Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Le coût de la vie
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:54:04
Encore une comédie à la française : personnages stéréotypés, discours creux, bref, un film raté !

Brett est riche mais radin... Coway connait des difficultés financières mais reste très (trop) généreux... Laurence est richissime mais cet argent pourrit ses relations avec les gens... Maurice a tout donné pour bien gagner sa vie et décide de tout abandonner pour vivre pleinement... Et tout ce petit monde va se croiser, se confronter et transformer peu à peu son rapport à l'argent.

L'argent, voilà le thème central du film. Sujet a priori interessant et par lequel le réalisateur tente de décrire l'influence qu'il a sur les rapports humains. Ajouttez à ça un casting XXL (Luchini, Lindon, Claude Rich, Géraldine Pailhas, Isild Le Besco, Lorant Deutsch), et vous obtenez une énième comédie à la française. Le syndrome "Embrassez qui vous voudrez" n'est pas loin (en gros, beaucoup de bruit pour pas grand chose). Sauf qu'ici, c'est pire !

L'accumulation de personnages laisse finalement peu de place à chacun, et la psychologie des personnages se résume à pas grand chose. On assiste à un défilé de personnages caricaturaux, et ce sont surtout les acteurs principaux qui déçoivent, Luchini et Lindon en tête : Vincent Lindon est très généreux, mais cela masque une énorme gène par rapport à l'argent... Et il débite souvent un discours très moralisateur qui agace. Luchini est radin à outrance, et son rôle se conclut en apothéose par une scène de colique très "Austin Powers", qui détonne un peu avec le ton général du film, métaphore subtile faisant le parallèle entre la rétention d'argent et la rétention de... ses "déchets organiques" !

Les deux jeunes (Isild Le Besco et Lorant Deutsch) sont plus touchants dans leur interprétation, sont moins stéréotypés et beaucoup plus naturels. Là encore, leurs personnages restent néanmoins un peu trop clichés lorsqu'ils découvrent qui est réellement l'autre. Géraldine Pailhas est très bonne également dans un rôle qui n'arrive qu'au milieu du film, mais qu'elle parvient à rendre très intéressant.

Quant au thème du film, ben on n'apprend pas grand chose qu'on ne sait déja. Le pari était difficile (montrer le rapport que différentes personnes ont à l'argent), il est loin d'être gagné. La faute donc à un trop grand nombre de personnages, un trop grand nombre de caractère qui ne sont finalement que des extrèmes qui touchent difficilement le spectateur lambda. Un peu plus de subtilité aurait été la bienvenue. Ce foirage est d'autant plus flagrant après avoir vu une interview de Luchinin qui pour le film disait que la plupart des proverbes traitant de l'argent n'était que des lieux communs qui ne voulaient rien dire ("l'argent ne fait pas le bonheur" ? Donnez le moi alors !). Le problème, c'est que le film ne fait que traiter de ce genre de lieux communs, sans apporter une vision réellement surprenante de l'argent. Et si cela peut intéresser légèrement au début, le film ne décolle jamais et la fin est un peu trop longue...

Certes, le film n'est pas un échec total. Certains spectateurs ont ri aux éclats (certaines (rares) scènes sont hilarantes, mais globalement, c'est pas non plus "la cité de la peur"...). Le personnage de l'huissier, que l'on ne voit pas beaucoup, est aussi sympa, et son couple avec un jeune gars est également une bonne, mais furtive, surprise... Bref, quelques trucs sympas à droite à gauche, qui ne parviennent pas à sauver un film qui s'apparente trop souvent à un simple téléfilm. La réalisation de Philippe Le Guay ("L'année Juliette" à la réa, "15 Aout" à l'écriture), sans éclat, ne vient pas réhausser le niveau. Bref, attendez donc la diffusion du film à la télé !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:54:04
plutot d'accord avec ce commentaire qu'avec l'auteur... dsl pour toi si embrassez qui vous voudrez ne t'as pas plus, mais je ne vois pas pkoi je jetterais la pierre au cout de la vie. certes, le problème est traité en surface, sans jamais trop s'y attarder mais qu'attendais tu d'une comédie?! ce n'est pas la vocation du film... bon, les passages scat... avec luchinni t'ont peut etre choqué, je ne sais pas , mais franchement, voir lucchini dans ce role de vieux pingre constipé qui veut renouer avec la vie et les rapports humains en bon et due forme, moi j'ai trouvé ça génial. on peut pas vraiment dire que ce soit le type de roles auxquels il nous a habitués ! Lindon ne donne pas le meilleur de lui meme mais sa performance reste tout a fait correcte. En revanche, je n'adhère pas du tout a la façon de jouer de isild le besco et Lorant Deutsch comence vraiment a me fatiguer avec sa palette d'acteur aussi étroite que l'esprit d'un républicain... au final, je ne dirai pas un film raté, loin de là ! une comédie frenchie sympathique et sans prétention qui pourrait faire figure de suite a "ah si j'étais riche"... a quand le troisiéme opus de la trilogie ?!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:54:04
"embrassez qui vous voudrait" était largement mieux que le cout de la vie. Décevant, mais avec beaucoup plus de style ! J'ai rien contre les comédies, au contraire, mais soit le réalisateur choisit de déconner sur un thème ("laisse tes mains sur mes hanches" qui traite de l'amour en déconnant), soit il choisit de traiter vraiment d'un thème, quitte à introduire une certaine légèreté ("embrassez qui vous voudrez" par ex). Mais "le cout de la vie" essaie de mixer les deux, genre grosse déconnade deux secondes après un scène de prostitution beaucoup moins rigolote, tout en pensant traiter sérieusement de l'argent alors qu'il ne brasse que des caricatures. Bref, ce n'est ni intellectuel, ni hilarant, c'est juste une "comédie" un peu paresseuse qui passerait bien un dimanche soir sur TF1 mais qui saoule sur grand écran quand t'as payé bien cher !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:54:04
Elle ne jouera plus adieu Marie.


PARIS (AFP) - La comédienne Marie Trintignant, décédée vendredi matin d'un oedème cérébral peu après son transfert à Paris en coma profond, était à la fois une actrice reconnue et un personnage de militante peu commun dans l'univers du spectacle.

Son parcours d'enfant de la balle s'est interrompu à Vilnius (Lituanie) à la suite d'une dispute violente avec son compagnon, le chanteur du groupe de rock Noir Désir Bertrand Cantat dans la nuit de samedi à dimanche. Elle était depuis dans le coma en dépit de deux opérations. Son compagnon a été placé en détention.

L'actrice, âgée de 41 ans, se trouvait à Vilnius pour incarner le rôle de Colette dans un téléfilm réalisé pour France 2 par sa mère Nadine Trintignant, selon un scénario qu'elles avaient écrit ensemble. Elles avaient choisi ce personnage de "féministe avant l'heure" pour parler de la liberté des femmes, comme elles l'avaient déjà fait dans "Victoire, ou la douleur des femmes" qui traitait de l'avortement sur une période de 30 ans.

La brune quadragénaire au physique d'adolescente parlait volontiers de ses rôles et de ses choix de vie. Elle disait être attirée par "les personnages baroques, qui ont une forme de handicap. C'est plus risqué que quelqu'un de normal". Elle avait aussi choisi d'élever seule ses quatre fils et de concilier les rôles, l'écriture et son rôle de mère, en somme de vivre "comme tout le monde". Elle préservait sa vie privée et était parvenue à se protéger de l'intrusion de la presse "people", qui n'avait jamais parlé de ses liens avec le chanteur de Noir Désir.

Née le 21 janvier 1962 à Paris, Marie Trintignant a fait sa première apparition au cinéma à quatre ans dans "Mon amour, mon amour", réalisé par sa mère.

Celle qui voulait plutôt se diriger vers une carrière de vétérinaire et affirmait souffrir d'une grande timidité poursuit dans le 7e Art, figurant dans deux autres films de sa mère, dont "Ca n'arrive qu'aux autres" en 1971 avant d'être lancée par Alain Corneau, en 1978 dans "Série noire", où elle joue une jeune fille qui fait perdre la tête à Patrick Dewaere.

Elle a joué ensuite dans une trentaine de longs-métrages, parfois à un rythme soutenu (elle est sept fois à l'affiche entre 1995 et 1996), dirigée plusieurs fois par sa mère Nadine, mais aussi par Ettore Scola ("La terrasse", 1980), Claude Chabrol ("Une affaire de femmes" en 1988 et "Betty" en 1992). Alain Corneau fait appel à elle dans "Le cousin" en 1997 et "Le prince du pacifique" en 2000, de même que Jacques Doillon ("Ponette", 1996), Elie Chouraqui ("Les marmottes", 1993, "Harrison's flowers", 2000), ou encore Michel Deville ("Nuit d'été en ville" en 1980), etc.

Eclectique, Marie Trintignant a aussi joué au théâtre, tourné pour la télévision ou encore prêté sa voix au timbre singulier à des spots publicitaires. Elle avait notamment joué dans "Le retour" d'Harold Pinter et avait été particulièrement remarquée pour ses prestations en compagnie de son père Jean-Louis pour "Poèmes à Lou" et "Rencontre sur quai de gare".

Elle disait d'ailleurs que son père était "depuis toujours son acteur préféré" et selon son entourage il était "l'homme qui compte le plus pour elle". Mais elle avait apparemment une relation quasi-fusionnelle avec sa mère Nadine, les deux femmes disaient encore sur le tournage de "Colette" qu'elles "adoraient travailler ensemble", se comprenant à demi-mot.

Cette actrice originale, qui avait une prédilection pour les personnages un peu félés ou marginaux, aimait beaucoup lire les faits divers : "ce sont des tranches de vie", disait-elle. C'était quelques années avant sa mort.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par brassoad le 20/08/2004 07:54:04
Ouais c vrai ce film est nul je prefere aller voir le chef d'oeuvre Terminator 3

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:54:04
pitié pitié... dites moi que ce post était a prendre au 2nd degré, svp...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par someone else le 20/08/2004 07:54:04
pitié pitié... dites moi que ce post était a prendre au 235eme degré, svp...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par ataegina le 20/08/2004 07:54:04
Bon on s'en fout de Marie Trintignant, elle est morte, ça arrive à tout le monde.
Moi, Le Coût de la Vie, j'ai bien aimé. D'abord, j'ai bien aimé la première scène "Ah ben les carottes on les donne à madame ça rend aimable" (d'ailleurs il devrait manger des carottes le monsieur qui a écrit l'article )
Et puis j'ai aimé, justement, que ce ne soit pas trop comique, et la profusion de personnages. En effet, ça aurait pu être bien mieux, comme souvent, mais il ne faut pas demander la perfection, sinon on est effectivement toujours déçu.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par adeline2c le 20/08/2004 07:54:04
ben moi je trouve que juste dans leur promo, l'affiche et tout ça, que le film il est pas attirant, il me donne pas envie de le voir (meme si ce n'est pas ça qui fait un film, je le concois ! Par contre j'ai adoré le jeu de Fabrice Lucchini dans un autre film alors moi ça serait pour ça que je serais allé le voir ce film... mais il ne me branche pas...
sincèrement je préfère largement aller voir T3 ! le 2 mavait énormément plu deja et puis on me dit du bien de ce film... aussi du mal mais bon, je suis pas difficile ! je pense que je serais qd meme décue... mais bon...
enfin bref j'irai pas voir le cout de la vie sauf si on m'y force
@+
@deline

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:54:04
moi j'ai aimé le film, et justement, le fait de ne pas trop s'attarder sur les personnages.
Ce que je n'ai pas aimé c'est le personnage d'Isil le Besco, je trouve que le passage ôù elle demande à Lindon s'il veut bien qu'ell aide parce qu'elle a plein d'argent, ça le fait pas.
Enfin, je la trouvait décalée.

Mais sinon, j'ai adoré ce film !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par nebetbastet le 20/08/2004 07:54:04
Je l'ai pas trouvé si mal ce film. Pas génial, mais pas mal. Je suis d'accord sur le fait qu'il y ait trop de personnages et je ne l'ai pas trouvé super drôle. En fin de compte, c un film assez sympa, sans plus.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Le coût de la vie
Posté par verte le 20/08/2004 07:54:04
Pas d'accord avec l'affirmation totalement stérile "Bref, un film raté".

Si les personnages sont cliché (ce que je ne conteste pas) c'est que notre rapport à l'argent l'est. De quoi s'inspire les clichés, à la base ? Il m'a suffit de penser à mon entourage pour retrouver, à très peu de choses près, tous les personnages du film.

Le jeu de Lucchini est absolument formidable, son rôle étant très ingrat, et la comédienne qui joue l'ouvrière se retrouvant au chômage est aussi très réussie. Je regrette juste un peu le jeu D'isild le Besco, qui est je trouve un peu empruntée, un peu "fausse". Son ami le plongeur est par contre plutot bon.

Une bonne leçon en général, je trouve. Beaucoup de scènes amusantes, peu de rire franc. Un film surement un peu trop "intello" pour certains... Mais sympathique à mon humble avis.

VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 159 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲