FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
125 connectés : 0 membres et 125 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:14
5 ans de ma vie : Du sentiment que je me suis découvert, inqualifiable... à mon premier coming-out...

La première fois que l'idée d'avoir un rapport sexuel ou amoureux, avec un mec, m'est venue à l'esprit lorsque j'avais 15 ou 16 ans. Je venais d'entrer au lycée, et je découvrais à cette époque énormément de choses de la vie, j'étais resté un enfant auparavant. Le divorce de mes parents m'avait complètement renfermé sur moi même...

A cette époque donc, dans mon conscient, c'était aux filles que je devais m'intéresser, vu que depuis que je suis né, on ne m'avais pas parlé d'une autre possibilité. L'homosexualité, m'était perçue comme une sorte de "bug" de la société, moi je me sentais normal et je ne pouvais donc en aucun cas faire partie de ce monde.
Donc durant mes années lycée, j'ai commencé un travail de refoulement, en me forçant à regarder les filles et en évitant le plus possible de regarder les beaux mecs (quel gâchis !). C'est pas si difficile que ça, j'ai marché comme cela pendant 2 ans. Je suis sorti avec 2 filles, lors de deux étés différents. Ces relations ont été d'un échec cuisant, et avec dans le rôle du goujat salop, moi même. Au lycée, c'était pourtant différent, je n'étais entouré que de filles, je ne m'entendais pas avec les garçons. Le meilleur pote que j'avais pendant ces 3 années, je "fantasmais" discrètement sur lui. Enfin c'était mêlé de fantasme et de refoulement, un réel bad trip... Assez difficile à expliquer.
Bref, pour résumer cette période, je me considérais comme hétérosexuel avec des pulsions homosexuelles que je refoulais plutôt bien, et qui allaient sûrement passer avec le temps.

L'année de ma Terminale, a été différente. Les choses ont commencé à bouger dans ma tête, mais indirectement. J'avais pris beaucoup de poids en très peu de temps et je commençais à me sentir mal dans ma peau et beaucoup plus faible moralement. En novembre de cette année (1999) j'ai même fait une petite dépression mêlée à une reprise de poids de l'ordre de 7-8 kilos. Je suis donc allé chez un médecin, lequel j'ai fait croire que le Bac me stressait déjà et que j'avais besoin de décontractants... etc. Ce médecin, me trouvait plutôt en mauvais état et m'a demandé de faire une prise de sang. Celles-ci se sont avérées affreuses et j'ai été mis à la diète immédiatement !
Il faut dire que je frôlais les 100 kilos. En très peu de temps, j'ai donc perdu 15 kilos (puis 10 kilos sur 1 an) et suis passé de la taille 50 à la taille 40-42 pour les pantalons. Je me sentais réellement mieux dans ma peau, mais toujours refoulé, en me disant que je règlerais ce problème après le Bac... Que si je l'avais ce fichu diplôme, je pourrais m'occuper de moi durant mon premier été de 3 mois et demie.

J'ai donc eu mon Bac avec succès, je suis parti en vacances avec deux copines, et je n'ai plus cherché à sortir avec des filles, je n'en avais plus envie. Je me sentais comme "assexué". Et le dossier Homosexualité est resté de côté. Il a même pris la poussière...
Pourtant le travail que j'ai commencé à faire sur moi à avancé, très doucement certes, mais sûrement. Je crois que c'est à cette période, que j'ai commencé à visiter le web gay, en me créant des pseudos sur des chat, en me créant une personnalité, qui restait tout de même assez éloignée de la mienne, pour ne pas être reconnu... Bref j'étais devenu un peu schizophrène paranoïaque (lol). Il fallait que j'en sache plus sur l'homosexualité sans être découvert. Peu à peu, j'ai commencé à me dire que j'étais peut-être bi. Je ne pouvais pas admettre que j'étais homo, surtout que je n'avais jamais eu de telle relation.

Mon premier (petit) pas dans la réalité, a été de mâter, un beau mec, qui était dans ma promo. Et là je ne pouvais plus me cacher de certains de mes penchants. J'assumais donc cet acte !!! Grandiose !
Puis, les choses ont rapidement bien tourné, en Novembre 2001, j'ai fait la rencontre d'un pote super sympa sur un chat homo. Et il s'est avéré que pour la première fois je rencontrais un homo qui me convenait entièrement. Je suis tombé amoureux de lui et ma vie entière a été bouleversée, c'était la première fois que je tombais amoureux de quelqu'un. C'était comme ci après une énorme tempête, les nuages se dissipaient enfin. Le soleil est apparu dans ma vie. Je ne le connaissait que sur le net. Et rapidement j'ai déchanté, il n'avait que de
l'amitié pour moi et le jour où il m'a annoncé qu'il avait un copain, je suis tombé dans une grosse déprime. Je n'ai pas pris de poids, mais je ne m'intéressait plus à rien...

En Janvier 2002, j'ai fait la connaissance d'une amie sur internet, un peu plus âgée que moi. Son expérience, m'a beaucoup apporté. J'ai réalisé que je devais arrêter mon cinéma et de m'assumer une bonne fois pour toute. Cela, sans pour autant lui en parler...
Mais il est vrai que peu à peu, mes deux vies ont commencé à fusionner. J'ai d'abord commencé à chercher des "plans cul", j'ai même rencontré plusieurs mecs dans la réalité, mais face au fait, je n'ai pas pu aller plus loin que de boire un coup dans un café. Un jour, en Avril 2002, un mec que j'ai rencontré pour un de ces fameux "plans cul", m'a conseillé d'opter pour une relation durable. J'ai écouté son conseil... et en Mai 2002 j'ai fait la rencontre d'un mec, de mon mec. Nous sommes sortis ensemble au bout d'une semaine. Et à part une petite crise en Août dernier (où j'avais l'impression que ma vie avançait à toute vitesse), tout se passe très bien avec mon pti homme.
Pour ce qui est du coming-out, j'ai fait le premier, à cette amie du net en Juillet dernier, avant qu'elle ne parte aux USA. Puis ont suivi ma mère et ma soeur en Novembre, à la plupart de mes meilleurs amis et mon cousin qui compte énormément pour moi en Mars, des amis de la FAC en Avril 2003. Il ne reste plus que mon grand frère...
Tous se sont passés assez bien, et de nombreuses personnes, ont compris qui j'étais. Je donnais l'impression d'être mystérieux à de nombreuses personnes.
Le coming-out qui s'est le moins bien passé est celui envers mon "plus que" cousin. Il s'est senti trahi par moi, que je lui ai menti pendant toutes ces années. Je pense qu'avec le temps il comprendra, que je me mentais à moi même et que je ne pouvais donc pas le lui dire.
De toute manière je comprends très bien sa réaction, accepter d'un coup ce que j'ai mis à accepter en 5 ans... ça risque d'être impossible vu qu'on est à peu près pareils... lol
Bref, maintenant, j'ai l'impression que la vie est devant moi, et je peux enfin me mettre à réaliser les projets qui me tiennent à coeur. Une vraie libération !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par gorby le 20/08/2004 07:52:14
Ce témoignage un peu mélancolique nous prouve une nouvelle fois que l'acceptation de l'homosexualité est franchement une période difficile. Savoir qui l'on est afin de pouvoir projeter une image de nous qui colle à la réalité, et dans laquelle on se sent bien. Ce n'est pas donné à tout le monde, après tout...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par claral le 20/08/2004 07:52:14
Un très bon article sur l'homosexualité, et le parcours difficile d'un adolescent faisant tout pour lutter contre ces pulsions homosexuelles qui l'envahissent ainsi que ses problèmes que cette sexualité engendre socialement.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:14
Je me retrouve tout à fait dans ce parcours et les hésitations qu'il comporte, les moments de découragement ou d'apparente indifférence à tout et à tous...

Je retrouve avec plaisir la découverte de l'amour après quelques aventures sans lendemain, où il arrivent que des tricheurs vous mènent en bateau assez longtemps...

J'y retrouve aussi l'angoisse de la réaction que pourront avoir les personnes les plus chères, et l'indulgence qu'il faut montrer à leur égard, même si elles ne s'avouent pas immédiatement en sympathie avec nous...

Comme le dit Juls, comment leur faire admettre en 5 mn ce qui nous a pris 5 ans (ou plus parfois) à accepter.

Juls, je te souhaite d'être heureux très longtemps avec ton petit homme, le plus longtemps possible...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par verte le 20/08/2004 07:52:14
Ton histoire est très belle, et bravo pour en être arrivé là.
Comme quoi, tout finit par s'arranger...
Ton parcours diffère profondément du mien, puisque tu n'as pu t'autoriser à "sortir avec un mec" que tard, moi c'a été jeune, 14 ans...
La mélancolie que, on le remarque souvent, l'homosexualité inspire à ses porteurs n'est pas, je crois, si négative.
Il faut surtout cultiver un regard décalé, se sentir le droit d'être différent, et si ca passe par le fatalisme...
En tout cas bonne chance dans ta vie.
VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:14
Comme Verte, je précise que mon parcours diffère aussi de celui de Juls, car j'ai vécu mon premier amour de presque 13 ans à 15 ans 1/2.

Les troubles évoqués, je les ai ressentis à partir de 16 ans, parce que j'ai soudain réalisé que mon vécu portait un nom : homosexualité, et celà m'a fouttu les choquotes.

La suite est une lutte plus longue encore que celle de Juls pour enfin coller à la réalité et connaître le bonheur.

Aussi j'apprécie que l'on puisse simplement en parler, en soi c'est déjà beaucoup, et confronter des avis et des expériences, pour éclairer ceux qui sont aujourd'hui face à cette difficulté.

Même si, comme le dit Verte par ailleurs dans de très bons articles, d'autres difficultés surgissent au quotidien, moins essentielles que le coming-out, mais tout aussi réèlles.

Exemple : pourquoi est-ce que je me censure quand j'ai envie de faire un gros bisous à mon mec lorsque nous sommes dans un lieu public ou dans la rue...

Dans la file d'attente au ciné, des couples hétéros sont là, comme deux lianes enlacées, et nous comme des pingouins, droits comme des i, au mieux épaule contre épaule, et encore, discrètement, comme des cons, et en train de se le dire silencieusement...

Est-ce seulement en nous que les choses ne vont pas...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
l'homosexualité n'est pas naturelle, notre constitution physique et sexuelle, que ce soit dieu ou la nature qui l'ait créé, a permis que l'être humain existe aujourd'hui,si on était tous des homos y'aurait 1 bon nombre personnes qui pourrait commençer à ce poser des questions sur la "normalité" de ce comportement different, c'est en effet un bug comme tu le dis, aujourd'hui on est obligé de la tolerer de peur à apparaître à contre courant façe à la société.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:14
Chupala, nom prédestiné en matière de sexe, ne confond pas la sexualité et la reproduction !

L' humain, comme tout mamifère (mais pas seulement) est constitué en femelles et mâles pour pouvoir se reproduire, quand d'autres organismes se reproduisent de façon asexuée..

Se reproduire n'est pas une obligation.

Il y a d'ailleurs suffisamment d'être humains sur cette planète dont nous menaçons la survie par nos excès et notre inconscience...

Nous parlons d'amour...

La reproduction guidée par l'amour est un stratagème génétique, et une invention du 20 ème siècle...

Souviens-toi que durant des siècles, on épousait celui ou celle que la famille vous imposait. C'est encore vrai, malheureusement, dans de nombreux pays du Monde !

L'amour n'avait rien à voir la-dedans.

Aujourd'hui, ce n'est pas d'abord pour avoir des enfants que les garçons et les filles se mettent ensemble : c'est parce qu'ils S'AIMENT !!!

L'idée de l'enfant ne vient qu'ensuite, quand c'est possible...

L'homosexualité, c'est "juste une question d'amour".

Je ne sais pas si tu aimes, et si tu es seulement capable d'aimer, je ne sais pas QUI tu aimes, et si tu SAIS l'aimer vraiment, mais ce que je sais c'est que l'amour n'obéit à aucune norme !

Ne t'en plains pas, car cette absence de norme te profiteras et te protègera sans doute un jour...

Car si je n'ai pas le droit, à tes yeux, d'aimer le garçon que j'aime, en quoi, TOI, tu aurais le droit d'aimer qui tu aimes ?

Le mot normal est un mot dangereux...

S'il est anormal, et donc interdit, de s'aimer entre femmes et entre hommes, alors il est aussi normal que ton hétérosexualité ne s'adresse qu'à des blancs, ou à des noirs, ou à des musulmans, ou à des catholiques, etc, etc...

Ainsi, si cette notion de normalité l'emportait, on te désignerait scientifiquement, à la naissance, qui tu pourras aimer...

Et si celà arrivait, tu pourrais pleurer toutes les larmes de ton corps car celui ou celle que tu aimes ne sera jamais dans la liste!

Ce n'est pas une question de mode, de courant ou de contre-courant, Chupala, c'est une REALITE.

De tous temps il y a eu des homosexuels, de tout temps il s'est élevé des biens-pensants pour les torturer ou les brûler ou autre supplice du même genre, parce que pour une raison religeuse ou morale, ce n'était pas "normal".

Si j'étais DIEU, pour te faire comprendre, puisque comprendre c'est éprouver, je te ferai vivre un an ou deux, ou peut-être tout le reste de ta vie, dans la peau d'une personne homosexuelle..Et tu entendras les autres te traiter d'anormal, et te traîner (peut-être) au milieu du stade pour y être xécuté d'une balle dans la tête...

Car tout Dieu que je serais, je maîtrise mal la télétransmission et, parfois, mes enfant ne reviennent pas en France, ou en Europe, mais dans des pays où je n'ai pas encore réussi à faire régner un peu de tolérance.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par verte le 20/08/2004 07:52:14
Tout le monde n'est pas homo... du tout. C'est vrai que si tout le l'était, l'espèce serait en difficulté, mais ce n'est pas le cas du tout.
Certains soutiennent, à la suite de Freud, que l'homme est fondamentalement bissexuel, non homo ni hétéro, en dehors de quelques cas très isolés. Je ne sais pas si je suis d'accord avec cette thèse.

Ce qu'on peut dire en tout cas, c'est que l'influence culturelle, pour ne pas dire son embrigadement, joue énormément. Comme le disent tous les articles de jeunes homos ici sur France-jeunes, on est pas préparé à se "découvrir", parce qu'on est systématiquement éduqué à être hétérosexuel.

Alors, si on fait des progrès sur la tolérance, et que ca aide des jeunes à s'apercevoir de leur différence, et plus tard à l'accepter, il ne faut pas s'étonner que le nombre d'homos se "multiplie". En fait, je ne suis pas sûre que ce soit le cas. Mais ils se cacheront surement moins au fur et à mesure du temps, du moins je le leur souhaite, et ils seront moins nombreux a se refouler...

Mais l'homosexualité est intemporelle...
VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:52:14
très bon avis ! de tte façon, y aura toujours des gens qui diront que la nature est contre l'homosexualité, ce qui reviendrait à dire que le genre humain n'est qu'un gros bout de viande sans sentiment... ce qui est faux ! quant à la "normalité", ouais, on peut dire et être fier d'être anormal, c'est-à-dire en dehors de la norme établie par la masse, norme qui n'a aucune légitimité de toute façon... donc on s'en tape ! Bisous

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
que je sache, les homos existent bien grâce à un homme et une femme qui se sont aimés? dites leur merçi car sans les heteros vous n'existeriez pas, et si on devait compter sur vous, c'est vrai que la race humaine serait en danger, et ce n'est pas de l'utopie, c'est bien RÉÉL, et surtout naturellement vrai, ce qui revient à comprendre ce qui est la definition de la normalité.
p.s: il ne faut pas utiliser le mot amour pour expliquer tout et n'importe quoi miguelito.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par gorby le 20/08/2004 07:52:14
Chupala, c'est dommage qu'il soit si évident que tu parles de choses que tu ne connais pas.. et que tu ne soupçonnes même pas, pas encore du moins.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:14
Chupala,

cette normalité te passera avant qu'elle me reprenne.

Se rattacher à des notions abstraites avec autant de crispation, c'est n'être pas très sûr de soi.

Pour vivre et être heureux, il faut faire son parcours tout seul, et non s'abriter derrière des définitions.

Savoir être heureux est une qualité, une compétence que l'on acquiert, qui n'est donnée qu'au degré ou chaque être humain naît avec la même aptitude au bonheur...

Mais après il y a la vie qui s'ingénie à déjouer tous nos stratagèmes, à démentir toutes nos convictions, et qui nous laisse souvent en rade avec nos existences à reconstruire...

Et ce jour là, la "normalité ", on ne sait même plus ce que c'est.

Bonne chance à toi;

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par adadas le 20/08/2004 07:52:14
pour moi, comme je l'ai dit, les homo ne devrais même pas faire leur "coming-out" ... ça n'a pas de sens !
on dit qu'il faut les accepter et les traiter comme tout le mondeetc ... mais on leur demande de faire un "comming-out" !
C n'importe quoi, pour moi, les homo sont pareils que les hétéros !
est-ce que l'on demande eux hétéros de faire un comming out ?
nan !
ya encore du progrès à faire !
sinan c'est un article très interessant, pas comme ceux que l'on voit d'habitude, on voit vraiment l'histoire à l'interieur de toi !
c'est très très fort !
je le note "exelent" suite à cette raison, et non pas parceque je trouves que tu as du courage etc ...
et jvais voir aussi si tu as fait d'autres articles, pke c vraiment bien fait

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:14
J'ai posté un premier commentaire, il n'a pas l'air d'être passé... dommage, j'avais mis une tartine )
Je tenais juste à dire que j'appréciais la plupart des commentaires, mais que certains faisaient preuve de fermeture d'esprit, je ne leur en veux pas mais j'espère pour eux que ça s'arrangera.
Regarder au delà du bout de son nez, ça rend beaucoup de services dans la vie...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:14
J'ai tous les attributs pour avoir un enfant et je compte bien en avoir, ce qui pourrait m'en empêcher (ahah!) c'est la soit-disant norme, imposée par la société, et non pas par Dame Nature...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:14
Enlèves ton masque, Chupa, on t'a reconnu !

En tout cas, c'est pas moi qui te la "chuparra enseguida..."

Tu peux te la mettre sous le bras jusqu'à ce qu'elle sèche au soleil : çà t'apprendra...

C'est plus que de la fermeture d'esprit, c'est une occlusion cérébrale !

Juls, on peut être gay et avoir des enfants, il y a de nombreux exemples.

Alors laisses aboyer les coyottes et passes ton chemin, le bonheur est au bout.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par adadas le 20/08/2004 07:52:14
les seuls qui devraient etre plantés, ce sont les mecs qui ont écris tout cela !
je deteste vraiment les racistes (enfin là ce n'en sont pas puisque les homosexuels ne constituent pas une race lol, disons plutot des xénophobes, et homophobes surtout, jviens de me rappeler du terme !)
si j'habitait Paris, je la ferais moi la fameuse gay-pride!(il parrait que c'est une fete génial !)

une dernière chose, je m'adresse au vilain de service:
tu dis que ça choque les enfants de voir deux etres qui s'aiment s'embrasser ...
et T propos parlant de calcination ne choquent personne peut etre ? (calciné est l'adjectif qui signifie bruler, vos mieu que je t'explique, avec les propos que tu tiens, tu ne doit pas etre très vif d'esprit, autiste peut etre ?)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par mouge le 20/08/2004 07:52:14
Les bysantins ont calcinés les Eglises catholik il y a un momen de cela....
Bref je voulais te dir ke je conai bcp de monde ki n'accepte pas l'homosexualiT mais de mon point de vus personnel les jeunes homophobes sont principalemen des personnes ki ont peur d'etre réelemen constitué ainsi, ils ne veul pa assumer leur homosexualiT et se rassure eux-meme en insultant les gays. Voila mon raisonnemen sinon ben j'espR ke les homos pouron un jour fR ce ke bon leur semble tel ke le fon les hetero.
C t l'avi d'1 hetero revolT contre ts c conar d' homophobes.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
très bel article Juls... tu dis ke tu as tout les attribus pour avoir un enfant et ke tu compte bien en avoir un ... tu compte le garder avec ton copain? tu crois ke c une bonne chose ke des homos aient un enfant? car tu n'en parle pas ds ton article... juste une petite question en +

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
T'as une vision de l'homosexualité complètement erronée Chupala... Etre homo ce n'est pas nécéssairement s'habiller en rose, aimer Mylène Farmer, baiser à tout bout de champ dans le Marais, être androgyne... Non, je suis désolé, ce n'est pas ça être homo. Bien sûr qu'il y en a des gays comme ça, mais il y en a certains qui font très hétéros, tu ne les reconnais pas dans la rue. Enfin bref on voit bien que tu as les oeillères que la société et ton éducation t'ont imposé.

L'homosexualité est naturelle car elle existe dans la nature, ce n'est pas une création de l'homme, il y a des animaux qui sont homosexuels. Le problème c'est que tu opposes systématiquement homosexualité et hétérosexualité. Je ne vois pas pourquoi. Ce n'est pas ou l'un ou l'autre, les deux existent de toute façon. C'est pas parce qu'on accepte l'homosexualité qu'on renie l'hétérosexualité. L'homosexualité n'est pas un danger pour l'hétérosexualité. En revanche, la réciproque n'est pas vraie, tu es en la preuve vivante.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Je ne parle pas de deux girafes au fin fond de l'Afrique, je parle d'une réalité commune à beaucoup d'animaux et partout. Il existe des COUPLES homosexuels dans le monde animal. Ce n'est pas juste une question de chatouillage du trou.
L'intérêt de cet argument n'a rien à voir avec le mariage, c'est juste pour prouver que c'est naturel. On doit pas avoir la même définition du mot naturel je crois. Dans "naturel" il y a le mot "nature" donc je répête : est naturel ce qui existe dans la nature.
Ensuite, pourquoi tu opposes encore homo- et hétérosexualité ?! Bien sûr qu'un homo peut avoir un enfant, il est constitué pour comme l'a dit Juls Maintenant bien sûr que deux homos n'ont pas la possibilté de concevoir un enfant ENSEMBLE. Et bien sûr qu'ils sont le résultat d'une relation hétérosexuelle, c'est évident. Je ne vois pas trop l'intérêt de dire ça en fait.
La nature a prévu un homme et une femme pour faire des enfants. Oui. MAIS la nature a aussi fait qu'on peut aimer quelqu'un du même sexe que soi.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Ca a été prouvé que les animaux avaient des relations homo. C'est pas une invention. Ce que j'essaie de faire c'est de réfuter ton idée comme quoi ce n'est pas naturel. En prouvant que c'est naturel chez les animaux, je prouve que c'est naturel chez les humains. Ce n'est pas un "bug." Et excuse moi mais utiliser l'absurde ne te rend pas plus convaincant que moi...
Si l'amour ne te convient pas, je peux parler d'attirance sexuelle aussi, y a pas de problème. Soit dit en passant, t'as pas prouvé le contraire.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par morbidadestiny le 20/08/2004 07:52:14
SVP, arrêtez de comparer les homos à des animaux !!!
Il y en a peut-être pour qui le but est de suivre un instinct physique primitif mais ce n'est absolument pas une généralité : pensez à l'amour !!!!
Soyez un peu plus ouverts, ce n'est pas un bug d'être homo (ou lesbienne)! C'est vos regards qui empêchent d'assumer cette (petite) différence !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Euh... je n'ai pas comparé les homos à des animaux, que ce soit bien clair !!! ^_^;

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:14
http://groups.msn.com/situvoyaismavie

bien ton article

une association gay et lesbienne dans l'Aisne.

http://laisnegaie.levillage.org/asso.htm


et des personnalités qui ont fais leur coming-out

http://comingout.free.fr/windexx.html

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""Ca a été prouvé que les animaux avaient des relations homo."""
Oui, en fait, la est peut etre le probleme, la plupart des homophobes (je ne parle pas de toi Spiky Star) imagine qu'il s'agit de relation sexuelles, ou pire, qu'il NE s'agit QUE de relation sexuelles, alors qu'il semble evident pour les autres (enfin, je l'espere), qu'il s'agit avant tout d'amour.
Or, l'amour n'est pas naturelle. Qu'il soit hétéro ou homo, l'amour semble etre le propre de l'homme (quasiment exclusivement humain).

Enfin bref, comme souvent, dans la quasi totalité des cas, la cause de l'homophobie est un manque d'education, et dans les autres cas, il s'agit de sentiments, ou "pire" d'envies sexuelles, ayant existé (sans pour autant etre homo) de la part de l'homophobe, envers une ou plusieurs personnes du meme sexe qu'elle...
Maintenant, connaissant les cause de l'homophobie, je pense qu'il n'y a pas une grande difficulté a lutter contre ce fléau social.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""en me créant des pseudos sur des chat, en me créant une personnalité, qui restait tout de même assez éloignée de la mienne, pour ne pas être reconnu"""
Tu sais, tu peux garder ta personnalité sans etre pour autant reconnu... c'est dommage, sur internet (surtout sur les tchats evidement) les gens sont trop faux...

"""Peu à peu, j'ai commencé à me dire que j'étais peut-être bi. Je ne pouvais pas admettre que j'étais homo"""
C'est etrange comme parfois, les parcours sont proches, je suis passé par la meme chose (homophobie de la société oblige)

"""J'ai d'abord commencé à chercher des "plans cul""""
Ouais, enfin, heureusement, je n'en suis pas arrivé la, je n'etait pas a ce point désésperé.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jess77 le 20/08/2004 07:52:14
Euhhh juste une petite question : j'en ai souvent entendu parler, mais j'ai jamais compris ce que ça voulait dire : qu'est ce qu'un coming-out???

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jess77 le 20/08/2004 07:52:14
En tous cas je suis assez d'accord avec Chupala mais bon, après tout c'est leur vie, mais par contre kan j'en vois ki s'affichent devant tout le monde en se roulant des pelles, je trouve ke c'est de la provocation, et ke oui, en effet, ça choke les enfants (et moi avec!)

Mais bon c'est leur vie après tout. Par contre le seul truc, c'est ke j'espère qu'en France on n'autorisera jamais les mariages et les adoptions homos parceke là je pèterai un cable sérieusement faut pas pousser non plus, y'a le pacs, c bon c déjà une grande chose pr les homos, alors non, pas d'adoption et pas de mariage...

Et une chose aussi ki m'énerve, c'est ke dès kon ose dire tout haut ce ke beaucoup pensent tout bas, c'est à dire ne pas comprendre les homos ou être choké en voyant un couple d'homos, on va nous traiter d'homophobes. C'est un peu comme le fait ke d kon dit une petite chose sur les étrangers même rien de méchant, on va nous traiter de raciste. Faut pas se sentir persécuté à tout bout de champs, merde, c'est chiant à la fin, moi je dit tout ça, mais si j'irais pas juskà planter ou insulter des homos, je men fous, vous savez pas ce ke vous perdez c tout l'amour mixte c'est tellement mieux!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
tout à fait d'accord avec toi jess, de toute façon le principe même du mariage est une conception de la religion, et que je sache, les principales religions sont toutes Contre l'homosexualité. l'amour mixte c'est ce qu'il y a de plus beau, et la seule chose naturelle, pas etonnant que 99,999999 % de la population soit hetero.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:14
Et ben, ça fait une belle brochette de messages, ce que vous nous pondez là.
Sachez de toute manière, que bcp d'homos et hétéros, en ont rien à battre de votre point de vue complètement nul, je dirais même un peu simplet... Pas besoin de votre accord pour vivre notre vie comme je l'entend.
Je ne vous en veux pas du tout, mais des gens comme vous j'éviterai de les montrer à mes enfants ça risquerait de choquer... la connerie humaine...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
Pfffff, vous croyez k'être homo est une maladie ou koi ? non ça ne s'attrape pa donc non vous n'êtes pas obligé de vous écrater d'eux qd vous en rencontrer ! vous n'êtes pas obligés de prendre peur si vos enfants en connaissent, ça ne s'attrape pa je vous dit... vous n'êtes pas non plu obligé de les ignorer, de les juger ! un homme est un homme, une femme est une femme , merde ! Alors pk s'arréter aux attirances sexuelles pour juger qq1 ? si vous êtes ds le cas, vous ratez 1000 et une choses...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
Et pk vous considérez les homos comme des hommes/femmes faibles ??? allez répondez... pcq entre eux et vous... je ne crois pa ke ce soit eux les + faibles... vous ne vous rendez ptèt pas compte du courage k'il faut pour se l'avouer, à soi mm et aux autres...de la force d'esprit qu'il faut pour l'accepter ds un monde où tous des gamins immatures comme vous n'acceptent pa les différences qui sont pourtant si belle pour fer un monde de vie et de contraste...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
et toi je crois k'avec tes "99.9999% de la population sont hétéro" je crois ke tu rêves... tu viens d'où??? mars? venus? pcq ds notre monde elle est + élevée, et tant mieux.. vive la diversité de ce monde...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:14
salut lili, franchement si j'avais été hétéro , j'espere que j'aurais pu parler comme toi, moi cette histoire m'a bcp appris dans le respect de bcp de choses, je ne peux pas dire que j'étais comme ça étant plus jeune.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
Tu c, moi aussi bcp d'histoires ds ma vie m'ont appris des choses, mm si moi ce n'est pas d'ordre sexuel, ça ma appris bcp. Chak être humain est unik... Et mm si parfois certaines histoires sont dur à vivre, je crois ke chacune d'entre elle vaut le coup d'être vécue car elles apprennent à grandir, à murir, à accepter bcp de choses kon auraient peut être pas su accepter ni comprendre sans être passé par là.. ça fé parfois du bien de souffrir.. mé à en lire certain, ils vivent sur un ptit nuage, ds leur monde, totalement différent du nôtre, fé de LEURS conventions, de LEURS envies, e LEURS illusions, et selon l'envie k'ils ont EUX ke la vie soit conçue, mé il existe autre chose... et ils ratent bcp...

(oui après certains vont encore dire ke je me prends un méchant complexe de supériorité pcq je me sens + mature k'eux, on me la déjà fé... mé g mm pa envie de répondre tellement je trouve ça désolant, il ya tellement de choses à apprendre ds la vie ke je leur laisserai apprendre ça d'eux mm (si ils arrivent à ce stade un jour)... puis certain vont dire ke g pa envie de leur répondre (on pourrait continuer des heures à ça..) pcq g pa d'argument etc etc..... je c, mé c encore + désolant, la pitié est peut être un de mes grands défauts...)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""j'en ai souvent entendu parler, mais j'ai jamais compris ce que ça voulait dire : qu'est ce qu'un coming-out ???"""
C'est tout a ton honore d'apprendre petit a petit sur le sujet jessica.
Ben le coming-out, c'est le fait de dire a ces proches, a ces connaissances qu'on est amoureux (d'une personne du meme sexe que nous). On peut aussi le faire sans etre amoureux, dans ce cas, on leur dit qu'on est homo, pour eviter qu'ils continuent a croire qu'on est hétéro.

"""mais par contre kan j'en vois ki s'affichent devant tout le monde en se roulant des pelles"""
Je n'ai jamais vu ca dans la rue, mais par contre, effectivement, j'ai vu des couples de sexe different le faire, et c'est vrai que c'est choquant, dérangeant.

"""j'espère qu'en France on n'autorisera jamais les mariages et les adoptions homos parceke là je pèterai un cable"""
En quoi cela te poserais un probleme ? Est ce que tu es ouvertement homophobe ? sinon, j'vois pas. La legalisation du mariage entre personnes du meme sexe, comme aux Pays-Bas ou en Belgique recement, ne veux pas dire que tout le monde est obligé de se marier avec une personne de son sexe....... pareil pour l'adoption.

pour chupala, la quasi totalité des religions (parmis les chréiens : les protestants, les lutheriens, les orthodoxes... mais aussi les musulmans, et les juifs) reconnaissent les homos, et seuls les fondamentalistes ont de la haine pour eux et les categorise sous une appellation specifique.
Ces fondamentalistes ont une haine due a leur meconnaissance du sujet : Ils ne connaissent pas le sujet, donc au lieu de chercher a comprendre (et franchement y'a pas grand chose a comprendre pourtant) ils se braquent, et exprime leur manque d'education par la haine.... mais des gens haineux, on en a eu de tous temps....

Maintenant, faut preciser aujourd'hui que les pratiquant d'une religions ne sont qu'une toute petite minorité de la population francaise.
De plus les propos des fondamentalistes, ne sont par definition pas des positions reflechies (malheureusement) mais seulement des interpretations de textes.... et on fait dire ce qu'on veux a un texte, surtout si long...

En jugeant des personnes sans meme essayer de comprendre de quoi vous parler, vous faite le jeux de ces extremistes et vous vous ridiculisez. J'espere que vous ferez l'effort de comprendre un jour... ou alors, j'espere que vous n'aurez jamais d'enfant (et encore moins d'enfants homos)

Apres, sur les chiffres que dire.... bon, je pourrais m'amuser a dire qu'au moment du vote du pacs, le gouvernement reconnaissait 5 millions d'homos soit environs 10% de la population.... mais il est impossible de faire des statistiques.

la reflexion est toujours preferable a la haine gratuite.

et pour petite lili, sache simplement qu'etre homo, c'est avant tout une question d'amour, apres, et apres seulement, ca peut parfois etre sexuelle, mais la encore, parfois seulement (mais la, je dirais pourquoi rester sur une frustration ?).

Enfin, merci d'avoir fait l'effort de comprendre les homos, ca fait plaisir de voir des gens intelligents.

http:://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
Chupala a ecrit :
"""On a jugé aucune personne"""

et juste apres :
"""on a jugé un comportement différent et antinaturel"""

On pourrais rire de tant de betise et de haine, et pourtant ca existe encore... He ben, y'a du boulot pour que ce monde evolue...
Et dire qu'on entendais les meme reflexions sur les noirs...

Tes propos sont a vomir chupala, vivement qu'ils soient punis par la loi au meme titre que les propos rascisme et xenophobes !

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
En fait, chupala regroupe tous les problemes type de l'homophobe :
Pour elle/lui, accepter les homos c'est rejetté les hétéro :lol:

Vraiment ridicule.

La betise humaine fait des ravages terribles quand meme...

aller chupala, defoule toi ici, fait sortir tes problemes psychologiques : dis nous ce qui te derange chez les homos... je suis sure que je vais encore rire....
Enfin, rassurons nous, l'ignorance recul, et les chupala disparaissent avec le temps. Ouf !

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
Tu c, ds mes msg je ne parlais pas d'une personne en particulier, mé d'une certaine partie de la population ki voient l'homosexualité comme ça, c tout, ne vous sentez pas visé...
mtn qd on dit son avis, sa façon de penser, on nous prend pour des drogués, c de mieux en mieux... parfois jme dis ke pour vivre ds un monde pareil, je préfèrerais ne pas être en train d'écrire sur ce forum.. comme tu dis si bien... et toi, tu n'as rien mé RIEN compris à l'homosexualité...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Ils vivent dans LEUR monde et ils imposent LEUR mode de vie aux autres.
Chupala, c'est toi qui parles de tolérance ??? Je rêve ou quoi ? En plus tu ressors les mêmes arguments bien que tu n'aies pas été capable de réfuter les miens. Tain Chupala c'est affolant mais t'avancs pas quoi... On te prouve un truc, t'as rien à répondre mais tu continues dans ton sens... T'as tout compris à la vie ! Et donc ce qui est "différent" pour reprendre tes propres termes est interdit ?
Jessica, et si moi je décide de t'interdire de te marier ou d'adopter, tu prendrais ça comment ? Hein ? Nan c'est vrai, parce que laisser des gens complètement intolérants avoir le droit de fonder une famille, franchement, c'est dangereux pour la famille et la société.
Tu as le droit de ne pas comprendre les homos, mais pas celui de décréter qu'ils doivent faire ceci, dire cela ou que ce serait mieux de telle ou telle manière.
Qui êtes vous pour dicter VOTRE loi ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
Nan, je disais juste ca pour information, y'a pas de mal... je ne prend plus rien mal maintenant...
Et heureusement parce que des malades comme chupala y'en a des tonnes, si fallait s'arreter sur chacun.


http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
mé pour toi les hommes sont la unikement pour fer des gosses ou koi???

et toi, tu les as mis ou tes arguments... vas y, argumente... (mé des arguments + matures ke les précédents pcq : les hommes sont là pour fer des gosses, et les homo c pa naturel j'appelle pa ça de l'argumentation...)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
encore une chose.... différent ne veut pas dire anormal chupala... réfléchis à ça...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Attends, c'est toi qui parle d'argumentation Chupala ?? Mort de rire !!!!
Euh... et les gens stériles, puisqu'ils ne peuvent pas avoir d'enfants, ils ne sont pas "naturels" ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
bin si les homos en envie de faire des gosses, ils n'ont qu'à les faire rien ne leur interdit, mais tant qu'ils n'utilisent pas les gosses des autres pour satisfaire les revendications politiques d'une minorité, ça me dérange pas

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
tu te contredis mé monstreueux chupala... je serais toi, je me tairais...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
L'amour n'a pas besoin d'arguments pour exister chupala, et il n'a pas besoin de toi non plus.

la liberté d'expression d'une personne s'arrete quand elle porte atteinte a la dignité des autres.

Apres, je ne comprend pas ta phrase :
"""être noir est tout à fait naturel, être homo non!, à moins que les homos sachent faire des gosses..."""
Quel est le liens entre ces trois notions ?

"""être noir est tout à fait naturel, être homo non !"""
Qu'est ce qui te fait croire ca ? Est ce que tu crois qu'on choisit d'etre homos ? qu'on devient homo ?....

"""être noir est tout à fait naturel, être homo non!, à moins que les homos sachent faire des gosses..."""
Donc etre naturel, c'est faire des enfants ?.... hum, y'a pas grand chose de naturel dans ton monde si c'est vraiment ce que tu penses.

Mais si tu veux discuter sur le sujet y'a pas de probleme a partir du moment ou tu respecte les autres et ou tu arretes tes insultes a la brigitte bardot.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""bin si les homos en envie de faire des gosses, ils n'ont qu'à les faire rien ne leur interdit, mais tant qu'ils n'utilisent pas les gosses des autres pour satisfaire les revendications politiques d'une minorité, ça me dérange pas"""

Mine de rien on progresse la :

- Donc, tu es pour la reconnaissance des familles homoparentales deja existantes.

- Tu es egalement pour l'adoption par des couples ou des celibataires homos (ben oui, dans le cas d'une adoption, on ne vole pas les enfants a un couple existant !!)

- et tu as enfin compris que les homos n'etaient pas strérile (enorme progres)... ca veux dire que tu as une proposition a propos de la coparentaltié ?

- Maintenant, voir la famille et l'amour comme des "revedications politiques", je suis bien d'accord avec toi, c'est lamentable d'en arrivé la, on est vraiment dans un pays sous develloper pour qu'il ne soit pas encore aquis une reconnaissance de toutes les familles.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
"""bin si les homos en envie de faire des gosses, ils n'ont qu'à les faire rien ne leur interdit, mais tant qu'ils n'utilisent pas les gosses des autres pour satisfaire les revendications politiques d'une minorité, ça me dérange pas"""

et puis tu dis ke les homo ne savent pa avoir d'enfant, et là tu ne te contredis pas? 'fin bon c pa ça le problème...

Demande à julse si il n'a pa l'intention d'avoir un enfant, tu verras ke c tout à fait possible... pk les homos n'auraient ils pa la joie d'être parents ???

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Mais tu comprends rien ou quoi ? On ne renie pas l'hétérosexualité, NOUS ! C'est pas parce que les homos existent, c'est pas parce qu'on va accepter l'homosexualité qu'on va remettre en cause l'hétérosexualité ! Tout comme un homo doit accepter qu'il ne peut pas faire d'enfants avec son mec à proprement parler, tu dois accepter que l'homosexualité fait partie de la vie et qu'il n'y a rien à faire contre ! Elle existe d'elle-même, a toujours existé, existera toujours...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
lili, dans ma phrase, c'est de l'ironie , je sais qu'ils ne peuvent pas faire d'enfants...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
ban sang mé si k'ils savent fer des enfants!!! tu c les homo ne sont pa dépourvu de partie génitale...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""l'homosexualité n'est pas naturelle, notre constitution physique et sexuelle, que ce soit dieu ou la nature qui l'ait créé, a permis que l'être humain existe aujourd'hui,si on était tous des homos y'aurait un bon nombre personnes qui pourrait commençer à ce poser des questions, dire que les homos ne peuvent pas faire d'enfants, ce n'est pas une insulte, c'est une RÉALITÉ."""

J'ai parler trop vite, donc tu crois toujours que les homos sont stériles... ok, c'est pas grave.

Apres faut savoir que l'homosexualité est une constante antropologique, et que dans certaines civilisation elle est la seule forme de famille existante : ces sociétés ne se multiplie que grace a des familles homoparentales. La personne de l'autre sexe n'est qu'un geniteur, pas un parent.
Chez les yoruba par exemple, les familles sont des familles de femmes, avec leurs enfants, et les hommes ne sont que de passage, pour la fecondation....

Prend ton dico (si t'en a un...) a la page "naturel".

Mais dans tous les cas, on se fout un peu des gens qui brandissent la religion ou le naturel pouyr justifier leurs propos.... sinon, bientot on aura des gens qui prone la "normalité" !!!!

(chez nous, on confond les deux : geniteurs et parents.... et on arrive a des enormité comme dire a un enfant adopté que ces parents ne sont pas ces "vrais parents" !!! lamentable)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
" On ne renie pas l'hétérosexualité" il ne manquerait plus que ça, car la renier , serait renier votre existence en tant qu'humain, alors dites merçi à l'heterosexualité, car ç'est grâce à elle que vous respirez.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
tu c, les homo pourrait vivre et se reproduire sans hétéro hein....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
les familles homoparentales et l'homosexualité sont 2 choses COMPLETEMENT differentes, tu es en train de tout melanger là...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""tu dois accepter que l'homosexualité fait partie de la vie et qu'il n'y a rien à faire contre ! Elle existe d'elle-même, à toujours existé, existera toujours..."""

Merci Spiky Star, tres jolie phrase.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
"les homo pourrait vivre et se reproduire sans hétéro hein...." ah oui tu vas faire comment?, tu as une machine à clonage à la maison?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""les familles homoparentales et l'homosexualité sont 2 choses COMPLETEMENT differentes, tu es en train de tout melanger là..."""

Effectivement, y'a du boulot la........... ha la la....

Tu sais, ce qui definit une famille homoparentales, c'est justement que les parents de cette famille sont homo ?....

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
mé ta rien compris c pa possible!!!!! demain à julse comment il compte avoir un enfant, (pa par adoption hein!)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
heu demande, pa demain..... ça me dépasse tellement ke je c plu écrire lol

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""""les homo pourrait vivre et se reproduire sans hétéro hein...." ah oui tu vas faire comment?, tu as une machine à clonage à la maison?"""""

Non, mais lili a raison (meme si c'est pas le but, heureusement contrairement a toi on accepte toutes les preferences sentimentales)
Les homos ne sont pas plus stériles que les hétéros, et peuvent avoir des enfants ensemble, ca s'appelle la coparentalité...
Perso, je trouve ca moyen, mais en l'absence de loi coherente, et pire, en presence de loi discriminatoire, il n'y a pas d'autre situation.

Donc tu prend un couple de femmes, et un couple d'homme, et tu leur fait avoir des enfants
(ne confond pas geniteur et parents !)
ainsi tu obtient deux familles (homoparentales, mais apparement, c'est deja un mot trop compliqué, créer sans hétéros.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
""""mé ta rien compris c pa possible!!!!! demain à julse comment il compte avoir un enfant, (pa par adoption hein!)""""

heu, moi non plus : rien compris la




http://LGBTH.online.Fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
c clair ke ça peut poser un problème d'éthik et en arriver à de grande question... mé c possible, un mec homo et une femme lesbienne ki veulent tous les 2 avoir un enfant en conçoivent un (ke ce soit apr voie naturelle ou par des technik scientifik) ils ont tous les 2 le droit de s'occuper de leurs enfants... mé ne sont pa ensemble, c pa compliké... mé je ne suis ni pour, ni contre cette méthode...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
non mé ptit problème de rédaction de ma phrase là lollllll pcq julse (le mec ki a écrit larticle) a bien l'intention d'avoir un enfant et je disé: demande à julse cmt il compte avoir un enfant.... scuse, je commence à fatiguer lol

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""ce que vous n'arrivez pas à comprendre c'est que le seul fait d'être homo, n'est pas le resultat d'un processus naturel"""
pour quel raison ?

"""vous voyez l'homosexualité comme une alternative, un autre chemin, comme si quelqu'un pouvait choisir, or c'est FAUX"""
Tout a fait d'accord, on ne peut pas choisir, c'est un fait, c'est comme ca.

""car si on pouvait choisir, cela signifie que la race humaine pourrait fonctionner en étant hetero ou homo, et c'est impossible! car les homos ne peuvent pas se reproduire! (desolé lili) donc ce n'est pas naturel."""
heu, c'est pas pour ca qu'on peut pas choisir, c'est parce qu'on EST homo ou on EST hétéro ou Bi.... pas de choix.

Mais si je resume, en gros, si je resume, tu as peur que tout le monde """devienne""" homo ?.............

lol

Et on le repetera jamais assez, les homos peuvent se reproduire.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
mé non, son papa et sa maman, on prend ke une personne homo de chak sexe lolllll

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par petite lili le 20/08/2004 07:52:14
mé l'enfant à son papa d'un coté, sa maman de l'autre, et ils ont tous les 2 un partenaire, moi je vois ça un peu comme des parents divorcé... et remis avec qq1

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""AH MERÇI, donc l'homosexualité c'est quand on a besoin d'une personne de l'autre sexe?"""
Ca n'a rien de compliqué, etre homo, c'est etre amoureux d'un personne qui a le meme sexe que soit... rien de magique, rien d'extra.
j'comprend pas ton etrange remarque.

"""mes 2 papas et mes 2 mamans... le pauv' gamin..."""
Et c'est la que je te ramene aux faits, a la REALITE :
Connais tu des familles homoparentales ?
Si tu en connaissais tu ne dirais pas "pauvre gamin".
si tu n'en a pas dans ton entourage, reste les temoignages, les etudes... ya de quoi faire.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
Maintenant, chaque personne a en lui un coté femini et un coté masculin... l'enfant n'aura donc pas "2 papas" ou "2 mamans" !!!

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""c'est bien ce que je disais, prendre le gamin pour instrument, en otage, pour l'utiliser pour servir ses causes, c'est LAMENTABLE, c'est le bonheur du gamin le plus important."""

C'est evident que c'est l'enfant le plus important !!!!

Mais pourquoi tu parles de "cause" ???? d'otage ???? d'instrument ???
tu derive completement la.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
Savoir s'exprimé aussi c'est essentiel, et je ne comprend pas ta remarque.... ????

""AH MERÇI, donc l'homosexualité c'est quand on a besoin d'une personne de L'AUTRE sexe?"""
Ca n'a rien de compliqué, etre homo, c'est etre amoureux d'un personne qui a le MEME sexe que soit...
no comment... apprendre à lire c'est une priorité""

Vraiment, je vois pas ou tu t'es mis a delirer la....
mais peut etre que parler d'autant de sujet en meme temps, c'est trop complexe ? ca doit etre ca.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Et quand on pense aux pauvres gamins qui sont malheureux dans leur foyer hétérosexuel... C'est pas humain, on devrait interdire aux hétéros de faire des enfants !!!

Tu as soulevé un point important Chupala : être homo ou être hétéro n'est pas un CHOIX ! T'as choisi d'être hétéro toi ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
oui je sais que "savoir s'exprimé" c'est essentiel

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
parceque tu crois que les gamins ils ne peuvent pas être malheureux chez les homos peut-être?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
Alors quel est le probleme ?

Etre homos ca n'a rien de compliqué, etre homo, c'est etre amoureux d'un personne qui a le MEME sexe que soit...

Mais ca n'a rien de magique, pour avoir des enfants, il faut toujours un géniteur et une genitrice, et forcement DE SEXE OPPOSE....

Explique ton probleme, parce, que la vraiment, je ne vois aucune contradiction.... mais faut dire qu'on ne pense pas de la meme facon... je ne demande qua comprendre

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
quand je pense que vous êtes tous le fruit d'une relation heterosexuelle...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""parceque tu crois que les gamins ils ne peuvent pas être malheureux chez les homos peut-être?"""

Biensur que si, d'ou la remarque de spiky :
"""Et quand on pense aux pauvres gamins qui sont malheureux dans leur foyer hétérosexuel... C'est pas humain, on devrait interdire aux hétéros de faire des enfants !!! """

c'est aussi stupide dans un sens que dans l'autre.

C'est pas la preference sentimentale qui fait de bon parents, c'est les individus.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
les heteros peuvent faire des enfants car c'est naturel, il est donc naturel qu'ils vivent avec leurs parents. ça vous énérve la nature, je sais..., mais vous ne pouvez rien y faire desolé

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
Juste une question chupala, parce que tu t'enflamme, tu t'enerve et ca saoul un peu...
Dans quel pays vis tu ? est ce que tu est européen(ne) ? d'une famille religieuse ?..... etc.... ?

Ca m'aiderais surement a comprendre d'ou te viens ce rejet.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
si les homos ont envie d'être homos, ok, mais qu'ils aient le besoin de l'imposer au reste de la société, demandant des droits qu'ils ne possèdent pas naturellement, ou le droit à se marier, concept créé par la religion qui renie COMPLETEMENT l'homosexualité, c'est autre chose, la tolérance a des limites comme même..

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
""les heteros peuvent faire des enfants car c'est naturel, il est donc naturel qu'ils vivent avec leurs parents"""

Oui, voila, donc pour toi, le geniteur est toujours le parents... et tu ne comprend pas autre chose.
ok, pourquoi pas, si c'est ton choix, mais ne l'impose pas aux autres.

maintenant, je vois que tu as de la haine pour quasiment tous ce qui existe : seuls les choses qui peuvent se reproduire (et encore, pas les homos...) sont naturels, et on a se titre, droit a plus de consioderations que les autres...

Vraiment, la, je ne peux rien pour toi, je pense qu'avec le temps, tu evoluera, la haine ne peut pas etre une fin en soi.

"""si les homos ont envie d'être homos, ok, mais qu'ils aient le besoin de l'imposer au reste de la société, demandant des droits qu'ils ne possèdent pas naturellement, ou le droit à se marier, concept créé par la religion qui renie COMPLETEMENT l'homosexualité, c'est autre chose, la tolérance a des limites comme même"""
Seul toi crois que les homos choissisent de devenir homo, (et les hétéro, hétéro ?)
Et seul toi oppose homos et hétéros....
Je suis sur qu'un jour tu comprendra.

aller, je vous laisse, ca devient vraiment pathétique la.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
je te rassure, pour que tu te sentes tranquille, je suis pas du tout énérvé, je suis tout simplement en train de m'exprimer avec toute la sincérité du monde, et de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, mais il ya des verités qui ne plaisent pas beaucoup...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
desolé pour toi, mais ce n'est pas moi qui l'impose, ni la société, mais la respectable dame nature! Et on ne negocie pas avec la nature.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"""ce que tout le monde pense tout bas, mais il ya des verités qui ne plaisent pas beaucoup..."""

Ha d'accord, donc tu penses que l'homophobie est naturelle ?
(pour reprendre ta facon de penser)
et que tout le monde a de la haine contre les homos, parce ce qu'ils sont differents des hétéros ?

Le probleme, c'est que toutes tes hypotheses de base sont fausses :

- on ne choisit pas d'etre homos, et j'en sais quelque chose !!! je le suis !!! Si j'avais pu etre hétéro, j'aurais pas hésité, c'est tellement plus facile dans une société hétérocentrée.

- Personne (sauf les homophobes) ne veux confronter homo et hétéros, ni meme juste les opposé... ni meme crée de tels categorie, les homos et les hétéros sont identique, mais les uns tombent amoureux de personne de leur sexe, les autres du sexe opposé.

Bon, deja si tu reflechi sur ces deux seuls points tu aura deja fait un grand pas je pense.


"""desolé pour toi, mais ce n'est pas moi qui l'impose, ni la société, mais la respectable dame nature! Et on ne negocie pas avec la nature."""
Selon toi, "la nature" impose donc aux gens de tomber amoureux d'une personne de l'autre sexe, et de n'avoir des relations sexuelles qu'avec des personnes de l'autre sexe ?.....
etrange...

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
"les homos et les hétéros sont identique, mais les uns tombent amoureux de personne de leur sexe, les autres du sexe opposé." non je ne suis pas d'accord, si t'as envie d'être homo, c'est ton droit, mais ce n'est pas naturel, et demander des droits (adoption) qui ne te sont pas naturellement aquis, c'est imposer au reste de la société tes choix, traiter les gens d'homophobe seulement parcequ'ils ne sont pas d'accord avec toi, c'est un manque de respect et de TOLERANCE.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:14
""la nature" impose donc aux gens de tomber amoureux d'une personne de l'autre sexe, et de n'avoir des relations sexuelles qu'avec des personnes de l'autre sexe ?....."
elle t'impose surtout de ne pouvoir avoir d'enfants qu'avec une personne de l'autre sexe.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
"les homos et les hétéros sont identique, mais les uns tombent amoureux de personne de leur sexe, les autres du sexe opposé." non je ne suis pas d'accord

Pourquoi t'es pas d'accord devellope.

"""si t'as envie d'être homo, c'est ton droit"""
Pourquoi crois tu et maintient tu que c'est un choix alors que tu ne connais pas le sujet ?

"""mais ce n'est pas naturel, et demander des droits (adoption) qui ne te sont pas naturellement aquis"""
Que ce soit naturel ou non, a la limite, on s'en fout, ce n'est pas le sujet.
Maintenant, l'adoption n'est pas non plus naturellement aquise aux hétéros ! Par définition, l'adoption n'est pas naturelle d'ailleurs.

"""traiter les gens d'homophobe seulement parcequ'ils ne sont pas d'accord avec toi,"""
l'homophobie, c'est jugé les homo par des propos haineux... et c'est ce que tu fais, je n'invente rien.
Faire croire qu'on choisit d'etre homos alors qu'on te dis que non, c'est deja de la haine de l'autre.
Ensuite, invoquer la religion et la nature pour tenter sans succes de justifier les discriminations basées sur l'orientation sentimentales c'est egalement de l'homophobie.
On peut dire que tu ai homophobe parce que tu rejete la reflexion sur le sujet et que tu tiens des propos outrageant et outrancier envers les homos.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par spiky star le 20/08/2004 07:52:14
Chupala tu réponds jamais !!! Tu sais lire ? CE N'EST PAS UN CHOIX ! Est ce que tu as choisi d'être hétéro ? NON ! Bah c pareil pour les homos.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:14
""""elle t'impose surtout de ne pouvoir avoir d'enfants qu'avec une personne de l'autre sexe."""
Non, elle "impose" seulement que pour faire un enfant, il faut que les geniteurs soit de sexe differents.
Et la, personne ne revendique le "droit de procréer" pour les homos, ca serait effectivement stupide et tes remarque auraient un sens.
(donc tu peux etre rassuré(e))

Ici, on ne parle que de la reconnaissance des familles homoparentales (qui ont toujours existées, et qui existerons toujours).
On parle aussi de l'adoption, par un celibataire, ou par un couple de meme sexe...

bref, il ne faut pas tout confondre.

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:14
Depuis plusieurs millions d'années, l'homme a évolué, a pris le pas sur les animaux et est capable de réfléchir à autre chose qu'à ses besoins vitaux.
Enfin en lisant ce débat je me demande si certains n'ont pas été des laissés pour compte de cette avancée.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:14
Depuis 2 jours, j'ai reçu 96 messages sur ma boîte, principalement relatifs à cet article, dont j'ai déjà souligné l'excellent contenu.

Entre Chupala et Jess, nous avons à faire à deux provocateurs, pour ne pas dire deux petits c..., dont le seul but est de polluer le débat en poussant à bout leurs interlocuteurs. C'est une méthode totalitariste bien connue...

Il y a des lois en France, et leurs propos discriminatoires sont à la limite du pénalisable...

Je suppose que ce sont les mêmes qui conduisent bourrés et prennent la fuite après avoir tué des enfants au nom d'un je fais ce que je veux, comme je pense ce que je veux !

Entre nous leurs propos "hétéroïques" (parce qu'ils se croient malins en plus), sont malheureusement la PIRE illustration de ce qu'une certaine culture hétéro-judéo-chrétio-fascisto-raciste peut produire de pourri.

Quand on voit ces gamins vomir ce que leur culture leur a sournoisement inculqué, ON SE DEMANDE S IL EST BIEN RAISONNABLE DE LAISSER ENCORE DES HETEROS ELEVER DES ENFANTS : voyez le résultat !


Heureusement, je ne suis pas un provocateur, je sais que ces DEUX TRISTES EXEMPLES ne répresentent pas la majorité des parents, dont la plus grande part cherche , même mal, à aimer ses enfants , à les comprendre et à les aider. Et certains y réussissent !

Au fait, je n'ai jamais pris Chupa et Jess au sérieux, leur misérable personne ne mérite même pas un regard.

Je ne réagis qu'à leur discours dans la mesure où il s'agit d'une apologie de la haine identique à ce que le milieu du 20 éme siècle a connu....je suppose qu'il n'est pas nécessaire de faire un dessein.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
La « tolérance », mot revenant sempiternellement à l’esprit de tous les homosexuels et homophiles, montre non pas une valorisation de la société et de l’acceptation que celle-ci fait concernant ses membres « anormaux » (cad ne rentrant pas dans la normalité courante des choses…), mais est plutôt le signe d’une société dépressive d’où l’on perçoit les représentations sexuelles se scinder comme si la pulsion ne devait plus rechercher l’unité mais l’éparpillement.
Avec la reconnaissance et la pseudo légitimité (est légitime pour moi uniquement ce qui est bon, correct en soi. L’adoption et le mariage pour les homos fait partie de ces choses non légitime, malgré leur légalisation par notre société. « Il est plus facile de légaliser certaines choses que de les légitimer » disait Chamfort. ) de l’homosexualité, l’existence des deux sexes est omise, au nom de la seule référence au plaisir (ou de l’ « amour ».. mot que vous salissez, en l’employant comme argument pro-homo) recherché comme but alors qu’il n’est qu’une conséquence. Si aujourd’hui on recherche son semblable, c’est pour ne pas avoir à affronter la différence. De plus, comme il l’a été plusieurs fois évoquer dans vos commentaires, la continuité d’une relation amoureuse et sexuelle (avec la procréation) n’est pas mise en valeur.
Voici une phrase de Tony Anatrella : « La sexualité humaine accède d’autant plus difficilement à une dimension sociale qu’elle s’opère dans un contexte qui dévalorise la procréation et encourage les demandes de reconnaissance sociale de l’homosexualité. Or le modère homosexuel est asocial, puisqu’il n’intègre pas la dimension de l’autre, ni la procréation ».

Si aujourd’hui l’homosexualité bénéficie d’une telle médiatisation, c’est non pas par leur importance (en nombre) dans notre société, et qui pourrait laisser croire que les homos sont nombreux, très nombreux, mais par le fait qu’elle constitue encore et toujours (heureusement) une situation marginale, parfois provocante et que les médias raffolent des « cas ». Mais en agissant ainsi, les médias font accepter l’homosexualité comme un modèle sociale !

La encore, et cela s’accorde avec ce qui a été dit à plusieurs reprises dans vos commentaires, une phrase d’Anatrella : « La psychologie humaine développe souvent un esprit prosélyte et souhaite secrètement que chacun révèle à lui-même, et aux autres, son homosexualité hypothétique. C’est ainsi que l’homosexualité projette sur les autres son propre désir en les considérant à l’image de son narcissisme ».

Vous (amis homo. et homophiles) prenez comme argument de votre état ou de votre « tolérance » pour celui-ci le fait que la société elle-même agit en votre sens, qu’elle vous reconnaît comme telle et vous autorise à être ainsi. Cela semble, à première vue, logique de votre part ; vous vous appuyez sur ce qui normalement est l’échelle, l’étalon, de nos mœurs et des valeurs de la vie : l’Etat et ses lois qui, en principe, doivent régir dans le but d’un plein épanouissement de ses membres (bien sûr, je parle non pas d’un épanouissement pour la jouissance et la satisfaction de tous ses désirs ! , je parle plutôt d’un épanouissement contrôlé, appuyé, aidé par des vrais valeurs, des références réelles, qui elles ne trompent pas… à défaut de loi divines pour les non-croyants, on appelle cela la loi naturelle… Bref, épanouissement dans la juste mesure qu’il s’inscrit dans le cadre tracé et délimité par Dame Nature… mais là est un tout autre problème).
A première vue, vous semblez inattaquable : vous avez l’Etat et la société derrière vous !
Mais un « petit » problème se pose lorsqu’on s’aperçoit que l’Etat est lui-même dans l’erreur, ou la gabegie et licence des mœurs et idées érigées en « maximes universelles », signes que notre société est, avant d’être une société tolérante, une société dépréssive (la tolérance provoquant la dépression ? ou bien la dépression amenant la tolérance ? difficile à voir). Avec cette crise morale qui atteint les structures psychiques des individus et leur capacité à se référer à un système de valeurs qui les dépasse (on préfère prendre celui de notre sexe… c’est plus « jouissif ». Parlez-moi de votre morale, je vous dirais dans quelle merde vous êtes…

Bref, notre société part en sucette, elle est dépressive (voir suicide, divorces, dépressions.. en augmentation), à un point tel qu’elle s’est rendue complice de la prévalence sociale de l’homosexualité. Favorisant ainsi l’immaturité et cultivant un individualisme exacerbé induisant les individus à déconsidérer le sens du lien social et à ne plus savoir ce qui fait « loi » dans la vie humaine.
« La vertu de l’indifférence est bien la tolérance : tolérance à demeurer dans la confusion, puisqu’on ne sait pas faire les différence qui s’imposent, et en particulier, dans le domaine de la sexualité dont on réduit la dimension sociale à la seule expérience individuelle. Or ce qui apparemment satisfaisant pour un individu n’est pas nécessairement bénéfique et admissible socialement ».

Ne pensez-vous pas que la société est criminelle, voir même qu’elle se fait elle-même le sujet et l’objet d’une autolyse, à partir du moment ou elle érige l’homosexualité en un modèle social et l’inscrit dans le droit ? Processus criminel car elle se ferme ainsi à son avenir en profitant du présent, de jouir notre capital « plaisir-jouissance » ( couple homo. mais je ne réduis pas ces relations uniquement à des rapports sexuels, j’englobe aussi les rapports sentimentaux, sensuels… autres que charnels)… on en profite en tant qu’on veut et qu’on peut… mais de l’avenir, on s’en désintéresse… faire des enfants, on peut pas , alors on les adopte ! Etendez cela comme une pratique normale, courante, et l’on aura des milliers d’enfants ayant deux papas ou deux mamans… (pourquoi, normalement, a-t-on un père et une mère ? et non pas deux papas ?). Et on se trouvera dans une société avec une absence de référence familiale (PROUVEZ MOI QUE DES ENFANTS AYANT DES PARENTS HOMOS SOIENT DES ENFANTS COMME TOUT LE MONDE !! Désolé, mais on n’a besoin de l’amour d’un père et d’une mère..), si encore il en reste une… les homos se servant dans les enfants « en surnombre » des hétéros…

L’homosexualité conçue en ce sens est la négation de la société qui à vocation à rester ouverte à la différence (hétérosexualité et au développement : c’est à ces conditions qu’elle peut mobiliser différemment la tendance homo. des individus, la transformer et la SUBLIMER, en faire un lieu de cohésion sociale.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:52:15
Merci Aquinate pour ce long discours très interessant... Maintenant, PROUVE MOI QUE DES ENFANTS AYANT DES PARENTS HOMOS NE SONT DES ENFANTS COMME TOUT LE MONDE. C'est beau de dire que les enfants d'homos sont anormaux, mais je te rappelle que rien ne le prouve jusqu'à présent.
De plus, ce que tu ne comprends pas, c'est que quand les homos défilent à la gay pride, ou quand ils demandent des lois pour avoir une égalité totale avec les hétéros, ce n'est pas pour imposer leur mode de vie à tout le monde !! Tu te sens agressés, mais t'inquiète pas, si tu es hétéro, personne ne te demande de devenir homo, on te demande juste de te rendre compte que certaines personnes ont plus de difficultés que toi à vivre leur quotidien. Tu penses que l'Etat est derrière les homos ? Tu parles du PaCS là ? Je te rappelle que les propos homophobes ne sont toujours pas pénalement condamnés : regarde Boutin et d'autres députés qui n'ont pas hésité à défiler avec des slogans genre "les pédés au bucher"... ils sont députés, et ça ne choque personne.
Et arrête de parler de la dépression de notre société, vois la plutôt en évolution. Si pour toi, une société en bonne santé est une société avec seulement de personnes blanches, mariées, avec 3 enfants chacun, papa au travail et maman à la cuisine, c'est pitoyable. La possibilité de divorcer, d'avoir recours à l'avortement ou de s'unir par le PaCS pour les homos représentent des progrès sociaux, non une régression. C'est normal que tout cela te perturbe, tu n'as pas l'air d'être très progressiste dans tes raisonnements, mais ne t'inquiète pas, ce ne sont pas les homos qui sont responsables de "la décadence de notre société" !!
Ah oui, et au lieu de citer à tout bout de champ un seul auteur, auteur qui va forcément dans le sens de tes pensées, essaie de réfléchir un peu par toi même, ou diversifie tes lectures, tu verras qu'il n'existe pas de pensées uniques (ouf...)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
C'était bon? Tu t'es bien masturbé? ...
Tu sais quoi... il se trouve que j'ai commencé à développer de telles réflexions lorsque je ne m'acceptait pas... d'ailleurs ça me rappelle de TRES mauvaises choses... je te laisse deviner, toi qui fais de l'histoire.
Que cherches en étalant tout cela? Ne chercherais-tu pas à te convaincre avant tout? Cela ne cacherait-il pas une homosexualité très enfouie? ... Si c'est cela, je te souhaite bien du courage pour plus tard, et aussi à ton psy.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
Le message précédent, que j'ai posté s'adressait bien sûr à Aquinate, mais parfois certains vont plus vite que d'autres pour répondre

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate, tu es vraiment irrécupérable de mauvaise foi, ou alors totalement inculte. Car si tu ne connais pas ce qu'est une éducation judéo-chrétienne, et si tu ne sais pas quelles conséquences perverses cette éducation a produite sur bon nombre d'enfants ou d'adolescents c'est que tu ne connais rien aux problèmes humains.

D'autre part, il suffit de "relire" le 1er paragraphe de ton mail de : "La tolérance" jusqu'à "procréation." pour être confronté à une dhiarrée verbale incompréhensible...

Quoiqu'il en soit, toute argumentation utilisant la notion "d'anormalité", rejetée tant par les scientifiques que les comités d'éthique, est disqualifiée d'avance...

Ceux qui ne le comprennent pas, ou feignent de ne pas l'entendre, ne représentent que les dinosaures de la pensée et disparaîtront comme tels.

Et, à mon sens, ce qu'ils ne perçoivent pas, c'est qu'en défendant notre différence, nous les défendons eux-mêmes, malgré eux sans doute, car ils pourraient être victimes, un jour, de leur goût (par exemple) pour les femmes noires ou asiatiques...

Lorsque que l'on défend à quelqu'un d'aimer, il n'y a plus de limites. Car si l'on m'interdit d'aimer quelq'un de mon sexe, demain l'on t'interdira d'aimer telle ou telle représentante de l'autre sexe. Demain, Aquinate, quelque Taliban Occidental trouvera que ta copine est trop blonde pour Toi...

Comme je l'ai dit ailleurs, cette intolérance finira par le choix du futur partenaire dès avant la naissance, choix "scientifique" bien entendu, et auquel, toi, tout Aquinate "normal"que tu sois, tu ne pourras rien...

Et ce jour-là, tes descendants, s'il en existe, maudiront les jours où leur ancêtre s'est montré plein de haine et de préjugés contre l'amour, les condamnant pour toujours à ingnorer le bonheur...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Ne commentes plus mes post Chupa, si tu le souhaites, parce que tu ne fais pas un débat sérieux. Dès l'instant où l'on parle d'anormalité, on ne fait plus un débat sérieux...

En quoi es-tu"normal", toi ? Je serais curieux de t'en lire l'explication...

Et je te retourne tes arguments : où donc naissent les homos si ce n'est chez des hétéros ? Selon tes propres critères, et seulement selon les tiens, est-ce une preuve de réussite ? Y-a-t-il lieu d'être si fier des couples "normaux" quand on assiste à diverses choses, telles que :
-violences conjugales
- viols d'enfants,
- maltraitance
- alcoolisme
- abandon...

J'en passe...

Est-ce que la réussite de parents hétéros est toujours si exemplaire que l'on ne puisse pas légitimement s'interroger sur leur capacité, même pas à élever, mais tout simplement à aimer leurs enfants ?

quant à l'éducation, ils sont les premiers à reconnaître qu'ils ne s'en sortent que difficilement...On voit çà à longueur d'émission à la télé.

Pourquoi deux femmes ou deux hommes seraient-ils moins qualifiés que d'autres pour y parvenir ? Feraient-ils plus mal ? Franchement celà me paraît bien difficile...

Mon copain est homo ET père de trois enfants, 22, 20 et 17 ans, lesquels ne sont pas traumatisés et en parlent librement avec nous. L'homosexualité de leur père n'a pas constitué un obstacle à leur éducation. Ils réussissent et sont heureux. Ils communiquent avec nous, autant, sinon plus, que d'autres avec des parents "normaux"...

Et nous ne sommes pas les seuls...

Si tu contestes à des gays ou lesbiennes d'adopter des enfants, tu dois le refuser aussi à des hétéros. Car dans tous les cas, ces enfants adoptés n'ont plus de mère...
Ils ont simplement deux parents dont l'une est une femme.

Qui te dit par ailleurs qu'un enfant élevé par deux hommes n'aura aucune référence féminine dans son entourage immédiat ? Qui te dis, même, que sa mère naturelle sera absente ?

C'est un amalgame simpliste que tu pratiques, parce que celà t'arrange...

Tu comprendras pour quoi à des exposés idiots, je fais des réponses idiotes...

Si, réellement, tu veux un débat intelligent, arrêtes de nous parler de la normalité, et de Dieu, je suis croyant tout autant qu'un autre et tu n'as pas le monopole de la foi, et exposes tes objections une à une, en âme et conscience.

Dès cet instant chacun pourra te répondre de la même façon. Et, dès lors, tu sais bien qu'il n'existe pas de problèmes, seulement des solutions.

Jusqu'à présent tu n'as pas fait la preuve de ta volonté d'être créatif dans tes posts. Il y avait de quoi en douter.

Pourtant, je ne dis pas, à priori, que tu ne peux pas aborder ce sujet autrement que par la vindicte. J'attends juste d'en être convaincu par tes arguments...Et dans ce cas nous serons deux pour parler sérieusement et humainement.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par califa3 le 20/08/2004 07:52:15
de toute façon je ne m'inquiète pas, si on existe c'est bien grâce à l'heterosexualité... et ça fait longtemps que ça dure... ils peuvent essayer de chercher toute leur vie des excuses bidon pour justifier l'homosexualité, ils seront toujours le resultat d'une relation hetero... ç'est énérvant pour certains même si ça leur deplaît. ciao

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Chupa, c'est encore un parti pris...

Je ne connais pas d'homo qui refuse l'hétérosexualité, personne ne s'est exprimé ainsi sur ce forum...

Et comme l'a dit VeRte par ailleurs, la société est loin, mondialement, d'être en danger de pénuries d'enfants ! loin de là !

Nous avons déjà plutôt à souffrir d'un manque de régualtion des naissance qui compromet la pérénité de la vie (humaine) sur cette planète.

Les bataillons de l'homosexualité concernet au plus 10% des individus, dont beaucoup d'entre eux ont été mariés et ont eu des enfants.

Il n'y a pas vraiment de quoi s'inquiter en ce qui concerne la procréation.

Tu peux dormir tranquille...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:15
Oui chupala, rassure toi, personne ne souhaite voir les hétéro dispraitre

(faut rassurer chupala qui est en pleine psychose, c'est d'ailleurs une constante chez les homophobes....)

En fait, c'est interessant de comprendre les causes de l'homophobie, comprendre d'ou ca viens, pourquoi ces gens sont comme ca... etc...

Ce qui rassure sur la nature humaine, c'est de voir qu'aujourd'hui (comme jadis au temps de la reconnaissance des personnes noirs) ce ne sont plus les seuls homos qui manifestent pour leurs droits (notamment lors des gay pride.. et ce, meme si les médias ne montre encore que les partis carnaval et provocatrice de ces gay-prides...)
Lesbiennes, Gay, Bi, Trans et Hétéros sont désormais unis dans la lutte pour la reconnaissance et l'application des droits de l'homme.

Perso, je pense que dans les 10-15 ans, on verra ajouter a la loi anti-rasciste, les luttes contre l'homophobie, la lesbophobie et la Transphobie (les verts ont d'ailleurs proposer recement un projet de loi en ce sens :
http://lgbth.online.fr/politique/actions/projet_lesverts.html
... quand ils seront au pouvoir, on peut logiquement penser qu'ils appliqueront leur projet) et le sexisme (aujourd'hui, la lutte contre l'homophobie n'est inscrite dans les textes que lorsqu'elle a lieu au travail, ou est une cause aggravante en cas de delit), l'adoption par des celibataires sera effective (la loi sera enfin respecté : aujourd'hui, la loi le permet mais le lobby homophobe a encore beaucoup de pouvoir...), l'adoption par des couples de meme sexe sera egalement normal et legale (comme dans tant de pays de l'Union Européenne), et les familles homoparentales seront enfin reconnus (ne serais ce que dans l'interet des enfants, qui aujourd'hui encore, ne vois que l'un de leur parent reconnu par la loi !)

Donc voila, malgres les delire de quelque personnes haineuses, les choses vont bouger comme elle l'ont fait quasiment partout dans l'Union...

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:52:15
merde, je viens de me rendre compte que j'étais homo alors que j'ai un père et une mère... J'ai donc bien un référent mâle et un référent femelle, histoire d'employer des mots biologiques, et je suis 100% pédé... La théorie sur la nécessité d'un référent homme et femme pour avoir une construction psychologique "normale" serait-elle donc une énorme connerie ?
Il ne faut pas forcer la nature ? Pourquoi est-ce que tout le monde se vaccinne alors ? Pourquoi est-ce que l'espérance de vie augmente constamment ? Si je suis malade, je devrais me laisser mourir, histoire de ne pas aller contre la nature...
"Ne doit-on pas faire tout notre possible pour lutter contre cette réalité, qui pour autant qu'elle soit réelle, n'est pas bonne" : merci Aquinate, Hitler y a pensé avant toi... et là, tu vas te sentir blessé, me dire que de toute façon, dès que tu avances un argument on te traite d'homophobe... mais faut assumer mon grand, t'as des pensées extrémistes alors acceptes qu'on te le dise.
Je vais pas me péter le cerveau à reprendre tout les arguments bidons écrits en réaction à cet article, mais je voulais juste dire à ceux qui ont peur de s'assumer (et en lisant certains commentaires, je ne peux que le comprendre), sachez que la plupart des gens qui ont la haine contre certaines minorités n'ont pas le courage de l'exprimer publiquement (merci Internet, vous pouvez vous soulager anonymement), et de toute façon... on les emmerde !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:15
Pour chupala :
faut apprendre à discuter avec des arguments

effectivement.... lol... essaye d'appliquer cette phrase a tes messages, ca evitera qu'on perdent notre temps ici...

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Chupala,

Rassures-toi quant à notre intégration.

Pour deux serveurs de bars que l'on va te montrer à la Télé, ton unique référence sans doute, je compte dans mon entourage beaucoup de cadres et de chefs d'entreprise, des décideurs qui réussissent et n'ont pas vraiment besoin de ta fausse commisération.

C'est peut-être avec l'un d'eux que tu devras demain passer un entretien...

Quant aux pleurnicheries, tu traduis mes messages comme tu veux, mais en réalité je n'interviens sur ce forum, entre autres, pour ne pas laisser le champ libre à des extrêmistes.

En ce qui me concerne, je n'ai rien à prouver à personne, et moins encore à toi par voie de conséquence...

Je vis ma vie heureux, avec le garçon que j'aime, après avoir été marié 2 fois 7 années, ce qui t'indiquera que sur le mariage j'ai aussi une certaine expérience.

Quand tu en auras autant, on en reparlera.

Si jamais tu trouves une nana aussi butée que toi, vous pourrez former un couple et avoir des enfants. Et comme je ne désespère pas de l'humanité, que je connais la vie et que je sais combien elle s'ingénie à déjouer tous nos plans, je sais qu'il y a une chance sur 10 pour que ton fils ou ta fille soit homosexuel (le), pour que ta femme te trompe lorsqu'elle aura bien pris la mesure de ton sectarisme, pour que ton entourage adopte d'autres options politiques et sociologiques que les tiennes, et que tous finissent par t'éviter comme la peste tellement tu seras lourd et chiant.

Tes enfants y compris, ce seront les premiers à ne plus te considérer comme crédible.

Tes collègues t'ignoreront si tu défends de telles théories, parce que les adultes ont envie de tout sauf de s'enquiquiner au boulot avec des dogmatiques qui vont leur gâcher les quelques minutes de détente qui existent. Chacun a assez de problèmes à résoudre dans son job (pour avant-hier, bien entendu) et dans sa vie (avant demain, bien-sûr) pour ne pas se prendre la tête avec des raisonnements inutiles, avec les phantasmes de ceux qui prétendent encore changer le monde, alors que l'état d'adulte consiste précisément à cesser de se battre contre les Moulins et à se confronter à la réalité dans tous les domaines...

Le plus vraissemblable, c'est que la vie te changera sans même que tu t'en rendes compte.

Une vie se juge à la fin, pas au début, et la tienne est encore à créer...Tu pars mal, mais après tout, on a vu pire...

Je ne te parle pas de la maladie , des décès d'êtres chers, des accidents où l'on perd ses proches, je ne souhaite pas que celà t'arrive, mais l'on ne passe pas impunément à côté de tout, et une part de ces peines t'adviendra aussi.

Si jamais tu y songes plus tard, tu te diras que ces débats sont loin et que celà n'avait pas l'importance que tu y accordes aujourd'hui... comme beaucoup d'adultes, tu te diras peut-être, parfois en riant de tant d'énergie gaspillée : qu'est-ce que j'étais c...! Et rassures-toi encore, tu ne seras pas le seul.

Les théories, les principes, le bien et le mal, tout çà c'est bien gentil, mais la vie ne mange pas de ce pain-là, ou si peu. La vie est un long fleuve tranquille (du moins pour elle) où nous sommes ballotés comme des fêtus de paille, et la vie coule où sa pente l'entraîne, quels que soient nos avis du "roseau pensant" ...

Continues donc de te battre contre les Moulins, Quijotte, jusqu'au crépuscule si tu en as envie, et ne reproches pas aux autres de passer leur chemin, il ont bien d'autres découvertes à faire avant l'aube prochaine...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
Miguelito, d'après tout ce que j'ai pu lire de tes commentaires, deux phrases peut résumer ta façon de penser :
"L'homme est à lui-même son propre critère de vérité, de façon de penser et de vivre. Tout ce qui vient de l'homme, tout ce qui lui arrive, à partir du moment ou cela lui arrive, est une chose pas forcément mauvaise... d'ou l'acceptation de l'homosexualité notamment"

Si je me trompes, fais-moi signe!

MAis si ce n'est pas le cas, c'est bien le signe que, tout comme à pu le faire Nietzche, tu fait de l'homme animal et du surhomme une sythèse divine, tu créé ton propre Dieu... Toi.

Quelque petits points de réflexion pour ta journée...

La morale s'enracine dans l'évidence intellectuelle, calquée elle-même sur l'ordre éternel. Ses fondements défient toute contestatoin basée sur des aberrations contingentes (cf. l'homosexualité notamment).
"La règle prochaine des actions volontaires est la raison humaine;: leur règle suprême est la loi éternele.. Tout aacte volontaire est donc mauvais dans la mesure où il s'écarte de l'ordre de la raison et de la loi éternelle, et tout acte bon est conforme à la loi éternelle" (Saitn Thomas d'Aquin).

Mais tu sembles ignorer et nier l'existence des lois éternelles, et de l'Ordre de la nature... Si c'est le cas, moi "l'Aquinate inculte" comme tu dis, je te répondrais par mail...


***"Il y a des lois en France, et leurs propos discriminatoires sont à la limite
du pénalisable..."*** ==> Désolé, mais je ne suis pas obligé d'obéir et de reconnaître toutes les lois en vigeur en France, à partir du moment où celles-ci sont en contradiction flagrante avec les lois naturelles (cf. avortement notamment)... Mais, à plus proprement parler, concernant les lois sur les propos discriminatoires, j'affirmerais, comme Jesss FFF, que s'il en aient qui soient passibles de cette loi, c'est bien vous, avec tout les propos critiquant l'hétérosexualité... Quand à notre "liberté d'expression" que vous nous laissez, je te laisse à ta bonne foi pour nous dire qu'elle est bien plus que limité... Dès qu'on émets des sujetions allant à l'encontre de votre homophilie, directement nous voyons-nous affligé d'homophobie... Tiens des ciseaux, pour coupez tes oeillères

***"Entre nous leurs propos "hétéroïques" (parce qu'ils se croient malins en plus), sont malheureusement la PIRE illustration de ce qu'une certaine culture hétéro-judéo-chrétio-fascisto-raciste peut produire de pourri"***
==> Je ne sais plus qui a écrit ça, mais en tout qu'il assume ses propos, et qu'il explique ici et maintenant comment il a pu affirmer (ou plutôt éructer, baver) cela! Je veux bien que l'on critique ainsi des institutions et religions qui ne sont pas les siennes (vous faites preuve de tolérance la auss, ca fait peur!! Vous n'êtes que des parangons de tartuffes!), mais à partir du moment ou ce ne sotn pas de simples phrases balancées en l'air, mais basées sur des arguements et des éléments réels.
Parce que l'amalgame hétérosexualité, chrétiens, fascistes, raciste est entré dans mon top 10 des plus grosses conneries que j'ai pu entendre de ma vie.
Déjà pour ta gouverne, le fascisme est athée (donc y a un des deux mots que tu dois enlever).
Ensuite, en quoi le christianisme est-il raciste ? J'attends ta réponse.
La culture hétéro est créatrice de pourriture ?? Certes, à partir du moment ou l'homme n'est pas parfait et qu'il ne peut exister de société idéale, parfaite... Mais aux dernières nouvelles, c'est par l'hétérosexualité et non l'homosexualité que les hommes ont pu exister, les sociétés se formées.. Tu critiques notre culture, mais la tienne tu ne peux le faire, car il impossible pour elle d'être créatrice de Vie par elle-même et constituante d'une société.
Et puis zut quoi, tu as 15 ans ou un peu plus, mais tu n'es qu'un ignorant aveugle... Tu critiques la culture chrétienne... Mais excuse moi de te l'apprendre, votre société et civilisation athée et droits de l'hommiste n'a que 200 ans d'existence.. la civilisation chrétienne à durée 18 siècles... et elle regnera de nouveau avant la fin des temps (cf. "Pour qu'il règne" de Jean Ousset.. Editions DMM. C'est un gros bouquin, mais si tu aimes lire, ca te plaira je penses)

J'attends donc vivement ton explicatoin concernant ton association entre tout ces éléments... Un refus de ta part ne dénigreras que toi et tes propos. A bon entendeur salut!


"Tu te sens persécuté, comme la plupart des homos d'ailleurs, persécuté par les gens ki ne sont pas d'accord avec toi, mais bon comme on dit y'a que la vérité qui blesse!"

==> d'accord avec toi Jess F. Tandis que c'est toi qui le "coupable" (toute proportion gardée... je dirais fautif) dans l'affaire, tu prends la position de victime ! Tu veux faire accepter à tous ta différence (qui n'a pas lieu d'être acceptée.. tolérée oki, mais non acceptée et érigée en tant que différence normale.. là encore je parle peut etre que tu ne connais pas.. je parle du principe du moindre mal, mais c de la philo alors bon), comme le gibier à l'halali, tu invoques notre pitié et ta faiblesse, presentant ta différence comme une difficulté déja bien ardue à supporter sans qu'il faille pour autant recevoir les critiques ou avis divergeants des autres.

***"Aquinate, tu es vraiment irrécupérable de mauvaise foi, ou alors totalement inculte"*** ==> De mauvaise foi ! Je n'ai aucun intéret a etre sur ce site, et donc aucun intéret à mentir ou a me cacher quelque chose... Je serai vexé dans mon amour propre et mon orgueil, je fermerai ma gueule à toutes vos réponses, mais comme ce n'est pas le cas, je l'ouvre encore (pas comme certains qui balancent des propos et lorsqu'on leur demande des explications, ne savetn que faire la taupe).
Que je sois totalement inculte ? La belle affaire ! Non, je ne suis pas cultivée, mais juste une personne qui se cultive... Tandis que d'autre se disent cultivées sans pour autant chercher à s'instruire... Basant leur culture sur leur propre conscience, leur propre intelligence.. "Mais la conscience n'est pas la lumière, seulement l'oeil qui reçoit la lumière" (Paul VI). Ceci t'expliqura peut etre pourquoi je me sers de bouquins dans mon cheminement intellectuel; et oui je reconnais la primauté de certaines intelligences sur la mienne, et je leur remercie de faire partager leur savoir... Je ne bases pas toute ma connaissance sur moi-même ou sur ce que peuvent recracher les émissions de télé dont tu sembles si friands par ailleurs).


cypher22 ***"C'est beau de dire que les enfants d'homos sont anormaux"*** Ce ne sont pas les enfants ki sont anormaux, ce sont leurs conditions de vie, et leurs
"parents", leurs moeurs etc. ==> Exact Jess FF.

Il ne faut pas juger d'une valeur, d'une institution a ses défauts ou manquements, sur les masques que veulent bien prendre ce qui sont sensées representées de telles valeurs et institutions.. Non, il faut juger et comparer sur leur valeur intrinsèque.

Parce que des mariages échouent, le mariage est forcement un echec ? Parce que des enfants échouent en classe, l'école n'est pas nécessaire ? Par ce que des prêtres sont des pécheurs, la pretrise est une hypocrisie???
A partir du moment ou elles prennent un masque, qu'elles constituent une déformation de ce qu'elles veulent bien représenter, elles ne peuvent plus etre comparés à ces dites valeurs... Celles-ci resteront immuablement bonnes en soi... Il en est de même pour l'hétérosexualité, malgré tout les divorces, malgré tout les alcolos, malgré tout les viols....

Je n'ai pas le temps d'écrire plus, mais je prendrais un plaisir à le faire...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
Mon très cher Aquinate, pourquoi as-tu effacé un premier message posté ce matin, pour le remplacer par celui qui précède??? Tss tss tss... c'est pas sérieux ça, allez pour te pardonner je laisse les lecteurs du forum en profiter comme moi j'en ai profité...

-------------------------------------------------------------
----------------------- --------------------------------------

"Les théories, les principes, le bien et le mal, tout çà c'est bien gentil, mais la vie ne mange pas de ce pain-là, ou si peu. La vie est un long fleuve tranquille (du moins pour elle) où nous sommes ballotés comme des fêtus de paille, et la vie coule où sa pente l'entraîne, quels que soient nos avis du
"roseau pensant" ..."

==> !!! Jamais vu tant de bêtises en si peu de phrases ! Que tu sois de mauvaise fois, envieux, ironique ok... mais que tu sois aveugle à ce point, refuser de constater qu'il existe des théories, des principes, et oui, le bien et le mal... le tout formant une morale, une Loi.... une conduite de vie... Mais toi, c'est sur, tu t'es cru obligé de refuser et nier tout cela à partir du moment ou tu as fait de ton plaisir seul la règle de ta vie.
Au lieu d'aller à la Gay Pride, de défendre les homos et critiquer ainsi ceux qui "osent" (les salauds!! ils ont pas le droit merde!!) parler contre l'homosexualité!, et bien fait un peu de philo, plonge toi dans le sens de la Vie, mais je t'en pries, débarassée de tes préjugés, de tes pulsions faisant érigeant tes envies comme des droits, de ta volonté ne voulant chercher que ce qu'elle veut bien trouver... Amuses toi, prends ton pied, nies la vie... A ta mort, quelqu'un sera te montrer que tu aurais du prendre la vie un peu plus au sérieux, mais il sera trop tard.

Pour commencer à ton "éducation" voici des sites... je t'assures, on peut penser différement que ce que les mass médias veulent bien nous faire avaler!! Si si, y a une morale ! Si si, le bien est à pratiquer et le mal à éviter! Si si, être intelligent, c'est possible!!
http://perso.wanadoo.fr/thomiste/index.htm
http://www.tradere.org/biblio/thomas/thomas. htm

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
Qu'est-ce que penser par soi-même ?

« Les Lumières se définissent comme la sortie de l'homme hors de l'état de minorité, où il se maintient par sa propre faute. La minorité est l'incapacité de se servir de son entendement sans être dirigé par un autre. Elle est due à notre propre faute quand elle résulte non pas d'un manque d'entendement, mais d'un manque de résolution et de courage pour s'en servir sans être dirigé par un autre. Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières.
La paresse et la lâcheté sont les causes qui expliquent qu'un si grand nombre d'hommes, alors que la nature les a affranchis depuis longtemps de toute direction étrangère, restent cependant volontiers, leur vie durant, mineurs ; et qu'il soit si facile à d'autres de se poser comme leurs tuteurs. Il est si commode d'être mineur. Si j'ai un livre qui me tient lieu d'entendement, un directeur qui me tient lieu de conscience, un médecin qui juge de mon régime à ma place, etc., je n'ai pas besoin de me fatiguer moi-même. Je ne suis pas obligé de penser, pourvu que je puisse payer ; d'autres se chargeront pour moi de cette besogne fastidieuse. Que la plupart des hommes finissent par considérer le pas qui conduit à la majorité, et qui est en soi pénible, également comme très dangereux, c'est ce à quoi ne manquent pas de s'employer ces tuteurs qui, par bonté, ont assumé la tâche de veiller sur eux. Après avoir rendu tout d'abord stupide leur bétail domestique, et soigneusement pris garde que ces paisibles créatures ne puissent oser faire le moindre pas hors du parc où ils sont enfermés, ils leur montrent ensuite le danger qu'il y aurait de marcher tout seul. Or ce danger n'est sans doute pas si grand que cela, étant donné que quelques chutes finiraient bien par leur apprendre à marcher. »

KANT

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Je refuse de souscrire au Bien et au Mal et à l'utilisation que l'on en fait, à tous les niveaux, moraux et politiques.

Pour moi, ces notions ne sont pas dissociables des crimes auxquelles elles ont servi de justifications depuis longtemps, les dernières guerres du 20 ème siècle et la 1ère du 21 ème en étant une illustration suffisamment frappante.

Je m'abstiendrai donc de juger un comportement humain en fonction de ces critères subjectifs.

En revanche, il existe des lois et des textes que je respecte, non par peur du gendarme mais par conviction du bien-fondé de ceux-çi.

Je ne tue pas, je ne vole pas, je ne mens pas, je ne trompe pas, en fonction de ces textes bien sûr, mais aussi, et surtout, parce que celà correspond à mon éthique personnelle de vie.

Celà étant, je ne cherche pas à l'imposer à quiconque.

Ce qui fait un point de désaccord entre nous, c'est la question de la normalité, qu'elle soit considérée du point de vue "génétique", moral, ou individuelle.

Comme l'on a pu dire "liberté que de crimes on commet en ton nom !", la notion de normalité déborde toutes les autres et s'applique autant à la race que la religion a servi d'alibi à trop d'actions contre l'humain.

Il est trop facile de dire qu'il n'est pas normal d'adopter une autre religion que celle défine par un Etat, qu'il n'est pas normal qu'un noir épouse une blanche, qu'il n'est pas normal de maintenir en vie des enfants handicapés, qu'il n'est pas normal qu'une fille se marie sans le consentement de ses parents et des autorités, etc, etc...

La liste est longue des interdits que l'on peut faire découler de cette notion de normalité : c'est pourquoi je la réfute, non seulement quand elle est écrite en toutes lettres, comme Chupala l'a fait, mais, aussi, quand elle est induite par la logique interne à un raisonnement.

Si l'on regarde, en outre, tous les modes de reproduction sexuée, ou non, inventés par la Vie, on s'aperçoit que l'évolution a fait flèche de tout bois, et que la parténogénèse existe comme les hermaphrodites (escargots) qui sont à la fois mâles et femelles.

La Nature, comme vous dites, n'a donc pas tranché pour un mode de reproduction unique, et le nôtre est le fruit du hasard (et nous ne sommes pas au sommet de l'évolution comme il arrangerait certains de le croire).

Mais dans le débat que nous avons, il n'est pas question de reproduction !

L'article de Fabien n'en fait pas le sujet.

La question est celle d'un itinéraire personnel et d'une quête de soi, à travers la sexualité, mais pas seulement à mon avis.

Cette quête là, c'est la vôtre aussi. A travers l'hétérosexualité.

Dès lors, tourner cette quête en dérision parce qu'elle est homosexuelle (et au nom de la normalité me paraît discriminatoire et injuste.

Pourquoi des hétéros auraient-ils seuls le droit de rechercher le bonheur et d'être respectés dans cette recherche ?

Pourquoi faudrait-il complexer telle ou telle partie de la population à raison, non pas de ses choix, mais de son orientation sexuelle ?

C'est une lecture manichéènne des individus, que je réfute, même si ce n'est pas celle de la majorité.

Pour autant, je ne baisse pas les bras, je considère que je ne peux pas laisser exposer ce type de point de vue sans réagir, comme j'ai défilé à la menace de guerre en Irak, comme j'ai défilé le 1er mai 2001, lorsque qu'un danger fasciste nous guettait...

Je ne dis pas que vous êtes fondamentalement fachos, mais il se peut que vous n'ayez pas perçu la dimension réactionnaire de ce qui vous semble n'être qu'un avis parmi d'autres...

Vous faîtes de la discrimination comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, sans le savoir...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate, effectivement, si toutes les références que tu cites proviennent de personnes qui critiquent l'homosexualité, tu ne fais pas avancer le débat. Tu dis que tu te cultives, mais essaies également de t'ouvrir à d'autres auteurs qui te feront réfléchir au lieu d'absorber et de recracher bêtement des citations qui valident tout ce que tu dis. Se cultiver, c'est aussi regarder d'autres points de vue et essayer de les comprendre, et non pas de rester fermement sur ses positions (les fameuses oeuillères qui t'empêchent de voir autour de toi).
De plus, on sait bien que les homos (les mecs en tout cas) ne peuvent donner la vie comme ça (mais les lesbiennes si, une part de tes arguments viennent de s'écrouler... vite vite, regarde ce que dis St Nicolas de Trifouillis les Patés sur l'insémination chez les lesbiennes). Le but, c'est de te faire comprendre qu'il vaut peut-être mieux qu'un enfant soit élevé dans une famille d'accueil, même homoparentale, plutôt que d'être trimballé de foyer en foyer, et de n'avoir pour le coup, aucun repère ni masculin, ni féminin, sans amour.
Quant à tes références religieuses, perso, je n'ai rien contre la croyance, mais je trouve tellement dommage qu'il faille un intermédiaire entre Dieu et toi, genre le Pape qui te dise ce que tu dois penser("aime ton prochain", mais pas les homos, pas les prostitués, pas les drogués... "aime les gens fréquentable", merci Jean Paul!). Tu veux te cultiver ? Alors regarde ce que dis Nietzsche sur les religions. La religion est tellement rassurante que c'est clair qu'elle sera toujours hyper importante dans toute société, mais est-ce une raison pour s'y asservir bêtement ?
Et puis un dernier petit truc, c'est bizarre de dire que les conditions de vie des homos en couple et leurs moeurs sont anormales, puisque tu ne connais absolument rien à ce domaine. Non non, les homos ne font pas tout le temps la fête, ils ne passent pas leur vie à aller de mecs en mecs... Y en a même qui s'aiment, qui ont un travail, et certains sont même... chrétiens, incroyable non ?!
Ce qui ressort surtout de ton discours, c'est un hermétisme total à ce qui se passe autour de toi, une crispation qui souligne une peur flagrante de la différence, des choses qui remettent en cause tout ce que tu as pu acquérir dans ton éducation ou tes bouquins. C'est normal que tu soies un peu perturbés, mais si tu t'ouvres, tu verras que notre société n'est pas aussi décadente que ça. Courage !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Mon Cher Jules (oups! Juls, pardon),

tu trouveras çi-après le message que notre contradicteur Aquinate m' a posté direct, de peur de se dévoiler sans doute.

Il est clair, pour autant que nous soyons encore nombreux sur ce forum, que nous avons a fait à quelque porte-parole d'une congrégation mystique, élève de Torquemada, je présume.

Je crains que, face à ces inquisiteurs, cet échange ne puisse connaître de fin raisonnable, puisque nous ne sommes pas en présence d'humains qui souhaitent débattre librement, mais de fanatiques, façon Talibans, qui souhaitent imposer leur vues comme une LOI UNIVERSELLE.

Je t'avoue que le week-end commence maintenant, et que je me passerai de leur ennuyeuse compagnie jusqu'à lundi, en espérant que l'humidité froide de leur retraite leur sera profitable...Ne parlons plus d'humanisme, ils n'en sont plus là.

Bien à toi.


"Quelque petits points de réflexion pour ta journée...

La morale s'enracine dans l'évidence intellectuelle, calquée elle-même sur l'ordre éternel. Ses fondements défient toute contestatoin basée sur des aberrations contingentes (cf. l'homosexualité notamment).
"La règle prochaine des actions volontaires est la raison humaine;: leur règle suprême est la loi éternele.. Tout aacte volontaire est donc mauvais dans la mesure où il s'écarte de l'ordre de la raison et de la loi éternelle, et tout acte bon est conforme à la loi éternelle" (Saitn Thomas d'Aquin).

Mais tu sembles ignorer et nier l'existence des lois éternelles, et de l'Ordre de la nature... Si c'est le cas, moi "l'Aquinate inculte" comme tu dis, je te répondrais par mail...


***"Il y a des lois en France, et leurs propos discriminatoires sont à la limite
du pénalisable..."*** ==> Désolé, mais je ne suis pas obligé d'obéir et de reconnaître toutes les lois en vigeur en France, à partir du moment où celles-ci sont en contradiction flagrante avec les lois naturelles (cf. avortement notamment)... Mais, à plus proprement parler, concernant les lois sur les propos discriminatoires, j'affirmerais, comme Jesss FFF, que s'il en aient qui soient passibles de cette loi, c'est bien vous, avec tout les propos critiquant l'hétérosexualité... Quand à notre "liberté d'expression" que vous nous laissez, je te laisse à ta bonne foi pour nous dire qu'elle est bien plus que limité... Dès qu'on émets des sujetions allant à l'encontre de votre homophilie, directement nous voyons-nous affligé d'homophobie... Tiens des ciseaux, pour coupez tes oeillères

***"Entre nous leurs propos "hétéroïques" (parce qu'ils se croient malins en plus), sont malheureusement la PIRE illustration de ce qu'une certaine culture hétéro-judéo-chrétio-fascisto-raciste peut produire de pourri"***
==> Je ne sais plus qui a écrit ça, mais en tout qu'il assume ses propos, et qu'il explique ici et maintenant comment il a pu affirmer (ou plutôt éructer, baver) cela! Je veux bien que l'on critique ainsi des institutions et religions qui ne sont pas les siennes (vous faites preuve de tolérance la auss, ca fait peur!! Vous n'êtes que des parangons de tartuffes!), mais à partir du moment ou ce ne sotn pas de simples phrases balancées en l'air, mais basées sur des arguements et des éléments réels.
Parce que l'amalgame hétérosexualité, chrétiens, fascistes, raciste est entré dans mon top 10 des plus grosses conneries que j'ai pu entendre de ma vie.
Déjà pour ta gouverne, le fascisme est athée (donc y a un des deux mots que tu dois enlever).
Ensuite, en quoi le christianisme est-il raciste ? J'attends ta réponse.
La culture hétéro est créatrice de pourriture ?? Certes, à partir du moment ou l'homme n'est pas parfait et qu'il ne peut exister de société idéale, parfaite... Mais aux dernières nouvelles, c'est par l'hétérosexualité et non l'homosexualité que les hommes ont pu exister, les sociétés se formées.. Tu critiques notre culture, mais la tienne tu ne peux le faire, car il impossible pour elle d'être créatrice de Vie par elle-même et constituante d'une société.
Et puis zut quoi, tu as 15 ans ou un peu plus, mais tu n'es qu'un ignorant aveugle... Tu critiques la culture chrétienne... Mais excuse moi de te l'apprendre, votre société et civilisation athée et droits de l'hommiste n'a que 200 ans d'existence.. la civilisation chrétienne à durée 18 siècles... et elle regnera de nouveau avant la fin des temps (cf. "Pour qu'il règne" de Jean Ousset.. Editions DMM. C'est un gros bouquin, mais si tu aimes lire, ca te plaira je penses)

J'attends donc vivement ton explicatoin concernant ton association entre tout ces éléments... Un refus de ta part ne dénigreras que toi et tes propos. A bon entendeur salut!


"Tu te sens persécuté, comme la plupart des homos d'ailleurs, persécuté par les gens ki ne sont pas d'accord avec toi, mais bon comme on dit y'a que la vérité qui blesse!"

==> d'accord avec toi Jess F. Tandis que c'est toi qui le "coupable" (toute proportion gardée... je dirais fautif) dans l'affaire, tu prends la position de victime ! Tu veux faire accepter à tous ta différence (qui n'a pas lieu d'être acceptée.. tolérée oki, mais non acceptée et érigée en tant que différence normale.. là encore je parle peut etre que tu ne connais pas.. je parle du principe du moindre mal, mais c de la philo alors bon), comme le gibier à l'halali, tu invoques notre pitié et ta faiblesse, presentant ta différence comme une difficulté déja bien ardue à supporter sans qu'il faille pour autant recevoir les critiques ou avis divergeants des autres.

***"Aquinate, tu es vraiment irrécupérable de mauvaise foi, ou alors totalement inculte"*** ==> De mauvaise foi ! Je n'ai aucun intéret a etre sur ce site, et donc aucun intéret à mentir ou a me cacher quelque chose... Je serai vexé dans mon amour propre et mon orgueil, je fermerai ma gueule à toutes vos réponses, mais comme ce n'est pas le cas, je l'ouvre encore (pas comme certains qui balancent des propos et lorsqu'on leur demande des explications, ne savetn que faire la taupe).
Que je sois totalement inculte ? La belle affaire ! Non, je ne suis pas cultivée, mais juste une personne qui se cultive... Tandis que d'autre se disent cultivées sans pour autant chercher à s'instruire... Basant leur culture sur leur propre conscience, leur propre intelligence.. "Mais la conscience n'est pas la lumière, seulement l'oeil qui reçoit la lumière" (Paul VI). Ceci t'expliqura peut etre pourquoi je me sers de bouquins dans mon cheminement intellectuel; et oui je reconnais la primauté de certaines intelligences sur la mienne, et je leur remercie de faire partager leur savoir... Je ne bases pas toute ma connaissance sur moi-même ou sur ce que peuvent recracher les émissions de télé dont tu sembles si friands par ailleurs).


cypher22 ***"C'est beau de dire que les enfants d'homos sont anormaux"*** Ce ne sont pas les enfants ki sont anormaux, ce sont leurs conditions de vie, et leurs
"parents", leurs moeurs etc. ==> Exact Jess FF.

Il ne faut pas juger d'une valeur, d'une institution a ses défauts ou manquements, sur les masques que veulent bien prendre ce qui sont sensées representées de telles valeurs et institutions.. Non, il faut juger et comparer sur leur valeur intrinsèque.

Parce que des mariages échouent, le mariage est forcement un echec ? Parce que des enfants échouent en classe, l'école n'est pas nécessaire ? Par ce que des prêtres sont des pécheurs, la pretrise est une hypocrisie???
A partir du moment ou elles prennent un masque, qu'elles constituent une déformation de ce qu'elles veulent bien représenter, elles ne peuvent plus etre comparés à ces dites valeurs... Celles-ci resteront immuablement bonnes en soi... Il en est de même pour l'hétérosexualité, malgré tout les divorces, malgré tout les alcolos, malgré tout les viols....

Je n'ai pas le temps d'écrire plus, mais je prendrais un plaisir à le faire..."


Juls, excuses-moi, mais j'ai oublié de te dire de prendre 2 aspros avant cette ...lecture.

Sorry.
-----------------------------------------------------------------------

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
Juls

J'ai du faire une fausse manipulation ce matin. Je ne savais même pas qu'il était possible d'effacer un commentaire....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
Miguelito, je n'impose pas mes vues comme une Loi universelle, mais je l'expose.. Arrete de te sentir agressée stp.

Cependant merci pout ton commentaire précédent, j'y répondrais ce soir.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate,

avant mon départ du bureau, jusqu'à lundi, je reprendrai l'examen de nos différents en mon âme et conscience, durant cette fin de semaine, et j'en posterai la teneur en début de semaine.

salut à tous

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:15
Je lirais avec interet le message de Aquinate parce que je pense que ca peux etre une tres bonne chose de comprendre d'ou viens la psychose des gens comme lui...

(meme si j'ai une petite idée des cause de son homophobie non dissimulé, mais je me trompe peut etre on verra)

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
Arrêtons cette chamaillerie. Et omniement faisons ripaille! Béasses apportez-nous des confortants!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate, assumes tes posts, au lieu de les retirer à tout bout de champ, tu me sembles bien instable... bon me voilà obligé de remettre les 2 que tu as supprimés cet après-midi...

------------------------------------------------------------------------------------

Vous semblez défendre mordicus votre vision libérale du monde, ou la notion de Loi Universelle (et donc de VERITE) n'existe pas, et quand bien même elle existerai, n'est pas à imposer, ni même à défendre. Tout n'est que vérités subjectives (j'arriverai jamais à comprendre que l'on puisse associer ces deux mots!), et par là-même, Dieu n'est qu'une d'entre elle. Mais en disant cela, vous niez Dieu (qui n'est que la seule VERITE)

...

Comme proclamait Dostoiesky "Dieu n'existe pas , tout est permis", effectivement, les sodomites peuvent pratiquer leurs déviances, et leurs adversaires les détruires... tout est une question de rapport de forces.
D'autre part, si la déviance sexuelle qu'est la votre était un bien, l'homme se devant de tendre vers le bien; donc tout le monde doit devenir pédéraste. Partons du principe que tout le monde suit votre déviance, dans 50 ans, l'humanité disparait. Ce qui va donc à l'encontre de la nature humaine qui n'a pas par vocation a se détruire.
Petit rappel : Bible, le seul peuple qui n' a recu aucun pardon de Dieu ni rémission fut le peuple de Soddome et Gomorrhe. Meme les Ninivites furent épargnés parce qu'il y avait dix justes parmis eux. Comme par hasard, il ne s'en trouva aucun chez les sodomites du fait de leurs déviances contraires à la nature.
de toute facon vos propos me sont grotesques par ce que vous n'avez meme pas la reconnaissance de votre bas ventre; si vos parents avaient été pédérastes, vous ne seriez pas là. Vous mourrez sans descendances, ce qui est extrement réjouissant de savoir que par sa déviance, on éteint une lignée. Moi je m'en fous, je suis la 23 ème génération de la famille et le 3ème de 9 enfants, alors on prendra votre place.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
et sur ce je vous souhaite de passer une bonne soirée... je vais profiter du beau temps que nous offre à tous la nature )

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
**Juls Deshotel** , ai-je un droit de réponse ?

Oui, j'ai effacé un post cet après-midi, non pas par honte de ce que j'ai pu mettre, mais pour rajouter deux phrases et corriger les fautes d'orthographes. Ce que tu as remis sur le poste n'était pas deux postes séparés, mais le premier paragraphe est simplement l'ajout que je fis a mon post précédent qui correspond au deuxième paragraphe. Voila !
Mais de là, je ne comprends pas comment il se fait que ce nouveau post s'est retrouvé effacé du site, alors que j'avais vérifié qu'il était ligne... Je n'avais (et n'ai) aucune raison de l'effacer, aussi je doute à ce que qqn puisse effacer les posts des autres (mais je n'accuse personne) à moins que ce fut une nouvelle fausse manipulation de ma part (ce dont je doutes vraiment).
Je termines en te remerciant donc d'avoir pu réparer ce défaut technique et donc d'avoir remis en ligne un post auquel ton seul commentaire se résoud à présumer de mon instabilité, et non à prendre en considération le contenu de mon poste, qui, il faut bien l'avouer, est bien gênant pour vous...

J'attends un VRAI commentaire.

Sur ce, tout homosexuels que vous êtes, et tout fascho-inquisiteur que je suis, cela ne m'empêche pas de vous souhaiter une bonne fin de soirée; et vous avez bien raison, profitez du soleil !! (En fait, d'ou êtes vous?)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate, si on n'est pas croyant, tout tes arguments tombent à l'eau. Tu devrais savoir que la foi est quelque chose de personnel, et que donc toute argumentation se fondant sur la foi ne peut être universelle. Perso, je suis pas catho (ni musulman, ni bouddhiste, ...) donc tes histoires sur Soddome, je m'en tape... et je ne pense pas cramer en enfer après ma mort pour autant. Bisous, bonne soirée !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par verte le 20/08/2004 07:52:15
En réponse à Aquinate :

Tu réagis (et tu n'es pas le seul) d'une manière à mon avis inappropriée... Comme si l'homosexualité était un choix : Tout le monde ne peut pas se mettre à "adopter notre déviance" comme tu le dis si respectueusement...
Pour la simple et bonne raison que relativement peu de gens éprouvent une attirance homosexuelle !

Pourquoi crois-tu, sous-entends-tu que nous sommes responsables de ce qui nous arrive ? Devons-nous nier l'attirance que nous ressentons envers les personnes du même sexe que nous ? Devons-nous, par devoir envers la société, cette société qui "produit" plus d'enfants que la Terre n'en peut nourir, devons-nous agir contre nous-même, nous marier et avoir des enfants ?

D'autre part, si toutes les "lignées" comme tu l'expliques, s'étaient perpétuées, la surpopulation et la faim dans le monde, donc la souffrance des "enfants de Dieu" (laissez-moi rire...) serait bien pire que ce qu'elle n'est actuellement.
Je ne suis pas croyante, mais je connais un gay qui l'est... Comment faire quand l'on a reçu une éducation religieuse, que l'endoctrinement a bien fonctionné, et que malgré cela votre corps et votre coeur vous dirigent vers les garçons ?

Enfin, tu dis que nous nions nos instincts, par l'homosexualité. C'est tout le contraire, et c'est là que tu connais mal le phénomène... Tous te diront, je suppose, qu'un gay ne ressent "rien", du moins rien de sexuel etc, pour une fille, si gentille, si agréable et jolie soit-elle ! De même qu'une lesbienne peut bien avoir devant elle le "play-boy de l'été" ou un garçon plaisant, intelligent, et tout ce que l'on veut, elle ne pourra ressentir pour lui ce qui lui est possible avec une fille.

Depuis quand l'amour devrait-il être régi par la raison ? D'où sors-tu qu'il y ai des règles en la matière...? Es-tu en train de me dire que je dois me nier moi-même, pour le bon vouloir d'un dieu qui n'a que faire de moi, pour un paradis improbable et fade ? Ma vie est ici-bas.

VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par caro_hearts le 20/08/2004 07:52:15
Ton article est vraiment magnifique et je pense que l'on peut le definir comme autre chose qu'un article. Ta vie n'a pas du être rose tous les jours mais je te comprends je sais se que c'est de souffrir et de devoir souffrir en silence pour moi ca l'a été pendant des années. En tous cas bravo pour la patience que tu as eu, et malgrè se que certaines personnes peuvent dire je ne trouve pas que l'homosexualitée est une différence car c'est toujours le même amour qui est partagé comme chez les heteros. Encore bravo !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:52:15
Immaginons que tous le monde entre dans les ordres religieux ... et ben, on aurait plus d'enfant et tres vite, l'humanité disparaitrait... on devrait interdire les religions !!

a la la, désolé, mais je repense au "raisonnement" de certains ici et je trouve ca halluscinant.

Au passage en ce moment sur France2, une tres bonne emission sur l'entré dans les ordres religieux, avec un parallele interessant avec l'homosexualité : le Coming-Out existe aussi pour les nones (et je ne parle pas des nones lesbiennes)

http://LGBTH.online.fr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
Michel Sardou
Le privilège

Paroles: Michel Sardou, Didier Barbelivien. Musique: Jacques Revaux, Michel Sardou

--------------------------------------------------------------------------------

D'abor d je vais lui dire : "Maman,
Je n'veux plus dormir en pension."
Et puis je glisserai lentement
Sur les ravages de la passion.

Est-ce une maladie ordinaire,
Un garçon qui aime un garçon ?

J'essaierai de choisir mes mots,
Mais comment peindre un sentiment ?
Ce que je sais n'est pas nouveau.
Je me connais depuis longtemps.
En aucun cas préoccupé
Par les yeux ou les seins des filles,
Dans mes nuits j'étais la poupée
Qu'on habille et qu'on déshabille.

Est-ce une maladie ordinaire,
Un garçon qui aime un garçon ?

Derrière les murs de ce collège,
Ceux qui font tourner les manèges
Se sont-ils posé la question.
Y a t-il un Dieu qui nous protège,
Une préférence un privilège ?
Qu'est-ce qu'ils vont dire à la maison ?
Un garçon qui aime un garçon.

Est-ce une maladie ordinaire,
Un garçon qui aime un garçon ?

Depuis deux jours, je n'en dors pas.
Est-ce qu'ils m'accepteront encore,
Apprendre que leur enfant se croit
Etre un étranger dans son corps.
C'n'est pas comme avouer un mensonge.
D'ailleurs, je n'ai pas honte de moi.
C'est crever l'abcès qui me ronge
Et finir en paix avec moi.

Est-ce une maladie ordinaire,
Un garçon qui aime un garçon ?

Derrière les murs de ce collège,
Ceux qui font tourner les manèges
Se sont-ils posé la question ?
Y a t-il un Dieu qui nous protège,
Une préférence un privilège ?
Qu'est-ce qu'ils vont dire à la maison ?
Un garçon qui aime un garçon.
Y-a-t-il un Dieu qui nous protège,
Une préférence un privilège ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
bonjour

je vous conseille de voir ce lien

http://www.media-g.net/detail.php?id=0KOGN0EIMV

juste un commentaire , plus jamais celà!!
--------------------------------------------------------------

http://www.radiofg.com/som maire.html

A l'occasion de la sortie du film d'animation "Interstella 5555" de Leiji Matsumoto (papa d'Albator), Guy-Manuel et Thomas Bangalter du groupe Daft Punk seront en direct sur FG le 4 juin de 18 h à 20 h.

Ils expliqueront à Antoine Baduel comment ils ont révolutionné la musique et ils réagiront ensemble sur l'actualité.

Daft Punk en direct sur FG, le 4 juin de 18 h à 20 h

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par olide le 20/08/2004 07:52:15
Bravo pour ton cheminement. Je crois même qu'il a été plus pénible que moi ( regardes "Ce sourd,cet autre moi même" et tu comprendras !

Si tu t'es rendu compte de cette différence suffisemment tôt, tu peux dire que tu es "béni". Regarde, papa ne s'en est rendu comte qu'à ses 40 ans...

Tu vois, on vit dans un monde où la différence fait peur et cette confrontation est difficile à confronter mais une fois passée, on se sent plus soulagé.²

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
Miguelito bueno

Exemple : pourquoi est-ce que je me censure quand j'ai envie de faire un gros bisous à mon mec lorsque nous sommes dans un lieu public ou dans la rue...

 excuse moi de te l’annoncer, mais un petit enfant, ayant grandi avec un papa et une maman, quand il voit deux papas ou deux mamans s’embrasser, il doit se dire qu’il y a quelque chose qui choque, non ? Qui choque, mais qui déstabilise surtout. A quelles références devra s’appuyer l’enfant pour se construire intellectuellement, psychologiquement, sa sexualité.. ? Celles qu’on lui a toujours apprises et avec lesquelles il a vécu, été élevé : l’amour conjugué de deux personnes de sexe opposés ayant ainsi pu engendré la vie ? Ou bien de deux homo. qui, bien qu’ils donnent toutes les apparences d’être un couple d’amoureux n’en demeure pas moins intrinsèquement stérile ? Si tu fais un minimum de psychologie, tu te rendras compte qu’un enfant, quel qu’il soit, à besoin d’être entouré et aimé de deux personnes de sexes différents mais COMPLEMENTAIRES.

Dans la file d'attente au ciné, des couples hétéros sont là, comme deux lianes enlacées, et nous comme des pingouins, droits comme des i, au mieux épaule contre épaule, et encore, discrètement, comme des cons, et en train de se le dire silencieusement... Est-ce seulement en nous que les choses ne vont pas...

 As-tu quelque chose à reprocher aux hétéros ? On a fait quelque chose qui choque ? On a truc qui cloche ? S’aimer, avoir fait un enfant ENSEMBLE ?
Désolé de te le dire mais si quelque chose ne va pas , c’est bien en vous… Et si les relents de bonne conduite et de mœurs qui subsistent encore (pour combien de temps ?) et animent notre société font qu’il soit gênant pour vous de montrer que vous vous aimez, c’est bien en vous que ça cloche.


« ne confond pas la sexualité et la reproduction ! »

Hormis la prostate, rien dans notre corps n’existe sans avoir une finalité. Une oreille : pour écouter, un œil : pour voir… un sexe : pour le plaisir certes (le plaisir lié aux rapports sexuels est naturel, normal… légitime) mais pourquoi l’est-il ? Parce que c’est comme ça me répondra tu, ou bien parce qu’on est fait pour avoir du plaisir et que c’est le moyen le plus efficace de s’en procurer… Et pourquoi un plaisir si intense se trouve lié à la sexualité, et non pas aux chatouilles du majeur, au léchage du nombril ?
Simplement pour « stimuler » la reproduction. En effet le plaisir n’est pas une fin en soi, l’acte sexuel n’est pas, par essence, confiné à la création de plaisirs charnels… car il s’étend à sa finalité dernière qu’est la procréation. Imagine un seul instant que Dieu n’ai pas voulu que l’on éprouve du plaisir à faire l’amour, que l’on ne ressente rien… Je doute fort que nous aurions pu être aujourd’hui 6 milliards d’homme sur terre.
Dieu, en introduisant le plaisir dans les rapports sexuels à faciliter la production, FINALITE ULTIME des rapports sexuels. La reproduction n’existe pas sans sexualité, et la sexualité ne peut exister indépendamment de la reproduction.
D’où les deux objectifs du mariage catholique : la lutte contre la concupiscence et la procréation. Les couples mariés font l’amour autant de fois qu’ils le souhaitent, car ils le peuvent à partir du moment ou des rapports sexuels entre eux est un empêchement à l’onanisme et à la convoitise incontrôlée. Sources de plaisirs légitimés à partir du moment toutefois où ils n’enfreignent pas le processus de reproduction : pour résumer, ils peuvent faire l’amour n’importe quand et autant de fois qu’ils le veulent dans la mesure ou c’est pour satisfaire ces pulsions, sans pour autant être contraire et constituer un empêchement à la finalité ultime de l’acte sexuel : la reproduction… En philo, la finalité ultime l’emporte sur les finalités premières, secondes…


« Se reproduire n'est pas une obligation. »

Se reproduire n’est pas une obligation, tout comme agir de sorte que toute reproduction se révèle impossible et que l’on considère cet aspect du rapport sexuel comme mineur voir comme interdit n’est pas NORMAL.
L’homosexualité est stérile, quoique l’on veuille bien nous dire. Non pas stérile par défaut (comme peut l’être une femme ou un homme dans un couple hétéro. Dans un tel couple, la stérilité n’est pas présente obligatoirement), mais de fait. Intrinsèquement, le couple homo. est stérile. Par là même, la finalité ultime du rapport sexuel est impossible à réaliser. La finalité première (satisfactions charnelles, plaisir) l’est, mais cela ne suffit pas. C’est pour cela qu’il est dit être contre nature, puisque agissant dans des dispositions que la nature n’avait pas elle-même voulues. Vouloir adopter des enfants est encore pire… on veut posséder ce que naturellement on ne peut avoir ! Pourquoi se rebeller ainsi contre Dame Nature ?

« Il y a d'ailleurs suffisamment d'être humains sur cette planète dont nous menaçons la survie par nos excès et notre inconscience... »
 Les circonstances et contingences (en l’occurrence le surnombre de la population) ne peut et ne doit nullement servir de prétexte à une modification des lois et principes naturels.
En écrivant une telle phrase, tu assassines toutes références à un principe immuables, à des valeurs éternelles… tu prônes l’adaptation de celles-ci à l’évolution de la société… dans ce cas-là, ce qui, aujourd’hui paraît bon, pourrait bien, dans 200 ans, paraître mauvais ! Ainsi, tu dénies tout notion de VERITE. Il n’y a que des vérités, qu’on change dans la mesure ou elles sont un obstacle à nos désirs et idées. Vérités qui changent… ça fait bizarre, ne crois tu pas ?
Je ne dis pas : pendant 2000 ans l’homosexualité était interdite, pendant les 500 ans qui vont suivre elle ne le sera plus, et pendant 400 ans après elle le sera de nouveau, car il faut que nous nous adaptions à l’évolution de la société, de la mentalité.
Je dis : pendant 2000 ans l’homosexualité était interdite, et elle doit continuer à l’être, car cette interdiction défendant les valeurs morales prônant un respect de la nature, et par la même de la société (il faut viser non point le bien personnel mais le bien commun… c’est cela une vraie politique et une vraie société… il ne faut pas autoriser le mal chez certains individus sous prétexte qu’ils sont des individus à part entière.. pense d’abord au bien de l’ensemble, au bien commun). C’est la Nature qui a fait cela (en tant que catholique, j’ajoutes : or c’est Dieu qui a fait la Nature, donc double obéissance et respect à avoir : à la nature d’abord, puis ensuite à Dieu), et elle ne changera pas malgré toutes les revendications que l’on puisse faire.. Le jour ou deux homos pourront avoir un enfant (sans recours à des manipulations génétiques etc..), là, j’accepterai et reconnaîtrai l’homosexualité…
Tu parles d’excès : qui est dans l’excès d’après toi ? Ceux qui prônent un respect de la nature et se soucient de la Vérité (et donc de l’adéquation des choses et de l’esprit qui les connaît). ? Ou bien ceux qui, bravant toutes les limites naturelles, mettent en exergue leurs désirs et volontés désordonnés ? Inconscience ? Chez vous, oui, de vouloir accepter un élément gangreneux dans la société, en acceptant que celui-ci ait un statut normal et puisse ainsi adopter des enfants.. Inconscience car vous ne voyez pas les conséquences de cela. Ou si, vous voyez les premières : la satisfaction de vos revendications, de votre désir d’être autorisé ; reconnus comme normaux. Quant aux conséquences finales (impact sur l’enfant, construction de la société..), nullement vous ne vous en intéressez… ou alors vous y répondez avec des éléments n’ayant comme bases que l’aveuglement ou la mauvaise foi ont pu laisser germer dans votre esprit concernant une possible « normalisation » de votre état.




« La reproduction guidée par l'amour est un stratagème génétique, et une invention du 20 ème siècle... »

 reproduction … stratagème, invention ? Tu peux t’expliquer clairement ?
Par quoi pouvait donc être guidée la reproduction avant le 20 ème siècle ?
Le 20 ème siècle marque la fin de toutes références religieuses dans les sociétés civilisées. Mais autrefois, avant ce siècle, elles étaient en parties au centre de la vie sociale. Ainsi la reproduction était la conséquence d’un double amour : celui éprouvé envers son conjoint, ayant conduit à une relation sexuelle non « fermée » à une possible reproduction, puis celui de l’amour de la Vie et par là, ce qui est lui-même : DIEU. Relire tout ce que j’ai marqué sur le mariage et la double finalité du rapport sexuel. « Reproduisez-vous, multipliez-vous ».. est-il marqué dans la Bible. Pourquoi ? Pour accroître le nombre d’âmes, tout simplement.
Reproduction pour le bonheur d’avoir des enfants, résultat d’un amour échangé dans le rapport conjugal.
Reproduction pour le plus grand bonheur de Dieu, d’avoir ainsi un plus grand nombre d’âmes.


»Souviens-toi que durant des siècles, on épousait celui ou celle que la famille vous imposait. C'est encore vrai, malheureusement, dans de nombreux pays du Monde ! »

Tu as parfaitement raison la-dessus !. J’ajouterai une précision cependant : c’est le mariage catholique qui , en premier, à basé le mariage sur une union fruit de l’amour et non de combats d’intérêts. Le premier critère d’une union étant non plus les volontés familiales, ni les nécessités dues au carcan d’un milieu, mais l’amour des deux époux.

« L'amour n'avait rien à voir la-dedans. »
 Dans quoi ? La reproduction ? Je n’espère pas. Car une reproduction sans amour, ca fait plus animal et « fabrication » à l’usine qu’autre chose.


« Aujourd'hui, ce n'est pas d'abord pour avoir des enfants que les garçons et les filles se mettent ensemble : c'est parce qu'ils S'AIMENT !!! »

 Soit, ils s’aiment.. Fort bien. Mais pourquoi faire ?
Juste une chose : j’ai été dans une maison de retraite, et ce qui m’a le plus frappé était de voir que la majorité des personnes âgées étaient SEULES, n’ayant pas eu d’enfant. Elles m’ont dit : j’étais avec qqn, je l’aimais, mais on voulait pas d’enfant… Résultat, les voila SEULES, sans aucune visites ou presque… Mon arrière-grand-mère, 96 ans, vit toujours chez elle car elle à cette immense chance d’avoir eu 6 enfants, des dizaines de petits-enfants et d’arrière-petits enfants. Elle n’a pas voulu que profiter de l’instant présent quand elle était jeune ; elle à investi… dans un capital immensément riche : celui d’avoir un enfant. Elle n’a pas renoncé aux contraintes et renoncement que cela a du impliquer… Mais aujourd’hui elle ne le regrette pas. Car, à ne pas avoir été égoïste dans sa jeunesse, elle est aujourd’hui entourée de l’amour de tout ses descendants qui lui sont reconnaissants de sa générosité.. Et elle ne le regrette nullement… sans nous, voila longtemps qu’elle aurait rejoint une maison de retraite, et qu’elle ne nous quitte…
Tout cela pour dire : l’amour sans enfants.. si vous pensez que c’est bien pour vous, ok. Mais pensez à l’avenir.

« L'idée de l'enfant ne vient qu'ensuite, quand c'est possible... »
 la possibilité existant à partir de quand ?

« L'homosexualité, c'est "juste une question d'amour". »
 C’est sûr qu’il ne peut être question d’autre chose, et c’est en cela qu’il est condamnable.




« S'il est anormal, et donc interdit, de s'aimer entre femmes et entre hommes, alors il est aussi normal que ton hétérosexualité ne s'adresse qu'à des blancs, ou à des noirs, ou à des musulmans, ou à des catholiques, etc, etc... »
 Peux-tu ré expliquer tout cela. Je n’ose comprendre..

Je passes sur ta notion de la normalité..

« Ce n'est pas une question de mode, de courant ou de contre-courant, Chupala, c'est une REALITE. »

Assassins, pédophiles ca existe non ? Ce n’est ni une mode, ni un courant ni un contre-courant, mais bel et bien une REALITE… Est-ce pour autant qu’il faille, par leur existence même les respecter et justifier leurs conduites ? Le bien existe, mais le mal aussi, et c’est une réalité (bien que le mal soit philosophiquement parlant une absence d’être, une sorte de néant.. il existe tout de même). Ne doit-on pas faire tout notre possible pour lutter contre cette réalité, qui pour autant qu’elle soit réelle, n’est pas bonne !!!!


« Si j'étais DIEU, pour te faire comprendre, puisque comprendre c'est éprouver, je te ferai vivre un an ou deux, ou peut-être tout le reste de ta vie, dans la peau d'une personne homosexuelle..Et tu entendras les autres te traiter d'anormal, et te traîner (peut-être) au milieu du stade pour y être xécuté d'une balle dans la tête... »
 Comprendre c’est éprouver dis-tu. Oui, mais cela n’est pas suffisant. Comprendre, c’est éprouver et réfléchir. Rien n’est dans l’intelligence qui ne soit d’abord passé par les sens. La tu t’arrêtes à la première étape ; les sens, la sensation. Il faut passer au deuxième stade ; la réflexion, qui enfin, en analysant ce que nos sens nous aurons transmis, permettra de comprendre telle ou telle chose.


Quand à la tolérance à avoir… tolérance envers l’erreur et le mal, non !! A la limite, et même, certainement, envers la personne vivant dans l’erreur et le mal, d’accord, il faut être tolérant et accepter cette personne.. Mais sans pour autant que cela puisse nous empêcher de lui dire ce qu’il ne va pas chez elle et qui en désaccord avec la Réalité et la Vérité.


JULS DESHOTELS

« J'ai tous les attributs pour avoir un enfant et je compte bien en avoir, ce qui pourrait m'en empêcher (ahah!) c'est la soit-disant norme, imposée par la société, et non pas par Dame Nature... »
 Bon, la nature, qu’est-ce ? L’ensemble du monde physique, considéré en dehors de l’homme et de son intervention. C’est également l’ensemble des lois qui paraissent maintenir l’ordre des choses et des êtres. Dans tout cas, Dame Nature sera un peu fâchée, car tu l’auras manipulé. En effet, pour avoir un enfant, il faudra forcément qu’il y ait des manipulations médicales. Qui dit manipulations médicales, dit intervention de l’homme, et dit donc développement et processus de la nature interrompu ou modifié par l’homme.
Un rapport sexuel homme-femme : rapport naturel, puisque rien n’est fait qui soit contraire à la Nature, l’homme (et la femme) n’interviennent nullement dans le processus de la formation d’un embryon, cad dans le processus de la Nature donneuse de Vie. L’homme et la femme en sont les dépositaires du bon fonctionnement de la Nature ; en s’associant à deux, ils rendent possible le travail de Dame Nature. Hors, avec les manipulations médicales, l’homme intervient, fout son grain de sel dans ce processus ; il FORCE la Nature. Et là, on tombe dans l’excès dont parlait Miguelito Bueno. Vous desservez Dame Nature plus que vous ne lui rendez hommage, car vous lui faites faire ce que naturellement elle n’aurait pas permis et voulus.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate Libre Journal

arf c'est de serge de bechtch Front nationnal ton texte que tu as mis est de Brigitte Bardot( en procés en ce moment )

paru d'ailleur sur radio courtoisie , faut préciser tes sources , merci. ( sinon tu peut etre à ton tour poursuivis , surtout qu'un procés est en cour , article 105 du code pénal )

D'ailleur pour ta gouverne il y a un procès en cour ( chambre 304 au TGI de Paris la cité ) pour cette émission paru en octobre 2002 sur radio courtoisie et le libre journal , propos homophobe et raciste de Madame Bardot et serge de Beckcht du libre journal et radio courtoisie , ( chaque mercredi de 18 heures à 20 heures ) l'audience est pour le 24 juin 2003 , je vais pas la raté , mais bon la Bardot n'y sera pas d'hommage! mais le CSA au derniére nouvelle se porte partie civil ( sans commentaires...)

http://www.france.qrd.org/assocs/sos/index_cp.php

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate - Libre Journal

arrete tes leçons

tu ne sais pas que dans les nazis dont fais parti " le Libre Journal )

c'est là que pendant la deuxiéme guerre ils y avaient le plus d'homosexuels!

Le texte que tu écris et un copier / collé du lll reich hitlérien ,  ceci est la preuve que c'est du copier , tu est nul , les fachos comme toi , ne sont que des frustrés , c'est eux qui dans les camps de concentration on assassinés et brulés mon grand père et ma grand mère ! alors ton facisme , ton homophobie tu peux te torcher le derrière avec , moi j'ai mis exellent à cet article , et toi frustrer je te pisse au cul!!!

vive la liberté d'expression , sexuelle.....ect , mort aux vaches!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
Aquinate je vais être bref... TA GUEULE TU NOUS SAOULE!
Je ne rentrerai dans aucune justification sur la manière de mener ma vie. Si ça ne te plaîs pas tant pis pour toi, et si ça te plaîs de m'imaginer cramer en enfer après ma mort, et bien tant mieux pour toi.
Mais stp, je t'en prie va te masturber sur un autre forum!
Je suis sûr que t'es le genre de type à qui les gosses doivent jeter des pierres...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
http://www.francecourtoise.info/03/293/index.php


voilà les sources de Aquinate

je sais pas ce que vous en pensais mais le facisme , pour moi c'est de la merde.

voilà un extrait de ce canard! la suite dans le lien à vomir!!

Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 293 du 15 mai 2003 - p. 3
Parlons franc
Un gay tapant contre B.B.
Ce n'est pas le fonds qui est scandaleux dans l'affaire Fogiel-Bardot(1), c'est la forme. Ce n'est pas la polémique, c'est la bassesse du procédé.

Après tout, dans son livre au vitriol, Brigitte Bardot n'envoie pas dire ce qu'elle pense et, qui ne pense pas comme elle, a le droit de le faire savoir sur le même ton.

Interdire à Fogiel d'exprimer son désaccord, c'est donner raison à ce petit merdeux quand il s'arroge le droit de décider de ce qui peut ou ne peut pas s'écrire.

Si l'on veut hurler librement son ras le bol de la chiennerie d'une société corrompue, du drame de la France trahie, envahie et prostituée, de la lâcheté d'une populace vautrée et gavée de mensonges et de saletés, alors il faut accepter la contradiction.

Si l'on veut lire en paix le formidable coup de gueule qu'est "Un cri dans le silence"(2), il faut supporter le vacarme des autres.

Mais à jeu égal et dans un affrontement loyal.

En n'oubliant pas le néant qu'est un Fogiel devant le monument BB dont on disait naguère qu'elle rapportait à la France plus de devises que la régie Renault et qui a su s'arracher au fétide chobize pour faire dignement son chemin de solitude, dans la discrétion, au service des animaux qu'elle aime plus que les hommes (et qui pourrait lui en tenir rigueur ?) sans rien demander à personne, jamais.

C'est l'insondable gouffre entre la voyouterie nullissime d'un jean-foutre du PAF et la discrétion d'une immense star qui rend insupportables les méthodes du gang froufroutant des lopettes télévisâtres selon le mot à retenir de Jean Cochet dans Présent.

C'est le déséquilibre entre la femme seule et la meute des chacals.

Il est là le scandale de ce débat au coin du bois, de ce procès stalinien où ne manquait ni le procureur haineux ni le commissaire politique en jupon ni même le psychiatre-flic.

Et surtout pas l'argent des téléspectateurs dans la poche du moraliste Fogiel.

Pour ce genre de télé, il existe Canal Plus et là, au moins, ceux qui paient savent pourquoi.

Alors bien sûr, le premier mouvement devant le piège tendu à Brigitte Bardot est de colère et de tristesse.

Tristesse de voir une soirée entre amis saccagée par des vandales. Colère d'assister impuissante, à ce déversement d'injures.

Tristesse de lire le chagrin sur le visage de BB si simplement expressif, si exempt des artifices de la mode.

Colère de la savoir trompée une fois encore, une fois de plus, par un arnaqueur à l'amitié qui, pour armer son piège, a passé trois jours chez elle, en famille, multipliant proclamations d'adulation et protestations d'éternelle loyauté.

Et puis, d'un seul coup, colère et tristesse le cèdent au rire quand le petit merdeux barbouillé en maître de morale dévoile, par son entêtement à dénoncer quelques lignes vacharde pour la coterie antiphysique, le vrai motif de ses trépignements.

Bardot a osé dire tout haut ce que tant de monde pense tout bas de l'arrogance de certains exhibitionnistes d'une coterie qui, contre toute attente, ne cesse de se multiplier.

Petit rat devenu la plus délicieuse souris du cinéma français, BB aurait pourtant du se méfier des tapettes.

Cela lui aurait évité de se faire piéger ou, plus précisément, de se faire avoir par un aussi grossier gay tapant.

Mais à la fin, tel est pris qui croyait prendre : au lendemain de l'émission, le premier tirage était en voie d'épuisement. Des milliers de français découvriront ainsi ce que l'on voulait leur cacher : Après Delon, Bardot, ils ne sont donc pas seuls à penser ce qu'ils pensent.

Ils liront aussi les courts chapitres où, entre deux bienfaisants coups de gueule, BB livre le secret de ses méditations face à la solitude, la clef de son engagement au service de la cause des animaux souffrants. Ce sont des pages d'une belle émotion, d'une écriture sensible, d'une foi simple, confiante et d'une élévation rare.

Bien entendu, les éboueurs de la télé-poubelle sont passés à coté.

C'est plutôt rassurant : ces gens là ne peuvent rien contre la beauté parce qu'ils ne savent pas la reconnaître.

Danièle de Beketch

--------------------------------------------------------------------------------

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
Lol !!

Bon, allez, dernier post, même si vous ne le méritez pas, juste pour vous dire que j'irai désormais me masturber sur un autre forum .
J'ajouterai qu'il est inutile de préciser à ce pauvre Juls Deshotels que la masturbation n'est pas une fatalité, ni même une maladie... ca se soigne, ce se contrôle tu sais! Mais bon, si il te plaît à t'imaginer me masturber dès que je vais sur france-jeunes ou tout autre site, j'en suis fort aise ! Ca me fait marrer, tout simplement. Pitié, c'est tout ce qui me vient à l'esprit en pensant à toi.
Oui, c'est possible de ne pas se masturber; oui c'est possible de n'être pas un jouisseur, oui c'est possible de ne pas être homosexuel, oui c'est possible de ne pas être borné; oui c'est possible... suffit de le vouloir, mais pour cela encore faut-il avoir une intelligence et une volonté... ce dont je ne peux que douter chez toi, tant tu comportes comme un vulgaire primate)

Quand à Julie 02, je partage moi aussi que le fascisme c'est de la merde... Mais je ne vois pourquoi tu es venue à parler de cela. Arf, on a peut etre pas la meme définition du mot, ni donc les memes applications... Surment pas les memes références non plus.
Tu me fais penser à tout ces "pauvres" lycéens qui ont manifestés contre Le Pen... Vous étiez bien pitoyables M'enfin bon, tout le monde n'a pas la volonté de jouer toute sa vie le rôle d'un mouton suivant son "bon" Berger (Pensée Unique... qu'on peut décliner sous plusieurs formes : Médias, Ecole de la République....). Certains décident d'aller à contre-courant du mascaret, voyant que le "bon" berger ne faisait que de se foutre de notre gueule et de nous manipuler. Mais ca, vous ne semblez pas l'accepter.

Sur ce, je vous souhaite une bonne vie... eclatez vous bien, baisez, entre filles, entre hommes, avec Minou ou avec Rex; lisez votre Monde quotidiennement, prennez votre dose d'informations totalitaires, recrachez votre quota quotidien minimal de mots "anti fascho"... jouez aux cons, jouez aux enfants...
Et je vous donne rendez vous à la Parousie (erf, Jugement Dernier.. faut préciser pour vous), ou ira ou vous irez... ET je me ferai un plaisir que de te retourner sur le grill Juls Deshotels !

PS: aux derniers nouvelles, jamais recu de cailloux de la part des gosses (enfants serait mieux, non ?).. Au contraire, je suis un peu le chouchou de ceux-ci, va comprendre pourquoi.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par jujuls le 20/08/2004 07:52:15
Quand je parlais de masturbation, c'était une image! Je parlais de masturbation mentale (tu as du oublier les tartines de conneries que tu nous a jouit sur ce forum...). T'as vraiment un problème sérieux toi...

P.S: Pour ce qui est de tes justifications de tes rapports avec les gosses, je m'en tape la raie par terre!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
ha ben aquinate

PS: aux derniers nouvelles, jamais recu de cailloux de la part des gosses (enfants serait mieux, non ?).. Au contraire, je suis un peu le chouchou de ceux-ci, va comprendre pourquoi.

tu es peut etre pédophile , va savoir?? surment pour celà que tu es aimé des enfants!!

tu dis que tu n'aime pas le fascisme mais en soutenant le Libre journal , tu soutiens le facisme , puisque c'est un journal de fachos! alors tu te contredis! là.

Juls Deshotels , courage , t'inquiette je suis de ton coté , du coté de la raison et du respect.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
Oui, je suis un pédophile, mais de la à être pédomane, je ne crois pas...

"tu dis que tu n'aime pas le fascisme mais en soutenant le Libre journal , tu soutiens le facisme , puisque c'est un journal de fachos! alors tu te contredis! là." ==> Lol, tu es d'une logique incroyable toi ! Ah bon, c'est un journal de faschos ? Euh pourkoi? Bah parce que ce sont des faschos. Or, comme tu soutiens le Libre Journal, tu es un fascho...
C'est bien, mon gars...Tu m'as rien prouvé.

X tu ecris des articles sur un site d'homos, bien qu'il se dise hétéro, mais il est homo puisqu'il est sur un site d'homo !!

J'attends (et je te demandes une derniere fois de mettre ton cerveau en ON ) de me dire en quoi Libre Journal est fasciste.. Dire un mot, c'est bien joli, mais quand pour justifier l'emploie qu'on en fait on n'arrive qu'à réemployer ce mot... et bien, permets moi de te le dire, ca ne veut strictement rien dire, ne justifie rien du tout. ..

Et puis bon, merde arretez d'employez ce mot de fascho n'importe n'importe comment.. Instruis toi un peu sur l'idéologie fasciste (non, non, ne prends pas ton cours sur le troisieme reich... ce n'est pas pareil!!) - cf. Mussolini- ca ne te ferea pas de mal.

(KJuste une piste: Becketch est un catho pratiquant... Fascisme est lui essentiellement athée).

Quant la masturbation, apres ce que tu as pu me laisser montrer de toi, tu n'as pu que me faire penser à une masturbation physique et non intellectuelle... Tu m'as semblé si primaire que cela ne m'est pas venu une seconde a l'esprit que tu puisse envisage le mot masturbation à un onananisme intellectuel...


Quand à Juls... tu me fais toujors autant marrer. "Deshotels , courage , t'inquiette je suis de ton coté , du coté de la raison et du respect." Raisonnable toi ? dans la déraison , ca je te l'accorde. Respectueuse toi ? de l'intolérable inéluctablement.
Quant au Sensé, au Réel, au Vrai et à une Juste Tolérance .. pas de cela chez vous...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
Rechercher un membre :
Entre le prénom, le nom, le login ou l'id du membre que tu recherches (fais attention aux accents !) :
Louis Barba (aquinate)

Obtenir toutes les infos d'un membre :
Entre le login du membre à trouver :


Login : aquinate
Nom réel : Louis Barba

Envoyer un message Ajouter aux amis Avatar est hors charte

Sexe : homme
Né le : 10 octobre 1983
Ville : Paris
Pays : France
Profession : Etudiant en Histoire
Niveau d'études actuel : BAC

Look : Classe
Cheveux : Bruns
Yeux : Verts foncé
Taille : 186 cm
Poids : 71 Kg
Caractère : Posé, réfléchi, mais sais être "dynamique"... ironique et mordant de temps à autre..
Loisirs : Lecture Sport Ecrire
Aime : La recherche de la Vérité.... sinon danser le rock , l'histoire, voyager, la philo (surtout casuistique
Déteste : Se satisfaire dans et de l'Erreur .... le moutonisme des francais, les préjugés sur mon milieu
Recherche : Parler de sujets sérieux... d'autant plus que si je me suis inscrit sur ce site, c'est car je sais (ayant parcouru un grand nombre d'articles) que je suis à l'opposé de vos opinions et idées concernant un grand nombre de choses (religion, politique, sexe etc...). Alors, si jamais vous êtes interessé pour parler avec quelqu'un qui aborde de tels sujets d'une toute autre manière que la votre, et bien n'hésitez pas, je me ferai un plaisir de vous répondre !
Voir la photo rencontres de ce membre

Membre de france-jeunes depuis le : 24 mai 2003
Dernier accès au site le : 30 mai 2003
Articles de ce membre :
Ce membre n'a écrit aucun article pour le moment.

Ta dernière discussion avec ce membre :
Date De A Message
Tu n'as échangé aucun message avec ce membre.
------------------------------
toi qui étudie l'histoire tu devrais savoir qui est le fondateur du Libre journal , tu devrais savoir que c'est un qui fais des émission de soutiens à ceux qui ont torturés pendant la guerre d'algérie! enfin tu a mon age , je n'ai pas les études que tu as ! mais bon arrete de prendre les autres pour des cons car tu n'ira pas loin ainsi , retourne à l'église du chardonneret , èglise que vous squatter illégalement avec la haine du Front national .

dis pas que tu as oublier un certain 1 er mai ou les mecs de serge debectch on jeté un jeune marocain dans la seine , jeune qui est mort noyer , un jour de fête de jeanne d'arc , fête des le pen , est compagnie! tu devrais lire le présent pour parfaire tes connaissances de bon facho , aller bye pove nase!! ca vos même pas le coup de rèpondre à tes aneries!! à ta haine de facho!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par aquinate le 20/08/2004 07:52:15
Le fondateur de Libre J ournal : Becketch à 55 ans...Je vois mal un gosse de 10 ans faire le tortionnaire en Algérie.. enfin bon, renseigne toi d'abord

Repondrais plus tard a tes aneries.

Juste une précision, je ne vais pas a saint nicolas du chardonnet.. Loupé, je ne suis pas Saint Pie X... (Mais de Saint Pierre.)..

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
tout ce que je vois c'est que tu es arrivé ici à france jeune le 24 mai 2002 , uniquement pour foutre la merde !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
Après une petite recherche, j'ai découvert ceci, je cite:

"
Code pénal

Article 132-77 En Vigueur
Créé par Loi 2003-239 2003-03-18 art. 47 I JORF 19 mars 2003.
En vigueur depuis le 19 mars 2003


LIVRE Ier : Dispositions générales.
TITRE III : Des peines.
CHAPITRE II : Du régime des peines.
Section 3 : De la définition de certaines circonstances entraînant l'aggravation des peines.

Dans les cas prévus par la loi, les peines encourues pour un crime ou un délit sont aggravées lorsque l'infraction est commise à raison de l'orientation sexuelle de la victime.

La circonstance aggravante définie au premier alinéa est constituée lorsque l'infraction est précédée, accompagnée ou suivie de propos, écrits, utilisation d'images ou d'objets ou actes de toute nature portant atteinte à l'honneur ou à la considération de la victime ou d'un groupe de personnes dont fait partie la victime à raison de leur orientation sexuelle vraie ou supposée."

On voit plus loin que les articles concernés sont les articles 221-4; 222-3,8,10,12,24,30; 225-1,2, du code pénal donc que des infraction comme le meurtre, acte de barbarie ou viol sont punis de manière plus lourde si la cause a été l'orientation sexuelle de la victime, au même titre que si c'était pour les origines ethniques de la victime.

http://discute.tetu.com/?97147

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par biline62 le 20/08/2004 07:52:15
je suiss vraiment très contente pr toi, et à ts ceux qui se cachent ou se cherchent encore, nhésitez pas, laissez les gens étroits desprit et vivez pr vs. lhomosexualité nest pas une anomalie, on ne doit pas en avoir honte alors nayez plus peur. byebye tt le monde ;]

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Bon, après ce week end, le cas Aquinate semble réglé, le provocateur est dévoilé.

Je dis bien provocateur, en confirmation d'un mail précédent, car l'amalgame des matériaux et des notions qu'il pratique montre assez bien le manque de conviction du personnage.

J'eusse toléré que le contradicteur fût dans l'erreur, c'est un droit, mais qu'il y fût au moins volontairement et sincèrement.

Or, son profil, comme ses affirmations, révèlent un être sujet à un grave esprit de contradiction, et dont la mâturité intellectuelle semble compromise.

"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" dit-on, débattre sans conviction ne mène guère plus loin...

Pour reprendre une métaphore biblique, si "l'Esprit souffle où il veut", il ne semble pas avoir souhaité souffler de son côté.

Je suis homosexuel et croyant, la Foi est une vertu surnaturelle comme l'a dit quelqu'un plus haut, et je ne sens pas que l'Esprit m'ait plus abandonné qu'un autre...

Je crois , au contraire, que Dieu reconnaît les enfants qu'il a façonné, et que s'il a VOULU que nos désirs soient différents, c'est que cette différence a quelque chose à apporter à l'humanité.

Nombre de musiciens, de penseurs, d'écrivains, de grands hommes, ont été homosexuels et leurs oeuvres ont éclairé le parcours de l'humanité.

C'est précisément des attaques prosaïques comme celle d'Aquinate qui confèrent aux homosexuels une sensibilité particulière permettant souvent de discerner la vérité des choses au-delà d'une apparence banale.

De cette sensible perception du Monde nous avons tous besoin, les temps nous le prouvent assez.

Dans l'homosexualité, il y a aussi une part de divin que les simples mortels ne sauraient juger...

Aquinate aurait dû méditer cette autre sentence, tant il est vrai que les voies du Seigneur demeurent impénétrables et que ses desseins nous dépassent, quand il ne nous confondent pas.

Dieu sait pardonner, ce que Aquinate ne sait pas faire...

Sans doute est-ce parce que Dieu, lui, sait ce qu'Aquinate ne soupçonne même pas.

Quant à l'article qui nous réunit, je confirme son excellence et il est bien que chacun d'entre nous puisse exposer ici, librement, les questions qu'ils se pose et que nous puissions tous y apporter la réponse que nos sens nous dictent.

Pour autant, bien sûr, que ces réponses soient sincères...

Mais je pardonne à Aquinate, comme aux pauvres d'esprit.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:15
Dany m'a fait part d'un thème et d'expériences malheureusement homophobes en discussion dans un site gay journalistique connu, où l'on expose que 8 "cailleras" ont essayé de mettre le feu à jeune homme, dont il n'avaient même pas la certitude qu'il était gay...

La société, dans son ensemble, est vraiement la proie d'extrêmes antagonistes : entre les fachos et les intégristes mal embouchés tout le monde a du souci à se faire et pas seulement les lesbiennes et les gays. Les hétéros aussi, parce que dans la mesure où tout un chacun, sans exception, n'adhère pas à leurs thèses exclusives, la "purification" est en marche...on se retrouve devant de nouveaux Pol-pot ou de nouveaux (faux) prophètes dont le seul leitmotiv est la mort : tuer est leur raison d'être, que tout justifie à leurs yeux.

Je sais qu'une part de la nature humaine est faite de cette animalité, autrefois instinct de survie, qui pousse à la violence, mais pour autant nous ne devons pas nous laisser faire...

Une bonne part du combat de l'avenir est encore réservée au respect de l'humain, aux droits de l'homme, à la défense de la Liberté. C'est pas neuf, mais la forme des attaques a changé et nous devons demeurer vigilants.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le cheminement de mon homosexualité pendant mon adolescence
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:52:15
http://www.ifrance.com/ken/deportation.htm

juste un lien pour un peu d'histoire , hélas peu réjouissante


plus jamais celà!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143