FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
130 connectés : 0 membres et 130 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par sophie zilliox le 28/04/2006 00:00:34
Il y a très longtemps, il n'y avait pas de continents. Nous avions tous la peau noire, puisqu'il faisait 40° à l'ombre. Puis, les hommes se sont divisés, petit à petit, pour traverser les continents qui n'existaient toujours pas, à la recherche d'un peu de fraîcheur. Certains sont alors devenus plus pâles que d'autres.







Puis l'homme a tracé des frontières

Chacun a délimité son morceau de terre.
C'est alors que certains, les plus pâles, se sont déclarés supérieurs. Un argument hautement fondé, donnant le droit de commettre des atrocités pour conquérir les territoires voisins. Ceux des moins pâles en premier, puis ceux de tous.
La chasse est ouverte : sous prétexte de religion, de couleur de peau ou d'yeux, de façon de penser, de taille, ou tout simplement de vieilles histoires, on s'octroie le droit de tuer, de torturer, de violer...


Puis l'homme a préféré laisser chacun de son côté

Les territoires sont bien tracés. Chacun reste dans le sien, en espérant ne pas avoir trop à penser à ceux qui ont eu les mauvaises terres ou à qui on les a volées.
Des pays se sont formés.
Chacun a accepté de commercer avec l'autre _puisque le troc avait disparu depuis fort longtemps_ tout en conservant certaines réticences : c'est le protectionnisme.
Chacun a accepté d'aider son voisin en difficulté tout en respectant certaines mesures de sécurité : c'est Sarkozy et son "immigration choisie".


Puis l'homme a cessé de réfléchir

Nos économies sont certes aujourd'hui dans un chao économique.
Mais quel rapport avec l'immigration ? Même l'immigration clandestine ? Nous avons choisi d'être français, nous avons choisi cet Etat Providence, un des plus fort. Sa définiton première n'est-elle pas l'"aide sociale" ?
Réfléchissez bien : un individu de couleur de peau différente de la vôtre, mais né en France depuis plus longtemps que vous, n'est-il pas plus français que vous ?
Le racisme et l'antisémitisme se développent. Ce ne sont pas des façons de penser. Ce sont des Délits !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par bouille_d'amour le 28/04/2006 15:27:34
Un monde uni, sans classes sociales c'est vrai que ce serait vraiment génial, malheureusement, ça reste une belle utopie, comme dans tous les domaines et toutes les espèces, il y aura toujours une hiérarchie dominants/dominés :/
Ce qui est vraiment grave c'est que ça va en aggravant ...
Mais malheureusement, comme dans tous les domaines il y a les dominants et dominés :/

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par chiumounou le 28/04/2006 20:40:38
bravo ...
un très bel article ... court, simple.... mais beau
ça fait rêver quelques instants, et que peut-on faire de mieux, dans ce monde qui va si mal ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par [--adrien--] le 28/04/2006 22:46:42
N'est tu pas un peu idéaliste ? Des pays sans frontières toussaa, j'y crois pas. J'aime me dire que je suis un citoyen du monde que la France n'est pas vraiment mon pays, que tous sont le mien enfaîte. Mais des choses me rattrapent, avant tout ma culture Fraco/Occidental.
Bon petit 2, t'aurais du coupé ton passage politique.... (Ouais j'aime pas critiquer mais la je devais ^^)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: des frontières, pour quoi faire ?
Posté par mutos le 29/04/2006 05:56:57
Bonjour sophie zilliox, bonjour à tous,


Je vais avoir l'air pessimiste : très bel article, j'aimerai pouvoir y croire...

En effet, je crois que l'homme est programmé pour se référer à des distinctions : on a besoin de çà pour savoir qui on est. C'est une pulsion qui nous vient de notre passé tribal, du fonctionnement intime de notre cerveau.

Alors on classe les gens entre ceux qui sont de la même tribu que nous et les autres. Au fil des siècles, on établit de nouvelles distinctions. On les classe par couleur, par religion, par pays, par classe sociale, par tendance politique, par service dans une boîte, par préférences sexuelles, j'en passe et des meileures... L'être humain a une capacité à diviser que je trouve proprement effarante, mais que je ne peux que constater.

Et après, certains, pour des raisons diverses mais toujours liées au pouvoir et à la domination, prennent ces différences, les exploitent, en font des slogans, des partis, des pays, bref, des marchepieds pour gagner le pouvoir. D'autres, malheureusement la majorité, ne sont même pas conscients qu'ils fonctionnent comme çà, comme des robots, et se laissent entraîner par ceux qui savent appuyer sur les bons boutons. Ca donne des militants décérébrés qui croient dur comme fer à la ligne du parti, des extremistes religieux qui ont tout oublié de la grandeur de la religion, ou plus simplement des beaufs qui sortent le flingue à la simple vue d'un peu de peau d'une autre couleur que le leur (et ce quelle que soit la leur, çà marche partout et pour tous...).

Bon, çà ne veut pas dire qu'il n'y a aucun espoir, je suis assez pessimiste mais par totalement. L'espoir, c'est l'éducation, le partage, le dialogue. Prendre conscience que je fonctionne comme çà, oui, moi aussi, qui écrit cet article. Mais savoir aussi que je peux dépasser çà si je le veux, que je pourrais éduquer mes enfants afin qu'ils en aient aussi la capacité. Mais ce n'est pas le chemin le plus facile. Le chemin le plus facile, c'est de se laisser entraîner, de ne pas lutter...

J'ai choisi de lutter, à ma manière, en travaillant sur moi, en ne rejoignant jamais aucun mouvement qui pourrait aliéner ma liberté de penser, de critiquer et de proposer, et surtout en parlant, parlant, parlant, avec les autres...

Alors Sophie, un grand merci pour ton article, qui raconte bien comment çà s'est passé, qui est aussi une allégorie de ce qui se passe tous les jours dans notre tête et qui mine de rien entretient l'espoir ^-^


@+

Benoît 'Mutos' ROBIN
http://hoshikaze.net

Modifié le 29/04/2006 05:58:38

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par clocloed le 29/04/2006 11:00:06
du même avis que chiumounou... par contre, tu es sûre que au départ, tous les hommes étaient noirs? Dans cecas, merci, me coucherai un peu moins conne ce soir... Bizouxx à tous...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par empereursourissiste le 29/04/2006 11:14:32
D'un certain point les premiers hommes n'étaient ni noirs ni blancs puisqu'ils appartenaient à une autre espèce que les Homo Sapiens Sapiens (Homo Habilis quand tout le monde était en Afrique). La distinction noirs/blancs n'est cohérente que quand on parle d'homo sapiens sapiens.
De plus les continents à l'apparition de l'homme n'étaient pas "colés" comme à l'époque des premiers dinosaures; ils étaient agencés différemment mais il y avait bien des continents.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par willy03 le 29/04/2006 13:19:18
j'ai lu que les hommes blancs étaient appelés sapiens sapiens sapiens ? à vérifier !!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par beauf de france le 29/04/2006 14:24:54
C'est un peu simpliste comme discour mais très intéressant, il est vrai que le concept de frontière est somme très relatif, en effet nous appartenons tous à la même entité qu'est l'humanité.Je vois en ton texte certaines influences anarcho-libertaires? Je me trompe? C'est sûr que de nos jours cela paraît utopiste l'abolition des frontières, car c'est impossible techniquement et ce à tout les points de vue. C'est dur, mais bon si on abolit les frontières il faudrait réformer le monde dans sa globalité et penser à une alternative équitable pour tous et ce n'est pas une mince affaire. Car si on abolit les frontières bah dans un premier on aurait une exode massive vers tout les pays développés, qui malgré leurs moyens seraient incapables d'accueillir un flot de population aussi important, et puis ça poserait des problèmes de surpopulation, de trouver un logement pour tous, un travail pour tous et pleins de choses encore. pour abolir les frontières je pense qu'il faudrait que tout les pays soient au même stade de développement. En fait cela demande une relexion tellement importante, mais je suis favorable à l'abolition des frontières car on est libre d'aller ou bon nous semble pour vivre, de plus si les richesses étaient plus équitablement partagées nous n'aurions pas ce problème de frontière qui est une sorte de barrière qui empêche les autres de profiter de ce que l'on possède chez nous, car c'est une chance que l'on a comparativement à certaines régions de la planète et donc je pense qu'il faut se battre pour rétablir une distribution équitable des richesses au niveau mondial.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par sophie zilliox le 13/05/2006 23:17:46
Merci d'avoir lu mon article et d'avoir posté un commentaire, j'adore les lire, même les critiques...!
Et merci à 'beauf de france' de m'avoir révélé mes penchants anarcho-libertaires! Je n'y avais pas pensé!!
Euh sinon... Participez aux manif anti immigration choisie! Je pense que chacun à notre niveau on peut faire qq chose, des gens se sont battus pour qu'on parle, alors parlons!! Faisons qq chose contre tous ces gens qui pensent qu'immigré=voleur, chômeur=féniant, enfin tous les trucs dont on rigole mais que bcp de gens pensent encore...
Sophie

ps: si qqn sait ce qu'on peut faire de plus, qu'il m'en parle!Merci.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par [--adrien--] le 14/05/2006 00:22:49
L'immigration choisie est en place au Canada en Australie et ça fonctionne plutôt bien, je vois pas le problème juste une médiatisation comme d'ab.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par pttflo le 19/05/2006 22:00:34
"Imagine there's no heaven,
It's easy if you try,
No hell below us,
Above us only sky,
Imagine all the people
living for today...

Imagine there's no countries,
It isnt hard to do,
Nothing to kill or die for,
No religion too,
Imagine all the people
living life in peace...

You may say I'm a dreamer,
but I'm not the only one,
I hope some day you'll join us,
And the world will live as one.

Imagine no possesions,
I wonder if you can,
No need for greed or hunger,
A brotherhood of man,
Imagine all the people
Sharing all the world...

You may say I'm a dreamer,
but I'm not the only one,
I hope some day you'll join us,
And the world will live as one. "

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Des frontières, pour quoi faire ?
Posté par soadbyob le 31/08/2006 00:33:29
Nous sommes en démocratie, dans le pays des droits de l'homme et de la liberté d'expression. De quel droit peut tu considérer quelqu'un comme crimiminel parce qu'il est (soit disant) raciste ?
Quand c'est Lepen qui dit que les frontières devraient être fermées, tout le monde le prend pour un raciste de 1er plan, par contre kan c'est Sarkozy qui prône la DISCRIMINATION positive, tout le monde trouve ça normal.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143