Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les aventures de Tintin : On a marché sur la Lune

Une expédition lunaire sous tension...


"La formidable aventure lunaire de Tintin est pré publiée en continu à partir de mars 1950 dans le Journal Tintin belge (à partir de mai dans le Journal Tintin français). Elle est déclinée en deux albums Objectif Lune et On a marché sur la lune, parus respectivement en 1953 et 1954. Si les différences entre la parution dans la presse et dans les albums sont significatives, les éditions de Casterman n'ont pas été sensiblement modifiées au cours du temps. Hergé, aidé de ses Studios, réalisait un premier coloriage pour l'hebdomadaire, au fur et à mesure de la publication. Il en refaisait un deuxième pour l'édition en album. Mais cette fois, d'une traite, pour garantir la cohérence et après avoir effectué les aménagements jugés nécessaires, en particulier suite aux remarques des lecteurs les plus attentifs. Assez curieusement, les coloriages des deux titres publiés par Casterman sont un peu différents. Le rouge de la fusée, en particulier, a été réchauffé dans l'ensemble du deuxième album et apparaît donc plus orangé. Cette caractéristique des éditions originales a toujours été maintenue. " (Présentation Casterman)


Casterman poursuit sa publication des fac-similés avec On a marché sur la lune, premier tome du diptyque lunaire des Aventures de Tintin. Dans bien des albums, Hergé avait dépaysé ses lecteurs en faisant voyager son personnage au Congo, en Amériques ou encore en Russie. Il va plus loin dans cette nouvelle aventure, avec son idée de voyage sur la Lune. Il faut bien se rappeler que l'album fut publié en 1953 alors qu'Armstrong marcha sur la Lune qu'en 1969. Lors de la sortie de cette BD, le voyage lunaire n'est donc encore qu'un formidable mythe, qui excite certes toutes les imaginations.


Si pour Objectif Lune, Hergé avait opté pour la veine scientifique, il insiste beaucoup plus sur le suspens dans On a marché sur la lune. De nombreux moments de tension ponctuent tout le récit. On se souvient qu'Objectif Lune se terminait déjà sur une incertitude concernant la situation des occupant de la fusée. L'écrasement du à l'accélération les assomme le temps de créer une certaine panique sur Terre. L'arrivée surprise des Dupondt va mettre en péril l'expédition en posant un sacré problème de réserve d'oxygène. Mais c'est l'arrivée d'un autre personnage, bien connu de Tintin, qui va être cruciale. Hergé relance ainsi l'histoire d'espionnage entamée dans Objectif Lune. De plus, ce rebondissement permettra de tenir la tension jusqu'au dernière planche avec un retour sur Terre difficile.


Néanmoins, Hergé parsème quelques éléments scientifiques plus ou moins rigoureux. Il insiste notamment sur la pesanteur artificielle et la pesanteur lunaire. Mais on appréciera le graphisme de cet album. Les paysages lunaires sont véritablement superbes et prouvent la grande maîtrise d'Hergé et de son équipe.


Ce fac-similé plaira aux nostalgiques, puisque l'album a l'aspect à l'ancienne avec la couverture non pelliculée, le dos toilé rouge, le papier épais, les couleurs pastel. Voilà une bonne occasion pour redécouvrir une des plus grandes séries BD de tous les temps...


Série : Les Aventures de Tintin
Titre : On a marché sur la lune
Auteur : Hergé
Editeur : Casterman
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Les aventures de Tintin : On a marché sur la Lune
Posté par zakhiel le 29/06/2006 15:38:15
ferrand61 ---> moué, je crois que tu cherches la symbolique un peu loin... Les personnages qui peuple le monde caricatural de tintin spnt des clichés, rien de plus.
La BD a évolué depuis 50 ans, sortez votre nez de là ! oO
Re: Les aventures de Tintin : On a marché sur la Lune
Posté par ferrand61 le 29/06/2006 01:22:01
Célébrons la scène du quiproquo sur le cirque Hipparque, l'une de mes préférées de tout Hergé ( alors que les " braves " Dupondt ne se montreront plus jamais aussi durablement dangereux pour la vie de leurs compagnons que dans cet album ) où Haddock se rétracte sur ce qu'il a dit: " Le cirque Hipparque n'a pas besoin de 2 clowns "

... Et puisque l'on parle de 714 pour Sydney, la scène sur la rivalité Rastapopoulos / Carreidas: à vrai dire je ne vois guère de passages plus miraculeusement géniaux dans toute l'oeuvre d'Hergé, que ces 2 là ... On y parle de fragilité, de violence, de prédation, de fatalité, de la manière la plus ludique et la moins heurtante possible.

Le rôle symbolique de chaque personnage met en scène des situations directement en écho dans notre vie de tous les jours et rend l'aventure d'autant plus vraie ( bien que femmes risquent de moins y trouver leur compte que les hommes ... On est entre "gentilhommes" dans Tintin ) ... Le coloriage et la sobriété des graphismes rendent l'oeuvre d'Hergé exceptionnellement vivante et donnent à des histoires de presque 50 ans un air moderne et contemporain ...
Re: Les aventures de Tintin : On a marché sur la Lune
Posté par medoche71 le 28/06/2006 10:02:31
j'adore TTintin, il m'a fait rêver toute mon enfance, je les regarde souvent a la télé, je les ai vu 40 fois chacuns mais je m'en lasse pas!

d'ailleur j'ai toujours soupçonné Hergé d'en savoir beaucoups sur les trucs top secrets; il a décrit quasiment a l'identiique le vrai voyage sur la lune !
je vous parle pas du vol 714 pour Sydney ;-)
Re: Les aventures de Tintin : On a marché sur la Lune
Posté par arthur le 27/06/2006 10:55:29
J'adore Tintin!! Bonne description
Re: Les aventures de Tintin : On a marché sur la Lune
Posté par zakhiel le 27/06/2006 00:16:07
J'aime pas tintin -_-
truc de fasco...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 27 juin 2006
Modifié le 28 juin 2006
Lu 3 905 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲