revenons-en à l'âge. Je trouve cela bien que tu cites Corneille (enfin un peu de culture dans ce monde de brutes), mais cette citation n'est, je pense, pas toujours valable, surtout dans notre société actuelle.

PS1 : Mes expressions ordurières ?!!! Oh ! Ciel ! Aurais-je blessé Monsieur ?!
Tu ferais mieux d'éviter les fautes d'orthographes aussi énormes (et surtout dans la phrase même dans laquelle tu me blâmes pour mon vocabulaire) avant de me dire ce genre de chose.

PS2 : Quant à tes réflexions sur mon article...
Je pense que tu aurais mieux fait de la fermer. Tu me parles de jugements non-fondés, et après tu me sors CA ?!
Pitoyable...
Surtout que je ne vois pas trop en quoi il peut être, je cite : « fade et sans intérêt ».
Je ne fais qu'informer des internautes sur un film qui sortira dans moins d'un mois en France. Si tu voulais une analyse, tu penses bien que je n'aurais pas pu l'inventer.
Ce que tu as écrit n'est donc rien qu'un ramassis de mensonges et une bien piètre vengeance en vérité.

Sur ce, je ne te salue pas, moi non plus, et sache que ma plaidoirie est loin d'être close.


A Candlestone :
Ahhhh...Et voilà le meilleur ! You are the Best (et avec un grand “B”)!
Quand j'ai lu ce que tu as écris, j'ai totalement halluciné.
Tu sais, mon cher, que ce n'est pas parce que tu uses ainsi d'un langage pompeux à souhait (et bien ridicule au final) que tu vas mieux pouvoir faire l'intéressant et mieux me faire passer pour une conne ?!
C'est là que tu te trompes. Et grossièrement.
Remarque, ça aurait peut-être marché et ça m'aurait sûrement touché si tout ce que tu avais dit était, ne serait-ce qu'un tout petit peu, VRAI, en l'occurrence.
Or, pas de bol, ce n'est pas le cas. Je ressens plus de la pitié qu'autre chose...
Oh ! Petit détail : si pour toi être cinéphile, c'est juste « aimer » le cinéma, et ben dis donc ! Le nombre de cinéphiles dans le monde, c'est effrayant !
De plus, je tiens à te dire que je ne te permets, mais alors ab-so-lu-ment pas de me juger de cette façon ! Comme je l'ai dit à l'un de tes potes, il faut vraiment être con comme un balai pour juger une personne qu'on ne connaît pas.
J'espère que ce n'est pas ton cas, malgré ta réaction...
Pour répondre à tes interrogations intérieures (et extérieures), je ne suis ni antipathique, ni présomptueuse, comme tu le prétends.
D'ailleurs, si on va dans ce sens-là, ce serait plutôt toi qui devrais l'être, vu ce que tu avances.
Tu me renvoies à Lynch ou Spike Lee, et bien moi, je te re-renvoie encore plus concret : Kubrick. Mais peut-être que tu ne connais pas. Sinon, c'est lui que tu aurais cité, et en premier.
Ensuite, le cinéma...
En tant que Grand Sachem (arf !), je proclame que le cinéma, tout le monde peut en avoir sa propre définition.
Pour ma part, mon cher, ce serait plutôt une parfaite harmonie entre la mise en scène, les cadrages, le scénario, les protagonistes...etc...BREF, une parfaite harmonisation de tout cela, si tu vois ce que je veux dire...
Sinon, je suis d'accord avec toi sur le fait que l'intérêt premier du cinéma, c'est l'image en mouvement. Je te ramène à l'étymologie du terme.
Mais après, il y a quand même une définition autre, un sens « pratique », entre autres.
En ce qui concerne la morale, je te ramène au commentaire que je viens d'adresser à Androgyne.
Quant à Dogville, je repose une nouvelle fois la question : as-tu VU le film ???
Euh...Aussi, pardonnes-moi, mais « Dogville » et « encensement médiatique » ne font pas bon ménage, ou du moins pas plus qu'« Elephant », alors tu es bien mignon, mais...
Je me permets d'ajouter que, au cas où tu ne serais pas au courant, « Dogville » a pour cible la société, et plus précisément la société américaine (ça te rappelle rien ?!). Il a fait un scandale là-bas, et Nicole Kidman a été huée par pas mal d'américains (et même d'australiens) pour avoir tenu ce rôle.

PS1 : Moi et l'encensement médiatique, ça fait deux, alors comme au fond, tu ne me connais (toujours) pas, arrête un peu d'essayer de faire passer tes suppositions minables pour vraies.

PS2 : « Salope », « Poufiasse »... Et ton copain qui couinait à cause de mes propos injurieux...
Dis, tu te rends compte que tu es pire ?! De plus, si je cite ton ami : « tu uses de mots et expressions ordurières [...], moyen utilis(ait !!!)é par les faibles »...
Hum-Hum...

PS3 (eh oui !) : Avant de t'adresser à une salope-pouffiasse-prétentieuse-antipathique qui n'a aucune attention (une vraie cinéphile !!!), tu ferais peut-être d'abord mieux d'apprendre à écrire...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (22)
Publié le 23 octobre 2003
Modifié le 23 octobre 2003
Lu 914 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲