FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
148 connectés : 0 membres et 148 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Je ne veux plus jamais...
Posté par nosepicker le 17/10/2004 00:00:55
Je suis pas grande, je suis pas forte, je dis pas grand chose. J'ai reçu des coups, leurs coups, de sales petits coups bas, je les encaissés, sans un mot dire, les yeux fermés et pleurant en silence pour qu'on me remarque pas.
Pour qu'on ne remarque pas que derrière mes cheveux noirs, comme un rideau devant mes yeux mouillés, je ne souriais pas. Que je ne souris toujours pas, noyée dans mes baggys trop grands, je ne sais pas si c'est moi qui maigris ou si c'est mon pantalon qui agrandit, perdue dans mes chandails à manches longues pour qu'on ne voit pas les traces de ma rage sur mon corps et toujours abritée derrière mes cheveux, bleus et noirs, pour la forme, pour faire dur, pour faire pas comme tout le monde, pour avoir l'impression que, peut-être, ils ont une raison de me cracher à la figure, de pointer du doigt et de rire. Je ne réponds toujours pas, j'encaisse en silence leurs regards moqueurs et leurs airs hautains, je ne réponds pas, je baisse les yeux et serre mes poings, mes dents jusqu'à sentir le goût du sang sur ma langue.
Je serre mes poings, je me retiens de les mettre en plein dans leur gueule parce que ça ne se fait pas, parce que je ne suis pas capable, et que, devant eux, je tremble, je fixe le plancher, ma bouche se tord et les mots se déforment.

Mon poids plume, ils l'enfoncent dans l'eau et me maintiennent collée au fond, la tête dans le sable.
Je ne sais pas leurs noms, je ne sais pas qui ils sont, et je sais encore moins pourquoi ils prennent tout ce plaisir à m'en faire baver.

J'ai encaissé et j'encaisse toujours, leurs mots durs qui résonnent dans ma tête et l'auto-critique qui s'y ajoute, j'encaisse encore leurs sales petits coups bas, le rasoir qui découpe ma peau pour ne pas détruire leurs sales sourires avec mes poings qui font mal à force de se tenir si serrés.

Ma tête baissée, mon regard vers le plancher ou en-bas des escaliers, si je m'écrasais sur le carrelage en faisant un idéogramme chinois avec mon corps, peut-être qu'ils cesseraient de rire si fort, peut-être que, peut-être.

Je n'ai jamais cru qu'ils comprenaient tout le mal qu'ils peuvent faire, tout ce qu'ils peuvent détruire à l'intérieur de moi.
Anna, la petite fille qui se cache pour qu'on ne la voit pas, surtout pas, il ne faut pas lui parler, on va encore se moquer, elle se bouche les oreilles.
Anna qui, gamine, était presque sourde et qui ne jouait pas avec les autres parce qu'elle ne les entendait pas.
Anna qui a commencé à les entendre à neuf ans, ils se moquaient déjà d'elle et elle ne disait rien parce qu'on lui disait de faire semblant, de faire comme si ça ne lui faisait rien, comme si les moqueries et les mots durs pouvaient s'envoler comme ça. J'ai grandi, j'ai encaissé, et j'encaisse encore, j'ai frappé une fois, ça n'a servi à rien, deux ont cessé de parler, d'autres ont continué encore plus fort. Je ne frappe plus, j'encaisse et je regarde le plancher, au moins, le carrelage reste silencieux sous mes pieds.
Je plaque mes écouteurs sur mes oreilles et je monte le volume, en souhaitant ne pas les entendre entre deux chansons.

Anna, elle a dix-huit ans. J'ai dix-huit ans, donc.
Et les chimères de mes dix ans, ces garçons et ces filles qui se sont plantés devant moi pour m'empêcher de passer et salir mes cahiers d'écolières me poursuivent encore. Ils ne tâchent plus mes cahiers de fillettes de boue, ils ne s'amusent plus à cacher mes choses, ils me pointent du doigt et s'esclaffent parce que je ne suis pas comme eux, pas comme elles.
Ils font semblant de se planter deux doigts dans la gorge quand je change de couleur de cheveux, ils crient haut et fort que mon habillement est ridicule, que je ne suis pas normale.
Et moi, je marche sans les regarder parce que les yeux fermés, ça les fait trop rigoler, ils en seraient trop fiers.

Je suis pourtant là, je les entends pendant le vide entre deux pièces de CDs que j'écoute.
Toujours cachée derrière mes cheveux qui passent par les couleurs de l'arc-en-ciel, histoire de changer de décor, j'ai même tenté le rose, mais ça n'a pas marché ou c'est que la vie en rose est aussi moche que celle en noir. Je me noie dans mes t-shirts extra-small et dans mes baggys que ma ceinture ne retiendra bientôt plus malgré les deux trous supplémentaires. Je sens encore et toujours leurs insultes dans mes tympans, elles résonnent encore, même celles de mes dix ans, surtout celles de mes dix ans parce que quand j'entends leurs voix, je redeviens cette petite fille qui ne parle pas parce qu'elle ne comprend pas, je me réfugie dans les pages blanches de mes cahiers que je remplis pour oublier, dans les accords et les hurlements de groupes punks ou hardcore parce que j'ai de la rage dans le ventre, de la rage à revendre ou j'oublie ma vie dans les livres qui racontent celles des autres.
Et le soir, quand les lames courrent sur ma peau, j'imagine que c'est leur sang qui coule alors qu'en réalité, c'est ma vie qui s'en va.

Je suis là, je ne pardonne, je les hais, ils m'ont volé ma vie, ils ont volé le peu de confiance en moi que j'aurais pu avoir, je suis là, à me cacher dans les coins en espérant que personne ne me voit, qu'on ne remarque pas les cicatrices sur mes bras, les larmes sur mes joues, mes lèvres abîmées par mes dents et mes poings crispés.
Je pleure en silence pour qu'on n'entende pas mes faiblesses, mes baggys s'agrandissent encore comme si ça pouvait changer quelque chose, comme si je pouvais véritablement disparaître derrière le noir et le bleu de mes cheveux, me perdre dans les accords de la musique que j'écoute qui ne leur plaît pas non plus.
À croire qu'avoir une identité est un crime.
À croire qu'il n'y a qu'eux qui sont corrects dans le monde entier.
Et moi, je suis encore là, à penser, à enrager, à pleurer ma vie qui s'envole avec leurs insultes, leurs moqueries, je ne crois plus aux autres, je ne crois plus au monde entier, je reste assise par terre sur le plancher trop froid mais pas moqueur, au moins.
Je reste assise là jusqu'à ce qu'on me tende une main, qu'un rare ami me secoue un peu, me montre sa paume en disant hey Anna... ça n'en vaut pas la peine... Je suis là, si t'as besoin...
Ne rien dire parce que, de toute façon, en parler ne fait qu'aviver la douleur même devant quelqu'un qui comprend et qui réussis à s'en foutre, ils ne lui font plus rien à lui, mais moi, je ne peux pas passer par-dessus.

Je ne veux pas qu'on m'entende parler, je ne veux pas qu'on m'entende pleurer, avouer des faiblesses qui pourraient leur servir.
Je n'ai rien à dire...
Que ma rage à leur cracher au visage, que ma vie à détruire pour que, peut-être, ils finissent par se taire et que leurs voix ne filtrent plus à travers la musique...

Je veux ma vie, rendez-la moi...





Inspiré d'une histoire vraie.Mais modifié.Parce que je ne dis jamais rien que la vérité,et tout le vérité,je le jure.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par elodelu le 17/10/2004 02:23:01
Ce qui ne tue pas renforce! courage, ne te fais pas à toi ce que tu voudrais leur faire à eux, car cela ne sert à rien d'autre qu'à te faire du mal à toi, et ça d'autres s'en chargent déjà apprement.
Tu devrais consulter un médecin, tu ne t'en sortira plus toute seule, tu es arrivée à la limite, remonte à la surface et transforme ta rage en rage de vaincre, prouve leur à tous et à toi même que tu n'as pas besoin de leur estime pour exister!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par lolaaa le 17/10/2004 14:09:09
super le texte moi aussi des fois j'ai eu des blem comme sa mais mes potes mont aider a m'en sortir donc il n'en valent pas la peine c'est peut etre eu qui cache t'as vie mais cest toi qui peut l'ameliorer les envoyer chier te battre st'as besoin d'aide je suis la ms 1 conseil refait ta vie trouve de vrai amis qui te soutien et envoe chier les google quin ont rien d'autre a foutre qua temmerder

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par dolittle le 17/10/2004 15:04:18
ouais, bah y'a le cned aussi...

quoique, au canada, ca n'existe pas.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par lolaaa le 17/10/2004 16:06:33
c'est koi le cned??

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par dolittle le 17/10/2004 16:49:18
centre national d'éducation a distance

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par calice le 17/10/2004 16:57:37
J'avoue que je n'ai jamais eu ce genre de problème. D'accord, on m'a maintes fois critiquée sur mon look un peu trop destroy pour le goût commun, mais les gens se sont habitués, et ça n'a jamais été bien méchant. Peut-être parce que malgré ma timidité, je sais ouvrir ma gueule quand je me sens agressée.
Néanmoins, même si je ne connais rien à tous ces problèmes, j'avoue que j'ai été très émue à la lecture de ce texte. je l'ai même lu en entier, ce qui ne m'arrive jamais .
enfin bref, tout ça pour te souhaite bon courage.
bisous

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par elodelu le 17/10/2004 19:41:53
dolittle, Centre National D'ENSEIGNEMENT à Distance, pas d'éducation, ce serait trop facile, lol. Moi, j'y suis au cned, si ça intéresse quelqu'un

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par crosseurs le 17/10/2004 21:35:02
Il ne faut jamais se laisser marcher sur les pieds et il faut mettre ses limites sinon le monde exagere et en profite,je ne sais pas si cette histoire est ton histoire mais dapres moi, tu t'es trop laisser faire. Ignorer les gens qui nous critiquent ne devrait plus faire parti des trucs a donner car ce truc est un truc trop facile....la confrontation devrait etre utiliser , pas necessairement physique mais verbal! se faire respecter , faire sa place ! et surtout ne pas baisser jamais les bras! sinon, en encaissant ....a la fin quand ca lexplose.....Ca peut etre vraiment dangeureux, tres dangeureux.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par the_nameless le 20/10/2004 20:22:31
Si cette histoire est la tienne alors courage !! Il faut essayer de te defendre sans trop faire eclater ta colere (je dis ça mais je sais que c'est tre difficile de dire ce qu'on pense quand on est timide...parce que la fille dont tu parles en a l'air)
Mais saches que ceux qui font ça, sont pas les plus malins, c'est souvent gratuits et plus tard ils en feront surement les frais....ça me rappelle une fille de ma classe qui etait "persécuté" pr sa difference...tant que tu aura des amis ac toi, ils faut t'accrocher a eux et leur parler ça te liberera !!! même si tu crois que ça les genera il faut parler !! en tout cas , je souhaite a tous ceux qui vivent ça de s'en sortir mais pas en ne pas y faisant attention parce que dire de ne pas y faire attention c'est n'importe quoi, on ne reste pas insensible a ce genre de choses.... il faut exterioriser ^^
Courage !! ^^ (y)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par lollie le 21/10/2004 13:35:12
Moi aussi j'y suis au CNED,car j'avais les memes problèmes ke toi,a part ke comme je fais du violon 7 heures par jours,ils me traitaient de conne,etc...
maintenant j'habite en Autriche a Vienne ou j'étudis.Le CNED aréalisé ce reve,celui de gagner l'Eurovision Classique 2004.Alors bonne chance,les plut forts ne gagnent pas toujours.Ne l'oublie pas.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par silverblack le 21/10/2004 18:51:49
comme c'est triste

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par nosepicker le 22/10/2004 01:34:04
Ben...Merci tout le monde pour vos encouragements,c'est gentil.Pour l'éducation à distance,je n'ai pas envie.


Puis j'ai trouvé quelqu'un pour me tenir la main,j'ai aussi travaillé avec une psychologue récemment,et ça va beaucoup mieux.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par justimbe le 22/10/2004 19:00:31
moi j me faisé traite prck j mettai des talon é ke toute les otre meuf étai en basket.
maintenant il on arete é ya mm la plu par des meuf de mon colege ki mette des talon.
si 7 hist existe vremen ben il fo ke la persone ne baisse pas les bras é o pire des cas changer de quartier prck la c abuse je trouve

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par zita le 24/10/2004 15:54:13
je suis pa d'acor sur le "te fait pas ce ke tu veu pa fair au autres" car franchement ça soulage vraiment et ça peu faire bocoup de bien. alors ke si el se retien tro, un jour ce sera vraiment trop et el risk de fair bien pire. ça m'aurai aidé de conaitre le cned!!!! malheureusement maintenant c'es un peu tard et puis vu ma situation je ne serai peut être pa acceptée. enfin. si tu a au moins une ou un ami(e), tu devrai pouvoir t'en sortir si il ou elle te comprend vraiment. moi je n'ai jamais eu d'amis a l'école car j'avai pa le styl ki falai et ke je ne sortai jamais (ce k'il savai pa c'es ke je sortai jamais car tou le temps ou j'étai pa en cours j'étai enfermée, à me faire éclater la geule par mes parents (d'autre choses aussi mai je n'ai pa a vou en parler) et après, au colège, on me rejetai pour les même raison et aussi, partout ou je passai on geulai "sale toxico!!!" et j'en passe. même les prof me dégageaient des cours parceke je tenai déjà plus tro la route. du coup j'ai tou laché à 13 ans. c'es pourkoi si t'a une autre solution, je te déconseille de fair comme moi parceke maintenant j'ai 19 ans, je ne fai plus attention a tous les gens ki me dénigre, mais j'ai pas encor commencé a vivre, je suis toujour toxico, et ça ne fai ke 6 mois ke j'ai un appart ( payé par ma soeur). et franchement, à 19 ans, avoir passé 6 ans dans la rue et être toxico depuis 7 ans, je vou assur ke c pa drole du tout et ke ça limite encor plus tes chances de commencer un vie digne de ce nom.
en tout cas courage!! et fait pa les même coneries ke moi si ta d'autre solutions. mais si jamais t'es dan la région de paris et ke tu fai une fugue, je peu te laisser mon numéro(en prive bien sur)car je préfère ça pluto ke tu finisse je ne sai comment parceke tu savai pa comment te débrouiller et ke ta rencontrer les mauvaises personnes.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par remureur le 25/10/2004 23:17:27
je sais pas trop quoi te dire, juste que c'est assez triste comme histoire, et j'avais envie d'écrire un truc intelligent et convaincant pour pas que tu deviennes un idéogramme chinois abandonné sur un carrelage, mais ca vient pas. Je vais donc lancer un message un peu banal, ne desespère pas, accroche toi, réagis, la confiance en soi, ca se recrée, tu peux tout refaire. faut perseverer, mais bon jimagine que ca doit etre un peu vide de sens pour toi, facile à dire, difficile à faire, ... essaie qd mm

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par tinytortue le 31/10/2004 20:30:12
g été attirée par lintitulé de ton article et kan je vois ke c une histoire vraie et ben je suis encore plus émue!!!!sache ke moi oci ca mest arrivé et ke je suis arrivée en seconde.et la tt a changé!car 2 personnes ne mappréciaient pa trop ms ont cherché a me connaitre et ils sont devenus mes amis et mont aimé telle ke jétais.g dc repris confiance en moi et g changé de look et g osé certains gouts vestimentaires et maintenant jemmerde tt ceux ki ne mapprécient pa car je sais ce ke je vo et g tte une bande damis ki sont derrière moi et g réussi a retrouver le gout a la vie!!!!voila!et maintenant je me suis ouverte o autres et je ne regrette pa car g un contact plus facile et je me pren plus la tete!!!!bon ya tjrs des gens ki sont méchants et ki te feront du mal ms les critikeurs de ma seconde nont pa été trop méchants car ils ont vu ke je prenai leur critik en rigolant avec eux et dc ca les fesai plus marrer de me critiker car g meme osé leur répondre!!!!!voila jespère ke je tai été utile....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par bettyboop86 le 10/11/2004 20:52:56
Cette histoire est super ce que gspr c que ce n'est pas toi ki l'est connue je l'ai vécut pendant 2ans et cela m'as suffit tout ca pourquoi parceque g de grosses cicatrice sur la jambe et parceke je marche en canard les gens sont tous cons à leurs manières et moi je c ke si je verrais kelkun comme ca je ne ferais pas comme tous ces cons mais que je voudrais lui tenir compagnie pour qu'elle puisse enfin se sentir quelqu'un!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par mayi le 18/11/2004 20:43:44
C'est tjrs la meme chose ...
Trop de gens qui ne se rende pas compte que des "petits" trus peuvent achever une personne ...
Ces gens là s'imaginent invincibles. Seulement tu vois, dans le fond, la plus forte c'est toi. Eux dans ta situation, ils ne tiendraient pas 2 jours.
J'espère sincèrement que ça va s'arranger pour toi, courage !!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par lolaaa le 21/11/2004 20:13:27
ah ok le cned

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Je ne veux plus jamais...
Posté par aznoub le 13/09/2005 22:07:50
magnifik....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143