Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Ma vie de boulimique.
Posté par ecila le 06/12/2006 00:00:04
Bonjour à vous qui lisez cet article, vous devez être curieux de savoir ce qu'est la vie d'une personne boulimique, laissez moi vous dire que cette vie n'est pas facile à vivre, elle est soumise à des rituels qui doivent être appliqués obligatoirement à des instants précis, et ils ne peuvent jamais êtres négligés malheuresement.
Je suis boulimique depuis 5 mois, au début et c'est toujours de cette façon là que ces maladies commencent, je voulais maigrir, et bien oui je suis moi aussi victime de cette mode stupide des magazines, des pubs télé, etc.. mais moi j'étais un peu plus ronde que les filles de mon âge de ma taille et tout ça et puis à force d'entendre toujours le même genre de serment du style "arretes de manger tu vas encore grossir" ou "ah ben tu vas être belle en maillot de bain!" ou même "ça va ma grosse?" bon c'est vrai que ce n'était pas méchant mais toujours entendre la même chose sur son poids ce n'est pas toujours agréable. Donc début juin j'ai décidé d'entamer un régime, biensûr tous ceux que j'avais tenter auparavant avaient toujours échoués! Donc je surfais sur le net pour voir des sites qui donnaient des conseils pour maigrir, et puis j'en ai trouvé qui montraient des photos de stars devenues soudainement très minces (biensûr on aura tous reconnues Nicole Richie et sa copine Lindsay Lohan), bon ça c'était avant cet été on ne parlait pas encore de leurs anoréxie/boulimie, forcément en voyant ça je me suis dit que c'était génial de devenir mince comme ça (elles n'étaient pas squelétiques comme maintenant sur les photos).
Donc j'entame mon régime la première semaine j'ai du perdre 1.5kg mais j'ai du diviser mon alimentation en deux car je mangais comme une bonne vivante avant! Mais j'ai eu un anniversaire et j'ai malheuresement craqué, j'ai mangais plus que mon régime me l'autorisait! Donc mes 1.5kg que j'avais durement perdu je les ai repris en un anniversaire, quelle déception!


Le commencement

Ce qui a donc enclenché ce cercle vicieux, c'est un jour de déprime. Je n'allais pas bien et puis je regardais je ne sais plus quel genre d'émission stupide à la télé qui montrait de superbes stars minces (les deux dont j'ai parlé avant). Celà m'a biensûr enfoncé dans ma déprime et moi lorsque j'étais déprimée je mangais! Donc mes parents étants absents je suis allée chercher les biscuits planqués dans les placards et j'ai tout engloutis (ça devait être deux paquets au maximum car chez moi les gateaux sont interdits), puis j'ai mangé un yagourth et là je me suis sentie vraiment très maln j'ai eu super honte d'avoir mangé tout ça, puis je me suis souvenue d'une émission sur une filles boulimique qui avalait un nombre impressionant de nourriture et qu ensuite allait se faire vomir pour se soulager, et bien c'est ce que j'ai fait, mais j'ai eu peur de vomir car avant je détestais ça et j'ai mis au moins un bon quart d'heure avant d'arriver à vomir ce que je venais d'engloutir. Le soir je n'avais pas faim forcément! Donc je n'ai pas mangé et puis en allant me peser le lendemain j'ai vu que j'avais perdu 1kg! J'ai trouvé ça incriyable, depuis ce jour je ne fesais que vomir ce que je mangais mais sans m'empifrer. En jullet j'ai travailler, au début ja mangais normalement le matin et le midi et je ne vomissais que mon repas du soir, mais une semaine et demie après ma première semaine de boulot j'ai décidé de ne plus prendre le petit déjeuner, donc il ne réstait que le déjeuner et le repas du soir. Ensuite j'ai commencé à trouver que le repas du midi était de trop dans mon estomac, alors je l'ai éliminer, à ce moment là mon entourage n'avait pas encore de doutes.


La route aux enfers

En août j'avais perdu 6kg, mes amis me trouvaient bien comme ça et j'étais ravie qu'ils le remarquent tous. Puis j'ai commencé à avoir faim, ce qui est logique puissque je ne mangais désormais plus que le soir. Alors un soir début aout j'ai emmené quelques yagourth et des chips dans ma chambre et une fois sortie de table j'ai continué à manger, mais ce n'était pas encore faramineux, ensuite une fois tout avalé j'allais tout vomir.
C'est lorsque j'ai commencé à faire acheter plein de biscuits et tout les trucs dans le genre à ma mère sans jamais grossir qu'elle a commencé à se poser des questions. Plus ça allait et plus je mangais, quand mes parents n'étais pas là je me fesais un bon repas du midi ensuite j'avaler tous les gateaux que je pouvais attraper pour vous donner une idée de ce que je pourrais avaler : 3 steak + une assiète remplie de pâtes au fromage, plusieurs canettes de cola, 2 menus de chez notre ami américain Donald comprenant un maxi macChiken et un maxi macNuggets (pour une personne normale un menu déjà maxi peut être difficile à finir alors imaginez que moi je peux en manger deux normalement) puis en déssert un paquet de barres au chocolat d'une marque d'un félin féroce, et deux ou trois paquets de gateaux dur ou mou lorsque je sens que je vais enfin être rassasiée. Puis un fois toute cette quantité de nourriture avalée je ne prends pas le temps dé débarasser la table je cours vomir tout ce qui est dans mon estomac tellement la culpabilité d'avoir avaleé tout celà m'écoeur.


Le poids qui fond

Au bout de 2 mois réellement boulimique j'ai perdu 10 kg, mais le pire c'est que plus je maigrissais et plus je voulais maigrir. Aujourd'hui je ne peux pas faire un tour dans la salle de bain sans me peser, je me pèse au minimum 3 fois par jour et lorsque je prends ne serait-ce que 100 grammes je me sens extremement male. Mes parents se sont rendu compte de cette perte de poids incessante, mais pas par d'eux même, ce sont les parents d'amis à moi qui les ont alerté en me voyant avac 10kg de moins que deux mois auparavant ils ont tous été choqués, et d'ailleurs leurs réactions m'ont troublés, j'ai eu l'impression d'avoir une tête d'alien quand ils m'ont vu, c'était assez impressionant la façon dont ils me regardaient.


Tu peux encore perdre, courage

Même si maintenant je devrais regrossir un peu, car désormais j'en suis à 15kg en moins qu'avant , je ne peux plus manger normalement, je mange le repas du soir normalement et une fois dans ma chambre j'engloutis toutes mes provisions. Quelques fois j'ai peur que mon estomac se rompt car c'est possible à chaque engloutissements. Je maigris toujours et maintenant je fais 53kg pour 1m73, j'ai déjà été obligée d'aller voir le docteur mais tous les conseils qu'il m'a donné n'ont servis à rien car je n'en ai appliqués aucun; cen'est pas un manque de volonté c'est simplement que je ne PEUX PAS. Je me trouve ronde en m'observant dans la glace alors que je sais pertinament que je ne le suis pas.
Et puis je sens les effets néfastes maintenant, quelques fois j'ai des vertiges, surtout un jour dans la semaine où j'ai sport les deux premières heures du matin. J'ai des périodes où je suis gelée alors qu'il ne fait pas froid, puis j'ai des douleurs à l'estomac et souvent des courbatures. Néanmoins, lorsque je mange je ressens un bien être inimaginable, je peux réellement vous dire que pour moi la nourriture est une drogue, je comprends tout à fait le toxicoman qui a absolument besoin de sa dose de drogue pour aller mieux car moi c'e texactement la même chose, si je n'ai aps ma dose quotidienne de nourriture je vais très mal.
Mais le soucis que je me fais le plus c'est bien à propo des vomissments, j'ai lu beaucoup de sites sur ça et apparement les bolimiques auraient des crises comme les miennes environ deux ou trois fois par semaine, alors que moi je peux vomir jussqu'à trois fois par jours. Je risque surtout un cancer de l'estomac, je me rends bien compte de tout ça mais il y a une force qui me retient et qui m'empêche de combattre cette boulimie, cette p*tain de maladie qui m'empêche de vivre normalement, je ne peux plus aller à des fêtes par peur d'être obligée de manger et ne pas pouvoir vomir, je suis désagrébale et je ne supporte plus la présence des gens autour de moi et lorsque l'on s'inquiète pour moi là je peux avoir des crises d'énervement impressioantes.


Pourquoi cet article

Tout simplement parceque je n'ai pas de moyens de me libérer de ce poids, et d'en parler même par le biais d'un article me fait du bien. Puis je voulais que les gens sachent ce qu'est la boulimie, ce n'est vraiment pas une maladie qui touchent les gens stupides qui veulent maigrir, c'est une descente aux enfers et qui emenent ses victimes dans une profonde solitude.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par enzomydog le 06/12/2006 20:29:05
Je sais pas vraiment quoi te dire, à part que je comprends assez ce que tu vis, ma meilleure amie est anorewique et j'ai vraiment eu dû mal au début à l'accepter! Elle est descendue jusqu'à 36 kg (pour 1m70) mais maintenant se stabilise à 46 kg à peu près! Si elle a pu se calmer c'est notamment parce qu'elle avit des amies autour d'elles, alors évite absolument de te renfermer sur toi même ça ne fera qu'empirer les choses! Trouve quelqu'un à qui tout confier (évite ta mère parce que je ne pense pas qu'elle puisse un jour te comprendre!) mais trouve quelqu'un de ton âge! Si tu veux m'en parler il n'y a absolument aucun problème, je peux pas faire grand chose mais je peux au moins t'écouter!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par 7iris le 06/12/2006 20:56:34
J'ai lu ton article avec beaucoup d'attention. tout ce que tu décris, les sensations, le fait de se voir toujours grosse dans la glace alors qu'on est maigre...ça m'a rappelé ce que j'ai vécu il y a quelques temps.
Je t'ai écris un message dans ta boîte email et j'espère que tu le liras.
Bon courage !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par rizou le 07/12/2006 21:53:50
salut, je ne suis pas boulimique, alors je ne comprend pas vraiment. mais j'imagine que sa doit etre dure pour toi.
je n'y connais pas grand chose a la boulimi, n'y a l'anorexie.
j'aimerais poser une question! je suis dsl de la poser maintenant! je ne mange que 1 repas par 2 jours. S que ca veut dire que je suis anorexique ?? mes amis me disent tous que oui mais je ne les crois pas !
si non ton article m'a vraiment touché, alors j'éspere que tu vas t'en sortir. accroche toi et bon courage
Rizou

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par squallgirl le 08/12/2006 19:25:11
je suis deja passé parlà, g mem terminé a lhopital, et ils ont du me reanimer. tu vois,, jc ske tu peu, ressentir maleureusement,!
tu devrai pa parler de tt ca a tt le monde, pck jtrouv ca rime a rien! lés gens ne veulent pa comprendre cte maladi et ne pourront jamais, tant kil ne la subiront pas, je ne leur souhaite pas, mé ca ete tres dur
g trouv un truk, pr pouvoir oublié mon passé: g tout ecri ds un "livre", mon istoire sur ces multiples années, le jour oujlé fini, jlé fermé g enfin pu tourner la page, ct unje partie de moi, kg mi de coté, c fini, on avance maintenant!mais di toi kcte maladie "cette souffrance" cest a vie! mm si tt de mon cote est redevenu normal, il reste des pti degats difficilke a cacher ...lol vau mieu en rire mais cest pas facile, si tu veu kon en parle, jte donneré mon adress msn,
allez,courage ! CA aussi ca passera...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par kasunda le 09/12/2006 14:00:18
déjà, félicitations pour ton article! il faut avoir du courag epour tout raconter en détail. faire face à la réalité est déjà un grand pas!
perso, je suis boulimique à tendance anorexique depuis cinq ans, alors je comprends!
je sais que je ne suis pas la première à te dire ça, mais ce n'est pas forcément ton médecin qui pourra t'aider... la meilleure chose à faire, c'est d'aller voir un psy spécialisé. je sais, il faut trouvé le courage d'y aller. parce qu'un psy, ça veut dire tout lui déballer, accepter le fait que quelque chose ne va vraiment pas bien.. en plus, les résultats ne sont pas immédiats. mais voilà, ça ne fait "que" 5 mois que tu es tombée dans la boulimie, et les dégats sont beaucoup plus faciles à limiter! imagien toi dans un, deux, ou trois ans! il m'a fallu cinq ans pour me décider à franchir le pas. et maintenant je me dis que j'ai foutu cinq ans de ma vie en l'air, tout ça parce que j'étais trop fière pour accepter l'idée du psy!
après, c'est vrai qu'un psy, il faut en trouver un, et que c'est pas donner! mais si tu es à la fac, tu peux aller à la médecine préventive (c'est ce que j'ai fait au départ). rien que pour commencer. après, il faut voir ce qu'ils disent là-bas. tu peux toujours dire à tes parents que tu veux voir un psy, mais sans leur dire pourquoi (ce qui est plus dure, j'ai mis un sacré paquet de temps à leur dire!)...
parce que ça ne passe pas tout seul... il m'a fallu cinq ans pour m'en rendre compte.... si t'as des questions, hésites pas!
biz et bon courage!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par raoh le 03/01/2007 16:14:18
j'ai pas eu ltemps de lire en gros tu vomie ce que tu mange ... je trouve ça stupide quand je pense qu'il ya des gens en afrique qui meurt de faim ! baste c'est pas grav j'accepte toute les différences chez les personnes meme si elles sont ambigues

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par kasunda le 09/01/2007 20:25:51
>"j'ai pas eu ltemps de lire en gros tu vomie ce que tu mange ... je trouve ça stupide quand je pense qu'il ya des gens en afrique qui meurt de faim !"

si tu avais lu, t'aurais peut-être fait une réflexion un peu moins conne...
alors pour que ça s'imprime dans ta caboche: C'EST UNE MALADIE!!!!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique.
Posté par eleanna123 le 15/01/2007 16:45:36
et bien fallait peut etre que tu le lise pour faire un commentaire pareil!
personne ne peut comprendre ce qui se passe vraiment a l'interieur d'une autre
c'est tellement facile de juger les actes des autres par debile que d'essayer de se mettre rien qu'un petit moment a leur place!
vraiment moi ça fait une semaine que je ne suis pas bien mon copain ne me comprend pas ni mes proches je ne me comprend meme pas moi meme j'ai comment dire marre de moi je deprime mais je sais pas pourquoi alors du coup sans trop le vouloir je mange dans mon coin et a me voir m'empifrer ça me degoute alore je vomi tt! je sais plus ce qui tourne pas rond en moi je ne suis pas debile et je sais tres bien que ça peut nous rendre malade . mais je le fais depuis une semaine aussi je m'efforce depuis de ne pas le faire mais je le fais quand meme.
en tout les cas je vais voir un psy cette semaine je peux pas rester comme ça saches seulement que moi je te comprends et que c'est pas parceque tu es debile que tu le fais tu as fais ce que tu croyé etre la solution chose qui ne l'est pas. de tte façon personne ne peut se mettre a la place de l'autre pour comprendre les raisons qui l'ont forcé a le faire

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Même les garçons
Posté par gaylibre le 25/03/2007 13:34:59
moi je souffre de boulimie depuis que je prends des psychotropes je sais vraiment ce que c'est impossible de résister à la nouriture sur tout prise en grande quantité est celle qui a le plus de calories...5ans déjà que je vie avec ça j'ai 20kg de trop mais avec beaucoup d"effort si non je serais vraiment obèse depuis ma prise de poids je ne plais à personne...je suis gay et le milieu gay est très sélectif il faut remplir beaucoup de condition pour avoir une chance d'être séduit mais ce n'ait pas le sujet....pour la boulimie je crois qu'en la médecine j'espère qu'un jour il existera une molécule qui puisse réguler notre appétit, il en existe mais uniquement réservé au personne en danger de sur poids

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Ma vie de boulimique
Posté par bisounours503 le 07/04/2007 22:04:27
boulimie... c super... j'en ai mare d'avoir ce besoin toujours de me remplir, me remplir... même quand j'ai envie de vomir jme gave jai limpression detre une oie! avant j'aimai manger pour moi c'était un plaisir, aujourd'hui chaque jour la nourriture me dégoute plus que la veille et pourtant je continue à l'absorber... quand je suis à l'internat du lycée je me sent bien et j'ai pas besoin de la bouffe parce que je me gave de l'amour que m'apportent tous mes amis. J'ai l'impression d'être un trou sans fond et dès que je rentre chez moi je me sent seule et je remplace l'affection par toute la bouffe qui se trouve devant moi... puis aprés mon corps (surtt mon ventre et mes cuisses) me dégoutent alors je leur fait mal pour que le gras s'en aille... mais il part pas... tout ce qui reste c'est des sicatrices...je voudrai arreter de faire du mal a mon corps, je voudrai arreter de vouloir me remplir sans cesse... je veu que ce vide en moi se bouche pour toujours... j'en peu plus...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 135 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲