FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Essais

Juste les essais d'une collégienne presque comme les autres...


C'est juste quelques écrits, qui ont d'abord été publiés sur mon site perso... Je prends la décision de vous les faire lire, pour avoir vos commentaires et vos critiques... Bonne lecture...

LA MORT : Du jour au lendemain, la mort peut vous enlever ce que vous avez de plus cher au monde : un être que vous aimez et qui vous aime. Votre douce moitié. D'une année à l'autre, d'un mois à l'autre, d'une semaine à l'autre, d'un jour à l'autre, d'un heure à l'autre, d'une minute à l'autre, d'une seconde à l'autre : tout peut arriver, votre vie peut basculer. Qui sait ? Qui sait ce qui va se passer ce jour comme tous les autres ? Cette après-midi semblable à toute les autre après-midi, et pourtant ! Pourtant, pour moi, tout a changé cette après-midi là. Pourquoi ? Parce que la mort a voulu le prendre ! Quelques minutes avant, il était encore là, à discuter. Et maintenant ? Maintenant, il est sur un lit d'hôpital, dans un coma dont on ne sait pas s'il sortira un jour... Il a 16 ans bordel ! C'est pas un âge pour mourir à cause d'une baston qui finit mal ! 4 coups de couteau, et les dés sont jetés ! Mais qui est celui qui a choisit pour lui ? Celui qui a décidé que cette après-midi là, ça serait la fin ? Il faut être inhumain pour oser faire de telles choses... Mais (parce qu'il y a un mais, forcément), il n'est pas mort, c'est le "bon" côté de l'histoire. Il est dans le coma, mais pour combien de temps ? Combien de secondes, de minutes, d'heures, de jours, de semaines, de mois, ou même d'années de sa vie, de sa jeunesse, qu'il va perdre, allongé sur son lit d'hôpital ?
Cette question je vous la pose...

La VIE : bon beh voilà c'est pour rassurer ceux qui me connaissent vraiment et qui comprenaient pas ce que j'avais écrit pour la nouvelle année... je voulais prendre comme "bonne résolution" de prendre goût à la vie, de comprendre la chance que c'est et d'apprécier la valeur qu'elle a, d'en profiter é tout... mais j'y arrive pas... il doit me manqué un truc, je sais pas trop quoi... ou alors y'a le destin qui s'acharne contre moi, si ce genre de truc existe... enfin je crois pas trop à tout sa, c'est comme les puissances supérieures ou les dieux... c'est clair que y'en a des biens plus malheureux que moi, des qui aurait le droit de se plaindre, mais qui le font pas... Je dois pas être "normale"... doit y avoir un truc qui cloche... ouais vous allez vous dire, elle nous fait chier avec ces histoires d'ado " complexée ", " suicidaire " et " déprimeuse "... C'est à peu près ce qui me définirai après tout... mais bon voila, moi j'en sui arrivé à un point tel que je sui dégoûtée de vivre, et que des événements qui devraient être heureux ne le sont même plus... plus avoir envie de rien, juste d'en finir, et de mourir... plus d'états d'âme et de prises de tête... juste un égoïsme profond, en faisant tout pour ignorer ce que penseront les autres... après... et en plus faudrait préciser qu'il me manque le courage de le faire... de passer à l'acte... donc voila... soyez rassurés, vous allez encore avoir à me supporter un moment... puisque j'ai pas le cran...

L'AMOUR : Bon beh voilà, on m'avait dit que je devais te le dire en face, mais j'en suis incapable, j'y arrive pas. Donc voilà, je vais te l'écrire, pis, en lisant ça, si tu comprends que ça t'est destiné, alors tout sera plus clair, après. Enfin j'espère en tout cas. Donc voilà, j'en suis arrivé à une conclusion plutôt "triste" si on peut dire. Enfin, c'est pas triste, c'est accablant, j'ai besoin de toi. C'est tout. Tout le temps. Faut que je te vois. Que je te parle. Que tu sois près de moi. C'est pas forcément que je te touche, ou qu'il se passe quelque chose entre nous, juste que tu sois là, à côté de moi. Même quand on parle pas, ça me suffit. Juste que tu me regarde comme tu le sais le faire, que même quand ça va mal, ça me remet d'aplomb. C'est vrai que "nous", dans le sens où je le voulais au départ, ça n'existera (plus) jamais. Mais à la place, il y a autre chose. Enfin, ça c'est ce qu'il en est pour moi. Mais jamais, jamais, je n'arrive à savoir, ce que je suis pour toi. Rien. Sûrement. C'est la réponse la plus probable. Celle que tu donnerais, si quelqu'un te posait la question. Mais ça ne sera pas moi, je préfère rester dans ce semi-doute, qui me permet encore d'espérer que je suis peut-être quelque chose pour toi. Me demande pas pourquoi j'ai écrit tout ça, je sais pas moi même. Je crois qu'il fallait que tu saches, que tu comprennes. Sûrement que tu vas encore râler en lisant ça, comme si je te faisais pas assez chier comme ça. Mais tant pis, je prend ce risque, après tout, je suis plus à ça près...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Re: Essais
Posté par the.wistiti le 20/08/2004 07:56:16
j'aime bien tous vos commentaires... la plupart montre une certaine peur de la mort, moi je n'ai pas peur, je l'attend, mais par pr les gens que j'aime, pr moi...
Re: Essais
Posté par loleq285 le 20/08/2004 07:56:16
Pourquoi prends-tu la mort comme une catastrophe, phénomène qui détruit tout sur son passage ? Pourquoi la plupart des gens pense-t-elle comme toi ? Pourquoi la mort fait-elle parti du mal ? Je pense que les gens qui pensent comme cela sont des égoïstes. Pour moi, la mort (ou même l'état comateux) ressemble plus à un sommeil qu'à autre chose. Un simple sommeil. Je meurs : je m'endore, je m'assoupie, je me repose. Le repos... et éternel de surcroit ! Le bonheur quoi ! D'ailleurs, je tiens à noter que tu te contredit un peu entre le vie et la mort... Si tu crois que "d'en finir" est mieux pour toi, pourquoi ne le serait-il pas pour les autres ? Même pour ceux que tu aime ? Pense à ceux qui t'aiment... Pour ma part, je pense que l'amour est un sentiment traitre... le seul qui puisse nous empêcher de quitter ce monde trop atroce ! Parce que la vie est une chose possessive. La mort, la vie, l'amour... trois critères qui ne font, en fait, qu'un. Si la vie n'existait pas, la mort n'existerait pas. Si la mort n'existait pas, l'amour n'existerait pas. Et logiquement, si l'amour n'existait pas, la vie n'existerait pas. C'est un cercle vicieux. Cela ne se termine jamais. L'appel à l'amour ne cessera jamais. Même s'il existe sur cette terre des guerres, des armes, du sang qui coule, l'amour, lui ne cessera jamais d'exister. Car la haine nourrit l'amour comme l'amour nourrit la haine. C'est malheureux à dire, mais c'est comme ça. Personne n'y peut rien... pas même moi avec mes idées anarchistes et mes sentiments que je veux dépourvus.
Re: Essais
Posté par tanaquil le 20/08/2004 07:56:16
Mouais, bon, d'un point de vue purement littéraire, ça n'a rien d'extraordinaire...
Et même si je penche plutot du côté "exagération des sentiments pas encore très clairs c'est l'adolescence patati patalère", je peut me tromper.
Re: Essais
Posté par the.wistiti le 20/08/2004 07:56:16
pr bidi, j'en suis sorti aussi de la période, c'est bien pour ça que les textes sont là...
pr dimitri, c'est bien pr ces raisons que les termes "suicidaires" et "déprimeuses" se trouvaient entre parenthèses, les ados se qualifient trop facilement les uns des autres avec ces termes, sans se rendre compte de ce qu'ils impliquent vraiment..
voila merci à tous pour vos commentaires, ça me fait bcp plaisir de les lire, bisous à tous
Re: Essais
Posté par dimitri=heromegafr@yahoo.fr le 20/08/2004 07:56:16
Je crois que c'est juste un passage de l'adolescence. Car si elle déprimait vraiment, elle ne pourrait écrire son mal-être.

J'aimerais vraiment que l'on emploi le mot "dépression" avec beaucoup de précaution. La dépression c'est sérieux, ce n'est pas une "tristesse", c'est une pathologie grave qui se soigne difficilement et qui prends du temps pour s'en sortir. Si elle était dépressive, elle ne pourrait pas s'exprimer de cette manière, avec ce recul.

Et encore, je ne vous parle pas du terme "suicidaire"... Attention aux mots que l'emploie, ce n'est pas un jeu ou valorisant !

Dimitri.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Publié le 23 mai 2004
Modifié le 23 mai 2004
Lu 1 142 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143