Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Ne faites rien à la place de votre enfant !!
Posté par spy le 10/01/2019 18:59:53
Pourquoi ne dois-je pas toujours aider mon enfant?
*******************************************


Il y a une différence entre “aider” et “faire à la place de”.
Si vous êtes toujours derrière votre enfant pour « l’aider » à mettre ses lacets, faire son sac… il peut le prendre comme message implicite:
>“tu n’es pas capable de le faire donc je le fais à ta place”.

C’est donc plus qu’une aide, une attaque dans l’estime d’eux-mêmes et un obstacle à leur indépendance. Ils auront du mal à avoir confiance en eux, car ils auront l’impression que seuls ils ne peuvent pas y arriver.

« Attention », « touche pas ci, touche pas ça », « va pas trop vite tu vas tomber » sont tant de phrase qui font partie de votre quotidien dans les premières années de vie de votre enfant.
Mais ce dernier grandit et ce genre de phrase reste encore bien présent:
“tu devrais faire plutôt comme ça”,
“attends, tu vas faire une bêtise là”,
“laisse-moi faire”…
et le risque est que petit à petit votre enfant se sente inutile et incapable car nous sommes toujours derrière lui pour le reprendre.

Alors que faire ? Car si mon enfant ne s’en sort pas, je me dirai que je n’ai pas été à la hauteur, mais si je suis toujours derrière lui il ne sera jamais indépendant et m’en voudra de ne pas lui avoir laissé faire sa vie librement…
Autant de questions que vous vous posez en tant que parents n’est-ce pas?
Comme tout, il faut trouver le juste milieu!
Bien évidemment, votre enfant a besoin d’exemples, de points de repère. Simplement, vous devez faire attention car parfois vous avez l’impression d’aider votre enfant en faisant les choses pour lui, mais si vous analysez la situation, vous vous rendrez compte que c’est souvent pour vous que vous le faites, pour aller plus vite, pour ne pas perdre patience, pour pouvoir passer à autre chose…
Or, l’enfant a besoin de temps pour décortiquer les étapes qui lui permettent d’arriver à son but.
Il a aussi besoin de passer par des erreurs et de recommencer.

C’est pourquoi il faut savoir faire la différence entre « aider » et « faire à la place de ».
Sachez que lorsque votre enfant vous demande de l’aide, c’est très souvent dans la seule optique d’avoir une présence, de capter votre attention, de passer un moment avec vous.
Alors saisissez cette occasion et laissez-le expérimenter seul, sous votre regard bienveillant!


La confiance en soi est primordiale. Elle donne à un enfant la force d'aller se confronter au monde extérieur (apprendre à marcher, explorer, parler...). Elle lui permet de mieux gérer les séparations; il se sait aimé de sa mère, donc il accepte mieux qu'elle s'éloigne.
Enfin, elle aide à mieux vivre avec les autres.

Entre 0 et 3 ans, on parle moins d'estime de soi que de prise de conscience de soi c'est-à-dire se sentir un individu séparé de sa mère et à qui on accorde une certaine valeur.
Or cette valeur est justement véhiculée par les parents.

Bref, l'estime de soi est indispensable, mais ne se met pas en place toute seule. Un travail à plein temps pour vous, parents !

Parents, à vous de jouer !
En effet, la qualité de l'attention que vous portez à votre Bébé, le fait de le reconnaître comme un sujet et de lui donner une place au sein de la famille, est indispensable dès ses premiers moments de vie. C'est ce qu'Emmanuelle Rigon appelle "la stabilité intérieure".

Grâce à ça, l'enfant se construit une sécurité émotionnelle de base qui s'avère indispensable lorsqu'il se rend compte, petit à petit, qu'il n'est pas tout-puissant et qu'il ne peut pas tout avoir tout le temps.
Mais ce narcissisme de base ne suffit pas et c'est aux parents de prendre le relais. Il est donc important, au cours de cette période, de répéter à votre bambin que c'est un beau bébé et de lui donner tout l'amour dont il a besoin.

D'où l'importance d'une bonne communication entre vous et votre Bébé. "Lorsque les parents s'adressent à leur enfant il faut qu'ils soient présents car trop souvent, ils sont distraits lorsqu'ils leur parlent.
Il est important, qu'ils se libèrent de leurs obligations (ménage, travail, télé...) quelques instants pour être véritablement à l'écoute de leur bambin" recommande la psychologue.

Avec des parents positifs et encourageants, en principe, l'enfant peut se construire harmonieusement, en ayant une pleine confiance en lui.


Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 173 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲