FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
129 connectés : 0 membres et 129 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Le piercing
Posté par cynthiaaa le 05/10/2005 00:00:56
Il consiste à faire un trou dans la peau pour y insérer un bijou.
Réservé aux punks et autres originaux il y a 20 ans, la mode du piercing s'est répandue progressivement pour maintenant concerner toutes les couches de la population. Ce faisant, il devient un problème de santé publique car il n'est pas dénué de danger.

Le problème vient surtout du fait que n'importe qui peut s'installer "perceur" et que tous ne respectent pas les règles d'hygiène et d'asepsie indispensables : désinfection de la peau et des bijoux, utilisation de matériel à usage unique, lavage des mains, etc...

En effet toute effraction de la peau ou des muqueuses, si minime soit-elle, expose aux infections bactériennes à partir de la peau elle-même, du matériel et des bijoux. La cicatrisation demandera alors de quelques semaines à quelques mois.
Les régions les plus sensibles à l'infection sont la langue, le nez, le nombril et les oreilles. Pour ces dernières si le cartilage est touché, la sanction chirurgicale peut être mutilante. Il ne faut pas oublier que toute infection locale peut se généraliser (endocardite, septicémie, etc...).
Au niveau de la langue, il existe d'autres complications possibles : augmentation de la salive, difficulté d'élocution, lésions dentaires, mycose, et lors de la pose : Inhalation ou déglutition du bijou, oedème loco-régional avec asphyxie, hémorragie (la langue est très riche en vaisseaux). Quel que soit l'endroit percé, Il existe aussi un risque d'allergie au métal.

Pire, outre les infections bactériennes, la transmission, par les instruments ou par l'opérateur, des virus de l'hépatite B ou C voire du SIDA est rare mais possible. Etant donné la gravité de ces maladies (2 américains sont ainsi décédés d'hépatite B foudroyante), il y a de quoi être méfiant et préférer d'autres ornements corporels.

Les candidats au piercing se doivent donc d'exiger du perceur des garanties d'hygiène rigoureuse avec en particulier l'usage de matériel à usage unique (gants, aiguilles, etc.).


L'origine

De plus en plus le percing devient un phénomène de mode. On se perce pour implanter un objet décoratif essentiellement au niveau du nez, du nombril et des oreilles.
Dans certains milieux comme celà l'a été pour les punks, le percing fait partie de la culture. Il est incontournable et est une expression de l'identification et de l'assimilation à ce groupe social.

Les Oreilles

C'est de loin l'endroit le plus commun ou l'on peux trouver un piercing.
Autrefois, ce piercing aurait pu permettre de distinguer une personne riche d'une personne pauvre, mais ce n'est plus le cas. Autrefois, les marins se percaient l'oreille en croyant que ça ameliorais la vue. Les Romains, quant à eux, associaient ce piercing à la richesse et au luxe.
Certaines tribus africaines et américaines agrandissent autant que possible le trou de leur lobe et le laisse ensuite pendre. Plus le trou est long, plus le rang social est haut.

Le piercing de la narine est suposé avoir pris naissance au Moyen-Orient il y a presque 4000 ans. De là, il s'est étendu à l'Inde au 16ème siècle, où il a été rapidement adopté dans les castes nobles. Le type de bijou porté pouvait servir à distinguer la caste et la position sociale a laquelle appartenait le porteur du piercing.
Ce piercing a été amené dans l'ouest par les hippies qui ont beaucoup voyagé en inde dans les années 60 et 70 puis il a été adopté par les punks dans les années 80 jusqu'a devenir tout à fait populaire.

la Langue

Dans les temples antiques des Aztèques et Mayas, pour les Shamans et les Grands prêtres se percer la langue faisait partie d'un rituel pour communiquer avec leurs Dieux. Des milliers d'années plus tard ce piercing est toujours très populaire mais plus pour les mêmes raisons...

les lèvres

La bouche et plus particulièrement les lèvres sont une partie du corps qui a un pouvoir aphrodisiaque puissant. C'est sans doute pourquoi seules les castes les plus hautes chez les Aztèques et les Mayas pouvaient orner leurs lèvres de boucles d'or pur. En Amerique centrale et Amerique du sud, certaines tribus se percent la levre inférieure et agrandissent le trou pour y placer des plateaux en bois. Aujourd'hui le piercing des levres est assez courant, il se pratique le plus souvent sur la levre inferieure.

la cloison nasale

Le piercing de la cloison central du nez est originere de nouvelle Guinnée ou les papous l'ornent de bijoux en os ou en bois. Actuellement ce piercing a moin de succès a cause de sa connotation evidante du taureau. C'est un des rares piercings qui a l'avantage de pouvoir être caché. On peut placer un anneau ou un fer à cheval.

le nombril

Les premiers piercings du nombril qui ont été notés remontent aux civilisations antiques d'Egypte. A cette époque, seul le pharaon et les familles Royales étaient autorisées à se percer le nombril. Les paysans qui violaient cette règle étaient exécutés ! Cependant, si une fille de paysan naissait avec un "nombril parfait" on lui permettais parfois de le faire percer et donc d'élever ainsi sa position sociale.
Le nombril est maintenant un des piercings les plus pratiqués.

le teton

Le piercing du teton nous vient d'amerique central, ou la population s'en servait lors du rite de passage a l'age adulte.
On dit aussi, qu'au tant de l'empire romain, les legionnaires de haut grade étaient percé...

piercing masculin

Beaucoup de piercings génitaux masculins ont des origines tribales. L'ampalang vient de Bornéo, où les femmes de certaines tribus n'épouseront pas d'homme qui n'en porte pas. Celui-ci et d'autres comme le hafada sont considérés comme des rites de passage à l'age adulte. Mais il y a beaucoup d'autres. D'autres...
prince albert
Il fut appelé ainsi suite au reigne de la reine victoria. En effet, le prince albert a fait percé ses organes génitaux à la fin de 1820. Il portait des pantalons léger et son piercing lui permettais d'accrocher son penis sur le coté afin d'éviter des renflements de pantalon disgrassieux.


La cicatrisation

Piercing Temps de cicatrisation

Mouche 8 à 16 semaines

Bridge 3 à 4 mois

Septum 8 à 12 semaines

Lobe 6 à 8 semaines

Arcade 8 a 12 semaines

Cartillage (Tragus, Rook, Daith, etc...) 6 à 9 mois

Langue 4 à 6 semaines

Lèvre 6 à 8 semaines

filet de la lèvre 1 a 2 mois

Nez 7 à 9 semaines

Nombril 4 à 9 mois

Téton 3 à 6 mois

Piercing de surface :
ATTENTION ! Ces piercing sont trés contraignants, leur temps de cicatrisation est long...

Larme 2 à 4 mois

Oeil de chat 2 à mois

Nuque 9 à 18 mois

Madison 9 à 18 mois

Bras 9 à 18 mois

Poignet 9 à 24 mois

Ventre 8 à 12 mois

Pubis 9 a 18 mois


Comment choisir un tatoueur ou un pierceur ?

Un choix primordial
Le choix du tatoueur est primordial. Avant de vous faire tatouer ou percer, prenez rendez-vous et observez l'endroit où il pratique. Demandez à voir des photos de tatouages ou de perçages qu'il a déjà réalisés. Et posez-lui quelques questions sur ses méthodes de travail. S'il refuse d'y répondre, changez de boutique.


Dispose-t-il d'un endroit spécifique pour effectuer le tatouage ou le perçage ?
L'aire de travail devrait être séparée de la salle d'attente et divisée en deux zones : une zone stérile, où on réalise le tatouage ou le perçage, et une zone souillée, où on procède au nettoyage des instruments. Les surfaces utilisées pendant le tatouage doivent être aseptisées entre chaque client.

Se lave-t-il les mains avec un savon antiseptique avant et après l'intervention et porte-t-il des gants pendant l'opération ?
Non seulement cette opération est-elle essentielle, mais il faut changer de gants si on a touché du matériel contaminé pendant le tatouage ou le perçage.

Utilise-t-il du matériel à usage unique ?
Les aiguilles, les gobelets qui reçoivent les pigments, les pigments, les gants, les éponges ou les serviettes qui servent à essuyer l'excès de sang ou d'encre pendant le tatouage doivent être à usage unique, c'est-à-dire qu'ils ne doivent servir qu'à un seul client pendant une seule séance. Les aiguilles qui servent pour le perçage doivent aussi être à usage unique. L'emballage des aiguilles stériles devrait être ouvert devant le client, au moment du tatouage.

Possède-t-il un autoclave à vapeur ou un stérilisateur à chaleur sèche ?
Les instruments qui peuvent entrer en contact avec la circulation sanguine et qui resserviront doivent être stérilisés dans un autoclave à vapeur ou un stérilisateur à chaleur sèche. Les aiguilles ne doivent pas être stérilisées à l'aide de cet appareil.

Comment dispose-t-il du matériel contaminé ?
Les aiguilles ou les objets coupants qui sont contaminés doivent être placés dans des contenants résistant aux perforations et être éliminés selon certaines règles de santé publique.

Tout tatoueur ou perceur sérieux doit vous offrir les garanties d'hygiène et d'asepsie qui entourent l'acte de tatouer.

En général, on refusera de tatouer une personne qui n'a pas l8 ans sans une autorisation écrite des parents.


Le piercing au pistolet

Le Piercing au Pistolet !
Il est totalement deconseille d'effectuer un piercing a l'aide d'un pistolet pour des raison simple :

""Cet appareil a ete concu pour percer seulement les lobes d'oreille, il ne convient pas pour d'autres types de piercing.

""Les protheses (autrement dit les puces d'oreille) sont difficiles a nettoyer correctement et le papillon de fermeture avec ses plis abrite salete et microbes.

""La peau est perce seulement a l'aide de l'extremite de la prothése non pointue, ce qui crée une dechirure des chairs, contrairement a l'utilisation d'une equille nettement moins douloureuse.

""Le pistolet est un appareil complexe, non demontable, souvent fabrique en P. V. C. Ce qui empeche un nettoyage complet ou une sterilisation en autoclave, ce qui rend ce type de pratique de piercing dangereux (transmission des maladies infectieuses.

Je vous deconseille donc le pistolet pour les piercing et si par hazard vous tombez sur un perceur qui l'utilise changer de boutique...


Le tatouage au hénné

Art ephemere, le henne, se fait star des qu'il fait beau. Sur les plages ou sur les places publiques, des artistes a la sauvette proposent de super tatouages...


Bien que temporaire, ce tatouage peut etre dangereux. L'année derniere, les medecins allemands ont alerte les touristes du sud de la France des risques qu'ils encourraient en se faisant faire des tatouages au henne dans des echoppes ou par des marchands ambulants. Cette annee, continuez de vous mefier !!!

Le henne est une plante completement naturelle et inoffensive a laquelle certains tatoueurs ajoutent parfois du PPD (paraphenylene diamine) pour foncer sa teinte orangée et pour augmenter la durée du tatouage. Ce colorant bien connu des teintures capillaires peut entrainer des demangeaisons, irritations ou brulures et parfois même un eczema generalise chez les personnes allergiques. Une fois que tu es sensibilise a cet allergene, l'eczema peut reapparaitre a chaque nouveau contact. Du coups, de nombreuses professions utilisant des PPD comme la coiffure, les metiers du cuir ou du caoutchouc et plusieurs autres activites industrielles peuvent t'etre définitivement inaccessibles. Le PPD serait en plus phototoxique. En clair, a exhiber ton nouveau tatouage en lezardant au soleil, tu peux te retrouver avec une vraie peau de croco.

Mefie-toi donc des tatouages qui paraissent trop fonces. Pour plus de securite, tu peux soit te renseigner aupres du tatoueur avant de passer a l'action, soit preparer toi-meme une concoction 100% naturelle et te lancer dans le "body art".


Mon point de vue

Le piercing, j'adore !
dommage que ce soit devenu un phènomène de mode !
les gens se font piercer comme les autres, donc ils ressemblent aux autres !
je n'est rien contre ce genre de personne, chacun a le droit de faire ce qu'il souhaite !
Mais je trouve ça dommage tout de meme, quand on entend piercing, on entend mode !
j'ai placer mon article dans mode et beauté car il n'y avait pas d'autre rubrique correspondante mais bon...
voila gros bisous à tout les fanatique de piercing (mémé au autres !)
merci d'avoir lu mon article !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le piercing
Posté par dolittle le 06/10/2005 14:15:11
hm, oui, la partie sur les tatouages au henne : rapport avec la pratique du piercing ?

oui, quitte a enlever une partie, tu peux en rajouter une : "les avantages du piercing" parceque y'en a quelques une, c'est pas pour rien que bcp de gens en font.. donc c'est aussi interressant de comprendre pourquoi les gens se font percer.

Sinon oui, c'est dangeureux...boire du coca aussi peut etre également dangeureux pour des raisons de santé, manger des rillettes bordeaux chesnel a failli tuer un de mes oncles aussi... mais pourquoi alors sortir dans la rue, vous etes malades ou quoi ? vous risquez de vous faire aggresser, de perdre quelque chose en cours de route, c'est une perte de temps... et puis c'est sans parler de toutes les infections qui trainent a tous les coins de rue, la pollution, le terrorisme, les étrangers, les pluies acides

moi je prone l'aventure... j'en ai marre de ces "lecons" qui visent a nous faire culpabiliser : trés franchement j'aime pas les piercings non plus, mais la ton article c'est plus de la propagande qu'autre chose : chaque informations est accompagnée d'un petit commentaire a la con du genre "les piercing sont devenus une mode, malheureusement... C'est de l'irrespect envers l'éthique journaliste

C'est bien d'avoir un point de vue et de le défendre, mais dans ce cas, il faut faire les choses clairement, expliquer pourquoi on est contre telles ou telles pratiques... au lieu de faire semblant de présenter les choses de facon objective tout en ayant un avis : ton article n'a pas comme sujet "le piercing" mais plutot "pourquoi le non-piercing" ce qui est tout a fait différent... alors la on peut développr, on discute, etc... on pourrait meme tomber d'accord mais comprend bien que l'intégralité de ton article, je trouve, est assez hypocrite.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le piercing
Posté par dolittle le 06/10/2005 14:16:43
oui, j'avais pas lu "mon point de vue" (faute a moi)

mais alors en quoi c'est génant pour toi que ce soit une mode ? tu te sens moins spéciale ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Mode ou auto-mutilation?
Posté par fairy-dust le 10/10/2005 18:27:14

Face à ton article, deux réactions...La première plutot positive, la seconde son opposé! Effectivement celui-ci propose un BREF résumé sur l'origine et les significations du piercing à travers les âges et civilisations...interessant car méconnu par beaucoup. Et trés probablement aussi par une grande partie de pierceurs, dommage car il pourrait être instructif de se documenter sur ceux-ci en attendant de passer sur le fauteuil et pourquoi pas de choisir son futur ornement pour sa signification et non pas pour son esthétique.
Quand on danger que l'on encourre, à chaqun de prendre ses précautions, un peu comme pour le préservatif...à usage unique!!!
En revanche ce qui me contrarie un peu c'est le fait que tu globalises...Le piercing en lui-même n'est pas à la mode, seulement certains bien heureusement! Et puis de quelle mode parles-tu ? La faschion attittude ? Et bien pourquoi pas, comme les punks ont marqués les années 80, les faschions et leur faschions crètes marquent le début du 3ème millénaire, grand bien leur face, longue vie à eux et leurs petits trous...
Me concernant, je suis piercées à divers endroits dont certain ne sont même pas mentionner dans ton article, ce qui pour ne rien te cacher m'a bien réjouit!
Quand j'entend piercings, je n'entend mode.
Quand quelqe chose est partout, elle n'est plus nulle part.
Pour conclure, je pense qu'il faut aussi savoir que le piercing est un trou qui détruit la membrane et que par conséquent celui-ci ne se rebouchera pas plus au bout d'un mois qu'au bout de quelques années, mais les cicatrices quelles qu'elles soient sont pour moi les plus beaux souvenirs...
Ps: le piercing au pistolet ne se pratique que chez les bijoutiers (et uniquement pour les oreilles) est il est effectivement violent pour le cartilage comme pour le lobe même si son prix est moindre!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le piercing
Posté par manue_888 le 14/10/2005 22:13:55
slt, ton article est intéressant, sans doute un peu réducteur sur certains points , mais il n'empèche que c'est une bonne information. Par rapport à la mode du piercing, elle reste quand même assez limitée, parce que la mode touche énormément les mineurs, les mineurs ont besoin d'une autorisation parentale pour se faire piercer, et rares sont les parents à mon avis qui adorent les piercings. Moi je suis percée à la lèvre inférieure après 4 ans de lutte auprès de mes parents, et je prône le côté esthétique de mon piercing, il n'est en aucun cas culturel !
Enfin , c'est vrai que je ne vois pas tellemt le rapport entre le tattoo hénné et ton article... ET il faut bien préciser que le Hénné noir est dangereux car il contient du PPD, mais le henné naturel ( orange/marron) n'est pas dangereux s'i des produits chimiques ne sont pas ajoutées, pour etre sur de ça il suffit de faire ses tatouages soi-même, comme ça on est sur de ce qu'il y a dans le henné !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
FAITES GAFFE!!
Posté par eclectro le 15/02/2006 19:10:48
je suis allée me fair percer il y a plus d'un an déjà (cartilage oreille) et entre temps j'ai eu 2 petits copains, avec lesquels je me suis vraiment bien protégée durant nos rapports sexuels et qui, à notre connaissance, n'étaient pas porteurs de quelque virus que ce soit. Et pourtant je viens d'apprendre que je suis porteuse du virus de l'herpès dans mon sang. A cause du piercing? je ne sais pas. je suis allée chez un perceur qui m'avait été recommandé tant nivo hygiène que précautionneux (je n'ai pas vmt eu de pbm après mon perçage si ce n'est une cicatrisation douloureuse): GEVY. Mais peut-etre nous cache-t-on qqch?il suffit d'une fois, d'une seul gant, une seule aiguille mal désinfectée et BAM!
Alors ils ont toujours le benefice du doute mais maintenant jai peur de me faire percer à nouveau. Allez vous renseigner sur le HSV1 ou HSV2, virus de lherpès, meme si ca n'a aucun rapport avec un piercing! Maintenant je ne peux plus donner mon sang, je dois faire encore plus attention durant mes rapports (et pourtan g t deja tres reglo là dessu!), et je risque de transmettre le virus à mon enfant lors d'un accouchement...
Irréversible.
Alors faites attention, que ce soit nivo piercing ou autre, attention à la désinformation!!!
chuce

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
baa..
Posté par n!n@ le 03/03/2006 00:55:22
baa moi ma mere ele le c pa ke je v men faire un a la.... langue...alor joré voulu savoir si c OBLIGER d'avoir une otorisation parental ou pa...ééé ossi si c OBLIGER ki a une ototristation d DEU parent.. voilaa.... boon ba merci bocou de me répondre..ééé si vou connaissé d endroi ou c pa obliger davoir d otorisation pour en faire un DITE LE MOOOOIII !!!! lol voilaa.. é si possible ki se trouve dan le 15éme packe c la ou jabite voila..
MERCIIII davance de me répppooooondre !! c URGENT serieu !!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Merci
Posté par ange-line le 27/07/2006 19:57:09
ton article est trè complet je réfléchi à l'idée de me faire percer ces derniers temps et ton article est plein de renseignements merci beaucoup!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: baa
Posté par ange-line le 27/07/2006 20:05:15
Salut à toi! Je me suis un pe renseigné sur le sujet et apparamen ça dépen des perceurs puisque légalement la loi n'impose rien. Ms la plupart demande une autorisation avant 16 ans. Je pense que l'avis des deux parents soit nécessaire. Voilà c'est tout ce que je pe te dir. by!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: le piercing
Posté par windowman le 29/10/2011 01:32:43
Intéressant le parcours historique sur le piercing.
Je note toutefois un déséquilibre important dans la maîtrise de la langue : autant les passages documentaires sont nickel malgré un vocabulaire et une syntaxe difficiles, autant les commentaires et opinions qui émaillent le texte, eux, sont truffés de fautes... Et cela coïncide aussi avec le décrochage que notait Dolittle : de la maturité et de la culture dans les passages documentaires, une attitude quasi hystérique d'ado-fanatisée par ses hormones dans les commentaires (surtout la conclusion à la kikoolol). Cela sent le copier-coller... Mais bon, cela n'enlève rien aux mérites de l'article.

Cela dit, je trouve un peu superficiel et donc réducteur de n'évoquer que le phénomène de la mode comme stimulant pour le piercing. A mon sens, si le piercing des zones non traditionnelles intervient si souvent à l'adolescence, c'est qu'il a des racines dans le mal-être adolescent : se scarifier, c'est se sentir vivre, se montrer, marquer son "courage", mais aussi son "individualité autonome" face aux parents "régulateurs". Et c'est parfois aussi se punir de n'être pas à la hauteur, se détruire socialement en stigmatisant sa propre déchéance.

Et, pour moi, un piercing est moins dramatique qu'un tatouage, du coup, parce qu'une passade masochiste durant la crise d'adolescence sera plus facilement dépassée avec un petit trou qu'avec un gros dessins pas beau ^^

Modifié le 29/10/2011 01:33:49

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143