FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
167 connectés : 0 membres et 167 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 21/01/2005 00:01:01
Il me semble que le premier problème qui se pose est celui de la méthode ; en effet, on essaye de trouver des réponses rationnelles à une question d'ordre irrationnel ; défaut d'analyse qui, avouons-le, nous coûte très cher, non seulement au sens figuré vu l'envergure des dégâts occasionnés par l'angoisse de la mort mais aussi au sens propre si l'on considère les dépenses de la sécu en matière de santé.

Le deuxième problème que j'ai repéré est celui de la nature de l'objet de cette hantise : doit-on accepter indéfiniment les définitions qu'on a données de la mort ou au contraire la redéfinir pour construire un nouveau cadre théorique à partir des outils conceptuels tout aussi nouveaux ? Car bâtir un système révolutionnaire sur la base des notions archaïques équivaut à se faire faire un nouveaux costume avec du tissu pourri : ça ne tiendra pas la route.

Nous allons donc redéfinir la mort en mettant en valeur ses aspects irrationnels qui ont été négligés pendant trop longtemps, dont prendraient appui des nouveaux principes cette fois-ci irrationnels. Cette cohérence entre l'objet d'étude et la voie de recherche devrait apporter des réponses plus satisfaisantes que celles qu'on a eu jusqu'aujourd'hui.

Commençons pour donner une définition apophatique de la mort : la mort n'est pas la vie. Mais attention, cela ne veut pas dire que l'opposé de la mort est la vie : non ! Erreur à éviter ! Le contraire de la mort, c'est la naissance... Voyez-vous comme il est facile de se leurrer dans des choses apparemment très simples ? Mais très lourdes en conséquences : si on part de faux principes toute la démonstration risquera d'être fausse...

Reprenons la définition : la mort n'est pas la vie. Alors pourquoi l'analyser depuis le point de vue du vivant ? Pour celui qui est mort il n'y a plus de souffrance, misère, frayeur. Il n'y a plus rien. Le vide total. Le pur néant. La sérénité. Craindre ce bonheur parfait est ridicule, n'est-ce pas ?

Nous arrivons là à une conclusion qui s'impose par son évidence : nous nous sommes trompés de peur ! C'est la vie qui devrait nous effrayer et non pas la mort.

Il suffit donc de commencer à craindre la vie pour que la peur de la mort diminue graduellement jusqu'à sa totale disparition par une raison toute simple : il n'y pas de place chez l'homme pour deux obsessions ; précisément ce qui défini l'obsession... C'est qu'elle est... Unique !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par annemoi le 21/01/2005 12:50:17
je pense que la mort sera tjrs un pb pour les vivants... nous ne saurons ce que c'est seulement qd nous mourrons... donc il est impossible de savoir si c'est un "bonheur parfait"... et puis la mort c'est qd même la fin de la vie !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 21/01/2005 14:57:47
Alors tu penses que quand tu seras morte ta conscience sera toujours vivante, pour se représenter les conséquences de ta propre mort ?... ça veut dire que même après la mort, nous n’aurons pas de repos !...

Personnellement je préfère que tout s’arrête pour moi avec mon dernier soupir…pas envie d’avoir une tête qui réfléchisse à mon état de décomposition : « tiens, aujourd’hui il y a moins de vers qu’hier ! Mais c’est normal… il ne reste plus rien de mes jambes ! Le banquet est presque fini ! Adieu mon corps chéri…moi qui t’aimais tant et t’entretenais régulièrement par de longues séances de muscu…tous ces efforts pour arriver à cette heure là… »

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par margo 008 le 21/01/2005 17:23:27
Moi j'aime bien ton article. Je suis peut être mazo, mais je prefere vivre quelque chose, ma vie en l'occurence, que de planer et de n'avoir rien à ressentir. C'est parce qu'on a été triste qu'on peut savourer un bonheur! Et tous les sentiments que m'exprime la vie, pour rien au monde je ne les echangerais contre une plainitude qui me parait tellement amere.

Modifié le 21/01/2005 17:24:06

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par amyacaca le 21/01/2005 19:28:11
jai adore la facon dont tu as ecrit ton texte ,
j'adore le style que tu as adopté, c'est très touchant...
j'espere qu'il y aura une suite...
Previens moi et surtout continue a ecrire...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 22/01/2005 16:32:50
margo 008 : Je voulais montrer l’absurdité de la peur de la mort…mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas envie de vivre ma vie…toutefois, c’est sur mon lit, lorsque j’y peux rester et dormir, dormir…que je me sens enfin heureuse…


amyacaca : Là je suis comblée non seulement par ton enthousiasme mais aussi parce que j’adore le mot adorer…et tu n’en fais pas l’économie… ^ ^

Rien de plus beau que ce cri baudelairien : « je t’adore ô ma frivole »…suivi de « tu me déchires, ma brune »…

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par cici1987 le 25/01/2005 09:42:14
J'aime beaucoup ton article =) il est très réaliste
mais je ne suis pas daccord avec toi quand tu dis que c'est le bonheur total quand on meurt... Moi je ne suis pas de cet avis là ! Même si la vie est dure j'aime vivre ! Et plus que tout je ne voudrais pas quitter les gens que j'aime... Peut etre qu'on se reverrra après la mort ? =)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par margauxweb le 25/01/2005 12:46:32
Le contraire de l'évenement ponctuel mort c'est la naissance. Mais la contraire de la mort dans son eternel durée c'est bien la vie. Et puis moi je n'ai pas peur de mourrir, j'ai peur de ne plus vivre...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par mariddza le 25/01/2005 18:12:40
COMMENT peux tu dire que "Pour celui qui est mort il n'y a plus de souffrance, misère, frayeur. Il n'y a plus rien. Le vide total" Tu ne le sais pas alors plutot que supposer sur une idée abstraite VI la VI pendant qu'il est encore temps. Ce n'est pas la vie que tu dois craindre pour ne plus avoir peur de la mort mais la mort que tu dois craindre pour ne plsu avoir peur de la vie et en profitez juska ton dernier souffle. Car lorsque tu sauras ce qu'est la mort REELEMENT il sera tro tard pr regrettez la vie ... Craindre la mort est ESSENTIEL pr APPRECIER la VIE...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par cixi le 25/01/2005 18:25:35
ça dépend, chacun a son point de vue...
Moi je n'ai pas du tout peur de la mort et je profite quand meme de la vie...
Je pars tout simplement du principe que tout tourne, tout est un cycle, pourquoi alors la vie seule s'arreterait ?
Mais bon, aprés chacun son point de vue !!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 25/01/2005 18:31:18
mariddza : Je crois savoir que la mort de nos cellules implique forcément l’absence de sensations et de sentiments dont la peur et la souffrance. Ce n’est pas quelque chose d’abstrait mais au contraire, très concret et facilement vérifiable.

Personnellement, je suis contre toute forme de peur, à quoique que ce soit.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par mariddza le 25/01/2005 19:11:58
ida : Personnelement je ne croi pa en Dieu mais suis pluto boudiste, je ne croi pa non plus en la réincarnation ms tte nos cellules de meur pas nous ne mouurons pa totalement... nos molécules et cellules vivent a travers dotre etre vivants c en cela ke lon vit indéfiniment ... mais ki c peu etre kil ny a pa que cela ...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par remureur le 25/01/2005 19:28:24
je suis pas trop, voire pas du tout d'accord avec ce raisonnement : déjà il part du fait qu'il n'y a rien après la mort, chose discutable ; donc ton raisonnement est aussi discutable : ce n'est pas un vrai raisonnement logique, sans faille ; tu ne t'es pas appuyé sur des arguments, sur des vérités reconnus par tous.
De plus en quoi le néant serait-il un moment de bonheur, de serenité? au contraire, j'ai l'impression que c'est justement ce néant, ce vide qui fait peur. L'homme a peur du vide. Et puis de toutes façons, si c'est un néant, alors ce n'est pas du bonheur : c'est rien tout simplement, rien de rien.
"Pour celui qui est mort il n'y a plus de souffrance, misère, frayeur" : ce n'est pas un argument : la vie n'est uniquement "souffrance, misère, frayeur" ; pour celui qui est mort il n'y plus non plus de joie, de plaisir, de découverte, etc.
Pour moi, la mort est quelque chose d'abstrait, d'inconnu(évidemment), et surtout d'inévitable. L'abstraction de la chose m'empêche de ressentir vraiment un quelconque sentiment à son égard (peur, impatience...), et le fait qu'elle soit inévitable m'enlève (presque) tout souci : c'est se fatiguer en vain (je suis très paresseux en plus). La seule chose qui puisse un peu m'inquiéter est la possibilité du néant après la mort car j'aime vivre.
En tout cas cette perspective me pousse juste à essayer de mieux profiter de ma vie : je veux mourir en ayant réalisé mes rêves et sans regrets.

Modifié le 25/01/2005 19:40:16

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 25/01/2005 22:32:07
mariddza : Si tu crois que tes cellules sont immortelles, t’as le droit de croire à tout ce que tu veux, on est en démocratie…mais si après ta mort on me montre au microscope un morceau de ton ventre, par exemple, et que je vois que tes cellules sont mortes…c’est à mes yeux que je vais croire…


remureur : En science il n’y a pas de vérité absolue (reconnue par tous, comme tu dis); toute vérité est relative, toutes les théories scientifiques sont valables dans un cadre théorique précis et leurs postulats ne sont pas démontrables…et c’est ce qui fait son sérieux, à différence du discours religieux qui dit La Vérité…

Le bonheur est l’absence de souffrance, or celui qui est mort ne souffre pas, donc il est heureux…

L’homme n’a pas peur du fait de la mort, mais de l’idée de la mort…le fait réel et l’idée que l’on s’en fait sont 2 choses très différentes…tu n’as pas peur du vide mais de l’idée que tu t’as fait du vide…est-il rationnel d’avoir peur d’une idée ?...ça me fait penser aux enfants qui ont peur du noir…

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par juanhito le 26/01/2005 01:44:18
honnetement je trouve ton point de vue pas desinterressant mais un peu démagogique tu trouve pas.
Quel interré peut-on avoir à ne pas craindre sa propre mort (sauf si l'on souffre)
Donc laisse la maturité guider tes paroles et vera la simplicité de ton article.
Certe certaine personnes ont peur de la mort et bien d'autres choses, mais est tu pour le moins capable de finir tes jours à la seconde en faisant harakiri?
Je pense que non: la mort est plus une crainte de la non vie plus qu'une peur de la mort elle même.
Donc en dehors de toute considération théologique qui n'ont que très peu de sens je pense que c'est d'une futilité déconcertante

Amicalement Joo

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par la fée clochette le 26/01/2005 15:00:46
"Le bonheur est l’absence de souffrance, or celui qui est mort ne souffre pas, donc il est heureux…"
quel raisonnement ! si on ne ressent plus la souffrance, pourquoi ressentirait t'on le bonheur ? et si tu penses qu'une fois mort, on a encore une âme (je ne critique pas, chacun croit ce qu'il veut ; mais pr moi le fait qu'on ait encore une âme/conscience après la mort est impossible), alors pourquoi ne ressentirait t'on que le bonheur ? Je reformule : pk la tristesse, la souffrance ... disparaitraient pr qu'on ne ressente que du bonheur ?
Pr moi la mort c la fin de tout (pour l'être mort) : plus de conscience,rien. Il ne reste plus que de nous le souvenir qu'en gardent les autres, ou ce qu'on a "laissé sur terre" : des écrits, peintures, musique...
Et la mort me fait peur parce que j'aime vivre, et j'ai la conscience du tps qui passe, même si je sais que c plutôt un sentiment que ressentent les adultes.
Je pense que l'idée de réincarnation (ou toute autre vie antérieure) a été inventée justement à cause de cette peur de la mort,ou de l'après-mort, parce qu'on ne veut pas admettre qu'après les mort, tout s'arette.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
la mort ???
Posté par dwige le 27/01/2005 09:29:37
La mort ??? Doulcie a depuis b1 lgtps compris kelle pouV la controler. PLus rien ne lui fait peur desormais...
ni vivante ni morte, mon personnage de papier la défié. Et elle est toujours vivante. Mais forcement puisque doulcie est inconsciente de son existence elle même...
Aude,...
Doulcie,...
Mélusine,...
Viktor,...
William,...
et tous les autres, s'amusent comme des fous dans MON propre inconscient, avec la mort, et tous cela pour le plaisir des yeux et de l'imagination...
Bisous a tous ceux ki auront compris !!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 28/01/2005 14:06:48
Fée clochette : "Le bonheur est l’absence de souffrance, or celui qui est mort ne souffre pas, donc il est heureux…"

Ce syllogisme absurde était un hommage à Ionesco, qui s’amuse à en faire dans Rhinocéros, comme par exemple : "tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat"…

Suite logique de mon texte qui est une parodie des argumentations sérieuses…il se voulait plaisant, mais apparemment, ça ne fait rire qu’à moi…


Jojo : démagogie au début voulait dire éduquer le peuple, depuis le sens du mot a évolué : en politique, utiliser le peuple dans son propre intérêt… (Très lié aux régimes populistes, comme Chavez maintenant au Venezuela)…je ne vois donc pas le rapport avec le sujet…désolée…

En effet, je n’ai aucune envie de me tuer en cet instant, mais ce n’est pas parce que j’ai peur de la non vie, comme tu dis (donc de la mort)… mais parce que j’aime la vie…et puis le hara-kiri c’est japonais…

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par mayi le 30/01/2005 20:27:48
Je vais vous dire ce que c'est, non pas la mort, mais juste le début. C'est quand on sent que l'âme s'en va, que notre pensée quitte notre corps, que ce corps finalement n'est plus rien. Et ça, c'est térrifiant, rien ne fait plus peure. Je ne te critique pas ida, et je te souhaite de ne jamais vivre ça, mais je pense que tu ne peux pas parler de quelque chose que finalement tu ne connais pas.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par chandlermbiing le 31/01/2005 20:48:52
c'est assez épatant.
J'aime beaucoup l'idée... mais on reste pas mal dans le vide et dans la théorie.

Je sais pas comment l'expliquer, mais j'aurais bien voulu que tu sois plus concrete.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 31/01/2005 22:11:30
Tu sais, même pendant des journées exceptionnelles, la générosité a ses limites…

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par remureur le 08/02/2005 16:56:50
je suis d´accord : toute verite est relative. je n´attendais pas une verite absolue, simplement j´aurais aime que tu tappuies sur des preuves reconnues par tous (ou presque) ; ici ce n´est pas le cas, donc ne considere pas ton raisonnement comme irrefutable, c´est tout. En plus en partant de verites acceptees par tous, ton raisonnement aurait touche surement plus de personnes.
Et ta definition du bonheur est assez limite je trouve. c´est mm un peu triste. il marrive de ne pas souffrir et de ne pas etre heureux pour autant. enfin je pense que tu vois quelles sont ces limites, je v dc pas insister dessus.
Enfin, ta question "est-il rationnel d’avoir peur d’une idée ?" est sans sens : la peur n´est pas rationelle de toutes facons. donc ici peu importe s´il s´agit de la peur d´une idee ou de la chose elle-mm

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 08/02/2005 21:09:21
Par rapport à la fin de ton post mon point de vue se situe aux antipodes du tien…car je fais la différence entre une peur physique qui est tout à fait saine, naturelle, par exemple quand on a peur d’un animal sauvage, cette peur naît instinctivement et nous pousse à nous protéger.

Et une autre peur qui est d’ordre psychologique engendrée par le désir de certitude permanente…ms un esprit qui veut tjs être sûr de tt est un esprit mort…car il n’y a ds la vie aucune permanence, aucune certitude… (Sauf peut-être celle de la mort…)

Sinon, comme je disais ds mon avt dernier post ce texte est une parodie…comme la plus part de tt ce que j’écris je cherche à m’amuser à ma manière…tt en disant de choses qui ne me semblent pas fausses…t’aurais aimé que je l’écrive différemment…alors, tu ne penses pas à moi ? Qu’est-ce que j’aurais aimé, moi ?...il n’est pas possible de satisfaire tous les goûts…au moins, satisfaire le mien…

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par remureur le 11/02/2005 19:34:48
je suis tout a fait d'accord à propos de ce que tu dis sur le désir de certitude. Par contre, je continue à penser que la peur est irrationnelle, quelle qu'elle soit (ou presque) (desolé pour cette certitude), c-a-d qu'il est très dur de se débarrasser de sa peur en raisonnant. Enfin, je ne crois pas non plus que tes "catégories" de peur englobe toutes les peurs : je veux dire que la peur "d'ordre psychologique" ne vient pas seulement d'un désir de certitude. Enfin bref c'est un sujet très complexe sur lequel je ne prétends pas avoir un avis bien défini, ni très intéressant.
Mis à part ça, je te laisse le soin du choix de rédiger ton écriture à ta guise comme tu le veux; désolé pour mon égoïsme...

Modifié le 11/02/2005 19:37:56

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par jogded le 14/05/2005 00:15:46
moi ce qui me fait peur c'est qu'il n'y est absolument rien, dissolution de l'être, donc peur de ne plus faire de chose amusante... donc la peur de la mort est normal et naturel...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par ida le 22/05/2005 18:12:39
jogded : Qu’en sais-tu ? peut-être que tu pourras t’amuser aux dépens des autres morts…

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La hantise de la mort n'est plus ma hantise
Posté par jogded le 22/05/2005 23:48:56
Je sais que je ne le sais pas, mais la possibilité qui me fait le plus peur est celle la...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143