Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Cotton kid n°3
Posté par michael.bareyt le 20/08/2004 07:47:00
Découvrez Cotton Kid, le successeur de Lucky Luke !

Histoire:
Un détective de chez Pinkerton et son petit frère à la poursuite d'un bandido californien.

Scénario : Pearce (alias Yann) et Jean Léturgie
Dessins : Pearce (alias Conrad)
Couleurs : Cyril Lieron
Éditeur : Vents d'Ouest

Dans l'ouest sauvage du XIXème siècle, la fameuse agence de détectives Pinkerton fait régner la loi et l'ordre. Trévor Beauregard, gentleman sudiste, y est employé. Le hic, c'est qu'il est complètement crétin, peureux, nul, bref, incapable de remplir ses missions. Pourtant, il ne se gène pas pour faire croire à son petit frère (le "Cotton Kid" qui donne son nom à la série) qu'il est un grand héros drôlement balèze. Or, le Kid a soif d'aventure, et il sèche l'école pour suivre (incognito) Trévor et l'aider en douce à arrêter les desperados, comme Sophie qui aide oncle Gadget à combattre le docteur Gang.

Dans cette nouvelle histoire, Trévor est envoyé en Californie, où il doit délivrer une jeune texane enlevée par un bandido du nom de Murieta. Kid, qui l'a suivi comme d'habitude, fait la connaissance de Sorro, un justicier en herbe qui signe son nom à la pointe de son épée, d'un "Z" qui veut dire "Sorro" !

Ce troisième tome de Cotton Kid, plus encore que les précédents, est vraiment enthousiasmant. Tout d'abord, le dessin de Conrad a la pêche comme toujours (bien qu'il soit moins travaillé qu'avant), et puis contrairement au dessin des derniers Lucky Luke, c'est vivant, et tout fait main (pas de photocopieuse !). Ensuite et surtout, le scénario de Léturgie et Yann est vraiment drôle, digne des Lucky Luke de Goscinny (ce qui est quand même un joli compliment). On y trouve même quelque chose en plus : l'impertinence de Yann, et les jeux de mots débiles (Goscinny en mettait peu dans Lucky Luke car Morris détestait ça...). Tiens, un petit exemple : "Por la Virgen de los Megastores...", s'écrie un Mexicain pour jurer par la Vierge !

D'album en album, l'univers de Cotton Kid se met en place. On retrouve avec plaisir les personnages secondaires récurrents : l'avocat chinois que tout le monde prend pour un blanchisseur, la nounou black qui se force à rouler les "r" pour faire plaisir à ses patrons, Goofy, le petit paysan assoiffé de culture qui remplace Kid à l'école pendant ses escapades...
Alors que Lucky Luke se traîne lamentablement entre des scénarios merdiques et la photocopieuse de Morris, Cotton Kid est prêt à prendre la relève.

La naissance de Cotton Kid, petit frère de Lucky Luke

En 1982, Jean Léturgie et Xavier Fauche (scénaristes de la série Percevan) reprennent en main le destin de Lucky Luke à partir de Sarah Bernhardt. Comme ils font du très bon boulot, ils en deviennent les scénaristes attitrés. En 1995, Léturgie s'associe avec le duo Yann-Conrad (réunis pour l'occasion sous le pseudonyme de Pearce) pour créer la série parallèle Kid Lucky, qui raconte les aventures de Luke gamin. Malheureusement, Kid Lucky s'arrête après deux albums (finalement intégrés à la série mère). "Léturgie aurait bien aimé qu'on fasse de Kid Lucky une série complète, comme Rantanplan, mais je pense que cela n'avait pas un potentiel suffisant, même si au début, par curiosité, ça s'est bien vendu. C'est une simple ficelle. On en a fait deux et c'est plus qu'assez." explique Morris (BoDoï #28). Quant à Conrad et Yann, ils racontent à mots (à peine) couverts que Morris les a virés parce que Kid Lucky commençait "à faire de l'ombre à son modèle" (BoDoï #21)...
Léturgie et les deux Pearce ne sont pas décidés à lâcher le morceau si facilement. C'est pourquoi ils créent Cotton Kid, avatar de Kid Lucky, publié chez Vents d'Ouest (Dargaud aurait dû l'éditer, mais ils ont préféré signer avec Morris pour récupérer Lucky Luke). Et pendant ce temps, la qualité des Lucky Luke dégringole... Entre Fauche & Adam (O.K. Corral, 1997), Bob de Groot (Marcel Dalton, 1998), et Patrick Nordmann (Le Prophète, 2000), c'est à qui écrira le plus mauvais scénar... Les paris sont ouverts pour le prochain album...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 152 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲