Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Enfants-médicaments
Posté par sacrin le 18/06/2005 00:00:55
Voilà, il y est en fait question d'un bébé qui a la capacité d'aider son grand frère ou sa grande soeur atteint d'une maladie grave. Les parents ne trouvant aucunes autres solutions choisissent celle-ci; Faire un enfant qui sauvera le premier ! Cette pratique a été testée pour la première fois au U. S. A. Ce qui a enclenché de nombreux débats...


L'histoire de molly et adam...

Tout commence à Denver aux Etats-Unis, avec Molly, une petite fille qui souffrait de l'anémie de Fanconi (maladie génétique grave qui est souvent mortelle). Pour la guérir on avait besoin de moelle osseuse mais personne n'était compatible. Seul un frère ou une soeur pouvait la sauver mais de toute façon elle était fille unique. Les parents, eux, voulaient encore mettre au monde un enfant mais il avait peur que le Deuxième enfant soit lui aussi toucher par la maladie. Et un jour, un médecin leur parle d'un technique anglaise qui consiste à fabriquer des embryons dans une éprouvette et de "trier" grâce à des tests génétiques ceux qui ne sont pas atteint de la maladie de Molly. Les parents pourraient ainsi mettre au monde un second enfant. C'est alors que quelques mois plus tard (même plus que quelques mois) naît le petit Adam qui sauva sa soeur. On pu greffer de la moelle osseuse de Adam à Molly, ce qui la guérit !


Problèmes...

Les échecs sont très nombreux ! La technique est douloureuse et lourde pour les parents; avec au final pas plus de 15% de chance de réussite car l'enfant doit avoir deux qualités : être sain et compatible. De plus avoir un bébé dans ces conditions prend au minimum deux ans. Certains petits malades parfois décèdent entre temps et en plus la greffe échoue tout de même deux fois sur dix.


Le débat est ouvert...

Est-il moral de créer un enfant qui sera juste médicament ?
L'enfant sera-t-il attendu pour lui même ? Et si le hasard de la vie veut que l'intervention ne marche pas, sera-t-il quand même aimé ?

Il y aura une responsabilité qui pesera sur l'enfant. On parle d'un enfant qui aura une mission, Si par malheur il n'est pas compatible ? L'amour qu'on va lui porter sera-t-il soumis à une condition ?


Ma réaction...

Ce genre de pratique me fait peur, je pense qu'en réalité nous ne sommes pas tout à fait prêt à l'avancée de la médecine ! Si l'ainé meurt tout de même est-ce que l'on va faire peser la responsabilité de cette mort sur ce pauvre petit ? De toute façon appeler ces enfant "bébé-médicament" c'est déjà prendre posotion... Ca peut sauver des vies... Je veux bien le croire mais est-ce que nous n'allons pas vers l'exagération qui se passe au U. S. A. Choisir le sexe de l'enfant... Etc Je suis pour à une seule condition... Celle que la famille voulait déjà avant fonder une famille... Mais omment peut-en en être sur ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par spy le 18/06/2005 00:46:26
"nous ne sommes pas tout à fait prêt à l'avancée de la médecine !"
D'accord , d'accord , mais sans ce genre d'experience on ne peut pas avancer !
La 1ere greffe du coeur etait une loterie, les 1ers pontages etaient des loteries et maintenant ce sont des interventions quasiment banales !
A force de se poser des questions (pseudo-ou non) ethiques , on perd un temps précieux et donc on ralentit le progres medical et on laisse mourir des etres qui auraient pu etre sauvés . C'est ce qui se passe en france avec le clonage qui est bcp plus avancé dans d'autres pays .

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par white-damon le 18/06/2005 01:23:17
Ce que je vais dire est cruel mais... LAISSEZ nous mourrir!!!
Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais on monopolise la tere, et on se dévceloppe de maniere extremement rapide, on va peut etre bientot passer la barre des 7 milliratds d'ici 10 ans... je ne sais pas si vous vous rendez compte... Il y a bien trop de monde sur notre petite terre. Si on sauve les "quasi mort" nés, ils resteront la, et peupleront a leur tour la terre, ce qui n'arrangera pas nos affaires. moi je me pose la question: "faut-il guérir les maladies graves?" REgarde, quand on vainc une maladie, une autre la remplace. ca sera quoi apres le fléau du SIDA? Honentrement je pense que les maladie sont la pour limiter la population de tel ou tel "groupe" d'être vivant.
Si on est victime d'un accident, je pense que ca dépend des cironstances. Oui il faut tenter de sauver, mais essayer de sauver des enfants qui ne pourront pas vivre (et ruiner par la meme occasion les parents pour des opérations du genre) Il y a paire, les gens qui veulent garder en vie des enfants qui souffrent d'une maladie incurable, car ils sont égoistes, ils veulent les avoir pres d'eux, sans ecouter l'enfant qui voudrait peut etre tout simplement se laisser mourrir... (mais bon l'enfant dont il est question dans cet article c'est différent, il n'est pas encore conscient de son état)
Si on laisse ce genre de partique se généraliser, deja l'enfant medicament serait concu pour sauver le prmier, et il porrait etre mal aimé, voir etre fait adopté, car les parents ne voulaient qu'un enfant. Pire encore, quand l'enfant medicament sera mis au courant de cette "mission" qu'on l'a fait faire, il se posera des questions sur sa vie, se dmeandera s'il a vraiemnt été voulu, ou s'il a étré concu plus tot pour sauver son ainé. Il faut penser au deuxieme enfant, qui quand il sera mis au conrant, sera perturbé (meme s'il l'apprend adulte) et pourrait comprendre qu'il nest sur cette terre juste pour sauver quelqu'un et que c'est la que s'arrete sa mission sur la terre (ces reflexions pourraient le conduire au suicide)
Si un second enfant est prévu dans la famille, je ne suis qu'a moitié contre.
Bref, il ne faut pas provoquer des naissances pour sauver un autre pas créer uen vie pour en sauver une autre.
désolé d'avoir été cruel dans mes propos.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par vlad le 18/06/2005 07:55:13
...C'est même plus cruel, c'est complètement dégueulasse... Alors je ne prendrais même pas la peine d'argumenter, mis à part pour une chose : relis ton texte, en te disant : et si c'était moi ? si c'était mes frères et soeurs atteints de maladie grave ? tu les laisserais mourir ? Réfléhis bien à cà, avant de dire que vouloir sauver quelqu'un qu'on aime, c'est égoïste... Je ne pense pas qu'il y ait tant de gens que ça qui voudraient se laisser mourir pour la sauvegarde de la planète... Surtout en sachant que la science peut les sauver... Et crois moi, un "enfant-médicament" sera toujours aimé par celui ou celle qui lui doit la vie...
Cordialement
Vlad

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par julien237 le 18/06/2005 08:25:33
Je dirais simplement que je me sentirais mal dans la place du soigné comme du soigneur... J'aurais difficile à admettre que ma soeur m'aie sauvé la vie et qu'elle soit née pour ça. D'un autre côté être né bébé-médicament c'est pas super non plus pour les raisons évoquées dans l'article... Et puis sur le chemin où on est maintenant si on accepte cela, dans 10 on dira que si le bébé malade meurt durant la grossesse du médoc, on pourra avorter soit pasqu'il n'est pas réellement voulu en tant que tel ou bien pasqu'il n'est ps humain : c'est un médicament...

Spy dit "La 1ere greffe du coeur etait une loterie, les 1ers pontages etaient des loteries et maintenant ce sont des interventions quasiment banales ! "
Il existe d'autres moyens de soigner ces enfants, (comme le dévellopement de cellules souches toti-potentes en culture seules) qui ne nécessite pas 2 ans d'attente pour faire le médicaments et ne posent pas tant de problème d'éthique.

White-Damon : La mortalité due au maladie est infime dans l'accroissement de la population mondiale pour une raison simple ; Y'a des morts dans ton entourage : ta condiiton même d'être vivant te pousseras à procréer. Exemple : regarder la moyenne d'enfants par famille en afrique où le sida touche tant comme tu le dis (je n'ai plus les chiffres exact mais ça tourne aux alentours de 11 grossesses par femme). Maintenant, apprenez à cette femme à lire : le nombre d'enfant chute à 1.2 par femme ! Je ne comprends peut-être pas très bien le rapport avec le besoin de survie j'avoue mais ce que je veux dire c'est qu'il existe d'autres moyens pour limiter la population que de tuer ceux qui nous gênent (et Dieu sait que l'Europe en souffre aussi avec l'avortement et l'euthanasie...)

Julien...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par liam le 18/06/2005 10:31:05
oui, c un sujet en vogue médiatique. Mais c'est l'avancée de la science. Et puis, autant jouer à Dieu puisqu'il s'est retiré sur son olympe depuis des siècles en nous laissant disette, guerres et maladies. Nous pauvres humains devons nous accrocher à des choses comme l'amour, la famille, les sciences. Nous n'avons pas le choix si nous voulons survivre à notre propre extinction!! Et si par là, il faut toucher à nos fondements génétiques, créer des frères, des mères, des fils et filles génétiques, je dis que malgré nos peurs et les risques, nous devons veiller à ce que la science avance, dans le respect de la dignité des hommes et des femmes!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par labiche le 18/06/2005 10:48:56
Excellent article. Personnellemnt, je suis complètement pour cette technique. Elle permet de choisir un bébé sain qui peu soigner !!! C'est pas choisir le sexe de l'enfant.
Et puis, avec les progrès, y aura de moins en moins de ratés.
Et enfin, c'est l'avenir. Procréer naturellement deviendra de plus en plus rare.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par kaworu le 18/06/2005 19:33:32
"Ce que je vais dire est cruel mais... LAISSEZ nous mourrir!!!"

bah voila, c'est aussi mon avis

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par labiche le 18/06/2005 20:04:54
Si une personne ne veut pas être soignée, c'est son droit (bien que l'euthanasie ne soit malheureusement pas encore autorisée). Si non, la médecine doit tout faire pour qu'un patient quel que soit l'âge, le sexe et cie vive.
Quand je lis qu'il ne faut pas soigner, laisser faire la nature pour que la population humaine s'autorégule, mes cheveux se hérissent. En effet, l'Homme a la capacité de vivre mieux et plus longtemps, tant mieux.
Ce n'est pas en limitant l'augmentation inéluctable du nombre d'êtres humains qu'on évitera notre autodéstruction programmée mais plutôt se remettre en question et imaginer un monde où l'Homme et la nature sont en symbiose. Ça s'appelle le développement durable. Car détruire l'environnenement, c'est se détruire nous-même. Le progrès scientifique qui permet de vivre mieux et plus longtemps ne doit pas être stoppée. Il faut s'y adapter.
Bref, je sais pas si j'ai été clair. En tout cas, liam, je suis entièrement d'accord avec ton com !!! Tout y est résumé.
Voilà. À tchao bon dimanche. (mdr)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par sacrin le 19/06/2005 01:52:48
je sais bien que cest genial quon puisse trouver des nouvelles techniques pour sauver des vie mais je pense que celle ci peut etre bonne si on ne se dirige pas vers un système de choix. je sais pas si vous me comprenez. En tout cas je ne suis pas du tout daccord avec labiche qui dis "il y aura moin de raté". je troive cette phrase un peu rasciste enfin soit. merci pr vos coms et vos réactions.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par labiche le 19/06/2005 10:12:06
Excuse, je me suis mal exprimé ! Je suis évidemment contre l'eugénisme. Ratés signifiaient que ça ne marche absolument pas !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par epeire le 19/06/2005 12:12:59
Je suis contre.
Pourquoi ? Parce que les humains sont une fin et non un moyen.
C'est bien beau de dire que cela pourrait sauver des vies et tout, mais comme ce qui a été dit précédemment, on ne peut jamais être certains que l'enfant sera aimé comme il aurait du l'être, et même si c'est le cas aller lui expliquer ça quand il voudra comprendre pourquoi il est né ? Et s'il en vient à détester son frère ou sa soeur ?

A partir de là, on pourrait aussi utiliser des condamnés à mort comme cobaye, vendre des embryons pour soigner ou ce genre de chose... Bien sûr, ça n'a pas l'air d'avoir beaucoup de rapport mais je doute que l'Allemagne savait vers quoi elle allait avec le parti national_socialiste en 1929...

Nous ne sommes pas des animaux justement parce que nous sommes conscient de notre existence et de celle des autres. La morale, la vraie, c'est pas un truc religieux inventé pour servir une autorité ou une autre c'est fait pour soutenir ce statut d'être humain.


Quand à l'idée des maladies pour réguler l'espèce humaine, justement parce que nous sommes différent des animaux c'est un devoir d'apprendre à contrôler notre reproduction, c'est tout.

Je ne sais pas si j'ai été très claire mais ça serait une énorme gaffe d'autoriser et de généraliser cette pratique.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par labiche le 19/06/2005 14:21:51
Mais bon dieu de bon delà, tous les jeunes sont réactionnaires ou quoi !!!
Ce bébé est voulu complètement par les parents. C'est un être humain comme un autre. Il permet juste en plus de sauver un enfant. C'est comme quand on fait un don d'oraganes, qu'on donne du sang.... C'est pareil.
Mais il faut faire comprendre aux familles que ce bébé doit être voulu et est un bébé comme les autres et non un bébé-médicament à usage unique !!!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par julien237 le 19/06/2005 15:19:34
Pas d'accord, déjà maintenant j'ai une amie dont les parents lui ont dit franchement "Tu es le résidu d'une capote trouée" ben cette amie fais des tentatives de suicides tous les jours... Alors si maintenant on se permet de lui dire "Tu es là pour que ton frère vive". Qu'est-ce qui va lui dire qu'elle a encore des choses à faire ici-bas et que la vis vaut la peine d'être vécue ???
Et je pense (comme disait epeire avec les allemands) que si on commence comme cela, dans dix ans le bébé-médicament sera à usage unique. Il ne faut pas partir dans de tels processus.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par kaworu le 20/06/2005 10:17:51
julien237 >> A noter que cette reflexion s'applique aussi au clonage =)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par epeire le 20/06/2005 19:50:59
Labiche> "C'est comme quand on fait un don d'oraganes, qu'on donne du sang.... C'est pareil."
Les donneurs d'organes sont volontaires. Là, on part du constat que le bébé est d'accord, ce qui n'est pas sûr du tout.
Et non, ça ne se compare pas avec un bébé normal. On peut jamais être sûr que la famille aura comprit: tu n'as pas peut-être pas le vécu d'une famille difficile (en fait, moi non plus mais bon) mais c'est franchement un pari sur l'avenir tout simplement monstrueux: ça revient à mettre en jeu l'avenir de deux enfants au lieu d'un. Surtout que selon la maladie, je ne vois pas pourquoi ça serait définitif: quelqu'un pourrait être obligé de suivre toutes les semaines, voir plus, le grand frère ou la grande soeur pour sa transfusion quotidienne (bon peut-être pas des délais pareil, mais déjà tout les mois ça doit être vachement chiant.)

Je n'appelle pas ça être réactionnaire de vouloir éviter ce genre chose: nous ne sommes pas entrain de condamner la procréation assistée ou ce genre de truc.

Même si c'est coulant de bons sentiments, je le répète, c'est utiliser l'humain comme un moyen. et ça, c'est nier justement sa qualité d'être humain, quelqu'un qui sait qu'il existe par lui-même et se reconnait en ses semblables. Les travaux sur les cellules souches et les greffes existent, et maintenant on peut trier les embryons ou même les gamètes avant que l'enfant ne soit malade, (ce qui n'est pas véritablement de l'eugénisme quand c'est fait pour raison médicale), donc ce type de cas a d'autres solutions et on peut limiter les risques d'apparitions ou bientôt soigner certains cas.


Bien sûr, je résumme moins bien que Kant (grand philosophe) et il y en a beaucoup à qui ça doit donner des boutons ici, ou qui n'en ont jamais fait. Mais bon, si on veut piger quelque chose à ça à fond, je vous assure que la philo est la seule réponse possible (ou du moins la seule chose qui peut aider à accéder à des réponses)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par sacrin le 24/06/2005 17:44:43
voulu complètement par ses parents POUR SAUVER LAUTRE!!!! bon il est clair que chez certaine personne c'est une cahnce en plus davoir un nouvel enfant mais comme partout il y a des gens malhionnete qui feront un enfant juste pour sauver lautre POINT FINAL.. ce que je trouve dommage c'est de partir vers un système ou tout est choisis... le miracle de la vie c qd meme de découvrir son bébé et da l'aimer pour ce quil est et non pour ce quil devrait etre...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par labiche le 24/06/2005 18:18:28
Je suis consterné qu'à cet âge là, tant de gens ait une mentalité aussi conservatrice.
Au contraire, moi, je pense que l'intelligence de l'Homme doit servir à vivre mieux et donc à lutter contre les maladies et les handicaps de toute sorte sans pour autant les exclure. (= courant transhumaniste)
Car dire que la vie, c'est naturel, faut laisser faire, etc...., les idées de la vieille église catholique, eh ben adieu les greffes, les enfants nés précocément..... et même les médocs, les chimios... faut laisser faire la nature. On s'en sort plus quoi !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par sacrin le 24/06/2005 18:42:10
ce n'est pas une mentalité concervatrice.(et puis poursquoi dis tu a cette age la tu as +-le meme) ce qu'on veut dire c'est qu'il y a des choses qui ne se font pas... il est clair que le clonage d'organe etc c'est super mais pas celui d'humain et ici les enfants médicament son pour certains parents comme un clône qui ne serait untilisé qu'une seule fois juste pour aider le grand frère et puis basta... (JE SAIS QUE TOUT LE MONDE NE PENSE PAS COMME CA ET QUE TOUT LES PARENTS NE SONT PAS COMME CA) en parlant de clônage il y a certaines personne qui attendent de cette découverte de retrouver un être cher qui est décédé la aussi ca devient de la folie. il y a beaucoup de nouvelle technique qui peuvent sauver des vie mais elle ne sont pas toujours morale maintenant si vous n'avez aucun coeur ca ne tiens qu'a vous.


PS: je repete encore et encopre que chaque cas est différent et qu'il n'y a pas que des parents mal intentionnés. !!!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: enfants-médicaments
Posté par damsy34 le 26/12/2005 02:55:24
"Problèmes...

Les échecs sont très nombreux ! La technique est douloureuse et lourde pour les parents; avec au final pas plus de 15% de chance de réussite car l'enfant doit avoir deux qualités : être sain et compatible. De plus avoir un bébé dans ces conditions prend au minimum deux ans. Certains petits malades parfois décèdent entre temps et en plus la greffe échoue tout de même deux fois sur dix."

Bof , je suis pas daccord le principe c'est une FIV (fecondation in vitro) classique, avec au préalable prelevement de spermatozoides du coté de l'homme et ponction d'ovocytes pour la femme (seul passage douloureux puisqu'on va les chercher sous anesthesie gené assisté par echographie). A partir de là pas grand chose, on joue les aprentis sorciers dans un milieux favorable au devellopement des gametes et on fait en sorte d'avoir fecondation... Reste a faire un DPI ( diagnostic pré implantatoire ) et de ré implanter dans l'uterus...
Quand au taux d'echec c'est celui d'une fecondation in vitro avec micro injection ( on force les gametes a se rencontrer ) classique je pense.


"Le débat est ouvert...

Est-il moral de créer un enfant qui sera juste médicament ?
L'enfant sera-t-il attendu pour lui même ? Et si le hasard de la vie veut que l'intervention ne marche pas, sera-t-il quand même aimé ?

Il y aura une responsabilité qui pesera sur l'enfant. On parle d'un enfant qui aura une mission, Si par malheur il n'est pas compatible ? L'amour qu'on va lui porter sera-t-il soumis à une condition ? "

La morale... je prefere le mot ethique soit dit en passant ( ce qui revient au meme puisque les deux mots on des origines etymologiques similaire...). Non l'acte ne l'est pas. Il s'oppose au principe d'indecidabilité , on pratique l'eugenisme positif ... c'est une abberation theorique. Mais il est necessaire de recadrer les choses , nous parlons ici d'êtres humains , le plus souvent dans en detresse moral (et physique le cas echeant )... De meme que l'avortement n'est pas un acte moral(ethique) en soit , l'urgence et la detresse font que nouss y avons recours , et tout le monde l'a accepté , plus personne ne s'en outrage. Il en sera de meme pour se genre de technologie je pense... Le vrai probleme c'est de legiferer relativement vite pour eviter tout abus.

Modifié le 26/12/2005 02:59:09

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: enfants-médicaments
Posté par vaxire le 25/01/2006 12:22:39
Bonjour à tous!

J'aimerais apporter le cas vécu par ma compagne. Pour vous dire que nous sommes déjà les cobayes de l'industrie pharmaceutique.

Laure à ses quatorze ans avait des crises d'angoisses et une hyper activité sévère inexplicable pour elle sinon qu elle disait qu'elle devait se corriger. Si bien qu'elle en est allée à se mutiler plusieurs fois... Et oui il existe des cas comme celà...
On l'a placée dans un centre durant quatre semaines avec medicaments, suivi neuropsychologique et thérapeutique. On lui a donné SIPRALEXA dont sur la notice il est bien marqué de ne pas prescrire à des personnes de moins de dix huit ans. Mais cela, c'est pour les réglementations des médicaments. En fait, huits mois après et quelques récidives de crises d'automutilation de Laure, j'apprends sur un forum de neuro psychiatres que le SIPRALEXA pouvait renforcer les tendances suicidaires. Donc, elle aurait peut etre été quérie avec un autre médicament plus le suivi chez les psy mais là apparement, ce medicament à agravé la situation. Deux semaines après on lui à mi un nouveau psychiatre (un jeune) qui à du lui expliquer le plus sympathiquement possible les méfaits du SIPRALEXA ( à savoir, d'autre medicament du genre pour traiter l'hyperactivité contiennent cette molecule nuisante au personnes mineures, deso mais je ne la connait plus) et les causes de récidives qu'elle a pu subir.

Ceci pour vous montrer qu on est tout de meme sans le savoir manipulé par l'industrie pharmaceutique et que nous sommes tout de meme les cobayes d'un science qui parfois avance avec des oeuilleres sans soucis de l'individu et qui n'hésite pas à tester ses medicament sur de jeunes gens, enfants mais bien sur nous aussi, adultes

Voilà une réflexion qu il me semblait juste d'apporter ici dans ce sujet. Et je trouve cela DEGUEULASSE

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: enfants-médicaments
Posté par gulimo le 14/03/2006 01:21:55
Ce qui me dérange, c'est surtout l'idée qu'on ne demande pas l'avis de l'enfant qui naît. En somme, on s'en sert comme d'un objet duquel on a besoin. Ca a quelque chose d'assez malsain. D'un autre côté, si l'intervention échoue, il me semblerait terrible de la part des parents de considérer leur deuxième enfant comme fautif. Comment peut-on en vouloir à un bébé d'avoir fait échouer une opération alors qu'il est complètement étranger et même impuissant face aux actes de chirurgie que l'on commet sur lui. Ce n'est pas lui qui a fait échouer l'opération, ça peut être toutes sortes de choses mais pas lui. Et malgré tout, si les parents se mettaient une telle idée en tête, qu'ils se disent bien que c'est eux qui l'ont créé ce deuxième enfant et que si on fonctionne suivant ce raisonnement, ils sont tout aussi fautifs que l'enfant lui-même. Et on peut aller loin comme ça. Pourquoi ne pas remonter aux grand-parents?

Quoiqu'il en soit, je trouve que la science médicale, ça ressemble quand même parfois, excusez-moi du terme, à de la boucherie! On fait un peu n'importe quoi, on teste, on chipotte...

Je suis effaré par le commentaire de Spy (premier comentaire) qui prône de faire ce qu'on veut au nom de l'avancée de la médecine! Mais c'est ignoble de raisonner comme ça! Pense à toute la souffrance qu'on peut infliger à des êtres humains... Je suis désolé, c'est trop facile. On ne peut pas faire tout et n'importe quoi au nom de la science! Y a des limites à ne pas franchir. C'est pas pour rien qu'il existe une plétore de lois concernant ces pratiques. C'est une conséquence du fait que les gens refusent que l'on s'adonne à n'importe quelle pratique n'importe comment et ils ont bien raison.

Le raccourci que fait Spy: faire ce qu'on veut = progression. C'est comme si on disait demain: tiens, y a de la surpopulation sur la terre. Ben c'est pas grave, on va donner des armes aux gens et ils pourront aller tuer qui il veulent, ça règlera le problème! Voilà, c'est le même style de raccourci!

Franchement Spy, tu ferais mieux de réfléchir avant de dire des conneries!

Modifié le 14/03/2006 01:29:48

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Enfants-médicaments
Posté par erestella le 01/01/2011 16:33:21
jvais faire cours,

Ce progrès de la science peut faire peur, la peur d’être dépassé par les événements, de ne plus savoir si c’est encore éthique ou si ça dépasse les limites, ou même de ne plus connaître ses motivations profondes et ses réactions en cas d’échec. Mais d’autres techniques comme l’avortement faisaient peur a l’époque mais sont rentrées dans les meurs au fil du temps, la question est : doit-on laisser ou non ce genre de technique mécaniser la procréation humaine ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 147 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲