FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
138 connectés : 0 membres et 138 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
Une simple tentative d'expliquer et de comprendre le principe des greves. Car à defaut de toujours faire avancer les lois, elle font parler d'elles.

Sortons du contexte des grèves actuelles, ma question est la suivante, les grèves c'est normal, mais quand et comment doivent-elles avoir lieu ?
La France est certainement en tête des pays terrains des plus nombreuses grèves dans le monde, et pourtant le pays ne va pas si mal qu'on le dit.


Quand

En Allemagne, en Suisse, en Angleterre ou les conditions des travailleurs sont très proches des nôtres, la grève n'apparaît que comme la dernière solution, les syndicats vont faire leur travail (négocier avec le gouvernement) jusqu'au bout avant de lancer une grève. J'ai l'impression qu'en France, on fait la grève parce qu'on en a marre de travailler et qu'on veut prendre un peu de vacances (vous me répondrez que ce ne sont pas des congés payés, c'est vrai mais souvent les fonctionnaires (ce qui font le plus de grèves (excusez moi pour les parenthèses successives) se font payer leur jours de grèves)), avez vous vu une personne faire la grève ce week-end ?? Non, pourquoi s'exprimer quand ce n'est pas pour aller travailler ? Ce n'est pas tout, il y a la pression sociale, vous êtes un lâcheur si vous ne faites pas la grève avec les amis, les collègues. (cf. Greves des cheminots, qui font la greve alors même qu'ils sont expressement "à l'abri" de la réforme)

Pourquoi ne pas utilser la grève comme la "bombe atomique" de la politique : une arme dissuasive, car elle serait bien plus efficace lorsque les negociations n'avancent pas, pour deux simples raisons : il y aurait un taux de grevistes proche de 100%, et l'opinion générale comprendrait mieux.


Comment

Depuis la révolution, la grève est autorisée. On se souvient que les exécutions publiques avaient lieu sur la place de la grève (a Paris, et dans plusieurs autres villes de France), dont le nom vous l'aurez compris, provient du fait que lorsqu'on n'était pas content, on se regroupait sur cette place qui faisait face à l'hôtel de ville. Aujourd'hui c'est bien différent, lorsqu'on fait la grève, on met les villes à sac, on empêche les gens d'aller travailler, etc.

Et ceci me gêne beaucoup, alors que la grève était un moyen d'expression qui permettait la démocratie, la grève est devenue un moyen non-démocratique, puisqu'il retire aux gens des droits constitutionnels, tels que ceux de la liberté de se déplacer et le droit de travailler.

Les grèves en France sont faites sous prétexte qu'il est injuste de faire telle ou telle reforme, mais évidemment il n'est pas injuste de bloquer le reste de la France parce qu'on vient vous dire qu'on va réduire vos avantages (oupsss. J'avais dit que je n'en parlais pas).

Sans toutefois nier l'importance de la grève, je dois ajouter que la démocratie telle que celle que nous avons la chance d'avoir en France, veut que le peuple s'exprime par les urnes et fasse confiance aux élus qu'ils ont choisi, car il faut se rappeler qu'il y a aussi des gens en accord avec les décisions des élus, car ces derniers savent mieux que quiconque que s'ils agissent mal, ils peuvent tirer un trait sur leur carrière politique et aucun d'entre eux ne le souhaite, je cite Condorcet qui peu après les débuts de la République française a dit très justement : "Mandataire du peuple, je ferai ce que je croirai le plus conforme à ses intérêts. Il m'a envoyé pour exposer mes idées, non les siennes ; l'indépendance absolue de mes opinions est le premier de mes devoirs envers lui".

Je sais que je suis jeune, que ces problèmes ne m'affectent pas directement, et que peut-être dans une situation comme celles des grévistes, j'aurais tendance à agir de la même façon, mais je sais une chose : ma liberté s'arrête la ou celle des autres commence.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
L'article ayant ete ecrit il y a quelques jours, je ne pouvais prevoir la reaction du gouvernement qui souhaite appliquer la loi a la lettre en ce qui concerne le non-paiment des jours des retraites, mais la reaction des syndicats, des medias et bien-sur des grevistes montre que la loi a ete tres rarement appliquee.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:58
Quand faire la grève, en effet...

Le plus tard possible, sous réserves qu'il y ait une vraie négociation entre patrons et salariés, d'une part, entre gouvernement et salariés lorsque le gouvernement modifie les rapports sociaux.

Ce qui explique la fréquence des grèves en France, contrairement à l'Allemagne, par exemple, c'est l'attitude des pouvoirs publics ou du patronat.

En Allemagne, il y a de vraies négociations, qui durent des semaines voire des mois (cas de IG Métal), et ce n'est que lorsque qu'un grave désaccord subsiste en fin de négociation que les syndicats appellent à la grève...

Pourquoi les syndicats sont-ils autant considérés en Allemagne ? Parce qu'il est OBLIGATOIRE d'être syndiqué pour profiter d'un accord social. Un salarié non syndiqué ne pourra pas bénéficier d'une augmentation de salaire négociée entre patronat et syndicats.

Les syndicats représentent donc une force, respectée par le pouvoir, ce qui les conduit à n'utiliser la grève qu'en dernière limite.

En France, on méprise les syndicats et l'on méprise les salariés. Les négociations Etat-Patronat-Syndicat ne sont pas de vraies négociations, mais plutôt des consultations !

On dit aux syndicats, voilà comment celà va se passer, sous-entendu : d'accord ou pas d'accord on le fera quand même et il n'y a rien de vraiment concret à négocier...

C'est une perversion des rapports sociaux et de la Démocratie.

Ce qui fait que le seul moyen pour les syndicats de s'exprimer, et d'essayer de faire passer une idée ou une proposition, c'est la manifestation de masse et la grève dure.

Puisque les pouvoirs publics disent aux représentants du personnel : vous ne représentez personne, les organisations syndicales n'ont d'autre solution que de montrer leur force (donc leur représentativité par des actions de masse et/ou médiatiques...

Pour ceux qui s'en souviennent, cette méthode ne fonctionne pas que pour les salariés, pour les étudiants aussi : manifestations contre la loi Devaquet après l'assassinat de Malik Oussekine !

Pourquoi les fonctionnaires manifestent-ils plus que les autres ?

Tout simplement, parce que la loi leur garantit spécifiquement, par leur statut, qu'ils ne seront pas licenciés en cas de grève...

Or, même si le droit de grève est reconnu dans la constitution, pour les salariés du privé la réalité est beaucoup plus hypocrite...On ne va pas les licencier au motif qu'ils ont fait grève, mais on va leur pourrir la vie pour qu'ils démissionnent, on va les accuser de fautes professionnelles qu'ils n'ont pas commises, voire les faire tomber dans des pièges où on les accusera de vol, de harcèlement sexuel, de violences, etc.. pour justifier leur licenciement.

Celà, les salariés du privé le savent bien et ils hésitent à faire grève, se taisent, mais sont parfois bien contents de voir les agents publics faire grève pour eux. Et certains le disent !

Ainsi vit-on en France sur des rapports sociaux malsains, parce que les élites du patronat ou du gouvernement pensent au fond d'eux-mêmes que le peuple a juste le droit de fermer sa gueule...

Dernier point : la place de Grève devant l'hôtel de Ville à Paris s'appelle ainsi parce qu'elle est située au bord de la Seine et qu'il s'agissait, jusqu'au 18ème siècle, d'une place de sable, non pavée, inondable en cas de crue...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
merci beaucoup de m'aider a renforcer mes arguments :

1 - un dialogue syndical-gouvernement et possible et peut mener a une solution (le gouvernement Raffarin a du faire des concessions en ce qui concerne la decentralisation)

2- le mot greve (arret de travail) provient de cette place, ou les travailleurs venaient montrer leur mecontentement. (Je vous prie de bien vouloir m'excuser en ayant fait le lien entre les deux dans le mauvais sens : mais le lien existe, et renforce encore plus mon argument vu ainsi, puisque le mot choisi par les francais et nos chers academyciens et bien le nom de cette place, ou toutes les "manifestations parisiennes avaient lieux)

3- les fonctionnaires ont la garantie de garder leur travail, mais les travailleurs du prives qui ne peuvent pas aller travailler a cause des greves, eux risquent de se faire virer a cause des grevistes, parce que les patrons ne sont pas toujorus tres sympas, et aiment quand leur salaries viennent travailler.

4- chaque syndicat ne represente en realite qu'une infime partie des francais, et je ne vois pas pourquoi ils devrait avoir le dessus, alors que le gouvernement est par definition elu par plus de la moitie des votants.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sunny le 20/08/2004 07:52:58
Tout à fait d'accord avec toi !


Je trouve que l'on entre dans l'ère de la dictature du petit peuple, ils ont des revendications PERSONNELLES !!!! concernant certains avantages que nous n'envisageons même pas dans le privé et nous prennent en otage afin de les obtenir égoistement !

Je trouve ça franchement déplacé que des gens comme les cheminots qui ne travaillent que 25 heures !!! eh oui, qui partent généralement en retraite anticipée à 55ans , m'empêche moi d'aller bosser , de ne pas être payé (eh oui en intérim on est payé à l'heure !) , et de ne pas être sure d'avoir de koi bouffer le mois d'après si il décide de continuer la grève ! pour que ces messieurs dames en fassent encore 10 fois moins que moi !

Je ne les empêche pas de sortir de chez eux moi, quand je demande une augmentation , que je sache !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par fairymoon le 20/08/2004 07:52:58
dictature? ben je sais pas mais moi je suis plutôt contente que le "peuple" (on dit citoyens maintenant vous savez? on est plus en monarchie ;p) se bouge au lieu de rester passif...je ne dis pas qu'il faut faire grève à tout va mais il ne faut pas oublier de rappeller de temps en temps au gouvernement qu'il est là pour le "peuple" et que si il ne lui convient plus, il faut le changer. c'est dans les principes mêmes de la constitution.
enfin, les dirigeants appliquent toujours leur tactique du "diviser pour mieux régner": comme ça, pendant qu'on se bouffe tous le foie, eux, ils font passer les lois qu'ils veulent!
on parie combien qu'en septembre (après les vacances, quand tout le monde aura fait une trève) on aura des surprises dans les réformes et les lois??...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:58
Il y a des intérêts personnels et un intérêt général.

Souvent les individus font passer l'intérêt personnel avant l'intérêt général...

Sunny et Hahabo sont dans ce cas. Ce qui les gêne momentanément est à proscrire.

il n'y a aucune solidarité dans leur attitude, parce qu'ils ne savent même pas ce que c'est.

Ce sont des français de base qui ne savent que râler contre tout ce qui ne vient pas d'eux-mêmes...

Mais si demain, leur intérêt personnel est en jeu, même si celà ne représente que quelques personnes, là, ils n'hésiteront pas, malgré leurs beaux discours, à prendre tout le monde en otage, et ils auront oublié les belles paroles qu'ils nous servent aujourd'hui.

Sic transit gloria mundi...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sunny le 20/08/2004 07:52:58
Je ne pense pas que de s'assoir sur les chemins de fer pour empêcher tout bon "citoyen" si ca peut te faire plaisir d'aller gagner de quoi nourrir sa famille pendant plus d'un mois soit un témoignage évident de leur grande "action", mais cela relève plutôt d'un égoisme frappant , il y a bien d'autres mesures pour se faire entendre que de prendre ses semblables en otage, on a tous des revendications, si tout le monde les faisaient entendre de cette façon ce serait une grève éternelle. Le gouvernement est là pour le peuple et non pas là pour la sncf, la ratp..... pauvres opprimés !


Juste pour l'info : Quelques petites données sur les opprimés en question :

Liberté Egalité Fraternité
quand ça m'arrange :
Chapitre I
- Savez vous quelle entreprise coûte chaque année à l'état 68, 5 milliards de Francs, soit plus que, réunis :
- le budget de la Justice (27 milliards)
- le budget des affaires étrangères (20 milliards)
- le budget de la culture (16 milliards)
- le budget de l'environnement (2 milliards)
- Quelle entreprise envoie une partie de ses salariés en retraite à 50 ans (les autres à 55) quand on demande aux salariés du privé d'aller jusqu' à 60 ans avec 40 ans de cotisations ? (Et le plus forts, c'est que ce sont les dits salariés du privé qui payent des deux tiers du coût de ces retraites anticipées)
Réponse : la SNCF ! Et quand on sait que partout ou presque les transports ferrés sont privés, que ce sont les compagnies privées qui ont développé les chemins de fer en France (et sur un réseau bien plus important que la peau de chagrin actuelle), on peut se poser des questions...
Chapitre II
- Savez vous qu'en France, la Poste avec 285000 salariés distribue chaque année 24 milliards de lettres et d'objets à 60 millions de gens sur 550.000 km 2 :
Bravo ! Aux états Unis, il y a 3 fois plus de postiers, qui distribuent 9 fois plus d'objets à 5 fois plus de gens sur une superficie 20 fois plus importante. Ce qui fait qu'un postier américain est 3,75 fois plus efficace qu'un postier français. Vous trouvez ça normal vous ?
Chapitre III
- Savez vous qu'EDF emploie la bagatelle de 4200 personnes pour gérer le pactole d'1,94 milliards que le comité d'entreprise ponctionne chaque année sur les recettes (1%),
Alors que les bénéfices de l'entreprise ne sont que de 2,5 milliards (pour donner un ordre d'idée, le ministère de l'aménagement du territoire dispose d'un budget d'1,85 milliards de F).
Et qui gère (seule) ce pactole et ces 4200 "permanents" ? La CGT. C'est beau le socialisme. On comprend que ce syndicat n'ait pas encore déposé le bilan bien qu'il ne représente plus que 1% des salariés.
Chapitre IV
- Savez vous qu'à la RATP, on travaille 20% de moins que dans le secteur privé, on est deux fois plus absent, on part en retraite 25 % plus tôt, on bénéficie de salaires 20 % plus élevés et de retraites 60 % plus élevées. Vous trouvez ça acceptable ?
Chapitre V
- Savez vous quelle est la plus grande des administrations au monde après l'armée chinoise ?
L'éducation nationale française : 1 418 744 personnes (plus que l'Armée Russe, ex Armée Rouge). Et sur ce chiffre, il y a moins d'1 million d'enseignants ! C'est à dire qu'il y a 512 087 "administratifs" (hors restauration et services annexes bien sur). Savez vous que sur ces 512 000 personnes, une commission d'enquête de l'assemblée a trouvé 37 664 salariés qui n'apparaissent que dans la colonne "dépense de personnel" et dont personne ne sait ce qu'ils font. Ca vous en bouche un coin, non ? Le coût de cette gigantesque plaisanterie ? 650 milliards de Francs par an, soit le prix de 52 porte-avions nucléaires de 36 000 tonnes (avec hélice en état de marche).
Le manque de professeurs dont on nous rebat les oreilles ? Il y a aujourd'hui 459 600 élèves de moins qu'en 1991, mais 247 000 enseignants de plus. Les résultats : sur 726.000 jeunes qui quittent chaque année le système, le ministère reconnaît lui même que 439 000 n'ont "aucune réelle formation".
Il y a aujourd'hui 236 583 étudiants en "Sciences humaines et sociales" dans les Facs : chacun coûte 48 000 F par an à la collectivité. Et tout le monde sait qu'il n'y a qu'une poignée de postes à pourvoir dans ce Secteur (5.000 par an ? peut être 10 000 ?). Au moins peuvent ils servir à manifester

Rappelons que l'OCDE a classé la France très loin des autres nations Occidentales en comptant 40 % d'illettrés en France (capacité à lire, comprendre et résumer en cinq lignes un texte simple de 20 lignes)
Enfin, sur les 13 meilleurs lycées parisiens sur le résultat au bac, 11 sont privés.
PS : 6 157 117 salariés du public, plus 5 millions de retraités du public (!), plus les conjoints = 18 millions de bulletins de vote. On comprend tout.
A quand l'abolition des privilèges ?
Un chiffre à retenir : les fonctionnaires représentent 27 % de la population active ayant un emploi, alors que chez les autres pays du G7, on ne dépasse jamais 13 %.
Dégraissons le Mammouth et le reste !
on en a marre de les voir se moquer de ceux qui travaillent et prennent réellement à coeur les intérêts des Français et non pas seulement leurs petits intérêts catégoriels désormais d¹autant plus abusifs qu¹ils en profitent pour se mettre en grève à tout bout de champ, aux ordres de syndicalistes, profiteurs et aux ordres du PCF, de la CGT , des socialistes, tous minoritaires !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
sunny : merci pour tous ces chiffres
miguelito bueno : reflechis un peu, nous sommes pour l'interet general, et non pas pour notre interet personnel, car NOUS aussi allons travailler plus longtemps pour que les gens puissent avoir une retraite, sans enfoncer la France dans un economie encore plus deficitaire qu'aujourd'hui, NOUS acceptons de faire des concessions pour trouver une solution a ce malaise des retraites, alors que les grevistes, ILS ne veulent pas travailler autant que les autres, ILS risqueraient de se fatiguer.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sunny le 20/08/2004 07:52:58
Miguelito bueno, je pense ne rien avoir à prouver conernant ma solidarité, je pense que si dans ce cas précis une position est d'un égoisme frappant ce n'est surement pas la notre.

J'aime simplement me battre pour des gens qui en ont le besoin tout en respectant la liberté de chacun : notamment celle d'aller travailler : et puis quelle contradiction comme dit si bien Haha Bo comment veulent - ils que l'on paye leurs retraites si ils nous empêchent d'aller travailler !

On ne peut pas plaider la solidarité quand on bloque la France entière pour obtenir des intérêts personnels alors que beaucoup n'ont pas 1 / 10ème de ces avantages sociaux.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:58
Je ne suis pas contre les arguments que Sunny a présenté pour la SNCF...

Les 1er posts parlaient de l'exercice du droit de grève et c'est à ce propos que j'ai réagi, car je considère que la situation des salariés en France, et bien sûr principalement dans le privé, est insuffisamment prise en compte.

En qui concerne les fonctions publiques (etat, territoriaux et hospitaliers) je ne les confonds pas avec des établissements publics industriels, dont le rôle et l'objet les placent en secteur concurentiel.

Autant il me paraît dangereux de privatiser la Police, autant la production d'électricité, la fabrication de bagnoles et l'exploitation de réseaux de transports ou de communication ne me paraissent pas devoir relever de la puissance publique.

Même si, historiquement et économiquement, il peut y avoir eu d'excellentes raison à la nationalisation de Renault, ou d'Air France, ou de l'électricité, du gaz et des chemins de fer, aujourd'hui, celà me semble un gaspillage de compétences et de moyens injustifié.

Maintenant, des gouvernements successifs, depuis 30 ans, ont reculé devant les ajustements nécessaires, lesquels auront lieu demain dans la Douleur.

Le seul point qui m'inquiète, c'est la sécurité des transports, la privatisation ayant entraîné , en Angleterre par exemple, une baisse de l'entretien du réseau et des machines, ayant provoqué des accidents graves...je ne regrette pas mes impôts lorsqu'ils sont bien employés.

Mais si je comprends et approuve l'intérêt économique et industriel qu'il y a à reformer ces situations, je sais aussi que des situations personnelles se cachent derrière les problèmes généraux et que des agents seront alors licenciés à 50ans, sans espoir de retouver du travail.

Dans d'autres pays, on retrouve du boulot à 50 ans, en France c'est presque impossible, sauf compétences très spécifiques. Car les agents licenciés ne seront pas majoritairement des ingénieurs...

Ce type de privatisation doit se préparer et non surgir du jour au lendemain en broyant les hommes.

Je pense que les agents de la SNCF redoutent les prochaines échéances et qu'ils ont par avance, alors qu'ils n'étaient pas concernés, montré qu'il se défendraient.

Toutes ces réformes sont des choix de société sur lesquels les français auraient dû s'exprimer depuis logtemps...

Imaginons que le texte de la réforme des retraites passe au Parlement grâce au 49-3, il y aurait là comme un déficit d'expression publique et de démocratie.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par spy le 20/08/2004 07:52:58
MERCI A SUNNY et MIGUELITO !
Vos commentaires sont tres interessants , instructifs , de haute tenue . Ca fait plaisir de lire parfois de telles interventions faites sans haine sans colere mais en presentant les choses telles qu'elles sont en laissant a chacun le choix d' apprecier ou non
On est bien loin de cette sérénité avec LéNINE qui ne trouve à repliquer que par arrogance et vulgarité . Apparemment il digere mal le social-capitalisme français et préfere le modele sovietique qui a fait preuve de son efficacité pendant un siecle en ruinant 200 millions de personnes et en creant des maffias qui ont vecu sur le dos des travailleurs et qui survivent encore aujourd'hui . Ca au moins c'est un modele de réussite sociale! ( ..a ne pas suivre)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par charly+ le 20/08/2004 07:52:58
tu te trompe en disant ken france l'on fait greve qu'o en a marre de travailler et qu'on veut prendre un peu de vacances SAIT FAUX sait tout simplement partce ken france le MEDEF le gouvernement koike sé la meme chose ne negocie qu'apres le preavi de greve ou apres la greve alors ken allemagne les salarié sont consulté pour chake changement important dans l'entreprise

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par spy le 20/08/2004 07:52:58
oui , mais il se trouve que les syndicats allemands ont un grand sens des responsabilités et cherchent le compromis qui ménage la santé économique des entreprises : une vue a plus long terme . Et il n' y a a pas "36" syndicats qui font de la surenchere electoraliste . On ne voit pas des entreprises couler a cause des intransigeances syndicales . La preservation de l'entreprise et donc des l'emplois est primordiale . On ne s' appuie pas sur des " acquis " qui sterilisent tout dialogue . Les syndicalistes allemands ont , dans les grandes entreprises , des bonnes notions d'economie et de gestion et regardent les realités en face .
sans rigidité mais avec pragmatisme.
La mentalité des syndicats comme des travailleurs allemands est toute autre qu'en France . Il ne demandent pas la lune

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par fearsil le 20/08/2004 07:52:58
En 2012 après Jésus-Christ... Toute la France est réformée.
Toute la France ? Non... Une petite poignée de fonctionnaires résiste encore et toujours à l'envahisseur.
Retranchés dans leur petit village privilégié, il sont encerclés par les camps fortifiés de Refurm, Referendum, Droidelum et ServiceMinimum.
Nos héros :
- Cegetix le Syndiqué : petit grèviste malin, il a toujours une bonne idée pour échapper au travail et trouve toujours un prétexte pour déclencher une grève générale.
- Fonctionpublix : le meilleur ami de Cegetix, Fonctionpublix refuse d'admettre qu'il mange trop, et est prêt à taper sur tous ceux qui lui font remarquer qu'il est "un peu enveloppé". Il accompagne Cegetix dans toutes ses aventures, tant qu'on peut rigoler et échapper au boulot.
- Echapofix le délégué syndical : l'heure de gloire d'Echapofix a été le jour où il a réussi à faire passer sa somptueuse résidence aux frais du CE de sa société
- Prenpadrix : c'est lui qui appelle à la grève générale
- Demagogix le Chef : époux de Poildanslamimine, il se fait réélire depuis
plus de 30 ans en promettant tout et n'importe quoi à ses militants. Il n'a qu'une seule crainte : que du travail lui tombe sur la tête
- Bloqulepayx le druide : c'est lui qui prépare la potion de grève, la recette magique qui permet à nos héros de résister encore et toujours aux réformes.
Avec leurs amis Eratepix, Assedix, Eraimix, Taxonléprofix, ssainecefix...ils luttent courageusement pour la défense de leurs privilèges.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par maxdark le 20/08/2004 07:52:58
Salut j'ai bocoo aimé l'allusion a asterix tres realiste, sauf qu'on ce demande qui a raison dans cette fiction.

Juste un mot pour reagir a un commentaire celui de charly:

"tu te trompe en disant ken france l'on fait greve qu'o en a marre de travailler et qu'on veut prendre un peu de vacances SAIT FAUX sait tout simplement partce ken france le MEDEF le gouvernement koike sé la meme chose ne negocie qu'apres le preavi de greve ou apres la greve alors ken allemagne les salarié sont consulté pour chake changement important dans l'entreprise"

J m'intien en france on fai greve pour tou et n'importe qoi, la greve en soit est un bon outil c'est l'utilisation qu'on en fai qui est mauvaise.
Pour ta gouverne gouvernement et medef ce n'est pas la meme chose. Si les salarié ont differents syndicats qui les "representent" en parlant au nom du collectif les employeur ont leur syndicat le medef qui parle au nom de l'esemvble des employeur. Pourqoi cette "pejoraition" du medef??? Ceux qui nous donne du travail en france n'ont il pas le droit detre ecouté????? Le gouvernement prescedant les avait completeme,t oublié il est normal que le gouvernement actuel les reconcilie avec la politique economiqu du pays qui les touchent tout particulierement.
J tien a souligner qu la france n'est plus ce quel etait le travail devien un fardeo pour bocoo, il fau reconnaitre qe les francais ne sont pas des grand bosseur.

Je revient sur ce qu tu di sur l'allemagne: tu te trompe lourdement car en fRance aussi les salarié a travers le comité d'entreprise le comité de groupe, le CHSCT et a defaut les délégués du personnel, qui sont des respresentant élu sont consulté sur toute modification affectant l'entreprise et son activité ou ayant des repercution sociale sur l'emploi ou et sur les condition d'emploi, Art. L321-1 code du travail, que d'autre part les representant ont un droit d'alert et qu'ils peuvent demander des comptes a l'employeur lorsqu'une situation semble inquiétante. Que pour toute decision sortant du pouvoir de direction meme, ayant comm repercution des licenciement ou des modification de contrat au terme de L122-12 concernant les changement et restructuration cxomm les fusion et autre acquisition les CE et autre sont consulté.
Q d'autre part pour tou grand changement genre 35H l employeur doit conclure un accord avec les partenaire sociaux.
Alors ou t'a vu q'en france les salarié sont pas consulté???? , avant de l'ouvrir renseigne toi ca t'evitera de dire des connerie grosse comm des maison qui n'ont aucune utilité si ce n'est de creer la discorde entre employeur et salarié.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
Lenine : mais les schtroupf faineants, tu viens de le dire sont les grevistes, qui veulent plus d'avantages que les autres...
ps : ma mere est fonctionnaire

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par rafmad le 20/08/2004 07:52:58
je voudrais revenir sur ce qu'à dit Lénine .

Tout d'abord , Lenine voulait bien étendre le communisme a tout le pays comme Staline et si tu faisais référence à la NEP et bien ce n'était qu'un retour partiel au capitalisme pour renchérir son pays ( il prouvait ainsi la faiblesse de son systeme ) .

De plus quand tu dit que Staline s'est servi du communisme pour faire une dictature , c'est faux le communisme est une dictature , et oui la dictature du prolétariat reste une dictature ( meme si apres les proletaires sont loin meme tres loin du pouvoir en tout cas plus loin que dans les démocraties libérales ).

Et enfin je voudrais que tu me cite un regime communiste d'un pays qui n'est pas été une dictature , ne cherche pas il n'y en a pas de Mao à maintenant fidel castro en passant par kroutchev et bien sur staline . Je n'y connais aucune démocratie.

tt le monde devrait travailler pour les autres . quelle belle idée généreuse sauf que chez les cocos tt le monde travaille pour le roi dictateur qui lui s'enrichit pendant que le peuple ne touche pas les fruits de son labeur.

Et enfin si le système communiste est si génial pourquoi ont-ils été obligé de construire le mur de Berlin ? pour éviter que les gens ne s'en aillent . ( ils démontrent ainsi leur atteinte à la miberte de circulation ).

C'est pour cela que tu devrais arreter de defendre une idéologie archaique qui ne se base que sur la jalousie ( jalousie du plus intelligent , du plus riche.... ) et surtout sur l'abscence de liberté au profit de l'égalité ( égalité à 2 vitesses avec les dirigents du parti se vautrant dans le luxe d'une part ( l'aristocratie rouge ) et le reste de la population qui essaie de subsister comme elle peut et surtout a qui on n'interdsit de s'elever au dessus des autres ).

Non je le dit le communisme prend l'allure de la dictature de la médiocrité.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par perfectblue le 20/08/2004 07:52:58
ton article emet quelque bonnes idées mais elles sont noyés dans un flot d'inepsies qui lui fait perdre toute crédibilitée, je note donc mauvais et essaye d'éviter le genre d'affirmation fausses "avez vous vu une personne faire la grève ce week-end ?" car
1our faire la gréve il faut travailler donc si tu ne travaille pas le week end tu ne peut as faire la gréve
2:ceux qui font la gréve la semaine font des manifs le week end (ex:100000 personnes a Marseille un dimanche).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
c'est exactement ce que je voulais dire,(manifester le week-end), tu parles de manque de precision et bien c'etait ou, quand et surout pourquoi cette manifestions le dimanche a Marseille ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
de 1 : j'ai relu mon article, meme si des fautes si sont glissees et je vous demande de bien vouloir m'en exuser, mais je ne vois pas pourquoi l'auteur d'un post ne devrait pas aussi faire attention a ce qu'il ecrit surtout lorsqu'il critique la facon d'ecrire de quelqu'un d'autre.
de 2 : Je n'ai supprime 1 seul post, parce qu'il etait incomprehensible, je ne sais pas si c'etait le tien, et si oui, taches de te faire comprendre la prochaine fois, ou si c'est juste des propos infondes, et dans ce cas je trouve ca stupide, mais de toute facon, je crois que ce n'est pas les plus important et je ne vois pas ce que ca apporte au debat.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par kant1 le 20/08/2004 07:52:58
Hé Rafmad, tu sort des fois. Si tu lis Marx, tu saura que le communisme n'a jamais existé. Les pays communistes étaient des dictatutes au service de Staline, Mao ou Castro. Mais Marx aurait été horrifié de voir le résultat. Mais il y a eu des tentatives. Au Chili avec Allende. Mais les USA ont préféré soutenir Pinochet. Si le capitalisme était si bien, y avait-t-il besoin d'installer une junte militaire pour le préserver. Tu devrais te renseigner avant de parler.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par spy le 20/08/2004 07:52:58
LOL ! ! ! No comment effectivement !!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
Lenine, merci de nous avoir fait rire.
Mais le vrai lenine dans tout ca, etait-ce un communsite, parce que tu semble bien l'aimer.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par quezako le 20/08/2004 07:52:58
les régimes communistes ne sont pas devenus des dictatures suite aux pressions des régimes capitalistes ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
non les regimes communistes sont devenues des dictatures, parce que pour motiver les travailleurs, il y a l'argent et la liberte et quand cela disparait, Le seule moyen de faire survivre un pays, c'est la force. Je vois meme pascomment tu peux rejeter pla faute sur d'autres regimes.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par quezako le 20/08/2004 07:52:58
avoue quand même que le capitalisme cultive l'egoisme.
le communisme a voulu combattre cet aspect du capitalisme mais le peuple n'était pas près. le communisme n'a pas marché et n'a pas pu être mis en place.

j'insiste sur le fait qu'aucun pays n'a reussi à passer au communisme, même pas la chine. tout simplement parce que le peuple ne suit pas.

le peuple a trop en tête le capitalisme, la richesse, les biens matériels et ne veut pas partager, mettre en commun.
voilà pourquoi je dis que le capitalisme a effectué une pression. je ne dis pas qu'elle est volontaire (quoique)

je pense qu'il ne faut pas isoler le communisme comme s'il était seul au monde, il faut bien tenir compte du contexte historique et des relations internationales.

les usa ont combatu dès la première heure le communisme et je les comprend.

je ne donne raison à personne, je constate simplement qu tout le monde à sa part de responsabilité dans les conflits de ce genre. j'en ai marre de voir les gens dire "nous n'y sommes pour rien". ouvrez les yeux ! personne n'est innocent !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par sixou le 20/08/2004 07:52:58
mais de quel crime parles-tu ?
enfin on est tout de meme d'accord, sur le fait que le capitalisme vaut mieux que le communisme.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par quezako le 20/08/2004 07:52:58
à partir du moment ou une idéologie conduit à la destruction plus ou moins brutale d'autres idéologies, pour moi elle n'est pas valable.

idéologies destructives :
- capitalisme
- communisme
- anarchie
- religion intolérante
- religion intéressée
- politique intéressée

idéologies non déstructives :
- bouddhisme

voilà ou j'en suis pour le moment.
je ne désire pas voir disparaitre l'un ou l'autre mais je constate, simplement.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Encore des grèves, mais c'est quoi la grève ???
Posté par miguelito bueno le 20/08/2004 07:52:58
Quezako, je crois aussi qu'il convient de se méfier des cadres théoriques par lesquels des élites, politiques religieuses ou d'affaires, prétendent régler notre vie...

Pour moi le capitalisme absolu est un mal autant que le communisme égalitariste. Ces systèmes ont montré leur limites et leurs excès...

Le développement économique a pour but de créer des richesses et des emplois, mais pas aux dépends de l'être humain à qui ces richesses et ces emplois doivent profiter.

Toute la question est d'organiser une répartition équitable de ces richesses, soit par le jeu naturel des affaires (capitalisme) soit par l'intervention publique (communisme).

Or, quelque soit le système, la tentation est grande, pour ceux qui disposent du pouvoir de décision, d'en accapparer la plus grande partie.

En réponse, des contre-pouvoirs se créent, dont les syndicats, qui ne se justifient que par le souci qu'ils peuvent conserver de l'intérêt général et le souci de l'équité entre citoyens, ont vocation à se montrer les gardiens.

Bien que syndicaliste élu d'une scission de la CFDT, et fonctionnaire territorial de surcroît, je n'ai pas suivi les mots d'ordre départementaux de juin dernier, si ce n'est le 13 mai, pour alerter le gouvernement sur l'impréparation de son projet de loi.

Il m'a paru normal que les fonctionnaires cotisent 40 ans quand la majorité des salariés du privé le font.

Il m'a paru irréaliste de revenir à 37,5 annuités pour tout le monde quand les projections démographiques montrent que le paiement des retraites sera gravement compromis en 2040.

Il m'a paru excessif que ceux qui bénéficient des meilleurs régimes en France (et peut-être en Europe) poussent leur réflexion jusqu'à la grève "préventive", avec un objectif politique non dissimilé : faire tomber le gouvernement.

Je trouve que de la part de gens de gauche toute solidarité entre les générations était oubliée au profit d'intérêts personnels.

Je trouve enfin que l'on a tort de faire de cette question un dogme.

Pourquoi la question des retraites ne serait-elle pas variable ? C'est à dire ajustée tous les 5 ou 10 ans sur l'état de l'économie et de la démographie ?!

Pourquoi vouloir graver dans le marbre les 10 commandements de la retraite, comme une loi éternelle et immuable, alors qu'il s'agit d'une organisation sociale dépendant de tellement de facteurs volatils ???

Soyons pragmatiques, revenons-y lorsque les conditions globales changent ...

Et si je parlais des 10 commandements, c'est aussi pour en venir à la religion.

Je suis catholique, croyant, peu pratiquant, marié et divorcé 2 fois, et à présent pacsé avec un homme que j'aime.

Aujourd'hui, le vatican publie des textes pour inciter les chefs d'Etats et de gouvernement à protéger le mariage religieux, notamment en interdisant toute forme d'union homosexuelle.

Bien que le fondement théologique de ces recommandations ne m'échappe pas tout à fait, je sais aussi que les meilleurs théologiens ne s'accordent pas tous à penser comme un seul homme, et mon expérience des écritures saintes me laisse perplexe quand à la condamnation de l'Homosexualité, et plus encore d'un éventuel couple homosexuel.

Ce qui est clair, c'est que la sodomie est clairement condamnée, mais elle ne concerne pas aussi les couples hétérosexuels, alors que l'Amour y est constamment magnifié...Or, l'amour humain est une réplique de l'Amour Divin, et je me demande comment Dieu, qui a fait l'Homme a son image, et qui est omniscient, aurait pu laisser à l'Homme la capacité d'aimer un autre Homme, s'il s'agissait vraiment de l'abomination que l'on dit.

Je n'oublie surtout pas que le message de Dieu nous est parvenu par des intermédiaires, et qu'il continue de nous être présenté par des vicaires, dont la compréhension et la bonne foi peuvent être influencées par les caprices du Temps.

En ce qui me concerne, ma Foi dans le Christ est intacte, quel que soit le message du Vatican et mon respect du Saint-Père aussi. Et comme il l'a dit dans le première phrase publique de son pontificat : n'ayez pas peur !

Je n'ai pas peur de Dieu et de son Amour, je reste persuadé que Dieu voit dans le coeur de tous les Hommes et qu'il inspire nos actions ; peut-être, en me faisant homosexuel depuis mon plus jeune âge, a-t-il eu un projet que nous sommes trop peu clairvoyant pour comprendre et qui se révèlera plus tard...

Tout ceci pour expliquer que je distingue les diverses Fois des Religions qu'elles suscitent, parce que le discours théologique n'est pas un discours divin, mais fatalement humain...et fatalement circonstanciel .

Je comprends qu'il paraisse important au Saint-Père, au soir de sa vie, de réaffirmer des principes connus, établis, mais je déplore que l'Eglise ne se soucie pas d'entraîner les Fidèles avec elle, en les connaissant mieux, en comprenant mieux leur vie, en sachant s'adapter à l'évolution du Monde pour être plus proche de ses enfants.

Ainsi donc, le discours des Religions doit-il être entendu avec du recul et de la clairvoyance, tout comme les théories économiques.

Je passerai d'un mot sur l'anarchisme qui n'abouti qu'à détruire toute organisation sociale et qui est aussi anti-humain que possible.

La route de la sagesse, et le boudhisme en est une, est encore longue pour l'être humain.

Rapporté à celà, le phénomène sporadique des grèves n'est qu'une péripétie.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143