Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Le suicide, une affreuse réalité
Posté par mathieu244 le 14/02/2005 00:02:10
Un phénomène social grandissant, mais alarmant. Le taux de suicide en France est de 20.8/100000 habitants, au Canada 13.1/100000, aux États- Unis 11.9/100000 et au Québec 23.4/100000. Le suicide est plus fréquent que le meurtre soit 140 meurtres au Québec contre 1351 suicides en 1997. C'est donc près de 10 fois plus importants. Je ne suis certainement pas un Freud ou un Durkheim, mais je vais tenter de vous présenter le suicide comme "fait sociale".


Les notions de science

Il y aurait 2 formes de suicide selon Durkheim :
1- L'intégration sociale; l'implication d'un individu dans une société, un groupe. Il y a 2 types liés à l'intégration sociale soit l'altruiste et l'égoïste. Ce sont évidemment deux opposés. Le premier se définit comme un individu impliqué énormément sur le plan social au point de méconnaître individualité. Le second est un individu avec des carences dans ses liens sociales, trop individuel.
2- Régulation sociale; encore une fois, 2 types, soit un manque de liberté (oppression) ou une trop grande liberté (manque de règles (anomie)).
Dans chacun des cas, l'important à retenir est qu'il faut maintenir un équilibre. La trop grande liberté est l'idée que si chaque individu est totalement libre au point de l'être trop, il se peut qu'on se trouve alors dans une individualisation, un système. Chacun fait ses propres pas sans tenir compte du reste des gens. L'absence de but précis, un horizon trop élargie.

Freud n'a pas écrit sur le suicide (du moins, je ne crois pas), mais il a fondé la psychanalyse. L'idée générale est de faire prendre conscience au patient de ses problèmes. Par le simple fait d'en parler, le patient comprends mieux ces maux.


Parlons-en

Voici quelques changements ou phénomènes relié au suicide.
-Dépression, fatigue, anxiété, faible estime de soi
-Pauvreté
-Abus sexuel, verbal, physique
-Abus d'alcool, drogue
-Échec au travail, l'école
-Tentatives antérieurs au suicide
-Homosexualité (6 fois plus de chance de recourir au suicide qu'un hétérosexuel)
-Perte d'un être cher
-Isolement


Bref, la meilleure chose à faire, c'est d'en parler. Allez vous renseigner, il y a des lignes téléphoniques, des sites internets et le mieux, des amis. Mon texte est probablement incomplet, mais retenez surtout que la vie, votre vie a beaucoup de valeur.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le suicide, une affreuse réalité
Posté par fonkyshit le 17/02/2005 21:00:54
heuu la psychanalyse il me semble que cé plutot le dialogue avec l'inconscient et non pas le fait d'en parlé ki soulage. Moi je pense que le suicide est du a une société qu'il faut changé. une facon de pensé basé sur le fait d'aquerir de nouvelle chose, avoir tjrs plus, etre le meilleur. La vie est une course ou on veu doublé cé concurent, avoir tjrs plus que eu. Pas etonant alors que certain decide d'abandoné la course et de ce tué. Il faut rappelé o gens que la meilleur conduite a adopté cé simplement d'entretenir de bon raport avec soit meme sans qu'aucun evenement exterieur puisse la troublé. Et la je pense que la moitier dé fou de ce monde seront gueri

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 128 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲