FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
167 connectés : 0 membres et 167 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par flaurette le 05/01/2007 00:00:02
Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ? Certains penseront que "oui" car le plaisir esthétique suppose une culture esthétique. D'autres diront que "non" car si le goût nous est donné naturellement, le plaisir esthétique doit l'être également, que l'on soit cultivé ou non. A vous d'en juger ! N'oubliez pas de réagir !


Le plaisir esthétique suppose une culture esthétique

"Etendre ma connaissance de l'art me permet de saisir avec plus de finesse la richesse, les qualités d'une oeuvre. C'est ainsi que le plaisir esthétique peut atteindre à la plénitude. "

L'art exige un public qui soit apte à le comprendre. Pour entrer dans l'univers de l'art, il faut pénétrer dans l'univers de chaque artiste et l'effort et toujours à refaire, car l'accès à l'un des univers ne nous dispense pas du travail nécessaire pour entrer dans l'autre. Tout artiste se révolterait à l'idée que son oeuvre soit réduite par un public inculte à un spectacle produisant des impressions aussi subjectives que fausses. Il faut donc récuser la subjectivité d'un amateur dont l'appreciation serait réduite à l'alternative : " j'aime ou je n'aime pas". Il est indispensable, pour apprécier l'art, de savoir faire la différence entre ce qui est beau et ce qui n'est qu'agréable.

Certaines oeuvres paraissent hermétiques, il faut donc bien apprendre leur langage. De nombreuses oeuvres restent totalement incompréhensibles pour la grande majorité du public. Elles ne leur apportent aucun plaisir pour la seule raison qu'ils n'ont pas appris à les apprécier. Certes, les traités techniques et les commentaires ne sont pas une fin en soi, mais ils sont le tremplin indispensable sans lequel l'amateur ne sera jamais dans l'état propice à l'appréciation d'une oeuvre d'art. Goûter, c'est toujours juger; et si je veux juger Molière, Mozart ou Mondrian, il faut d'abord que j'apprenne à comprendre leur langage et leur univers.

"L'art ne se livre pas immédiatement. Pour pouvoir véritablement l'apprécier, il faut apprendre son langage. Le savoir améliore progressivement le regard ou l'écoute"


Le plaisir esthétique n'a pas besoin d'explication

Le goût est cette faculté naturelle et subjective qu'ont les hommes à distinguer le beau du laid. Il n'est pas besoin d'être cultivé pour saisir ce que notre goût nous donne à apprécier.

L'oeuvre d'art se donne à celui qui la trouve immédiatement belle.
L'oeuvre d'art n'est que ce qu'elle est - le fruit de l'inspiration - et il n'est pas nécessaire de remonter au-delà d'elle. L'attitude de l'amateur se réduit à une pure réceptivité du sentiment de plaisir ou de déplaisir que l'oeuvre provoque en lui. Il est totalement inutile de faire appel à un savoir pour apprécier les qualités ou les défauts d'une oeuvre. L'oeuvre d'art plaît ou déplaît indépendamment de considérations techniques ou théoriques.

L'art n'a pas à être élitiste; à tout le monde la faculté de l'apprécier ou le rejeter ! Subordonner le goût à la culture esthétique, c'est donner à l'art une fonction de distinction; les oeuvres d'art seraient réservées à certaines classes sociales, et inaccessibles à d'autres; la fréquentation des musées, des salles de concert devenant la marque d'une certaine supériorité sociale. Or, il n'est pas interdit de penser que l'on puisse aimer un concerto de Mozart sans connaître la musique, détester une pièce de Ionesco avec autant de raison qu'un critique averti. On peut dire que le comble de l'art est de se faire oublier comme art. Aucune norme ne précède l'oeuvre, elle s'explique par elle-même.

" Apprendre à regarder ou à écouter ne sert à rien : on peut bien tout savoir sur un peintre et être incapable de tirer le moindre plaisir en regardant ses toiles. "


Conclusion

On ne peut prétendre qu'il est possible d'apprécier l'art sans être cultivé qu'au prix d'une confusion entre culture et érudition. Il est vrai que l'érudition est souvent superflue pour goûter le plaisir que l'art procure, mais la culture n'en est jamais absente. Apprécier l'art, c'est déjà se cultiver. Le commentaire et l'analyse ne doivent pas fonctionner comme un écran entre l'homme et l'oeuvre, même s'ils peuvent être les clés d'une meilleure compréhension. Celui qui apprécie l'art est cultivé, même si'il ne le sait pas, puisque l'art est précisément l'expression la plus pure de la culture humaine.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par prolodbaz le 05/01/2007 11:24:46
C'est plutôt juste dans l'ensemble et bien écrit.
Juste un retour sur une phrase : "L'art n'a pas à être élitiste" -> L'artiste non plus, à mon sens, les connaisseurs encore moins.
C'est ce qui me rebute dans l'art: l'avis tranché des connaisseurs face à un public de néophytes. Rictus au coin des lèvres, ces espèces de girouettes prostatiques qui n'offrent aucune clé pour aider les amateurs à sortir de leur ignorance. Comme si enseigner leur savoir aux gens lambdas étaient une dégradation de leur statut d'érudits.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par tchit le 05/01/2007 15:32:31
C'est sympa à lire. Ca fait un peu trop dissertation mais je suppose que c'est tiré d'un devoir scolaire. En tout cas c'est juste et bien dit même si ça n'a pas le niveau d'une dissertation de philo.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par utile? le 05/01/2007 19:01:55
Envie de dire que mes cours de philo remontent à la surface tout comme les soupirs de désapprobation effectués à chaque prononciation du mot "esthétique" par la pionnière de la conservation qu'était ma professeur.
Envie de dire que le jugement d'un amateur ne doit pas être écarté de celui des dits érudits car la spontanéité du ressenti face à une toile ou autre possède autant d'importance qu'une appréciation faite à partir de bases culturelles concernant l'auteur ou ce qui entoure son oeuvre. Cette dernière apporte l'universalité à une oeuvre qui, si elle est prise avec toute la pureté du premier regard, s'avère prendre une dimension propre à chacun.
Envie de dire que l'art parle, que certains entendent, que d'autres écoutent.

Après, à choisir entre universel ou personnel, chacun son point de vue ^^

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par ptit sucre le 05/01/2007 22:24:53
Je crois que l'on peut aimer l'art sans le comprendre, sans etre cultivé ...
Je n'ai pas de grandes connaissances en art, mais j'aime certaines oeuvres, certains artistes, sans pour autant etre tres cultivé.
Bon article !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par asia-23 le 06/01/2007 09:50:41
Sujet très intéressant.

Et bien moi j'apprécie certains artistes dont, à mon sens, il n'est pas nécessaire d'être "cultivé" pour savoir interpréter.

Mark Ryden, Marion Peck, Edouard Boubat...

C'est quelque chose que l'on ressent de l'intérieur, pas besoin d'avoir fait de longues études. Pour moi l'art, c'est ça.

Non je ne connais pas grand chose de nos "grands" peintres. Et je vous avouerai que je m'en fiche un peu.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par mimougn le 06/01/2007 10:53:32
je n'ai pas eu le temps de lire tout l'article.
Mais, je pense qu'il est possible d'apprécier l'art, meme sans etre cultivé. En effet, je pense que c'est à force de contempler les oeuvres d'art que l'on apprend à les comprendre.
Après je pense qu'il faut prendre en compte un certain point de vue : ne peut on pas apprécier l'art juste pour la beauté, l'art a t-il forcément un sens?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
écarte les cuistres bébé.
Posté par nnipduort le 06/01/2007 15:05:24
Envie de dire à "utile?" d'aller se faire fourrer avec ses formules à la con. Et sinon je suis bien content de voir que cet article est bien ce que je pensais, un torche-balle pseudo philosophique et mal renseigné ; mais comme disait le célèbre philosophe, "une bonne chiée ça vaut bien une bonne bourrée". Sinon moi j'aime bien l'art parce que ça me touche et, quelque part, ça me parle et quand je vois ça je me dis "whaou!" et que finalement sur Terre on est peu de choses. En tout cas, ce qui est sûr c'est que c'est pas l'école qui me dictera mes codes, non non, à mort la culture bourgeoise dialectisée, faïa babylone.
TROUDPINN.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par utile? le 06/01/2007 15:16:41
"parce que ça me touche et, quelque part, ça me parle et quand je vois ça je me dis "whaou!" "

Envie d'te dire que tu répètes dans ces lignes ce que j'ai dit dans les miennes en parlant de "spontanéité", après si t'as besoin d'aller chercher dans un dico c'est ton problème ^^

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Tu m'as trop fait mal à l'honneur poupée
Posté par nnipduort le 06/01/2007 15:53:06
Ma chère "futile?", je n'espérais mêmes pas, en écrivant les quelques lignes qui ont retenu ton attention, que tu les prendrais au sérieux et te dirait 'il radote un peu ce con en plus d'être désagréable". En fait, "futile?" (je répète bien mon jeu de mot de merde pour être sûr que tu comprennes cette fois), quand j'ai écrit ce petit commentaire, je m'amusais uniquement à utiliser les expressions de tous les rebelles qui sont contre la société et pour satan alors j'espère bien que tu as trouvé ça ridicule vu que j'en ai quand même fait beaucoup. Mais bon, bien que monté comme un taureau, je ne suis pas une peau de vache -ha ha ha- et te propose une petite sortie shopping entre potos ; puisque tu y tiens, je m'achèterai un dico et toi un cerveau (observe la répartie foudroyante).
TROUDPINN

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par utile? le 06/01/2007 16:54:03
Je me surprens à apprécier cette "répartie foudroyante" dont tu m'accables. Mes pensées st allées à la hauteur de tes espérances car j'ai en effet trouvé ça ridicule et me trouve navrée de n'avoir pas vu la subtilité du second degrès qu'il faut, sauf ton respect, aller chercher bien loin (même si Diam's pose des doutes). A bon entendeur...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par cdizen le 06/01/2007 17:14:56
Bonjour,
Florine demande « Faut-il être cultivé pour apprécier l’art ? » (masculin neutre)
J’ai envie de répondre : Faut-il être cultivé pur devenir un artiste ? Qu’est-ce que l’art ?
L’artiste n’est-il pas celui qui, son tempérament ou patrimoine génétique aidant, n’a pas été rendu conforme et conformiste, normé et normalisé, formaté (terme moderne), c. à d. avalé et noyé dans la culture qui l’a imprégné ? En manque, insatisfait, ne crée-t-il pas par besoin ? Ses productions ne reflètent-elles pas une forme d’art ?
« Le plaisir …. suppose une culture … »
« Celui qui apprécie l’art est cultivé, même s’il ne le sait pas »

Le plaisir suppose d’abord l’existence d’une banque de données gérée par une partie du cerveau chargé de cette tâche. (V. par ex. sur Internet, cerveau des émotions, Henri Laborit, ou un résumé succinct à la fin)
Sans manque, déséquilibre, réagirions-nous ? Pourquoi respirons-nous ? Pourquoi cette pompe distributive appelée « cœur ». Sans eux, dans un paradis idéal, pourquoi s’animerait-on ? !
Dans ce contexte précis, chaque animal (l’homo sapiens sapiens, entre autres) ne cherche-t-il pas automatiquement l’état de « bien-être » momentané ? N’est-ce pas l’équivalent du plaisir ?
Et même la moindre cellule ne suit-elle pas le « principe d’homéostasie » ? (Un état de déséquilibre relatif en dehors d’un seuil létal …)
Freud n’a pas découvert mais explicité que nous suivions « le principe de plaisir ».
Peut-on discuter « des goûts et des couleurs » ? N’ont-ils pas des sens variables selon le milieu environnemental, c. à d. le vécu, la région, la civilisation, la période ? !

Chacun ne trouve-t-il pas naturellement son plaisir et n’apprécie-t-il pas … selon sa culture. Ce qui pourra apparaître pour de « l’art » à l’un ne sera-t-il pas refusé par l’autre ? Les « créations » rupestres des grottes … ne sont-elles pas de l’art ?
Et celles qui sont élaborées actuellement par des éléphants (et vendues) ?
Toute création ne relève-t-elle pas de l’activité artistique ?

(Et comme un mot ou une expression ne peut avoir de sens qu’en présence de sa négation <ou de l’altérité pour être pédant>, à ce « principe de plaisir » ne correspond-il pas le « principe de réalité » ?
Si la première quête ou tendance est sous la dominance du cerveau des émotions, l’analyse si possible objective ne sollicite-t-elle pas l’activation du néocortex qui se heurte souvent à la force et l’emprise du précédent, quitte à se voir parfois refoulé, à devenir inconscient)


~~ MacLean a introduit en 1971 la théorie des trois cerveaux superposés se complétant chez l'Homme (le plus primitif ou reptilien, le système limbique propre aux mammifères, le néocortex plus humain).
Le centre limbique ou cerveau des émotions ou mammalien gère les plaisirs, enregistre chaque événement en lui attribuant un coefficient plus ou moins agréable/désagréable, le mémorise dans une banque de données, permet ainsi à l'animal de " choisir " ou sélectionner ce qui est susceptible de lui apporter le bien être ou l'état d'équilibre momentané.
L'effet de renforcement se produit lors de chaque renouvellement du passage d'une séquence agréée et rapproche de la tombée sous l'habitude, les conditionnements, les automatismes sociaux, la dépendance, etc.
(Si MacLean, H. Laborit, etc., ont eu tendance au départ, faute de recul, à trop cloisonner, le schéma reste grosso modo correct ou efficace en tant que sommairement explicatif)
Et nous faisons partie de cette espèce !
Si le néocortex particulièrement plus développé que celui des chimpanzés (quoique une différence de seulement environ 1 % au niveau du patrimoine génétique ait été récemment mesurée suite à une étude comparative …) demeure vraisemblablement sous utilisé, subit l’influence prépondérante du cerveau des émotions cherchant « toujours plus » de plaisirs, jamais rassasié puisque la valeur de celui « consommé » s’étiole irrémédiablement …, est-ce que les décideurs de la « Société de consommation » (les capitalistes, les actionnaires) ont intérêt (à court terme) à se saborder en diffusant massivement le mode de fonctionnement du cerveau et en le démystifiant ? ! Les plus ouverts de cette caste ne commencent-ils pas à s’inquiéter et à laisser entendre que le capitalisme moderne va au suicide ? ! (La priorité des grandes écoles, de l'ENA, est-elle la créativité ou la spécialisation et la gestion ? !)
C.Q.F.D.

En attendant, nous « raisonnons » le plus souvent en privilégiant notre référentiel personnel, en voyant « midi à notre porte », au nom de l’amour, en ne connaissant même pas le mot « empathie » (Robert1 : Faculté de s’identifier à quelqu’un, de ressentir ce qu’il ressent » … ! ! ! Dans ces conditions, risquons-nous de vraiment communiquer, d'avancer, de quitter l'état d'homo sapiens et d'accéder à celui de "vrai" ou "véritable" homme, là où les dits "droits de l'Homme" seraient respectés par essence ? !
Ne faudra-t-il pas patienter jusqu'à l'arrivée prochaine (avant la fin du siècle !) d'une nouvelle ère ... ? ! ~ ~~

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par amy amon le 06/01/2007 17:24:22
bn, je pense qu'il faut avoir un bel oeil pour apprécier l'art mais être cultivé pour pouvoir l'interpréter

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par unseen le 06/01/2007 17:35:51
Juste un exemple:Un jour, à une expo de mon père un déficient mental a été totalement «touché» par ce que fesait mon père....ya acheter, bon pas le tout mais pas mal de chose...
bon on s'entend que les déficients mentaux c'est pas les personnes les plus cultivés ( bon ça sa reste p-t a prouver....).Bon enfait c'est p-t juste la manière qu'on interprète la «toile » ou bon l'objet en question...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par amy amon le 06/01/2007 17:38:47
exactement

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Cdizen aux chiottes.
Posté par nnipduort le 06/01/2007 18:58:34
bonjour cdizen,
comme tu l'as dit, Florine demande "faut-il être cultivé pour apprécier l'art" et je suis ravi que tu nous indiques que c'est bien du masculin neutre. Dès la première phrase, mon cerveau a fait trois tours dans son slobard et s'est dit merde, il a vraiment pas l'air con-con du tout. Après, quand j'ai lu que tu avais envie de répondre j'étais encore plus content parce que ça aurait été dommage que tu te forces vu la longueur de ton commentaire, à moins que ton "envie de répondre" ne soit qu'une formule rhétorique de merde qui montre comment t'es intelligent plus que nous vraiment super fort. Mais quand j'ai vu qu'au lieu de réponses tu formulais des questions étincelantes (c'est vrai ça, sapristi, qu'est ce que l'art?), je dois t'avouer que j'ai été un peu déçu parce que comme je te l'ai dit en début de phrase -il est vrai que ça fait longtemps- je m'attendais à des réponses ; mais alors j'oubliais que c'était sans doute aussi une formule rhétorique de merde. Bon, à partir de maintenant, en bon élève que je suis, j'arrête les répétitions et donc je ne parlerai pas de tes formules rhétoriques de merde. Oups, j'ai recommencé.
Après cette introduction dont le commentaire m'a fait perdre trop de temps vint le développement donc la lecture fut également une perte de temps. Donc, tu l'auras compris, je serai plus bref. En gros, sans cesser de poser tes questions qui, on le sait, ne sont rien d'autres que des formules rhé...rhaa non, j'avais dit que je recommencerai pas, bref, toujours avec ton pauvre style de merde, t'appuyant sur des citations et des résumés de psychologie et de psychiatrie qui montrent encore une fois ton intelligence hors du commun (le commun c'est tout le monde sauf cdizen vu que c'est lui le mec le plus intelligent du monde) tu nous dit grosso merdo que bon bah finalement c'est vrai que quand t'es cultivé tu peux comprendre plus de choses mais que c'est pas parce que t'es cultivé que t'es sensible et que même si t'es un ignare, bah si t'es sensible tu peux apprécier l'art. Cette leçon vaut bien un fromage.
Alors mon cher cdizen, j'espère que l'envie te reprendra souvent de nous éclairer et, par la même occasion, de nous donner un bel exemple de virtuosité dans la langue de Steevy du Loft. Toi qui es un intellectuel, tu ne connais peut-être pas le Steevy du Loft en question alors je te précise que, comme toi, c'est un connard de merde qui se la pète sans s'apercevoir de son ridicule.
TROUDPINN

Modifié le 06/01/2007 19:05:26

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par canard-wc le 06/01/2007 19:43:18
Tout simplement.... MERCI!!!!! De relever un peu le niveau intellectuel des articles de Fj qui etait ces derniers temps au plus bas.
Que cela fait du bien de pouvoir lire autre chose que des articles du genre: "Comment faire une fellation" ou "Ma vie est anéantie car mon copain m'a quitté au bout d'une semaine"
J'espere que tu continuras ainsi à nous faire réflechir!!!!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par iprime le 06/01/2007 22:02:02
moi j'ai juste envie de demander si il faut aimer l'art pour être cultivé ???

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par lilliou le 07/01/2007 12:56:53
j'ai bien aimé le début de l'article, de bons arguments qui semblait convaincants mais j'avoue que la suite m'a énervé, je cite, "Le goût est cette faculté naturelle et subjective qu'ont les hommes à distinguer le beau du laid", le goût n'est pas inné, c'est quelque chose que l'on a acquis dès notre enfance, inculqué par notre entourage, c'est pas pour rien que les goûts sont si différents, et que des goûts et des couleurs on ne discute pas, de plus il m'a semblé que la suite de l'article était subjectif, sans arguments, plus des leçons en faveur du plaisir estéthique pour les gens n'ayant aucune connaissance culturelle...c'est vraiment dommage...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par ptit sucre le 07/01/2007 14:58:30
"plus des leçons en faveur du plaisir estéthique pour les gens n'ayant aucune connaissance culturelle...c'est vraiment dommage... "


Mais c'est aussi important, tout le monde n'a pas la chance d'avoir accés à la culture en géneral, et dans ce cas, l'art.
On peut apprécier l'art, et avoir un plaisir esthetique sans forcement etre cultivé ou avoir des connaissances..

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par mutos le 08/01/2007 06:10:58
Bonjour à tous,


Merci flaurette d'ouvrir un si vaste sujet, tu n'as pas peur d'y aller franco, toi !!!

Personnellement, je pense que la beauté est subjective, selon nos goûts personnels, qui eux-mêmes viennent de notre tempérament, de notre culture, de notre histoire, bref d'un mélange inextricable d'inné et d'acquis étalé sur toute notre vie.

Après, il existe des référentiels, des sortes de modèles pour nos idées du beau. Ainsi le pompier, l'impressionnisme, le cubisme, etc... sont des styles qui font passer cette beauté subjective à l'état de modèle social. Un certain nombre de personnes, un jour, se mettent d'accord pour décréter que çà ou çà, c'est beau et c'est de l'art, selon certains critères.

A partir de ces styles, dont l'évolution forme la substance de l'histoire de l'art, chacun se positionne et dit, moi j'aime tel style et pas tel autre. Et qui plus est, peut réfléchir dessus et sur les critères qui lui font faire ce choix...

On a donc pour moi trois niveaux qui vont de l'objectif imposé par le style "telle oeuvre répond aux critères de tel style, donc selon ce style, elle est artistique et belle" au jugement personnel "moi, tel que je suis aujourd'hui, j'aime ou je déteste cette oeuvre ou elle me laisse indifférent" en passant par le positionnement individuel "j'aime ce style, je n'aime pas celui-là". Et l'intéressant c'est justement l'articulation de ces niveaux, plus qu'un seul d'entre eux pris séparément, et pouvoir traduire en mots ces sensations subjectives qui nous sont personnelles.

Je pense que c'est çà la culture artistique, pouvoir passer du "j'aime çà" au "j'aime çà parce que". Bien sûr, il ne faut pas que çà devienne un ramassis de mots vides de sens. Au contraire, il faut que çà continue à s'appuyer sur le "j'aime çà", sur la subjectivité. Mais çà permet d'arriver à réfléchir sur soi et sur le pourquoi de ses propres choix et de sa propre subjectivité...

Conclusion : pour moi, apprécier l'art est donné à tout le monde, chacun à sa manière personnelle, la culture artistique, qui demande un apprentissage, étant la capacité à prendre du recul, à étayer son appréciation et à la rendre plus profonde...


@+

Benoît 'Mutos' ROBIN
Projet Hoshikaze 2250

Modifié le 08/01/2007 06:18:16

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par veleine corinne le 09/01/2007 15:09:43
je n'ai aucune formation artistique: dans un premier temps je pense que l'appréciation d'une oeuvre est liée à une sensibilité personnelle (chacun ses goûts) mais il est sûr quil faut un minimum de connaissances. Je m'expliqueevant des tableaux anciens qui font reférence, par exemple, à la mythologie je ne comprends pas les références et je me sens prise au dépourvu!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par clare quilty le 29/01/2007 11:21:25
Faut-il abattre les huîtres en liberté ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Faut-il être cultivé pour apprécier l'art ?
Posté par jean calleway le 01/04/2007 20:48:24
Euhmm...Et bien sans vouloir compter Flaurette à la philosophienne art-hoc de l'article cul-tivé je m'apercois qu'il y en a au moins un (nnipduort) l'air de rien qui a su mettre en exergue à differents degrés d'humour que la sensibilité intrinseque de l'individu jouait en faveur de l'appreciation.
Car tout bipède que nous sommes dans ce pays : La France ! qui ne reconnait pas le statut meme de l'artiste on est dejà loin d'y apporter lucidement une quelconque évolution des mentalités.
Alors si le "CON" du mercredi soir fait un commentaire sur telle ou telle forme d'art, peu importe si cela est constructif ou non, une reaction est déjà un grand pas pour l'humanité ! Artistiquement Votre.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143