Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

[Rêveries] Reflexions Inutiles...

On prend un clavier, un bout de papier, et les mots coulent, le Rêve, ou la Rage, parfois c'est réféchi, parfois c'est sous le coup d'une impulsion soudaine... L'écriture et la vie sont indisociables... Du moins dans la mienne... Dans la Notre...


Le Rêve et l'imaginaire tiennent une grande place dans ma vie,
dans la sienne aussi...






[Il neige] ou quand deux ennuagés tentent de faire de la poésie...

Il Neige Aujourd'hui...
Je me tue, assise sur le dossier du banc, en regardant les flocons voltiger sous la lumière. Paillettes d'argent.
Je rentre et je m'allonge sous les escaliers. Prés des fenêtres. Quelques petits flocons parviennent jusqu'à moi et se déposent sur mon visage...
Je sens le froid du sol sous moi...


A Saint-Petersbourg la neige tombe...
C'est Dieu qui pleure l'histoire du Monde...
Des perles qui tombent...
Comme si le sang du ciel couvrait le siècle rouge d'un drapeau blanc...


Petits cristaux de lumière. Recouvrant le monde de silence et de douceur.
De grâce...


Comme si l'on venait panser le monde d'innocence...
Les nuages, tristes spectateurs de l'humanité, en ont pleuré glacé.
Quelques petits confettis en forme d'étoiles sont venus éclairer ceux qui les attendaient...


Eclats de sucre cristallisés, apportant juste ce qu'il faut de douceur à notre monde abîmé pour le consoler...
Quelques instants...
Le soulager...



Fille d'un nuage, enfant de l'hiver, j'embrasse doucement les arbres,les routes, les toits et les corps.
Tendresse cristallisée...
Un peu de paradis est descendu sur Terre...



Un bout du pays des Merveilles... La réalité s'altère, doucement...
Comme en un rêve...




[En Collaboration avec Tohril]


[carpe diem] ou quand morchain laisse courir sa plume..

"Vis!" M'a t'on dit des dizaines, des centaines de fois... Moi, Être amorphe, acquiescant(à peine) et retournant à ma non-mort. A ma non-vie. Enfermée dans un passé, dans des souvenirs trop lourds. Accrochée à mes peines et à mon désespoir. Je restais là, bras ballants, à contempler le monde, Mon monde, tomber en ruines. A se construire sur les autres on ne récolte que ça, des ruines... Et rien d'autre. Parce que, toujours, de façon inéluctable, l'autre (la fondation), s'en va... Ou s'est nous qui partons. Et on se retrouve démuni. Plus que les yeux pour pleurer... Mais il faut se faire une raison, un jour ou l'autre. A plus ou moins long terme. Inutile de dire que le plus tôt sera le mieux. Car sinon, on risquerait dêtre submergé par cette vague de désespoir, on risquerait de se noyer dans nos propres larmes. [Destructrices] . Alors il faut se relever, se tenir droit, l'échine pas trop courbée, et on tente de se reconstruire. Malgrés le champ dévasté de nos corps et de nos âmes. Il faut se reconstruire. Apres la bataille, un semblant de vie revient. [Même sur un monceau de cadavres, il y a la vie. Certes purulente et dégoûtante, mais elle existe...]
Toujours est-il qu'il parait qu'il faut que je vive. Que je profite de ma jeunesse. Alors profitons! Aprés tout, pourquoi pas? Jetons-nous à corps perdus dans l'océan mouvant, agité, de la vie! Ne me dites pas, aprés, que je devrais prendre du recul, du recul j'en ai trop pris. Toute ma vie j'ai observé sans agir. Maintenant je joue à vivre. Il n'y a pas d'excés. Il n'y a pas d'avenir. Jouissons la vie. Pleurons la vie. Souffrons la vie. Distrayons-nous pour ne pas sentir le poids de la lourde croix qui nous écrase [La Fin].
Je vis alors? Je bouge, je ris, je pleure, je crie! De joie, de colère, de douleur, Mais je crie! C'est ça la vie? Cet engourdissement? Que dis-je... Ce voile qu'on se met sur les yeux?
Carpe diem. Alors j'applique. On ne vit qu'une fois, remplissons là cette vie unique! Vivons chaque jour comme si l'on allait finir bientôt. Comme une bougie qui se noie dans sa propre cire, mais qui, jusqu'au dernier instant, va briller de toutes ses forces.
J'ai envie de danser sous la pluie. J'ai envie d'aimer. Briser la glace et la pierre qui ont investi l'intérieur de moi. J'ai envie de donner tout ce que j'ai. Prenons nos vies à bras le corps et avançons, combattons! Vivons Merde! On fonce droit dans le mur, et alors? On s'en fiche de demain! Du moment qu'il y a un aujourd'hui! ...
Vis!


[le rêve ou la vie]

Juste Pour Présenter Ce Que L'on Ne Pourra Jamais Nous Enlever...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: [Rêveries] Reflexions Inutiles...
Posté par ushiwa.sasuke le 19/04/2007 15:55:04
myrabelle n'a pas tort, y'a beaucoup de choses qui sont vraies la dedans...

Sinon concernant la façon dont c'est écris, j'aime bien, tu as un bon style...
Re: [Rêveries] Reflexions Inutiles...
Posté par jackd le 18/04/2007 19:13:19
ouais tout a fait d'accord
Re: [Rêveries] Reflexions Inutiles...
Posté par myrabelle le 18/04/2007 11:26:01
Ce que je vais dire est peut-être étonnant : mais j'aime la vérité des situations, et c'est à partir de là que l'on peut avancer... sur quelque chose que l'on sait...

Vivre est très dur dans une société basée sur la compétition et sur l'argent... et donc faite pour se dépasser (hélas) seulement en apparence... car en soi on n'a pas le temps de le faire car ça va trop vite, on fait ça pour se donner bonne conscience, mais sans avoir une possibilité d'avoir une vraie bonne conscience... !!!!! Pourquoi ? car ainsi on n'a pas le temps d'analyser toutes nos erreurs, de se dire que l'on se gâche sa vie, et celle des autres par-dessus le marché, que l'on ne sait même pas pourquoi on le fait... mais on le fait tout de même ainsi !!!! quelle tristesse !!! et on se demande ensuite pourquoi on n'est pas heureux ! parce que l'on n'a écouté que "nos dirigeants", sans s'écouter soi !!!!

Alors que souvent on a plus envie de vivre pour soi, de se connaître, de savoir ce que l'on veut, et d'avancer à son rythme... cette société nous demande d'aller vite, toujours plus vite... jusqu'à où ?.... et se demande ensuite pourquoi nous allons si mal !!!!

Voilà pourquoi en ce qui me concerne, je vis le plus possible à mon rythme, même si ce n'est pas celui de la société... car ainsi je suis libre et heureuse ! et joyeuse de vivre !

Myrabelle (http://myrabelle.chez-alice.fr)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : .+*°morchain°*+. [ barbarian Warrior ]
27 ans, Frontier (France).
Publié le 18 avril 2007
Modifié le 11 avril 2007
Lu 467 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲