FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Quand Bill Clinton raconte sa vie...

Le retour médiatisé de l'ancien président des Etats-Unis : Bill Clinton et le contenu de son livre "My life" .


Deux ans après la sortie de l'autobiographie de sa femme Hilary, c'est au tour de l'ancien président des Etas-Unis, Bill Clinton, de sortir ses mémoires : "My life" ,"Ma vie" en français. Avec 1016 pages, il n'a rien à envier aux tomes de Harry Potter.
La promotion de ce livre et par conséquent, le fort engouement médiatique qu'il suscite, ont permis à l'ancien numéro 1 américain de revenir sur le devant de la scène politico-publique américaine.En effet, contrairement au vice président AL Gore, qui, lors des élections présidentielles en 2001, a péféré se démarquer de Clinton,le camp démocrate représenté par John Kerry, opte cette fois-ci ,pour la participation des époux Clinton à la campagne présidentielle, conscient que, lors du scandale Lewinsky, 2/3 des américains étaient en faveur de Clinton. Comme on le dit : "d'une pierre deux coups", tout en faisant la promotion de son livre, il mentionnera à chaque interview, John Kerry, ce qui fera de la campagne gratuite en quelque sorte.
Revenons au livre. En fait, l'autobiographie est divisée en deux parties : la première parlant de ses années avant l'accession à la présidence et la seconde de ses huit années en tant que Président.
A travers cette autobiographie, on arrive à comprendre ses convictions politiques .De plus, le récit qu'il fait du père qu'il n'a jamais connu, tué dans un accident avant sa naissance et de son beau-pére alcoolique permettent aux gens qui ont vécu cette situation de se reconnaitre. Mais les épisodes les plus intéressants sont bien entendu "l'affaire Lewinsky", l'enquête qui a suivi la procédure d'empeachement (mise en accusation), ses efforts pour le processus de paix au proche-Orient et le bilan qu'il fait de sa présidence. Quand on l'a interrogé sur l'affaire Lewinsky, Clinton parle de "terrible erreur morale" et dit qu'il ne peut y avoir aucune excuse à cela si ce n'est ses "vieux démons". Il s'attaque également au procureur Starr qu'il accuse d'être l'instrument des républicains. Ses plus grands regrets sont l'échec de l'accord de paix entre l'Israel et la Palestine, le retard pris pour arrêter le génocide rwandais et son inapacité à neutraliser Ben Laden qu'il qualifie de "ma plus grande déception".
Interrogé sur son avenir, il se dit ne plus être interressé par la politique mais met en avance les qualités da sa femme, qui sait ce qui se passera en 2008 ou en 2012 ?
Son but actuel est humanitaire comme s'occuper des malades atteints du Sida ou des enfants non scolarisés en Afrique, Amérique du Sud et en Inde.
Quoiqu'il en soit, avec 10 millions de dollars d'avance et 2.25 millions de tirages d'exemplaires prévus à ce jour, Clinton a de quoi pour s'assurer une bonne retraite.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Quand Bill Clinton raconte sa vie...
Posté par chloé16 le 20/08/2004 07:57:27
J'ai trouvé l'article interéssant, tu nous fais un trés bon résumé!
Je voulais rajouter que le commentaire de "the new man" est également intéressant. Merci à vous deux
Re: Quand Bill Clinton raconte sa vie...
Posté par the new man le 20/08/2004 07:57:27
On a largement trop tendance à focaliser notre attention sur sa réussite en politique étrangère et son affaire avec Monica Lewinsky... franchement les gens s'en foutent ( ou devraient s'en foutre) de ce que le président fait avec ses stagiaires ça n'a aucun espère d'intérêt... par contre ce qui est plus intéréssant c'est le fait qu'il n'ai jamais accepté les RDV proposés par son responsable de la CIA et ce pendant toute la durée de son mandat! Il n'a jamais lu une seule note de service de la CIA et a tjrs pris soin d'éviter les conversations pouvant porter sur les dangers extérieurs pouvant être fatals aux USA...
Pendant ses 4 années de présidence, son entourage avat coutume de dire que lorsqu'un papier s'envolait et atérissait autour de la Maison Blanche c'était probablement son Chef de la CIA qui devait éssayer d'obtenir un RDV avec le Président.

Clinton a aussi donné son feu vert et a même encouragé le fait que la CIA dépende beaucoup plus des satellites que des agents sur le terrain... C'est avec cet ensemble d'erreurs monumentales qu'il a laissé le champ libre à Ben Laden et ses amis! Car la CIA des années 90 n'est plus la CIA d'après guerre et elle ne pouvait plus faire quoi que ce soit sans avoir auparavant l'accord écrit du Président après avoir obtenu un RDV avec ce dernier... mais comme Clinton ne voulait jamais de RDV et ne lisait jamais les notes de services et les jettaient directement à la poubelle... cela explique les différents attentats qui se sont produits contre des représentants des USA dans le monde. Il a joué avec le feu et s'est brûlé.
Sans parler d'un fait assez étrange...un agent de la CIA appelé Robert Baer (assez connu dans le monde de la géopolitique et des intrigues politico-financières, il a écrit des livres sur ça d'ailleurs) avait été chargé de procéder à une enquête de routine sur le président Clinton (les gens voulaient juste être sur qu'il n'était pas un terroriste ou des trucs de ce style), ce qu'il l'a amené à enquêter sur la campagne de Clinton et sur les fonds qu'il avait accumulé pour cela... Il a découvert que ceux-ci étaient liés avec des familles Saoudiennes assez connues: Ben Laden!!!!!!
La famille l'aurait payé pour qu'il empêche la CIA d'enquêter de trop près sur leurs malversations financières et leurs liens avec des entreprises terroristes plus ou moins bien connues... Il a averti son chef de service qui lui a dit d'oublier ça et de tout arrêter... mais il s'est tout de même posé des questions et a averti un de ses amis Sénateur au Congrès et il lui a remis des documents prouvants ses recherches...
2 jours plus tard l'ami Sénateur en question a été retrouvé dans un motel près de New York avec un fusil à pompe à côté de lui et un grand trou dans la tête... la police a NATURELLEMENT conclu au suicide et a classé l'affaire...
Robert Baer a échappé à un grand nombre de mystérieux accidents surtout pendant la période où Clinton était à la Maison Blanche mais encore après car ses révélations pourraient nuire à cet homme...
C'est beau la démocratie, voilà un mot que les américains feraient bien d'apprendre et d'appliquer avant de se proclamer "l'état le plus démocratique du monde"...pfffff
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 01 juillet 2004
Modifié le 01 juillet 2004
Lu 1 223 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143