FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
162 connectés : 0 membres et 162 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Essai sur la moquerie et la critique
Posté par angelpark le 24/06/2006 00:00:57
C'est tellement drôle de se moquer des autres...
En règle générale lorsque nous nous moquons des gens c'est pour rire et surtout pour faire rire. Pourquoi c'est si drôle de se moquer des autres ? A première vue, se moquer des autres c'est en quelque sorte prendre de la distance. Tout le monde a des défauts mais c'est toujours plus facile de se moquer de l'autre qui se trouve en face de soi plutôt que de se moquer de sa propre personne. Se moquer de l'autre c'est éviter de regarder ses propres défauts. L'autre c'est une entité différente, d'où le fait de prendre de la distance; mais en même temps l'autre c'est l'entité qui nous ressemble alors peut-être que lorsque nous nous moquons de l'autre nous faisons notre propre caricature dans un miroir mais ceci resterait inconscient pour le sujet. Pour beaucoup de gens il est difficile de rire de soi. La raison qui semble évidente est que l'homme est susceptible, il y a des gens qui le sont plus que d'autres, mais tout le monde l'est à sa façon. Notre société actuelle n'arrange pas du tout les choses puisqu'elle nous impose des critères de beauté qui peuvent être trouvés que partiellement sur quelqu'un ; le pourcentage de personnes ayant tous ces critères réunis est infime et même a fortiori cette conception de la beauté que tend à viser notre très chère société semble presque utopique. Regardez le nombre d'adolescents complexés de nos jours. Connaissez vous beaucoup de personnes de cette tranche d'âge qui se sentent bien dans leur peau ? Il est vrai que cela est normal à cet âge là de se remettre en question mais de là à aller se suicider ou à se tailler les veines. Le suicide des jeunes est une des plus grande cause de mortalité. Le suicide des jeunes n'a pas de rapport direct avec la société mais si l'on cherche bien cela est lié, étant donné que la vision qui nous est imposé est en règle générale acceptée part la population, mais il y a toujours ceux qui ne veulent rien faire comme tout le monde, ceux qui sont toujours exclus car ils sont considérés comme anormaux, ceux qui ont l'impression d'être seul au monde, etc. Pour ces différentes raisons un jeune pourra devenir marginal. Ceci peut-être un avantage comme un défaut.


Cependant la moquerie est souvent plus légère que la critique

Ceci étant donné que la moquerie peut être qualifiée de "plaisanterie", "blague", etc. Très souvent on entend les gens qui ne savent pas quoi raconter et ceux-ci se moquent des personnes qu'ils voient mais se moquer ce n'est pas forcément critiquer. On peut très bien rire d'une chose parce que l'on a rien d'autre à dire et cela sans arrière pensée. Parfois ces gens se moquent parce qu'ils se sentent supérieurs mais rares sont ceux-là. Il y a également ceux qui sont un milliard de complexes et qui prennent un malin plaisir à se moquer de tout se qui bouge ; en général ce genre de personnes est beaucoup plus fréquent que le cas précité.
Les gens qui se croient au dessus de tout ont un complexe de supériorité, la je ne vous apprends rien. Ceux-là ont eu l'habitude de recevoir un excès de compliments durant leur enfance, ou bien cela peut-être dû au phénomène de l'enfant roi qui tend à se répandre où se dernier mène papa et maman par le bout de nez ; ils ont eu l'habitude d'avoir tout ce qu'ils désiraient, le limites ayant rarement été posées. Il y a également ceux qui s'imaginent plus intelligents ou plus beaux que tout le monde. Imaginer c'est un peu exagéré comme terme puisque bien souvent tous ces facteurs sont liés à l'éducation reçue et notamment aux fréquentations.


La critique

D'après le cheminement établi ci-dessus il peut-être difficile de faire la différence entre moquerie et critique. Ces deux termes sont très liés mais ce qui les sépare est le fait que la moquerie inclut l'humour qu'il soit léger, sarcastique ou bien même noir. Tandis que la critique tend plus à se rapprocher de l'observation mais qui ne s'arrêtera pas seulement à ce stade. En effet lorsqu'une personne critique bien souvent c'est que cette dernière se sent mal dans sa peau et vise à mettre de côté cela en critiquant. Prenons un cas particulier :
A première vue cette personne peut paraître simple c'est-à-dire quelqu'un "qui ne se prend pas la tête". Mais après plusieurs jours d'observations on se rend compte que la personne passe son temps à dire que celui-ci est moche, que celui-là est petit, que celle-là est bizarre, et j'en passe. Pourquoi cet acharnement ? Cette personne a traversée beaucoup d'étapes difficiles comme nous tous d'ailleurs mais peut-être qu'elle est plus concernée qu'autrui. D'une part parce que cette personne est extrêmement susceptible ce qui va entraîner le fait que cette personne se considérera comme un moins que rien à chaque fois qu'on lui dira quelque chose même si ce quelque chose était sans arrière pensée. De plus cette personne enfouira toute la haine qu'elle a subit, ce qui s'extériorisera entre autre par des critiques de façon consciente ou inconsciente.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par canibal le 24/06/2006 11:39:51
Bonjour...

Je dois avouer qu'à ton petit essai j'aurais ajouté quelque chose....

A mon avis le fait que la critique soit de plus en plus usité tient également au fait que notre société s’est prostrée dans une forme d'élitisme béant qui pousse les gens de quelques catégories socialo culturelles que ce soit (et quelque soit également l'age), à se dénigrer les uns des autres afin de se sentir meilleur.
Ainsi, le fait est que pour être reconnu dans notre société, d'autant plus dans un milieu capitalisé a l'extrême, il faut être le meilleur dans son domaine, or comme ce n'est pas toujours possible, le seul moyen pour se distinguer est de mettre en valeur les désavantages d'autrui pour se montrer comme meilleur malgré le fait de ne pas forcément être à la hauteur.

Le problème n'est pas toujours des parents ou d'un caractère particulier des personnes mais aussi d'un ressentit global face à une société drastique envers les moins prolixes économiquement.

Voilà, avis personnel s'il en est (triste réalité du conformisme)

Mais sinon bon texte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par zakhiel le 24/06/2006 13:01:58
Assez bon article (ce qui est assez rare c'est tant ci).

Ca manque de contre exemples, il faudrait que tu remettes un peu plus en question tes affirmations. Un article doit laisser le choix à son lecteur.
Il n'y a aussi que l'aspect négatif de la critique mis en avant ici. La critique désigne aussi un point de vue positif sur quelque chose. Quelqu'un qui trouve que tout est beau est quelqu'un de critique car il émet un jugement comme celui qui dit que tout est moche. Mais dans ces deux cas c'est une critique irrfléchie, la critique de la passion, la critique impulsive.

Bref bon article qui manque un peu de corps.
7/10

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par clemichou le 24/06/2006 14:13:19
ca ma bien fait reflechir et c'est plutot bien petre pa assez complet kom la dit zakhiel mais bien continue

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par lady de nantes le 24/06/2006 15:49:42
Être critique et critiquer, c'est très différent. Et quand on est critique, on l'est en premier lieu envers soi-même. C'est l'essence même de la critique au sens philosophique.

J'ai personnellement un esprit assez sarcastique mais il est chez moi une défense, non, plutôt une seconde nature. J'ai trop été et suis encore trop attaquée sur mon physique. Ne voulant pas me laisser bouffer, j'ai appris à renvoyer dans leurs 22, comme on dit en rugby, les abruti(e)s qui se permettent de me juger sur ce que je représente et pas sur ce que je suis. Ce n'est pas parce que je ne suis pas une " gravure de mode " que je suis bête, molle, abrutie, nulle... et tant d'autres clichés qui sont liées aux personnes rondes.

De quel droit se permet-on de me juger ?

À travers mes réflexions à l'emporte-pièce, et surtout par l'autodérision, je me moque, moi aussi. Et de façon cinglante. Je caricature les travers de(s) autre(s). Je ne me permets pas de juger pour autant.

Et paradoxalement, les gens qui m'apprécient m'aiment parce que je suis comme ça. Quant aux derniers qui se sont frottés à moi ont compris. Et ils n'y sont pas revenus. J'en déduis que ce sont des gens sans intérêt. Ils peuvent se moquer de moi mais je n'ai pas le droit de leur renvoyer la balle ? Eh bien voyons... Ils m'ont défiée sur mon terrain, ils ont vu. Je me demande même s'ils n'ont pas eu besoin d'un dictionnaire pour décrypter ma réponse.

Comme me dit mon meilleur ami, " on n'a pas une discussion sans que je me prenne deux uppercuts dans la figure. Mais au moins, avec toi, les choses sont claires. ".

Pour info, je suis mariée depuis presque 22 ans. Et il aime toujours autant mes vannes.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par mystique_777 le 24/06/2006 19:17:38
Je partage l'avis de zakhiel, mais tu as eu quand même une bonne idée en traitant ce sujet. Je vais cependant tourner d'une autre façon, une de tes reflexions.
Tu dis "mais en même temps l'autre [...] nous nous moquons de l'autre nous faisons notre propre caricature dans un miroir mais ceci resterait inconscient pour le sujet.
Les gens ne se moque pas forcément de leur défaut refoulé, mais plutôt ils critiquent leur propre peur. La peur de perdre ou devenir ce qu'ils redoutent le plus.
Mr Larousse va avoir une certaine méprisance envers des personnes de cultures générales limités, alors qu'ils peuvent très bien déborder de d'autres richesses plus importantes.
Fais attention au tournure des mots. Etre , et ne pas vouloir devenir "l'être"
est différent.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par angelpark le 24/06/2006 21:48:46
Je suis consciente que mon texte est incomplet, c'est parce que je faisais un blocage pour rester dans le sujet du coup j'ai eu du mal à retranscrire ce que je pensais. Je ne me trouve pas d'excuses au contraire. Ah là là! la philo ça me manque c'était tellment plus facile de s'exprimer en faisant de la philosophie. Je tenterai de faire mieux que cela la prochaine fois et merci pour vos commentaires ça va m'aider à avancer (je pensais que j'allais me faire assassiner dès le premier article!).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par zakhiel le 24/06/2006 21:55:22
angelpark ---> si ça suit une bonne évolution y'a pas de problême.
On va pas un incendier un article qui tient la route, ça fait du bien à nos pauvres yeux habitués à voir des articles du genre "alor jvais vou parlé d1 truk tro lol ki mé arrivé avec mon mec ki ma largué"

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par ushiwa.sasuke le 26/06/2006 10:20:22
Sympa l'article et assez réaliste...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par manwax le 29/04/2007 01:02:56
bon article. Si la moquerie et l'excès de critique sont pour toi un moyen de s'auto-caricaturer de manière inconsciente, cela doit être dû à un profond désir d'appartenance à la société non ? Se sentir différent c'est avoir peur de se sentir rejeté? Et l'absence de goût pour la critique et la moquerie pourrait-elle dénoter, à l'inverse, un caractère associable de l'individu?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Essai sur la moquerie et la critique
Posté par puce1110 le 12/08/2007 20:39:43
bonjour,

pourriez-vous me dire à quel âge un enfant se moque d'un autre?

merci

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143