FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
109 connectés : 0 membres et 109 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
La colite nerveuse : quelles solutions à ce mal chronique ?
Posté par fuchinran le 20/08/2004 07:48:19
Sous-estimée, la colite nerveuse est une affection bénine mais pénible qui touche plus de 70% de la population, laquelle n'est pas toujours consciente de l'origine de ces douleurs d'intestins !

Si je me décide à écrire ce texte, c'est parce que j'avais envie de partager avec vous un problème pour lequel je ne trouve quasiment plus de solutions ?


En effet, je suis confrontée actuellement à un problème mineur à priori dans le sens où il est bénin et répandu, mais qui devient majeur pour moi depuis des années dans la mesure où il n'a cessé d'empirer au fil des années.

Son nom est colite nerveuse / spasmodique ou colon irritable ; une affection du colon qui se traduit par des douleurs, d'intensité et de durée très variable. Celle-ci, contrairement aux colites hemorragiques ou rectocolites, colites ulcéreuses ou iscémiques, n'est pas dangereuse, mais en cas de chronicité, elle peut déboûcher selon de très sérieuses études sur des cancers du colon à long terme.

Dans les cas chroniques, c'est tout le colon qui est atteint par des spasmes souvent très différents qui rendent d'ailleurs l'établissement d'un diagnostic difficile et les symptômes (diarrhée, constipation, ballonnements, douleurs abdominales violentes ou lancinantes, nausée... ) sont à la fois fluctuants et très gênants. Points de côté constants, pressions sur le foie, sensations de coups de poignard dans le ventre... Et je vous passe le lot de mes maux quotidiens. Ces réjouissances ne sont qu'un aperçu, d'autant qu'avec un état hypocondriaque, elle atteignent vite des limites ingérables pour l'entourrage avec les peurs de maladies graves et des examens justifiés pour les vérifier (coloscopie notamment) et amplifient la psychosommatisation...


Pénible et sous-estimée car elle ne se constitue d'aucune lésion apparente, cette pathologie toucherait plus de 70% de la population dont une majorité de jeunes femmes ; - laquelle population n'est pas toujours consciente de l'origine de ces douleurs d'intestins !


En ce qui me concerne c'est vraisemblablement dû à un tempérament anxieux (ce n'est pas une révélation puisque je suis une anxieuse chronique qui souffre depuis l'enfance de spasmophilie, tétéanie, crises d'angoisses et d'hypocondrie, vertiges et agoraphobie à une époque)... Mais il est très difficile de le vivre chaque jour en sachant que cela empire en dépit de régimes (suppression des graisses, des fibres et d'une quantité astronomique d'aliments pour stopper les inflammations) et des médicaments antispasmodiques et antimusculotropes de toutes classes (spasphon, spasmopriv, duspatalin, meteospasmyl, carbosymag... ) que j'ingère en vain depuis des siècles, me semble-t-il !!!


Dans la majorité des cas, les troubles fonctionnels intestinaux interviennent en période de stress, en cas d'une alimentation déséquilibrée trop riche en protéines et pauvre en fibres, un abus de laxatifs irritants (séné, bourdaine, aloès, qui entrent notamment dans la composition de nombreuses tisanes laxatives).

Connaissez-vous aussi ce type de désagrément - ou problème devrais-je dire ici - et comment le traitez-vous ou l'avez-vous résolu ?


Pour en savoir plus :

http://fr.healthsat.tv/medency.cfm?topic=mr&subtopic=enc&medEncyObjectid=15ae1420-A308-11D4-931B 00508B2C1bba&index=1&cfid=76224&cftoken=88936979

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La colite nerveuse : quelles solutions à ce mal chronique ?
Posté par kikecesoit le 20/08/2004 07:48:19
J'ai eu kks temps ce genre de symptome et come tu l'as dis le docteur ne voyait pas ce que cela pouvait être ! J'ai fais des radios et toujours rien, alors il m'a filer kkch pour la digestion bien que gt pas convaincu du truc et ca a continué ! Puis je me suis mis a boire du coca battu et les douleurs etaient moins frequentes jusqu'au jour où je n'en avais plus !
Les douleurs etaient horribles, j'etais pliés en deux pendant les cours, sur ma table ! J'avais des sueurs tellement je me concentrais sur la douleur...c horrible comme truc ! C bien d'en parler ! Bel article !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La colite nerveuse : quelles solutions à ce mal chronique ?
Posté par mimiea le 20/08/2004 07:48:19
le medecin ne sait tjrs pas ce ke g mais mes symptomes correspondent à ceux que tu d'écris merci bcp pour cet article il va me permettre de m'orienter sur cette piste et peut etre de mieux me soigner

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La colite nerveuse : quelles solutions à ce mal chronique ?
Posté par fuchinran le 20/08/2004 07:48:19
Eviter les antidépresseurs et autres produits du genre

Pour ce que j'ai pu expérimenter, la colite est un mal qui vient vite mais qui part après de multiples traitements ou des mois et des mois de souffrance. Pour ceux qui connaîtraient les désagréments de cette colite plutôt latente, évitez surtout les antidépresseurs qui supprimeraient les gênes et autres douleurs mais vous enchaîneraient à un système vicieux dont on ne se passe plus. Pour ma part, pour l'instant, je l'ai calmée ou presque avec une prise de Vésadol qui décontracte le colon pour éviter les tensions. A suggérer éventuellement puisque c'est quand même léger et cela suscite moins d'accoutumance !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La colite nerveuse : quelles solutions à ce mal chronique ?
Posté par kikecesoit le 20/08/2004 07:48:19
Carmen < le corps et l'esprit sont deux choses distincts !
Concentre toi moins sur l'etat de ton corps et plus sur tes actions a réaliser ! Comme tu le dis ce genre de spame est souvent dû à un stress une anxiété, calme toi, fais le point avec toi meme, acceptes toi si ce n'est déja fait !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La colite nerveuse : quelles solutions à ce mal chronique ?
Posté par kikecesoit le 20/08/2004 07:48:19
Heu niko je veux bien admettre que tu ne sois pas d'accord avec moi mais qd je lis que dire que le corps et l'esprit sont deux choses distincts je creprend la philosophie boudhiste donc TA "grande tradition cartésienne occidentale" je sais pas où t'es allé pêché ca surtout qu'en occident nous sommes issue de la religion judeo-chretienne et par consequent l'esprit est attaché au corps. C bien le contraire de ce que tu dis justement !!

Demandes a un Catholique si il veut une insineration tu vas voir la tete qui va faire... je veux bie nqu'on soit pas d'accord avec moi et je ne dis pas avoir toujours raison, je dis ce que je pense et ca plait pas c tout, mais de là à ecrire des phrase sans aucun sens et pire faire un contre sens euh... stop !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La colite nerveuse : quelles solutions à ce mal chronique ?
Posté par hlauc le 20/08/2004 07:48:19
C'est une pathologie parfaitemet bénigne mais très ennuyeuse. De plus elle est multi-factorielle ce qui la rend difficile à controler. Les symptomes en gros: diarrhée, constipation, douleurs abdominales, difficultés à la digestion, ballonnements. Tous associés de toutes les façons possibles ou alternés. Etablis en général depuis assez longtemps. Facteurs déclenchants: stress souvent, écarts alimentaires fréquents. Pas d'autres symptomes digestifs ou préoccupants (sang, fièvre, etc) sinon consultation du gastro-entérologue.
Il faut jouer sur l'alimentation riche en fibres douces (légumes verts cuits surtout, fruits et crudités avec parsimonie) entre les crise. Lors des périodes de crises il faut limiter les fbres dures (crudités et éventuellement certains fruits). Il ne faut pas hésiter à user de la pharmacopée préscrite par le médecin, mieux par un gastro-entérologue). Il faut boire abondamment (au moins deux litres de liquide par jour) pas trop de gaz et pas d'alcool. Il faut pratiquer l'exercice physique et mieux un sport (effet hysique mais aussi psychologique évident).
Il faut apprendre à vivre le mieux possible avec l'idée que c'est dans la nature du patient et que cela n'est pas grave, donc apprendre à le gérer de la façon la plus autonome possible avec le plus grand calme et la plus grande sérénité. Il ne faut jamais hésiter à demander conseil au professionel compétant qui en a une grand habitude. Pour tout renseignement plus précis...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143