Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les Liaisons dangereuses

Les Liaisons dangereuses est un roman épistolaire (écrit en lettres) écrit par Choderlos de Laclos en 1782. Oeuvre libertine, souvent jugée de perversité, elle n'en reste pas moins un chef d'oeuvre de référence, dépeignant la société aristocrate du XVIIIème française. Amateurs de pérruques poudrées et de classe, testez et adorez !


L'écrivain des Liaisons dangereuses est le militaire Pierre Choderlos de Laclos.
Promu lieutenant puis capitaine, l'homme commence la rédaction de l'oeuvre en 1778, qui sera publié en 1782.
En guerre contre l'aristocratie ou même les femmes ? L'on s'interroge si les Liaisons Dangereuses ne seraient pas comme une thérapie pour Laclos.

Il se voit aussi ecrivain de plusieurs oeuvres, telles que "Ernestine" ; "De l'éducation des femmes" ; "Instructions aux assemblées de bailliage" ; "Journal des amis de la Constitution" ; "De la guerre et de la paix".
Mais il est aussi l'inventeur de l'obus car, sur le champ de bataille, il a l'idée d'un "boulet creux" empli de poudre.

Les Liaisons dangereuses reste et demeure sa plus grande oeuvre qui lui donna le succés. Cependant, cette oeuvre fut à l'époque le pavé dans la marre car elle éclabousse la société aristocratique. Cocufiage, libertinage... Tout y passe.


Des personnahes hauts en couleurs.

Les principaux personnages sont :

Les libertins
La Marquise de Merteuil. Elle veut se venger d'une ancienne infidelité que lui avait fait Gercourt. Celui ci va se marrier dans quelques mois à la jeune Cécile Volanges, (la fille de sa cousine) tout juste sortie du couvent. Libertine de longue date et d'expérience, elle demande à son ami et amant le Vicomte de Valmont de pervertir Cécile pour déshonnorer Gercourt.

Le Vicomte de Valmont. Ami et amant de la Marquise de Merteuil, lui même libertin, espère toujours avoir les plus belles conquêtes féminines pour dorer son blason. La ruse le conduit à la présidente de Tourvel, marriée, dévote et prude. Quel choix ! La difficulté est considérable, mais c'est ce qu'aime Valmont. Il décline ainsi la proposition de la Marquise de Merteuil (de pervertir Cécile) pour se consacrer entièrement à la Présidente. Cependant, une amie de la présidente prévient celles ci du danger que représente Valmont pour son honneur et sa vertu, cette amie n'est autre que Mme de Volanges. Pour ce venger en déshonorant sa fille, Valmont accepte alors la proposition de la Marquise.

Les victimes
Cécile Volanges : Première victime du couple terrible Valmont/Merteuil. Elle sort tout juste du couvent, c'est donc une jeune fille inexpérimetée et qui ne connait ni la vie ni la socièté. Valmont ayant décliné la proposition de la Marquise de Merteuil (de la pervertir), la Marquise se consacre à cette mission. Elle gagne tout d'abord la confiance et l'amitié de la petite et la jette dans les bras du Chevalier Danceny, jeune amoureux. Mais les choses trainent et Valmont voulant à son tour se venger de Mme de Volanges pour avoir donner des soupçons à la Présidente, entre dans le jeu et "aide" Danceny à s'éprendre de Cécile.

Chevalier Danceny : jeune homme inexpérimenté en amour, que Valmont va prendre son son aîle. Il est introduit dans la maison des Volanges pour ses talents de musiciens. Il apprend en effet à Cécile à chanter et à jouer de la harpe.

La présidente de Tourvel : victime de Valmont, mais surtout de la Marquise de Merteuil. Marriée et prude, Valmont se met en tête de la séduire pour augmenter son palmarès. Elle consent à une amitié mais refuse tout amour venant de Valmont car celui ci est connu pour son libertinage débridé. Emotive et fragile, elle est touchée par la cruauté de la Marquise de Merteuil. Si Valmont arrive à recevoir une lettre d'amour de la Présidente, la Marquise lui donnera ce qu'il attend, une nuit d'amour.


L'intrigue

L'intrigue est merveilleuse.
Le libertinage, la cruauté des femmes, la perversion, le cocufiage, tout y est.
Mais attention, Laclos n'est pas Sade, les détails sexuels ne peuvent être que sous entendus.
Pourquoi est ce que les Liaisons dangereuses plaisent, et même à notre époque ?

*^* parce que la manipulation de la Marquise nous ravit et nous souhaiterions lui ressembler.
*^* parce que le Vicomte de Valmont est un séducteur exceptionnel qui manie les mots comme un dieu.
*^* parce que nous sommes tous des Céciles Volanges dans notre jeunesse, inexpérimentée.
*^* parce que les hommes sont parfois des Chevaliers Danceny, inexpérimentés et maladroits en amour.
*^* parce que la présidente de Tourvel représente notre fantasme d'"évasion", de ce que nous n'oserions pas faire en vrai.

Voilà, c'est donc un livre à lire !!
Si vous voulez voir une adaptation cinématographique fidèle, je vous conseille "Les liaisons Dangereuses" de Stephen Frears avec :

Glenn Close (Marquise de Merteuil)
John Malkovich (Vicomte de Valmont ===> trèèès charismatique)
Michelle Pfeiffer (la Présidente de Tourvel)
Uma Thurman (Cécile Volanges)
Keanu Reeves (Chevalier Danceny)

Regardez d'ailleurs l'image du paragraphe précédent : elle est très bien faite.
La Marquise est en HAUT, elle bouge les pions et s'occupe de ses pantins. C'est ELLE LA manipulatrice, de TOUS.
Le Vicomte jette un regard plein de charme, mais à la dérobée...
Enfin, la Présidente, regarde de coté et se cache avec son éventail, honteuse de sa vertu dérobée, elle aussi manipulée.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
Re: Les Liaisons dangereuses
Posté par keitaro le 03/04/2008 18:16:03
tu aurai pu parlez aussi de la plus récente adaptation de 1999 sous le titre de sex intention avec Ryan philippe dans le rôle des vicomte de Valmon et sarah michelle gellar dans le rôles de marquise de Metreuil (ceci dit c'est un de mes films préférer car il y a vraiment du vice dedans)
Re: Les Liaisons dangereuses
Posté par kryther le 02/10/2007 20:46:47
Les termes de jeux te font penser aux "concours de bite" ? Dis donc, on dirait que t'as eu une enfance passionnante...

Justement, ce que tu n'as pas compris, c'est que je ne te demande pas de répéter ignominieusement tes sarcasmes, mais au contraire de changer de disque et de voir la réalité en face, ta propre réalité, pas la mienne. Pour être un minimum en mesure de juger quelqu'un il faut savoir se juger soi même : si le cerveau est infirme, tout ce que tu croiras percevoir par tes yeux sera altéré par cette infirmité.
Re: Les Liaisons dangereuses
Posté par harrystéphane le 01/10/2007 23:34:15
"abandonner", "petit joueur", "défaite". Tu ne fais que prouver ton désir de jouer au concours de bites.

Je ne joue pas, je te dis sincèrement ce que je pense de toi et il y a un moment où, face à quelqu'un d'aussi malhonnête et buté que toi, il ne sert à rien de se répéter.
Re: Les Liaisons dangereuses
Posté par ocean'hearth le 01/10/2007 21:02:16
harrystéphane - kryther =>
http://rubensblog.typepad.com/home/images/on_se_calme_1.jpg
Re: les liaisons dangereuses
Posté par kryther le 01/10/2007 20:48:29
Tu es si minable pour abandonner comme ça avec de telles insultes ? Petit joueur... M'accuser à tort de tout déformer ne cache en rien ta défaite.

C'est humiliant d'admettre que l'on a tort, mais parfois mieux vaut se taire que lancer des paroles malsaines histoire de se sentir supérieur.

Modifié le 01/10/2007 20:49:39
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
L'auteur : Clochette La rétameuse
27 ans, Neverland _ second star to the right etc (France).
Publié le 24 septembre 2007
Modifié le 01 septembre 2007
Lu 4 914 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲