Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Canicule et eau
Posté par spy le 26/07/2019 10:38:00
ACCUEIL ACTUS SANTÉ
Canicule : 5 gestes à adopter pour éviter les dangers



Une très large partie du territoire s’apprête à vivre un nouvel épisode de canicule. Pour ne pas en souffrir, 5 gestes simples s’imposent. Suivez le guide pour éviter le coup de chaud !


Alors qu’une vague de fortes chaleurs s’abat sur la France avec des températures plus intenses qu'en juin, 21 départements ont été placés en vigilance orange, a averti Météo-France.
Pour prévenir les risques sanitaires provoqués par la canicule, certains gestes du quotidien peuvent vous faire éviter le coup de chaud.

Boire de l'eau régulièrement
=====================


Lorsque les températures sont élevées, le corps a tendance à transpirer, d’où l’importance de s’hydrater davantage en période de canicule.
Il est recommandé de boire beaucoup d’eau pour compenser celle que l’on perd.
Attention à ne pas boire de quantités excessives, cela pouvant s’avérer dangereux pour l’organisme et peut causer des comas hydrauliques.

Il est également important de réduire sa consommation d’alcool, moins bien supporté par le corps lorsqu’il fait chaud.

Se rafraîchir le corps
================

"Santé publique France" conseille de se mouiller le corps (principalement le visage et les avant-bras) tout au long de la journée.
L’agence sanitaire recommande de se munir d'un brumisateur pour se rafraîchir, notamment en voiture.

Il faut cependant éviter les douches à l’eau glacée, qui peut provoquer des chocs thermiques. Si elle soulage sur le moment, l’eau froide va agresser le corps qui luttera pour maintenant sa température à 37°C.

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) a, de son côté, alerté sur les baignades dans l’eau fraîche des lacs et rivières. Les experts soulignent un risque d'hydrocution, choc thermique provoqué par la différence entre la température du corps et la fraîcheur de l'eau, et donc de noyade.

Privilégier les endroits frais
===================

Il faut éviter de sortir aux heures les plus chaudes quand cela est possible. "Passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée...)", recommande Santé publique France, qui conseille d’"éviter les efforts physiques".
Il faut maintenir son logement le plus frais possible en fermant les fenêtres ainsi que les volets et les rideaux la journée pour les ouvrir le soir s'il fait moins chaud.
Pour rappel, dormir devant un ventilateur allumé peut être nocif. Des poussières s’infiltrent dans les sinus, ce qui peut entraîner asthmes et allergies.
Les yeux, la gorge et la peau peuvent également être desséchés.
Message aux parents : il ne faut en aucun cas laisser son enfant seul dans la voiture, la température pouvant y augmenter très vite, un risque mortel pour le bambin.

Se protéger du soleil
================


Le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV) a alerté sur les risques des UV en ville, qui "restent très dangereux pour la peau, notamment celle des plus jeunes".
Il est donc préférable d’opter pour des vêtements de couleur sombre, en tissu à fibres serrées.
Les enfants "doivent être impérativement protégés" (chapeau, lunettes, tee-shirt à manches longues, vêtements anti-UV...), soulignent les spécialistes.

Toutefois, attention aux protections qui ne protègent pas ou trop peu.
Porter un T-shirt blanc pour une baignade ne sert à rien car cela "laisse passer tous les UV".
Et se mettre sous un parasol ou dans un endroit ombragé ne protège qu'à moitié, puisque cela "laisse tout de même passer 50 % des UV", alertent les dermatologues.

Donner des nouvelles à ses proches
========================


"Santé publique France" conseille de "donner régulièrement de ses nouvelles" à ses proches.
Et, "dès que nécessaire, osez demander de l'aide", conseille l’organisme.
"Si vous voyez quelqu'un victime d'un malaise, appelez le 15", le numéro du Samu, prévient l’agence nationale de santé.

Crampes, fatigue inhabituelle, maux de tête, fièvre supérieure à 38°, vertiges ou nausées, voire propos incohérents sont les signaux d’alerte à ne pas prendre à la légère.


=====================================================================
Canicule :
LES BOISSONS A PRIVILEGIER ET A DECONSEILLER


La France vit depuis aujourd’hui un épisode caniculaire avec des températures de plus de 35 degrés annoncées pour cet après-midi. Or, qui dit grosse chaleur, dit grosse soif.


Les autorités nous martèlent qu’il faut boire 1,5 litre d’eau par jour en cas de pics de chaleur comme c’est le cas sur l’ensemble du territoire.
On le sait, le corps humain est composé à 60% d’eau, et c’est la seule boisson indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Un manque d' hydratation induit une insuffisance en sels minéraux, et peut donc provoquer fatigue, faiblesse, insomnie... Lors de fortes chaleurs, buvez avant d'avoir soif !

Malgré toutes ces recommandations, reconnaissons-le, on se cantonne rarement à l’eau plate quand la soif se fait sentir : bière, menthe à l’eau, citronnade, thé glacé...
Des boissons délicieusement rafraîchissantes, mais qui n’hydratent pas forcément.

Alors, quelles boissons choisir en cas de canicule ?

Soupe :
========
Cela peut paraître étrange, mais la soupe est une boisson parfaitement adaptée aux températures estivales. Composée de légumes dont la teneur en eau peut atteindre jusqu’à 90%, la soupe désaltère, hydrate, et vous aide à faire le plein de vitamines et de minéraux.
Et s’il est très désagréable de manger chaud par 30 degrés, il existe de très nombreuses recettes de soupe froide autre que le traditionnel gaspacho andalou.

L’eau de coco :
============

elle a envahi les étalages au cours de ces dernières années.
On lui prête des vertus antioxydants et isotoniques (sa composition serait très proche de celle du plasma sanguin)...
Une chose est sûre, l’eau de coco est très hydratante et permet aux habitants des tropiques, où l’eau est souvent insalubre, de s’hydrater. Vous pouvez donc vous rabattre sur l’eau de coco si la forme conventionnelle vous ennuie. En plus, ça a un petit goût de vacances !

Limonade :
==========

Riche en vitamine C grâce au citron, la limonade est une option très intéressante.
Particulièrement acide, elle stimule la production de salive et évite l’effet “bouche sèche”.
Une boisson très désaltérante donc, mais qui contient souvent beaucoup de sucre.
Préférez donc une limonade maison, très rapide et simple à réaliser.

Jus de fruits : avis mitigé.
==================

Riches en vitamines, les jus de fruits sont aussi très riches en sucre.
Préférez les 100% pur jus, moins sucrés, ou pressez vos fruits frais, c’est l’idéal !

Thé ou Café :
===========

Accusés de faire perdre de l’eau à cause de leur effet diurétique, on déconseille la consommation de thé ou café pendant les épisodes de fortes chaleurs. Cela dit, une récente étude de l’autorité sanitaire d’Albion démontre que leurs effets diurétiques ne sont notables qu’en cas de dose importante. Vous pouvez donc consommer du thé ou du café à condition de rester raisonnable. Essayez leur version glacée et peu sucrée pour une pause désaltérante et gourmande !

Vin :
======

un petit rosé en été, c'est effectivement tentant, mais c'est une mauvaise idée.
Avec 12% d'alcool en moyenne, le vin déshydrate le corps et peut donner des vertiges lorsque la chaleur atteint des sommets.
À garder au frais pour le soir, lorsque les tempêratures sont plus fraîches.


Coca Cola et autres sodas :
====================

On ne vous apprendra rien, le coca-cola et autres sodas du même type sont de faux-amis :
très très riches en sucre, ils désaltèrent sur le moment, mais en réalité, ils déshydratent le corps, ce qui explique cette envie automatique de se resservir.
Un petit verre pour le plaisir donc, mais c’est tout.


======================================================================



EAU EN BOUTEILLE OU EAU DU ROBINET ?
==================================

L’éternel débat continue : est-il préférable de boire l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille ?
Cela reviendrait à peu près au même, si on en croit les dernières études scientifiques à ce sujet.


Ouvrir le robinet, un geste qui nous paraît anodin, mais qui ne l’est en fait pas du tout : sur terre, plus d’un milliard de personnes n’a pas accès à l’eau potable.
Disponible 24h sur 24, en quantité souhaitée (mais pour combien de temps encore ?), l’eau potable est une richesse dont les Français se méfient.
Ils lui préfèrent souvent l’eau en bouteille, réputée plus sûre, moins polluée, et qui nous permettrait de rester jeune ou d’avoir la force d’un volcan.

Oui mais voilà, même l’eau en bouteille n’échappe pas à la pollution des eaux par l’activité humaine. La revue 60 millions de consommateurs a récemment publié la liste des eaux en bouteille contenant des traces de médicaments et de pesticides.

Cet argument tombe donc à l’eau : l’eau en bouteille contient des traces de substances polluantes, au même titre que l’eau du robinet.
Bien sûr, dans les deux cas, les doses sont très faibles et n’altèrent en rien la potabilité de l’eau.

Contrairement aux idées reçues, l’eau du robinet ne présente pas plus de risques pour la santé que l’eau en bouteille, au contraire, puisqu’elle subit en moyenne 50 traitements et analyses, ce qui fait d’elle l’aliment le plus contrôlé de France.
Elle est aussi beaucoup plus économique : à raison de 2 litres par jour, l’eau du robinet vous coûtera 3 euros contre 20 à 40 euros pour de l’eau en bouteille.

Au delà de son coût très élevé, l’eau en bouteille est un cauchemar écologique : rarement recyclées, les bouteilles faites de plastique atterrissent dans la nature, où elles mettent plusieurs centaines d’années à se dégrader. Elles polluent notamment les océans, et perturbent l’écosystème marin. Pire, elles sont transportées par camion d’un bout à l’autre du territoire, dans des packs en plastique, eux-mêmes conditionnés dans des cartons.

Pour préserver l’environnement, il est préférable de consommer l’eau du robinet. Cela dit, si son goût légèrement chloré vous dérange, n’hésitez pas à investir dans une carafe filtrante, dont l’efficacité est réelle pour réduire la dureté de l’eau et la rendre plus pure.


Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 195 visiteurs

tubededentifrice.com, ...    CNIL: 752143.     |]  ▼