Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Mourir ici pour connaître vraiment...

Ce que cela doit être de mourir... Mourir ou subir, quel chemin prendre ?... Qui n'a jamais, au moins une fois dans sa vie, penser au suicide ? Solution ou lâcheté ?...


L'amour... C'est beau, hein ?... Tu parles ! Non, l'amour, ce n'est pas si rose que ça !... Ca passe ou ça casse. Et, ça casse peut être même trop souvent. Là, on est comme sur une planche, au dessus du vide. On apparait là, on ne sait plus quoi faire, ni où aller... On se sent perdue, mal, vidée de toute joie... Ou une perte d'un être cher. Comme un mur qui s'écroule, comme un pilier qui soutenait la base de notre existence... Les problémes s'accumulent... Et, c'est la chûte ! Pour n'importe quelle autre cause qui nous touche personnellement... Alors là, c'est la déprime. On se referme. On a l'impression que personne ne nous comprend, qu'on est différent. On se laisse aller dans la tristesse. On ne pense plus qu'à des choses lugubres... On ne sort plus, on reste cloîtré entre ces 4 murs. On rumine. On regrette... Mais l'on ne peut rien changer. La vie est ainsi faîtes... Mais, on ne voit pas ça comme ca... Des amis tentent de nous remonter le moral, de nous changer les idées... Mais on les laisse de côté ! Non ! Ils ne nous comprennent pas... On s'entête, on empire... Le mal nous ronge mais on ne veut rien changer. Puis un jour, on est seul chez sois. En train de ruminer du noir. Avec le fardeau de notre malheur sur notre dos. D'un pas déterminé, on se dirige vers la salle de bain. Notre coeur s'accélére et on s'étonne de le sentir encore vibrant... Une bouffée d'air, encore une, encore une... On s'arrête prés du lavabo et on léve le regard. On croise ses propres yeux dans le miroir. Un regard perdu, vide... Puis on baisse la tête. Tiens, papa a laisser trainer son rasoir... On l'attrape. On remarque que notre main tremble un peu. Juste un peu... Puis, on caresse instinctivement nos poignets avec ces petites veines bleuies qui sillonent de pars et d'autres... Une seule pression et on serait libre ! Est ce que ce serait lâche ?... Mais on est égoîste. On ne pense pas aux conséquences que cela engendrera sur les autres... Alors on pose le rasoir sur la peau tendre... Et on appuie, on appuie, et enfin on lâche notre "passeport vers une nouvelle vie"... Une douleur horrible nous traversent. On pousse un cris de surprise, on s'écroule à genoux... Le regard hagard, on s'étonne de tout ce sang qui s'écoule... S'écoule... Aussi vite que le temps passe et nous conduit a l'approche de notre mort.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: Mourir ici pour connaître vraiment...
Posté par uriko le 20/08/2004 07:51:51
Je me rend compte que je suis peut etre generaliste mais je suis entourée de personnes au comportement suicidaire tant dans ma famille que dans mes amis et surtout une avec qui je vis tous les jours: moi. C'est mon ressenti que je transmet. Je ne dis pas tout ca a la legere.
Et malgre tout ce que j'ai dit, je pense comme toi, je ne peux pas savoir ce que ressente certaines personnes, par exemple les victimes d'un viol qui se suicident.
Mais quelque chose que je ressens et suis persuadée de ne pas etre un cas rare quand tu regarde soit un cutter soit une boite de medicaments tu culpabilise et c'est souvent cette culpabilité qui sauve.c'est une sorte de prise de conscience, souvent fugitive mais quand meme J'ai toujours du mal a exprimer vraiment a organiser correctement mes idées. C'est peut etre encore trop proche et je ne demande pas a ce qu'on soit d'accord ou pas avec moi. Car mes reflexions je les ai retrouve chez des gens qui ont reussi a remonter la pente. Desolée si je choque.
Je hais la vie plus que personne ne pourra jamais le concevoir, mais jamais je n'oserai faire subir mon mal etre a mon entourage car eux quoi qu'il arriveront ils resteront derriere moi.
Re: Mourir ici pour connaître vraiment...
Posté par belze le 20/08/2004 07:51:51
Uriko je trouve que tu juge un peu rapidement, tu n'es pas à la place de toutes les personnes sucidaires et tu ne peux à mon avis même pas imaginé ce que ressentent certaines d'entr'elles, et tu porte un jugement très généraliste sans même savoir ce que certaines personnes ont pu subir dans leur vie.
Re: Mourir ici pour connaître vraiment...
Posté par uriko le 20/08/2004 07:51:51
le suicide est le courage des laches, la porte de sortie de ceux qui n'ont pas la force de regarder la realité en face.
on ne se rend pas compte du mal que l'on fait autour de soi quand on tente de se suicider et si nous on part, les autres eux reste avec leur douleur qui durera tout au long de leur vie. on se dit qu'ils s'en remettront ms ca n'est qu'un pretexte car quand on a perdu un etre cher, la blessure ronge chaque jour que dieu fait et la culpabilité de ne pas avoir reussi a aider cet etre est pire encore. Ne pas reussir a surmonté son mal etre c'est cesser de lutter, et la mort si elle parait si douce n'est qu'un egoisme sans fond.
je parais peut etre dure mais c'est du vecu des 2 cotés, du coté de celui qui reste et du coté de celui qui veut partir, et je refuse de faire vivre ma douleur a ceux qui m'entoure car quoi que j'en pense il m'aiment. La vie est cruelle mais si on est la c'est surement pour quelque chose. Et meme si l'on ne voit devant soi qu'un long tunel noir, je crois malgre mes doutes qu'il y a une lumiere au bout. Pas celle de la mort, mais celle de la vie
Re: Mourir ici pour connaître vraiment...
Posté par elodelu le 20/08/2004 07:51:51
Se suicider, s'est admetre en soi meme que rien de bon ne peut plus advenir, que la vie est et restera definitivement un chemin trop dur. Vivre, s'est choisir de le parcourir malgré les embuches, parce que que l'on a de bonnes perssonnes pres de soi, parce qu'on est deja sorti auparavent de situations extremes, vivre, c'est aimer la vie en depit des malheurs qu'elle apporte, se suicider, c'est detester la vie en depit du bonheur qu'elle apporte.
Re: Mourir ici pour connaître vraiment...
Posté par belze le 20/08/2004 07:51:51
D’accord avec laulo, une mort rapide c’est ce qu’il y a de mieux, médicaments et taillage de veines, c’est pas génial il y a trop de risque que quelqu’un vienne vous sauver.
Tu vois allison si ta copine serai morte cela t'aurait fait beaucoup de mal, maintenant imagine cette souffrance multiplie la par 100 et c'est peut être ce que ton amie ressent. Tu arriverais à vivre avec une telle souffrance ?
Chaque personne à une sensibilité différente, certaines sont plus fragiles, quand la douleur dépasse le seuil du supportable, la mort paraît être la meilleure solution.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Publié le 20 août 2003
Modifié le 20 août 2003
Lu 793 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲