Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par raxi le 01/05/2007 02:13:35
Bonjour à tous ! Vous hésitez peut être encore pour qui voteR... Lisez cet article jusqu'au bout : vous serez convaincus.
Ségolène Royal néE le 22 septembre 1953 à Dakar au Sénégal, est la représentante du parti socialiste. Candidate à l'élEction présidentielle et prédestinée à être présente au second tour, Au long de cet article : je vous démontre pourquoi elle mérite d'être présidente.


La situation de la gauche de Ségolène Royal

Ségolène Royal, contrairement à ce que certaines mauvaises langues disent, est profondément ancrée à gauche dans la ligne des anciens gouvernements de gauche. Les combats des anciens grands penseurs de gauche (Jean Jaurès, Blum avec le front populaire eTC...) avec le respect du citoyen ("le respect pour chacun" et la lutte pour améliorer la vie des français sans utiliser l'uLtra-libéralisme. Ne nous mentonS-pas : dans les deux courants majoritaires (Droite et Gauche), chacun des deux courantS à une envie d'améliorer les choses mais pas la même réponse : il se peut que deux solutions soient valables mais ne donnent pas le même résultat. C'est pour cela que durant cette présidentielle : il y aura le choix entre trois choix de société : Un candidat qui vogue vers l'extreme droite tout en Se faisant durement attaquer par Jean Marie Le Pen puisqu'il marche sur son terrain, deuxième choix Ségolène Royal qui défend des idées d'une gauche qui s'ouvre et se modernise en évitant de se renfermer et enfin un mélange des deux : quelqu'un originaire de la droite se réclamant du centre et qui se rapproche de la gauche en lui prenant au passage quelques électeurs perdus par la nouvelle politique de Ségolène Royal.


Le rapprochement de la gauche et du centre

Dans de nombreux pays, et à différents moments de l'histoire la gauche et le centre se sont alliés afin de vaincre. En effet, la droite est souvent majoritaire dans les pays européens et il faut souvent faire des alliances pour que la gauche arrive au pouvoir. Vous avez tous entendu l'appel de Rocard à Ségolène Royal afin qu'elle s'allie à François Bayrou pour vaincre Nicolas Sarkozy. L'UDF heureux d'entendre cette idée se voit confronter au refus du parti socialiste qui ne souhaite pas encore faire d'alliance avant le 1er tour.

D'après les instituts de sondages Ségolène Royal perd de peu au deuxième tour face à Nicolas Sarkozy : le soutien de François Bayrou en échange d'une alliance parlementaire l'aideraiT peut être de quelques pourcentages qui peuvent être décisifs dans une aussi petite différence.
Donc le rapprochement de la gauche et du centre est bon pour la gauche.

Autre optique, le cas ou François Bayrou deviendrait président (ce qui est très peu probable, désolé de calmer les rêves de nombreux d'entre vous).
Si Bayrou deviendrait président, il n'aurait pas de majorité présidentielle : ce qui ne lui permet pas de gouverner et de faire voter des lois. Une alliance avec la gauche serait intéressante et obligatoire pour gouverner la France.
Par, conséquent pour l'UDF l'alliance de la gauche est du centre n'est pas bonne mais obligatoire pour pouvoir gouverner.

Malheuresement de tout temps, le centre a été souvent un "traitre" en vers la gauche : s'alliant au début avec, puis se retirant au dernier moment et changeant vite de camps.
Une alliance avec le centre oui, mais il faudrat faire très attention à eux.


Enfin ! Le programme de Ségolène Royal

Comme vous le savez Ségolène Royal organise son programme en 7 piliers que vous avez sûrement luS : 7 piliers pour promouvoir la démocratie, le goût du travail, lEurope et surtout le social !
Voici quelques réformes importantes qu'elle propose :

3) Soutenir les PME" : avec la création de fonds publics régionaux de participation et en leur réservant une part dans les marchés publics.

7) Augmenter les salaires" : Le SMIC sera porté à 1500 €, le plus tôt possible dans la législature. Afin de tirer vers le haut tous les salaires, une conférence nationale sur les salaires, les revenus et la croissance réunissant les partenaires sociaux sera organisée dès juin 2007. Cette conférence sera annuelle.

8) Revaloriser immédiatement les petites retraites" : L'amélioration des petites retraites sera la première priorité de la réforme des retraites. Elles seront augmentées de 5%. -Le minimum vieillesse sera versé mensuellement. -Le paiement des retraites de la sécurité sociale sera rétabli au 1er jour de chaque mois.

10) Doubler l'allocation de rentrée scolaire qui sera versée aux familles en deux fois" :

17) Créer le droit au premier emploi des jeunes, " : pour qu'aucun jeune ne reste au chômage au-delà de six mois sans avoir un accès à une formation, un emploi aidé ou un tutorat rémunérés. Ouvrir 500 000 emplois tremplins aux jeunes, en généralisant la mesure prise par les régions de gauche.

18) Instaurer un plan à taux zéro de 10 000 euros en faveur de chaque jeune pour l'aider à construire un projet" :

26) Réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, assurer la mixité sociale et constituer des réseaux d'éducation prioritaire".

54) Créer une nouvelle police de quartier pour mieux assurer la sécurité quotidienne

66) Arrêter les cultures OGM en plein champ" : dans l'attente des résultats d'un grand débat public qui définira la politique à mettre en œuvre pour ne pas handicaper les cultures conventionnelles et préserver le développement de l'agriculture biologique.

70) Introduire une part de proportionnelle" : pour l'élection des députés et modifier le mode de scrutin pour l'élection des sénateurs.

75) Donner le droit de vote pour les élections locales aux étrangers séjournant régulièrement en France depuis plus de cinq ans"

83) Introduire un enseignement sur l'outre-mer dans les programmes scolaires, notamment sur l'histoire de l'esclavage"

100) Régulariser les sans papiers à partir de critères fondés sur la durée de présence en France, la scolarisation des enfants et la possession ou la promesse d'un contrat de travail"

Voilà, en pleine présidentielle : faîtes le bon choix ! Votez à gauche ! Votez Ségolène Royal
Évitez François Bayrou qui a participé à de nombreux gouvernements de droite, restez à gauche : Votez Ségolène Royal.

(PS : l'important est surtout de ne jamais voir le psychopatHe Nicolas Sarkozy au pouvoir).
Bon Vote !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 01/05/2007 09:19:10
J’avais reçu il y a quelques temps un tract contre Ségolène Royal. Je vous propose d’en étudier les dénonciations dans une première partie, puis de comparer avec les valeurs que soutient Nicolas Sarkozy. C’est saisissant. Du moins assez pour distinguer ces deux candidats qui ne convainquent personne…

I. Réponse à ce gif critiquable :

Passons sur le côté manifestement peu argumenté et fiable de ce catalogue de déformations démagogiques et calomnieuses pour rappeler certaines choses qui, pourtant évidentes, sont bien malmenées par l'actualité et l'opinion publico-médiatique.

– « Taxant plus les travailleurs et entreprises » : cette affirmation, loin d'être exacte, est en plus détournée de son sens. Rappelons que l'un des termes de notre devise est le mot "Fraternité", ce qui implique une solidarité entre les membres de notre société, une coopération des citoyens, organisée par l'Etat, et à hauteur des capacités et moyens de chacun d'entre nous. C'est à ce titre que ceux qui gagnent plus contribuent plus. On n'a pas besoin de plus de 2000€ par personne pour bien vivre et, même si on peut mériter plus d'argent pour un travail plus risqué ou difficile, il serait bien difficile de distinguer qui du cadre de multinationale qui bosse quarante heures par semaine ou plus, payé plusieurs dizaine de milliers d'euros par mois et ayant un joli parachute doré en fin de contrat, ou de l'ouvrier qui bosse trente-cinq heures au SMIC bosse le plus dur et gagne le plus légitimement sa vie. Reste que ce smicard qui bosse dur n'a pas assez pour bien vivre et qu'il est normal et juste que celui qui gagne beaucoup plus contribue à améliorer la justice sociale de ce pays. Je prends ces deux exemples extrêmes volontairement pour illustrer la justesse de cette logique, mais cette compensation s'effectue de manière progressive dans notre système. Et c'est, à la rigueur, cette progressivité qui peut être améliorée, pas la logique de l'impôt progressif et de la redistribution des richesses.
Or, Ségolène Royal propose de taxer essentiellement les entreprises en maintenant l'imposition actuelle, mais en modulant les charges en fonction de l'utilisation qui est faite des profits de chaque entreprise. Elle veut tenter par ce biais de contrer un effet pervers du système libéral capitaliste qui consiste en une financiarisation des activités liée à la spéculation boursière : c'est un fait avéré que les profits sont essentiellement redistribués parmi les actionnaires que pour augmenter la masse salariale ou mieux rémunérer les employés. Ces profits ne sont même pas, dans la plupart des cas, destinés à améliorer la compétitivité des entreprises. Or, les activités économiques doivent servir au bien de la communauté, pas à accroître chômage, précarité et injustice sociale. A ce titre, je ne vois pas en quoi la politique fiscale envisagée par Ségolène Royal, bien moins à gauche qu'elle ne le devrait, mais constituant pourtant l'un des points les plus pertinents de son programme, là où bien d'autres sont critiquables, serait source d'injustice et de spoliation, comme cela est affirmé par ce gif.
– « Abrogeant le CNE qui a créé 580 000 emplois » : cette affirmation est bien présomptueuse. Au-delà de la querelle statistique qui peine à définir quelle part réelle a joué l'instauration de ce contrat, entre croissance et manipulations statistiques (les CDD, l'intérim et autres stagiaires non rémunérés passant sous l'appellation CNE), on peut s'interroger sur la légitimité, sur l'équité de ce contrat qui n'offre aucune garantie au salarié : soumis à la menace perpétuelle du licenciement, embauché pour faire face à un accroissement temporaire d'activité, dans l'incapacité de faire reconnaître ses droits à des conditions de travail dignes sans risquer la rupture de contrat, non reconnu des institutions et des personnes... C'est un CDI théorique qui ne trompe personne. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'il est contre-productif pour un employeur de cultiver la précarité sous prétexte que la formation coûte cher à celui-ci : ces contrats précaires concernent essentiellement et massivement les secteurs industriels non qualifiés où la « formation » ne nécessite pas plus de quelques heures...
Par ailleurs, cette manière de considérer toute personne active comme une unité statistique de travail, compulsive à droite, nie la réalité psychosociale de la personne qui, formée à un métier, intégrée à une entreprise, ne peut sans difficultés ni souffrances se reconvertir tous les quatre matins au gré des besoins fluctuants et peu scrupuleux des employeurs. Sans compter qu'il y a de toute manière du chômage dans tous les secteurs...
– « Offrant les transports gratuits aux chômeurs » : où est le problème ? Parce qu'on aurait moins d'argent, on devrait rester bloqué chez soi et être condamné à ne pas pouvoir prospecter des emplois plus éloignés du domicile ? C'est une mesure qui devrait être élargie à tous, dans un souci environnemental d'abord, mais aussi dans une volonté d'équité en matière d'accès aux services et à l'emploi. Après tout, on est dans l'espace Shengen, non, qui garantit la libre circulation des biens et des personnes, non ? C'est un système qui ne marche que pour ceux qui ont de l'argent, les pauvres n'ayant pas d'autre recours que de rester pauvre ?
– « Volant les idées politiques des autres » : les idées n'appartiennent à personne. Si l'on peut reprocher à Ségolène Royal de ne pas proposer de vision d'ensemble pour son projet (reproche que l'on peut sans conteste élargir à tous les candidats, à l'exception des Verts), on ne peut lui ôter le mérite d'avoir su sortir de l'ornière de la bipolarisation politique bornée et butée. Est-ce une tare d'être capable d'intégrer des idées qu'on n'a pas eu le premier à un programme politique ? Est-ce un défaut que d'accepter que d'autres que soi aient des idées valant la peine d'être reprises ? Il n'y a que les orgueilleux égocentriques et les imbéciles qui peuvent croire détenir toutes les clefs et refuser toute contribution extérieure. Il eut été bien plus pertinent de faire une critique objective des réformes proposées, plutôt que de lancer des vannes sous la ceinture, qui n'élève rien, ni le débat ni même et surtout pas celui qui s'y adonne.
– « Violant les lois électorales » : Ah bon ? Je serais curieux d'avoir preuves et exemples de cette affirmation ridicule et sans fondement !
– « Refusant les débats » ? Quand c'est elle qui, la plupart du temps, est la première à les accepter ? Quand elle a initié au-delà de tout candidat jusque là un débat participatif à l'échelle nationale ? Vraiment... Je suis surpris qu'on puisse être fier d'accumuler ainsi sur un montage de mauvais qualité tant d'imbécillités... Mais, sans vouloir moi-même tomber dans le même vice, j'y reconnais là la marque des frustrés qui, faute de trouver des arguments valables tombent dans l'invective...
– « Augmentant la taxe foncière » ? Ses propositions sont aux antipodes : « Conditionner les avantages fiscaux et les aides publiques à une modération des loyers. » (ce qui consiste à avantager fiscalement les propriétaires qui ne volent pas leurs locataires) ; je ne trouve nulle part dans son programme de mention d'une augmentation aveugle des taxes foncières... Quand on accuse, il faut des preuves. Et là, je n'en vois pas.
– « Esquivant les questions politiques des journalistes » : au-delà du fait que tous les politiques font de même et que, bien trop souvent, le journaliste pose de fausses questions sensationnalistes qui ne permettent pas d'explorer le fonds du problème, je n'ai jamais trouvé, au gré des interventions de Ségolène Royal que j'ai suivies, de moments où elle ait esquivé une question. Encore une fois, on n'accuse pas sans preuve.
– « Envoyant les jeunes dans des camps militaires » : quand Sarkozy veut les mettre en prison ou les expatrier, c'est une solution plus constructive ! Lol ! Cela dit, ce point est l'un des points très contestables du programme de cette candidate. En effet, si un travail d'intérêt général est constructif, si l'extraction d'un jeune embourbé dans ses problèmes de son milieu peut être constructif et si, ailleurs dans le monde, il y a du boulot pour des bras supplémentaires, il est loin d'être pertinent de se servir de pays troublés ou miséreux comme garderie pour ados à problèmes, de même qu'il s'avèrerait peu déontologique, dans un pays qui est contre la peine de mort, de condamner un jeune à risquer sa vie sur un site militarisé en pays troublé.
– « Donnant plus d'argent aux brûleurs de voitures » ? Mais bien sûr ! Sachant que l'un des reproches de l'extrême gauche et des sympathisants habituels du PS est que Ségolène marche un peu trop dans les plates-bandes sécuritaires et militaristes de Sarkozy, ça me semble particulièrement absurde de prétendre ça ! Elle est pour des sanctions renforcées et une justice plus dure. En revanche, oui, elle veut lancer de grands projets de rénovation des ghettos pour désenclaver ces verrues que nous avons érigées et alimentées de haine et de misère. Et, comme elle le dit et l'affiche clairement : elle ne donne pas, elle échange. Elle construit. Elle propose des moyens supplémentaires pour mettre les solutions solidaires et positives qui s'imposent, là où la droite et son extrême seraient pour une ablation sans reconversion.
– « Prenant votre argent pour le donner aux africains », « Offrant des logements gratuits aux immigrés », « Vous faisant payer les 1200 milliards d'euros de déficit dûs aux immigrés », « Laissant des travailleurs SDF dans la rue » : moi qui jusque là pensais que ce tract, par l'attaque mal ciblée et maladroite de Ségolène Royal, visait la promotion de Sarkozy, je m'étais trompé de quelques degrés ! Lol !Visiblement, le créateur de ce gif a plus d'affinités avec l'extrême droite de Le Pen ! Ce ne peut être qu'un chauvin raciste, ingrat, sans mémoire, égoïste et sans projet d'avenir pour formuler ce genre de critiques ! Pendant des siècles, les occidentaux se sont servis en Afrique et dans le monde, déportant des populations entières, spoliant des communautés, piétinant les valeurs et les droits des peuples, bref, créant un monde pourri, à leur image, en volant une planète qui appartient à tous pour la sacrifier sur l'autel d'une élite bornée et sans humanité. Les pays occidentaux ont une dette incommensurable envers les restes du monde qu'ils se disputent encore par multinationales interposées. Qu'on ne parle pas ainsi d'une dette justifiée qui légitimerait de conserver le Tiers-monde en esclavage et dans la misère !
Quant aux logements gratuits, ils sont pour tous les pauvres, SDF compris, et non pas réservés aux immigrés. Par ailleurs, quand on a parqué comme des bêtes des immigrés attirés presque de force en France pendant des décennies, en leur refusant toute intégration, ainsi qu'à leurs descendants, on ne la ramène pas non plus à ce sujet. La France, les peuples occidentaux sont pourris. La justice voudrait que de nouvelles valeurs prennent le relais des nôtres, qui n'ont apporté que violence et misère au monde.

Conclusion : l'attaque ici présente n'a aucune valeur. Pire, elle montre à quel point les détracteurs de la gauche manquent de valeurs humaines, manquent de solidarité et manquent d'intelligence et de dignité au point d'insulter là où, de droit et de fait, il y a de la place pour un débat, de l'espace pour un enrichissement mutuel.

II. Droit de réponse : Ségo est une mauvaise candidate, certes, mais Sarko est pire et bien plus dangereux.

Si Ségolène Royal a de gros défauts, des insuffisances que même la gauche lui reconnaît, elle incarne des valeurs humanistes et solidaires, porteuses d'espoir pour notre espèce et notre avenir, et cela aux antipodes de ce qu'incarne Sarkozy. Je vous propose donc un relevé objectif et argumenté des points les plus exemplaires de cette idéologie malsaine de Sarkozy qui incitent à la haine de la différence et à l'individualisme stérile.

Je vais tenter d'être précis, même si l'essentiel du reproche que je lui adresse en cette matière vise le fait qu'il s'appuie de manière floue sur des mots que la population applique mal, et d'entretenir ce quiproquo par populisme pour profiter de la peur du 20h...

Premier point problématique :

« Enfin, je souhaite que notre pays progresse sur la voie des libertés. Plus aucun citoyen ne devra craindre d’être placé sans défense en prison comme cela s’est passé dans la terrible affaire d’Outreau. Je créerai une procédure d’habeas corpus, qui garantira que personne n’est envoyé, ni maintenu en prison sans qu’une juridiction collégiale statuant en audience publique ne se soit prononcée. Je veux également réformer en profondeur nos prisons pour qu’elles soient un lieu de préparation de la réinsertion, pas un lieu d’aggravation de la relégation. »

àC'est marrant de la part de quelqu'un qui a promu les dérives policières telles que les fouilles sans mandat, les mises en garde à vue prolongées jusqu'à 48h sans raison légitime... Bref : un discours contradictoire où il épouse avec démagogie une position opposée à sa pratique de ministre de l'Intérieur...
Sans compter que les pressions hiérarchiques et politiques qui pèsent sur les forces de l’ordre, alors même que ces dernières sont mal formées, alors mêmes que la justice manque cruellement de moyens pour garantir une réinsertion efficace et une légitimité auprès des populations, alors même que l’école, dépassée, ne parvient plus à garantir l’insertion sociale et le désir de société, alors même que les instances socio-politiques sont en crise de légitimité et que la notion même d’État a perdu tout contenu, tout élan fédérateur, rendent le travail de terrain absolument contre-productif : la haine des populations pour des institutions qui sont incapables de résoudre leurs problèmes rejaillit sur des policiers qui eux, aiguisent cette haine et en incarne le parfait bouc-émissaire à force de bavures plus ou moins volontaires.
Ainsi, alors que Sarkozy, comme d’autres qui ont la sécurité sans cesse au bord des lèvres, ne stigmatise pas directement une communauté, il instaure et entretient de fait un climat xénophobe et un communautarisme hostile. Les descendants d’immigrés sont rejetés du système en masse, biaisent la loi parfois, sont impunis souvent et trop souvent agressés à tort. Je ne redévelopperai pas davantage ces phénomènes dont j’ai déjà abondamment parlé ailleurs (http://www2.france-jeunes.net/lire-xenophobie-un-aveuglement-irremediable-23308.htm). Cela dit, il faut comprendre que ce renforcement de l’autorité voulu par la droite doit être parfaitement maîtrisé dans ses effets, ce qui est loin d’être le cas, et surtout qu’il doit être compensé par une légitimation des institutions et du pouvoir, et surtout par une éducation et une insertion irréprochables.
Or, l’idéologie même de la droite nie l’inégalité de fait entre les individus et renvoie l’échec d’une société à intégrer ses membres à une responsabilité individuelle sans appel, à une culpabilisation et un mépris massif et aveugle de millions de personnes dans notre pays. Le rêve américain n’est que la stigmatisation de la réussite d’une poignée de talents pour mieux cacher l’usine à pauvreté et à souffrances que sont nos sociétés.

Second point étrange problématique :

« J’investirai massivement dans la formation, dans la recherche et l’innovation, dans le développement du commerce, de l’artisanat et des PME. Tout doit être fait pour permettre à nos PME de grandir et pour que notre pays crée les centaines de milliers d’emplois qui peuvent l’être dans les nouveaux segments de l’économie. »

à Logique capitaliste oblige, on développe notre économie en conquérant les marchés étrangers. Autrement dit, on crée des emplois ici en en faisant perdre ailleurs. On cherche à accroître la richesse d’un pays aux dépends des autres. Et cela, combiné à une absence de politique de co-développement durable assoit davantage le néocolonialisme de notre pays, et légitime d’autant plus une immigration que l’on craint davantage – sans compter que le système lui-même, qui ne fonctionne qu’à la croissance, est mathématiquement absurde -. Ce n’est pas en concurrençant les autres peuples que le monde s’harmonisera par le haut, ce n’est pas en dominant les autres ou en s’en protégeant que notre espèce pourra survivre à ce siècle : c’est en coopérant et en autonomisant chaque pays. Il faut viser l’équilibre des économies nationales, de toutes les économies nationales. Ce n’est qu’ainsi que l’on réglera les problèmes écologiques, sociaux, économiques et politiques. C’est en rendant la vie possible et agréable dans tous les pays que l’on limitera les tensions, les flux migratoires et la misère de nos peuples.
Or, voter libéral ou protectionniste, c’est s’enfermer dans cette spirale de la concurrence et de la croissance qui nous sont si néfastes.

Troisième point problématique :

« Je veux rappeler que le travail est une condition de la liberté et de la dignité, qu’il est le moteur de la promotion sociale, de la croissance, que tout doit être fait pour donner du travail à ceux qui n’en ont pas, mais également qu’il n’est pas acceptable que certains refusent de travailler alors qu’ils le pourraient. Je veux réhabiliter le travail et, au-delà, le mérite, l’effort, le goût du risque. »

à La plupart des études statistiques montrent que le libéralisme, vanté et promu par Sarkozy et ses partenaires idéologiques, conduit à un culte du capital, et non du travail : la quête effrénée de la croissance et du profit conduit à une mécanisation de plus en plus systématique de la production, et donc à l’éviction des travailleurs par les machines. Si l’automatisation du travail permet de diminuer la pénibilité de nombre d’emplois, elle diminue aussi radicalement le nombre des emplois. Car il est plus productif, moins dangereux socialement, moins coûteux et bien plus aisé pour un patron d’avoir recours à des machines qu’à des ouvriers. Le discours du candidat Sarkozy est donc bien problématique à mon sens, puisqu’il veut libérer les patrons et culpabiliser les travailleurs fainéants qui refusent de bosser, alors même que le système qu’il promeut exclut le travailleur et déprécie le travail… Le serpent se mord la queue, à condition qu’on l’observe attentivement.
Et c’est ce discours perpétuel de culpabilisation des individus quand c’est le système qui est coupable qui me pose problème et qui exacerbe frustration, souffrance et haine dans les milieux les plus précaires, en particuliers ceux issus de l’immigration, qui cumulent les difficultés.

Quatrième point problématique :

« Je ferai en sorte que les revenus du travail soient toujours supérieurs aux aides sociales et que les titulaires d’un minimum social aient une activité d’intérêt général, afin d’inciter chacun à prendre un emploi plutôt qu’à vivre de l’assistanat. »

à Là, je crois qu’il fait fort, mais Ségolène Royal fait de même : d’une part, il considère que c’est une choix systématique de privilégier l’aide sociale au travail, alors même qu’on sait que le chômage désocialise et conduit à la dépression dans la plupart des cas, et d’autre part, il conditionne le versement d’une aide sociale à l’exercice d’une activité d’intérêt général – Ségolène fait de même concernant les étudiants boursiers, les faisant cumuler le handicaps de l’origine sociale difficile et du travail en plus des études ! - ; or, si des travaux d’intérêt général sont nécessaires et qu’il existe des financement pour les rémunérer, pourquoi ne pas en faire des emplois ?
Car, en effet, notamment dans les zones défavorisées, non seulement il y a un fort taux de chômage, mais en plus il y a de forts besoins de professionnels et d’associations sur le terrain… C’est donc une évidence, non ?

Cinquième point problématique :

« Je soutiendrai la PAC car elle est la condition de l’indépendance alimentaire de toute l’Europe. »

à Belle aberration. La PAC a été décidée lors du boum démographique des trente glorieuses et de la reconversion agricole. C’était une nécessité à l’époque de produire plus. Aujourd’hui, nous sommes en situation de surproduction, ce qui non seulement limite et déprécie les revenus de l’agriculture pour les travailleurs de la terre, mais en plus pollue, épuise les sols, est une atteinte à la biodiversité, est une atteinte morale, en ce qui concerne l’élevage, au droit le plus élémentaire des animaux à vivre une existence d’animal, et non d’objet marchand. Mais, surtout, pour ce qui concerne notre sujet, l’agriculture performante et surproductrice de l’Europe, et notamment de la France, est l’un des biais du néocolonialisme, car grâce à nos stocks et notre productivité, grâce également aux aides aux agriculteurs, il est plus rentable pour de nombreux pays pauvres de racheter nos surplus que de développer leurs propres cultures vivrières. Ce nouveau lien de dépendance et de domination trouve sa forme la plus aboutie avec les industries agro-alimentaires américaines qui forcent l’achat de leurs OGM par les pays pauvres, incompatibles avec les marchés européens, ce qui les oblige à un commerce exclusif avec les américains qui, dans nombre de cas, leur est particulièrement désavantageux.
Autrement dit, la PAC elle-même est un instrument de déséquilibre mondial et d’asservissement des pays pauvres car elle mythifie l’Europe comme terre d’opulence en maintenant le tiers et le quart monde dans la pauvreté. La PAC n’est plus nécessaire à l’Europe. Elle ne sert qu’à maintenir dans leurs emplois les agriculteurs. Pire, la PAC est dangereuse pour l’environnement et la justice sociale internationale. Elle doit donc être supprimée, et l’agriculture intensive reconvertie en agriculture biologique, la productivité devant viser l’équilibre entre besoin et offre.

Sixième point problématique :

« Pour toutes ces raisons, je veux que l’Europe ait des frontières et je m’opposerai à l’entrée de la Turquie. »

à Les seules raisons légitimes de repousser la Turquie sont la différence de niveaux de vie, qui favoriserait un dumping social, et l’inadéquation des pratiques des droits de l’homme. Or, Sarkozy n’a rien évoqué de cela. Au contraire, il exacerbe tout ce que je dénonce ici, et rejette la Turquie comme le reste du monde pauvre pour des raisons anti-humaine de néocolonialisme, admettant encore une fois comme une évidence que l’immigration est une tare (alors qu’elle a toujours dopé notre croissance et qu’elle compense la natalité défaillante des peuples occidentaux – sachant que, de toute manière, nous sommes trop nombreux par rapport à nos méthodes de production qui épuisent nos ressources et polluent notre monde jusqu’à le rendre stérile-), et que l’immigré n’est qu’un vil voleur, un ennemi à abattre, et dont il faut se protéger, alors même, encore une fois, que c’est nous, par notre néocolonialisme (appelé aussi globalisation, de façon à l’appréhender comme un phénomène naturel implacable et incontrôlable…) qui appauvrissons le monde et rendons l’émigration absolument nécessaire à la survie des peuples du tiers et du quart monde.
C’est là encore une preuve que la droite a une définition étonnamment problématique de la justice sociale et de la solidarité entre les peuples.

Septième point problématique :

« Nous augmenterons la part des énergies renouvelables, isolerons les bâtiments anciens, mais nous renouvellerons aussi le parc nucléaire. Grâce à la clairvoyance de nos prédécesseurs, nous avons la chance de maîtriser cette énergie déterminante pour le futur car elle ne perturbe pas le climat et garantit en partie notre autonomie énergétique. Ceux qui vous disent qu’ils vont renoncer au nucléaire vous font, au mieux, de fausses promesses, au pire mettent gravement en danger notre indépendance. »

à L’uranium, nécessaire à la production d’énergie nucléaire, est une ressource encore plus rare et plus polluante que le pétrole. Par ailleurs, les réacteurs nucléaires sont de vraies bombes à retardement.
En outre, de nombreuses techniques de productions énergétiques propres (centrales marémotrices, hydroélectriques, géothermiques, éoliennes, solaires…) pourraient couvrir de manière adaptée et localisée les besoins de nos peuples et, de plus, créer bien plus d’emplois que le nucléaire, en supprimant la menace de chaque instant qui pèse sur notre avenir, à la fois pour le retraitement encore impossible des déchets et de nouveaux drames du type de celui de Tchernobyl.
Enfin, l’énergie nucléaire ne peut être conservée et est souvent produite à perte, gâchant une eau de plus en plus rare à refroidir des réacteurs inutiles. Dans la même veine, l’EPR qui est en construction n’est qu’une vitrine commerciale d’EDF.
Sarkozy ne veut rien changer à l’ordre établi, il cherche juste à optimiser un système qui lui convient parce qu’il favorise son monde à lui, celui de cette élite de quelques milliers de personnes qui se délectent des ruines de notre planète.
Au nom de l’équilibre mondial, de la justice entre les peuples et du développement durable et soutenable, il faut viser l’autonomie énergétique, alimentaire et industrielle propres de tous les pays.

Huitième point problématique :

« On a pris l’habitude de dire que l’autorité, le respect, le mérite n’étaient pas des valeurs importantes. Je considère que ce sont des valeurs fondamentales sans lesquelles il n’y a pas de société possible. Nous devons tout faire pour que les familles, l’école, la société dans son ensemble soient de nouveau des lieux de transmission de ces repères. »

à Toujours ce même fantasme rétrograde qui contamine de plus en plus la gauche… Si mai 68 a consommé la rupture avec une société de la reproduction sociale, de la toute puissance paternelle et de l’obéissance aveugle, ce n’était pas injustifié. Cela dit, cette autorité tyrannique n’a pas été remplacée par une autorité légitime. La société a évolué. L’école a développé l’esprit critique – imparfaitement, certes, mais elle l’a développé. On ne peut revenir en arrière. Ce n’est ni possible, ni sain. Il faut redéfinir des valeurs qui fonderont un intérêt à la cohésion sociale. Plus de police, plus d’autorité violente et rigide ne réduiront pas la violence produite par une société injuste.
Et, surtout, on ne transmet pas des valeurs. On les partage, on les fait vivre, on les rend désirables. On ne les impose pas.

Neuvième point problématique :

« je donnerai aux familles la possibilité de choisir l’école de leurs enfants »

à Étonnant puisqu’il parle de réformer toute l’École pour qu’elle soit efficace pour tous les élèves. Cette fleur faite aux parents apparaît comme illogique, d’autant plus qu’il prétend juste après obliger la mixité… Démagogie ? Volonté de dire tout et son contraire de façon à faire semblant de changer les choses tout en les maintenant figées de façon à permettre aux plus aisés de conserver leurs privilèges ? Là, je vous laisse juges. Je relève simplement l’ambiguïté.

Dixième point problématique :

« À l’heure de la bataille mondiale de l’intelligence, nous en payons un prix élevé, tandis que nos jeunes sont envoyés par milliers dans des filières sans débouchés. L’enseignement supérieur et la recherche seront pour moi une priorité absolue. »

à Bataille mondiale de l’intelligence… Filières sans débouchés… Comment prononcer ces mots tout en parlant d’enseignement supérieur et de recherche. La coopération, la recherche fondamentale, le droit des peuples à accéder aux savoirs… Deux mondes qui s’affrontent. Sarkozy a choisi celui de la hiérarchie, de la guerre économique, de l’impérialisme de seconde génération. Il veut soumettre la recherche au Diktat de la croissance, à la volonté toute-puissante des entreprises et de l’intérêt financier… Belle rupture avec le système actuel, n’est-ce pas ? Est-là une voie cohérente pour unifier le monde et promouvoir la justice sociale internationale et le développement durable ?

Onzième point problématique :
relégation
« Depuis vingt-cinq ans, on a dépensé des milliards dans les quartiers difficiles, mais la situation n’a cessé de s’aggraver. Il faut changer de politique, changer de méthodes. Il faut d’abord rétablir la loi républicaine et mettre fin à la loi des bandes. Ce travail demande de la maîtrise de soi, mais aussi de la résolution et du courage. C’est facile de revendiquer le calme dans les banlieues, mais cela dissimule souvent une loi du silence, de la peur, des trafics, de l’extrémisme. Il faut ensuite maîtriser l’immigration. Il faut enfin rétablir de l’activité. Les parents doivent avoir un emploi, les enfants doivent suivre une formation. Les quartiers ne demandent pas une situation à part. Ils demandent à devenir des quartiers comme les autres. Je consacrerai beaucoup d’argent aux banlieues, dans l’éducation, la formation, la rénovation urbaine, les services publics, les transports, l’activité économique. Je n’accepte pas qu’on se soit résigné à laisser se développer tant de ghettos scolaires et urbains. Je n’accepte pas que toute une partie de nos enfants soit discriminée à cause de la couleur de leur peau ou de leur origine sociale. Ceux qui font des efforts recevront les meilleures conditions de travail et d’éducation. Nous susciterons des vocations pour le service public, qui sera un levier de promotion sociale pour les jeunes issus des quartiers. Mais je ne laisserai aucun jeune dans l’oisiveté. Chacun devra avoir un emploi ou suivre une formation qualifiante. »

à « C’est facile de revendiquer le calme dans les banlieues, mais cela dissimule souvent une loi du silence, de la peur, des trafics, de l’extrémisme. Il faut ensuite maîtriser l’immigration. » Si ce n’est pas de l’amalgame, ça ! Alors que l’on sait d’un point de vue statistique que les violences sont réciproques entre les jeunes, que le trafic, s’il est courant, n’est pas nécessairement un but en soi, mais une alternative à un système qui les exclut, que l’extrémisme, s’il croît, demeure le fait d’une minorité… Et lier directement la criminalité, l’extrémisme et l’immigration, si ce n’est pas stimuler le racisme en France, il faudra qu’on m’explique ce que c’est ! La violence et la délinquance sont le fait de jeunes n’ayant pas été socialisés par notre pays, faute d’avoir été pris en charge comme ils l’auraient dû. C’est un problème français qui, comme je l’ai déjà expliqué maintes fois, concerne des descendants d’immigrés, certes, mais qui cumulent des handicaps dont la société et l’histoire sont responsables, non leur individualité. Par ailleurs, au-delà de l’origine ethnique, c’est un phénomène qui touche toute la jeunesse des cités, puisque c’est celle-ci dans son ensemble qui est méprisée, rejetée et délaissée. Les immigrés de fraîche date, dans la très grande majorité des cas, ont la culture de leur pays d’origine, subissent le traumatisme de l’émigration (qui vient s’ajouter aux traumatismes des troubles de leur pays d’origine), et ne recherchent en France que l’intégration par le travail. Ce ne sont pas les immigrés qui posent des problèmes dans les cités, mais les jeunes nés en France que l’on n’a pas socialisés, qui sont malgré tout français plus que de toute autre culture, qui sont pauvres socialement et culturellement avant d’être des criminels. Et qui relèvent de notre responsabilité. Qui sont le fruit de nos erreurs passées.
Et, encore une fois, Sarkozy, comme le reste de la droite, stigmatise une communauté plus victime que coupable, exacerbe la haine inter-raciale et accuse les individus quand le problème est social, punit les êtres quand le coupable est le système, condamne celui qui est différent quand le tort, au moins partagé, est vraisemblablement plus du côté des blancs…

Douzième point problématique :

« Si je suis élu, je conforterai la politique d’immigration choisie que j’ai engagée en tant que ministre de l’Intérieur. J’instaurerai des plafonds annuels d’immigration. […] Je demanderai à ceux qui veulent venir s’installer en France de faire l’effort d’apprendre le français avant, parce que c’est une condition essentielle d’une intégration réussie et parce que cela sera un signe de leur volonté de respecter notre culture. »

à Encore une fois – je n’insisterai jamais assez – l’immigration pour la droite ne peut qu’être choisie. Et par qui ? Par la France. Encore une fois, ne viennent que ceux dont on a besoin. Est-ce qu’on a demandé aux pays qu’on a exploité et qu’on exploite encore s’ils avaient, ont ou auront besoin de nous ? Avons-nous demandé la permission ? Avons-nous discuté des modalité de cette domination occidentale sur le monde ?
Les candidats à l’immigration doivent apprendre le français. Et ils l’apprennent où ? Dans leur village où l’on meurt de fin ? Entre deux guerres civiles dans un pays dévasté ? En cellule avec les bourreaux d’un régime dictatorial ? Je me marre !
La Terre appartient à tous. Or, ce sont les blancs qui la tuent à petits feux sans consulter personne. Et on rejette les peuples que l’on a entraîné malgré eux dans un monde pervers et violent ?
Sincèrement, cette approche de la droite, directement hostile et ingrate, directement égoïste et marchande, ne peut qu’exacerber et valoriser que ce qu’il y a de pire en nous et dans nos sociétés. Comment envisager la justice sociale et le co-développement dans le cadre d’une idéologie aussi malsaine ?

Treizième point problématique :

« Elles nous apprennent le courage et c’est pourquoi je veux absolument que nos enfants soient scolarisés dans les mêmes écoles que les enfants handicapés. »

à Sauf que le handicap s’étend du handicap moteur au handicap mental, en passant par les troubles du comportement des plus anodins aux plus complexes. Certes la différence enrichit. Mais, dans une classe, le handicapé pourra-t-il supporter d’être le spécimen à part qu’on étudie ? La classe et l’enseignant forment-ils un cadre adapté à toutes les pathologies du handicap ? Certains troubles du comportement qu’on veut intégrer aux classes nécessitent une prise en charge très particulière, car certains malades peuvent être dangereux pour eux-mêmes ou pour les autres. L’intégration des handicaps, oui, mais pas n’importe lesquels et n’importe comment, comme ce qui est en train d’être fait. Ce mode d’intégration sauvage conduira à l’échec de la classe, à la culpabilisation de l’enseignant, du handicapé, de l’institution, et au final à l’échec d’une idée fondamentalement positive.
Encore une fois, on veut faire de l’égalité irréfléchie la légitimation d’une inéquité admise. On veut pouvoir faire porter l’échec d’un système sur les épaules des individus les plus démunis. Dans cette logique, on refuse la remise en question et l’évolution de nos sociétés.
Toujours ce double langage du mérite et de la responsabilité. Toujours cette rationalisation abusive de l’individu pour nier les effets pervers d’un système blindé d’effets pervers.

Quatorzième et dernier (?) point problématique :

« Je souhaite que la France pèse sur la scène mondiale et assume sa responsabilité dans la gestion des conflits mondiaux. Pour cela, je maintiendrai notre effort de défense au moins à son niveau actuel tout en adaptant notre stratégie à l’évolution des risques mondiaux. »

à Pour un européen convaincu, développer une défense nationale, c’est étrange. Pour quelqu’un qui se targue de vouloir faire des économies pour rendre la politique plus efficace, c’est d’autant plus paradoxal de ne pas vouloir mutualiser à l’échelle européenne les moyens de défense et d’intervention… Mais, finalement, cela cadre assez bien avec le personnage qui se dégage de mes remarques précédentes. Sarkozy, qui prétend jouer la rupture, s’inscrit davantage encore dans le système actuel d’un libéralisme malsain, nationaliste et paradoxal, qui prétend rendre sa dignité à l’homme en lui ôtant toute possibilité de le faire, qui promet de donner plus d’envergure à notre humanité et, dans le même temps, qui nous coupe les ailes, qui met des accents patriotiques et humanistes pour fédérer les égoïsmes, mais qui en même temps prend le parti systématqiue de diviser les hommes, de culpabiliser les individus pour les échecs des politiques et les vices de nos systèmes socio-économiques, qui se dit enrichi par l’immigration mais fait montre d’un égocentrisme et d’un ethnocentrisme sans borne qui confine au nationalisme chauvin du début du siècle dernier.

Conclusion :

Effectivement, Sarkozy ne se montre pas raciste, mais toute son idéologie, qu’il décline dans tous les domaines, conduit à la xénophobie, encourage le découragement et le repli national, condamne la différence à être un handicap et le solidarité un pari impossible à tenir. Il est dangereux, au même titre que Le Pen, qui lui compense les dérives libérales par des dérives protectionnistes anachroniques et dangereuses. La droite pêche par orgueil et agressivité, par égoïsme et mépris.

La Gauche, notamment celle de Ségolène, penche du même côté, mais pêche elle par une humilité qui frise la complaisance, par une victimisation qui frôle l’injure, et par un angélisme qui dénote une inconscience et un déni de réel.

Nos sociétés doivent changer pour s’adapter aux enjeux de l’avenir. Tous les intellectuels et scientifiques nous proposent des solutions qui abondent dans une même direction : celle d’une universalisation de l’humanité autour d’un projet qui prenne de la distance avec le tout-marchand. Le protectionnisme et le libéralisme sont deux modèles qui ont montré leurs faiblesses et leurs dangers, qui ont montré que l’intérêt de notre espèce ne pouvait s’en contenter, qui ont prouvé qu’ils ne pouvaient pas nous permettre de mieux vivre ensemble.

Alors, ne laissez pas Sarkozy incarner une France qui se trahirait et, aux législatives, donnez votre confiance aux Verts, qui sont les seuls à proposer un projet ambitieux et cohérents, seul projet qui soit sans conteste une chance de devenir humains.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: votez ségolène royal ! votez pour le socialisme !
Posté par zeromantik le 01/05/2007 11:11:59
raxi -> Merde.
Tu peux le prendre au sens que tu veux, c'est libre choix.
J'ose pas rajouter "t'es con", j'aurais peur du rapport d'abus.
Non mais quelle plaie ce type...


Je te signale, juste en passant, que Royal profite de la volonté de dominer seul de Sarkozy pour aller lécher les bottes à Bayrou, et qu'en faisant ceci, chose absolument nécessaire pour qu'elle soit éventuellement élue au second tour, elle se met la gauche de la gauche à dos.
Toi qui parles de traîtrises, tu n'as sûrement rien compris à la politique: on ne devient pas Président(e) de la Réupblique tout(e) seul(e).

Modifié le 01/05/2007 11:14:32

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par t0xic le 01/05/2007 12:23:58
Comme widowman, je cite ce que j'ai reçu, fervent sarkoziste que je suis :

10 RAISONS DE NE PAS VOTER POUR SEGOLENE ROYAL

1. Elle a une vision très manichéenne des choses : après l'annonce par Nicolas Sarkozy de son intention d'engager la construction d'un 2e porte-avions, la candidate socialiste déclare qu'elle préfère l'Education nationale (on doit pouvoir faire les deux ...) ; idem quand, en visite dans un supermarché, elle indique vouloir incarner une société où la « présence humaine » serait renforcée en supprimant des postes de vigiles pour les remplacer par des postes de caissières (là encore, on doit pouvoir faire les deux).

2. Elle a une vision des rapports politiques fondée sur la guerre civile et le sectarisme : elle refuse de serrer la main de Françoise de Panafieu sous prétexte que cette dernière a critiqué ses positions sur le Proche-Orient ; elle refuse de saluer Christian Patriat au Salon de l'agriculture sous prétexte qu'il serait proche de la droite ; en visite aux Antilles, elle dénonce « une lecture révisionniste de l'histoire, dont une certaine droite s'est fait une spécialité » ; elle refuse de dialoguer avec le responsable des ressources humaines du supermarché Champion qu'elle visite au motif qu'elle ne souhaite parler qu'au « nouveau prolétariat féminin » (les caissières).

3. Elle n'est pas une femme indépendante des groupes de pression : rappelons que la candidate socialiste est conseillée sur les questions de justice par l'ancien président d'un syndicat de magistrats (l'USM), sur les questions de sécurité par l'actuel président d'un syndicat de policiers (l'UNSA) et sur les questions d'environnement par l'ancien président d'un groupe de pression international (Greenpeace).

4. Elle pratique un antiaméricanisme primaire : en décembre 2006, en visite au Liban, elle indique « partager beaucoup de choses, notamment l'analyse du rôle des Etats-Unis » avec un député du Hezbollah comparant les Etats-Unis avec le régime nazi. A la sortie de la réunion, elle justifiait la tenue de cette réunion par sa volonté de dialoguer « avec tous les parlementaires ou toutes les autorités démocratiquement représentatives ». Quelques mois plus tard, en avril 2007, elle indique en revanche qu'elle ne sera pas celle « qui ira serrer la main de George Bush comme si de rien n'était ».

5. Elle a une grille de lecture de la société extrêmement datée : comme Jospin en 2002, elle propose d'aller encore plus loin dans le partage du travail avec la généralisation des 35h et la création d'emplois massivement financés par les fonds publics pour lutter contre le chômage, la culture de l'excuse pour lutter contre la délinquance.

6. Elle ne cesse de reporter les problèmes sans jamais les régler : soit elle appelle à un moratoire (sur la culture des OGM ou le réacteur EPR par exemple) ; soit elle recycle un vieux concept en lui offrant un nouveau nom. Les emplois jeunes deviennent des emplois tremplins, la police de proximité devient la police de quartier, les réunions publiques deviennent des débats participatifs ...

7. Elle propose souvent des solutions approximatives et imprécises : ainsi avec le Smic à 1.500 euros dont on ne savait pas s'il devait s'entendre en valeur brute ou nette. Quelques jours avant le premier tour, la candidate socialiste précise qu'il s'agit d'un montant « net », avant que son attachée de presse indique qu'il fallait en fait comprendre « brut ». Ainsi aussi avec son contrat première chance pour les jeunes, qui a été annoncé pour durer un an, puis trois mois, puis de nouveau un an, puis étendu aux plus de cinquante ans, etc.

8. Elle n'hésite pas à asséner des contre-vérités manifestes : ainsi affirme-t-elle que les impôts n'ont pas augmenté en Poitou-Charentes alors qu'elle les a relevés de 27% en 2005 ; elle affirme également que la gauche a construit plus de logement sociaux que la droite alors que depuis 30 ans on n'a jamais construit autant de logements sociaux que depuis 2002 ; elle affirme encore que la délinquance a progressé en France depuis 2002 alors que les chiffres démontrent une baisse de 10%.

9. Elle n'arrive pas à distinguer le combat d'idées des attaques sur les personnes : ainsi la candidate socialiste accuse-t-elle la droite « de ne pas avoir de principes » (le 20 avril sur France-Inter), puis à nouveau d'être une droite « dure, agressive, sans principes, sans vertu républicaines, arrogante, qui dit tout et son contraire » (meeting à Paris le 6 février 2007) et dont le projet de société « recèle de la brutalité, de la violence et de la guerre civile » (meeting à Belfort le 13 avril). De même Nicolas Sarkozy devient un « menteur prêt à tout », qui « ne respecte pas les règles démocratiques », et « un menteur est-il apte à devenir Président de la République ? » (le 3 avril sur Canal +). Il n'aurait également « d'autre ambition que de prendre le pouvoir » (meeting à Besançon le 12 avril).

10. Elle est dure et cassante avec ceux qui ont fini par la quitter : interrogée par les journalistes sur sa réaction à la démission d'Eric Besson, la candidate socialiste répond par un méprisant « Mais qui connaît M. Besson ? ».

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par (iza) le 01/05/2007 13:04:31
POURQUOI je savais avant de cliquer sur cet article qu'il était de raxi?

Et, question encore plus intéressante : Pourquoi ai-je cliquer malgré tout?

-______________-'

Je suis maso. Voilà pourquoi.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 01/05/2007 15:38:27
TOxic : je ne fais pas que citer, je conteste et argumente.

Quant aux personnalités des uns et des autres, cf. mes autres commentaires.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par crazysk8 le 02/05/2007 11:12:51
t0xic, génial mais encore? explicite un peu plus ce que tu avances, est-ce un crime de en pas vouloir srrer la main à qql1 qui nous decsnd?
Jer la comprends qd elle n'a pas voulu parler Rh du supermarché, eux accepte il le dialogue avec leurs employés? j'ai travailler 2semaines dans un supermarché, j'ai vu à quoi ça ressemblait, les caissieres travaillent dans des conditions déplorables.
bref je ne vais pas m'étaler dessus.

Raxi ton article comme d'hab manque de fond même si je soutiens ségolène.
Et je pense que segolène marque un tournant dans la gauche.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par vanessabreizh le 02/05/2007 13:21:54
Au lieu de s'insulter les uns les autres, votez pour les idées qui vous semble le plus proche, c'est tout!

Vous pouvez dire pourquoi je vote pour un tel ou une telle, mais de dire votez pour machin ou trucmuche, ça ne se fait pas.

On peut défendre ses idées, pas la peine de s'insulter, ça n'avance à rien du tout!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 02/05/2007 13:59:23
"france-jeunes.net" est donc une succursale du parti socialiste ?
d'accord avec vanessabreizh (kénavo !)

Auriez-vous toléré qu'un internaute crée une branche de discussion "Votez Le Pen ! Votez pour la vraie droite !" ??? Non ! alors ne l'admettez pas pour un autre parti.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par (@rol!n£ le 02/05/2007 13:59:26
apré avoir lu ts c com tt cke g envi de dir c ke chacun fé c choi é kil lé asum. si certaine persone veule se fer gouverné par un hom ki ve tt controlé é enrichir encor + lé riche c leur pb, leur conscience. pr finir M BESSON né otr k1 politicien du PS ki c engueulé avec Mme SEGOLENE ROYAL é dc é parti soutenir Mr SARKOZY car il avé lé boul, tt simplemen. alor sur ce noublié pa dalé voté le 6 mai! bon vote

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 02/05/2007 14:01:43
(@rol!n£, si tu veux qu'on te lise, écris avec de vrais mots SVP…
Un minimum de respect pour tes lecteurs !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 02/05/2007 14:10:04
Petite précision. On a reproché à Raxi son manque d'argumentation. Et on ferait le même reproche à quiconque viendrait défendre le FN.

Ce site n'est la succursale d'aucun parti. Il est un lieu d'expression libre où chacun peut s'exprimer dans le respect des autres. Bien entendu, c'est à chacun de justifier ses propos et de faire savoir quand il considère qu'il y a abus.

Pour ma part, j'estime ne pas insulter M. Sarkozy lorsque j'explique en quoi son idéologie est inquiétante. En revanche, j'avoue avoir à de nombreuses reprises insulté Ségolène Royal. Je m'en excuse, mais elle a qu'à être moins conne aussi et ne pas trahir les idéaux de ses militants aussi...

Pour précision, je ne suis pas militant du PS, et ne reconnais même plus au PS son positionnement à gauche.

Quant au fait de débattre ou non à propos des candidat, il me semble qu'il est évident et profitable de s'informer et de s'éclairer les unbs les autres afin de prendre au mieux conscience de la portée de nos actes et de l'importance des enjeux.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par (@rol!n£ le 02/05/2007 14:26:53
kes tu vien parlé de respé reuillon? jvoi pa kes sa vien fer ici, mon ecritur c pa le sujé. ecri pa pr rien dir c une perte de tps. si sa te plé pa cmt jecri alor li pa. sur ce bne continuation...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par (iza) le 02/05/2007 15:01:31
(@rol!n£ >> Va t'acheter un nouveau clavier. J'crois que t'as des touches qui sont bloquées.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 02/05/2007 15:17:20
Normal, il tape avec son nez...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: votez ségolène royal ! votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 02/05/2007 17:34:11
Désolé de te contredire, Caroline, mais il se trouve que ce site met justement un point d'honneur à demander à ses membres un minimum d'efforts en matière d'expression, sinon d'argumentation...

Modifié le 02/05/2007 17:34:36

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par (@rol!n£ le 02/05/2007 19:24:39
ok ben ecoutez je pense que vous comprendrez bien qu'avec un poignet cassé c'est assez difficil d'écrire. certes j'ai ma main gauche qui sert mais je mets 3h pour écrire. voila en tout cas c'était le dernier commentaire que j'écrivais sur ce site. je pensais que les personnes étant membres y étaient plus ouverts et plus chaleureux et surtout prêter attention au sujet principal et non critiquer les autres. ainsi je vous souhaite une agréable continuation

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 02/05/2007 19:33:07
Caroline, tu sais, si tu avais fourni cette explication, personne ne t'aurais critiquée. Mais il se trouve que ce site est régulièrement pris d'assaut par des personnes sans aucun respect qui pensent ce site comme un forum ou un chat sans aucune envergure. Il se trouve que, pour le confort d'utilisation et par respect des autres, autant d'ailleurs que dans l'intérêt de tous, il a été décidé que ce serait la seule règle originale du site. Bien évidemment que l'orthographe ne prévaut pas sur le sens des mots, mais tu comprendras qu'une bouillie de sms reste indigeste et montre une image négligeante du membre auteur...

A toi de choisir, mais sache que ce site est globalement le plus accueillant et le plus intéressant du genre... Parlons-en privé si tu le souhaites, mais ne te braque pas pour cela...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 02/05/2007 19:33:27
salut, ca va?
bon...j'ai pas lu cet article et je n'ai pas lu les commentaires postés en réponse à cet article...
Je vais vous dire pourquoi je n'ai pas lu cet article...
tout simplement pcq tu es de parti prit et que tout ce que tu cherche à faire c'est de POUSSER les autres à voter pour la personne en qui tu croit et ca ... c'est pas bien, de quel droit te permet tu d'imposer ton vote aux autres?
La france ( et peut etre le monde) que tu veux n'es pas forcément la France et le monde que veulent les autres, ils faut respecter les autres et la meilleur façon pour ca n'est pas d'imposer ce qu'on veut...
pour c'est raison ton article est de la grosse merde et TU es une grosse merde aussi...
désolé de t'insulter mais je trouve personelement que c'est tout ce que tu mérite.
Et ce n'es pas pcq je suis sarkoziste que je dit ca...
le fait est que avant, j'étais de gauche... ben oui la gauche c'est quoi?
c'est au départ le partit du peuple, qui se bat pour le peuple etc...
sauf que ca c'est au départ... c'est bien mais bon... c'est un peu le discours de tout le monde...
mais bon j'ai l'impression que ce que je dis ne sera pas très cohérent pcq jsuis allez manger entre 2 lignes...
bref... si on veut influencer vraiment les gens, je peux dire que je m'interesse grandement à la politique et depuis des années je me discputait avec un pote de droite et jamais il n'avait réussi à me convaincre que la droite soit bien et depuis quelques mois, sarkozy à réussi l'impossible, il a réussi à me convaincre que la gauche ne sont que des idéaux que tous avaient mais que lui il peut peut etre faire quelque chose...
déjà vous entendez comment Mme Royal parle... francaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssssssssssss, fraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnccccccccccaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiisssssssssssssssseeee eeeeeeeeeeeeeeee, je suis la pour sauver la fraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnnnnncccccccccceeeeeeeeeeeeeeeee...
ptain je pleinds son mari si elle parle non stop comme ca... chéééééérrrrrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, paaaaaaassseeeee moi le beeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeeee
franchement quand on l'entend parler, on a pas l'impression qu'elle puisse faire quelque chose et quand on l'écoute on se rend compte qu'on a raison...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 03/05/2007 10:20:29
Marie-Ségolène a joué la vertueuse indignation pour renverser les propos de Sarko sur les handicapés… mais elle ne s'était pas gênée, au début de l'émission, pour exploiter l'affaire du viol d'une femme policière. Et jouer sur la peur et le sentiment d'insécurité, comme elle le fait systématiquement.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par echo france le 03/05/2007 13:03:31
Élections : N’importe lequel et qu’on en finisse.
http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/

Les élections démocratiques : Un simulacre
http://les-elections-democratiques.over-blog.fr/

Élections piège à quoi ?
http://electionspiegeaquoi.hautetfort.com/

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 03/05/2007 17:26:31
Lors du débat ségolène à prouver que c'était une incapable surtout en économie ou elle c'est fait démonter comme une vieille montre.
Sarkozy brutal? Vous avez vu la gentille ségolène qui interompait non stop sarkozy et qui s'enervait en jouant sa brave fille qui pense aux autres...
elle a bien montrer qu'elle ne respecte pas les gens et les opinions de ceux qui ne pense pas comme elle... pourtant 25% au 1er tour ca fait donc 75% des francais qui ne pense pas comme elle...
sitation à proximative d'une partit du débat dans l'économie
Mr sarkozy : mais vous ne pouvez pas faire ca madame
Mme sans gêne : mais si, pourquoi je ne pourais pas le faire
Mr sarkozy : pcq c'est interdit par la lois
( à ce moment la elle est déjà quand meme bien cassé mais elle s'enfonce toute seule en disant : )
Mme incompétante et irrespectueuse : je le ferais quand meme...
désolé, je respecte les femmes et ce n'est pas dans mes habitudes de m'énerver et surment pas sur une femme mais tout ce qu'elle méritait c'était des claques dans sa sale geule.
Elle à sans doute essayer d'enerver Mr Sarkozy mais il ne s'est pas laissé emporter et pourtant elle méritait vraiment des baffes pour son aptitude méprisante.
Elle à montrer son vrai visage la gentille madame...une femme, certe, mais une femme qui ne respecte pas les autres, qui se moque d'eux.
Ps : elle avait déjà montré son vrai visage quand elle avait rembarré une pauvre fille qui lui avait posé une question il ya quelque mois (je le rappelle pour ceux qui auraient oublié
En conclusion (pour ma part en tout cas) ségolene ne sert à rien, n'a aucune facon de sortir la France de la merde dans laquel elle est, tout ce qu'elle fait, c'est dire de belle phrase dans le genre : je suis contre la pauvreté, la guerre c'est mal, je veux que tout le monde soit heureux... ca me rapelle les discours tout aussi beau qu'inutile des miss france... elle s'est trompé d'élection... et encore avec sa geule de thon... je crois pas qu'elle aurait été sélectionné... même pour le poitou charente...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par vanessabreizh le 03/05/2007 17:47:37
c'est pas une question de ne pas respecter les opinions des autres, ségolène royale est révoltée. Quand on est révoltée, on s'énerve sur les autres c'est logique.

Tu dis que ségo se moque des autres mais qu'est-ce que tu viens de faire toi? "et encore avec sa gueule de thon"

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 03/05/2007 18:45:39
Marie-Ségolène a prétendu, face à Sarko: "c'est votre gouvernement qui a supprimé les aides éducateurs et le plan Handiscol".
C'est faux. On peut le vérifier sur le site du ministère de l'Education nationale: "Handiscol regroupe l'ensemble des actions conduites pour favoriser la scolarisation des enfants et adolescents handicapés". Le plan Handiscol n'a donc jamais été supprimé.
Il est même renforcé par une loi du 11 février 2005.
Une fois de plus, Marie-Ségolène dit n'importe quoi, d'autant plus agressive qu'elle ment.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 03/05/2007 18:48:50
moi je n'ai pas la prétention de réprésenter la France, je parle pour moi et seulement pour moi, en outre, ségolene s'est révolté? elle a essayé tant bien que mal de faire encore une fois croire aux gens que sarkozy était un monstre sauf qu'elle a oublié qu'on regardais le débat et que ce serait pas juste lire ses déclarations dans un journal de gauche qui visiblement (pas rien que les journaux socialistes) ont completement oublié qu'elle est leur métier... informer et pas faire de la propagande à l'image des nazi comme le font certain sur ce site visiblement

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 03/05/2007 19:02:10
Quand on est révoltée, qu'on veut prendre le pouvoir à tout prix, mais qu'on connaît mal ses dossiers et qu'on a du mal à s'esprimer avec ses pauvres mots, on s'énerve sur les autres c'est logique. Faute de pensée et de vocabulaire, Ségo est devenue violente, comme un gosse mal élevé.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 03/05/2007 19:02:10
En vue de ce qu'à écrit reuillon, ca me pousse à dire que ségolène est une... faciste...
jdis ca, jdis rien.
je ne la respecte plus depuis hier, quelqu'un qui ne respecte pas les autres... ben ma ligne de conduite me dit de ne pas respecter ceux qui ne me respecte pas (ségolene ne respectant pas ceux qui ne pense pas comme elle et moi ne pensant pas comme elle = elle ne me respecte pas) et comme dirait le philosophe Eric Cartman : respectez mon autorité!!!!!!!!!!!
Bref, JE suis révolté par l'aptitude de ségolene, par ses propos et par dessus tout... par ses mensonges... et mensonge fait expres = berner le peuple = PROPAGANDE
Voila, je l'ai dit et je le redis, je n'étais pas vraiment hostile envers ségolene à part qu'elle est incompétante mais la elle m'a donné de quoi ne pas l'aimer voir la hair... oui des mots fort... et alors? elle aussi elle en utilise des beaux contre sarkozy...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 03/05/2007 19:09:37
Moi aussi, j'aurais volontiers voté Ségolène: c'est une belle femme qui a de la classe, un visage lumineux, physiquement elle représenterait la France bcp mieux que l'Iznogoude d'en face.
Hélas, dès qu'elle ouvre la bouche, elle dit des sottises. Elle parle mal, péniblement, comme une écolière qui fait son premier exposé. Elle n'a cessé de faire la leçon hier à Sarko, mais débitait des erreurs. Elle révèle ce qu'elle est: médiocre et sectaire comme un petit prof syndiqué.
Ça m'étonnerait qu'elle tolère longtemps un 1er ministre plus compétent qu'elle.
Donc: Non.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 03/05/2007 19:34:19
un truc qui n'a rien avoir avec ce débat mais j'aime bien ce que dit reuillon
voila mec ou girl, jt'aime bien
un peu d'amour dans ce monde de brutalité (surtout de la part de ségolène)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 04/05/2007 09:18:14
Marrant d'entendre ce matin Ségolène, sur RTL, qui se plaignait des médias: des journalistes osent la critiquer, on lui pose des questions incisives, et Sarkozy a de l'influence sur LCI et le Figaro !
Voila qu'elle parle comme Le Pen et de Villiers!
Evidemment, elle est tellement habituée à la flatterie de sa petite cour, que le moindre jugement objectif la dérange.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 05/05/2007 00:23:07
J’avais reçu il y a quelques temps un tract contre Ségolène Royal. Je vous propose d’en étudier les dénonciations dans une première partie, puis de comparer avec les valeurs que soutient Nicolas Sarkozy. C’est saisissant. Du moins assez pour distinguer ces deux candidats qui ne convainquent personne…

I. Réponse à ce gif critiquable :

Passons sur le côté manifestement peu argumenté et fiable de ce catalogue de déformations démagogiques et calomnieuses pour rappeler certaines choses qui, pourtant évidentes, sont bien malmenées par l'actualité et l'opinion publico-médiatique.

– « Taxant plus les travailleurs et entreprises » : cette affirmation, loin d'être exacte, est en plus détournée de son sens. Rappelons que l'un des termes de notre devise est le mot "Fraternité", ce qui implique une solidarité entre les membres de notre société, une coopération des citoyens, organisée par l'Etat, et à hauteur des capacités et moyens de chacun d'entre nous. C'est à ce titre que ceux qui gagnent plus contribuent plus. On n'a pas besoin de plus de 2000€ par personne pour bien vivre et, même si on peut mériter plus d'argent pour un travail plus risqué ou difficile, il serait bien difficile de distinguer qui du cadre de multinationale qui bosse quarante heures par semaine ou plus, payé plusieurs dizaine de milliers d'euros par mois et ayant un joli parachute doré en fin de contrat, ou de l'ouvrier qui bosse trente-cinq heures au SMIC bosse le plus dur et gagne le plus légitimement sa vie. Reste que ce smicard qui bosse dur n'a pas assez pour bien vivre et qu'il est normal et juste que celui qui gagne beaucoup plus contribue à améliorer la justice sociale de ce pays. Je prends ces deux exemples extrêmes volontairement pour illustrer la justesse de cette logique, mais cette compensation s'effectue de manière progressive dans notre système. Et c'est, à la rigueur, cette progressivité qui peut être améliorée, pas la logique de l'impôt progressif et de la redistribution des richesses.
Or, Ségolène Royal propose de taxer essentiellement les entreprises en maintenant l'imposition actuelle, mais en modulant les charges en fonction de l'utilisation qui est faite des profits de chaque entreprise. Elle veut tenter par ce biais de contrer un effet pervers du système libéral capitaliste qui consiste en une financiarisation des activités liée à la spéculation boursière : c'est un fait avéré que les profits sont essentiellement redistribués parmi les actionnaires que pour augmenter la masse salariale ou mieux rémunérer les employés. Ces profits ne sont même pas, dans la plupart des cas, destinés à améliorer la compétitivité des entreprises. Or, les activités économiques doivent servir au bien de la communauté, pas à accroître chômage, précarité et injustice sociale. A ce titre, je ne vois pas en quoi la politique fiscale envisagée par Ségolène Royal, bien moins à gauche qu'elle ne le devrait, mais constituant pourtant l'un des points les plus pertinents de son programme, là où bien d'autres sont critiquables, serait source d'injustice et de spoliation, comme cela est affirmé par ce gif.
– « Abrogeant le CNE qui a créé 580 000 emplois » : cette affirmation est bien présomptueuse. Au-delà de la querelle statistique qui peine à définir quelle part réelle a joué l'instauration de ce contrat, entre croissance et manipulations statistiques (les CDD, l'intérim et autres stagiaires non rémunérés passant sous l'appellation CNE), on peut s'interroger sur la légitimité, sur l'équité de ce contrat qui n'offre aucune garantie au salarié : soumis à la menace perpétuelle du licenciement, embauché pour faire face à un accroissement temporaire d'activité, dans l'incapacité de faire reconnaître ses droits à des conditions de travail dignes sans risquer la rupture de contrat, non reconnu des institutions et des personnes... C'est un CDI théorique qui ne trompe personne. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'il est contre-productif pour un employeur de cultiver la précarité sous prétexte que la formation coûte cher à celui-ci : ces contrats précaires concernent essentiellement et massivement les secteurs industriels non qualifiés où la « formation » ne nécessite pas plus de quelques heures...
Par ailleurs, cette manière de considérer toute personne active comme une unité statistique de travail, compulsive à droite, nie la réalité psychosociale de la personne qui, formée à un métier, intégrée à une entreprise, ne peut sans difficultés ni souffrances se reconvertir tous les quatre matins au gré des besoins fluctuants et peu scrupuleux des employeurs. Sans compter qu'il y a de toute manière du chômage dans tous les secteurs...
– « Offrant les transports gratuits aux chômeurs » : où est le problème ? Parce qu'on aurait moins d'argent, on devrait rester bloqué chez soi et être condamné à ne pas pouvoir prospecter des emplois plus éloignés du domicile ? C'est une mesure qui devrait être élargie à tous, dans un souci environnemental d'abord, mais aussi dans une volonté d'équité en matière d'accès aux services et à l'emploi. Après tout, on est dans l'espace Shengen, non, qui garantit la libre circulation des biens et des personnes, non ? C'est un système qui ne marche que pour ceux qui ont de l'argent, les pauvres n'ayant pas d'autre recours que de rester pauvre ?
– « Volant les idées politiques des autres » : les idées n'appartiennent à personne. Si l'on peut reprocher à Ségolène Royal de ne pas proposer de vision d'ensemble pour son projet (reproche que l'on peut sans conteste élargir à tous les candidats, à l'exception des Verts), on ne peut lui ôter le mérite d'avoir su sortir de l'ornière de la bipolarisation politique bornée et butée. Est-ce une tare d'être capable d'intégrer des idées qu'on n'a pas eu le premier à un programme politique ? Est-ce un défaut que d'accepter que d'autres que soi aient des idées valant la peine d'être reprises ? Il n'y a que les orgueilleux égocentriques et les imbéciles qui peuvent croire détenir toutes les clefs et refuser toute contribution extérieure. Il eut été bien plus pertinent de faire une critique objective des réformes proposées, plutôt que de lancer des vannes sous la ceinture, qui n'élève rien, ni le débat ni même et surtout pas celui qui s'y adonne.
– « Violant les lois électorales » : Ah bon ? Je serais curieux d'avoir preuves et exemples de cette affirmation ridicule et sans fondement !
– « Refusant les débats » ? Quand c'est elle qui, la plupart du temps, est la première à les accepter ? Quand elle a initié au-delà de tout candidat jusque là un débat participatif à l'échelle nationale ? Vraiment... Je suis surpris qu'on puisse être fier d'accumuler ainsi sur un montage de mauvais qualité tant d'imbécillités... Mais, sans vouloir moi-même tomber dans le même vice, j'y reconnais là la marque des frustrés qui, faute de trouver des arguments valables tombent dans l'invective...
– « Augmentant la taxe foncière » ? Ses propositions sont aux antipodes : « Conditionner les avantages fiscaux et les aides publiques à une modération des loyers. » (ce qui consiste à avantager fiscalement les propriétaires qui ne volent pas leurs locataires) ; je ne trouve nulle part dans son programme de mention d'une augmentation aveugle des taxes foncières... Quand on accuse, il faut des preuves. Et là, je n'en vois pas.
– « Esquivant les questions politiques des journalistes » : au-delà du fait que tous les politiques font de même et que, bien trop souvent, le journaliste pose de fausses questions sensationnalistes qui ne permettent pas d'explorer le fonds du problème, je n'ai jamais trouvé, au gré des interventions de Ségolène Royal que j'ai suivies, de moments où elle ait esquivé une question. Encore une fois, on n'accuse pas sans preuve.
– « Envoyant les jeunes dans des camps militaires » : quand Sarkozy veut les mettre en prison ou les expatrier, c'est une solution plus constructive ! Lol ! Cela dit, ce point est l'un des points très contestables du programme de cette candidate. En effet, si un travail d'intérêt général est constructif, si l'extraction d'un jeune embourbé dans ses problèmes de son milieu peut être constructif et si, ailleurs dans le monde, il y a du boulot pour des bras supplémentaires, il est loin d'être pertinent de se servir de pays troublés ou miséreux comme garderie pour ados à problèmes, de même qu'il s'avèrerait peu déontologique, dans un pays qui est contre la peine de mort, de condamner un jeune à risquer sa vie sur un site militarisé en pays troublé.
– « Donnant plus d'argent aux brûleurs de voitures » ? Mais bien sûr ! Sachant que l'un des reproches de l'extrême gauche et des sympathisants habituels du PS est que Ségolène marche un peu trop dans les plates-bandes sécuritaires et militaristes de Sarkozy, ça me semble particulièrement absurde de prétendre ça ! Elle est pour des sanctions renforcées et une justice plus dure. En revanche, oui, elle veut lancer de grands projets de rénovation des ghettos pour désenclaver ces verrues que nous avons érigées et alimentées de haine et de misère. Et, comme elle le dit et l'affiche clairement : elle ne donne pas, elle échange. Elle construit. Elle propose des moyens supplémentaires pour mettre les solutions solidaires et positives qui s'imposent, là où la droite et son extrême seraient pour une ablation sans reconversion.
– « Prenant votre argent pour le donner aux africains », « Offrant des logements gratuits aux immigrés », « Vous faisant payer les 1200 milliards d'euros de déficit dûs aux immigrés », « Laissant des travailleurs SDF dans la rue » : moi qui jusque là pensais que ce tract, par l'attaque mal ciblée et maladroite de Ségolène Royal, visait la promotion de Sarkozy, je m'étais trompé de quelques degrés ! Lol !Visiblement, le créateur de ce gif a plus d'affinités avec l'extrême droite de Le Pen ! Ce ne peut être qu'un chauvin raciste, ingrat, sans mémoire, égoïste et sans projet d'avenir pour formuler ce genre de critiques ! Pendant des siècles, les occidentaux se sont servis en Afrique et dans le monde, déportant des populations entières, spoliant des communautés, piétinant les valeurs et les droits des peuples, bref, créant un monde pourri, à leur image, en volant une planète qui appartient à tous pour la sacrifier sur l'autel d'une élite bornée et sans humanité. Les pays occidentaux ont une dette incommensurable envers les restes du monde qu'ils se disputent encore par multinationales interposées. Qu'on ne parle pas ainsi d'une dette justifiée qui légitimerait de conserver le Tiers-monde en esclavage et dans la misère !
Quant aux logements gratuits, ils sont pour tous les pauvres, SDF compris, et non pas réservés aux immigrés. Par ailleurs, quand on a parqué comme des bêtes des immigrés attirés presque de force en France pendant des décennies, en leur refusant toute intégration, ainsi qu'à leurs descendants, on ne la ramène pas non plus à ce sujet. La France, les peuples occidentaux sont pourris. La justice voudrait que de nouvelles valeurs prennent le relais des nôtres, qui n'ont apporté que violence et misère au monde.

Conclusion : l'attaque ici présente n'a aucune valeur. Pire, elle montre à quel point les détracteurs de la gauche manquent de valeurs humaines, manquent de solidarité et manquent d'intelligence et de dignité au point d'insulter là où, de droit et de fait, il y a de la place pour un débat, de l'espace pour un enrichissement mutuel.

II. Droit de réponse : Ségo est une mauvaise candidate, certes, mais Sarko est pire et bien plus dangereux.

Si Ségolène Royal a de gros défauts, des insuffisances que même la gauche lui reconnaît, elle incarne des valeurs humanistes et solidaires, porteuses d'espoir pour notre espèce et notre avenir, et cela aux antipodes de ce qu'incarne Sarkozy. Je vous propose donc un relevé objectif et argumenté des points les plus exemplaires de cette idéologie malsaine de Sarkozy qui incitent à la haine de la différence et à l'individualisme stérile.

Je vais tenter d'être précis, même si l'essentiel du reproche que je lui adresse en cette matière vise le fait qu'il s'appuie de manière floue sur des mots que la population applique mal, et d'entretenir ce quiproquo par populisme pour profiter de la peur du 20h...

Premier point problématique :

« Enfin, je souhaite que notre pays progresse sur la voie des libertés. Plus aucun citoyen ne devra craindre d’être placé sans défense en prison comme cela s’est passé dans la terrible affaire d’Outreau. Je créerai une procédure d’habeas corpus, qui garantira que personne n’est envoyé, ni maintenu en prison sans qu’une juridiction collégiale statuant en audience publique ne se soit prononcée. Je veux également réformer en profondeur nos prisons pour qu’elles soient un lieu de préparation de la réinsertion, pas un lieu d’aggravation de la relégation. »

àC'est marrant de la part de quelqu'un qui a promu les dérives policières telles que les fouilles sans mandat, les mises en garde à vue prolongées jusqu'à 48h sans raison légitime... Bref : un discours contradictoire où il épouse avec démagogie une position opposée à sa pratique de ministre de l'Intérieur...
Sans compter que les pressions hiérarchiques et politiques qui pèsent sur les forces de l’ordre, alors même que ces dernières sont mal formées, alors mêmes que la justice manque cruellement de moyens pour garantir une réinsertion efficace et une légitimité auprès des populations, alors même que l’école, dépassée, ne parvient plus à garantir l’insertion sociale et le désir de société, alors même que les instances socio-politiques sont en crise de légitimité et que la notion même d’État a perdu tout contenu, tout élan fédérateur, rendent le travail de terrain absolument contre-productif : la haine des populations pour des institutions qui sont incapables de résoudre leurs problèmes rejaillit sur des policiers qui eux, aiguisent cette haine et en incarne le parfait bouc-émissaire à force de bavures plus ou moins volontaires.
Ainsi, alors que Sarkozy, comme d’autres qui ont la sécurité sans cesse au bord des lèvres, ne stigmatise pas directement une communauté, il instaure et entretient de fait un climat xénophobe et un communautarisme hostile. Les descendants d’immigrés sont rejetés du système en masse, biaisent la loi parfois, sont impunis souvent et trop souvent agressés à tort. Je ne redévelopperai pas davantage ces phénomènes dont j’ai déjà abondamment parlé ailleurs (http://www2.france-jeunes.net/lire-xenophobie-un-aveuglement-irremediable-23308.htm). Cela dit, il faut comprendre que ce renforcement de l’autorité voulu par la droite doit être parfaitement maîtrisé dans ses effets, ce qui est loin d’être le cas, et surtout qu’il doit être compensé par une légitimation des institutions et du pouvoir, et surtout par une éducation et une insertion irréprochables.
Or, l’idéologie même de la droite nie l’inégalité de fait entre les individus et renvoie l’échec d’une société à intégrer ses membres à une responsabilité individuelle sans appel, à une culpabilisation et un mépris massif et aveugle de millions de personnes dans notre pays. Le rêve américain n’est que la stigmatisation de la réussite d’une poignée de talents pour mieux cacher l’usine à pauvreté et à souffrances que sont nos sociétés.

Second point étrange problématique :

« J’investirai massivement dans la formation, dans la recherche et l’innovation, dans le développement du commerce, de l’artisanat et des PME. Tout doit être fait pour permettre à nos PME de grandir et pour que notre pays crée les centaines de milliers d’emplois qui peuvent l’être dans les nouveaux segments de l’économie. »

à Logique capitaliste oblige, on développe notre économie en conquérant les marchés étrangers. Autrement dit, on crée des emplois ici en en faisant perdre ailleurs. On cherche à accroître la richesse d’un pays aux dépends des autres. Et cela, combiné à une absence de politique de co-développement durable assoit davantage le néocolonialisme de notre pays, et légitime d’autant plus une immigration que l’on craint davantage – sans compter que le système lui-même, qui ne fonctionne qu’à la croissance, est mathématiquement absurde -. Ce n’est pas en concurrençant les autres peuples que le monde s’harmonisera par le haut, ce n’est pas en dominant les autres ou en s’en protégeant que notre espèce pourra survivre à ce siècle : c’est en coopérant et en autonomisant chaque pays. Il faut viser l’équilibre des économies nationales, de toutes les économies nationales. Ce n’est qu’ainsi que l’on réglera les problèmes écologiques, sociaux, économiques et politiques. C’est en rendant la vie possible et agréable dans tous les pays que l’on limitera les tensions, les flux migratoires et la misère de nos peuples.
Or, voter libéral ou protectionniste, c’est s’enfermer dans cette spirale de la concurrence et de la croissance qui nous sont si néfastes.

Troisième point problématique :

« Je veux rappeler que le travail est une condition de la liberté et de la dignité, qu’il est le moteur de la promotion sociale, de la croissance, que tout doit être fait pour donner du travail à ceux qui n’en ont pas, mais également qu’il n’est pas acceptable que certains refusent de travailler alors qu’ils le pourraient. Je veux réhabiliter le travail et, au-delà, le mérite, l’effort, le goût du risque. »

à La plupart des études statistiques montrent que le libéralisme, vanté et promu par Sarkozy et ses partenaires idéologiques, conduit à un culte du capital, et non du travail : la quête effrénée de la croissance et du profit conduit à une mécanisation de plus en plus systématique de la production, et donc à l’éviction des travailleurs par les machines. Si l’automatisation du travail permet de diminuer la pénibilité de nombre d’emplois, elle diminue aussi radicalement le nombre des emplois. Car il est plus productif, moins dangereux socialement, moins coûteux et bien plus aisé pour un patron d’avoir recours à des machines qu’à des ouvriers. Le discours du candidat Sarkozy est donc bien problématique à mon sens, puisqu’il veut libérer les patrons et culpabiliser les travailleurs fainéants qui refusent de bosser, alors même que le système qu’il promeut exclut le travailleur et déprécie le travail… Le serpent se mord la queue, à condition qu’on l’observe attentivement.
Et c’est ce discours perpétuel de culpabilisation des individus quand c’est le système qui est coupable qui me pose problème et qui exacerbe frustration, souffrance et haine dans les milieux les plus précaires, en particuliers ceux issus de l’immigration, qui cumulent les difficultés.

Quatrième point problématique :

« Je ferai en sorte que les revenus du travail soient toujours supérieurs aux aides sociales et que les titulaires d’un minimum social aient une activité d’intérêt général, afin d’inciter chacun à prendre un emploi plutôt qu’à vivre de l’assistanat. »

à Là, je crois qu’il fait fort, mais Ségolène Royal fait de même : d’une part, il considère que c’est une choix systématique de privilégier l’aide sociale au travail, alors même qu’on sait que le chômage désocialise et conduit à la dépression dans la plupart des cas, et d’autre part, il conditionne le versement d’une aide sociale à l’exercice d’une activité d’intérêt général – Ségolène fait de même concernant les étudiants boursiers, les faisant cumuler le handicaps de l’origine sociale difficile et du travail en plus des études ! - ; or, si des travaux d’intérêt général sont nécessaires et qu’il existe des financement pour les rémunérer, pourquoi ne pas en faire des emplois ?
Car, en effet, notamment dans les zones défavorisées, non seulement il y a un fort taux de chômage, mais en plus il y a de forts besoins de professionnels et d’associations sur le terrain… C’est donc une évidence, non ?

Cinquième point problématique :

« Je soutiendrai la PAC car elle est la condition de l’indépendance alimentaire de toute l’Europe. »

à Belle aberration. La PAC a été décidée lors du boum démographique des trente glorieuses et de la reconversion agricole. C’était une nécessité à l’époque de produire plus. Aujourd’hui, nous sommes en situation de surproduction, ce qui non seulement limite et déprécie les revenus de l’agriculture pour les travailleurs de la terre, mais en plus pollue, épuise les sols, est une atteinte à la biodiversité, est une atteinte morale, en ce qui concerne l’élevage, au droit le plus élémentaire des animaux à vivre une existence d’animal, et non d’objet marchand. Mais, surtout, pour ce qui concerne notre sujet, l’agriculture performante et surproductrice de l’Europe, et notamment de la France, est l’un des biais du néocolonialisme, car grâce à nos stocks et notre productivité, grâce également aux aides aux agriculteurs, il est plus rentable pour de nombreux pays pauvres de racheter nos surplus que de développer leurs propres cultures vivrières. Ce nouveau lien de dépendance et de domination trouve sa forme la plus aboutie avec les industries agro-alimentaires américaines qui forcent l’achat de leurs OGM par les pays pauvres, incompatibles avec les marchés européens, ce qui les oblige à un commerce exclusif avec les américains qui, dans nombre de cas, leur est particulièrement désavantageux.
Autrement dit, la PAC elle-même est un instrument de déséquilibre mondial et d’asservissement des pays pauvres car elle mythifie l’Europe comme terre d’opulence en maintenant le tiers et le quart monde dans la pauvreté. La PAC n’est plus nécessaire à l’Europe. Elle ne sert qu’à maintenir dans leurs emplois les agriculteurs. Pire, la PAC est dangereuse pour l’environnement et la justice sociale internationale. Elle doit donc être supprimée, et l’agriculture intensive reconvertie en agriculture biologique, la productivité devant viser l’équilibre entre besoin et offre.

Sixième point problématique :

« Pour toutes ces raisons, je veux que l’Europe ait des frontières et je m’opposerai à l’entrée de la Turquie. »

à Les seules raisons légitimes de repousser la Turquie sont la différence de niveaux de vie, qui favoriserait un dumping social, et l’inadéquation des pratiques des droits de l’homme. Or, Sarkozy n’a rien évoqué de cela. Au contraire, il exacerbe tout ce que je dénonce ici, et rejette la Turquie comme le reste du monde pauvre pour des raisons anti-humaine de néocolonialisme, admettant encore une fois comme une évidence que l’immigration est une tare (alors qu’elle a toujours dopé notre croissance et qu’elle compense la natalité défaillante des peuples occidentaux – sachant que, de toute manière, nous sommes trop nombreux par rapport à nos méthodes de production qui épuisent nos ressources et polluent notre monde jusqu’à le rendre stérile-), et que l’immigré n’est qu’un vil voleur, un ennemi à abattre, et dont il faut se protéger, alors même, encore une fois, que c’est nous, par notre néocolonialisme (appelé aussi globalisation, de façon à l’appréhender comme un phénomène naturel implacable et incontrôlable…) qui appauvrissons le monde et rendons l’émigration absolument nécessaire à la survie des peuples du tiers et du quart monde.
C’est là encore une preuve que la droite a une définition étonnamment problématique de la justice sociale et de la solidarité entre les peuples.

Septième point problématique :

« Nous augmenterons la part des énergies renouvelables, isolerons les bâtiments anciens, mais nous renouvellerons aussi le parc nucléaire. Grâce à la clairvoyance de nos prédécesseurs, nous avons la chance de maîtriser cette énergie déterminante pour le futur car elle ne perturbe pas le climat et garantit en partie notre autonomie énergétique. Ceux qui vous disent qu’ils vont renoncer au nucléaire vous font, au mieux, de fausses promesses, au pire mettent gravement en danger notre indépendance. »

à L’uranium, nécessaire à la production d’énergie nucléaire, est une ressource encore plus rare et plus polluante que le pétrole. Par ailleurs, les réacteurs nucléaires sont de vraies bombes à retardement.
En outre, de nombreuses techniques de productions énergétiques propres (centrales marémotrices, hydroélectriques, géothermiques, éoliennes, solaires…) pourraient couvrir de manière adaptée et localisée les besoins de nos peuples et, de plus, créer bien plus d’emplois que le nucléaire, en supprimant la menace de chaque instant qui pèse sur notre avenir, à la fois pour le retraitement encore impossible des déchets et de nouveaux drames du type de celui de Tchernobyl.
Enfin, l’énergie nucléaire ne peut être conservée et est souvent produite à perte, gâchant une eau de plus en plus rare à refroidir des réacteurs inutiles. Dans la même veine, l’EPR qui est en construction n’est qu’une vitrine commerciale d’EDF.
Sarkozy ne veut rien changer à l’ordre établi, il cherche juste à optimiser un système qui lui convient parce qu’il favorise son monde à lui, celui de cette élite de quelques milliers de personnes qui se délectent des ruines de notre planète.
Au nom de l’équilibre mondial, de la justice entre les peuples et du développement durable et soutenable, il faut viser l’autonomie énergétique, alimentaire et industrielle propres de tous les pays.

Huitième point problématique :

« On a pris l’habitude de dire que l’autorité, le respect, le mérite n’étaient pas des valeurs importantes. Je considère que ce sont des valeurs fondamentales sans lesquelles il n’y a pas de société possible. Nous devons tout faire pour que les familles, l’école, la société dans son ensemble soient de nouveau des lieux de transmission de ces repères. »

à Toujours ce même fantasme rétrograde qui contamine de plus en plus la gauche… Si mai 68 a consommé la rupture avec une société de la reproduction sociale, de la toute puissance paternelle et de l’obéissance aveugle, ce n’était pas injustifié. Cela dit, cette autorité tyrannique n’a pas été remplacée par une autorité légitime. La société a évolué. L’école a développé l’esprit critique – imparfaitement, certes, mais elle l’a développé. On ne peut revenir en arrière. Ce n’est ni possible, ni sain. Il faut redéfinir des valeurs qui fonderont un intérêt à la cohésion sociale. Plus de police, plus d’autorité violente et rigide ne réduiront pas la violence produite par une société injuste.
Et, surtout, on ne transmet pas des valeurs. On les partage, on les fait vivre, on les rend désirables. On ne les impose pas.

Neuvième point problématique :

« je donnerai aux familles la possibilité de choisir l’école de leurs enfants »

à Étonnant puisqu’il parle de réformer toute l’École pour qu’elle soit efficace pour tous les élèves. Cette fleur faite aux parents apparaît comme illogique, d’autant plus qu’il prétend juste après obliger la mixité… Démagogie ? Volonté de dire tout et son contraire de façon à faire semblant de changer les choses tout en les maintenant figées de façon à permettre aux plus aisés de conserver leurs privilèges ? Là, je vous laisse juges. Je relève simplement l’ambiguïté.

Dixième point problématique :

« À l’heure de la bataille mondiale de l’intelligence, nous en payons un prix élevé, tandis que nos jeunes sont envoyés par milliers dans des filières sans débouchés. L’enseignement supérieur et la recherche seront pour moi une priorité absolue. »

à Bataille mondiale de l’intelligence… Filières sans débouchés… Comment prononcer ces mots tout en parlant d’enseignement supérieur et de recherche. La coopération, la recherche fondamentale, le droit des peuples à accéder aux savoirs… Deux mondes qui s’affrontent. Sarkozy a choisi celui de la hiérarchie, de la guerre économique, de l’impérialisme de seconde génération. Il veut soumettre la recherche au Diktat de la croissance, à la volonté toute-puissante des entreprises et de l’intérêt financier… Belle rupture avec le système actuel, n’est-ce pas ? Est-là une voie cohérente pour unifier le monde et promouvoir la justice sociale internationale et le développement durable ?

Onzième point problématique :
relégation
« Depuis vingt-cinq ans, on a dépensé des milliards dans les quartiers difficiles, mais la situation n’a cessé de s’aggraver. Il faut changer de politique, changer de méthodes. Il faut d’abord rétablir la loi républicaine et mettre fin à la loi des bandes. Ce travail demande de la maîtrise de soi, mais aussi de la résolution et du courage. C’est facile de revendiquer le calme dans les banlieues, mais cela dissimule souvent une loi du silence, de la peur, des trafics, de l’extrémisme. Il faut ensuite maîtriser l’immigration. Il faut enfin rétablir de l’activité. Les parents doivent avoir un emploi, les enfants doivent suivre une formation. Les quartiers ne demandent pas une situation à part. Ils demandent à devenir des quartiers comme les autres. Je consacrerai beaucoup d’argent aux banlieues, dans l’éducation, la formation, la rénovation urbaine, les services publics, les transports, l’activité économique. Je n’accepte pas qu’on se soit résigné à laisser se développer tant de ghettos scolaires et urbains. Je n’accepte pas que toute une partie de nos enfants soit discriminée à cause de la couleur de leur peau ou de leur origine sociale. Ceux qui font des efforts recevront les meilleures conditions de travail et d’éducation. Nous susciterons des vocations pour le service public, qui sera un levier de promotion sociale pour les jeunes issus des quartiers. Mais je ne laisserai aucun jeune dans l’oisiveté. Chacun devra avoir un emploi ou suivre une formation qualifiante. »

à « C’est facile de revendiquer le calme dans les banlieues, mais cela dissimule souvent une loi du silence, de la peur, des trafics, de l’extrémisme. Il faut ensuite maîtriser l’immigration. » Si ce n’est pas de l’amalgame, ça ! Alors que l’on sait d’un point de vue statistique que les violences sont réciproques entre les jeunes, que le trafic, s’il est courant, n’est pas nécessairement un but en soi, mais une alternative à un système qui les exclut, que l’extrémisme, s’il croît, demeure le fait d’une minorité… Et lier directement la criminalité, l’extrémisme et l’immigration, si ce n’est pas stimuler le racisme en France, il faudra qu’on m’explique ce que c’est ! La violence et la délinquance sont le fait de jeunes n’ayant pas été socialisés par notre pays, faute d’avoir été pris en charge comme ils l’auraient dû. C’est un problème français qui, comme je l’ai déjà expliqué maintes fois, concerne des descendants d’immigrés, certes, mais qui cumulent des handicaps dont la société et l’histoire sont responsables, non leur individualité. Par ailleurs, au-delà de l’origine ethnique, c’est un phénomène qui touche toute la jeunesse des cités, puisque c’est celle-ci dans son ensemble qui est méprisée, rejetée et délaissée. Les immigrés de fraîche date, dans la très grande majorité des cas, ont la culture de leur pays d’origine, subissent le traumatisme de l’émigration (qui vient s’ajouter aux traumatismes des troubles de leur pays d’origine), et ne recherchent en France que l’intégration par le travail. Ce ne sont pas les immigrés qui posent des problèmes dans les cités, mais les jeunes nés en France que l’on n’a pas socialisés, qui sont malgré tout français plus que de toute autre culture, qui sont pauvres socialement et culturellement avant d’être des criminels. Et qui relèvent de notre responsabilité. Qui sont le fruit de nos erreurs passées.
Et, encore une fois, Sarkozy, comme le reste de la droite, stigmatise une communauté plus victime que coupable, exacerbe la haine inter-raciale et accuse les individus quand le problème est social, punit les êtres quand le coupable est le système, condamne celui qui est différent quand le tort, au moins partagé, est vraisemblablement plus du côté des blancs…

Douzième point problématique :

« Si je suis élu, je conforterai la politique d’immigration choisie que j’ai engagée en tant que ministre de l’Intérieur. J’instaurerai des plafonds annuels d’immigration. […] Je demanderai à ceux qui veulent venir s’installer en France de faire l’effort d’apprendre le français avant, parce que c’est une condition essentielle d’une intégration réussie et parce que cela sera un signe de leur volonté de respecter notre culture. »

à Encore une fois – je n’insisterai jamais assez – l’immigration pour la droite ne peut qu’être choisie. Et par qui ? Par la France. Encore une fois, ne viennent que ceux dont on a besoin. Est-ce qu’on a demandé aux pays qu’on a exploité et qu’on exploite encore s’ils avaient, ont ou auront besoin de nous ? Avons-nous demandé la permission ? Avons-nous discuté des modalité de cette domination occidentale sur le monde ?
Les candidats à l’immigration doivent apprendre le français. Et ils l’apprennent où ? Dans leur village où l’on meurt de fin ? Entre deux guerres civiles dans un pays dévasté ? En cellule avec les bourreaux d’un régime dictatorial ? Je me marre !
La Terre appartient à tous. Or, ce sont les blancs qui la tuent à petits feux sans consulter personne. Et on rejette les peuples que l’on a entraîné malgré eux dans un monde pervers et violent ?
Sincèrement, cette approche de la droite, directement hostile et ingrate, directement égoïste et marchande, ne peut qu’exacerber et valoriser que ce qu’il y a de pire en nous et dans nos sociétés. Comment envisager la justice sociale et le co-développement dans le cadre d’une idéologie aussi malsaine ?

Treizième point problématique :

« Elles nous apprennent le courage et c’est pourquoi je veux absolument que nos enfants soient scolarisés dans les mêmes écoles que les enfants handicapés. »

à Sauf que le handicap s’étend du handicap moteur au handicap mental, en passant par les troubles du comportement des plus anodins aux plus complexes. Certes la différence enrichit. Mais, dans une classe, le handicapé pourra-t-il supporter d’être le spécimen à part qu’on étudie ? La classe et l’enseignant forment-ils un cadre adapté à toutes les pathologies du handicap ? Certains troubles du comportement qu’on veut intégrer aux classes nécessitent une prise en charge très particulière, car certains malades peuvent être dangereux pour eux-mêmes ou pour les autres. L’intégration des handicaps, oui, mais pas n’importe lesquels et n’importe comment, comme ce qui est en train d’être fait. Ce mode d’intégration sauvage conduira à l’échec de la classe, à la culpabilisation de l’enseignant, du handicapé, de l’institution, et au final à l’échec d’une idée fondamentalement positive.
Encore une fois, on veut faire de l’égalité irréfléchie la légitimation d’une inéquité admise. On veut pouvoir faire porter l’échec d’un système sur les épaules des individus les plus démunis. Dans cette logique, on refuse la remise en question et l’évolution de nos sociétés.
Toujours ce double langage du mérite et de la responsabilité. Toujours cette rationalisation abusive de l’individu pour nier les effets pervers d’un système blindé d’effets pervers.

Quatorzième et dernier (?) point problématique :

« Je souhaite que la France pèse sur la scène mondiale et assume sa responsabilité dans la gestion des conflits mondiaux. Pour cela, je maintiendrai notre effort de défense au moins à son niveau actuel tout en adaptant notre stratégie à l’évolution des risques mondiaux. »

à Pour un européen convaincu, développer une défense nationale, c’est étrange. Pour quelqu’un qui se targue de vouloir faire des économies pour rendre la politique plus efficace, c’est d’autant plus paradoxal de ne pas vouloir mutualiser à l’échelle européenne les moyens de défense et d’intervention… Mais, finalement, cela cadre assez bien avec le personnage qui se dégage de mes remarques précédentes. Sarkozy, qui prétend jouer la rupture, s’inscrit davantage encore dans le système actuel d’un libéralisme malsain, nationaliste et paradoxal, qui prétend rendre sa dignité à l’homme en lui ôtant toute possibilité de le faire, qui promet de donner plus d’envergure à notre humanité et, dans le même temps, qui nous coupe les ailes, qui met des accents patriotiques et humanistes pour fédérer les égoïsmes, mais qui en même temps prend le parti systématqiue de diviser les hommes, de culpabiliser les individus pour les échecs des politiques et les vices de nos systèmes socio-économiques, qui se dit enrichi par l’immigration mais fait montre d’un égocentrisme et d’un ethnocentrisme sans borne qui confine au nationalisme chauvin du début du siècle dernier.

Conclusion :

Effectivement, Sarkozy ne se montre pas raciste, mais toute son idéologie, qu’il décline dans tous les domaines, conduit à la xénophobie, encourage le découragement et le repli national, condamne la différence à être un handicap et le solidarité un pari impossible à tenir. Il est dangereux, au même titre que Le Pen, qui lui compense les dérives libérales par des dérives protectionnistes anachroniques et dangereuses. La droite pêche par orgueil et agressivité, par égoïsme et mépris.

La Gauche, notamment celle de Ségolène, penche du même côté, mais pêche elle par une humilité qui frise la complaisance, par une victimisation qui frôle l’injure, et par un angélisme qui dénote une inconscience et un déni de réel.

Nos sociétés doivent changer pour s’adapter aux enjeux de l’avenir. Tous les intellectuels et scientifiques nous proposent des solutions qui abondent dans une même direction : celle d’une universalisation de l’humanité autour d’un projet qui prenne de la distance avec le tout-marchand. Le protectionnisme et le libéralisme sont deux modèles qui ont montré leurs faiblesses et leurs dangers, qui ont montré que l’intérêt de notre espèce ne pouvait s’en contenter, qui ont prouvé qu’ils ne pouvaient pas nous permettre de mieux vivre ensemble.

Alors, ne laissez pas Sarkozy incarner une France qui se trahirait et, aux législatives, donnez votre confiance aux Verts, qui sont les seuls à proposer un projet ambitieux et cohérents, seul projet qui soit sans conteste une chance de devenir humains.







Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par oe2. le 05/05/2007 17:17:32
"PS : l'important est surtout de ne jamais voir le psychopatHe Nicolas Sarkozy au pouvoir"

ah voilà Jsuis content, j'avais pas envie de lire l'article en entier et je voulais voir un commentaire comme celui ci, quel manque d'objectivité monstrueux dont vous faites preuve... Je suis certain que lors du débat, lorsque Nicolas disait une bétise vous etiez scandalisez alors que quand Ségolène en disait une vous ne réagissiez pas...

Et ça ose dire que tel personne est dangereuse alors que si ça avait du pouvoir, avec une telle façon de penser ça serait encore pire...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: votez ségolène royal ! votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 05/05/2007 19:17:56
pourquoi windowman relache la même soupe indigeste qu'il a déjà laché?... ca allonge juste la page...
completement inutile...
ps : quand on veut qu'on nous lise sur internet, on essaye de ne pas écrire un roman...

Modifié le 05/05/2007 19:18:42

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: votez ségolène royal ! votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 06/05/2007 10:53:11
oe2 : il ne t'es jamais venu à l'idée que les détracteurs de Nicolas Sarkozy puissent ne pas être aveuglément avec Royal, mais qu'ils se posent la question du moins pire ?

Quant aux argumenst, miseria montre également que les sympathisants de Nicolas Sarkozy ressentent un besoin très limité de comprendre leur candidat et les raisons qui les font le soutenir. Pour preuve, quand un opposant se donne la peine de mettre à disposition des arguments, on lui oppose qu'il y en a trop...

M'enfin...

Miseria : je reposte ce message car il est totalement à propos et que, plutôt que de passer deux heures à chaque fois à réexpliquer les mêmes choses, j'aime autant faire un copier-coller. Après, si tu viens discuter de Sarkozy mais que tu refuses d'entendre, lire ou comprendre les critiques qui lui sont faites, sont ton plus strict droit. Mais ne vient pas dire après qu'à gauche il n'y a pas d'idées, pas d'arguments, et autres absurdités sur la gauche qu'assènent les xénophobes violents qui se refusent à se confronter avec eux-mêmes en tâchant de comprendre Sarkozy.

Quant à la longueur de mon post, j'ai bien peur qu'il n'y ait que les soutiens de Sarkozy pour refuser de faire l'effort de le lire. D'ailleurs, entre nous, j'ai fait un réel effort de mise en page en petits paragraphes... Donc, faux problème.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 06/05/2007 15:51:08
N'étant pas un godillot de Sarkozy (loin de là, j'attaque la lecture de l'indigeste pavé ci-dessus, en réprimant un baillement. windowman nous ressort les caricatures habituelles:
"Un cadre de multinationale qui bosse quarante heures par semaine ou plus, payé plusieurs dizaine de milliers d'euros par mois et ayant un joli parachute doré en fin de contrat"…
Tu confonds "cadre " et "dirigeant". Désolé, mais un cadre ne touche jamais de "parachute doré", seulement ses trois mois de préavis. et encore, il y a de plus en plus de boîtes (genre groupe Lagardère) qui pratiquent le licenciement "dur" en montant des dossiers de faute lourde contre les cadres qu'elles veulent virer. Ces cadres travaillent bcp plus de bosse quarante heures par semaine.
C'est d'ailleurs pour ça que la majorité d'entre eux votent socialiste depuis une quinzaine d'années. Ou partent bosser à Londres.
Il y a des ouvriers qui bossent 35 heures au SMIC. Et d'autres, comme les imprimeurs CGT, qui bénéficient d'une grosse rente de situation.

"voter libéral ou protectionniste, c’est s’enfermer dans cette spirale de la concurrence et de la croissance qui nous sont si néfastes"
Moins néfastes que le monopole, le contrôle bureaucratique et la décroissance qui caractérisent le système communiste dans tous les pays où l'extrême-gauche l'a appliqué, tout en empoisonnant l'environnement encore plus que l'industrie capitaliste.

N'ayant pas de temps à perdre, j'arrête de lire ces approximations.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par windowman le 06/05/2007 16:08:31
Reuillon ! Mon exemple de catégories socio-professionnelles différentes, s'il manque de précision, n'était là que pour illustrer une évidence : à savoir que, s'il est difficile de distinguer quel travail a la pénibilité la plus grande, il est en revanche légitime que celui qui a les plus gros moyens contribue le plus à l'action collective. On peut reprocher à cette logique de l'impôt progressif de ne demander de contributions que financières, mais le fait est que c'est une logique de solidarité qui tente de réguler les inégalités et injustices du système libéral. Seulement, il aurait fallu lire plus attentivement pour comprendre que c'est un ensemble d'éléments qui dessine un système.

Et, encore une fois, tu te bornes de façon abrutie dans un clivage sans aucune pertinence ! Le communisme que tu attaques est en fait une dictature se réclamant abusivement d'une idéologie pour asseoir son pouvoir, et qui fondait par conséquent son autorité sur la force armée, sans aucune attention aux populations et l'environnement, ce qui est exactement le contraire de l'extrême droite actuelle.

Hélàs, si l'extrême gauche a changé, la droite n'a pas changé : toujours crispée sur la nostalgie d'un passé de toute puissance, et rebelle à toute innovation politique...

Et, encore une fois, arrête de faire des amalgames ridicules ! C'est usant de brasser de la connerie tout le temps.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par seichep_57 le 06/05/2007 18:12:06
Propagande !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 06/05/2007 23:12:02
ben voila, les français ont choisi... la propagande de ségolène n'a pas marché...
C'est quand meme grave qu'on en soit arrivé au même point qu'avant laseconde guerre mondiale :
les juifs sont dangereux, c'est à cause d'eux qu'on est dans la merde
sarkozy est dangereux, c'est à cause de lui qu'on s'en sortira pas...

c'est 2 phrases sont aussi stupide l'une que l'autre...Il faut surtout faire attention à ceux qui parlent bien...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par crazysk8 le 08/05/2007 09:48:12
on va rire moi je vous di pendant ces cinq ans, peut etre que cert1 n'ont pas compris ce que segolène voulait mettre en place tt comme beaucoup n'ont pas compris ce que voulait monsieur sarkozy...

Je tiens juste a vous rappeler qu'il nous a dit que nos amis les américains pouvaient compter sur nous.
Travailler plus pour travailler plus mais qui vous dit que ttes les entreprises veulent embauher plus longtemps? De plus si les heures sup sont exhonérées, qui va payer la sécu, la retraite?

Miseria en quoi as til eu de la propagande de la part de madame royal?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 08/05/2007 12:03:24
Sarkozy est pro-américain, mais il leur a dit nettement qu'être "ami" ne signifie pas être "soumis". De ce point de vue, il s'aligne sur la politique française traditionnelle, notamment celle de Chirac-Villepin en 2003.

En 2003, des politiciens français voulaient encore suivre Bush: Sarkozy et Kouchner (PS) poussaient à engager la France dans la guerre de Bush. Arnaud Montebourg, conseiller de Ségolène, a donné une interview à Fox TV (grand groupe de médias pro-Bush) où il expliquait que Chirac s'opposait à la guerre en Irak parce qu'il était payé par Saddam Hussein.

madame Royal a fait la meilleure propagande qu'elle a pu. Dommage qu'elle soit si incompétente et intolérante.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 08/05/2007 17:17:52
C'est dingue quand même, Sarkozy n'a pas encore prit place en tant que dirigeant de la France officiellement que déjà certains lui reprochent des choses...
Vous avez pu vous exprimer en votant dimanche passé et malheureusement pour vous tout les français ne pense pas comme vous.
Maintenant vous devez l'accepter et arreter de critiquer Mr sarkozy et ceux qui ont voté pour lui ( la majorité des francais) alors qu'il n'est pas encore président (officiellement) de la France.
Attendez de voir ce qu'il va faire... Vous êtes abberrant et malheureusement pas adhérant à Sarkozy ^^ mais chaqu'un est libre de ses opinions mais c'est un devoir (je pense) que de respécter celle des autres...
Ou sinon vous êtes faciste... accepter la démocratie.
Aimez la France ou quitté la (et oui cette phrase n'es pas une phrase antisémite ou quoi que ce soit de raciste, elle dit bien ce qu'elle veut dire et s'adresse à tout le monde et pas qu'aux étrangers comme voudraient le faire croir les anti sarko pour essayer de le discréditer (chose qui n'a pas marcher), si vous n'aimez pas la démocratie, quitté la France car on à pas envie d'un pays dirigé par des gens qui ne respectent pas les autres, on a pas envie que la France devienne un êtat faciste..., la DEMOCRATIE à choisi Mr Sarkozy point barre...)

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par echo france le 08/05/2007 17:23:40
Élections : Il n’y a que des vainqueurs.
Les uns sont vainqueurs parce qu’ils ont gagné. Les autres sont vainqueurs parce qu’ils ont perdu et qu’ils n’ont donc pas besoin d’assumer.

Une victoire aux Présidentielles, les Socialistes n’en veulent pas. Ils ne sont pas intéressés. Les Socialistes préfère le confort de l’opposition.

Jamais les Socialistes n’ont cherché à gagner.
Le pot de fleurs : Les Socialistes savaient qu’en finale, le pot de fleurs serait perdant face à n’importe lequel des candidats.

En 2002 : Le crétin de service (Un enseignant, c’est tout dire) n’avait aucune chance d’être élu.

La victoire de Mitterrand en 1981 repose sur le rejet de VGE. VGE qui de sa vie politique n’a jamais rien fait d’autre que des conneries.

Les élections démocratiques : Un simulacre
http://les-elections-democratiques.over-blog.fr/

Élections piège à quoi ?
http://electionspiegeaquoi.hautetfort.com/

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: votez ségolène royal ! votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 08/05/2007 20:17:21
Je ne comprend vraiment pas ceux qui sont en train de manifester dans les rues et qui casses des vitrines et qui brûle les voitures...
Quoi? vous aimez pas Sarkozy? vous voulez qu'il parte? qu'il démissionne? mais vous n'êtes pas seul en France...Il ya des gens qui veulent Sarkozy et c'est la majorité qui décide et il faut respecter la majorité...
Je trouve que ceux qui se plaignent encore ou qui font des manif sont des abrutis qui n'ont rien compris à la démocratie...
Vous voulez imposé VOTRE candidat alors que la majorité n'en veux pas? ca s'appelle du facisme... si c'était moi, je rétablirais la peine de mort pour les ennemies de la république non mais sérieusement ca me met hors de moi de voir ce non respect de la démocratie et ce facisme... et surtout de voir qu'il ya des ABRUTIS qui suivent bêtement la foule et qui expriment leurs mécontentements en cassant...
Vous avez pu vous exprimer...malheureusement les gens ne pensent pas comme vous, pas la peine de tout casser... RESPECTER LES GENS ou sinon je baise vos mères... (je respecte pas ceux qui ne respectent pas les autres...c'est ma ligne de conduite)

Modifié le 08/05/2007 20:23:07

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par vanessabreizh le 08/05/2007 21:24:32
à miseria:

eh dis donc, tu parles du respect, dis donc toi tu traites les gens qui veulent manifester d'abrutis...

Ah bon? En france ya les intelligents d'un côté et les cons de l'autre, c'est trop facile de raisonner comme ça.

Avant de s'insulter, il faut demander aux gens pourquoi ils ne veulent pas de sarko au lieux de réagir au quart de tour!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: votez ségolène royal ! votez pour le socialisme !
Posté par miseria le 08/05/2007 23:17:41
allons allons pas de démagogie vanessa breizh, j'insulte les gens qui ne respectent pas la démocratie,je croyais avoir été clair... je m'en excuse si ca n'a pas été le cas.
mais je trouve juste que le fait de ne pas respecter le vote démocratique est quelque chose d'inaceptable.
Tu voudrais quoi? Sarkozy est élu, oh ca plait pas à des gens, ben alors on le vire...
et on met qui au pouvoir? ségolene? il ya encore MOINS de gens qui l'aime (vu le vote)
tu veux un état que personne ne dirige à part des gens qui ne respecte pas les autres et qui casse tout dans les rues?
Alors oui je m'enerve mais c'est une colère saine pcq devant tant d'imbécilité démagot, effectivement je pète une case et moi j'en ai rien a foutre de péter les plombs pcq la je fais pas de la récupération démagogique comme marie ségolène et pcq moi je n'ai pas de carriere politique à mettre en périle alors je dis ce que je pense et je pense que les gens qui ne respecte pas la démocratie... ben quel mot veux tu que j'utilise pour ne pas te choquer?
ils sont méchant? vilain pas beau? non c'est des cons facistes, c'est tout.
On ne fera rien en France si on empeche son représentant démocratique de travailler...
et après vous direz, vous avez vu il a rien fait... si vous l'empecher de faire son bouleau et que vous faites déjà des manifs alors qu'il n'es meme pas au pouvoir...bravo...démago, stupide et dangereux pcq ce sera à cause de vous que la France n'aura pas avancé...
Vannessa breihz je trouve sincerement que tu à détourné mon propos, je ne dis pas que les opposants sont des abrutis mais que ceux qui ne respectent pas la démocratie et qui font du détournement de propos sont des imbéciles.
Tu as détourné mes propose, je trouve ca dégeulasse de ta part, bien a toi, faciste, démago, et non respectueuse de la démocratie.
Je suis vraiment attristé de ce que tu m'a fait... c'est vraiment nul de ta part...

Modifié le 08/05/2007 23:26:16

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par reuillon le 08/05/2007 23:44:53
Les manifs violentes, depuis Dimanche, ne rassemblent pas que des 'gauchistes'. Y participent aussi des skins et des nervis d'extreme-droite. Ils savent bien que, plus ils bruleront de voitures dans les banlieues, plus ça ramènera de voix au Front national dans un mois aux législatives.
Les gens qui soutiennent ces mouvements sont, soit des impbéciles, soit des salauds.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Votez Ségolène Royal ! Votez pour le socialisme !
Posté par raxi le 13/05/2007 10:47:35
bien sur les manifestations sont légitimes : dans un pays démocratique on peut exprimer son mécontentement son avis comme cela a été fait en contre Lepen alors qu'il fut choisit pour le deuxième tour par les Français mais il ne faut surtout pas dériver en violences inutiles.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 143 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲