FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
117 connectés : 0 membres et 117 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Pour sauver la filière l ?
Posté par windowman le 02/05/2007 19:35:46
Sondage Pour sauver la filière l ? envoyé par windowman
La filière littéraire en France est menacée d'extinction : manque de débouchés, promotion et
plébiscite des formations scientifiques... Les autorités "con-pédantes" commencent à s'inquiéter
de la baisse de cote de cette filière somme toute peu rentable... Quelle serait selon vous la
solution ?
http://www.france-jeunes.net/sondages.php?tid=30

1. Campagne de promotion de la filière littéraire.
2. Métissage scientifique de la filière littéraire.
3. Spécialisation approfondie en littérature.
4. Ouverture de nouvelles disciplines connexes comme la publicité, le journalisme, la communication...
5. Autre(s) : précisez

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par zeromantik le 02/05/2007 23:11:50
Métissage scientifique de la filière littéraire.

C'est pas tant le "scientifique" que le "métissage" qui m'intéresse.
A savoir, que si la filière S "ouvre toutes les portes" ce n'est pas seulement parce qu'il y a des sciences dedans, mais bien parce que toutes les disciplines, ou presque, y sont présentes: aussi bien maths et SVT que langues et philo.

A l'inverse, en L, bannies les sciences: plus de maths, de physique, de chimie ou de SVT. Forcément, les portes se ferment.


Donc métissage, histoire de pouvoir ouvrir de nouvelles portes aux sections littéraires, qui sont justement trop littéraires.
Si en S on se bornait aux trois matières scientifiques principales (je couple physique et chimie, ainsi que biologie et géologie), de nombreuses portes se fermeraient aussi, c'est sûr.


Mais il faudrait que ça soit un choix. Parce que quand on veut faire de la Philo ou de la Litté son métier, je vois aucun intérêt à gonfler les élèves avec des racines carrées; s'arrêter au strict nécessaire, c'est suffisant.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par cidragon6 le 03/05/2007 11:53:54
Oui c'est vrai que c'est un petit peu trop litteraire, moi je vais y aller l'an prochain, et il y a tellement de choses à apprendre, et dans le dommaine du français il y a toujours les langues étrangéres et tout pleins de trucs....Si on rajoute des matières scientifiques il sera encore plus difficile d'aller en L .

Par contre, si il y avait des formations plus poussés que nous aurions pus avoir aprés l'obtention du bac L, ce serais bien. Que trois écoles de scénarisme, de rares écoles de réalisation, et des fac d'ars ou on a trois heures de cour par semaine !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par cmoi001 le 04/05/2007 23:14:55
Dans la proposition "métissage", il me semble que la fillière ES peut correspondre à ce métissage... on dit bien que si on veut pas aller en S, ni en L, on nous envoie en ES. L est un choix, comme les autres fillières... encourageons les gens à y aller mais on ne peut rien faire de plus, il me semble...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par windowman le 05/05/2007 00:08:06
Pour moi, le "sauvetage" de la filière L passera par l'introduction de disciplines connexes qui assureront d'autres passerelles que l'enseignement, la bibliophilie et la recherche littéraire : communication, journalisme... Bref, tous ces métiers de la création et de la communication où une solide culture socio-historique et artistique, couplée à une bonne maîtrise de la langue et des procédés rhétoriques peut rendre un profil littéraire particulièrement compétitif sur le marché du travail.

Personnellement, j'ai fait un Bac ES car je connaissais un paquet de gens en L qui étaient... très loin du monde actuel, dirons-nous... Du coup, en ES, j'ai vraiment eu l'impression d'apprendre des trucs fondamentalement utiles. Désormais en Licence de Lettres je réalise à chaque thématique littéraire le bonus que m'apportent cette expérience de monde actuelle et de ses pratiques.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par mr bibi le 07/05/2007 02:47:48
j'ai voté autre : supprimer la filière L

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: pour sauver la filière l ?
Posté par liam 91 le 10/05/2007 13:24:38
4. Ouverture de nouvelles disciplines connexes comme la publicité, le journalisme, la communication...

Mais également d'accord avec le post de zeromantik.

Pour attirer les gens en filière littéraire, il faut moderniser la section ( donc ouvrir des nouvelles matières, plus attractives...) mais également permettre plus de débouchés post bac...

En revanche, une spécialisation approfondie en littérature aurait, à mon avis, l'effet inverse. Le bac L doit rester un bac général, les études post bac ( facs ou écoles) proposant un large choix de spécialisations.

Modifié le 10/05/2007 13:25:05

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par banzaii le 10/05/2007 23:49:30
Ouverture de nouvelles disciplines connexes comme la publicité, le journalisme, la communication.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par seichep_57 le 16/05/2007 07:23:46
"Ouverture de nouvelles disciplines connexes comme la publicité, le journalisme, la communication..."

-> Ca existe déjà, un BTS communication des entreprises
http://www.ac-nancy-metz.fr/pres-etab/lycom/Communication/STScommunication.htm

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par windowman le 16/05/2007 07:50:40
Seichep : la filière littéraire offre vraiment une formation culturelle énorme sur la pensée, les arts et la langue, choses qui sont précieuses au demeurant dans les métiers de la création et de la communication. Mais un BTS qui mettrait quasi uniquement l'accent sur les métiers de la communication manquerait son but.
Non, je parle de valoriser les enseignements de lettre par des complément d'instruction sur la société actuelle et les méthodes de communication, dans le but de pouvoir ultérieurement être plus compétitif que les requins sans culture qui sortent des écoles de commerce par milliers chaque année (je sens que je vais me faire taper ^^).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par bilbonec le 16/05/2007 12:52:41
En même temps la recherche plaind le nombre décroissant des étudiants dans les matières scientifiques comme les maths, la physique (et les sciences dures en générales), et c'est pour ça que depuis récemment, il y a un renouveau de promotion autour des matières scientifiques.

J'suis loin d'être certain que les littéraires soient menacés d'extinction. Le problème me semble est plus dans les débouchés, une formation littéraire offrant moins de marche de manoeuvre qu'une formation scientifique. Mais l'intérêt en lui-même reste aussi fort m'est avis ..

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par bilbonec le 16/05/2007 12:57:34
windowman > La culture des écoles de commerce est différente des écoles littéraires, pas une raison de les dénigrer pour autant

Va parler à un littéraire de questions purement scientifiques, ou économiques, financières, etc., qui pourraient paraitre a des scientifiques / economistes, comme relevant pourtant de la culture g. A l'inverse, un scientifique / economiste pourra ne pas tout savoir des différents courants littéraires ou artistiques, sans qu'il manque pour autant de culture.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par windowman le 16/05/2007 13:56:03
Bilbonec : encore de ma part un raccourci maladroit ^^.

Ce que je voulais dire c'est que, en L, on étudie l'histoire de l'homme et des arts, et donc le fonds culturel sur lequel sont bâties nos sociétés. Dans les formations économiques et sociales, on fait surtout l'histoire des considérations économico-politiques depuis grosso-modo le XVIIIème siècle. Il n'y a donc ni la même profondeur de regard, ni la même superficie. Mais les deux cursus se marient particulièrement bien ^^.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Pour sauver la filière l ?
Posté par jperaldo@free.fr le 17/05/2007 12:01:10
Pour sauver la filère,il faudrait dejà que les gens qui nous gouvernent fassent plus de relationnel pour savoir les besoins et attentes de chacun.Il faudrait que nos gouvernants soient plus à l'écoute et aussi beaucoup moins superficiels en portant plus d'attention aux attentes de chacuns et ne pas voir que leurs propres interets,car avec le relationnel beaucoup de choses peuvent etre changées de façons positives.Ceci ,est mon avis et j'espere que mon opinion puisse etre partagé.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143