Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
8 signes qui montrent que votre relation est toxique
Posté par spy le 29/03/2016 20:17:52

8 SIGNES QUI MONTRENT QUE VOTRE RELATION EST TOXIQUE

Manipulateurs, menteurs, pervers narcissiques... Le danger des relations toxiques c'est de s'en apercevoir trop tard quand le piège s'est refermé sur soi.
Le point sur les les signes annonciateurs d'une relation toxique et comment bien réagir.


Vous êtes rabaissé(e) tout le temps

Votre conjoint vous fait plus souvent des critiques que des compliments ? Vous avez beau tout faire il vous répète que vous êtes un(e) incapable ?
Pour notre spécialiste, Jérôme Palazzolo, psychiatre et psychothérapeute, c’est LE marqueur principal d’une relation toxique.

L’avis du psychologue : "Certains manipulateurs ont besoin d’écraser leur entourage pour exister et pour garder la main sur leur proie. Ils ne le font pas tout le temps, sinon les proches risquent de s’en apercevoir et de s’en aller.
Lorsqu’on a un doute, il faut regarder autour de soi et juger l’opinion des autres objectivement. Si au travail on vous dit que vous êtes doué et efficace alors qu’à la maison on vous martèle toute la soirée que vous êtes nul, c’est que quelque chose cloche. De même si votre mari/votre femme critique sans cesse votre physique alors que vos collègues vous disent souvent que vous êtes très bien il ne faut pas vous dire que c’est uniquement pour être gentils avec vous. Il faut apprendre à être objectif(ve) vis-à-vis de son estime de soi pour ouvrir les yeux et se poser la bonne question : Pourquoi je reste ?"


Vous devez cacher trop de choses


Garder son jardin secret est utile pour l’équilibre d’un couple mais de là à devoir adopter une fausse personnalité, il y a des limites. Lorsqu’on se sent mal à l’aise constamment, qu’on a peur d’évoquer un sujet, de raconter une sortie ou même d'émettre un point de vue de peur que l’autre n’en fasse tout un plat, il faut se poser des questions.

L’avis du psychologue : "Si on doit montrer une toute autre personnalité pour que l’autre nous aime, cela ne va pas. Au début d’une relation, on ne révèle pas tout, c’est normal, mais cela ne doit pas durer sur du long terme. C’est épuisant psychologiquement et on ne peut pas s’épanouir", explique Jérôme Palazzolo, psychiatre et psychothérapeute.


Vous ne voyez personne d'autre que lui


Attention à l’isolement, il peut être dangereux pour un couple. Au début on ne voit que l’autre et on voudrait passer tout son temps avec lui/elle, c’est normal, mais il ne faut pas négliger son entourage. A moins que cela soit d’un commun accord.

L’avis du psychologue : une relation fusionnelle n’est pas nécessairement toxique du moment que cette situation n'est pas imposée.
On peut demander à l’autre de couper les ponts avec ses ex, mais pas à sa famille si la personne ne le décide pas d'elle-même. Si l’autre se brouille ou n’aime pas les amis de son/sa conjoint(e), il doit accepter de le/la laisser y aller seul(e) et ne peut pas exiger qu’il/elle n’ait plus aucun lien avec eux. "Si être coupé du monde est source de souffrance alors il faut réfléchir à la pérénnité de cette relation affective et exclusive."


Vouloir changer l'autre : un mauvais signe


Il est ténébreux, il est sombre, il a un côté mauvais garçon et il fait rêver vos amies ? C’est classique ! Si ce côté sauvage vous plaît mais que vous aimeriez le changer un peu, mieux vaut ne pas trop compter dessus.

L’avis du psychologue : "C’est toxique des deux côtés. Il ne faut se mettre en couple dans l'optique de changer la personnalité de l'autre, d’abord parce qu’il/elle ne le fera pas. On risque alors de se rendre compte qu’on s’enlise dans une relation qui ne nous convient finalement pas. Ensuite parce qu’il ne faut pas forcer une personne à être quelqu’un d’autre, cela nuit à son bonheur et à son épanouissement personnel."


La jalousie vous empêche de sortir


"La jalousie, c’est comme tout c’est bon mais avec modération", plaisante notre interlocuteur. Certains en ont besoin pour se sentir aimé mais lorsque c’est pathologique cela nuit à l’un des deux partenaires, voire les deux. Comment apprendre à décrypter les signes ?

L’avis du psychologue : "La jalousie pathologique c’est celle qui étouffe. Si on rentre tard on est accusé d’avoir une aventure avec son patron, et si on rentre plus tôt c’est parce qu’on le drague tellement qu’il fait du favoritisme. C’est sans cesse ! Si on se surprend à omettre certains détails dans une discussion alors qu'on n'a rien à se reprocher ou qu'il faut réfléchir à tout pour éviter une dispute il faut commencer à se poser des questions."


Il/Elle demande trop d'affection


Votre conjoint est triste, monotone, il broie souvent du noir ? Sans être dépressif, certaines personnes ont une telle mauvaise estime d’elle-même qu’elles demandent beaucoup de marques d’affection et ont besoin d’être constamment rassurées sur le fait qu’on les aime.

L’avis du psychologue : "Bien sûr il est normal de rassurer l’autre de temps en temps et d’être là pour lui, mais ça devient toxique lorsque c’est épuisant. Dans une relation de couple, il faut être un peu égoïste et se demander ce que l’autre nous apporte et ne pas rester uniquement parce qu’on lui apporte quelque chose ou que l’on a pitié de lui. Sinon aucun épanouissement personnel n’est possible et un jour ça casse."


Verbale ou physique, la violence est inacceptable


Oui pendant une dispute cela arrive que les mots dépassent la pensée, voire même que quelques bricoles volent à travers la pièce. Mais attention ! Il y a des limites à ne pas dépasser car rien ne justifie la violence.

L’avis du psychologue : "C’est à chacun de fixer ses limites. Mais dès le premier coup violent, il faut partir ! Il ne faut pas penser que cela ne se reproduira plus. En ce qui concerne la violence verbale attention aux paroles distillées où se mêlent mise en valeur un jour et insultes le lendemain. Même s’il s’excuse après, c’est le mode opératoire des pervers narcissiques pour empêcher sa victime de partir."


Vous êtes son psychologue


La dépression est une maladie qui touche plus de 9 millions de Français entre 15 et 75 ans, selon l’association info-depression.fr. Il est très difficile de vivre avec un conjoint dépressif car cela demande beaucoup d’attention et d’énergie. Dans certains cas, il faut savoir reconnaître lorsque cela devient malsain pour sa propre santé.


L’avis du psychologue : "Bien sûr qu’il faut être là pour l’autre, en revanche ce dernier doit accepter de se faire aider et de suivre une thérapie. Il ne faut pas supporter le poids du mal-être de l’autre tout seul on ne peut pas y arriver et on risque soi-même de finir en dépression.
Attention aussi à ne pas céder au chantage affectif si on décide de partir et que l’autre menace de se suicider.
Cela deviendrait un bénéfice secondaire pour le conjoint, et renforcerait positivement ce comportement désadapté. Une fois que l’on sera revenu, il/elle n’hésitera pas à se servir de ça pour garder l’autre dans une relation affective coûte que coûte. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un thérapeute de couple si vous vous sentez en difficulté."

Merci au Dr Jérôme Palazzolo psychiatre et psychothérapeute auteur du livre, "Les troubles de la personnalité", Mon petit éditeur, 2014

Modifié le 29/03/2016 20:20:14

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    1 membres et 144 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲