FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Notion de cohérence et préjugés...

On parle souvent de cohésion... Existe-t-il une cohésion de gauche ? De droite ? Ou... ?


Un sujet à la mode : LA NOTION DE COHERENCE EN DEHORS DES PREJUGES !

Et en existe-t-il une de gauche, une autre de droite ?


Les réactions des gens différent souvent selon qu'ils se considèrent de gauche ou de droite (ou libéraux) ou d'ailleurs !



En supposant que leurs raisonnements soient "logiques", les conclusions divergent, voire sont opposées ou/et antagoniques parce que leurs bases, c. à d. Les postulats retenus au départ ne possèdent pas suffisamment de points communs (Voir le rôle des axiomes en mathématiques !)

Les uns placeront en avant "les Droits du dit Homme", d'autres "La progression matérielle et économique (générale et aussi individuelle selon nos mérites) dans la liberté d'entreprendre", etc...



* Trouvé sur Internet : Politiquement, le terme "droite" désigne des courants ou partis mettant en avant la rigueur morale et un certain conservatisme, ce qui fait qu'en France, les hommes politiques ont longtemps refusé de se définir comme étant de "droite". L'ordre, le travail, la famille et la responsabilité individuelle sont plutôt considérés comme des valeurs de droite, tandis que la gauche s'intéresse davantage à la justice sociale, l'égalité, la solidarité, l'humanisme, la laïcité

Le libéralisme économique est la thèse selon laquelle la liberté d'action individuelle la plus complète (liberté d'entreprendre, libre choix de consommation, de travail, etc.) serait souhaitable en matière économique, et l'intervention de l'État devrait y être aussi limitée que possible *



D'où des projets d'organisation sociale, des priorités, spécifiques.


L'arbre qui cache la forêt

Cette première approche ne se rapporte-t-elle pas finalement seulement à une petite partie du monde vivant : l'espèce humaine ?



N'a-t-on pas tendance à négliger l'autre partie et le monde dit minéral ou matériel ?

La loi de la jungle (ou du plus fort) peut-elle être escamotée ? !

Ne s'applique-t-elle pas automatiquement sous la prééminence du cerveau reptilien et cerveau des émotions si le néocortex n'intervient pas au nom des droits dits de l'Homme et de la dignité dite humaine ? !

Jadis, les homo sapiens étaient ou s'étaient organisés sous les signes des religions et autres rites.

Aujourd'hui, maîtrisent-t-ils mieux ou/et plus leurs modes de vie ? !

L'engrenage "Toujours plus", d'abord rationaliste sous la croyance en des progrès illimités jusqu'à l'établissement du paradis terrestre, ensuite capitaliste ou économique et industriel (v. Par ex. Le processus de la mondialisation avant l'objectif de l'exploration et l'exploitation d'autres planètes) ne domine-t-il pas et n'assujettit-il pas tout le reste ? !

Evidemment, l'application du principe "Toujours plus" exige le non respect du principe de précaution : peut-il être acceptable d'attendre 10 ou 20 ans (ou plus) l'apparition éventuelle d'effets secondaires mortels sans tout stopper (v. Par ex. Le cas de l'amiante) ? !

Ne voguons-nous pas sur un second Titanic démesuré et bloqué sur l'accélération "naturelle", tel le phénomène de la reproduction de progression géométrique (de rythme exponentiel) ou celui de l'amplification des métastases cancéreuses ? !



Face à cette poussée plus qu'observée, quels peuvent être les impacts des divers programmes politiques ? !


L'image de l'hyper titanic

Franchement, existe-t-il une solution "positive" possible ou imaginable permettant de stopper subitement le Titanic ou le cancer ou la pollution produite ne serait-ce que par les pays émergents, sans provoquer l'explosion de l'ensemble et sa mort ? !!!

DE QUI SE MOQUE- T- ON ? !!!

De Gaulle avait compris que les gens étaient des "veaux", mais encore !

On nous conduit pour le moment à l'abattoir en chantant ! Mais cela durera-t-il encore longtemps ? !


L'autre dimension

Si la vision de la COHERENCE est claire, n'est-elle pas d'une tout autre dimension ?



Plus en détail, qui sommes-nous vraiment ? Sommes-nous ce que nous croyons ?

Nous aimons accuser autrui et pratiquons volontiers les politiques de l'autruche, du bouc émissaire, de la fuite en avant (à moindre frais), etc. ; nous nous méfions des "étrangers", des "différents" parce que des "dérangeants", potentiellement facteurs d'insécurité, etc...

Nous les Occidentaux, nous acceptons passivement le sort des populations des pays dits démunis en arguant qu'il est impossible de renverser des montagnes, donc en privilégiant de fait la valeur de nos petites vies par rapport à la notion de dignité authentiquement humaine !

Bien sûr, les camps de concentration et d'extermination horribles, monstrueux, (de la naissance à la mort) des animaux d'élevage en batterie, ne nous posent pas de problèmes particuliers ! Entre leurs tortures et notre "bouffe" (pourtant frelatée, toxique puisque contenant des molécules de stress), "Y a pas photo" !!!

Et encore plus fréquemment, "la situation étant ce qu'elle est", l'avenir ne pouvant qu'être sombre, ne déclare-t-on pas : "Autant en profiter le plus possible maintenant" et "Chacun pour soi !" ? !

Quel est le pourcentage de concitoyens qui, au fond d'eux-mêmes, c. à d. Sans se l'avouer (dans le refoulement total, de manière absolument inconsciente) pensent ainsi, qu'ils se prétendent de gauche ou de droite ?

A vous de vous prononcer ! Mais dans tous les cas, un autre résultat pourrait vous aider !

* Heu-reux ! Par Robert Solé LE MONDE | 28.02.07 | paru dans l'édition du 01.03.07

Allez comprendre ! Le chômage angoisse, la délinquance inquiète, le climat se détraque... Mais 90 % des Français se disent "heureux", selon un sondage de la Commission européenne. Des résultats similaires ont été constatés chez nos voisins allemands, hollandais ou danois. *

Cette appréciation n'est-elle pas à mettre en relation directe avec les propos précédents, avec l'influence fondamentale du cerveau des émotions ? !

CETTE COHERENCE N'EST- ELLE PAS PLUS QUE PERCEPTIBLE EN FILIGRANE ? ! A vous de la préciser si vous la ressentez intuitivement ou la percevez plus analytiquement ... Mais peu n'importe-t-il pas puisque nous sommes certains de pouvoir nous échapper un jour de l'enfer terrestre (actuellement pour seulement 80 % de la planète) ? !

Cordialement.

BONNE CONTINUATION ! ET VIVE LA NOUVELLE ERE !!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (21)
Re: notion de cohérence et préjugés...
Posté par cdizen le 11/06/2007 16:11:12
Bonjour,

-Pascal, tout au moins dans son pari, se conduit en activant son âme de négociant !

Je n’ai aucune critique à proposer sinon à ceux/celles qui se disent croyant(e)s et prennent son calcul comme quelque chose de sérieux ! Ne confondent-ils/elles pas la politique des marchands du temple et l’éthique ou la morale ?

- *** 1« il est également préférable de profiter au mieux de sa vie (d'en être satisfait) dans l'optique où il n'y aurait rien après »
-
- J’espère que tu conviendras que tes propos sous-entendent ta croyance en la « liberté » et « libre arbitre » ; s’opposent à la notion d’ « inconscient » de Freud et autres chercheurs/euses contemporain(e)s
-
- Dans ce cas, tu sais ce que je pense ….
-
- Dans l’autre hypothèse, on croit préférer (librement) au mieux (à partir de son petit vécu et conditionnement).
-
- Décide-t-on de chercher à être « satisfait » ou décide-t-on l’inverse ? !
-
- La psychanalyse, même s’il y a beaucoup à critiquer …., n’a-t-elle pas eu le mérite de mettre en évidence la puissance des forces et pulsions qui nous agissent dans l’ombre indétectable ?

L’homo sapiens n’est-il pas un animal intelligent manipulé en partie par les événements importants de la prime enfance, ayant saisi qu’il fallait parfois souffrir pour obtenir, voire endurer pour dominer ?

Sa conduite n’est-elle pas plus ou moins teintée de sadomasochisme ? !

Pourquoi n’en parle-t-on jamais ? ! C. à d. pas plus que de la puissance du cerveau des émotions ? ! La ou le (+ ou-) masochiste est-il/elle si rare que cela ? !


*** 2 « L’homme est capable de s'élever au-dessus de sa condition animale »

Bien sûr ! Sinon à quoi servirait son néocortex ? !

Le problème est précisément que faute d’entraînement, il ne fait pas le poids devant les deux parties les plus anciennes (mammalienne) ou primitives (reptilienne) !

A signaler que des chercheurs ont montré, par des tests avec des miroirs, que comme chez le dauphin et sans doute chez l'éléphant, il existait une conscience de soi chez le chimpanzé. Des scientifiques ont également montré que lorsqu'une clôture les sépare de leur nourriture, les chimpanzés, pourtant souvent rivaux, savent aussi coopérer les uns avec les autres pour arriver à leurs fins.

Le stress chez les primates, (CIRS, mars 2007) existe.
Comment s’explique le fait que les humains et leurs cousins primates contractent un plus grand nombre de maladies liées au stress que les autres membres du règne animal ? Le neuroscientifique Robert Sapolsky fait remarquer que les humains et les singes ont un niveau d’organisation qui leur permet de dégager une proportion importante de temps libre, qu’ils consacrent à se rendre malades en établissant un climat de stress psychosocial

Le chimpanzé face à l'injustice. Une étude indique en effet que les chimpanzés éprouvent un "sentiment d'injustice" variable selon la proximité sociale des individus concernés.

Le test comportait des dons d'aliments plus ou moins appétissants pour les chimpanzés. En échange pour un travail donné, les chimpanzés recevaient soit une fort tentante grappe de raisin soit un concombre, nettement moins inspirant. Par ailleurs, ils pouvaient voir les cadeaux alimentaires reçus par certains de leurs congénères pour le même travail. Le sentiment d'injustice s'exprimait par leur refus de répéter le travail dès qu'ils voyaient que certains chimpanzés recevaient la grappe alors qu'ils devaient se contenter du concombre.

La situation devint intéressante lorsque l'on a comparé les comportements des chimpanzés selon qu'ils étaient lésés en faveur d'un membre de leur famille ou lorsque l'injustice qu'ils subissaient était en faveur d'un "étranger". Le sentiment d'injustice était de loin plus fort dans le second cas, et se trouvait exprimé par un refus total de retourner au travail.

***3 La démocratie tablait pour fonctionner et faire vivre ces valeurs de progrès sur un homme « instruit ». A l'heure actuelle, avec cette « recrudescence d'animalité » qu'on observe partout, on voit bien qu'on a en grande partie échoué à instruire nos concitoyens en citoyens éclairés.

N’était-ce pas prévisible ou joué d’avance ? !

-Un homo sapiens instruit ou cultivé n’est qu’un individu sur lequel on a passé un VERNIS ! ! !

-On ne l’a pas appris à réfléchir, ou juste l’indispensable pour que normalisé, (dressage ou conditionnement avec la carotte et le bâton, avec la récompense et l’échec) il puisse s’adapter et bien faire fonctionner la machine !

-Il se fait que ce que racontent tous les adultes sonne creux, n’est plus crédible, n’est que bobards : « Fais ce que je dis, pas ce que je fais » ! « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient » ! Etc.

-Les médias exposent sans fin des »jeux et des spectacles » ; des objets, gadgets, affriolants ; provoquent en permanence les manques, frustrations, fantasmes au nom du Dieu consommation « Je consomme, donc j’existe » !

Par définition, la société de consommation est basée sur l’hypertrophie du cerveau des émotions, c. à d. sur la recherche du plaisir.

A décharge, si on suit Freud, nous avons tendance « naturellement » à suivre le « principe de plaisir » et non pas le « principe de réalité » ! ! !

En plus, l’escalade de la violence n’est-elle pas « toujours plus » programmée ? ! ! !

NE FAUT-IL PAS ÊTRE TOTALEMENT NORMALISE POUR ÊTRE ETONNE PAR L’ECHEC DE CETTE POLITIQUE COMMERCIALE ? !

ET ENCORE PLUS EN DEHORS DE SES POMPES POUR NE PAS S’APERCEVOIR QUE CET ENGRENAGE ACCELERE « TOUJOURS PLUS » : -tout est en train d’être marchandisé, numérisé, financiarisé !


A DECHARGE ou de manière réaliste, objective, on se conduit non pas comme des « hommes » responsables mais comme des « adulescents ».
CELA N’EMPÊCHE NULLEMENT DE « BIEN VIVRE » (en tant qu’adulescent, que marchand du temple, que bonneteur, etc.) MAIS IL Y A SEULEMENT INCOHERENCE ET PROBLEME quand on veut le beurre et l’argent du beurre !

Contrairement à ce que tu sembles insinuer, IL N’Y A PAS ECHEC PUISQU’ IL N’Y AVAIT PAS DE SOLUTION POSSIBLE SINON L’OBLIGATOIRE FIN DE CYCLE !

La théorie « mathématique » du chaos a démontré que si un phénomène est caractérisé par un nombre trop important de paramètres, il ne peut plus être analysé avec le matériel conceptuel de notre petit cerveau !
Symétriquement, dans le cas présent, les paramètres étant si restreints, l’analyse est plus qu’évidente, coule de source ! ! !

LA PREUVE N’EXISTE- T- ELLE PAS ? ! ! !

EN PLUS, NE CREVERAIT- ELLE PAS LES YEUX SI NOUS N’ ETIONS PAS AVEUGLES ET SOURDS ET NE COMPRENANT RIEN A RIEN ? ! ! !

De simples paysans bergers, il y a environ deux millénaires, pour passer le temps et se distraire, n’ont-ils pas décidé de confectionner un recueil de contes et légendes (appelé maintenant Bible) où ils expliquaient (en paraboles, sous des formes plus ou moins fantaisistes ou romancées) quelle serait la destinée de notre espèce ? Et comment cela se terminerait ? ! ! !

Attention, braves gens ne demandant qu’à croire ce qui vous plait, vous fait plaisir, quitte à rêver éveillé, ne prenez pas tout à la lettre ! Vous avez pu mesurer les méfaits commis par toute une caste d’ecclésiastiques de père en fils, de bonimenteurs, telle l’Inquisition (par ex.) !

Il n’y aura pas d’Apocalypse ! Seulement un crash mondial ne remettant pas cette fois les horloges à l’heure mais presque tout à zéro !

Que demander de mieux, étant donné la situation actuelle ?
Le seul problème, contenant peu de paramètres, ne se résume-t-il pas à la question :
« Préférez-vous notre disparition ou celle de la planète, sous-entendu, il restera quelques survivant(e)s, par ex. ~ 10%, de façon à assurer un redémarrage certain ? !

C. Q. F. D.

Pour terminer par un peu d’humour noir ou blanc, on peut revenir aux mathématiques et, si on accepte le sérieux de cette recherche statistique (utilisant les fractales …), se déculpabiliser d’une manière ou d’une autre selon le tempérament et l’activation …

Trois chercheurs réputés (L. Nottale, J. Chaline, P. Grou) viennent de découvrir que des lois
« d'échelle » universelles gouvernent peut-être l'évolution de la vie, de l'économie ou du Cosmos ; que si nous suivions les schémas évolutifs des dinosaures, des rongeurs, des chevaux, des primates, des échinodermes, des tremblements de terre, des krachs boursiers, etc., nous devrions rencontrer nettement avant 2080 la transformation la plus importante que toutes celles que l'homme moderne a connues depuis son apparition ; que les changements qui en découleraient pourraient affecter globalement l'arbre évolutif (voir " Les arbres de l'évolution, Univers, vie, sociétés " éd. Hachette Sciences – littératures 2000.

Amuse-toi/ez-vous bien ou bonne continuation !

Modifié le 11/06/2007 16:15:45
Re: Notion de cohérence et préjugés...
Posté par gaylibre le 11/06/2007 16:10:26
Cdizen pour se qui est de l'homme du XXl siecle je voulais pas parler des grands déçideurs politique ou finançier mais des hommes qui ne sont inconnu mais qui sont vraiement évolué j'en n'ai déja rencontré généralement il sont encore jeune c'est vrais qu'avec le temps il finisse à rentrer dans le moule, par se qu'il ne peuvent pas vivre dans la marginalisation il préfaire mourire ou baisser la tete pour s'adapter avec le commun des mortel...je suis de moi j'en ai rencontré lors d'une hspitalisation psychitrique est j'ai vue en eux l'oeil seintillant un parlé exeptionel avec une compréhension du monde dans le qu'elle il vivent vraiement supéfiant ses gens je les reconnais tout de suite
bonne chance à tousse
Re: Notion de cohérence et préjugés...
Posté par windowman le 11/06/2007 11:12:08
Si l'on poursuis la logique du pari pascalien, qui indique qu'il est préférable de croire en Dieu que de risquer la damnation, il est également préférable de profiter au mieux de sa vie (d'en être satisfait) dans l'optique où il n'y aurait rien après.

Si la douleur permet souvent de se dépasser, elle a aussi un effet centrateur qui empêche de prendre du recul.

L'homme n'est peut-être qu'un bonobo boosté, mais sa différence fait qu'il est capable. Pas que ça lui est facile ni agréable, mais il est capable de s'élever au-dessus de sa conditrion animale. Et parce qu'il est capable, c'est une voie d'évolution désirable. La démocratie tablait pour fonctionner et faire vivre ces valeurs de progrès sur un homme instruit. A l'heure actuelle, avec cette recrudescence d'animalité qu'on observe partout, on voit bien qu'on a en grande partie échoué à instruire nos concitoyens en citoyens éclairés.

Ce n'est pas parce qu'un idéal est difficile voire impossible à atteindre qu'il faut se contenter de son pendant négatif. Tendre vers un idéal, c'est être humain.
Re: notion de cohérence et préjugés...
Posté par cdizen le 11/06/2007 10:41:59
Un oubli malencontreux !

Que penses-tu des gens qui ne sont pas effrayés par ce résultat 20 % / 80 % ? !

Que penses-tu des gens qui vivent à l’aise, dans le confort, et qui déclarent « LA VIE EST BELLE » ? !

Ne feraient-ils pas partie des « lâches » et des « salauds » épinglés par Sartre ? !
(Si tu ne connais pas, tu trouveras sur Internet en tapant Sartre, mauvaise foi, lâche, salaud)

Mais, il suffit que tu te reportes à mes propos pour dépasser cet obstacle : en tant qu’ « adulescents » inconscients, quiconque est obligé de les pardonner !

Il me semblait important de ne pas oublier ce « détail » qui nous concerne pour montrer que ta notion d’homme du 21e siècle n’est pas la mienne, est subjective.

Tout cela évoque l’histoire de la grenouille qui se voulait bœuf !

Modifié le 11/06/2007 10:44:02
Re: notion de cohérence et préjugés...
Posté par cdizen le 11/06/2007 00:07:32
Réponse à Gaylibre
Bonsoir,
Je rentre ... et repars.
Quoique manquant de temps, je te réponds de suite, te suggère la pratique du yoga

N’ayant pas le même vécu, mes références étant différentes, il est difficile de communiquer.

Je saisis que la douleur est une notion majeure pour toi.
Tu la connais intolérable et tu voudrais arriver à la dépasser par ta puissance mentale.
Mais peut-être le pratiques-tu (le yoga) ? Quoique tes propos ne semblent pas se situer dans cette perspective. D’après ce qu’on raconte, il est très efficace dans ce domaine particulier.

Tu parles du néant !
Personnellement, si la vie devait se terminer par le néant, je crierais à l’arnaque complète !
Quoique n’étant plus en situation pour raisonner, pour me révolter et tenter de tout faire exploser, je me maudirais d’être resté en vie !

Je suis privilégié mais cela ne m’empêche pas d’ouvrir les yeux, d’écouter !

D’un côté, une planète où 20 % de la population exploite 80 % des richesses, où une minorité de gens vit dans le confort au détriment d’une masse qui souffre pour survivre (voir les continents dits défavorisés, la pauvreté, la famine, l’esclavage et la corruption, le sort des femmes, les maladies suite au manque d’hygiène possible, etc.), fonctionne bien. Cette proportion suit le principe de Pareto ou les règles de la bonne marche des jeux.

De l’autre, ce mode de vie évoque celui des animaux plutôt que celui des soi-disant hommes !

Est-ce que la dite notion de « dignité humaine » se retrouve dans ce scénario
(20 % / 80 %) ? ? ? ! ! !

Pour moi, si l’enfer avait un sens, il s’appliquerait précisément à « l’enfer terrestre ».
Il existe des milliards d’êtres qui, de la naissance à la mort, sont et seront dans le manque total.
Mais comme ils sont habitués à vivre ainsi, ils acceptent, se résignent, comme s’il était vraiment impossible de s’échapper de l’enfer ! ! !

OK ! Pourquoi pas ! Si cela leur plait ou s’ils préfèrent rester le plus longtemps possible ! ! !

Dans mon optique, la vie n’est qu’un mauvais moment ou une phase à passer avant d’accéder à mieux. Et une fois dans l’Après vie, les souffrances endurées ne sont plus que des péripéties.
(Pour plus de clarté, si lors d’un accident vous tombez dans le coma ou êtes placé dans le coma artificiel, votre organisme souffre, réagit, sans que vous vous en rendiez compte. J’ai vécu cette expérience sans le moindre souvenir !)

Cela dit, je trouve la vie « horrible », n’ai jamais ressenti la vie comme « belle » mais injuste, « dégueulasse » et absurde. Dès l’âge de 6 ou 7 ans, j’ai décidé de ne pas me marier et de ne pas avoir d’enfant ! Je n’ai jamais regretté ! Au contraire, je continue à savourer mon intuition précoce !

C’est justement après cet accident, qui m’a mis à l’hôpital puis en convalescence de juillet à Pâques, que j’ai réalisé que c’était le dit homme qui était absurde.

Embellir l’ « homme » doté d’un esprit d’adolescent aussi prétentieux, présomptueux, qu’irresponsable, c’est fréquent ! C’est même une caractéristique des « adulescents » ou (adolescents chroniques)

Il n’empêche que l’évaluation des génomes des chimpanzés et des homo sapiens a relevé une différence inférieure à 2 % ! ! !

Nombreuses sont les personnes qui tentent de dévaluer la signification de ces 2 % !

A celles-ci, je me contente de leur asséner : « Au lieu de persister « bêtement » dans vos fantasmes, oseriez- vous vous procurer des images des guerres modernes en Serbie, ex Yougoslavie, en Afrique et ailleurs ! Si oui ne seriez-vous pas obligées de vous apercevoir, de prendre conscience de ce qu’est capable de faire un soldat croyant pouvoir profiter de tous les droits sur l’ennemi(e) ! ! ! »
C. Q. F. D

Alors, quand tu me parles de
l’ « homme du 21e siècle » ! ! !
Tu rigoles ! D’abord, ce n’est qu’un homo sapiens et il a fait tellement son temps qu’à force de jouer à l’apprenti sorcier avec des allumettes toujours plus puissantes, il ferait tout sauter s’il n’était pas arrêté avant qu’il ne soit trop tard, c. à d. remplacé par une autre mouture !
Dit plus trivialement, par ex., alors que l’espèce des lapins et livres était en danger de disparition, suite à une épidémie (la myxomatose), une régulation naturelle élaguant 90 % de la population permit aux survivant(e)s de s’en sortir vacciné(e)s et de repartir d’un bon pied !

Salut.

Modifié le 11/06/2007 00:09:05
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (21)
L'auteur : Peter Cdizen
71 ans, Dunkerque (France).
Publié le 08 juin 2007
Modifié le 22 mai 2007
Lu 800 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143