Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
10 somnifÈres naturels
Posté par spy le 06/11/2016 02:11:01
10 SOMNIFÈRES NATURELS

Du mal à trouver le sommeil ? Réveillé en pleine nuit ? Fatigué le matin ? Voici dix solutions naturelles vraiment efficaces pour dormir comme un bébé, sur les conseils de la pharmacienne et naturopathe Florence Raynaud.


De la valériane pour dormir d’une traite

La valériane (Valeriana officinalis) ou herbe-à-chat est un inducteur de sommeil et anxiolytique très puissant. Elle est efficace au moment du coucher mais aussi en cas de réveil nocturne.
En pratique :
En gélule : prendre, en pharmacie, deux gélules d’extrait sec de 200 mg une heure avant le couché, soit 400 mg en tout. "Une moins forte dose serait insuffisante et une plus forte dose pourrait entraîner des problèmes", souligne Florence Raynaud.

En tisane : De la valériane dans de l’eau chaude avant d’aller dormir vous détendra tout au plus, mais "ne sera jamais assez concentré pour être vraiment efficace contre les troubles du sommeil", précise Florence Raynaud.
"Les gens me disent souvent qu’en tisane - en plus de sentir extrêmement mauvais - la valériane ne fonctionne pas ou très peu", raconte la pharmacienne. "En réalité leur solution n’est pas assez dosée.
En phytothérapie, il faut faire attention à respecter le bon dosage."

Contre-indications : Déconseillée aux bébés et aux enfants, au cours de la grossesse ou lors de l’allaitement.


De l’huile essentielle de lavande pour s’apaiser avant de dormir


Très relaxante, les huiles essentielles de lavande (Lavandula angustifolia) et de lavandin (Lavandula hybrida abrialis et Lavandula hybrida super) sont utiles pour apaiser les angoisses avant la nuit.
En pratique (après avis médical) :
Voie orale (uniquement Lavande) : appliquer 2 gouttes sur un petit comprimé neutre, sur un sucre, dans une cuillère de miel ou dans de la mie de pain. Possibilité d’aller jusqu’à deux gouttes trois fois par jour.

Voie cutanée : 4 gouttes d’huile essentielle de lavande ou de lavandin diluées dans 20 gouttes d’huile végétale (si possible de noisette) en massage le long de la colonne vertébrale, sur la voûte plantaire, sur le plexus solaire et/ou sur la face interne des poignets. 2 fois par jour.

En diffusion : Quelques gouttes dans un diffuseur alternatif, pendant une demie heure maximum.

Contre-indications :
Lavande : enfant de moins de 7 ans et femmes allaitantes.
Lavandin : femmes enceintes et allaitantes. Chez le bébé et l'enfant de moins de 12 ans. Demandez d'abord conseil à un pharmacien avant d'utiliser les huiles essentielles de manière générale.


De la passiflore contre les réveils en pleine nuit


Au moment de s’endormir mais aussi en cas de réveil en plein milieu de la nuit, la passiflore (Passiflora incarnata) peut s’avérer très utile. "Elle agit très bien contre l’anxiété la nervosité et les angoisses de part ses composants anxiolytiques", explique Florence Raynaud.
En pratique :
En gélule : en pharmacie, prendre deux gélules d’extrait sec de 200mg une heure avant le couché, soit 400 mg en tout. "En cas de réveil nocturne on peut reprendre une gélule", ajoute la pharmacienne.

En tisane : 1 cuillère à café de plante séchée dans une tasse d’eau bouillante. Infuser 5 à 10 min et filtrer. Boire une à deux tasses au coucher.*

Pas de contre-indications à part pour les allergiques à la passiflore.

*Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal, Sélection du Reader’s Digest.



Un mélange d’huiles essentielles en spray sur l’oreiller


Les sprays aériens aux huiles essentielles favorisent une atmosphère relaxante et apaisante au moment du coucher. "Quelques pshiiits sur l’oreiller vous conduiront plus facilement dans les bras de Morphée", assure Florence Reynaud.
"Il peut s’agir d’un mélange de verveine citronnée, de camomille romaine, de lavande et d’agrumes", propose la spécialiste.
"Chez ®Puressentiel, le spray "Sommeil Détente", composé de 12 huiles essentielles (Bois de Rose, Camomille romaine, Cyprès, Lavande, Mandarine, Marjolaine, Néroli, Orange, Palmarosa, Petit Grain Bigaradier, Santal, Verveine...) favorise naturellement la détente, la relaxation et le sommeil", propose-t-elle.
En pratique : "Spray à usage atmosphérique. Vaporiser aux 4 coins de la chambre, éventuellement une pulvérisation sur un mouchoir posé sur la table de nuit", explique ®Puressentiel.

Contre-indications : "Ne pas utiliser en présence d'un enfant de moins de 1 an. Attendre 30 minutes avant de replacer l'enfant dans la pièce.
Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes ayant des antécédents de troubles convulsifs ou épileptiques et aux personnes allergiques aux huiles essentielles. Pour les personnes sous traitement médical et chez les enfants, se rapprocher d’un spécialiste de santé", préconise la marque.



De l’huile essentielle de basilic pour calmer ses nerfs


"Anxiolytique et antispasmodique, l’huile essentielle de basilic exotique (Ocimum basilicum var. basilicum) est un décontractant nerveux et calmant efficace", explique Florence Raynaud.
En pratique (après avis médical) :
Voie orale : appliquer 2 gouttes sur un petit comprimé neutre, sur un sucre, dans une cuillère de miel ou dans de la mie de pain. Possibilité d’aller jusqu’à deux gouttes trois fois par jour chez les personnes très anxieuses.

Voie cutanée : 2 gouttes de d’huile essentielle de basilic diluées dans 20 gouttes d’huile végétale (si possible de noisette) en massage le long de la colonne vertébrale, sur la voûte plantaire, sur le plexus solaire et/ou sur la face interne des poignets. 2 fois par jour.

En diffusion : Quelques gouttes dans un diffuseur alternatif, pendant une demie heure maximum.

Contre-indications : Femmes enceintes et allaitantes. Chez le bébé et l'enfant. Demandez d'abord conseil à un pharmacien avant d'utiliser les huiles essentielles de manière générale.


Manger des amandes peut aider à dormir


Outre les solutions phytothérapiques, "il faut savoir également agir sur le terrain et adopter des solutions alimentaires", insiste Florence Raynaud. "Un complément de magnésium organique, par exemple du citrate de magnésium, peut aider à retrouver le sommeil", indique-t-elle. "Les amandes, excellentes source de magnésium, peuvent aussi soulager le sujet, tout comme les omégas 3 de type huile de foie de morue qui agissent sur l’équilibre émotionnel."
NB : penser à éviter les protéines le soir, ainsi que les graisses qui rendent la digestion difficile et favorisent les réveils nocturnes.


Du griffonia pour s’endormir vite


Chez l’adulte, les problèmes d’endormissement peuvent être liés à un manque de mélatonine, une hormone produite par la glande pinéale (au centre du cerveau). Stimulée par la tombée du jour, elle indique au cerveau qu’il est temps d’aller dormir. Le manque de mélatonine peut venir d’une dysfonction de cette glande ou bien d’une exposition trop forte à la lumière électrique (téléphones, ordinateurs...) lorsque la nuit s’installe, ce qui trompe la même glande et empêche la production de l’hormone.
Dans le premier cas, "le sommeil peut revenir via la prise de griffonia (Griffonia simplicifolia), une plante dont le composant principale, le 5-Hydroxytryptophane, se transforme en mélatonine à la tombée du jour", conseille Florence Raynaud. La plante a également des effets calmants et antidépresseurs.

En pratique (après avis médical) :

En gélule : prendre une à deux gélules de griffonia une heure avant d’aller dormir. "Vous pouvez tester la marque ®Phytoprevent en pharmacie", conseille la pharmacienne.

En tisane : Du griffonia dans de l’eau chaude avant d’aller dormir vous détendra tout au plus, mais "ne pourra jamais être assez concentré pour être vraiment efficace contre les troubles du sommeil", prévient la spécialiste.

Recommandations : Pour une pleine efficacité de la plante, penser à bien éteindre son ordinateur et son téléphone le soir venu. "Si vous faites du sport, éviter la compétition avant d’aller dormir (match de tennis) car cela maintient le corps en éveil", précise également la pharmacienne. Par ailleurs, au bureau, attaquez les tâches les moins stressantes à partir de 16h. Trop stimuler son cerveau avant d’aller dormir empêche d’entrer facilement dans la phase de sommeil.
Contre-indications : Enfants de moins de 12 ans et femmes enceintes et allaitantes.


De l’huile essentielle de verveine citronnée pour se relaxer


Les propriétés apaisantes et relaxantes de l’huile essentielle de verveine citronnée (Lippia Citriodora) en font un bon atout contre l’insomnie. "Elle est particulièrement efficace pour les personnes qui ne dorment pas à cause d’une dépression", conseille Florence Raynaud, spécifiant tout de même : "Pas pour les grands dépressifs, mais en cas de "coup de mou". "
En pratique (après avis médical) :
Voie orale : appliquer 2 gouttes sur un petit comprimé neutre, sur un sucre, dans une cuillère de miel ou dans de la mie de pain. Possibilité d’aller jusqu’à deux gouttes trois fois par jour.

Voie cutanée : 2 gouttes d’huile essentielle de verveine diluées dans 20 gouttes d’huile végétale (si possible de noisette) en massage le long de la colonne vertébrale, sur la voûte plantaire, sur le plexus solaire et/ou sur la face interne des poignets. 3 fois par jour.
En diffusion : quelques gouttes dans un diffuseur alternatif, pendant une demie heure maximum. L’avantage est qu’elle sent particulièrement bon.

Contre-indications : Femmes enceintes et allaitantes. Chez le bébé et l'enfant. Demandez d'abord conseil à un pharmacien avant d'utiliser les huiles essentielles de manière générale.



Des granules de Cofféa Cruda contre les mauvaises pensées nocturnes


Les granules de Cofféa Cruda sont particulièrement efficaces contre les troubles associés à l’hyperactivité cérébrale et l’agitation : "Elles permettent d’éviter de refaire le monde en plein milieu de la nuit", explique Florence Raynaud. "Elles sont composées de caféine qui à la base empêche de dormir. Mais la souche homéopathique provoque l’effet inverse par loi de similitude", précise la spécialiste.
En pratique : 5 granules de 9 CH au coucher, à renouveler si nécessaire en cas de difficultés l'endormissement, ou de réveils nocturnes. Traitement pour 1 mois.

Contre-indications : déconseillé aux intolérants au saccharose, au fructose et au lactose.



Homéopathie : le Sédatif PC® contre les troubles légers


Le Sédatif PC® des laboratoires Boiron est une bonne réponse aux troubles du sommeil légers.
En pratique : 2 comprimés à sucer 3 fois par jour. Le traitement ne devra pas dépasser deux semaines, toutefois un médecin devra être consulté si les symptômes s’aggravent ou persistent après 7 jours de traitement.

Contre-indications : "Ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase (maladies héréditaires rares).
Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies héréditaires rares)", préconisent les laboratoires Boiron.


sources

Remerciements à la pharmacienne Florence Raynaud pour sa collaboration à cet article. Elle est l’auteur de l’ouvrage Les 30 médicaments les plus vendus sans ordonnance : Solutions naturelles de remplacement, Editions du Dauphin, 2016.

Modifié le 06/11/2016 02:15:16

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 180 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲