FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les couples à trois

Voici un de mes articles que j'écris à titre amateur pour mon plaisir personnel...


J'ai loué récemment un film de Woody Allen, Vicky Cristina Barcelona. C'est l'histoire de deux jeunes femmes qui partent passer un été à Barcelone et qui rencontrent un peintre, Juan Antonio, qui les emmène passer un court séjour à Oviedo. Cristina tombe amoureuse de lui et décide d'emménager chez lui. Jusqu'au jour où son ex-femme, Maria Elena, resurgit du passé après une tentative de suicide et Juan Antonio décide de l'héberger. Au début, la situation peu ordinaire crée des tensions mais finalement, Cristina, son peintre et son ex-femme passent un été artistique et amoureux à trois, et réussissent à trouver l'équilibre parfait.
Alors je me pose la question, le couple à trois serait-il l'avenir du couple à deux ?

Le mot " triolisme ", qui définit une relation quelle qu'elle soit engageant trois personnes, reste encore frappé du jugement péjoratif de l'église qui a toujours condamné les pratiques sexuelles qui s'éloignent de la sexualité génitale. Toutes ces pratiques sont appelées " perversions ". Elles comprennent le fétichisme, le sadomasochisme, etc. Seulement, les mœurs sexuelles évoluent et mutent, et certaines pratiques sont de plus en plus dîtes " normales " ou du moins, sont jugées moins sévèrement de nos jours. Mais les cultures et la psychologie ont d'immenses difficultés à décider avec certitude de ce qui est normal et de ce qui est pervers. J'ai lu une étude qui révèle que 19% des hommes et 16% des femmes ont déjà essayé le triolisme sexuel, et 46% de ceux qui ont essayé pensent que le sexe à trois, c'est mieux ! Le fantasme du triolisme s'élève à 92% chez les hommes, ce qui est énorme, alors il faudrait peut-être prendre en compte cette pratique qui n'est peut-être pas uniquement sexuelle.
Au sein d'un couple, quels sont les principaux reproches que l'on peut entendre ? " Il ne me donne pas ce que j'attends de lui, il est encore allé passer la soirée avec ses potes, il n'est pas disponible pour moi... Elle a passé la journée à me reprocher de ne pas être assez présent, je ne la comble pas, elle est malheureuse...  " Le problème dans un couple, je pense, c'est que l'on focalise toute notre attention sur une seule et unique personne, et qu'on lui donne beaucoup trop d'importance. On attend de l'autre qu'il soit présent, qu'il nous comprenne, qu'il réponde à nos attentes, et pourquoi pas qu'il lise dans nos pensées... Bref on le considère comme un Dieu omnipotent et omniprésent. Alors, lorsqu'on s'aperçoit qu'il ne répond pas à nos critères, on est déçu et on s'enferme dans de la rancune. Alors maintenant, imaginez qu'au lieu d'être deux, on soit trois, que ça soit deux filles et un garçon ou deux garçons et une fille. Prenez en exemple une dispute courante ; madame veut passer la soirée en amoureux avec une pizza et un bon film mais monsieur a déjà prévu une soirée foot avec les copains. Si l'on est deux, madame va s'énerver et faire toutes les reproches du monde à monsieur qui va monter sur ses grands chevaux et la dispute peut durer des heures. Si l'on est trois, madame va laisser tomber l'idée du dvd avec monsieur et va passer la soirée avec le troisième conjoint, vous me suivez ?
Moi-même, l'idée de partager ma vie avec un homme et une femme ne me choque pas. Je me dis que je trouverai chez l'homme le côté viril que je recherche et chez la femme la tendresse et l'écoute que les hommes ont parfois du mal à nous donner. Même au niveau sexuel, on sait tous que les hommes rêvent d'avoir deux femmes dans leur lit, ce serait peut-être la solution pour les maris arrêtent de tromper leur femme. L'homme est incapable d'être fidèle à une seule femme, mais être fidèle à deux femmes ? Peut-être qu'il en est capable.
De plus il y a 85% des femmes qui ont déjà fantasmé sur une expérience lesbienne, alors c'est peut-être l'occasion d'être épanouie sexuellement avec son mari et aussi, avec une autre femme.
Il y a trois ans, je sortais avec un garçon qui n'était pas très démonstratif ni bavard, il ne me donnait pas ce que j'attendais au niveau sentimental. Mais à côté de ça, on se payait des parties de jambes en l'air de folie ! Et puis j'ai rencontré quelqu'un d'autre, je suis tombée amoureuse de lui. Il était attentif, prévoyant, il parlait de m'emmener en voyage, il m'écrivait des lettres d'amour... Mais côté sexe, c'était l'angoisse : un précoce ! Et bien j'ai passé deux mois à jongler entre l'un qui me donnait le sexe et l'autre qui m'apportait le côté sentimentale. Et je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie... J'ai comblé ce qui manquait chez l'un avec l'autre. Mais au lieu de mentir et de tromper mon copain, peut-être que si je les avais présentés, ils se seraient bien entendus et à trois, on aurait été heureux, qui sait ?


Néanmoins, l'idée que j'avance ici est assez futuriste et utopique, j'en suis consciente. J'imagine que les gens ne sont pas encore prêts à entendre ce genre de propos qui soulèvent des peurs et des inquiétudes. J'ai posé la question à quelques connaissances et voilà les témoignages que j'ai recueillit.
Une amie m'a répondu : je suis trop jalouse et possessive pour partager l'amour. De plus, je pense qu'il y a assez d'hommes et de femmes pour que tout le monde trouve chaussure à son pied.
En effet, ce problème de jalousie ressort souvent dans les sondages concernant le triolisme, même au niveau sexuel, beaucoup de couples ont peur de sauter le pas et d'essayer le plan à trois par jalousie. Laisser son mari toucher une autre femme demande un travail énorme sur soi-même, sur la confiance en soi et sur la jalousie, de même que laisser sa femme coucher avec un autre homme. Mais si l'on regarde le bon côté des choses, à choisir, je préfère que mon homme me trompe devant moi et avec mon accord et peut-être même ma participation, plutôt qu'il le fasse dans mon dos. Non ?
Une autre amie m'a dit : vivre à trois c'est comme faire une colocation à trois, il faut que chacun trouve sa place au sein de la relation. Il faut arriver à gérer un conflit qui n'engage plus deux, mais trois personnes en même temps.
Je suis d'accord avec ça, parfois, dans un couple, on a du mal à se mettre d'accord sur certains sujets, le choix du menu, la couleur du canapé, la destination du prochain voyage car bien sûr, chaque personne a des avis et des opinions différents. Alors s'accorder lorsqu'il y a trois points de vus à prendre en compte, ça ne doit pas être de la tarte. Mais je pense que si chaque personne amène un peu de ses goûts tout en respectant ceux des autres, avec beaucoup de dialogue et de communication, je reste persuadée qu'un trio peut amener bonheur et plénitude.
Une connaissance m'a affirmé : si un couple est déjà formé depuis quelques années et qu'une tierce personne s'ajoute, cela peut être difficile pour cette dernière de se situer dans le couple. Car au bout de quelques temps, un couple prend des habitudes et une façon de fonctionner qui leur est propre, et bouleverser cette routine qui s'installe malgré tout, peut parfois perturber une relation. Et la troisième personne peut se sentir mise à l'écart ou rejetée.
En effet, je ne parierai pas sur ce genre de trio. J'imagine que si l'on décide de vivre à trois, il faut que les conjoints se rencontrent au même moment et commencent leur relation ensemble.

En résumé, le triolisme est difficile à imaginer et à envisager. Mais en posant la question à plusieurs personnes de tranches d'âge différentes, je me suis rendue compte que les jeunes (20-25 ans) ne sont pas fermés à l'idée de vivre ce type de relation si l'occasion se présente. Pour les gens plus âgés (30 - 40 ans), un couple à trois rime souvent avec " plan à trois " et est inenvisageable et absurde.
Les questions de la jalousie et de la possessivité reviennent souvent dans les discussions, surtout côté masculin où la concurrence avec un autre homme serait insupportable. En revanche, ces messieurs n'ont pas l'air rebuté à l'idée de partager leur quotidien avec deux femmes, même si c'est le fantasme sexuel qui prime dans ce cas-là.
Néanmoins, je reste convaincue que trois personnes peuvent aisément se compléter et apporter un plus dans les relations amoureuses qui deviennent souvent, après quelques années, routinières et monotones. On en reparlera dans quelques dizaines d'années...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (18)
Re: Les couples à trois
Posté par jacquesv le 05/09/2011 22:57:29
cassiopee ,

>http://www.france-jeunes.net/journalistes.php

Cet espace permet aux journalistes de très facilement publier des "appels à témoins" pour rechercher des jeunes qui sont succeptibles d'être interressés pour participer à une émission (TV, Radio, ...).
En outre, il permet aux jeunes de se faire connaître, d'affirmer leurs choix en participant à ces émissions. Les communiqués sont affichés aléatoirement en plusieurs endroits du site (articles, ...) pour accroître le nombre de réponses.
Re: Les couples à trois
Posté par cassiopee le 05/09/2011 11:59:58
Bonjour ,

Je suis journaliste en boite de production (Maria Roche) pour M6 et souhaite consacrer un sujet aux relations amoureuses "hors normes". Aussi, je recherche les témoignages de personnes vivant ou souhaitant vivre des amours plurielles, "ménage à trois".

Peut être pourriez vous m’aider dans un premier temps, en m’accordant un simple entretien téléphonique? ce qui me permettrait de vous présenter mon projet.

En espérant sincèrement une réponse de votre part, je vous remercie par avance pour votre intérêt,

Bien à vous,

Linda
01 53 17 99 38
06 24 25 57 37
Re: Les couples à trois
Posté par felou le 03/06/2011 18:10:59
Je suis en relation avec deux femmes bisexuelles s'aimant l'une l'autre, je vis avec elles et tout se passe bien.
En effet, chacun a ses points forts et défauts mais en aucun cas cela ne créé de jalousie.
Non je ne pète pas les plombs, sans doute parceque j'accepte une grande part de féminité en moi, je me suis toujours plus entendu avec les femmes qu'avec les hommes et généralement les femmes me comprennent mieux que les hommes. Et je suis hétérosexuel sans l'ombre d'un doute.
Ce n'est pas parcequ'on est à trois qu'on est pas fidèle, bien au contraire.
J'aime passer du temps avec l'une, avec l'autre et avec les deux en même temps.
Quand elles sont ensembles, elles sont à mes yeux d'une magnificence hors norme et je suis amoureux de l'entité qu'elles forment.
De leur coté, chacune aime voir l'autre avec moi et le bonheur qui vit et évolue entre nous.

La seule difficulté c'est les autres.
Car les gens ne comprennent pas et ce que l'humain ne comprend pas, c'est dans son instinct, il le détruit et après il se pose des questions.
Donc quand je vois des gens, même que je ne connais pas que ça choque, je vais vers eux et je les rassure brièvement.

Alors si vous avez des questions (et que vous savez écrire correctement - c'est mon coté chiant ça), n'hésitez pas, je vous répondrais avec plaisir.
Re: Les couples à trois
Posté par acisud le 01/10/2009 19:44:22
Jacquesv, LOL :P
J'aime beaucoup le petit poème saint, lol, je n'ai rien à rajouter.
Pour en revenir à la conversation, il n'y a pas que la jalousie en jeu, il y a aussi l'envie d'avoir deux hommes ou deux femmes... Il arrive, pardonnez mon "romantisme", que quelqu'un soit entièrement satisfait par un partenaire. Et cette sensation, que j'ose appeler amour, "je prie Dieu dans Sa bonté de la faire éprouver à celui qui peut croire que je mens". ;)
Les hommes et les femmes sont différents du moment où ils n'aiment pas, mais à supposer qu'ils tiennent à quelqu'un, ils sont pareils, il ne faut pas croire...
Mais bien sûr, ceux qui veulent cohabiter même à 10, je les encourage, lol, je n'ai rien à y perdre.
Re: les couples à trois
Posté par jacquesv le 01/10/2009 11:57:09
nwasett teubée,


Une bonne femme de ménage semble en effet être indispensable pour cela...:)

<Puis je maintiens qu'un mec qui vit avec 2 filles va péter les plombs (non sans rire, c'est chiant une fille) >

Je n'oserais pas dire cela avant l'avoir essayé au moins quelques fois, avec des filles de mon choix, bien sûr, pas avec des filles "au hasard".*

<déja une fille qui angoisse pas à l'idée d'être comparée à une autre... bon courage pour la trouver ^^ >

En effet. Et celle qui n'angoisse pas risque d'avoir un fichu caractère (si tu vois ce que je veux dire). alors deux filles qui n'angoissent pas? ;)....:-o

PS,
N'est pas vrai que notre "Sainte" Thérèse d'Avila semblait avoir de drôles d'idées cochonnes?;)


Edit 20:17 renseignement pris, ma chère et tendre épouse s'y oppose. (va savoir pourquoi?:-o)
Je ne vous donnerai donc pas le récit d'un non -évènement.

Modifié le 01/10/2009 20:19:16
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (18)
L'auteur : Julliette Vinay
27 ans, Fréjus (France).
Publié le 16 septembre 2009
Modifié le 06 septembre 2009
Lu 5 706 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143