FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
179 connectés : 0 membres et 179 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Cioran ou l'homme de l'aphorisme
Posté par echouekorps le 20/08/2004 07:52:03
Cioran, écrivain au pessimisme si radical et à la manière si touchante et extrème en quelques mots et paragraphe ici...

Ici je ne vais pas vous bassiner avec la biographie d'un auteur que certains connaissent déjà d'autre spas du tout, après tout que nous importe la biographie d'un auteur ? Plus important que tout ça : son Oeuvre ! Et celle de Emile Cioran est d'une rare qualité !

Tout d'abord les grandes lignes et voies empruntées par Cioran :

L'aphorisme, Cioran aux longs discours barbants aura préféré les aphorisme (phrases courtes et marquantes), passant du pathétique au grave, de la légèreté à la gravité les aphorismes de Cioran marquent probablement mais troublent certainement !

Le pessimisme ? Aux premiers abords Les livres de Cioran sont désespérants, remplis de toute l'amertume du monde, un trou béant donnant sur un lac souterrain de larmes, des oeuvres destinées aux dépressifs... Oui et non... Ce qu'il y a de si paradoxal dans l'ouvre de cet auteur c'est que plus il nous entraine dans le sombre plus nous évacuons notre désespoir. Rien qu'à voir ses titres nous n'aurions qu'une envie c'est de nous suicider seulement nous aprenons que le suicide est un suport à la vie, que sans cette idée de fin la vie deviendrait insuportable. Le suicide deviens la béquille de la vie.

Le non courant de pensée Ce qui a marqué la philosophie c'est les différents courants de pensées dont les écrivains deviennent les emblèmes, leur nom de famille deviens nom commun : Platonisme, Nietzschéen, Stoicisme etc... Seulement le Cioranisme ne peut exister, à travers les écrits de Cioran ne se dégagent pas une idée dogmatique, pas ou très peu (personelement je n'en ai pas vu) de critique de la société ou alors seulement sur le ton de la plaisenterie comme si le monde n'était qu'une mauvaise blague, une grande farce dont la société et la vie en commun en seraient les images. Aucun courant de pensée ne se dégage de Cioran, au contraire il serait plutot un révélateur de liberté, un révélateur de soi.

L'égoisme, la solitude Egoisme, egotisme, egocentrisme, peu importe la version la plus aproprié à l'oeuvre de Crioan. Il nous montre que le monde tourne autour de soi, que nous sommes les centres de nos mondes personnels, que le "moi" le plus profond est finalement ce qui reviens constament au premier plan. Sans s'en apercevoir nous tombons dans la profondeur la plus intime de quelqu'un à travers les écrits que nous lisons, cette profondeur dans laquelle nous nous reconnaissons pourtant à tout les coups. L'auteur nous fait aussi une apologie de la solitude parfois aclatante parfois plus cachée et invisible.


Une phrase de Cioran qui plus que de longs paragraphes résument son oeuvre : "les livres que j'ai écrits ont surgi de mes malaises, pour ne pas dire de mes souffrances, c'est cela même qu'ils doivent transmettre en quelque sorte au lecteur. Un livre doit tout bouleverser, tout remettre en question. "
Sur cette question la pensée du nihilisme doit venir. Toujours teinté de remise en question justelent, de négations des valeurs, les livres de Cioran nous mettent sur une base faite de néant, nous repartons à zéro. Quelle étrange sensation que de se sentir vidé... Pourtant il nous dis dans son livre "entretiens" qu'il n'ets pas nihiliste... N'est ce pas la meilleur preuve de nihilsime que de ne pas ce qualifier de tel ?... ( cliquez ici pour voir un autre artcile de ce site traitant du nihilisme)

Alors à qui comparer cet ovni philosophique ? Nietzsche pour les aphorisme singlants et la singularité de la pensée, Schopenhauer pour le pessimisme...

Quelques oeuvres de l'écrivain qui si vous ne connaissez pas mettront des mots sur les idées que j'ai essayé ici de vous expliquer :
Sur les cimes du désespoir
Le Livre des leurres
Syllogismes de l'amertume
La Tentation d'exister -
Des larmes et des saints
Le Crépuscule des pensées
Précis de décomposition
La Chute dans le temps
Le Mauvais Démiurge
De l'inconvénient d'être né
Ecartèlement

Je ne vais pas plus m'étendre, juste finir en disant que l'oeuvre de Cioran s'aime ou se déteste mais ne laisse jamais indifférent !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143