Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Rupture d' anévrysme : 6 causes méconnues
Posté par spy le 09/04/2016 15:10:30
RUPTURE D'ANÉVRISME : 6 CAUSES AUXQUELLES ON NE PENSE PAS

L'anévrisme est une petite poche qui se forme sur une artère. La poche, avec le temps, grandit, s'étire, devenant plus fine et plus fragile. Si l'anévrisme se rompt, il peut entraîner une hémorragie interne, potentiellement mortelle.
En connaissant mieux ses causes, on peut réduire ses risques.


Une malformation congénitale

Un anévrisme est un point faible de la paroi d'un vaisseau sanguin, et plus particulièrement d'une artère (aorte abdominale, aorte thoracique, à la base du cerveau principalement). Il arrive que cette "zone de faiblesse" soit liée à un contexte héréditaire. Un dépistage d'anévrisme cérébral est alors souvent conseillé lorsqu'il y a eu deux cas ou plus d'hémorragie méningée dans une même famille (de premier ou second degré : père, mère, oncle…).

Pas de panique cependant : dans l'immense majorité des cas, l'anévrisme est le résultat d'une malformation congénitale de la paroi artérielle non héréditaire (sans cause déterminée), dont la malformation s'accroît progressivement au fil des années. Ce mécanisme est favorisé par le vieillissement des tissus et des facteurs de risques liés à notre mode de vie.

Et aussi : elle peut être liée à certaines maladies rares comme la polykystose rénale*, la maladie de Marfan**

* une maladie héréditaire du rein, qui se caractérise par l’apparition lente et progressive de kystes principalement au niveau des reins.
** une maladie systémique rare du tissu conjonctif.

Des kilos en trop

Lors d'une étude publiée en 2002 qui a duré près de 12 ans sur 21 400 hommes, il a été constaté qu'avoir un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 (indice d'obésité multiplie par deux le risque d'un AVC (l'anévrisme fait partie des AVC) par rapport aux personnes ayant un indice de poids normal.


Une tension trop élevée


Pourquoi : L'hypertension est un facteur de risques important d'anévrisme. "Sous les 'à-coups' de pression provoqués par le passage du sang sur la zone fragilisée, la paroi de l'anévrisme s'affine progressivement. Cela peut entraîner une augmentation de la taille de l'anévrisme et fissurer la paroi", explique le Dr Dervaux.

Et aussi : Le diabète et les plaques d'athérome (dépôts de graisses sur les parois des artères), de la même manière, provoquent une fragilisation des parois artérielles et la possible apparition d'un anévrisme sur des zones fragilisées.

Sachez-le : très souvent, ces maladies passent inaperçues. Il convient donc de faire contrôler sa tension artérielle et sa glycémie à jeun au moins une fois par an
Pourquoi : "La sédentarité couplée à une alimentation trop riche en sucres et en graisses, amenant le surpoids, sont des facteurs favorisant les maladies cardio-vasculaires, et notamment le risque de rupture d'anévrisme chez les personnes ayant une fragilité à ce niveau-là", explique le Dr Dervaux.


Une consommation excessive d'alcool


Pourquoi : la consommation d'alcool fait augmenter la pression artérielle, un facteur de risque important pour l'aggravation des anévrismes. Cependant, le lien de causalité alcool et anévrisme n'est pas encore clairement démontré aujourd'hui. Les ruptures d'anévrisme, notamment de l'aorte abdominale, étant également liées à d'autres facteurs de risques comme l'âge, le tabagisme, l'obésité et l'hypertension artérielle.


Le tabac, surtout chez les femmes


Pourquoi : Selon une étude américaine en 2008, le tabagisme augmente les risques d'anévrismes, plus particulièrement chez les femmes. Les fumeuses seraient quatre fois plus exposées à une rupture d'anévrisme que les femmes n'ayant jamais fumé.

En cause : Les produits contenus (nicotine, goudrons...) dans les cigarettes qui une fois inhalés entraînent une oxydation, puis une inflammation des artères. "Cela fragilise les parois et peut favoriser leur déformation", explique le Dr Dervaux.


La pilule prise pendant de longues années

Pourquoi : la prise de contraceptifs oraux sur de nombreuses années pourrait jouer un rôle en tant que facteur aggravant sur un anévrisme déjà existant (qui se serait développé sur plusieurs années), jusqu'à une possible rupture. Si les nouvelles générations de pilules, moins dosées en hormones, ont vu diminuer ces accidents cardio-vasculaires , le Dr Dervaux estime que "les risques persistent surtout si, à cette prise d'hormones, s'ajoutent de mauvaises règles d'hygiène de vie comme le tabac, la prise d'excitants (café, alcool…), la sédentarité et la malbouffe".

Modifié le 09/04/2016 15:15:46

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 117 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲