Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Rêves d'une gamine
Posté par douce_kafrine le 20/02/2007 00:00:01
J'avoue que de mon passé je n'ai pas vraiment de souvenirs. Je me souviens que je suis née avant-terme et que ma mère a beaucoup souffert à cause de moi. Je dis ma mère parce que pour moi mon père n'existe pas il vit à la maison mais c'est comme si qu'il est un fantôme. On ne se parle pas, mise à part pour se disputer, on ne se regarde pas il est invisible à mes yeux comme je le suis à ses yeux. Pourquoi ? Me direz-vous. Je ne sais pas quoi répondre à cette question. Personne ne le sait, même lui, je suis sure qu'il ne le sait pas. En résumé un petit bout de vie sans père. Ma vie... Amoureuse je dirais qu'elle a commencée dans mes années de collège je t'aimais, je te voyais tout les jours, je t'ai avoué mon amour tu m'as dis aussi que tu m'aimais mais tu m'as fait un coup foireux t'ai sorti avec ma copine. Comme dis les réunionnais "camarades= camarons". C'est dans ces jours qu'on distingue les vrais des faux amis. Tout les jours je passais à côté de toi, je ne voulais pas croire cela, tu étais dans ses bras. Je me faisais beaucoup de mal en passant à coté de toi mais je voulais surmonter tout cela. En te voyant à ses côté j'aurais sûrement eut la force de t'oublier. Ne plus penser à tes sourires, tes regards, ton arôme, ne plus penser à TOI. Je n'y suis pas arrivée. Pendant quatre ans je t'ai aimé, j'ai refusé les avances des autres pour être dans tes bras mais je n'y suis pas arrivée. Quatre années de célibat, de pleurs. Après que tu ai quitter le collège je fus anéantie, mes résultats scolaire se sont effondrés. Ce n'est que pour ma dernière année que j'ai décider d'arrêter de me morfondre je me suis tuer à la tache pour pouvoir entrer dans un grand lycée : le lycée hôtelier. Difficile mais pas impossible. Durant une année entière j'ai un peu joué avec ma vie je sortais avec cinq mecs en même temps, dans ma tête tous les mecs été pareils donc tous devaient payés ce que tu m'avais fais. Je les faisais souffrir, comme tu avais fais avec moi. Ils ont pleurer dans mes bras. Ils ont été anéanti par moi. Ce n'est qu'au mois d'août que je me suis remise en question je les ai tous largués pour 5 mois plus tard sortir avec quelqu'un de mon lycée mais ici aussi grande déception, trop jaloux et possessif je n'ai pas supporter cela longtemps, deux semaines et demie plus tard c'était déjà fini. Et te revoilà qui refait surface, tu es sorti avec mon amie et aujourd'hui lorsque je passe sur les routes tu me klaxonne, me fait des coups de phares tu ne peux pas comprendre que tu m'a anéantie ! Pendant quatre ans je t'ai attendue, rien venant de toi et aujourd'hui c'est toi qui veut de moi. Mais il est trop tard, le temps est la cause de ce grand cauchemar que tu vis aujourd'hui. A ton tour de souffrir maintenant, c'est à toi de subir ces grands tourments.


Un nouveau départ

De déception en déception je commençais à ne plus y croire. Le seul remède pour guérir mes blessures était de travailler et de me saouler. Pour oublier je ne sortais plus, je n'avais plus de vie, bientôt plus d'amis, juste une seule, ma meilleure amie qui depuis cinq ans aimait un certain *****, pleurait pour lui, souffrait pour lui, elle ne lui a jamais avoué ses sentiments, rêvait de lui chaque nuit comme moi je rêvais de toi. J'étais prête à tous sacrifier pour oublier tout cela mais un jour à la plage je l'ai rencontré, il s'appelait ***** un seul regard nous a suffit. Le soir du réveillon de noël je lui offrait ma virginité. Cette relation je l'ai vécue dans le secret. Je suis mal tombée, j'ai vécu l'amour fou mais je devais faire un choix lui ou ma meilleure amie. Et oui ma meilleure amie aimait ce gars la depuis cinq ans et voilà ce que je lui ai fais. Vous auriez fais quoi à ma place ? Sacrifier votre amitié ou sacrifier votre amour ? Choix très difficile. J'ai préféré vivre tout cela dans le noir, sans que personne ne le sache comme ça je gardais à la fois mon amour et ma meilleur amie.


Toute chose a une fin

Les gens !! Les langues !! Surtout où je vis, cette île est très petite les nouvelles vont vites mais les mauvaises encore plus vites. Un soir ma meilleure amie m'appel pour me dire que jamais plus elle ne me ferais confiance, que sa vie était gâchée, qu'a cause de moi elle n'aimerait plus jamais et m'a raccroché au nez. J'ai essayé de la contacter mais plus aucune nouvelles. Le même soir, l'amour de ma vie viens me voir pour m'annoncer qu'il voulait aller en Métropole refaire sa vie mais qu'il hésitait parce que je suis sur cette île avec sa famille, ses amis, sa vie, qu'il sait que la distance c'est la chose la plus difficile dans une relation, mais là bas il aurait un travail, un logement, et qu'il sortirait du trou je lui ai dis que je ne voulais pas être un frein à sa vie future, que je regretterais si dans quelques années il venait me reprocher que c'est à cause de moi qu'il ne s'est pas tirer de la boue. Je lui ai dis de partir, je lui ai souhaiter le meilleur et je l'ai quitté en pleurs. Vous ne pouvez pas savoir, vous ne pouvez pas comprendre, n'essayer pas de comprendre : chacun sa douleur, chacun sa peine, chacun ses pleurs. Je ne saurai comment vous décrire ce que j'ai ressentis après ses mots ça fait mal c'est tout. Trois cœurs brisés, en une seule soirée. Je venais de perdre Ma meilleure amie et l'amour de ma vie. Quelques jours plus tard je reçois un coup de fil me disant que ma meilleure amie s'était suicider. Et là s'en était trop. La fin des fin, le gros trou noir d'où personne ne pouvait remonter. Je me disais si au moins on pouvait changer le cours des choses. Si au moins les gens n'avez pas parlé. Si au moins les préjugés avaient cesser à temps. Si au moins je pouvais vivre normalement mais nous sommes dans un monde où rien de peut rester couvert longtemps. On a beau cacher ses secrets mais un jour où l'autre ils seront dévoilés au grand jour et ce jour tout votre joli petit monde s'écroulera.


C'est la fin

Je n'attendais plus rien de la vie j'ai recommencer à tuer mon corps au boulot, alcool, canabis tout y passé. Petit à petit mon cœur se meurtrit de plus en plus. Plus d'amis, plus d'amour, plus de vie. C'est fini.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    1 membres et 136 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲