Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Sarkotour : la révolte
Posté par blackpanther971 le 15/12/2005 00:00:57
1664 : Arrivée des premiers colons en Guadeloupe
1848 : Abolition de l'esclavage
1946 : DEPARTEMENTALISATION
A tous ceux qui ne connaissent pas cette histoire qui pourtant est la leur car, jusqu'à preuve du contraire nous sommes tous français...
A vous, certainement fidèles du 19/20 ou qui savez ce qui se passe ici bas. Vous qui avez sans doute entendu le tollé qu'a provoqué l'annonce du voyage aux Antilles de Nicolas Sarkozy...
Pourquoi tant de polémique autour d'une simple visite de courtoisie (sic) ?

A l'origine de tant d'indignation, l'article 5 de la loi du 23 février 2005, qui a pour but de faire enseigner dans les écoles "les aspects positifs de la colonisation". Ce qui signifie qu'après avoir longtemps appris que "nos ancêtres sont des gaulois", nous allons désormais apprendre que nous devons remercier les colons d'avoir envahi nos terres ou plutôt de nous y avoir emmener. En effet, grâce à eux, nous ne sommes plus des sauvages, marchants pieds nus, vivants dans les arbres, car nous appartenons désormais au monde civilisé. De plus, nous avons l'éducation, un système sanitaire performant et, ô suprême ! Nous vivons dans "la liberté, l'égalité et la fraternité". Pourquoi, se plaint-on alors ?
Il se trouve que dans cette même école, nous apprenons que "tout n'est jamais tout blanc ou tout noir", mais aussi qu"il faut nuancer sa pensée" ou encore que "s'il y a thèse, il y a antithèse". Or, cette loi nous demande justement d'occulter les aspects négatifs de la colonisation. Ce qui revient à terrer dans nos mémoires que nous sommes tous arrières-petit-fils d'esclaves, que nous avons été considérés comme des sous-hommes, utilisés comme des bêtes, exploités comme des machines ! Vous me direz que l'on a abolit l'esclavage mais, combien de temps après a-t-on admis que nous étions des citoyens français à part entière ? Près d'un siècle après ? N'a-t-on pas été jusqu'à indemniser ces mêmes colons pour les dédommager du manque à gagner dû à la perte de leur esclave ?
Et nous devrions nous réjouir ? Nous étions des hommes libres, sur un territoire qui était notre, ils sont arrivés, ont fait de nous des esclaves et nous devrions voir le coté positif de l'affaire ? NON
Mais, me direz-vous, il n'y a pas de quoi refuser de recevoir un ministre qui plus est d'Etat ? Expliquons-nous encore...

La loi du 23février 2005 a été adoptée à l'unanimité par les députés UMP qui, rappelons-le ont la majorité a l'assemblée. Or, qui est le président de l'UMP ?
L'état nous propose une réécriture de l'histoire à sa convenance : c'est révoltant !
Il se donne le beau rôle dans une histoire où il est le persécuteur : c'est une honte !
Vous êtes choqué que l'on vous qualifie de racailles, nous sommes bouleversés, ahuris, dégoûtés d'apprendre que nous avons été colonisés pour la bonne cause.
En sus, la meilleure attitude à adopter est bien d'imiter Aimé Césaire. Car, qu'Aimé Césaire refuse de le recevoir : cela s'applaudit ! C'est dire que ce grand homme ce bat jusqu'au bout pour ses convictions, qu'il ne baisse pas la garde et qu'il est engagé pour la vie. En effet, ce fut l'un des acteurs principaux de la départementalisation et, aujourd'hui, du haut de ses 92 ans, il refuse d'approuver implicitement un retour vers le passé. Il invoque des raisons personnelles ne nous associant pas à sa démarche. Mais, comme un seul homme, Guadeloupe et Martinique ont annoncé leur intention de faire grève et de ne pas recevoir le ministre. Car, recevoir cet homme sur notre territoire, c'est affirmer qu'il a raison !
Certes, me direz-vous nous aurions pu nous contenter de protesté, mais qui nous écoute de nos jours ? Car, cela fut tenté et cela fut vain...
L'unanimité cela signifie que pas un seul n'est contre ! Donc, de la même façon qu'ils s'accordent sur le fait que nous avoir colonisés fut un acte favorable, de la même façon nous sommes contre toute venue démonstrative et hypocrite aux allures de campagne électorale déguisée. Qu'il fasse sa promotion, soit, passons, mais, nous ne sommes pas des guignols assujettis au bon vouloir d'un marionnettiste.
Ceci étant dit, certains ne comprennent sans doute pas pourquoi nous avons choisit d'exprimer notre mécontentement par une grève générale : petit cours lapidaire ...

La France est, en effet, un Etat de droit. Or, qui se sert de l'épée périt par l'épée. S'il a suffit d'une loi pour permettre une réécriture de l'histoire, il faudra une grève pour faire entendre ce qui jusqu'à leur n'a pas été entendu à l'amiable. Le droit de grève nous l'avons obtenue en 1864, nous ne savons, en Guadeloupe, que trop bien quel est son pouvoir. Car, il était déjà inadmissible d'avoir obtenu la départementalisation comme remerciement à un service rendu (N. B : 1946=Après-guerre), pour en plus, devoir accepter de voir en la colonisation l'œuvre d'un bienfaiteur soucieux de notre devenir. C'est mal connaître ce peuple trop longtemps opprimé ! Car, de la même manière dont nous avons su prendre les armes pour nous révolter contre l'esclavage, pour l'égalité, de la même manière, nous nous insurgeons contre une telle aberration !


A l'heure où je rédige ces lignes, le danger est écarté. En effet, après de nombreuses hésitations, Nicolas Sarkozy a, officiellement, annoncé l'annulation de son voyage à cause d"un climat défavorable".
Comme toujours ici, le soleil brille... Ce n'est, selon lui, que partie remise. En effet, qu'il revienne : nous l'attendons de pied ferme ! Pas de violence, il ne le mérite pas, il n'a que notre mépris...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par windowman le 15/12/2005 08:01:02
Je t'admire. Je vous admire. Il n'y a que les peuples qui ont été réellement opprimés ou qui le sont encore qui sont capable d'une telle dignité. Continuez d'exister en assumant votre humanité ; continuez de prouver que vous valez plus que les marionettes que l'on agite en métropole pour faire peur aux petits blancs stupides que nous sommes. L'histoire a été blanche depuis l'homme, et c'est un blanc très sombre et très sanglant qui a écrit notre passé. Qu'un noir lumineux s'abatte sur notre avenir et rayonne sur l'humanité comme un retour à la raison !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par zion_thieum le 15/12/2005 11:15:38
je soutient tes dires...je soutient tes pensées...je soutient votre dignité qui tend à être effacée par la colonisation...ne vous laissez jamais écraser...malgré que le temps passe...malgré que les gens oublies...malgré que l'on tente d'effacer aujourd'hui les preuves des ignominies à votre égard...continuez à garder votre estime. en effet la reconnaissance de la vérité de part l'homme blanc est le strict minimum.
nous nous sentons supérieur nous les blancs (et le pire c'est que nous ne l'avouons pas !!)...nous les "civilisés"...mais nous ne sommes que suppérieur au niveau de l'argent et du confort....ce n'est qu'une triste suppériorité. il serait temps de comprendre que la suppériorité est mentale...la suppériorité vient du coeur.
alors bravo pour ton article...et lorsque tu te retrouveras face à des opposants garde tes idées...et continues sans cesse de dire tout haut ce que tu penses.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: sarkotour : la révolte
Posté par feunix le 15/12/2005 14:49:34
Joli article, mais j'aimerai cependant apporter quelques précisions: Sarkozy n'est pas l'investigateur de cette loi (ou devrai dire cette absurdité
de plus le texte traite de la colonisation et non de l'esclavage.
Windowman, je ne comprendrai jamais cette réaction, cette stigmatisation basée sur la couleur de peau que tu veux amener en réaction à une histoire qui a été dominé qu'un temps par les européens (l'esclavage a été organisé par les peuples arabes aussi).

Zion_thieum: nous nous sentons supérieur nous les blancs (et le pire c'est que nous ne l'avouons pas !!)...nous les "civilisés"...mais nous ne sommes que suppérieur au niveau de l'argent et du confort....ce n'est qu'une triste suppériorité. il serait temps de comprendre que la suppériorité est mentale...la suppériorité vient du coeur.

Je ne suis pas d'accord, je suis de type caucasien et je ne me sens pas supérieur à une personne noire.... laisse les préjugés dehors s'il-te plaît.

Quand aux bienfaits de la colonisation, ce n'est pas aux loi d'en décider mais aux historiens d'en discuter, l'Histoire n'a pas à être décidé par ceux qui détiennent le pouvoir, cela rapelle de trop sombres heures de l'histoire.

Pour en revenir au texte en lui même, qui il me semble se limiter à l'Afrique du Nord, je ne suis pas d'accord avec celui ci, mais je ne suis pas d'accord avec ceux qui traitent les colons d'esclavagistes, ma famille a été "déporté" (car on a forcé les pieds noirs à venir il me semble) en Algérie, mon arrière-grand père allait pied nu à l'école, il a travaillé avec les algériens, une fois que lui et sa famille ont été chassé, certains ont immigrés en France et on travaillait à la ferme, aujourd'hui encore certains viennent rendre visite à ma grand-mère.

S'il vous plait ne les traité pas d'esclavagistes, n'insultez pas mes ancêtres s'il vous plait.

Modifié le 15/12/2005 14:50:13

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par zion_thieum le 15/12/2005 15:53:14
feunix...les bienfait de la colonisation !! ça c'est une énorme absurdité...il n'y a que les blancs qui peuvent dire ça...ils colonisent un pays...s'installe chez des gens sans leur demander quoi que se soit...et osent en plus dire c'est pour votre bien. c'est honteux. c'est ça se sentir supérieur.
que ton grand père l'ai décidé ou non n'est pas la question...ton grand père était sûrement quelqu'un de très bien...mais ça n'a pas de rapport...et le texte ne parle pas de l'afrique.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par windowman le 15/12/2005 19:43:12
Feunix... Nous vivons étouffés dans les cendres de pensées atomisantes. Renaissons ! Tu es bien placé, je suppose, pour aborder un renouveau ! Tu es peut-être de ceux - et c'est tant mieux - qui ne remarquent même plus la couleur des gens, mais c'est loin d'être le cas de la majorité des gens... Tu vois bien la popularité des articles racistes et stéréotypants ! Et tu ne peux pas non plus nier que les pays colonisateurs qui ont marqué le monde étaient surtout blancs, ni qu'ils ont géré les choses avec beaucoup de suffisance, justifiant un impérialisme égoïsme par un faux argument civilisateur... J'ai tendance à grossir le trait : c'est ma tendance démocratique : j'utilise les faits les plus représentés. Cela peut être un peu trop fort de café, mais bon, ça permet de mieux voir les choses je trouve, là où bien souvent la nuance empêche la prise de conscience.
De plus, actuellement, comme c'est le blanc qui domine sur la carte politique, c'est le blanc qi pose problème. L'Afrique et l'Orient cultivent des valeurs de olérances que nous bafouons souvent par égocentrisme économico-culturel... Il faut bien que les choses changent. Ils faut bien que des gens courageux provoquent le changement. En vois-tu quelque part en métropole ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par feunix le 15/12/2005 20:17:27
windowman, Je ne pense pas que l'on ai de nos jours plus de valeurs tolérantes en Afrique, en Arabie qu'en Europe.
Les bienfaits de la colonisation? Je suis très mal placé pour en parler, je ne l'ai pas vécu, mais même après avoir entendu divers témoignages étudié un pue le machin, j'ai vraiment du mal à être impartial sur ce sujet, je ressens plus que ce que je devrais. D'après ce que m'ont dis ceux de cette époque: Avant en Algérie, il n'y avait rien, ils sont arrivés et ont tout construit de leur main, l'Algérie n'existait pas en tant qu'état. Ils ont été expulsé de leurs terres, maintenant l'Algérie, c'est pire qu'avant, le dernier tremblement de terre en est la preuve, tellement de morts, une telle pauvreté.

Ce que j'en dis moi: L'algérien, comme la colonisation est un question réellement complexe, tans que les esprits s'échaufferont à ce sujet, qu'il sera l'enjeux d'ambitions politiques il sera difficile de déceler vérité historique de mensonge et déformations. Pourtant l'on peut quand même parlé d'une inégalité moyenne réelle entre colons et pieds noirs, ainsi au fil des années de colonisation, les terres appartenant aux indigènes ont diminué au profit de celles détenues par les colons. Colons cependant qu'il ne faut pas caricaturer en esclavagiste, ceux qui se révèlerait faux. Pour ma part je pense que l'erreur Français a été de ne pas assimiler les Algériens à la république française, à leur donner nationalité, droit et devoir de tout français ainsi qu'une éducation similaire à celle donnée en France.
L'argument civilisateur comme l'a dis winderwoman est factice, même si il était réellement présent chez certains, le désir d'impérialisme et d'affirmation comme une puissance géopolitique face à une Europe en expansion a poussé la France au colonialisme.

Bon maintenant le sujet qui fâche:

De plus, actuellement, comme c'est le blanc qui domine sur la carte politique, c'est le blanc qi pose problème. L'Afrique et l'Orient cultivent des valeurs de tolérances que nous bafouons souvent par égocentrisme économico-culturel... Il faut bien que les choses changent. Ils faut bien que des gens courageux provoquent le changement. En vois-tu quelque part en métropole ?
===> Faire le procès du blanc me parait too much est même nauséabond, je me sens légitiment agressé quand tu rends les personnes à la peau blanche responsable des malheurs du monde, qu'elle soit à l'origine d'une bonne partie d'accord, mais n'oublie pas non plus les conflits entre ethnies liées à une certaine forme de racisme allant parfois jusqu'au génocide...
Bien sur limité l'Afrique à cela c'est ridicule, mais autant de dire que les hommes courageux se trouvent dans les Doms-Toms et sont forcément noirs. Ta pensée me semble paradoxale, tu parle d'une renaissance de ce monde (ce à quoi j'aspire) mais aussi dans un certain sens et notamment tes derniers propos me font plus penser à un retour en arrière.
Cependant je suis sur que dans le fond nous sommes d'accord et que c'est surtout un problème de communication , et le fond c'est le plus important, surtout quand c 'est un sujet aussi important que le Futur, un Futur d'ou le racisme sera exempt et forcément meilleur .

Zion thieum, si le texte parle de l'Afrique:

"Les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord, et accordent à l’Histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit"

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par zion_thieum le 15/12/2005 21:02:09
feunix...pour moi le texte n'a pas été créé pour parler de l'Afrique mais plus particulièrement des Dom Tom ; ceci dit il en fait effectivement mention.

J'estime que tu as raison en disant que rejetter uniquement la faute sur l'homme blanc est un peu exagérée, malgré le fait que l'homme blanc qui ait colonisé une bonne partie de la planète sans jamais reconnaître les même droits qu'eux aux indigènes est extremement (le mot est cent fois trop faible) égoïste.
Malgré ce fait les guerres inter-éthnies comme tu dis justement ainsi que le racisme, existaient et existent encore et il est absolument vrai que ce n'est pas l'homme blanc qui soit l'unique responsable des malheurs du monde...ce serait plutôt l'homme tout court.

Il y a tout de même quelque chose qui me dérange, on se permet de parler des bienfaits mais ça me semble insensé. Ce sont des bienfaits à nos yeux, parce que justement il existe ce sentiment de suppériorité. Ils ne nous ont jamais demandé notre aide, c'est hypocrite que de dire qu'on les a aidé, nous décrétons qu'ils étaient en galère parce que nous avons notre propre perception du bonheur (qui soit dit en passant est un peu étrange) et qu'ils n'étaient pas comme nous, ils n'étaient pas des hommes dit "civilisés". (les pauvres)
Mais qui nous dit qu'ils ne vivaient pas heureux avant notre arrivée ?
Qui nous dit qu'ils avaient besoin d'en arriver là ou on les a mené ?
Nous sommes aller colloniser pour notre bien, dans notre intérêt, et pour éviter de le reconnaître on tente d'apprendre au futur génération que ceci et cela leur a tout de même été bien utile...ça me dérange beaucoup.

Mais évidemment le futur sera exempt de racisme comme tu dis

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par spy le 15/12/2005 22:45:03
Un sondage réalisé pour le quotidien Le Figaro montre que les Français approuvent à 64% l’article de la loi sur les rapatriés qui évoque les «aspects positifs de la présence française» dans les ex-colonies. Dénoncé avec virulence par les partis de gauche et les associations de défense des droits de l’Homme, ce texte ne provoque donc pas la même réaction de rejet dans l’opinion, de droite comme de gauche. Le résultat de cette enquête indique à quel point le débat sur le passé colonial de la France est complexe.

Les sympathisants UMP approuvent le texte a 79 %
Les sympathisants UDF à 60 %
Les sympathisants PS à 55%
Les sympathisants VERTS à 59%
Les sympathisants Communistes à 68 %

le directeur du CSA en tire la conclusion que «les Français estiment que la majorité parlementaire n’a pas voulu faire l’apologie de la colonisation mais a souhaité que les manuels scolaires n’occultent pas ses effets positifs». Et ils ne voient rien de condamnable là-dedans.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par blackpanther971 le 16/12/2005 01:21:03
Tout d'abord merci à tout ceux ki ont lu et apprécié mon article. Ensuite, je tenias à dire qu'il ne faut pas ramener ce débat à une vulgaire histoire de supériorité blanc/noir, ni même au seul fait de l'esclavage. En effet, il ne faut pas oublier ke l'abolition de l'esclavage ne marque pas pour autant la fin de la colonisation.
De plus, il faut savoir qu'il y a différentes formes de colonisation et la France à pratiquée l'assimilation c'est à dire un rejet en bloc de tout ce qui existait avant pour le substituer à des valeurs françaises.
Ensuite, je ne stigmatise pas Nicolas Sarkozy en tant qu'homme mais pour ce qu'il représente et véhicule.
Et enfin, si je n'ai pas parlé de l'Afrique, mais seuleument des DOM, c'est que j'ai pour habitude de parler uniquement de ce que je connais. Je ne m'aventure donc pas dans des débats dans lesquels je sais n'avoir aucune notion.

Encore une chose j'apprécie fortement que l'on se rende compte que ce qui est positif pour l'un ne l'ai pas forcement pour l'autre

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par vanilla le 17/12/2005 15:23:32
je suis tout à fait d'accord avec ton article. C'est quand meme scandaleux de faire croire au peuple français qu'il y a eu un quelconque role positif à la colonisation! On n'a plus qu'a baptisé une rue: "Merci aux nazis" ça reviendrait au même. Ce n'est que de la provocation. Surtout depuis l'épisode des banlieues, l'UMP ne fait qu'ajouter de l'huile sur le feu.

Cependant, je pense que le refus de la venue de Sarko en Martinique n'est pas du seulement au texte mais aussi à ce "qu'incarne Sarko" et ses vocables non appropriés...

Il faut préciser aussi que si beaucoup de français approuvent ce projet de loi, c'est normal, parce qu'ils n'ont AUCUNE connaissances de la colonisation ou de l'esclavage.

Quelle ne fut pas ma déception d'entendre un officier qui disait qu'il ne se souvenait même pas d'avoir appris que Napoléon avait rétabli l'esclavage. Normal, IL NE L'A PAS APPRI alors que dans mon lycée en Martinique, tout le monde le savait.

Gorbatchev disait que les historiens étaient les personnes les plus dangereux de la planète. Je suis tout à fait d'accord, dans la mesure ou l'histoire est interprétée de façon a ce que la France en profite en grande partie. Bien sur elle ne peut pas nier l'esclavage (ce serait beaucoup trop "gros"!) mais elle peut se permettre de cacher bien des choses... comme tout pays me direz-vous...

Pourtant il s'avere que la plus part des historiens sont CONTRE le projet de loi (source: nouvel obs) ce qui laisserait supposer que c'est le gouvernement qui a choisi du programme ... (...)

Alors, on voue un culte a Napoléon... et pourquoi pas Hitler pendant qu'on y est ? Il ne voulait que le bonheur de l'Allemagne lui aussi... ARFF

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par norbert vincent le 17/12/2005 20:32:15
merci aux Antillais pour cette leçon de démocratie qu'ils nous apportés à nouveau ; de surcroît, la méthode de boycott est tout à fait appropriée vu le contexte : la loi du 23 février 2005 n'est qu'une loi scélérate de plus ( que le conseil onstitutionnel se chargera d'éliminer, comme d'habitude), mais "on" nous concocte en ce moment une toute autre mixture, une campagne idéologique pour rendre obsolète le droit de grève ... et "justifier" sa future suppression.

Alors quand les Antilles "font" grève et humilient suffisamment ce nain de jardin, oui, un grand merci !...

Pour l'aspect "positif" de la colonisation, cet exemple, parmi tant d'autres : pendant la guerre d'Algérie ( c'est à dire les dix dernières années du drapeau tricolore sur ces "départements", les instits appelés du contingent faisaient l'école SOUS LA TENTE !... En clair, il n'existait AUCUNE structure, aucun édifice "en dur" sur 90 % de ce territoire "français" depuis 135 ans, complètement oublié par les lois Jules Ferry pourtant OBLIGATOIRES !...

Mais les "indigènes" ont su en leur temps se débarasser de cette "positivité" ; depuis , l'Histoire leur appartient.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par feunix le 18/12/2005 12:05:40
Napoléon était d'uen autre époque qu'Hitler, s'il vous plait ne fiates pas bêtement le procés d'un homme de sont temps avec nos normes et valeurs d'aujourd'hui, de plus Napoléon n'a pas mi en place de politique d'extermination d'uen race, ni de camps de concentration. Certe c'était des dicateurs tous les deux mais je pense que la comparaison devrait se limiter à ça. Moi à l'école l'on m'a appris que Napoléon avait réinstauré l'esclavage, cependant l'on a pas insisté la dessus.


Pour l'aspect "positif" de la colonisation, cet exemple, parmi tant d'autres : pendant la guerre d'Algérie ( c'est à dire les dix dernières années du drapeau tricolore sur ces "départements", les instits appelés du contingent faisaient l'école SOUS LA TENTE !... En clair, il n'existait AUCUNE structure, aucun édifice "en dur" sur 90 % de ce territoire "français" depuis 135 ans, complètement oublié par les lois Jules Ferry pourtant OBLIGATOIRES !...
===> J'aimerai bien que tu cite tes sources, ce que tu dis est intéressant, je n'ai pas entendu la même version que toi et ca ne peut être qu'intéressant de voir les documents sur lesquels tu t'appuie.

mais "on" nous concocte en ce moment une toute autre mixture, une campagne idéologique pour rendre obsolète le droit de grève ... et "justifier" sa future suppression.
==> Madame Irma est parmis nous ? Pas besoind e dire de bêtise pour attaquer Sarkoy, ce qu'il a fait, a di est facilement sujet à la critique, pas la peine d'inventer...


Pourtant il s'avere que la plus part des historiens sont CONTRE le projet de loi (source: nouvel obs) ce qui laisserait supposer que c'est le gouvernement qui a choisi du programme ... (...)
===> D'après ce que j'ai lu, c'ets und éputé qui a fiat la proposition de loi, encore heureux que les historiens soient contre, il est ridicule de statufier sur le texte par un texte de loi.

Gorbatchev disait que les historiens étaient les personnes les plus dangereux de la planète. Je suis tout à fait d'accord, dans la mesure ou l'histoire est interprétée de façon a ce que la France en profite en grande partie.
===> Je ne suis pas d'accord avec toi, les historiens ne sont dangereux que quand ils sont liés à un enjeux gouvernemental ou idéologique, heureusement en France ce n'est pas le cas. Pour preuve cette loi

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par ericounez le 18/12/2005 15:23:36
vanilla---->"Alors, on voue un culte a Napoléon... et pourquoi pas Hitler pendant qu'on y est ? Il ne voulait que le bonheur de l'Allemagne lui aussi... ARFF"
Dieu merci, napoléon n'est pas Hitler et loin de la. Le second, poussé par une haine de tout ce qui n'était pas allemand hétérosexuel aux yeux blonds, a tout fait pour les tuer le plus vite possible
Le premier a rétabli l'esclavage, mais a aussi fait de bonnes choses comme le Code Civil, qui mirent fin aux normes juridiques sous forme coutumière, qui donc sont la base d'un système arbitraire et absoluement pas unifié. Lui a fait ce Code afin que chaque francais blanc ( puisqu'il y avait l'esclavage!) puisse se référer a quelque chose : voila un progrès vers l'égalité entre les Hommes qui ne mérite pas d'être balayé d'un revers de main.(ni comparé à l'oeuvre d'Hitler!!!!!!!). Mais il est sur que Napoléon n'était pas un saint!Simplement: soyez réalistes et sensés....

Enfin, il ne faut pas stigmatiser l'esclavagisme européen en oubliant celui des autres : notamment nippon (qui est très recent!!), arabe ou interafricain (sur ce dernier point: en effet,notamment au XVIeme siècle, les navigateurs abordaient les cotes et achetaient[avec des "pacotilles"] leurs esclaves à des Roi ou Chef de tribus africaines, esclaves qui étaient des prisonniers d'autres tribus que ces chefs avaient capturés dans ce but).

Alors : "oui" au procès de l'esclavage, "non" au procès de l'homme blanc

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par vanilla le 18/12/2005 21:16:08
disons qu'il existe peu d'historiens non corrompus. Bien sur il est difficile de savoir qui croire mais je vous conseille de lire un essai (très court):" De la Franceafrique à la Mafiafrique" de Francois Xavier Verschave qui en apprend des vertes et des pas mures sur la politique extérieure africaine de la France... Il n'est pas inconcevable, que la France cache encore d'autres choses.

En cours j'apprend l'intervention indirecte des Etats Unis dans les années 1970 en Amérique Latine et le renversement de Salvador Aliende par Pinochet... mais on apprend pas la mise en place de dictateurs en Afrique Noire, vassaux de la France. Un homme blanc a la tete d'un gouvernement africain n est plus tolérable et est considéré comme de la colonisation mais un homme noir corrompu par la France qui joue en sa faveur(moboutou, moussa traoré....)

Encore une fois je me base sur des livres d'historiens qui peuvent tres bien etre eux aussi corrompus (même si je ne le pense pas...) alors qui croire ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par vanilla le 18/12/2005 21:25:05
Quant au role positif de la colonisation.... On peut débattre bien longtemps et tomber tres vite dans le relativisme.
Hitler aussi a fait de "grandes" choses: réduction considérable du chomage, forte croissance... mais a quel prix ?

On pourra toujours dire que n'importe quel dictateur a profité a une certaine partie de la population si infime soit elle...

La n'est pas la question de relativiser ou non... Il faut prendre du recul... il ne s'agit pas du proces de l'homme blanc. On ne peut pas reprocher a jamais aux blancs d'aujourd'hui ce que leur ancetres ont fait mais on peut leur reprocher de ne pas vouloir savoir et, dans le cas du projet de loi de vouloir réecrire l'histoire a leur profit. C'est vraiment de la provocation.. qui ne fera qu'aggraver une éventuelle fracture sociale.

C'est quand meme alarmant que ma mère en Martinique apprenait par des PROFS D HISTOIRE :" nos ancetres les Gaulois !"

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par ericounez le 18/12/2005 22:15:56
vanilla--->Je suis bien d'accord : ce n'est certainement pas aux politiques de décider de l'Histoire, en quelque sens que ca soit... [sauf interdire des négations évidentes, qui s'apparentent en fait à une réécriture de l'Histoire dans un but politique]. L'Histoire doit rester libre de tout.

"On pourra toujours dire que n'importe quel dictateur a profité a une certaine partie de la population si infime soit elle..." : enfin, tous n'ont pas été aussi horribles qu'Hitler, heureusement,... Il y a quand même dictateur et totalitaire disons...même au sein des "dictateurs", il y a des nuances à faire.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Sarkotoutourr : la révolte
Posté par chaminou le 20/12/2005 14:39:16
Sarko, après avoir jappé suffisamment pour inviter la plèbe à faire confiance en ses méthodes ad hoc, se met au révisionnisme. Curieux, en effet...

Vivement 2007, on va rigoler :o(

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: sarkotour : la révolte
Posté par jacquesv le 13/02/2006 23:17:48
chaminou,
en 2007, ce sera oublié et "vérité officielle"...
On a bien oublié les massacres de celui qui mit l'Europe à feu et à sang, son accord avec le Vatican et la réintroduction de l'esclavage par Napoléon, ses batailles perdues, pour se souvenir que du code Civil et des batailles gagnées: l'histoire enseignée est écrite par les vainqueurs. Cocoricoooo
(et sarkoléon exécutera le programme du FN...)

Modifié le 14/02/2006 00:19:54

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Sarkotour : la révolte
Posté par chaminou le 14/02/2006 00:10:53
Pourquoi ça me fait peur?
Pourquoi je crains encore une moutonnade?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par jacquesv le 14/02/2006 00:21:41
TF1, RTL & C° y apporteront leur contribution

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par ericounez le 14/02/2006 14:26:54
jacquesv----> Se souvenir de l'un n'empèche pas de se souvenir de l'autre...Il ne me semble pas sur Napoléon que l'on cache des choses.
Et vis à vis des Hommes de son temps (occidentaux ou autres), il était plutôt avancé.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par feunix le 14/02/2006 14:34:09
Résumons en quelques lignes le programme du Fn ainsi que celui de Sarkozy...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Sarkotour : la révolte
Posté par ericounez le 14/02/2006 14:38:52
impossible : les divergences apparaîtraient trop nettement ^^

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 122 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲