Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 08/02/2006 00:00:56
Dans un contexte de violences en banlieues, des élus de la majorité (152 députés et 49 sénateurs) demandent l'interdiction de certains textes de rap. Expression d'un malaise dans les cités, cette musique monte parfois aux extrêmes et vire au paroxysme. Mais elle joue, avec une virtuosité redoutable, sur une tactique subversive à laquelle notre démocratie n'a pas encore su s'adapter : l'intimidation.


Etant conscient de m'aventurer sur un terrain glissant, je ne peux que déplorer cette expression "musicale" qui mêle une idéologie à la fois nihiliste et ultra-libérale. Il ne fait pas de doute que les textes de certaines de ces chansons sont outrancières, sexistes, racistes, antisémites et homophobes et appellent parfois à la violence de façon extrêmement prosaïque contre la police. Ces clichés sur les "keufs", la drogue, les armes ne font que croître le désarroi chez beaucoup de jeunes. Pourtant, dès l'origine, le rap se présente comme une parole libre, témoignant des revendications de désir et de populations mises à l'écart. Partagé entre deux grandes tendances (le gangsta rap, violent et désespéré, et le rap engagé, qui prône l'élévation par l'éducation), le rap reflète-t-il toujours aujourd'hui l'humeur de tous les jeunes des cités ? Comment parvient-il à toucher désormais les jeunes des campagnes servant très souvent d'exutoire à ces derniers ? Il s'avère que ces chanteurs aient un grand sens du marketing et de la promotion. Ils connaissent parfaitement les instincts de leur cible commerciale et, comme d'autres, ils lui font entendre ce que les auditeurs et consommateurs de disques veulent entendre et sont prêts à acheter. Bien entendu, si l'on condamnait ces rappeurs, il faudrait logiquement inclure ceux qui ont diffusé ces "artistes", c'est-à-dire s'attaquer au lobby du disque. Cela serait-il bien raisonnable ? En résumé, je crois que la répression ne doit être ni généralisée, ni refusée en bloc. Des gardes-fous sont nécessaires, malheureusement. Evidemment, une chanson ne peut être à elle seule le détonateur d'une émeute. Mais en revanche, elle pourra contribuer à banaliser certaines idées auprès d'une population fragile.


Autrement dit, les appels à la haine, à la révolte iconoclaste et au meurtre sont un poison instillé dans les consciences, à doses homéopathiques, certes, mais qui parviennent souvent à imposer des stéréotypes à des consciences mal éclairées et même à modifier les comportements de gens, au demeurant paisibles.
Se replier sur soi-même, voir le mépris partout, juger tout par la haine et l'arrogance et exarcerber les antagonismes : voilà les venins qui tuent à petit feu ceux dont ils ont investi les veines...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 00:52:53
Blablabla...

Ce sont des moyens de se défouler... Tu vas rétorquer à un réalisateur de films d'action qu'il films des morts violentes ? Pas moi.

Le rap hard-core est un moyen de se défouler. Et comme il est le reflet d'un certain milieu, il est normal que ce soit toujours les même sujets qui ressortent. Cette relation violente avec le monde extèrieur n'engage que des paroles, pas des actes...

Alors certes il y a là dedans de l'antisémitisme, un esprit communautaire parfois nauséabon, du machisme... mais pas plus que dans les milieux Hard du Rock...

La musique est avant tout un moyen d'exprimer des émotions. Plus le genre musical est dur, plus les émotions sont fortes et crues. Tu vas reprocher à Giger de peindre des toiles morbides où s'entremellent macabre et sexe ?? Non parce que c'est de la peinture donc tu te dira "mmm il y a une certaine reflexion derrière ça"... il y en a aussi dans les textes des rapeurs (sisi !).

Arrètes de regarder le rap comme un appel à une population. C'est de la musique. Laisse là à sa place. L'art est un moyen d'expression, pas un moyen d'agir.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 08/02/2006 00:56:32
Mon dieu, les cheveux me sont dressés sur la tête à la lecture de cette analyse subjective et erroné du rap.

"je ne peux que déplorer cette expression "musicale" qui mêle une idéologie à la fois nihiliste et ultra-libérale"

Les textes de rap nihilistes sont mineurs, il faut arrêté de voir des terroristes dans chaques rappeurs. De grands rappeurs français appélent au calme et à la paix dans les cité, regarde la liste des chanteurs présents pour le concert "Urban peace" quasiment tous les grands noms du rap y sont.

"ne fait pas de doute que les textes de certaines de ces chansons sont outrancières, sexistes, racistes, antisémites et homophobes et appellent parfois à la violence de façon extrêmement prosaïque contre la police"

Si tu te référes au rap commercial et au gangsta rap ... ouais mais encore une fois c'est minoritaire. Il ne faut pas faire des abrutis de rappeurs comme Booba qui ne cherchent qu'a se faire de la thune une généralité. Le groupe Sniper a remporté un procés contre Sarko qui les accusés d'avoir des propos antisémites car ils traitaient du conflit israelo-palestinien, ils ne faut pas faire ce genre d'amalgame, c'est trés dangeureux.
Pour le racisme et l'homophobie on en retrouve dans tous les styles musicaux, les mauvais rappeurs n'ont rien inventés.
Et enfin la violence contre les flics, là j'avoue que certains textes peuvent être un peu déplacés mais en général les menacent sont plus envers les fachos de la police qui existent, ce n'est pas parce qu'on est flic qu'on ne peux être facho, certains se font même un plaisir de se faire muter dans les cités!

"le rap reflète-t-il toujours aujourd'hui l'humeur de tous les jeunes des cités ?"

Non il ne le refléte pas toujours, de moins en moins même avec l'invasion du rap commercial aussi appelé gangsta rap par ceux qui en écoute. Il montre une maniére de s'en sortir plus facilement et avec plus de bénéfices pour eux à des jeunes déboussolés par l'adolescence, car c'est eux le publique visée par toute la musique merdique que l'on entends à la radio.

"ils lui font entendre ce que les auditeurs et consommateurs de disques veulent entendre et sont prêts à acheter."

Comme tous les plus jeunes, prend une gamine de 10ans elle va acheter du Lorie, prend un gamin de 10ans vivant en cité ou tu n'as rien à faire et ou on te regarde de haut il achéte du gangsta rap qui lui pouri le cerveaux. Ne restreint pas à certains rappeurs ce qui est applicable à la majorité de l'industrie du disque.

"Mais en revanche, elle pourra contribuer à banaliser certaines idées auprès d'une population fragile."

Pareil, ca ne se limite absolument pas au rap. Je te conseillerais d'écouter les Village People:" Sex is good in the navy!". Mais aprés tu peux essayer d'écouter du Kery James avec "Reléve la tête" où une bonne partie des grands rappeurs français du moment et non gangsta démontent les idées recu que tu semble avoir sur le rap.

Et je préfére passer de commentaires sur ta conclusion.

Maintenant permet moi de te demander la liste des textes sur lesquels tu te bases pour établir cette article, que ce soit des textes de rap ou encore des articles de journaux et autres.

Sinon essai d'éclaircir tes paragraphes se sera plus agréable à lire à défault d'être juste.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par windowman le 08/02/2006 08:03:44
Eh ! Vous deux ! Arrêtez de vous voiler la face ! Il est évident que, du côté du chanteur, il y a un effort artistique (plus ou moins construit) et une certaine légitimité du sens. Mais ne foulez pas du pied toute une partie de la réalité sous la sacro-sainte obligation politiquement correcte des BCBG de tout tolérer pour être tolérables ! N'oubliez pas que les populations les plus concernées par cette musique sont les jeunes des cités, qui ont déjà subi une très mauvaise socialisation, qu'ils ont déjà une perception très biaisée de la vie et qu'ils écoutent pour la plupart Skyrock, radio que l'on ne pourra pas dispenser du qualificatif "commercial". Cette station diffuse esssentiellement des chansons et des artistes qui surfent sur la vague de la provocation et qui entretiennent les stéréotypes. Nous parlons d'un public jeune, plus jeune que nous qui jugeons cette musique, et qui est aussi psychologiquement beaucoup plus fragile. Je travaille dans un collège de ZEP, et je peux vous assurer qu'entre les clichés religieux et traditionnalistes et les images diffusées par les raps violents, ces jeunes sont bourrés de stéréotypes qui pourrissent l'ambiance générale de leur existence (hors et dans l'établissement scolaire) et leur ferment de plus en plus de portes pour l'avenir ! Alors, certes, le rap a évolué mais demeure une forme artistique de l'expression populaire des minorités "marginalisées", mais il n'en demeure pas moins très dangereux pour de jeunes cerveaux si influençables. Et n'en déplaise à Zakhiel, oui, les films aussi disposent d'un barrage filtrant selon l'âge des spectateurs, barrage que je trouve encore trop laxistes et naturellement trop peu respecté, au vu des publicités courantes qui réduisent la femme au rang d'objet sexuel ou la mort au statut de défaite à un jeu vidéo que l'on peut réinitialiser. Oui, je mets les jeux vidéos dans le même sac. Et j'y mettrais aussi la littérature et les arts plastiques s'ils avaient un impact sur ce public. Mais ce public ne fréquente ni les bibliothèques, ni les musées.

Un jeune mineur doit être encadré par un ou plusieurs majeurs dans sa découverte du monde. Les raps travestissent la réalité, soit par hyperbole artistique, soit par provocation. Le jeune y voit la concrétisation de son malaise et une explication du monde. Cessons de nous leurrer. Nos jeunes ne sont plus pris en charge par les adultes de cette société. Parents dépassés intellectuellement, culturellement, écrasés de soucis et de travail, Ecole destructurée, système incohérent... Qu'on ne vienne pas me dire que les jeunes considèrent le rap comme de l'art qui les pousse à réfléchir, sur lequel ils ont le recul suffisant pour faire la part des choses et avancer dans le bon sens. Les biens pensant doivent regarder ailleurs que leur nombril et faire un tour auprès de ces publics. A moins d'une cécité intellectuelle totale, il apparaît vite comme éfvident que TOUS les médias, seuls fournisseurs d'accès au monde de ces jeines, nous préparent un avenir des plus noirs à travers l'éducation irrationnelle et nécrosante des générations futures...

Modifié le 08/02/2006 08:07:54

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 08/02/2006 09:11:09
"Skyrock, radio que l'on ne pourra pas dispenser du qualificatif "commercial""

Cette radio est devenue aussi commercial que d'autres comme fun radio, et cela à subit un grand bon en avant depuis qu'ils ont commencés à diffuser des merdes come Tragédie!
Je viens d'une banlieu parisienne, j'ai découvert la musique avec du bon rap et je n'ai jamais était violent envers le gourvernement dans ma jeunesse. Je bossais avec des jeunes de cité jusqu'à cet été et jormis le fait que dans leur culture musicale certains artistes si on peux les appeler comme cela serait à bannir du genre de Booba, 50 cent et autres gangsta rappeur qui véhiculent les messages néfastes dont vous parlez il y a bien d'autres artistes qui font pencher la balance! Ils disaient que les politiques du gouvernement sont des connards mais pour de bonnes raisons et ils ont naturellement envie de faire bouger les choses.

Il faut arrêter de voir le rap comme un fléau qui véhicule tous, avant de dire que c'est de la faute d'une musique il faut se poser la question d'où vient le probléme qu'il y a dans les cités et qui en est la cause.

Mais je suis d'accord avec windowman dans le fait de dire que tous les médias pourissent le cerveau des jeunes, ils n'ont jamais été aussi abrutissant ...

Edit: windowman dit:"Je travaille dans un collège de ZEP" t'es pas à la fac de rouen toi? O.o

Modifié le 08/02/2006 10:14:53

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par windowman le 08/02/2006 12:32:23
Je suis étudiant à la fac de Rouen et assistant d'éducation dans un collège de ZEP de sa banlieue, oui. Et je n'ai jamais dit que ces médias étaient la cause de ces problèmes. Ces problèmes de violence et de comportements antisociaux trouvent leurs racines dans notre histoire sociopolitique, dans l'absence d'avenir et d'idéologie dans nos sociétés, de l'absence d'adultes référents pour la plupart de ces jeunezs. Les médias viennent combler les manques, et c'est un rôle de facteur aggravant que je souligne ici.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par the g le 08/02/2006 12:58:17
Ouai ... on peut aussi voir la chose à l’envers, est ce que ce ne serait pas les rappeurs en questions qui ont les veines investit par le poison de notre époque. Aux états unis le Hip-Hop, anciennement engagé et rares moyen de s’occuper de manières unis et constructive, est devenu depuis sa récupération médiatique et mercantile, le chantre de la loi du chacun pour soi et “vas y que pour réussir je te marche sur la tronche”. Et ses artistes (Zartiste avec un Z comme zero ?) n’hésitent pas à utiliser les pires moyens pour ce faire de la pub et opèrent ainsi un nivelage par le bas de ce genre musical.

Dans une société violente, égoïste et où l'accès à la Culture (avec un grand C ... pas la cul-culture) exige des efforts hors du commun (émissions littéraires programmé à des heures incroyables, industries littéraire et musicale au niveau zero, noyer sous un flot d’oeuvres plates, fades et convenus, ...), je pense qu’il est difficile de jeter la pierre ... LA SOCIETE N’A QUE LES ARTISTES QU’ELLE MERITE !!! (et là je rejoint windowman au niveau du manque d'éducation et de savoir qu’aura un gamin de 10 ans face au texte de Booba mais les rappeurs eux aussi manquent de références, de connaissances historiques, etc ... et donc ils sont dans l’incapacité d'écrire autre chose que des textes “brut de décoffrage” et sans recul ni humour. (Alors qu’au états unis des textes assez comiques dénonçait le système cf : “the message” de Grand Master Flash où l’auteur se ballade et décris son ghettos mais avec humour mais désormais le rap pour la plupart c’est “yeah biatch” ou “Give me some money !!! G, G, G, UUUUUNNNIITTT!”)

Personnellement je ne suis pas fan de la scène rap hardcore francaise actuelle, de son discours et de ses attitudes (booba, rhoff, etc ... moi ce serai plutôt Assassins, Kabale, la Rumeur ou les ricains “conscious” genre KRS one, Gangstarr, Mos def, ...) mais je préfère entendre des textes virulents entrainant des réactions (bonnes ou mauvaises) plutôt que des textes insipides (genre “je t’aime mon amour” ou sa version hardcore: “bouge ton boule biatche !!”).
Après tout ce n’est que l’expression violente et provocatrice (mais maladroite ca c’est sure ...) d’un malaise réelle de notre vieille france. Si les politiques ne trouvent rien d’autres que de faire fermer leur gueule aux artistes moi je cris à la honte ... On est plus au temps du partie unique et de la propagande façon Staline. D’autant plus que dans les artistes “black-listés”, on peut y voir NTM ou le Secteur A, quelqu’un aurait quand même put signaler aux momies du Sénat que ces groupes n’existent plus depuis presque 10 ans !!! “If you don't like the effect Don't produce the cause” comme le disait George Clinton et son “Parliaments” (le dreadman funky pas le George Clinton avec sa secretaire)

Et pendant que j’y suis, on pourra aller voir ”Hexagone” de Renaud (http://www.paroles.net/chansons/15646.htm) dont les paroles assez virulentes n’avaient à l’époque pas vraiment subit de critiques. Bref venant d’un bon “François” la critique est recevable mais venant d’un “djeunz de banlieue” ça ne peut être qu’irresponsable ou un appel à la destruction.

Moi j’ai écouter NTM, ça ne m’as pas transformé en delinquent, Public ennemy ne m’as pas transformer en black militant (bizarrement ma couleur de peaux est resté la même°, Slayer (vieux groupe de metal à l’imagerie un peu trop 3eme reich) n’a pas fait de moi un petit facho ...mais comme d’habitude les gens sont ramenés à l’état d’enfant, incapable du moindre recul ou de mise en perspective. Je pense que cette affaire n’auras que l’effet d’une bonne pub pour Mr.R et que ceux qui n’aime pas le rap seront confortés dans l’idée que cette musique n’est que haine, violence et machisme.

On ferait mieux de s’interesser aux véritables musiciens de la scène rap pour montrer que celui ci ne se résume pas à 50cents ou booba mais que de véritables créateurs évoluent dans ce milieu (Buck 65, MF Doom, Mos Def ou Madlib (excellent shades of blue, mix des fonds de catalogue du célèbre label jazz Blue Note). Ne toujours parler que des mauvais côtés du rap (mais les plus vendeurs et les ricains s’y connaissent ... une petite baston, un passage derrière les barreaux et hop les ventes triples !!), l’accusé de tout les mots revient pour moi à accusé Platoon ou Apocalypse Now de mener les gens à faire la guerre, les pornos d’inciter au viol ou les bandes dessinés de pervertir la jeunesse. Tout ceci n’est donc qu’un vieux débat réchauffé, mais ca aura au moins eu l'intérêt de faire réagir !!

Souvenez vous (pour les plus vieux) le message de Bambatta et de la communauté Hip Hop “peace, love & having fun” !!

PS : 1 ou 2 passage d’Hexagone pour les flemasse qui vont pas voir les liens :
“la France est un pays de flics, à tous les coins d'rue y'en a 100, pour faire règner l'ordre public, ils assassinent impunément.
ils oublient qu'à l'abri des bombes, les Francais criaient "Vive Pétain", qu'ils étaient bien planqués à Londres, qu'y avait pas beaucoup d'Jean Moulin.
la Terre peut s'arrêter d'tourner, ils rat'ront pas leur réveillon; moi j'voudrais tous les voir crever, étouffés de dinde aux marrons.
Etre né sous l'signe de l'hexagone, on peut pas dire qu'ca soit bandant si l'roi des cons perdait son trône, y aurait 50 millions de prétendants.”

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par the g le 08/02/2006 13:00:19
Ouai ... on peut aussi voir la chose à l’envers, est ce que ce ne serait pas les rappeurs en questions qui ont les veines investit par le poison de notre époque. Aux états unis le Hip-Hop, anciennement engagé et rares moyen de s’occuper de manières unis et constructive, est devenu depuis sa récupération médiatique et mercantile, le chantre de la loi du chacun pour soi et “vas y que pour réussir je te marche sur la tronche”. Et ses artistes (Zartiste avec un Z comme zero ?) n’hésitent pas à utiliser les pires moyens pour ce faire de la pub et opèrent ainsi un nivelage par le bas de ce genre musical.

Dans une société violente, égoïste et où l'accès à la Culture (avec un grand C ... pas la cul-culture) exige des efforts hors du commun (émissions littéraires programmé à des heures incroyables, industries littéraire et musicale au niveau zero, noyer sous un flot d’oeuvres plates, fades et convenus, ...), je pense qu’il est difficile de jeter la pierre ... LA SOCIETE N’A QUE LES ARTISTES QU’ELLE MERITE !!! (et là je rejoint windowman au niveau du manque d'éducation et de savoir qu’aura un gamin de 10 ans face au texte de Booba mais les rappeurs eux aussi manquent de références, de connaissances historiques, etc ... et donc ils sont dans l’incapacité d'écrire autre chose que des textes “brut de décoffrage” et sans recul ni humour. (Alors qu’au états unis des textes assez comiques dénonçait le système cf : “the message” de Grand Master Flash où l’auteur se ballade et décris son ghettos mais avec humour mais désormais le rap pour la plupart c’est “yeah biatch” ou “Give me some money !!! G, G, G, UUUUUNNNIITTT!”)

Personnellement je ne suis pas fan de la scène rap hardcore francaise actuelle, de son discours et de ses attitudes (booba, rhoff, etc ... moi ce serai plutôt Assassins, Kabale, la Rumeur ou les ricains “conscious” genre KRS one, Gangstarr, Mos def, ...) mais je préfère entendre des textes virulents entrainant des réactions (bonnes ou mauvaises) plutôt que des textes insipides (genre “je t’aime mon amour” ou sa version hardcore: “bouge ton boule biatche !!”).
Après tout ce n’est que l’expression violente et provocatrice (mais maladroite ca c’est sure ...) d’un malaise réelle de notre vieille france. Si les politiques ne trouvent rien d’autres que de faire fermer leur gueule aux artistes moi je cris à la honte ... On est plus au temps du partie unique et de la propagande façon Staline. D’autant plus que dans les artistes “black-listés”, on peut y voir NTM ou le Secteur A, quelqu’un aurait quand même put signaler aux momies du Sénat que ces groupes n’existent plus depuis presque 10 ans !!! “If you don't like the effect Don't produce the cause” comme le disait George Clinton et son “Parliaments” (le dreadman funky pas le George Clinton avec sa secretaire)

Et pendant que j’y suis, on pourra aller voir ”Hexagone” de Renaud (http://www.paroles.net/chansons/15646.htm) dont les paroles assez virulentes n’avaient à l’époque pas vraiment subit de critiques. Bref venant d’un bon “François” la critique est recevable mais venant d’un “djeunz de banlieue” ça ne peut être qu’irresponsable ou un appel à la destruction.

Moi j’ai écouter NTM, ça ne m’as pas transformé en delinquent, Public ennemy ne m’as pas transformer en black militant (bizarrement ma couleur de peaux est resté la même°, Slayer (vieux groupe de metal à l’imagerie un peu trop 3eme reich) n’a pas fait de moi un petit facho ...mais comme d’habitude les gens sont ramenés à l’état d’enfant, incapable du moindre recul ou de mise en perspective. Je pense que cette affaire n’auras que l’effet d’une bonne pub pour Mr.R et que ceux qui n’aime pas le rap seront confortés dans l’idée que cette musique n’est que haine, violence et machisme.

On ferait mieux de s’interesser aux véritables musiciens de la scène rap pour montrer que celui ci ne se résume pas à 50cents ou booba mais que de véritables créateurs évoluent dans ce milieu (Buck 65, MF Doom, Mos Def ou Madlib (excellent shades of blue, mix des fonds de catalogue du célèbre label jazz Blue Note). Ne toujours parler que des mauvais côtés du rap (mais les plus vendeurs et les ricains s’y connaissent ... une petite baston, un passage derrière les barreaux et hop les ventes triples !!), l’accusé de tout les mots revient pour moi à accusé Platoon ou Apocalypse Now de mener les gens à faire la guerre, les pornos d’inciter au viol ou les bandes dessinés de pervertir la jeunesse. Tout ceci n’est donc qu’un vieux débat réchauffé, mais ca aura au moins eu l'intérêt de faire réagir !!

Souvenez vous (pour les plus vieux) le message de Bambatta et de la communauté Hip Hop “peace, love & having fun” !!

PS : 1 ou 2 passage d’Hexagone pour les flemasse qui vont pas voir les liens :
“la France est un pays de flics, à tous les coins d'rue y'en a 100, pour faire règner l'ordre public, ils assassinent impunément.
ils oublient qu'à l'abri des bombes, les Francais criaient "Vive Pétain", qu'ils étaient bien planqués à Londres, qu'y avait pas beaucoup d'Jean Moulin.
la Terre peut s'arrêter d'tourner, ils rat'ront pas leur réveillon; moi j'voudrais tous les voir crever, étouffés de dinde aux marrons.
Etre né sous l'signe de l'hexagone, on peut pas dire qu'ca soit bandant si l'roi des cons perdait son trône, y aurait 50 millions de prétendants.”

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par the g le 08/02/2006 13:01:06
oups double post desolé ....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par comte rostov le 08/02/2006 13:12:15
il faudrait définir ce que vous appelez du bon rap.
pour moi c'est Iam,disiz la peste...
Si je résume,d'après toi schizo,c'est le mauvais rap qui est minoritaire?
dans ce cas là pourquoi c'est le plus médiatisé?


et dire que le rap hardcore doit être toléré parcequ'e c'est un défouloir c'est la pire connerie que j'ai jamais entendue.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 14:23:49
comte rostov ---> serais tu de ceux qui pensent que le metal devrait être banni (beaucoup de groupes aux idéaux plus que douteux, individualisme, loi du plus fort...) ? Tu penses que les films d'horeurs font des tueurs en série ? Tu penses que Kubrick aurait du être enfermé pour Orange Mécanique et les violences qui ont suivies le film ? Moi pas -_-

Désolé mais entre le fantasmagorique et le passage à l'acte je préfère de loin cette forme d'imagination.

Je ne veux pas qu'on "tolère" le rap hard core... Je veux qu'on l'accepte point final -_-
Tolérer ça veut dire qu'on a quelque chose contre cette forme d'expression.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par anthy le 08/02/2006 15:21:40
Moi, je dis qu'il y a des groupes de rap qui denonce la vie dans un certain angle, mais il y en a qui dise n'importe quoi.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 08/02/2006 15:52:55
raaaaaaaaaa bug de pc! J'avais encore écrit un roman

Bon je résume, je suis maintenant d'accord avec windowman.
Je suis entiérement d'accord avec The q et si tu peux me filer de noms de bon groupe US se serait super sympa ^^

Si on commence à censurer c'est trés grave, on arrive vers des méthodes totalitaires ...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par anthy le 08/02/2006 15:55:53
Non, mais je dis que par exemple, des groupe comme Sniper, ou des gens comme Sinik disent bien la verités quelque part.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 08/02/2006 16:05:22
Sniper dans certaines chanson et SInik ... euh ... comment dire ... il se contente d'essayer de dire ce qui a déjà été dit par des personnes beaucoup talentueuses que lui et avec plus de sens ^^

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 08/02/2006 16:19:59
seraf --> Si j'ai bien lu ton article, tu dis que le rap a des branches dangeureuses et des branches utiles. Si je devais faire une reproche à ton article, c'est que tu traites beaucoup trop la partie "dangeureuses" du rap, alors que je suis sur que tu voulias montrer l'autre aspect du hip hop dans ton article.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par djihem le 08/02/2006 16:22:51
Les gens, attendez vous à un autre article sur le sujet... celui de quelqu'un qui connait le rap.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par rockin'squat_girl le 08/02/2006 16:37:55
Le rappeur dit ce qu'il a à dire, après il est pas responsable si un con qui prend tout ça au pied de la lettre va foutre le feu à une voiture. Et le Rap ne représente pas que la violence ni que des propos sexistes etc... il faut s'ouvrir à autre chose que les ondes radios.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 08/02/2006 17:09:28
rockin'squat_girl --> Un artiste doit comme meme peser ses mots et ses actes. Il a un role de leader pour certains jeunes.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 17:12:42
minus ---> je ne suis pas d'accord. Si les gens sont laches et irresponsables, je n'ai pas à me forcer de dessiner d'une certaine façon -_-
Quand tu crée quelque chose c'est pour t'exprimer, ensuite si les autres font de la merde avec ce que tu as fait toi, c'est leur problême.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 08/02/2006 17:18:01
zakhiel --> oui mais a 13 ans on ne pense pas tout seul. Et c'est come sa qu'on grandi : on voit une grande figure du rap frapper une hotesse de l'air et on trouve ça chouette. On entend le business du grand frere et on reve de faire pareil. On voit son artiste prefere marchr avec une arme et on veut aussi en avoir une... etc

C'est comme si on se moquait de l'image qu'un pere renvoie a son enfant

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 08/02/2006 18:23:57
Minus, le chanteur de rap qui a frappé l'hotesse de l'air à chanter "pose ton gun" et "laisse pas trainer ton fils". Il y a du avoir un raison pour qu'il frappe une hotesse de l'air et pas le mec du fn ou du gouvernement a qui il a été confronté récemment à la télé.

D'ailleurs de ne pas le tabassé en direct étais un acte plutôt responsable. Prendre un seul acte d'une personne et trop peu pour juger de son influence.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 18:24:02
Dans ce cas c'est un problême d'éducation.

Je ne me suis jamais dis que j'allais tuer plein de gens parce que je jouais à 5 ans à Doom et Carmagedon...
Ma mère n'a jamais de pulsions d'ultra violences alors qu'elle écoute Blacksabat et ACDC... Il faut arréter de penser que ce que l'on donne à nos enfants est forcément nuisible. C'est la façon dont ils vont aborder la chose qui compte. Et ça, si les parents ne s'interressent pas un peu à ce qu'écoutent et ce qu'aiment leurs enfants, ça posera effectivement toujours des problêmes.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 08/02/2006 18:30:43
zakhiel schyzo bròwka --> je suis d'accord avec vous masi ej crois que vous avez pas compris ce que je veux dire

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par rockin'squat_girl le 08/02/2006 18:32:47
Ca m'énerve ces gens qui jugent un rappeur par rapport à sa vie privée. Sais tu au moins sa discographie? Déja avant de juger quelqu'un il faut se regarder soit même, n'as-tu jamais fais de conneries dans ta vie? Et apparement tu n'as pas entendu non plus que l'hôtesse de l'air paniquée à mis une baffe à JS, et que celui ci lui en a retourné une après. Ahah... Moi j'ai commencé à écouter NTM vers 12-13 ans et je me suis pas basée sur ses faits, juste sur sa discographie et je ne suis pas une délinquante (comme les 3/4 des gens qui écoutent NTM ou plus). Vous ne retenez que ce qui vous arrange. De cette façon pourquoi on entend jamais parler que Chirac à détourné plein d'argent? Parce que ça arrange les gens de ne pas faire parler de ça, parce que c'est un président et on le respecte; mais quand c'est quelqu'un qui n'est pas en accord avec la politique ou quoi que ce soit, on cherche la petite bête. Après ceux qui foutent le bordel parce qu'ils ont entendu ça ou ça, veut dire qu'entre autres, ils en ont un peu rien à foutre de sa musique.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 18:34:03
minus ---> Ben explique alors >< au lieu de nous laisser dans l'vide
?_?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 08/02/2006 18:46:13
zakhiel --> ben je l'ai deja dit : les rappeur sont des modeles pour certains jeunes. Ils ont donc la responsabilité d'avoir une attitude irreprochable, ou tendre vers cela.
Et ce n'est pas ce que fait certains rappeurs. Ils se la raconte "j'suis un gangster" pour vendre du disque. Disiz l'a tres bien resumé dans son dernier clip.

rockin'squat_girl --> oula! trop de passion ! Si tu t'enerves, parle plus avec moi stp.
En plus,tu sors du sujet, chirac n'a rien a faire la dedans.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par the g le 08/02/2006 18:49:48
vas y djihem !! pond nous un article sur le bon rap !!
Ca changera du point de vue souvent négatifs qui émane des textes qui parlent de Hip Hop !! moi aussi je compte y remédier un de ces jours (quand j'aurais le temps de faire de l'article)
Je pense vraiment que les rappeux sont pas si bêtes, et que quand il font des coups de provoc ou se vantent de leur violence, ils savent pertinement que ca leur fera de la pub !! (quitte à passer pour un sale con ... si sa rapporte la monnaie). moi je suis bien comptant quand un Public Ennemy balance des gros textes anti-facho ou anti-crack et si un artiste du fait de sa notoriété un mec est obligés de modérer tout ces propos on en arrivera a n'avoir que des textes ultra-pertinent du style "blanche colombes apporte la paix sur terre". ... HEY!! on a pas attendu le rap pour se foutre sur la tronche les uns les autres ...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par rockin'squat_girl le 08/02/2006 19:11:31
Pour Chirac c'était une comparaison qui a son sens avec le sujet et elles ne sont pas interdites à ce que je sache. Maintenant tu peux écouter de la variét', la les artistes seront irréprochables... sur ce comme tu l'as dit, je ne te parle plus.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par windowman le 08/02/2006 19:31:58
J'aimerais que tout le monde fasse au moins la part des choses entre, d'un côté, l'auteur et ses motivations, son art, et d'un autre côté le public qui va traiter le message. Un public formé à recevoir ce message saura en peser les termes, saura prendre du recul et en apprécier la plénitude. Un jeune sans éducation et sans éducateurs comme il y en a tant pour former les rangs des prochains citoyens qui assisteront à la fin de nos civilisations ne sont pas aptes à recevoir ces formes d'art. Un jeune n'a pas les capacités de faire la part des choses. Et certains moins jeunes nous montre que l'âge seul n'amène pas nécessairement à la maturité, d'ailleurs...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 08/02/2006 19:35:50
rockin'squat_girl --> wouah tu t'es vraiment enervé! lis un peu dans ma description ce que j'ecoute. En attendant, ravale ton ego et apprend....

(c'est fou ce que ma derniere phrase fait pretentieux )

windowman --> tu as su trouver les mots et pas moi... je vais me suicider et je reviens.

Modifié le 08/02/2006 19:37:17

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 19:57:56
windowman ---> c'est bien ce que je penses mais c'est donc un problême d'éducation... Ce n'est pas aux artistes de se museler sinon l'art n'aurait plus de raison d'être ! C'est bien la seule façon qu'on a d'exprimer des sentiments brutaux et primaires alors si on empêche les gens de s'exprimer au lieu de frapper...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par windowman le 08/02/2006 20:08:37
Ce qui ne m'enlève pas de l'idée que nombre d'atistes sont des ados attardés qui ne comprennent rien au monde qui les entoure, et qui propagent cette ignorance et leurs erreurs...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 20:14:47
Le problême n'est pas qu'un artiste ai raison ou non dans ses idéaux. Toutes les idées de quelqu'un sont contraires à celles de quelqu'un d'autre. Le problême serait de prendre l'art comme prétexte à un passage à l'acte ce qui est faux.
Je le répète, il vaut mieux dire ce qu'on asur le coeur avec des paroles, un crayon ou une caméra, plutot qu'en vrai.

Quand je vois un film comme Sheitan ça me fait assez pitié mais je ne vais pas non plus me dire que ce film va servir d'exemple. C'est un point de vue voilà tout.

S'exprimer n'est pas agir.
C'est facile de donner des responsabilités lorsqu'il n'y pas lieu d'en avoir. Un artiste ne doit pas répondre des actes des gens sinon on arrive a des extrêmes débiles comme lorsque Marilyn Manson a été accusé d'être l'instigateur de la fusillade de Colombine.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 08/02/2006 20:24:42
"comme lorsque Marilyn Manson a été accusé d'être l'instigateur de la fusillade de Colombine"

Comme il l'a dit lui-même, ils avaient besoin d'un ennemie à combattre sur cette affaire, il a servit de tête de turc! On met sur le dos des gens ce qui nous arrange pour ne pas chercher où se situe le véritable probléme.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par rockin'squat_girl le 08/02/2006 22:52:40
Non j'me suis pas énervée, j'avais pas envie de parler plus que ça. Je ne peux pas non plus ravaler mon égo étant donné que j'l'ai pas sorti...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 08/02/2006 22:54:57
Allez sort nous ton égo !!

Un streaptease ! Un streaptease ! \O/

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 08/02/2006 23:39:37
Zakhiel, ispice de pervers! Elle est mineure la petiote!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 09/02/2006 00:05:29
oué mais j'ai que 18 ans :-/
En classe je ne cotois que des 16/17 ans moi

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 09/02/2006 00:07:26
Warf moi je cotoie que des vieux en fac ><
Bon bref ne faisons pas partir en flood ce sujet ^^

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par numero8 le 09/02/2006 00:09:45
bonjour a tous
je viens de lire tous les petits et grands textes et il y en a de tres marants...
deja je pense que le rap se divise en plusieurs categories :
1/le rap dit commercial genre tragedie rien a dire la dessus ha si juste TRAGIQUE sans mauvais jeux de mots...
2/le rap dit bourrin genre 113, booba, le rap pour montrer les marques des chanteurs dans les clips videos. les faux-gangsta qui roulent en grosses voitures, tout simplement BIDON
3/un groupe dirai-je divers avec les gens qui essayent des styles de musiques comme diams disiz la peste....
4/les bons rappeurs : iam, la clinique, sain, assassin, kerry james... et ntm il est necessaire de le citer ici mon premier album avec celui de je danse le mia. revenons a ntm toutes leur chansons ne pousse pas a l'emeute ou autre chose pose ton gun ou encore laisse pas trainer ton fils sont auand meme assew expressive.
je suis assew d'accord avec windowman et rockin squat girl [dsl pour ton pseudo] sur la non maturite des jeunes et de leur ignorance face a une telle propagande...
"Te voilà bloqué entre deux, t'es prévenu
Y a pas un voyou qui fasse long feu
Si t'as des gosses,
Qu'est-ce que tu vas leur apprendre ?
Comment se faire respecter
Et devenir le chef de bande ?
Leur diras-tu que pour devenir millionnaire
Y a pas besoin de diplômes
Et que papa fut un gangster ?
Combien de jeunes sur cette route a deux issues ?
Ainsi vivent beaucoup de mecs d'où je suis issu
Combien d'entre eux n'atteindront pas la trentaine ?
Au lieu d'un an ou deux
Ecoperont d'une vingtaine d'années
Là où sont couronnés les condamnés
Faire marche arrière ils appellent ça déballonner
Mais t'es prévenu, "
je mets juste ce petit extrait de kery james [deux issues] la meilleure censure reste et restera l'education des enfants par les aines et surtout les parents.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 09/02/2006 00:14:14
BIen dit numéro 8. Mais 113 est quand même à prendre au second degré sur beaucoup de titres

Tandis que Booba ... ben il est vraiment inquiétant ce neuneu ...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par bananagou le 09/02/2006 09:01:28
J'allais parler et une fois encore j'ai été devancée (la faute des exams aussi!).

Bref, je rallie tous mes arguments à ceux de windowman.

Ce n'est pas pour les adultes que le rap est dangereux mais pour les victimes "innoncentes". Un mineur de 13 ans, voire même de 16 ans (suivant l'évolution, la vie et l'état psychologique de ce mineur) est une cible très influençable (ça ne se réduit pas seulement aux textes de rap, mais aux autres mouvements et/ou sytles de musique des adolescents - le besoin de s'identifier à quelque chose ou à un groupe - cf. les gangs américains et plus timidement les bandes en France).



PS: est-ce que certains d'entre vous écoutent du rap et/ou autre chose que du rap français? Parce que là pour le coup, le rap américain est beaucoup plus violent..

Modifié le 10/02/2006 14:23:19

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 09/02/2006 15:05:02
bananagou ---> en rap, j'écoute Puppetmastaz, Beasty Boys, Eminem, Dizis la Peste, Wu Tang Clan, DMX... et j'aime beaucoup les mélanges rock/rap comme Rage Against the Machine ou encore Transplants...

Sinon pour rerererépondre sur l'accusation du "il faut protéger nos chères têtes blondes", il faudrait dans ce cas ne pas pointer du doigt un genre musical (et donc le durcir en voulant le marginaliser) mais remettre en cause l'éducation PARENTALE. Des parents qui ne s'interressent pas à ce qu'écoutent leurs enfants voilà qui est déjà plus embétant.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 09/02/2006 19:14:39
pour les petites etes blondes :http://zeraw07.free.fr/index.php/archives/2005/06/02/le-tube-de-lete

Sinon moi je suis un chouya plus hard core, mais pas dans le bourin : tandem, FF, faf la rage, sniper, kerry james, diams, psy4, kool shen, neg marron,... et des artistes de chez moi comme k-libre420

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 09/02/2006 20:16:20
minus ---> repostes le lien y marche pas.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 09/02/2006 20:49:46
minus, je crois que tu changeras d'avis sur Diam's en entendant ses nouveau morceau. Je dirais que c'est la nouvelle Lorie ^^

Faf la rage fait parti de la FF si je ne m'abuse?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par bananagou le 09/02/2006 21:20:32
Moi je n'écoute pas du tout de rap français mais des USA : Bone thugs, Lil'John, Snoop, The Game..

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par numero8 le 09/02/2006 21:41:19
notorious big
2 pac....
un copain de musique bananagou

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par minus le 10/02/2006 10:12:49
zakhiel --> ah ouais t'as raison -_-'

schyzo bròwka --> j'aime bien ses participation dans les musiques des autres mais diams toute seule, j'aime pas trop...
faf la rage dans la ff? je sia pas , peut etre. C'est le frere e shurik'n et je crois bien qu'il etait dans one shot au coté, entre autres, de disiz la peste, jalane ou encore nuttea.
D'ailleur j'amias aussi beaucoup one shot

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 10/02/2006 11:12:08
Je crois bien que Faf la rage fait partie de la FF, atté je vérifie ça de suite ^^

Aprés vérification j'ai fait erreur, il a juste fait des featuring ^^

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 10/02/2006 13:33:44
"La musique est avant tout un moyen d'exprimer des émotions. Plus le genre musical est dur, plus les émotions sont fortes et crues."
J'ai vu ton profil sombre et torturé, il faut bien l'avouer et je comprends cette sensibilité à fleur de peau. Mais tu sais comme moi, que sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloges flatteurs, et je trouve ton message assez prolixe...donc à prendre en compte! Néanmoins, c'est en effet ce malaise inique entretenu par ces forces sombres et maléfiques, auxquelles tu sembles vouer un culte, qui affecte les "optimistes et fédrateurs" comme moi; que tu détestes, certes, du fait de ton impuissance chronique à tenter de te surpasser et à trouver des solutions...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 10/02/2006 14:01:01
seraf ---> "vouer un culte"
huhu...
Moi qui suis profondément athé, me dire ça ^^ Comme c'est mignon...

Bon merci de pointer du doigt mon impuissance mais et la tienne mon cher ?... Parce que au cas ou tu ne l'aurai pas remarqué ton article ne fias que désigner un bouc émissaire... Tu appel ça une solution ? Moi j'appel ça fuir la réalité.
Je propose une vrai solution. Qu'on s'occupe de nos enfants, qu'on les laisse aimer ce qu'ils aiment, qu'on leur explique les tenants et aboutissements de ce qu'ils croient savoir (et comme ça ça évitera qu'on dise des conneries sur ce qu'ils aiment, faute de s'y interresser)... Bref ne pas laisser faire mais laisser choisir.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 10/02/2006 18:19:38
Zakhiel, les laisser faire quoi? Toi qui dit ne pas aimer l'argent, le communisme, la vie même? C'est de toi que viendrait une solution mûrement réfléchie? Réveille, ouvre les yeux, vois plutôt le côté positif de tout ça. Tu es digne de cette pensée à la fois libérale-libertaire et gauche de papa qui ose donner des conseils complètements paradoxaux avec leurs propres enseignements en fait. La maturité et la responsabilité sont pour moi les deux approches concrètes capables de soulever les vrais problèmes, en les dénonçant et en palliant aux lacunes ayant engendré ce comportement nuisible pour autrui. Du haut de tes 18 ans et au vu de tes goûts et de tes aspirations, il ne fait pas de doute que tu symbolises dans cette loghorée de produits-clients-humains, "l'autre brique du mur"( Pink Floyd): celui de victime.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 10/02/2006 18:46:44
seraf ---> hein ?

Excuse moi mais j'ai un QI de fourmi et ... j'avoue que je en comprend absolument pas où tu veux en venir quand tu parles de "libérale-libertaire et gauche de papa qui ose donner des conseils complètements paradoxaux" ou encore de "loghorée de produits-clients-humains" késako... pas comprendre. Speak Human.

On parlait de rap non ? pas de moi à ce que je saches. Tout ce que j'ai dit plus haut c'est qu'on ne peut pas reprocher au rap d'exister (comme le blues a existé même si ce n'est pas la même chose mais dans le fond j'y vois des similitudes). Ce qu'on peut reprocher c'est que l'on peut reprocher c'est le fait que bien souvent, un jeune qui prend model sur une illusion comme un rapeur, c'est un jeune bien seul en fait. C'est ça le problême.

PS : pardon de ne pas ouvrir mon dico pour aujourd'hui (rapport à ton dernie rpost) mais je préfère qu'on me parle clairmeent plutot que par sous-entendus-imagéspardesréférencesquetousnepeuventpasconnaitrent (et c'est pas faute d'avoir vu The Wall... mais j'avais 6ans...)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 10/02/2006 19:59:44
Seraf y a deux "r" à loghorrée ... c'est bien beau d'utilisé des termes savant mais même si on a pas une orthographe parfait les termes de ce genre ont lpus d'impact écris correctement.

Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit c'est parler sans pouvoir s'arrêter, quelque chose du genre.

"La maturité et la responsabilité sont pour moi les deux approches concrètes capables de soulever les vrais problèmes, en les dénonçant et en palliant aux lacunes ayant engendré ce comportement nuisible pour autrui"

Autrement dit en s'occupant de ces gosses, on leur apprends la responsabilité et pour la maturité elle vient avec l'âge. Les problémes? La politique colonial et post-colonial de nos chers pays riches, le fait de parquer les immigrés dans les cité ouvriéres que l'on a renommé depuis "banlieu" (lieu de banissement), le fait que l'on ne les considéres pas français et qui ne sont pas considérés comme appartenant à leur pays d'origine quand ils y sont et les parents ne pouvant s'occuper correctement de leurs mômes malgré leurs efforts. La solution? L'éducation qui leur apprendra que les choses ont changés et peuvent encore changés, que le vote ne fait pas de discrimination mais encore faut il que des personnes extérieur à lécole leur apprenent que des personnes les respectent et veulent les aidés à s'en sortir.

Et quand tu parle de comportement nuisible j'espére que tu ne parles pas seulement de celui qui fait que des voitures brûlent mais aussi des dealeurs qui sont trés loin d'être majoritairement des cités, des droguées qui se shoot dans les ruelles la nuit qui ne viennent pas non plus des cités, des violeurs qui ne viennent pas des cités et des gosses de riches qui se bourent la gueule dans leur rally et tombent plus bas que terre alors que grace à leur papa et maman ils dirigeront ce pays un jour. A ton avis lesquels sont les plus nuisibles? Ceux qui n'ont rien demandés et qu'on a catalogué "racaille" où ceux que tu retrouve PARTOUT dans un état second ou un jour dans le bureau de ton patron?

Tu veux soulever les vrai problémes? Je viens de t'en amener maintenant trouve des solutions vu que tu sembles au dessus de tous!

PS: petit retour sur l'éducation, les étudiants étrangés faisant leurs études en France et qui réussissent leurs études que l'on reconduit à la frontiére parce que ce qu'ils font comme étude ne serviront jamais les intêret de notre pays est un probléme aussi, tu veux t'en occuper?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 11/02/2006 13:55:17
Tout d'abord, je te cite Mr Schyzo :
"c'est bien beau d'utilisé"; "les termes de ce genre ont lpus d'impact écris correctement."; "on leur apprends la responsabilité";
"aussi des dealeurs qui sont trés loin d'être majoritairement des cités"
"où ceux que tu retrouve" ; "grace à leur papa et maman"
Bon, allez je m'arrête là, et je ne perdrais pas mon temps à corriger les fautes de tes autres posts... Donc, déjà oui, en effet, c'est bien beau de parler avec des mots savants encore faut-il savoir écrire, ce qui ne semble pas ton cas...
Je voudrais te dire que je suis fils d'immigrés portugais, bac+5, je suis né et j'ai vécu à roubaix, la ville la plus musulmane de France et la cité historique des mines. Oui, mon grand-père, mon père, mes oncles et cousins ont travaillé dans les chantiers, oui ils ont été parqués, oui TOUT CA JE CONNAIS MERCI!! Les comportements nuisibles sont pour moi et les Bourgeois et les Politiciens (surtout de droite) et Agents économiques et les Cléricaux (notamment musulmans à l'heure actuelle) et Artistes qui poussent beaucoup d'entre nous à la précarité nous imposent des stéréotypes, nous invective au vide de l'âme, etc. Alors d'abord arrêtons de se plaindre (je suis moi-même au chomâge depuis 5 mois), d'être utopiste et de continuer à broyer du noir!!! La politique coloniale et post-coloniale? De qui ? De la Syrie, de l'Arabie Saoudite ou de l'Egypte, régimes dictatoriaux, sanguinaires qui ont pratiqué et pratiquent encore l'esclavage! Regarde qui est l'occupant en Erythrée, Somalie, Soudan, etc..!! Tu sais ce qu'auraient fait Bouteflika, Ben Ali ou Mohamed VI à la place de Chirac? Ces mêmes qui croupissent sur l'or, ont un système de santé personnel, et permettent à leurs enfants de lire et écrire pendant que leur peuple crève la gueule ouverte! Ce sont encore une fois les mêmes qui dénoncent la soi-disante domination de la France.. Regarde l'histoire: les Maures ont occupé pendant des siècles, l'Europe, puis les Occidentaux ont à leur tout colonisé. L'esclavage africain? Les marchands étaient pour la plupart juifs, les bateaux étaient espagnols ou portugais à l'Ouest et étaient turcs ou syriens à l'Est. C'est-à-dire les trois grandes religions monothéistes qui à elles seules ont formé et continuent à former des empires, des sociétés des régions coloniales voire post-coloniales.
Enfin, laisse-moi terminer sur ton aberration à la fin de ton post: les étudiants étrangers reconduits à la frontière! J'avoue que moi aussi j'ai esquissé un sourire narquois...
Parlons d'économie, de sciences, de philosophie. Comment s'appellent les grands philosophes actuels, les grands PDG, les grands scientifiques? D'ou viennent-ils? Les Carlos Ghosn, Edouard de Rotschild, Alain Finkielkraut, André Gluksmann...?
Et tous ces chanteurs, sportifs, animateurs, comédiens, humoristes???? Désolé, tu es à côté là , sincèrement. Rien à voir. Je ne vois pas où se situe le problème..Le fait qu'en France beaucoup soient accueillis pour se voir remettre la légion D'Honneur et autres balivernes, et n'ont pas de papiers, oui ça me choque!! Mrs Kubrick que tu sembles tant appécier, Spielberg, Hanks ,Hoffman, Jimmy Carter, et même des terroristes et des dictateurs viennent en France se faire soigner. mais dis-moi ils sont où ces papiers? Et les Khaled Kelkhal, Abu Nidal et autres Carlos? Que l'on accueille, certes dans nos prisons, grâce (tu as remarqué que j'ai mis un accent sur "grace" car contrairement à toi ma phrase retrouve tout son sens...) à l'argent de tes parents et des miens! Alors oui, je suis en droit de dénoncer cette bien-pensance en France qui rend petit à petit le citoyen français toujours insatisfait, irascible, et pensant que, de toute façon, le BLANC sera toujours le coupable, raciste, antisémite et homophobe ( alors que selon moi, cette intolèrance est plutôt à mettre du côté des nihilistes...)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 11/02/2006 14:11:46
"c'est bien beau de parler avec des mots savants encore faut-il savoir écrire, ce qui ne semble pas ton cas..."
Pour ça que je n'en utilise pas ^^

"Enfin, laisse-moi terminer sur ton aberration à la fin de ton post: les étudiants étrangers reconduits à la frontière! J'avoue que moi aussi j'ai esquissé un sourire narquois..."
Ca c'est passé à Tours cette année.

Et pour le reste tu sors complétement du sujet. On parle de la situation en France et tu dérive à l'ensemble de la planéte. Ce que tu dis est trés interessant, j'ignorais beaucoup de truc sur certaines situations mondiales mais au niveau des cité faudra que tu fasses le lien parce que je pense pas que beaucoup soient aussi au courant que toi.
Pour ce qui est de la descandance d'immigré t'es gentil mais je suis descandant d'immigré italien et je vis en cité alors bon t'as beau connaitre mais ca fait jamais de mal de le rappeler.
Pour les nuisibles je suis d'accord sauf pour les artistes ou je mettrais dans le lot que tu cite uniquement les conneries du style star ac' qui posent effectivement des téréotypes.

"Et tous ces chanteurs, sportifs, animateurs, comédiens, humoristes???? Désolé, tu es à côté là , sincèrement."
Ils rapportent de la thunes et gonfle le "prestige culturel français", c'est uniquement pour cela qu'on leur permet de s'intégrer.

"Mrs Kubrick que tu sembles tant appécier, Spielberg, Hanks ,Hoffman, Jimmy Carter, et même des terroristes et des dictateurs viennent en France se faire soigner."
A moi d'être mort de rire, Kubrick est mort. Et pour les dictateurs et terroristes il en va des politiques et je crois en penser autant de bien que toi.

" Alors oui, je suis en droit de dénoncer cette bien-pensance en France qui rend petit à petit le citoyen français toujours insatisfait, irascible, et pensant que, de toute façon, le BLANC sera toujours le coupable, raciste, antisémite et homophobe ( alors que selon moi, cette intolèrance est plutôt à mettre du côté des nihilistes...)"
Et là t'as pas l'impression d'être bien loin de ton article? T'as pas l'impression que ton article n'a plus aucun sens de s'attaquer au rap alors que le débat à révéler que les mauvais rappeurs ne sont qu'une des nombreuses causes de cette haine et de tout ce que tu rapportes dans ton article?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 11/02/2006 15:00:53
Bien bien bien...

J'avoue encore ne pas comprendre comment on a pu à ce point dévier du sujet car on parlais de rap (présentement...). Si tu veux faire un article sur les salauds d'artistes (forcément de gauche je supposes ?...) fait le et on pourra alègrement pourrir de commentaires Mais on parlait rap et je ne vois toujours pas pourquoi le rap serait la gangrène des banlieux...

Bon ensuite pour réagir sur ton dernier post :

"Les comportements nuisibles sont pour moi et les Bourgeois et les Politiciens (surtout de droite) et Agents économiques et les Cléricaux (notamment musulmans à l'heure actuelle) et Artistes qui poussent beaucoup d'entre nous à la précarité nous imposent des stéréotypes"

Oué bon... les bourgeois sont en général des gens ici de la classe moyenne qui ont réussi. Que leurs reproches tu au juste ? De quelles comportements nuisibles parle tu ?? Celui de gagner plus d'argent que la moyenne ?... là encore je remarque que tu ne fais qu'établir des vérités sans expliquer le fondement de ta pensée... super...

Les politiciens sont nuisibles oui... mais l'anarchie, c'est pire. Les politiciens rendent les populations dociles et nous contrôlent MAIS sans leader, tes chances de survie sont quasi nulles... L'homme a toujours fonctionné avec un systême hierarchique. Même les gentils indiens d'amérique.

"Agents économiques" Euh moui ? Là encore moi pas comprendre, explique... (mais visiblement tu as du mal à expliquer puisque tu ne fais qu'affirmer).
Pour les cléricaux, voir le même problême qu'avec les politiciens. Les gens aiment croire, même les athés vont chez les psys. Si il n'y a pas d'insititutions pour plumer corectement les pigeons, les pigeons se feront plumer, évider et tuer par des institutions sans organisation régit de façon chaotiques.

Et enfin les artistes... Ah... quel bon sujet que ces salauds d'artistes, tous des feignéants bien sur ! On ferait mieux de les envoyer travailler à la chaine, ce serait plus productif
-_-

"arrêtons de se plaindre [...], d'être utopiste et de continuer à broyer du noir!"
Parce que tu penses que ma proposition de s'occuper de nos enfants est une proposition pessimistes voir utopiste ?

Bon je passe le passage historique (toujours aucun rapport avec le rap... putain c'est fou ce qu'on peu écrire dans le vide sur ce topic, j'adore )

"en France beaucoup soient accueillis pour se voir remettre la légion D'Honneur" va dire ça à un immigré qui vit en Banlieu parisienne, on va bien se marrer

Quand aux célébrité qui osnt acueillis dans notre apys à nos frais, ça s'appel des "relations internationales". Tu sais ? Ce truc où t'es censé être gentil avec ton voisin pour pouvoir plus tard lui faire signer un petit papier.

"le BLANC sera toujours le coupable, raciste, antisémite et homophobe" Où est ce qu'on a parlé d'antisémitisme plus haut ?? ON PARLE DE RAP ! (bordel à queue...) Ensuite, tous le monde est susceptible d'être raciste, mais comme en France il y a plus de blanc, il y a plus de blancs racistes CQFD ^^
Plus sérieusement, les blancs en France ne sont pas désignés comme le bouc émissaire du peuple -_-

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 11/02/2006 15:14:21
Windowman: je viens de lire tes posts, et ils sont très interessants, qui plus est venant d'un homme de terrain comme toi! En effet, cette mascarade bo-bo 68'tarde provoque et a toujours provoqué de gros dégâts. Demandons à Mr Conh Bendit ( le même qui disait à l'époque: élections, pièges à cons! ou capitalisme, on aura ta peau, ou encore il est interdit d'interdire..) s'il autorise ses enfants à écouter du rap, à fumer du shit et à voter non pour l'Europe! Donc oui en effet, cette cabale contre l'intolérance (ici, "non, c'est pas bien de critiquer le rap gentil et la liberté d'expression" est de ce fait plus intolérable lorsque l'on s'aperçoit que les populations touchées sont à l'origine les plus défavorisées et les plus fragile.
Je suis issu moi-même de cette immigration, et j'ai eu la chance d'étudier la littérature, les langues et civilisations étrangères, de voyager etc.. Et ce que je vois, c'est que ces efforts sont vains au vu de cet attachement quasi-divin (il est vrai que Allah et son prophète reviennent très souvent dans leurs textes...), de cette perte des valeurs communes, et enfin de cet acharnement à toujours vouloir critiquer autrui sans pour autant avoir balayé devant sa porte. Encore une fois longue vie aux nihilistes et malheur donc à ces "assisteurs sociaux", à ces gens qui ne se leurrent plus et tentent de voir la réalité en face (comme toi et moi).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 11/02/2006 15:21:29
t'enteds windowman ? un admirateur... serais tu artiste ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 11/02/2006 15:32:18
Zakhiel et M Schyzo!!
Désolé pour vous, mais je parle toujours de rap la! Je fais comme les rappeurs " à tous ceux qui sont victimes d'attentats et de séismes! moi j'ai mal! " "alors que pour du shit tu vas au trou pdt que les flèches de cupidon sont lancées par Dutroux!" yo!! Quel est le rapport entre séismes et attentats? La faute à qui? Les flèches de Cupidon? ahaha! Dans la littérature, euh..non, excuse moi Zakhiel mais oui j affirme sans pour autant expliquer et oui, que veux-tu mon boulot n'est pas d'être prof mais étudiant! Donc étudies Cupidon et Dutroux, et tu m'expliques? ok? Sniper tiens, palestiniens dans les rues, israeliens dans les bus, (...) venger les tiens!" mais oui c'est notre France pourrie qui l'a accepté en déboutant sarko, sacré france tu te rends comptes, jamais du côté des opprimés! La dessus, je fais pareil moi, je mélange, je fais un bon shake down, tout ce qui est pourri je le balance, comme ca, le gamin qui l'écoute peut se dire"merde, il déchire ce mec, !!" Relis windwman, c'est très intéressant ce qu'il dit.
Donc oui moi je suis comme les rappeurs, j'explore, je mélange, je parle de Bouteflika, le gentil et Chirac le méchant pour après, parler des rois cathos espagnols, portugais, des marchands juifs et arabes musulmans etc.. Et oui, tout ça c est de la faute aux français, américains, bref, ce qui est blanc et chrétien!! Non, désolé, ouvre les yeux, ou plutôt ouvrez les yeux car les mauvais se trouvent autant du côté arabe, juif ou blanc catho! A quand un texte de rap vantant les mérites de la philo, des progrès de la science, de la médecine? A quand une condamnation ferme d'un rappeur sur les propos et actes de l'Iran, ou de l'Indonésie et du Pakistan (pourtant uin sujet qu'ils connaissent, n est ce pas les Sniper ?
Alors ok, je me lance: j'emmerde l'Iran" "je veux voir les imams morts!" L'Arabie Saoudite, je la prendsq et je l'encule sans huile!" etc...

Ps: j ai juste repris des extraits puis j ai modifié les appellations. Alors, elle m'arrive quand cette Fatwa? hein?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 11/02/2006 15:34:26
Zakhiel, vas voir d autres articles et apprends tes leçons svp! Les artistes sont utiles et créatifs et savent se remettre en question! Pourtant a l'heure actuelle, Lorie ou Psy4 ....... hum hum et j'en passe

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 11/02/2006 15:54:57
seraf ---> alala c'est beau tout ça... Dis moi est ce que j'ai dit que cotionnait ce genre de textes ? Non. Parce que ce n'est pas très représentatif du mouvement rap -_- Désolé de ne pas écouter ce genre de truc donc...

Sérieusement tu proposes quoi la censure ?
Dans ce cas j'aimerai qu'on interdise le rock aussi ce sera bien et pour faire bonne mesure on va arréter d'écouter de la techno, y'a que des drogués là dedans c'est bien connu

Y reste quoi alors comme genre musical ? Lorie ?... mmm y'a du classique en réserve ou la chevauchée des valkirie c'était trop barabre et ça a été censuré ?

"ouvre les yeux, ou plutôt ouvrez les yeux car les mauvais se trouvent autant du côté arabe, juif ou blanc catho!" Cite un passage ou j'ai dit le contraire...
"je fais un bon shake down, tout ce qui est pourri je le balance, comme ca, le gamin qui l'écoute peut se dire"merde, il déchire ce mec, !!"" le gamin se dira ça si il est laissé seul fasse à ce message... (je suis un peu fatigué d eme répéter)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 11/02/2006 20:24:02
Chouette on a un nouveau Sarko!

"Sniper tiens, palestiniens dans les rues, israeliens dans les bus, (...) venger les tiens!" mais oui c'est notre France pourrie qui l'a accepté en déboutant sarko"
Au lieu de choisir le morceau qui t'arrange tu aurait pu prendre le passage dans son intégralité, le replacé dans son contexte:
Palestiniens dans les rues, Israëliens dans des bus
Le mal par le mal, venger les tiens, tu n'peux plus rien enlever à ceux qui n'ont plus rien
Plus d'accord de paix, ni de cessez-le-feu
Rien qu'ça cogne, ça c'est la politique de Sharon
Ariel, comme la lessive, noir de sentiments, blanchi par les médias et les States comme adoucissant
Dans ce coin du monde, où la paix reste difficile à défendre
Israk Rabbin en a fait les frais et s'est fait descendre
Malheureussement, on peut pas revenir en arrière
Les rendez-vous manqués de l'histoire n'ont fait que remuer la merde
Comme si c'était prémédité, processus de paix qui foirent et toujours des territoires occupés, des blindés qui tirent, des gosses qui jouent sur des mines
Ceux qui veulent mourir en martyre, prêts à partir
Terre de convoitise, lieu saint, posez les armes, dire Inchallahim, bonjour, shalom et salam
J'suis pas l'avocat des pauvres mais ça m'fait mal et tu sais si j'en parle, c'est parce que personne le fait
Re-fré, vire tes oeillères, y'en à assez, le dire m'a soulagé même si j'peux rien y changer
Si à tes yeux on prend position, comprends-le bien, qu'on parle pas qu' en tant que musulmans, rien qu'en tant qu'être humain

ou encore

Issus dla même famille: enfants d'Ismaël et d'Israël sont des cousins, mais trop de gens oublient qu'les juifs du maghreb ont longtemps vécu en harmonie avec les musulmans, certains y vivent encore aujourd'hui

Tout ça dans la même chanson, ce n'est pas aprce qu'on prend position qu'on est antisémite, il faut pas confondre état et religion! Sarko les a attaqués en les disant anti sémite, il a perdu logique! Ce n'est pas une guerre de religion!

"Quel est le rapport entre séismes et attentats?"
Il dit qu'il a mal pour les victimes de ces catastrophes humaines et naturelles, le rapport ==> les victimes!

Tu citerais du Booba ou du Rohff je dis pas mais là t'es encore à côté de la plaque!

Au passage les psy4 de la rime sont un des rares groupes à avoir un contact avec leur fan où ils discutent de leur textes et les expliques pour ne pas qu'il y ai de dérive.

"Et oui, tout ça c est de la faute aux français, américains, bref, ce qui est blanc et chrétien!!"
Je te rappel qu'on est dans un état laïque juste comme ça et je n'ai jamais entendu parler du christianisme dans des textes de rap et au passage comme on parle de rap les rappeurs US gansta sont chrétiens donc évite de parler de religion là où il n'y pas de rapport.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 11/02/2006 21:14:21
Pauvre Schyzo voici notre nouvel ignare!!!!
Déjà mon gars je ne suis pas l'apôtre de Sarko !!! attends mon prochain article et tu t en rendras compte, ok? Tes Sniper! Tu te fous du monde ou quoi? Ils insultent Sharon, pensent que SEULS les Palestiniens sont des anges, qu'ils n'ont plus de toit, plus rien quoi, tout ça à cause des juifs! Et bien sûr après, ils nous disent :mais vous savez nous sommes tous les fils d'Abraham, ceci est logique, non? Tiens, justement je ne disais pas que le christiannisme était en cause, mais l'apologie de l'Islam !!!!!!"je ne suis qu'esclave d'Allah" des Psy 4 , ca te dit quelque chose ca? Tu te rends pas compte, qu'ils te font un bourrage de crâne, qu'ils te mettent la tête à l'envers, qu'ils te poussent à tout dénigrer pour mieux faire entrer leurs idées! Tu es fils d'italiens, n'est-ce-pas? Demande à tes parents s'ils brûleraient le drapeau français si une caricature de St François d'Assises était parue dans un journal! Vas-y, je t'en prie! ILS les rappeurs les nouveaux suppots de l'Islam, ne sont la que pour brouiller les pistes. Quelqu'un me citait Brassens et Renaud. Mais justement, c'était une remise en question de la religion catho, de l'embourgeoisement des masses, de l'individualisme forcené. Les rappeurs, eux, c'est vas y que je mélange la couche d'ozone avec la guerre en Irak, l'amour vu par la littérature avec la pédophilie, l'homosexualité jamais prononcée, étudiée, voire même légalisée selon leurs termes, les flics, le shit (dailleurs c est intéressant encore une fois car qd tu les écoutes, ils te répondent que le shit c'est du aux mafias qui l'escroque, mais par contre qd on leur propose d'arrêter, de se soigner de se remettre en question, ya plus grand monde , ils te soutiennent alors qu'ils aiment etre posés, "trinkils", fumer leur petit truc et basta! bizarre non?), les filles vues comme des putes, la France comme une salope (ou d autres termes qu'utilisent les grands artistes Psy4 dés le début d'ailleurs de leur dernier album), les jeunes bourgeois étudiants friqués, etc...
Alors écoutez moi bien les deux lascars: je dis tout ça pour vous faire prendre du recul, ce même recul que ces connards ne vous feront jamais prendre étant donné leur attachements aux traditions, au bled et à leur satanée religion!!! Ils s'en foutent, ils sont fanatiques, ils voudront rien savoir!! Ecoutez du rap, ok, mais vous vous rendrez compte que le but recherché est de vous faire perdre vos notions, bases d'éducation, ils chercheront cout que coute à vous faire hair ce système, à hair ce gaulois si fier et suppot des enculés et des feujs!
Enfin, mon cher Zakhiel, ne compare pas la tecnho et le rock (des drogués si tu le dis et penses) avec le rap, je t 'en supplie! Le rap n'est pas de la musique mais juste un déferlement de phrases et de mots qui riment, avec comme objectif: te faire hair, hair et encore hair...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par zakhiel le 11/02/2006 21:26:20
ok...

Débat, clos. J'ai enfin compris ton mode de pensé au vu des tes dernières phrases et je ne crois pas que j'ai vraiment envie de continuer cette conversation...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 11/02/2006 21:35:26
T'es vraiment marrant!

Je suis athé et j'ai eu une éducation catholique qui me faisait haïr l'Islam étant gosse et le pire c'est que j'ai apprit ça à l'école. Depuis j'ai appris à réfléchir par moi-même.

Et ensuite enléve de taon crâne comme quoi tous les italiens sont cathos, ils vont de moins en moins à l'église, sont de plus en plus athée et à Florence la premiére religion est le bouddhisme ...

Je n'ai pas eu besoin d'écouter du rap pour chier sur le gouvernement et vouloir que les choses bougent. Ecoute du regea et t'auras le même discour. Tu veux censurer Marley pendant que tu y est?

"Le rap n'est pas de la musique mais juste un déferlement de phrases et de mots qui riment, avec comme objectif: te faire hair, hair et encore hair..."
Là t'es vraiment grave, faut te faire soigner! On dirai un président américain qui cherche un pays pour faire le grand et beau chevalier qui combat le mal! Aller petit souvenir d'enfance, quand mon père à emmenager à vitry/seine je me suis retrouvé à jouer avec les gars du coin qui n'écoutais que du rap du matin au soir pourtant ils m'ont appris le respect et l'amitié, ils m'ont pas craché sur la gueule parce que j'étais catho, ils ont jamais essayer de me racketter et ils m'on toujours intégrer pourtant en grandissant c'est eux qui se faisait contrôlé et moi jamais. Pourtant même fringue et même lieu d'habitation, seule différence, les origines j'ai eu la chance que mon père ai le teint clair!
Et la seule chose qui différencie le rock du rap est le fond sonore, en substance les rockeurs appelent aussi à se droguer et se révoltés si on part des mêmes considérations que toi!
Les Doors, les Stones, Nirvana, ACDC c'est vrai que ces grands groupes de rock ont toujours été des anges. POur la contestation regarde les compil' "Rock against bush", les paroles de RATM, Lofofora et j'en passe.

Ils appelent autant à l violence et à la consommation de drogue et ont le même discours que d'autres quand on leur parle de drogue. Les rappeurs ne font pas exception!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par eowyn182 le 12/02/2006 02:23:17
Allez j'vais faire un ptit commentaire pas profond, et peu engagé!

Le rap, je considère pas ça comme de la musique, c'est un déferlement de mots dans un langage "djeunz" (que je trouve ridicule), sur une boîte à rythme. Le rap, c'est pas de l'art. Le rap c'est juste un truc pour véhiculer ses idées quand on sait pas chanter, ni faire de la musique, et qu'on a des choses à dire, plus ou moins interressantes, sur des trucs qui nous révolte.

La plupart du temps ça vole bien bas, et c'est pas très varié.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 12/02/2006 02:43:25
Bon quand je vois le niveau intellectuelle de certains et l'ouverture d'esprit et culturelle de d'autres pour ne pas citer eowyn je vais suivre la route de zakhiel et arrêter de tirer quelque choses de personnes si limités.

Ciao

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 12/02/2006 12:25:21
"quand je vois le niveau intellectuelle " hum, c'est clair moi aussi je trouve ça marrant, on se croit supérieurs et on n'est pas capables de faire des phrases Françaises. C'est peut-être ton arabisation qui veut ça ou ta détestation de la France voire de l'Islam tout court vu ton éducation catho qui t'a poussé à hair l'Islam (ça pour une bonne blague, c'est une bonne blague!) car je te propose de lire la Bible et de me relever un passage où les goyims (c a dire les musulmans et les juifs) doivent être détestés. Cependant, on peut se voir et faire une petite lecture de quelques sourates (reprises par certains rappeurs, la encore fais ton travail d'investigation) violentes, antisémites( "les juifs sont des prétentieux et des prévaricateurs", homophobes et sexistes. Tiens, tiens, tiens, ca te rappellerait pas quelque chose ca? n'est ce pas? Et oui, l'acculturation des masses vole toujours très très trè-s bas( et surtout la remise en question n'est jamais d'actualités, regardez le bordel avec les caricatures et attendez vous à des représailles de la part de nos gentilles têtes blondes du rap), ce qui me fait dire encore une fois, je ne sais pas si eowyn182 sera d'accord avec moi, que le rap est l'un des instruments de propagande islamiste.
Débat clos

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par schyzo bròwka le 12/02/2006 12:54:09
Je rouvre le débat le temps de te répondre et ce coup ci de ne pas oublier de décoher la connerie qui me prévient des réponse.

Lédu catho qui m'a poussé à haïr l'Islam quand j'étais au primaire venait des interprétations foireuses que faisait certains profs, encore une fois tu parle en ignorance totale alors ne viet pas me parler de bible quand il n'y a pas à en parler.

"C'est peut-être ton arabisation "
Youpi des termes de fascho, t'es décidemment irrécupérable toi! Au passage de nombreux termes arabes sont utilisé ne serais-ce rien que dans l'éducation, tu connais les mathématiques?

Débas clos!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 12/02/2006 13:18:56
oui oui je coinnais! Fais moi une faveur, vas voir tes potes et ouvre le débat sur le scandale des caricatures et dis leur que c'est la liberté d'expression teintée il est vrai de provocation. Débats avec eux et soutiens leur que la référence au sacré chez nous est terminée et que la France est un pays laic. Tu me feras part de leurs réponses , j'en suis sur, trés constructives et tu verras que la remise en question n'est pas au goût du jour. Après oui, tu viendras me dire que c est moi le facho moi qui déteste les juifs, les homos, les femmes (ou pétasses, salopes, bicth, etc je te laisse le soin de compléter, tu dois t'y connaitre, non?), les services sociaux, les médecins , sa ges femmes( et oui tu sais comme moi qu'une musulmane ne peut se faire soigner par un goyim!), les cocos, etc....J'attends pour voir, et surtout la réponse des rappeurs par rapport au scandale de Mahomet( c est meme pas un scandale , Mahomet, c'est une tres grosse connerie, surtout qd tu entends encore hier Djamel bouras dire que Allah et son prophète sont au-dessus des parents, ca fait peur non?( t imagines un film retraçant l'homosexualité de deux bergers bédouins (mariés et qui ont des enfants) ultra-adeptes de l'Islam? La oui t u verras ce que serait la censure, avec un secret de Brokeback Mountain façon arabo-musulman!) J'ai encore pleins d'idées blasphématoires si tu veux que tu iras raconter à tes potes, musulmans bien sur, quoique meme les non musulmans se retrouvent en eux: virilité assumée, pas de pédés chez nous! une femme qui ferme sa gueule et qui ne mérite pas d'être choyée (lacher du fric pour une pétasse, tiens tiens encore du grand Psy4)
Alors oui le débat est clos, mais ce qui est frappant chez toi c'est que sans connaître les gens, tu les accuses de fachos, racistes, alors que crois moi je suis à l'opposé de tout ça. Mon idéologie est marxiste, ca te dit quelque chose ca? on en parle ds ta putain d'école? certainement oui, mais bon c'était encore un sale juif , ce Marx, ert peut etre facho, enfin bref anti-islam quoi (car chez vous ce qui est super marrant c'est qu'à partir du moment ou l on critique le sacré, votre communauté on est assimilé de fachos!!! alors vas dire ca a Philippe Val, Cabu, Cavanna, de Charlie Hebdo, ou bien à Erik Emptaz du Canard Enchainé, ou Jean François Kahn de Marianne!! dis leur que c'est des fachos car apparemment je me situe sur la meme longueur d'ondes, c est ca qui est bizarre, non?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par eowyn182 le 13/02/2006 13:30:07
Le débat va très loin je trouve et un peu trop loin à mon goût mais bon.

Tout ce que je note c'est que Schyzo n'a pas eu la délicatesse de me répondre lorsque je lui ai fait des remarques par messages privés. Peut être parce que ce que je disais le mettait en face de sa connerie.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 13/02/2006 14:26:03
Le débat va peut être loin eowyn182 je le concède mais comment leur faire prendre conscience que le rap est un terrain miné? Que la liberté d'expression est bonne seulement quand on n'attaque pas leurs principes? C'est pour cela que je cite des exemples qui au premier abord n'ont rien à voir mais qui sont étroitement liés quand tu relis.
Voilà!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par clyde le 16/02/2006 21:52:36
Mouai, deja ca se voit que tu ne connais rien au rap.
tu aurrais saisi les nuances, les metaphores, dont il regorge.
les clichée dont tu parle comme les flics, la drogue et les armes ne sont vraiment pas des clichés. habitant dans un quartier difficile, jpeu te dire qu'ils savent de quoi il parlent et justement essaie de montrer au plus jeunes que cette vie ne dure pas..
Quand au coté commerciale, ya pas que dans le rap tu sais, le rock, la techno, pratiquement tout les styles de musiques y passent.
la faute a ceux qui se font de l'argent sur la crédulité des gens.
et kan on sort un disque, c'est pour le vendre

PEACE

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par gabry7716 le 26/02/2006 13:16:45
jme suis mise au rap ya pas longtemps et je trouve ke ds certaines chansons tt ce ki est dit est vrai notamment ds la chanson de psy4 de la rime "le monde est stone"ou encore "violence urbaine à l'école"
ca sert juste à dire ke le monde est injuste et cruel

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par kikilettedu57 le 27/03/2006 16:50:15
Bah c'est vrai que certains rappeur pourrait s'abstenir de dire des conneries pasque pour certains c'est franchement pa génial ...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par misa72 le 03/06/2006 12:26:00
C' est clair que Clyde a trop raison! Tu ne connais rien du tout au rap mon ami! Ce qu' ils disent dans leurs chansons ils ne l' ont pas inventé pour ensuite aller l' imprimer dans le cerveau des jeunes pour que ces derniers fassent tout peter, tu dis n' imp! Ce qu' ils racontent c' est tout simplement une réalité mais bon peut-être que n' as pas assez voyagé ou tu ne t' es pas assez informé pour le savoir!!! Je peux t' afirmer que les shmits, la drogue et autres ne sont pas des clichés, ils font également partie de cette triste réalité, je sais pas dans quel monde tu vis mais surement pas dans un monde qui soit assez proche du leur pour que tu y comprenne quoi que ce soit à cette musique et qui puisse te faire écrire un article valable!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par misa72 le 03/06/2006 12:28:38
Ah oui, un petit détail: à Paris ce sont certains flics qui font des grosses saisies de drogues (et qui n' en déclarent que la moitié!) qui fournissent des dealeurs sur leurs secteurs! Bah oui, c' est aussi comme ça que ça se passe mon pauvre vieux!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 03/06/2006 18:19:00
Euh, l'Angleterre, le Portugal, le Chili, le Brésil, je pense que sur le plan des voyages, je connais, je t'ai pas attendu pour m'ouvrir.
Ce que je déplore, c'est cette haine deversée de la part des deux camps, les fachos-skins d'un côté et les intégristes islamistes de l'autre. Ya ceux qui sont soutenu par Bouygues Dassault ou Sarko et les autres par les imams, CERTAINS rappeurs et autres gauchistes bo-bo.
Au milieu de cette géguerre, ya des étudiants, des salariés, des personnes âgées, des chômeurs qui n'aspirent qu'à la tranquilité, ok? Quant à la drogue, c'est un cliché car ca montre le jeune qui pense qu'à se défoncer, à être contre le système Mais qui ne propose rien en echange. Je suis sûr que tu connais plus le degré d'alcool contenu dans un e bouteille de martini ou Kronembourg que les résultats faramineux engrangés par le Cac 40. C'est à ça qu'il faut s'intéresser, ma chère, pour avoir les arguments valables pour contrer tous ces financiers qui planquent leur fric dans les paradis fiqscaux et qui te disent "faut arrêter de vivre sur les acquis sociaux" Résultat:haine de soi, besoin d'adrénaline, esprit aseptisé par les médias vendeurs d'opinions suranées.
Alors, je te retourne la question: qui de nous deux doit "sortir"

Au fait, sais-tu qui était Tupac Amaru?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par misa72 le 03/06/2006 22:00:46
Bon alors déjà tu n' as rien compris à ma réponse, je ne parle pas de voyages tels que ceux cités ci- dessus (et moi aussi j' en ai fait: Angleterre, Espagne, Sardaigne...) puisqu' on parle du rap Français, je parle de voyages à l' interiur même de la France ce qui va avec le sujet! En ce qui concerne ton accusation non-fondée sur le degré d' alcool sache mon garçon que je ne bois pas d' alcool (sauf exception pour Noël, le premier de l' an et les anniversaires, juste le petit verre symbolique pour trinquer) et j' ajouterai même que je ne fume QUE la cigarette (ça te surprend?). Tu sais les jeunes qui fument du schit et se défoncent la tête à l' alcool ne font pas ça par plaisir (sauf une petite poignée d' idiots, ceux-là même qui -et là je suis d' accord avec toi- reproduisent ce qu' ils entendent dans les chansons pour faire les chauds), ils le font surtout pour éviter de penser, penser à toutes ces choses du quartier qui leur pourrissent la vie, tu sais quand tu vis dans un tel environnemnt (et c' est ça que tu ne comprendras sans doute jamais) tu es emprisonné par toute cette merde qui te colle à la peau et qui rentre dans le cerveau, et c' est sûr que si tu vas dans un endroit comme celui-ci (ce que je pense tu ne feras jamais, mais bon peut-être que là encore je me trompe ô Puissante Science Infuse) pour t' imprégner de tout ça tu comprend vite pourquoi les jeunes pour la plupart refusent de se faire soigner, ils sont tellement déprimés (pas le coup de cafard mais la vraie déprime) que pour eux il n' y a aucune issue, aucune porte de secours, ils ne croient plus en rien en fait, à noter également que le schit et l' alcool (qui c' est sûr les détruisent) sont aussi là pour les soutenir (puisque grâce à ça ils peuvent se déconnecté de leur triste vie) et c' est pourquoi ils ont peur de les abandonner, c' est aussi simple que ça! Mais bon là il faut se rabaisser plus bas que terre pour le voir et le comprendre et je ne pense pas non plus que tu sois près à de telles choses! Tu sais c' est très bien d' écrire des articles (d' ailleurs le tien est très bien écrit) mais tu le sais on peut laisser des commentaires donc tu devais t' attendre à lire des choses agéables et d' autres qui le sont moins, après c' est sûr que si on ne peux plus donner son avis sans se faire chier dessus tu as raison, la liberté d' expression dérape! Ne dit-on pas qu' il faut d' abord accepter la critique d' autrui avant de critiquer? Le rap en soi n' est pas ce que tu penses, il ne donnent pas de mauvaises intentions (sauf pour ceux qui sont vraiment faibles d' esprit et là on trouve ces gens dans n' importe quelle classe sociale) mais relate ce qui se passe dans la vie et dans la tête des jeunes de banlieue, j' irai même plus loin en disant que ceux qui écoutent du rap l' écoutent parce qu' ils ont la sensation que quelqu' un au moins comprennent ce qu' ils vivent et que ceux qui l' écrivent sont libérés d' un énorme poids, ils disent ce qu' ils ont sur le coeur, pour eux c' est une sorte de thérapie, c' est tout. Au fait tu dis à Untel qu' il connait surement très bien les termes "putes, salopes, bitchs, poufiasse...", mais tu m' as l' air toi-même pas mal renseigné sur la question vocubalaire de ce genre, non?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 04/06/2006 12:55:40
Merci Misa de répondre, cela ne fait qu'accentuer le débat.

Laisse-moi encore te répliquer la chose suivante (je vais me répéter car je l'ai déja écrit beaucoup plus haut).

Je suis d'origine portugaise. Je suis né et j'ai vécu à Roubaix jusqu'à l'âge de 14 ans. Puis, j'ai eu la chance de déménager et d'aller vivre dans les Pays de la Loire (pardon, de recouvrer un peu de bonheur) et "grâce" à l'Etat français, j'ai pu obtenir des bourses (certes dérisoires) pour pouvoir étudier. Chose que tu ne pourrais faire ni au Mali, ni au Burkina Faso, Brésil, Bolivie, etc. Il faut tout de même le souligner. Et je peux te le garantir, pour avoir voyager et étudier à l'étranger. Eh oui, avant de connaître les causes qui gangrènent le pays dans lequel on vit, il faut s'avoir ouvrir les yeux face à ce qui se passe à l'étranger.
Le fait de manger, d'être soigné, et d'être plus ou moins éduqué sont les valeurs fondamentales de notre République, lesquelles sont encensées dans ces Pays du Tiers Monde (auxquels toi et tes amis faîtes si souvent allusion...) à l'inverse des pays Anglo-saxons où la ghettoïsation produit de l'exclusion et de la misère de masse. Ce qui pourrait de plus en plus s'amorcer en France si l'on continue à vanter ce magnifique modèle et à dilapider le nôtre qui apparemment n'est que le spectre d'une prostitution où TOUS les étrangers sont bafoués, dénigrés, discriminés.

Ma soi-disante "science-infuse" n'est que le résultat, ma chère, de combats auxquels je me suis soustrait.
La discrimination latente que j'ai vécu à l'école et au foot quotidiennement ( "Au Portugal, ya de l'eau chaude? profites bien de prendre ta douche ici dans nos vestiaires" "Sérafin? encore un fils d'immigrés qui vient prendre le boulot de papa Philippe" etc...) m'a justement conduit à les combattre (Maintenant, tous bossent en usine voire sont encore plus incultes qu'avant, moi journaliste, diplômé d'une Maitrise en Langues Etrangères Appliquées.) cette idéologie ultralibérale qui n'a fait qu'engendrer de la misère, une libéralisation des drogues et des armes, une flexibilisation du boulot, une consommation à outrance, etc.
Ce que j'essaie de t'expliquer (et je t'invite si tu le souhaites, à lire mes autres articles sur ce site) c'est que je ne ferai pas non plus le jeu de jeunes cons qui ont la chance de s'ouvrir. Je dis bien la chance mais qui malheureusement ne regardent que leur nombril.
Dans ce pays, tu n'es pas obligé de regarder Tf1 ou M6, tu n'es pas obligé de t'acheter portable sur portable, tu n'es pas obliger d'en vouloir à ton voisin blanc sous pretexte qu'il gangne 500 euros de plus.
Mais tu peux car tu es LIBRE, de lire Voltaire, Rousseau, de feuilleter "Marianne" ou "Charlie Hebdo", de jouer un instrument de musique et de chanter le bonheur et l'amour (bien plus beau que tous ces cours boursiers qui n'en finissent pas de prendre à la gorge tous ces laissés pour compte).

Enfin, tu devrais savoir comme moi, que ce qui nourrit le FN, c'est cette constante haine contre la France( lequel je te rappelle est le pays de la Révolution, des Droits de l'Homme, de l'un des meilleurs systèmes de santé au Monde, d'une équipe de foot ou d'athlétisme formée exclusivement de Blacks...) Ce qui nourrit ce FN porteur de haine et d'intolérance, c'est ce refus de remettre en cause la religion musulmane qui fait des ravages et embrigadent de nombreux jeunes (comme le faisaient les curetons à une certaine époque, donc tu vois pas de racisme antimusulman chez moi!!!!)

Alors, avant de répondre encore d'une manière agressive comme beaucoup d'autres ici (qui m'ont même affublé du joli pseudonyme de Sarko, là il faut le faire, ils comprennent rien...), revois et relis ce que j'ai écris. Et ne t'en prends pas à moi, mais plutôt sur ta condition qu'il serait tant de changer par la réfléxion, la culture et NON pas par la haine, la haine et encore la haine...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 04/06/2006 12:59:02
"Au fait tu dis à Untel qu' il connait surement très bien les termes "putes, salopes, bitchs, poufiasse...", mais tu m' as l' air toi-même pas mal renseigné sur la question vocubalaire de ce genre, non?"

Ah oui, j'allais oublier. Et oui, comme quoi, je ne suis pas dans un bureau du 16eme arrondissement entouré d'actionnaires qui savourent champagne ou caviar. J'ai des yeux , des oreilles, et surtout un métier qui me permet de mettre les pieds là où apparemment tu m'interdirais d'aller..Arff....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par misa72 le 04/06/2006 14:20:59
Bon je vois que ça ne sert à rien d' échanger des opinions divergeantes sur le sujet de base qui est le rap puisque tu crois avoir absolument raison et réponse à tout! Il ne me semble pas t' avoir agressé dans mon message, je t' ai même mis de bonnes apréciations pour te carresser dans le sens du poil et que tu vois que je sais où se trouvent les choses appréciables et qu' il faut les reconnaître, mais bon si te tu sens persécuté après tout c' est pas mon problème... Qu' est-ce qui te laisse croire que mes amis pensent comme moi? Rien! Que sais tu de ma condition qu' elle soit bonne ou mauvaise? Rien! Sur quoi t' es-tu basé pour parler de mes connaissances par rapport au degré d' alcool dans le martini? Rien! Qu' est-ce qui te dit que je me sens obligé de regardé la 1 ou la 6? Rien! (pour ton info 90% du temps quand je mets la télé c' est pour regarder la 5 parce que la télé-réalité et les autres conneries de ce genre, non-merci!) Qu' est-ce qui te laisse croire que je ne lis pas de grands auteurs? Rien! Mon voisin est blanc, et alors? Moi aussi! Après peut-être qu' il gagne un peu plus ou même bien plus j' en sais rien et je ne veux pas le savoir, sa vie n' est pas la mienne! Tu juge à la va-vite (je ne sais pas sur quoi tu te bases pour le faire d' ailleurs mais bon...) et je trouve ça déplorable. Tu est complètement hors-sujet dans ta réponse par rapport à mon dernier message; ce n' est ni interessant ni constructif de discuter avec quelqu' un d' aussi borné que toi qui croit absolument tout savoir sur tout, je m' en vais donc de ce pas décocher la case "me prévenir si des réponses sont postées". Sûr ce...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 04/06/2006 17:28:59
Et bien...Bienvenue alors dans le club "moi aussi j'ai raison sur tout"
Je ne me bases pas sur ta vie, très chère, mais sur des constats. La persécution n'est que le fruit de ton imagination ou plutôt de ton obstination à me faire dire ce que je n'ai pas dis. C'est plutôt chez toi qu'il faut y déceler une certaine persécution. Je ne dis pas que tu regardes la 1, que tu ne lis pas les grands auteurs, que ton voisin à toi gagne plus que toi. Tu te trompes très chère. Là, en revanche, je doute que tu aies acquis des bases enrichissantes, car tu dois avoir quelques problèmes de lecture. CE SONT DES EXEMPLES! Des constats!!Pour le martini, c'est une supposition. C'est à dire je me pose la question à savoir qui es tu pour pouvoir renchérir sur un débat lorsque tu ne sais même pas qui tient les rênes de ta commune, de ta télé ou de ton journal...

Est-ce que le seul fait de répondre à ton post suffise à dire que j'ai réponse à tout?
Si je m'appelais Akhenaton ou Tunisiano, peut-être m'écouterais-tu?
Ce n'est pas moi qui fais une fixation sur le Fn, sur la drogue qui est arrivée dans nos quartiers, sur l'Islam maltraité, sur les politiciens tous des chiens, sur les romantiques qui sont tous des pédés, sur les juifs qui contrôlent tout, et enfin sur la femme qui n'est qu'une bitch...( sois heureuse de vivre ici car dans un monde entouré de rappeurs, je doute que tu aies encore droit à la parole au vu de ta condition de femme, désolé mais c'est encore une constatation)

Tu voulais une réponse concrète et bien la voilà. Encore faut-il que tu sois receptive car refuser le débat c'est accepter la défaite et donc s'agenouiller face à la bien-pensance.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 04/06/2006 17:35:01
http://www1.france-jeunes.net/lire-explosion-de-violences-dans-les-banlieues-qui-sont-les-coupables- 20128.htm

tiens, si tu es encore là, misa72, lis ça. C'est bizarre d'ailleurs car je suis sur que tu as lu déjà mais ça te ferait trop mal d'affirmer que tu concordes avec moi...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par menas le 06/06/2006 18:20:33
seraf -------> ton lien a l air d etre mort....
j rentrerai bien dans ce debat mais je quitte le bureau, je reviendrai plus tard, aujourd hui ou un autre jour...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Rap : quand la liberté d'expression dérape
Posté par seraf le 06/06/2006 20:45:29
ok
et bien si tu cliques sur mon pseudo tu peux le voir normalement

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 146 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲