FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
137 connectés : 0 membres et 137 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Au fond de tes yeux ...
Posté par dark yuna le 20/08/2004 07:54:40
Quand on a seize ans, on n'accepte encore pas ces choses là. Ces choses que les gens trouvent particulières et déplacées. Ces pensées qu'on voudrait oublier. Mais si cela était inévitable ? Et si Mathieu était vraiment attiré par les garcons... ?

Il s'observe dans le miroir reflètant un adolescent qui ne sait plus quoi penser de lui. Un adolescent qui ne s'intéresse plus à rien et qui sombre dans un état ou les larmes rassurent. Lui montrant qu'il n'est peut-être pas si différent des autres. Seul dans la nuit. Une peur sournoise l'envahit et c'est dans l'angoisse que les heures passent en silences. Un silence qui s'infiltre dans ses veines, glaçant chaques parties de son corps déjà meurtrit par le doute et l'indifférence. Les yeux passiblement fermés par la douleur que lui divulgue ses pensées. Mathieu semble dans une autre réalité, une réalité qui lui fait face et l'oblige à ne pas trembler. Mais quand la honte s'empare de lui et guide son esprit, comment peut-il ne pas s'enfermer dans son monde ? Son monde rempli de paroles douces et rassurantes. Ces mots qu'il a toujours recherché auprès de ses proches. Mais quand on a seize ans, on n'accepte encore pas ces choses là. Ces choses que les gens trouvent particulières et déplacées. Ces gestes tendres et humains entre deux personnes identiques... entre deux hommes.

Les rayons de l'astre du jour se diffusent lentement dans la pièce et les premiers murmures de la ville innondent les rues de Lyon exortant ainsi Mathieu de la pénombre. Son regard dénoué d'émotions se pose lentement sur le réveil l'obligeant difficilement à quitter le silence de la nuit. L'esprit encore engoudit, Mathieu se dirige vers la salle de bain. La gorge nouée, il s'observe dans le miroir ou une pensée le frappe soudain : ce n'est plus moi. Non, le reflet en face de lui montre un garcon trop maigre, le visage dur, le teint pâle, le regard vide ... Oui, vide. D'un geste tremblant il passe négligeament sa main dans ses cheveux noirs de jais ne songeant plus qu'a la honte et l'oublie...

Ses pas retentissaient le long du couloir où une étrange atmosphère régnait sur les murs froids du lycée St-Antoinne. Parcourant rapidement les trois étages qui le séparaient du cours de francais, Mathieu arrêta sa course devant la salle 308. Haletant, il entra dans la pièce toute aussi chaleureuse que les sombres couloirs du lycée et une voix sèche l'ordonna de s'assoir. Baleyant la pièce du regard à la recherche d'une place libre il trouva rapidement celle du fond à côté de Théo Délèssa qui semblait absorbé dans une lecture d'Emile Zola. S'asseyant à ses côtés, où Théo ne paraissait toujours pas l'avoir remarqué, Mathieu sortit une feuille prenant rapidement note de ce qui était marqué au tableau. Quelques minutes plus tard, il entendit la voix de Théo lui murmurant un << Tu pourrais noter tout cela pour moi aussi >> Mathieu tourna ses yeux vers lui, indigné. Théo rit doucement et ses yeux noisette l'observèrent avec amusement. << je plaisantais ...>> Mathieu aurait voulu répliquer mais la sonnerie stridante annoncant la fin de l'heure l'en empêcha. Théo, un sourire au coin des lèvres quitta rapidement la pièce sous le regard noir de Mathieu. Puis à son tour, il se précipita à l'extérieur de la salle. Soudainement étouffante...

Dans l'air froid de décembre, Il observe les visages fermés des élèves. Le vent glacial s'engouffre dans ses cheveux en bataille et ses yeux clairs se posent sur les traits fins d'un jeune homme assis sur un banc, un livre de Zola en main...Ses longs doigts délicats encèrclent la couverture du livre et son regard concentré parcourent prudement les lignes remplient de mots. Plongeant toutes personnes dans un monde de rêve et d'imaginaire. Mathieu, troublé. Sentit le regard pénètrant de Théo se poser soudain sur lui une lueur indescriptible au fond de ses prunelles noisettes. Une étrange sensation lui parcourt le corps où pendant une seconde, il lui semble lire du désespoir dans ses yeux... Comme moi ...songea t-il amèrment.

Les jours défilent lentement comme si le temps paraissait s'être figé sous le manteau blanc de l'hiver. Obligeant le monde à observer la beauté des matins de décembre. Mais les visages toujours durs, sévères, sous ces écharpes en laines nous dévoilent chaques secondes un masque d'indifférence, d'intolérence, de désespoir ... Le désespoir grandissant de ne plus pourvoir avancer, continuer à marcher sous les regards meurtris de cette terre... notre terre, depuis si longtemps condamnée. Tourmenté, Mathieu regarde avec amertume les flocons blancs immaculés recouvrirent la route. Où parfois, un véhicule en passant brisait le silence envoûtant de cette chambre sombre, aussi obscure que ses pensées. Puis, une carresse lui éfleure doucement la peau. La carresse d'une image depuis peu inscrite dans sa chair. Une image honteuse et douloureuse... Son visage. Depuis cette instant il avait compris. Ce monde, il n'en fesait depuis longtemps plus partit. Mais maintenant, les regards sévères et meurtris n'était plus pour ce monde... mais pour lui. Quittant la pièce pour oublié ses doutes, Mathieu enfila rapidement un manteau et passa le pas de la porte. La neige tombait drue sous la ville de Lyon et traversant le parc où quelques rires d'enfants résonnaient le long du chemin. Il l'apercut. Théo semblait perdu dans ses pensées regardant les enfants jouer avec une certaine mélancolie sur son visage. Soudain, Mathieu sentit son coeur battre beaucoup plus fort dans sa poitrine. Il s'assit à ses côté, en silence. La voix grave de Théo brisa ce moment singulier.

- Pourquoi es-tu là ? demanda t-il d'une voix calme.

- J'avais besoin de respirer ... répondit Mathieu d'un ton rempli d'amertume.

Maintenant ses yeux noisettes se posèrent sur lui. Comme pour y lire toutes ses peurs, sa vie ...

- Moi aussi ... dit-il après un long moment où seule leur respiration sacadée les envellopaient dans l'air glacial de décembre. Je sais pourquoi tu souffres... ajouta Théo plongeant son regard sombre dans le siens.

- Tu ne sais rien du tout ! lâcha Mathieu d'une voix tremblante.

- Si, tu as peur ! Peur d'affronter qui tu es, d'affronter ta vie... J'ai peur aussi, tu sais... dit-il sentant les larmes glisser le long de ses joues.

Mathieu sentit son coeur se serrer sous l'émotion. Il a raison ...

- Com ... comment tu sais ? demanda Mathieu difficilement.

- Tu es mon reflet. et quand je vois ton regard, je vois le mien. Il n'y a pas à avoir honte. Tu n'as pas choisit...Pas choisit... tu comprends ?

Puis Théo pris la main de Mathieu la posant doucement sur son coeur.

- Tu le sens battre ? je suis humain, comme toi... dit-il se raprochant plus près de son visage

Mathieu sentit son souffle chaud sur sa peau et les mots Je suis humain, comme toi ... résonnairent dans son esprit. Les secondes défilèrent pendant ce qui semblait une eternité et les rires sonores des alentours n'étaient plus. Le monde c'était arrêté quand sa main se posa lentement sur la sienne scellant un pacte silencieux. Ses doigts, se nouant tendrement dans les siens le fit légèrement frissonner. Soudain, sous les milliers de points blancs toutes les angoisses disparurent. Le silence qu'il apréhendait tant était maintenant rassurant. Et loin du bruit étourdissant de ce monde, dans un autre univers...On avait enfin su lire au fond de ses yeux...



FIN

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par elodelu le 20/08/2004 07:54:40
Oui, c'est pas mal, mais bon, je trouve que tu as voulu faire trop compliqué dans tes phrases. Tu utilises trop d'adjectifs qualificatifs, et cela donne des repetitions et de longus phrases qui auraient pu etre courtes, donc plus agreables.
De plus tu utilise des mots qui doivent te sembler assez compliquer pour faire littéraire, seulement tu devrais d'abord chercher la définition dans le dictionnaire car tu les utilises à mauvoais escient.
Cela dit tu écrit très bien, continue comme ça!
Mais laisse tes chevilles de côté, quand tu écris, les textes simples mais sincères sont les plus appréciés.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par chris888 le 20/08/2004 07:54:40
je suis completement d'accord avec elodelu, le texte est pas mal mais les phrases sont bien trop lourdes pour que ca soit vraiment agréable a lire. N'essaye pas d'écrire comme des grands auteurs avec des formules artistiques ou je ne c koi, écris com toi tu le sens: "les textes simples mais sincères sont les plus appréciés".

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par kiki02 le 20/08/2004 07:54:40
j'ai bcp aimé ton article
je le trouve tres bien ecrit avec bcp d'emotion..exellent
elodelu tu as decidé de critiqué tt les articles aujours'hui?lol
tu critique le mien le sien et encore bcp d'autres
tu ne fais que des critiques,et le positives?noublie pas ça!
tu ecris tres bien
j'aime bcp ton style
meme si quelque phrases sont quelque peu complexes!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par nosepicker le 20/08/2004 07:54:40
J'aime;c'est agréable à lire.C'est beau,c'est touchant..j'espère que tu as encore d'autres histoires à raconter

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par lowa57 le 20/08/2004 07:54:40
Sincèrement mademoiselle, je me demande de quel droit te permet-tu de dire a cette Maud.S de laisser ses chevilles de côté alors que toi-même tu donnes l' impression de te faire passer pour je ne sais quelle critique littérraire. Cela di avant de te permettre de faire un mauvais jugement sur tous les articles que tu lis peut-être devrais-tu avant tout te remettre simplement en question.

voilà,

Au fait, ton article est très beau, j'adore !

Bize

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par appelez-moi-jadka le 20/08/2004 07:54:40
bravo... c'es tres bien ecrit

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par arthemis le 20/08/2004 07:54:40
la douleur que lui divulgue ses pensées...
Je vois pas ce que fais le divulgue. Tu voulais pas dire prodigue par hasard ?

Tu me rappelles mes débuts, lorsque je voulais a tout prix mettre de jolis mots dans mes textes, pour faire lyrique. C'est joli ce que tu écris. Mais tu as trop cherché à faire compliqué.
Bilan : c'est pas naturel, et ça fait un peu "gonflant" comme écriture (pas dans le sens ou c'est chiant, mais dans le sens ou tu gonfles tes mots).

Voila. On peut pas dire que c'est mauvais, mais c'est pas naturel. J'ai dit ce que je voulais, maintenant que tous les autres qui ont adoré me gueule dessus parce que j'ai osé émettre une critique un peu plus constructive que les autres.

Allez-y, gueulez.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par colleen le 20/08/2004 07:54:40
Je partage l'avis de elodelu, chris888 et alice from ... . Le début est trop lourd si bien qu'on entre difficilement dans ton texte. De plus, tu racontes toute ton histoire d'une façon très (trop) monotone comme si mathieu était toi... blasé de la vie et de ce qu'elle peut apporter. C'est bien d'intégrer ça car cela nous permet de mieux cerner le personnage de mathieu mais je trouve que cela casse aussi le suspense. Car, dès l'apparition de Théo dans l'histoire, le lecteur ne se demande plus qu'un seule chose : que va-t-il se passer entre eux ? Or, j'ai eu l'impression qu'on allait à pas de fourmi vers la fin. Je ne sais pas si tu comprends ce que j'essaye de te dire.

En tout cas, l'idée de base est intéressante. On s'attache assez rapidement au personnage principal. J'aime beaucoup aussi ta façon de décrire la présence de l'hiver (malgré quelques stéréotypes : " manteau blanc de l'hiver ".

voilà, bien sur je en suis pas ueen critique littéraire donc tu fais de ma critique ce que tu veux mais sache qu'elle n'a pas pour but de t'enfoncer mais de t'aider à t'améliorer ... (je sais ma leçon de moral est assez lourde mais j'ai rien trouvé de mieux.)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par reine des canards le 20/08/2004 07:54:40
Bjours ! superbe article, il démontre magnifiquement ce ke ressent Matthieu, ou bien les gay en général ! j'espère ke des gens liront ça et que leur vision changera ! breef, continue ce travail, tu va surement réaliser tes rêves un jour, je te souhaite bonne chance avec tout l'amour ke j'ai pr toi ma puce ! ta du talent, tu va réussir, alors continue dans ce chemin !

Bizo

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par verte le 20/08/2004 07:54:40
Confirmation de la critique d'Alice : l'idée de base n'est pas mauvaise, mais tes phrases sont baties d'une manière très étrange, tu utilises un mot pour un autre, c'est confus, tarabiscoté, on te déchiffre plus qu'on ne te lit.
Tu as un talent indéniable : celui de faire naître l'image de ce que tu décris devant les yeux. Mais tu utilises pour cela beaucoup trop de clichés. Et c'est énervant.
Tes dialogues aussi pourraient être soit plus recherchés, (j'ai du mal à imaginer matthieu et théo dire ce que tu as écrit) ou alors tu pourrais les réduire au strict minimum, les quelques répliques finales quoi. (pour le dialogue en classe, utiliser le style indirect casserait moins l'ambiance, il se trouve que c'est le moment où l'on rentre vraiment dans l'histoire...)
Bref, bonne continuation.
VeRte

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par latoya le 20/08/2004 07:54:40
Lusat !!!!
j aime bien l histoire en elle mm, il est bien écrit !!!
Mais j avou que lorsque j ai commencer a le lire, c t un peu chiant le debu , donc g fai glisser le curseur jusqua la fin (jusqu au dialogue ) et la g compri tout le reste du texte !!!!!
en fait ta résume en un dialogue tout le reste de ton histoire !!!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par thib le 20/08/2004 07:54:40
Et moi je suis pour l'extermination du pov type ki s'apelle Marduk et qui n'as pas encore compris ce que c'est la tolérance et aussi le respect des choix que chacun fait; tout le monde peux vivre tant qu'il ne fait de mal à autrui, et je ne vois pas pourqoi il faudrait exterminer les Gays, tu peux m'expliquer???

Thib.

PS: je suis pas gay mais j'ai retenu la leçon de la 2e guerre mondiale.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par thib le 20/08/2004 07:54:40
Je sais pas si tu te rends compte de ce que tu écris Nehemah, si tu brules les homos, tu fais quoi des juifs, des noirs, des asiatiques, des américains, des européen, des océaniens, des africains???

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par latoya le 20/08/2004 07:54:40
Franchement c deplorable qu au jour daujour d hui il y est des gen qui pensent com ce Marduk !!!
C vraiment triste !! on evolu pas dans ce monde de misere .... c triste !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par thib le 20/08/2004 07:54:40
Je suis tout à fait d'accord avec toi Latoya, et je commençais à me demander si tous ceux qui mettent des commentaires étaient comme Marduk et Nehemah, des racistes envers toute différence au "standard" que nous montre la société.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Au fond de tes yeux ...
Posté par naoutisis le 20/08/2004 07:54:40
J'ai adoré cette histoire que j'ai trouvé très belle à travers sa pudeur, c un instant magique entre deux êtres, et ceux qui disent que c "dèg", et des horreurs que je préfère ne pas siter, et ben c des cons.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143