FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
112 connectés : 0 membres et 112 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Double points de vue pour abus de violence
Posté par defonchaie le 20/08/2004 07:48:12
Voici deux superbes histoires qui raconte un même et unique acte d'abus de violence de deux points de vue différents, la première du meurtrier, la deuxième de la victime. Il y a une morale chercher la bien...

Meutre baclé

Je suis a ma table. J'écoute jacasser cette vielle peau et la regarde s'agiter au tableau comme une hystérique, complètement abrutie par sa petite vie minable dans une ville toute aussi minable, elle évoque en moi un sentiment de pitié indéfinissable qui peu a peu se transforme en envie incontrôlable de ...la tuer !
Voilà qu'elle m interroge de sa voie stridente de petite vielle ravagé de complexe et complètement aigris par une existence qui ne la pas épargné ...moi non plus je ne l'épargnerais pas !
Je ne lui ai pas répondu. Elle s'impatiente, et redouble d'entêtement pour obtenir de moi un quelconque signe de vie. Mais je ne puis répondre à une personne qui a des idées préconçu sur tout et sur n'importe quoi, une personne tellement conne qu'elle croit tout savoir.

Elle s'approche de moi pour obtenir une réponse qui tarde a venir.... Je sent son haleine putride qui enrobe son souffle ténébreux qui vient s'échouer sur mon visage irriter par sa présence pesante.
Je me retourne vers elle et lui dit ces quelques vers qui me vinrent le plus naturellement du monde :
"Tu n est pas vraiment belle
Juste très très vilaine
Ton haleine est fétide
Ta face est putride

Tu me révulse
Je me convulse
Tu m'écoeures
Je me meurt

Ton allure chaloupé
Te donne l'aire conne
Ton teint pale de mort né
Te donne l'aire morne

Je te hait grosse putain
Je te hait jusqu'à plus faim
Je te hais le matin
Je te hais jusqu'au lendemain"

Sur ces beaux mots je sort un marteau. D'un violent coup je lui écrase sa tête, son crane se craquelle en émettant un bruit immonde à la hauteur de son aspect.
Puis je lui chope ce qu il reste de sa tête et l'écrase à trois reprise sur ma table puis la tirant toujours par la tête je l'envoie violemment avec toute la hargne qu'elle m inspire, sur le rebord de la fenêtre.

Manque de chance la fenêtre est aussi ouverte que sa tête.

Elle effectue une chute de 4 mètres de haut et s'écrase de tout son long sur le bitume.

A la regarder de là ou je suis il me semble qu'elle bouge encore.
Mais c'est sûrement du a des convulsions post mortem d'une mort affreusement douloureuse.
Sur cet acte de bravoure je sort en vainqueur de la classe devant un public de petits élèves poltrons dont le visage exprime l'effrois et l'incompréhension, mais dont les yeux brillent d'une lueur de joie si facilement compréhensible.
Je part donc content mais pas satisfait. Frustré de ne pas l'avoir plus torturé.
Il faudra que je pense à réfléchir à deux fois de la manière dont je tuerais la prochaine fois... (to be continued)

On a crâché sur ma tombe

Je me présente, petite prof écervelé à la vie désespéré, je n aime pas la vie et elle me le rend bien.
Je pourrais vous narrer maintes épopées complètement pathétiques ainsi que des anecdotes minables et ridicules mais je ne vais pas raconter toute ma vie
Je vais juste vous éclairer sur la fin de ma vie, quand ? comment ? par qui ? et surtout pourquoi ai je été atrocement mutilée ?

En un jour pas plus reluisant que mon immonde personne. J'allais comme tout les matins, par le train, au lycée ou j'enseigne, ou devrai je dire le lycée où je me traîne toute la journée comme une vielle fille décrépies au teint macabre et au sourire affreux. Car il est vrai que j'enseigne aussi bien qu'un singe savant à qui on aurait appris à balbutier quelque cris au sonorité vaguement anglaise. Et oui vous l'aurez compris, le métier que j'ai gagner comme par magie, n'est autre que celui de prof d'anglais, métier ingrat mais pas autant que moi.

J'arrivai au lycéen en avance, comme tous les matins, pour avoir le temps de me bourrer la gueule à coup de vignasse aigre, celle la même qui me donne mon haleine de chienne gavé au canigout périmé. Mais mon avance a aussi l'avantage de me permettre d'éviter la flopée de crachat rituelle qui m'attend à chaque croisé d'élève ayant un temps soit peu le sens des réalité.
Je montai une à une les marches d'un escalier du lycée dont j'osai pollué l'air ambiant par mes pets incessants.
J'arrivai enfin à ma salle en titubant déjà complètement torché alors qu il n était pas encore huit heure du mat, la tête défoncée et les jambes engourdit je réussit tout de même à me glisser dans ma salle et a m'asseoir sur ma chaise au bout de la troisième reprise, d'une lutte acharnée pour rester équilibré.
J'entendis un bruit sourd tambourinant dans ma tête, bruit qui m'aurait explosé le cerveau si j en avais eu un.
C'était la sonnerie, annonceuse de l'arrivée imminente de ses petits élèves moqueurs irrespectueux et prétentieux.
« M'en vais leur faire passer leur envie de s'amuser moi à ces ptits connard échevelé. » aurai je pensé si j'aurais été capable de réfléchir.
J'enchaînai ainsi des semblants de cour plus minable les uns que les autres avec toute l'amertume qui me caractérise et sans la moindre once d'intelligence.

Arriva le dernier cour de la journée, la 1ère 16 et la migraine qui va avec, je m'enfilai vite fait une petite bouteille de liqueur, avant d'aller les faire rentrer. Et histoire d'un peu plus les faire poiroter je faisais semblant de marquer des choses sur mon vieux cahier miteux avec un air concentré qui me faisait paraître plus conne qu'autre chose.
Je me décidai donc après une demi heure à les faire rentré . « Quel brouhaha horrible j'aurai pas du les faire rentré ces petit écervelé il font rien que s'amusé ! »
Pensai je comme la vielle conne aigris que j étais.
Je commença mon cour sans prendre garde à ce que je faisait et en racontant n'importe quoi comme à mon habitude.
A un moment donné de mon cour inintéressant au possible, il me venu le délire d'ouvrir ma grande bouche aux lèvres saturé d'un maquillage immonde, pour posé une question à un élève qui avait l'air d'être complètement ailleurs, et dont l'attitude était tout ce qu il y a de plus insolente car il ne regardai même pas en ma direction en faisant semblant d'écouter mes élucubration de vielle folle complètement rongée du cervelet, comme le faisaient les autres élèves. Alors comme il ne jouai pas le lèche botte dépourvue de dignité, je lui imposai une petite seconde de réflexion pour qu'il réponde à ma question complètement insensé et d'un intérêt limité.
Mais il se bornait à ne pas me répondre. Furieuse, je m approchai avec difficulté et vacillements jusqu' a être pratiquement collé àa son visage dédaigneux, lui réclama une réponse d'une voie rocailleuse et dans un anglais imparfait. Il me lança alors un regard plein de haine et de mépris. Puis il commença àa débiter quelques vers incompréhensibles pour mon cerveau atrophié. Sur ce il sortit lentement un marteau imposant, se leva, puis d'un violent coup plein de hargne il m'explosa le crane, provoquant en moi une douleur incommensurable.
Ma tête suintai d'un liquide rougeâtre et grumeleux, qui je pense devait être mon sang impure souillé par toute la drogue et autre alcool que j'absorbais régulièrement.
Tout tournai autour de moi, ma vue se troublai, et il me semblait que la lumière vacillait.
Tout d'un coup il m'attrapa ce qui me servait de tête et la cogna par trois fois sur sa table avec un enthousiasme compréhensible. Je soufrai le martyr et j'avais peur comme jamais je n'avais eu peur, à un point tel que je m'était escrémenté le fond de ma grosse culotte de chevale, émettant une odeur irrespirable dans toute la salle.
Odeur qui ne l'a pas arrêté, puisqu'il continua à me tenir la tête de ses grandes mains vengeresse dont il m'enfonçait ses ongles mal coupés. Dans un autre élan de démence il m'éjecta maintenant contre une fenêtre entre ouverte, où je me suis précipité la tête la première sur un bitume rugueux et inconfortable.
Une chute de 4 mètres qui ne me fit pas que du bien. Je passa 7 heures dans un coma profond du a des lésions pas moins grandes. Je me suis donc réveillé complètement sonné, et je m'aperçu aussi que mon corps était maculé d'une bave immonde et gluante. Je me levai tout en m'essuyant cette couche de glaire amassé durant mes 7 heures d'égarement cérébrale, laissé sur moi par des élèves du lycée un rien rancunier. Sous cette glue naturelle mon corps était recouvert de plaies dégoulinants de sang, sang qui venait goûté sur un sol qui avait faillit me tuer et qui était maintenant recouvert d'une flaque rougeâtre et glauque empreinte de ma chute vertigineuse.
Je m'extirpa donc de l'endroit ou je faillit perdre la vie, pour essayer de retourner chez moi par le train.
J'arriva avec difficulté à la gare me traînant à travers les quartiers de cette ville mal famé en titubant ou en rampant comme une vielle sangsues a moitié décharné.
Le train arriva rapidement, il allait passer devant mon quai quand.... ma jambe gauche lâcha !
Mon pauvre corps de petite vielle recluse tomba ) la renverse sur les rails, rails ou je m éclata les dents dans un fracas sans précédents.
Le train me passa dessus avec une violence jamais vue, expulsant le reste de ma carcasse aux quatre points cardinaux, dans une magnifique explosion de sang.
Seule ma tête restait à peu près reconnaissable. C'est d ailleurs grâce a elle que l'on a pu m'identifier, grâce à elle que l'on a pu organiser des obsèques en mon honneur.
Obsèques clôturant ma petite vie minable de prof refoulée sans amis ni famille, dernière humiliation de mon âme perverse, auquel il n y eu qu'un seul individu pour y assister ....mon meurtrier.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par dark le 20/08/2004 07:48:12
Encore du sang, dévidément...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par guillaume.godart le 20/08/2004 07:48:12
Et n'oubliez pas : www.rotten.com ) lol

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par thierry_le_barge971 le 20/08/2004 07:48:12
TROP MALADE ton article si on pouvait ler easlie la france aurait ete obliger de ferme les ecole yaurait plusde profs

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par nat.ran le 20/08/2004 07:48:12
Que de la pure violence et du cynisme avec ça!Ton article je le trouve atroce et tu devrais avoir plus de respect pour les profs.Ce sont des êtres humains quand même!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par arthemis le 20/08/2004 07:48:12
Franchement, vous avez sous les yeux un texte sans âme, vulgaire et pathétique.
Ca sert à rien de cracher sur les gens. On te l'a pas appris à l'école ? impossible, tu craches sur les profs comme sur ta merde...
Je m'arrêterai la pour ne pas sombrer dans les abîmes de la malséance.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par zofie le 20/08/2004 07:48:12
nul a chier,comment peut-on écrire un article aussi pourri ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par defonchaie le 20/08/2004 07:48:12
Donc , maintenant le temps des reponses et venues :
pour thierry le barge : merci bien pour tes encouragement suite a tes idées je pense avangardiste je projette de fonder mon partis politique pour en suite appliqué toute les conneries qui me viennent l'esprit textuellement dans la vie quotidienne , les premiers point de mon programme seraient donc : °economie :
ne jettez plus l'argent par la fenetre jettez vos profs (=benefice budjetaire , car les fonctionnaires coutent beaucoup d'argent a l'etat)
°social :
Tuez votre prochain ca coute rien et ca diminue le chomage
°regime :
SLIM fast ( Société Limpide où les Impures sont Mutilés "rapidement" ) , regime a basse calorie de mauvaise gens , avec comme premier ministre un trou de balle fachaux qui aime en fair .. des trous de balles .

Voila et pour repondre a nathalie : escuse moi pour a violence et le cynisme qui empreint mon texte ca j'ai fait expres ... et quand au respect des profs je suis je croit bien lacé pour en parlé puisque ma mere en est une et une bonne (non pas dans le sens que vous precevez bande d obsédé ) mais de la a dire qu'elle est humaine ... ce n'est qu'une femme !

Quand a ocarina , je ne vait pas entrer dans un debat philosophiqeu pour ne pas dre metaphisque sur la vie la mort et l'existence d'une ame ... car n gros je ne suis deja pas sur qu'une personne soit doté d'une ame alors de la a ce qu'un texte est cette chance .. enfin bon pour le vulgaire je veut bien ... mais je ne voit pas en quoi il est pathetique .. a si c'est vrais il fait passé un bon nombre de sentiment dont la haine escuse moi j avais oublié le premier sens ethymologique du mot ....cela di je demend qu il ne serve a rien de cracher su les gens , tu essayera ca provoque toujours des reactions ! et deuxiemement je ne crache pas su'r mes profs comme sur de la merde ..ma merde je la respet c'est tout comme ce texte une de mes création et en cela je lui doit du respect (ptet plus qu a ce texte ) ! Voila moi aussi je vais m arreter pur ne pas tomber plus bas que la ou d apres toi je suis deja !

tout cela m ammenne a repondre a zofira en une simple phrase : J'arrive a ecrire un article aussi pourrie garce a un clavier relier a un ordinateur , ce qui mepermet d enchainer des mots prenantau finals une signification singuliere .

Voila j'espere vous avoir bien repondu chere(oui tre cere car j ai perdu du temps et le temps c'est de l argent) lecteur qui n'ont pas l'air d'avoir baucoup apréier mes ecrit mais qui perciste a m'envoyer des commentaires alors qu'il n'aurais pas été aussi pourries j'en aurais eu bien moins (la preuve en est : "la veritable histoire de la vache qui rit "

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par thierry_le_barge971 le 20/08/2004 07:48:12
Defonchaie tu serai pas la fille de SARKOZY par hasard

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par dark le 20/08/2004 07:48:12
Je voudrais préciser a l'attention de tout les cons qui seraient susceptibles de croire que cet article c'est pas du pour rire, c'est à dire une incitatio à la violence envers autrui, que non, ce n'est pas ce qu'il faut croire.
Le problème de ce que je viens de vous dire c'est que je ne sais même plus le début, et comme je perd mon inspiration une fois que je me relis, je vais contourner le problème sans les mains,comme ça ce sera plus facile.
Pour commencer, je me ris de tout ces petits cons qui pensent tabou partout. Personnelement, je n'ai jamais vu mr defonchae tuer la moindre personne, ni avec une hache, ni même avec un god michet pour répondre à françois. N'allez pas croirent ô misérables que ce qui est écrit est la pure véritée. De nos jour, entre la télé et les jeux vidéo, on tue à tout bout de champ. Depuis que l'homme est l'homme, on tue. Que ce soit véritablement ou virtuellement. En tout cas, il est très difficile de ne pas tuer dans ses propres pensées. Dans ses propos, c'est plus simple, on y est habitué, on vit bien dans une société de tabous. Mais tant qu'on ne le dis pas, on est considérés comme quelqu'un de bien. Non ! C'est pas bien ! C'est mentir. Vous voulez, ou même vous osez penser à tuer quelqu'un ? Dites le lui franchement, ne résérvez pas ça pour vous seul. Arretez donc de censurer vos pensées. C'est à cause de ça que certains ne font plus de distinction entre virtuel et réalitée.
Dans son texte, qu'on pourrait nommer d'essai littéraire, même si personne n'en approuve le moindre mérite, Le pauvre Defonchaie ne fait que se décharger d'un fardeau très lourd à porter, comme on se déleste aux toilettes. Heureusement d'ailleurs qu'il s'en est délésté, sinon, je n'ose imaginer ce qui serai advenu de sa prof...
Ensuite, j'aimerais prévenir les véritables psychopates, tout les névrosé paranoiaques, skysophrènes, homophobes ou agoraphobes, hystériques, brerf, ceux qui parfois ne font plus distinction de la réalitée et du virtuel, que tout ceci est faux, ou du moins interdit en pratique. Ce n'est pas parceque on vous explique comment bien faire un bon homicide, qu'il faut vous croire obliger d'en faire. Certes, c'est dans la nature de l'homme de tuer, on n'explique pas les guerres et génocides, la haine est dans la nature humaine, c'est comme ça, c'est irrémédiable, mais ça ne veut pas dire qu'il faut assasiner, trucider égorger éventrer décapiter manger désosser découper broyer noyer lapider ou tout simplement mutiler autrui.
Cependant, tant qu'on ne passe pas à l'acte, tant qu'on ne pratique pas, pourquoi ne pas faire passer sa rage humaine, sa haine toute sa rancoeur de vie dans un innocent petit texte ? Essayez, ça fait du bien. Ca défoule. Tuez, Tuez, TUEZ ! mais seulement pour de faux.
Pour finir, mr defonchae vous êtes con ( presque autant que bernard robichet )

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par dark le 20/08/2004 07:48:12
Très très cher Luke.
Premièrement, je suis peut etre un peu skysophrène, mais je vous jure que Dark et Defonchae, sont bien deux identité distinctes.
Je ne suis pas mr defonchae, et mr defonchae n'est pas moi.
Ceci dit, le reste de votre commentaire s'adresse en partie à mr defonchae, et non à moi, alors je ne vais pas y répondre.

Merci de ne plus me prendre pour ce que je ne suis pas.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par defonchaie le 20/08/2004 07:48:12
bon je vais pas me préocuper de me justifier sur ma skisophrénie qu'est tellement développé qu'au final j'en vient a occuper deux corps a la fois celui de yanick le bien nommé dark et de severin le bien sous tout rapport (meme sexuel ?) severin , et je vais me contenter de préciser juste comme cela en passant que humm quand on ecrit un texte il arive defois que l'auteur et le narrateur ne soit pas confondu .. enfin je dis ca comme j'aurait pu dire qu'un plus un font deux , a chacun de savoir si il veut me croire ... car je confirme les propos de mon soit disant double je n'ai aucune envie de trucider des gens a l apelle ... jprefererais le rateau ou la faucille a choisir ...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par pitouilli le 20/08/2004 07:48:12
Je trouve ce texte grammaticalement nul, donc relativement difficile à lire. C'est triste, l'idée d'adolescent prépubère en pleine dépression face à la réalité qui l'assaille et qui ouvre enfin les valves de la violence pour concrétiser ses rêves. Ton histoire est un peu (je mesure mes mots) minable dans le sens où on ne comprend pas l'humour et la portée philosophique de celui-ci. C'est qu'il n'y a peut-être aucun des deux. Quand on est en proie à une diarrhée verbale, il faut au moins savoir le faire avec classe, et je crois qu'il faut que tu comprennes que les vrais "oufs guedins" ne sont pas forcément ceux que tu crois... Lis Baudelaire, çà te fera du bien.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par speedairman le 20/08/2004 07:48:12
A tous les coups c'est une racaille pleine de Haine, un petit branleur qui a écrit ce texte.
Sinon, dsl il y'a méprise !
Bref, c'est euuuh ... un texte a réactions !
L'orthographe est parfois mauvaise mais sinon c'est assez bien écrit mis a part le vocabulaire emprunté.
On voit bien aussi de quel coté se place l'auteur, ce qui est dommage puisque le texte devait montré les 2 points de vues vus de l'interieur ce qui, n'est pas vraiment le cas !
A part ca, l'histoire est sanglante et j'espere que le gars qui a écrit ca est etroitement surveillé ou en prison ! lol
@+

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par tribondeau le 20/08/2004 07:48:12
totalement nul!! g mis mauvais parce quil n'y avait pa + mauvais!kest ce ke t'a contre les profs ? d'accord des fois y sont chiant mais kan meme!!ta rien dans le crane!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par crazysk8 le 20/08/2004 07:48:12
mais merde vous n'avez rien piger

vous avez lu le texte jusko bout?

sa ne ve pas dire kil a kelke chose contre les profs mais o contraire il essaie de montre le truc des 2points de vue....

on aurai di ke vous avez lui ke le debut....

c vrais ke le texte il est plutot difficile a lire je l'ai meme note moyen mais au debut il vou di bien kil y a une moral ds l'histoire

la prof ne se sentai pas bien et le gar la frapper ss meme savoir les bleme de la profs....

car excuZ c ce kil ce passe ds les écoles sof kil n'y a pas de gore mais les éléves "insulte" les profs (deriere leur dos)

alors essaier de comorendre le texte avant de dire ke c une caille et kil a kelke choZ contre les profs
sa mere est une prof (c marker plus ho..)

enfin bref c peu moi ki me trompe aussi mais je ne pense pas
@+

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par evangel le 20/08/2004 07:48:12
je vien de lire ce texte ainsi que tous les commentaires:je suis entièrement d'accord avecdark et mr defonchaie
en tout cas moi g adorer ce texte il est vraiment bien a mon goût après chacun en pense ce kil veut
perso g adoré les vers prononcé par l'élève dans la première partie
tes essais sont vraiment géniaux continue! et pour les autres je rappelle kil ne faut pas tout prendre au premier degré ceci est une fiction

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par elodelu le 20/08/2004 07:48:12
tu as un bon style, tu t'exprimes bien, mais je crois que beaucoup de lecteurs ont été decus par_ce_qu'ils attendaient que le point de vue de la prof soit different de celui de l'eleve, cela aurait ete mieu si la prof avait un tant sois peu d'estime pour elle meme.
sinon ca va !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par jackleventreur le 20/08/2004 07:48:12
Seul chose a retenir, la vie c comme un tourbillon qui nous entraine la mort ds lame

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Double points de vue pour abus de violence
Posté par leka le 13/11/2006 06:42:42
la moral est bonne mais le texte est strictement sans intérêt, nul et ennuyeux...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143