Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ne t'en vas pas (2)

Un long soupire se prolonge sur mes lèvres alors que je traverse sans bruit ce lieu funèbre. Il y a si longtemps déjà...


Mon chéri, les jours et les mois se sont écoulés sans toi. Je ressens toujours le vide de ton absence au creux de mon cœur. Nulle journée ne passe sans que je pense à toi en me répétant à quel point tu me manques et maudissant les doigts cruels qui t'ont arraché à moi. Ce n'est pas juste, non... Tellement injuste que des larmes glacées coulent sans arrêt par en dedans comme une mort douce qui s'insinue peu à peu en moi. Néanmoins, je vie. Je ris. Je mange. Parfois j'efface mon mal, quelques instants... Ah mais comment effacer complètement ? Puis-je revivre ? En ai-je le droit ?

Comme si tu n'avais jamais existé...

Mais je sais que tu as été... Je ne t'oublie pas... Pourtant, une part de nos souvenirs semble me fuir. J'ai peur de ne plus me rappeler ton rire, ton sourire. Je crains de perdre ce qui me rattache encore à toi, de te perdre davantage. Comment retenir ce qui m'échappe ? Comment te vivre sans te revoir ? Comment t'avouer mon crime ?

Simplement...

Te souviens-tu de ce collègue de travail que tu m'avais présenté avant ton départ ? Le beau grand brun, peu bavard mais toujours là en cas de besoin. Il a été très gentil. Il m'a bien soutenu, encouragé à certains moments, consolé à d'autre. Je lui dois beaucoup, si ce n'est pas ma vie en ces temps sombres. Il a été une bouée pour mes nuits de larmes et je ne saurais comment le remercier.

Il est devenu mon meilleur ami, mon confident. Peut-être plus ? Je l'apprécie beaucoup. Parfois trop...

Je me sens sale. Comment puis-je penser à lui alors que je ne t'ai pas vraiment quitté. Je ne t'ai jamais dit adieu. Quelle traîtresse absurde je suis à me réfugier dans les bras de celui en qui tu avais confiance. Comme tu dois me haïr dorénavant du haut de ton ciel azur.

Peut-être es-tu ce petit oiseau qui chante au loin en flottant au dessus des nuages ? Peut-être connais-tu mon secret et bien davantage encore. Peut-être m'as-tu pardonné cette trahison ? Peut-être pas... Peut-être que cette brise fraîche sur ma peau qui me donne des frissons est ton message pour me dire que tu es là. Où pour me demander de m'en aller.

Peut-être es-tu seulement disparu et que seule cette pierre froide, qui s'effrite comme mon cœur s'émiette, entend mes pleures ? Pourquoi ? Pourquoi ce silence ? Pourquoi nulle réponse ?

Une fleur fanée, autrefois jolie, repose sur ton nom. Peut-être est-ce l'emblème de mon chagrin qui t'accompagne malgré le temps et qui symbolise celle que je resterai à présent.

Une année est passée depuis ce jour noir où tu m'as laissée seule. La vie continue malgré tout bien que son charme ait perdu toutes couleurs. Je ne suis plus la même et ne le reviendrai probablement jamais. Bien qu'elle finisse par se cicatriser, la mort ne connaît guère de véritable guérison. Cher ange, que je souhaite que tu sois devenu, j'espère que tu connais la paix et que malgré ma honteuse trahison, tu puisses m'attendre à jamais.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: ne t'en vas pas (2)
Posté par saif le 18/12/2006 01:56:31
c'est vraiment émouvant ,j'ai véçu une histoire pareil et je sais ce que ça fait malgrés tous il faut étre forte la vie ne s'arrête jamais et ce qui ne nous tu pas nous rend plus fort .croix moi la vie donne comme elle prend .
bon courage lol !!!

Modifié le 18/12/2006 01:59:43
Re: Ne t'en vas pas (2)
Posté par ced-ch le 10/05/2006 12:30:24
J'ai beaucoup aimé le premier de tes 2 textes, il était très émouvant, comme le premier, le 2ème m'a beaucoup plu...

Je trouve ta façon d'écrire très bonne...

bonne continuation pour la suite...
Re: Ne t'en vas pas (2)
Posté par ushiwa.sasuke le 10/05/2006 08:40:23
Que sait-il vraiment passé avec "ton" meilleur ami ?

Sinon bien sur que tu as le droit de vivre, la vie ne s'arrête pas la...crois moi...

Sinon j'aime bien l'histoire ^^

Bon courage pour la suite !
Re: Ne t'en vas pas (2)
Posté par audreyp18 le 10/05/2006 03:22:24
Ton texte est vraiment beau et je suis désolé pour celui que tu as perdu :( J'ai perdu mon chat v'la pas si longtemps et même si ce n'était qu'un chat et bien je ressens la même chose que tu décris dans ce texte. Je pense toujours a elle mais quand je ris ou que je m'amuse je me demande toujours si j'ai le droit de lui faire ça...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
L'auteur : Zora Septyna
31 ans, Canada.
Publié le 08 mai 2006
Modifié le 04 mai 2006
Lu 1 434 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲