Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Monologue d'un mort à une tombe
Posté par lost child le 22/05/2007 00:10:01
Evan un écrivain tel qu'en peuplent le monde à chaque siècle des milliers d'hommes.
La sensibilité exacerbée, l'âme artiste, un peu trop bleue, et la douce folie qui dort dans des yeux
chavirés. Rongé par une différence qu'il provoque, et qu'il n'accepte pas, dévoré chaque jour
davantage par une solitude sordide, il s'enfonce dans une profonde léthargie, dans un coma qui
engourdit ses sens et altère son âme. On pourrait dire que cette dernière est enrhumée, si bien que
l'inspiration qui faisait danser ses doigts sur des pages blanches... S'est envolée.
Sa solitude le ronge, il la traîne comme un boulet tout au long de ses journées vides et tristes. À son
réveil, elle est toujours là, à ses côtés, toujours fidèle, pas comme ces traîtres de mots qui le
narguent, et prennent la fuite dés qu'il les approche. Et lorsqu'il s'endort, elle dort avec lui, dans son
lit, blottie contre lui, elle rend le noir encore plus noir.
L'ennui lui tient la main, lui tient les trippes, et rien n'arrive à combler ce vide qui le consume et le
corrode.


Décor gris. L'on doit sentir comme du brouillard qui envelopperait le personnage principal dans un
voile de douleur. L'atmosphère est pesante. Au milieu de la scène, une tombe. Des fleurs déposées
dessus sont la seule touche de couleur.
Lumière bleutée sur Evan. Celui-ci est debout, tête baissée, près de la tombe. Il la regarde,
immobile.

EVAN = Ô Maman ! Maman m'entends-tu ? (criant) Maman ! Me voilà puni... (voix faible)
... Je suis si seul et si triste. J'ai beau savoir que nous sommes toujours seuls, je le déplore
parfois. (Il commence à tourner autour de la tombe les mains nouées dans le dos) . J'ai fait de
la solitude ma seule amie et elle me... (semble chercher le mot) ... Elle me tue ! Elle me
dévore ! Je la hais comme je me hais. J'ai si peur... (tombe à genoux en se tenant la tête) . Si
tu savais comme j'ai peur... Chaque jour est plus difficile, c'est un combat quotidien, ça m'élance, je
suis si fatigué. Parfois... (doucement, rêveusement) , j'aimerais m'endormir et ne jamais me
réveiller. Et oublier ce vide que je sens en moi. Je suis plein de vide que je comble avec des activités
futiles et matérielles. Mon corps ne sert à rien et l'ennui ne me quitte pas. (il commence à s'agiter,
à faire des allées et venues) . Tiens ! L'autre jour, j'ai décidé de faire du jardin. Je crois que je ne
me suis jamais tant ennuyé. Le temps passait si lentement. Pourtant, quand j'ai eu fini, quatre heures
s'étaient écoulées et j'ai pris peur ! Que cela était passé vite pourtant ! Toute une journée à
m'ennuyer ! (ouvre de grands yeux, regard vers le public) ... Et pourtant, qu'est ce que l'ennui
passe vite ! Et soudain j'ai eu honte, tout ce temps qui s'égrenait et dans lequel j'aurais pu faire tant
de choses... Mais non ! Je le comble pour tâcher d'oublier que j'ai honte, que je suis bête et que je
m'ennuie. C'est déplorable. (Il rit) . Ça ressemble au petit Prince tu ne trouves pas ? L'homme
qui boit pour oublier qu'il a honte de boire.


Et puis... Chaque jour finit par s'envoler, et je n'ai rien fait de plus. Je me suis "occupé".
(Il rit) . Maman j'ai mal, je crève de solitude, même entouré je me sens bien trop seul, on se
tient tous chaud, on passe notre solitude ensemble, mais on en ressort encore plus mal.
J'ai peur le soir avant de m'endormir, je sais que si je m'endors, le jour où je suis encore parti sans
que je ne le voie, et que je regretterai encore de n'y avoir rien fait. (il ajoute comme pour lui-
même) ... C'est affreux ! (il s'arrête, semble réfléchir, et reprend en parlant vite, comme
affolé . Et chaque soir je tremble en pensant au lendemain, c'est une angoisse permanente.
Penser au lendemain à affronter, où je vais encore regretter de m'être ennuyé. (il plisse les yeux,
se penche et regarde le public) . Et le lendemain venu (il sourit énigmatiquement) ...
lorsque je me réveille, je la sens toujours cette angoisse qui m'oppresse et me tenaille, cette peur,
cette peur du vide... Vide toujours présent d'ailleurs ! Et puis je regarde en arrière. Et je me dis que
c'était beau, c'était bien l'enfance. On s'amusait, on était insouciants, on mangeait des bonbons, on
n'était que sucre et innocence. Maintenant... (il tire une cigarette de sa poche et l'allume) on
est... Je suis fumée, dioxyde de carbone, ombre, solitude et je pourris. Plus j'en sais et plus je me
dégrade, plus je me dégoûte. Les choses au début (il ramasse une fleur) ... Quand tu ne sais
pas (la sent) , elles sont toujours belles (la regarde) mais après, (la jette) , tu
sais véritablement d'où elles viennent, qui elles sont, comment elles sont formées. Les choses perdent
leurs couleurs, leur magie, leur mystère, deviennent fades, et là, tu es vieux, et tu pourris par toutes
ces choses que tu as apprises. (il jette sa cigarette et s'assied sur la tombe) en fait, il n'y a
qu'une chose qu'on ne sait pas. C'est d'où on vient, à quoi on sert, et où l'on va. (il ramasse trois
fleurs) . Ça fait trois. D'où on vient, bon, en dehors des gamètes de nos parents... Tiens ça aussi
maman ! Première désillusion, non je ne suis pas né dans un chou. C'est beaucoup moins poétique en
vérité. (il se lève, regarde le ciel en levant les bras, ton grandiloquent) Quel est notre rôle ?
(il rit joyeusement, ton acerbe) . Non mais faudrait arrêter ! Nous sommes si vaniteux qu'en
plus il nous faudrait un rôle ! (il rit encore un peu, s'essuie les yeux. Ton morbide) . Où va-t-on
? (il s'arrête et pleure) . Et moi... Et moi maman ? Où je vais comme ça ?


Où vais-je donc sans inspiration ? Je suis un écrivain raté, un bateau qui n'a plus de port,
et qui tangue, et qui tangue sur une mer déchaînée. Et mon coeur qui chavire par dessus bord. (il
fait mine de tanguer en se tenant le coeur) . Je n'y arrive plus, j'y arrive pas. Je lis, je lis sans
cesse, je me gorge de mots comme une éponge, jusqu'à n'en plus pouvoir, jusqu'à vouloir en vomir.
(son débit s'accélère) . J'aspire toutes les peines, tout ce que les gens peuvent y mettre et y
jeter, des sentiments pêle-mêle qui se battent en duel, qui s'affrontent, qui se narguent, qui finissent
par faner, dépérir puis dans un dernier essor, s'éteignent pour de bon. Et qui me laissent chancelant,
pantois, désespéré et épuisé... (s'avachit sur le sol, semble usé .
Mais je n'y arrive pas. J'aime tant les mots pourtant ! Il me touchent tellement, il me pénètrent si fort,
si profond, je les entends résonner et vibrer sur la corde de mon coeur tout au fond de moi...
(prend une grande inspiration) ... Mais je n'arrive pas à les faire sortir ! (pleure de nouveau)
. Ils font mon plus grand bonheur et sont la cause de tous mes chagrins, de mon plus grand
désarroi, de mon malheur grandissant. (se relève brusquement, s'agite, semble nerveux. Ton
grandiloquent) Ils me trahissent chaque jour ! Et m'enlacent dans leurs bras impalpables ! Ils
refusent de sortir de ma bouche, de mes doigts, ils s'accrochent à mon cerveau, à mon coeur, à mon
âme, me laissent vide et sans joie, courent sur ma langue, dansent sous mes yeux, mais refusent
d'être déposés sur du papier !! (avec folie) Ils ne veulent pas ! (se reprend soudainement,
comme frappé par un éclair) Et si j'avais perdu l'inspiration ? Et si je n'avais plus rien, plus rien
du tout ! Plus qu'une douleur artificielle provoquée par des émotions qui ne sont même pas miennes
mais qui me submergent ? Et si tout n'était qu'illusion ? Tu m'aimerais quand même ? (part d'un
grand rire) . Alors je n'existe plus ! Je n'existerais plus, je pourrais nier mon existence, je
pourrais nier mon vide, mon ennui, mes peurs, et mon manque de talent ! Mon manque d'imagination,
d'inspiration. Je pourrais nier mon manque de mère ! Ma vie ne serait qu'une inexistence semée par
mon inutilité.
"Moi mon âme est fêlée" disait Charles Baudelaire ? Et moi, si je pouvais la regarder dans un miroir,
qu'y verrais-je ? Un enfant, sûrement seulement un enfant, un enfant complètement perdu. Un enfant
perdu dans une grande pièce noire, sur une terre putride et salée. Maman, la conscience conduit à la
raison, la raison à l'empêchement, la restriction, et la restriction et l'empêchement à la frustration au
manque. Le manque étourdit, oppresse, empêche de réfléchir, de raisonner. Alors nous arrivons à
une contradiction, la raison conduit à la déraison. Parfois même à la folie. Je crois que je suis
terriblement en manque alors. (il s'assied, reste immobile, et contemple le ciel) .

NOIR.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par dwigo le 22/05/2007 11:00:14
lost child --> Bien ma fille

Les annotations entre parenthèse donne a ton texte un côté scénari qui n'est pas déplaisant à la lecture

Bravo

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par rouby le 22/05/2007 22:14:24
"je suis un écrivain raté", "maman", "je me dégoûte", "je n'aime pas les homosexuels", "je bois pour oublier que j'ai honte de boire"...tellement de mots négatifs, tellement de haine dans ces propos...je suis venu lire cet article avec ouverture d'esprit, quoi que tu en penses et quoi que tu en dises, et je tombe sur un texte où jamais, jamais, au grand jamais, on ne trouve une petite larme d'amour, cachée quelque part, pour sauver le tout...arrête un peu de détester les autres, la vie, et de vouer un culte à Satan, ça ne te mènera nulle part...je te l'ai déjà dit, et tu sais que je le dis pour ton bien...encore des paroles négatives, un mensonge de plus (tu sais très bien de quoi je veux parler, que je dis le mot "mensonge" et "sexualité" )...je suis déçue, sincèrement. Maintenant j'espère que tu sauras faire la part des choses entre le temps que j'ai pris pour t'écrire le fond de ma pensée, et ce que j'aurais pu faire si j'avais été intolérante, en te gratifiant juste d'un "c'est de la merde ton article pauvre tache"...mais là encore, tu vas réagir comme si c'était cette dernière solution que j'avais choisie, en m'insultant en privé et en me faisant passer pour je-ne-sais-qui, alors que je suis avant tout une princesse. Ne l'oublie jamais.

princesse rouby

Modifié le 22/05/2007 22:15:10

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Bonjour
Posté par lady nin le 23/05/2007 00:02:32
Tout d'abord, je vous passe le mp que rouby m'a envoyé pour attester de sa bonne foi:
" Bonjour chère Lady, c'est avec plaisir que je saisis l'opportunité de t'envoyer un message afin de me rappeler à ton souvenir, de prendre de tes nouvelles et de te faire part d'un sujet qui me tracasse. Je suis allée sur un article de Lost Child parce que j'avais peur d'avoir eu la dent un peu dure avec elle ; je voulais me faire une idée plus précise. Comme tu le sais, j'ai toujours peur d'avoir trop vite jugé les personnes qui me déplaisent. J'ai donc lu son article "monolgue d'un mort à une tombe" en jouant la carte du coeur et de l'humilité, je ne voulais que me convaincre de sa gentillesse et de sa grandeur d'âme. Je n'ai cependant vu dans ce texte que l'expression d'une froideur stupéfiante cachée avec peine derrière des clichés sur l'écrivain qui m'auraient fait rire si j'étais venue pour me moquer. Je vois d'ailleurs dans ces grossiers clichés sur "la sensibilité exacerbée" de l'artiste la preuve intangible que ces sentiments lui sont totalement étrangers. Dire qu'elle pousse le mensonge jusqu'à tenter de faire croire qu'elle a déjà vécu une relation homosexuelle.
J'ose croire que si comme toi et moi elle savait ce que deux femmes peuvent ressentir l'une pour l'autre, elle se retiendrait d'affabuler sur ce sujet qui mérite d'être traité avec honnêteté et respect.
Cependant, je ne veux pas rester sur un jugement aussi négatif, moi qui croyait que les filles avaient toutes ne serait-ce qu'un brin de sensibilité, ça me minerait de rester sur le triste constat de l'aridité du coeur de lostchild. Peux-tu me dire si tu comprends ce texte de la même façon que moi?

J'espère te revoir très bientôt, chez Jeannot ou ailleurs. Je t'embrasse.

Rouby, ta princesse.

PS: je te donne le lien ici http://france-jeunes.net/discut.php?tid=222&tid2=718935"

Je dois dire que j'ai aussi cherché à mettre de côté mes a priori sur la belle lost child, en vain. Je regrette qu'une fois de plus tu ne m'aies pas fait changer d'avis. Je t'embrasse néanmoins, Lady Nin.

Modifié le 23/05/2007 08:36:36

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re : monologue d'une plombe
Posté par jean patou le 23/05/2007 00:15:08
Lost child,

Que tu es courageuse! Bravo! Oser tout dire, révéler le fond de ton âme dans un texte. J'applaudis.

On voit tout ton amour du mal, du néant. C'est à l'image de ce que tu as voulu créer sur d'autres textes en répandant un message de haine. Tu voulais emporter d'innocents france jeuniens dans le tourbillon de la haine et de la dépravation.
Je te félicite de le reconnaître. C'est un pas vers la rédemption, j'espère.

Maintenant que tu as tout avoué, ta passion pour le mauvais et la violence, essaye de comprendre pourquoi tu es comme cela. Si tu veux des conseils par la suite pour évoluer tel un pikachu en raichu, n'hésite pas à m'envoyer un MP. Cesse d'être méchante! Cesse!

Pour parler plus profondément du texte, j'ai quelques remarques à te faire.
D'abord, tu donnes une grande leçon : il ne suffit pas de faire des phrases courtes ou ponctuées de manière justes pour rendre un texte dynamique. Il faut aussi une synthaxe et des mots qui s'assemblent en ayant un sens.

Et puis il ne suffit pas de parler de mal être pour passer pour un poète. Assembler des idées négatives de manière astucieuse peut donner un texte qui prend aux tripes. Celui-ci prend aux côtes. J'ai tellement rigolé.
Cesse donc de faire l'artiste maudite. Tu es perdue? Se perdre permet de se retrouver (Jean Claude Van Damme). Plutôt que de sombrer dans la détresse et la haine de la société lève toi. Et bats toi pour l'amour.

Et, pour finir, je t'en prie : arrête les citations bidons! Comme "Moi mon âme est fêlée" disait Charles Baudelaire"... C'est pénible les citations sans raisons et sans intérêts.

Ah, j'oubliais. Tu ferais mieux de ne pas remettre de connotations douteuses dans tes prochains textes. Je ne manquerais pas de le signaler.
"Le manque étourdit, oppresse, empêche de réfléchir, de raisonner. Alors nous arrivons à
une contradiction, la raison conduit à la déraison. Parfois même à la folie. Je crois que je suis
terriblement en manque alors. (il s'assied, reste immobile, et contemple le ciel) .

NOIR."

Assimiler noir et folie... C'est d'une bassesse... NON AU RACISME, NO PASARAN!

Comme dit le gros Robert Sabatier : "Le racisme est une manière de déléguer à l'autre le dégoût qu'on a de soi-même." OK?

Modifié le 23/05/2007 00:20:18

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par blindbird le 23/05/2007 18:11:07
jean patou : hey..... pour qui te prends tu pour oser juger les gens sur le thème d'un texte qu'ils écrivent?
connais tu la liberté de chaque être?
la seule chose que tu aurais été en mesure de critiquer, c'est le style d'écriture, le talent de la personne qui écrit....

d'ou connais tu lost_child pour la traiter ouvertement de satanique? fais tu celà avec tous les gens qui écrivent des choses qui ne te plaisent pas?
es-tu au courant du pouvoir des mots sur une personne innocente qui les lit?
je pense que ce que tu écris est tellement grotesque que le lecteur qui se balade à l'improviste, ou le membre habitué de france-jeunes ne peut se tromper......
tes mots font peur, et leur son est profondément malsain, je pense que personne ne peut s'y tromper, personne de normalement constitué, et qui soit doté d'une capacité de jugement minimale.....
si tu prône le bien, apprends, que tes mots ne sont ni plus ni moins que de la frustation et de l'aggressivité mélangées, tout celà dans le but bien avoué d'atteindre et de faire mal la personne que tu vises....

a cinquante ans bien sonnés, on pourrait en attendre plus d'un homme, du moins moi, oui.....

si pour te défendre contre celà il te faut m'attaquer à mon tour et me cracher bassement dessus, j'aurai vite compris tes motivations et fait le tour de ta personne, toi qui te prend tellement au sérieux....
les sages et les hommes de bien que j'ai eu l'occasion de croiser ne jugent jamais sans connaître, à partir de seuls mots. et ils ne s'affublent jamais de la banière grandiloquente du bien comme tu le fait, car ils ont l'humilité, et la tolérance que la vie leur a apporté, car elle a été riche....

pour cette très chère "princesse" rouby, que j'ai déjà eu l'occasion de lire, je pense qu'il n'y a même rien a écrire.

Modifié le 23/05/2007 18:14:05

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par lost child le 23/05/2007 18:40:03
Merci papa C'est normal, c'est écrit sous forme théâtrale, c'est pour ça que je mets des parenthèses, ce sont des didascalies
*va ronronner dans ses bras*

Et puis pour les incultes, "NOIR" s'emploie dans des textes de théâtre afin de montrer qu'une scène est terminée et qu'on coupe les lumières et donc la scène(sur laquelle on joue ici, je précise au cas où, est plongée dans le noir.

Merci BlindBird Que ce soit toi qui soit venu ça me fait du bien, tu es vraiment merveilleux je suis contente que tu sois venu me lire.

Pis pour les autres heu... je crois qu'il n'y a rien à dire, c'était trop prévisible, et même heu... lourd à la fin. Minable et affligeant ne suffirait pas pour qualifier ça. Mais bon, ravie de voir que ça vous a fait plaisir de passer et de pouvoir vous défouler, jouissez donc en paix.

Jean patou c'était le parfum que mettait ma maman quand j'étais petite. Dommage que ce soit tombé en d'aussi mauvaises mains qui assimilent le mot noir instinctivement au racisme. ça fait peur.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Blindbird.
Posté par lady nin le 23/05/2007 18:46:39
Vu la taille du cerveau d'un oiseau, si en plus celui ci est aveugle, je ne donne pas cher de ses appréciations littéraires. Quand on dit que quelque chose est merdique, c'est peut-être qu'on le pense.
L'oiseau, petite histoire pour te faire réfléchir. Quand un chat fait caca dans une maison, on lui met le nez dans sa merde pour éviter qu'il recommence. Voilà, c'est tout.
Et ne dis pas "mais qui es tu pour juger un texte?", question de tous les petzouilles qui ne savent pas comment argumenter. A la place, essaie de dire pourquoi tu trouves que ce texte est bien en d'autre termes que "le style è bi1", "cé poettiques".
A mon tour je vais dire pourquoi ce texte ne vaut rien. Le cliché sur l'écrivain dans un cimetière, parlant à sa mère, torturé par l'inspiration qui ne vient pas. Niveau lyrisme ça me fait plutôt penser au t-shirts avec un loup qui hurle à la mort avec une lune en arrière-plan qu'on peut trouver chez tout bon fan de Johnny qui se respecte. Niveau fond ça me fait penser à une petite crevarde qui se demande comment elle pourrait bien se faire passer pour une artiste hypersensible et dont l'esprit est aussi stérile que son coeur est aride.

Lady Nin.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par dwigo le 23/05/2007 18:56:29
blindbird --> +10 'tain si on devait me juger par mes textes, on m'aurait déjà mis chez les fous

lost child --> continu ainsi...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par lost child le 23/05/2007 19:18:19
Que veux-tu papa, il y a des simplets partout
Même sur internet, même sur france jeunes. mais bon ils ne comptent pas. Puisque qu'heureusement il y a des gens comme Blindbird et comme toi
*reste faire un câlin*

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La bêtise est aveugle.
Posté par jean patou le 23/05/2007 21:25:59
Belle lostchild,

Tu détournes mes propos. Je reconnais tes intentions malsaines. Je n'assimile pas noir et racisme.
Noir peut s'employer dans les textes de théâtre. Et alors? Ca ne change rien à tes messages de haine que tu diffuses un peu partout. Je suis intimement persuadé, commençant à te connaîte un peu, que c'est une allusion raciste. Mais je vais te laisser l'expliquer car blindbird ne doit pas trop comprendre.

Et je n'ai nullement parlé de tes parenthèses. Je dis que ton style est nul. Ce n'est pas à cause des pseudo-didascalies. C'est un tout.
Je ne viens pas ici pour me "défouler". A mon âge, on a bien d'autres envies que de se battre. J'étais venu en me disant que tu avais peut être changé, tu semblais être sur la voie de l'amour. Et non, pas du tout. C'est bien triste de voir que ta haine continue encore et encore. C'est que le début? D'accord, d'accord.


Beau Blindbird, ça se voit que tu ne connais pas vraiment lost child. Je comprends ton énervement, c'est très dur pour les néophytes de lostchild et de ses allusions douteuses ou pour ceux qui croient la connaître, de lire de telles choses.
Lostchild, malgré ses yeux d'ange, est un petit démon. Je m'étais moi aussi laisser prendre au départ mais, fais moi confiance, elle ne veut que haine et intolérance. Cela peut sembler étrange qu'un homme de 50 ans critique si vivement une belle jeune fille. Mais cela est entièrement justifié, je sais qui elle est, pour lui avoir déjà longuement parlé. Demande lui de quoi il s'agit, de t'expliquer à quel jeu elle joue. Tu verras.

Pour son satanisme, ce n'est pas du domaine de la supposition. C'est la seule à qui je dis cela, tu peux fouiller un peu sur le site. Demande lui ce qu'elle pense de la haine et du néant. Demande le lui à elle. Je te demande de témoigner par la suite si elle reconnait que tout ce que j'ai dis est vrai. Je t'en remercie d'avance.

Je le redis, je ne veux nullement apporter de la haine et du mépris. Je me pose simplement en messager de l'amour, voulant que la vérité triomphe par dessus tout. J'aime tout les france jeuniens, je les respecte rien que par leur démarche, celle de faire partie d'une communauté d'amoureux de la langue française. Mais il ne faut pas tout cautionner. Par exemple, des messages de haine comme ceux de lostchild. Une haine qui doit à tout prix cesser. C'est pour ça que je dis bien fort, en réponse à ce texte, même si ça peut en déranger certain(e)s (hein lostchild) :

Non à la haine! Non au racisme!

Modifié le 23/05/2007 21:34:26

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La bêtise est aveugle.
Posté par blindbird le 24/05/2007 06:33:11
lady nin : je ne parle pas d'appréciation littéraire, juste du droit d'une femme à la liberté d'expression, ne te dérange....
mais bon, toi, t'as beaucoup de mal a te défendre....
je crois que tu dois surtout compter sur tes gros mots qui tachent, ou sur ta rebelle attitude "je tire sur tout ce qui bouge y'a tout qu'est nul".
je crois que tu as été élevée trop à la dure, trop dans l'idéal du génie que tu es devenue, a t'entendre avec ta petite histoire....
ne pouvant être maman pour le moment ou mère spirituelle, tu as donc peut être voulu t'essayer à dresser un chat selon tes préceptes d'éducation des êtres en péril... ce doit être pour celà que tu me raconte cette étrange histoire. ta maman devait donc te mettre la tête dans ta couche sale pour ne pas que tu recommences, pour être aussi expéditive.

et pour finir, je ne sais pas si tu partages la même notion de respect que madame rouby envers les homosexuels dans son mp, a moins que petzouille soit un terme inventé par tes soins pour désigner les cons qui te dérangent, comme moi....

de moi, tu n'auras rien, je pense que ton extrapolation de mon pseudo reflète bien ta manière d'être sereine, réfléchie et respectueuse envers les gens qui diffèrent de toi, être unique sur cette Terre, alors, pas la peine d'étirer le sujet par une explication personnelle....
tu peux continuer à me pourrir par tes sifflements de vipère du printemps, ce ne reste que des mots.....
chacun son utilité de fj....

certains font de la course à pieds, d'autres ont un vélo d'appartement, toi, tu draines tes nerfs sur un site....
que veux tu que je te dise, reste comme ça.....
je ne vais pas m'énerver sur toi pour te faire plaisir....
tes rapports de destruction, tu peux les avoir avec un punching ball, si tu veux.
alors continue de chercher des gens sourds, et bon vent...
si tu es capable de m'insulter deux fois, je peux me permettre de prendre le temps te parler une fois seulement.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par lady nin le 24/05/2007 11:02:03
Petit, petit, arrête de faire ta princesse, tu n'en es pas une. Ne me dis quand même pas que je t'ai insulté, c'est pas bien méchant petzouille. Et puis surtout blindbird, arrête de m'inventer une vie ridicule parce que tu n'as rien à dire sur le corps du message.
Arrête donc de faire des phrases ridicule sur le "droit d'une femme à la liberté d'expression" parce que je ne remets pas en cause cette liberté. Au contraire, c'est mon "droit de femme à la liberté d'expression" que j'utilise ici pour commenter/critiquer le texte, c'est la fonction des commentaires.
Tu as l'air de croire que cet espace est uniquement fait pour dire "salu poulett lol, ton articl è tro bien, G T tro aimu". Et non petit gars, les commentaires sont là pour dire si on a aimé ou pas le texte (commenter). Donc essaie de me répondre sur le texte (je t'ai déjà dit ce que j'en pensais) si tu veux jouer au chevalier blanc au lieu de m'inventer maladroitement une vie dont tu ne connais rien, au risque d'être insultant et blessant. Pour répondre à tes affirmations sur ma mère, elle est morte quand j'avais 6 ans. Ne cherche pas à t'excuser, si j'avais cru une seconde à ta délicatesse et à ton intelligence, j'aurais été déçue, heureusement ce n'est pas le cas.
J'espère que la prochaine fois tu parleras de ce que tu connais et que t'essaieras de répondre aux arguments plutôt que d'affabuler maladroitement.
Lady Nin.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par chacal le 24/05/2007 11:36:24
belle histoir, je dirai meme exelante, tu merite des encouragement j espere lire d'autres de ta part, bravo +10 je suis du meme avis que dwigo

Modifié le 24/05/2007 11:37:57

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par moonsunline le 24/05/2007 13:41:48
Je trouve que ce côté theatral est très bon. C'est pas ce que j'ai joué dans les écoles plus jeunes devant un parterre de petits mais cela a de l0a classe et ce tragique dans l'émotion de l'homme est surprenant. Continu ton ascenssion.

Modifié le 24/05/2007 13:42:44

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par blindbird le 24/05/2007 14:35:59
lady nin : j'ai seulement parlé de ta mère dans l'histoire pour te faire comprendre la violence de tes propos en les ramenant à toi....
le décès de ta mère j'en suis désolé.
mais c'est a toi que je parle, ici....
j'aurai pu empoyer ton père pour la même image....
et si je t'attaque sur la liberté d'expression, c'est parce que toi tu en use, on ne peut pas dire le contraire, mais en crachant sur les autres d'un ton méprisant....
pour moi un texte plaît ou ne plaît pas, pour moi c'est une histoire de ressenti du coeur, plutôt qu'une analyse bête et méchante à la prof de français.....
france-jeunes est un site ou l'on partage ses textes posément en acceptant les remarques positives ou négatives pour améliorer, sans se faire passer pour pire qu'un chien.....
si je suis venu ici, c'est avant tout pour défendre quelqu'une qui me semblait prise en tenaille par trois personnes, et au moins deux qui semblent la haïr, pour s'acharner sur elle comme ça.....
et juste pour te faire comprendre que c'est facile de cracher ta haine au nom de ton pseudo savoir sur l'essence parfaite d'un texte.....
les gens qui ne font rien font toujours mieux que les autres....
si tu veux rivaliser avec lost_child, écris un texte éclatant et invite la à le lire, si tu veux prouver ta supériorité au monde....
là, c'aura été créatif....
pour l'instant tu ne fais que détruire....

tout ce que je vois, je te l'ai déjà dit, c'est une fille imbue d'elle même qui abuse de son droit de parole pour être violente envers ceux ou celles qu'elle n'aime pas, ou dont la conception des chose la dérange......
une fille intolérante.
écris, et là je changerai vis a vis de toi.....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par moonsunline le 24/05/2007 14:53:00
Je ne pourrais pas écrire comme cela

Modifié le 24/05/2007 15:30:32

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par lady nin le 24/05/2007 15:10:33
Encore une fois, ne parle pas de ce tu connais pas. Tu as voulu te défendre en fantasmant bêtement sur ce que pourrait être ma vie alors que tu ne m'as jamais vue. Ce sont donc des divagations qui puent, qui n'expliquent rien et qui sont plus la preuve de ton incapacité totale à argumenter.
Pour ce qui est du texte, je ne me suis pas amusé à faire une analyse littéraire, j'ai juste dit que le thème était complètement cliché ainsi que toutes les images...D'autre part il me semble qu'analyser un minimum un texte est plus constructif que de dire "jaime" ou "j'aime pas". D'ailleurs, je me serais contenté de dire "ce texte est une merde" on m'aurait dit que je n'argumentais pas ou que je disais ça par pure méchanceté sans raison.
Donc non, je n'ai aucune haine envers Lost Child, seulement du mépris. Je la méprise parce que son texte est nul et surtout il est prétentieux. Les conneries de poète maudit analphabète ça me ferait chier par la bite si j'en avais une. C'est pas le tout de vouloir écrire, encore faut-il avoir quelque chose à dire, quelque chose d'un peu intéressant de préférence.
Pour finir, arrête avec ta manie de parler de ce que tu ne connais pas. Pourquoi dis tu que je n'écris pas? La seule raison pour laquelle je ne publie rien sur ce site c'est que je me contrebranle de l'avis de branleurs ignares qui ont décidé que, deux heures par jour sur internet, ils vivraient dans le monde des Télé Tubbies.

Lady Nin.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par ushiwa.sasuke le 24/05/2007 16:45:41
sympa le coté théâtrale, sinon j'aime quand il n'y a pas d'happy end...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par blindbird le 24/05/2007 17:30:12
lady nin : mais t'es bouchée ou quoi!
si tu n'es pas assez intelligente pour arriver à lire ce que je t'écris, ne parle plus de tout, ça sert a rien....
tu n'a pas compris que j'ai spéculé cette histoire par dérision a ton histoire du chat, pour te faire comprendre que tu n'avais aucun respect et patience pour rien?
ça c'est sur que je ne vais pas m'avancer a spéculer réellement sur ta vie, a quoi ça me servirait? je m'en fout!
tu me prend vraiment pour un con, ou quoi?
et encore une fois lis mieux, je n'ai pas dit que tu n'écrivais pas du tout, mais pas ici....
si tu ne supporte pas ou te fout de l'avis des gens autour de toi sur ce site, des branleurs comme moi, assume d'être imbue de toi même, et fermée comme une porte blindée....
pourquoi tu traînes sur ce site, si tu dénigres tout le monde?
y'a que toi qui vaut un clou en fait, non?
mais tu as raison, tu es incapable de te remettre en question ou d'écouter ni partager, alors garde tes textes, ça t'épargnera une crise d'ego s'ils tombent sur le jugement d'une fille comme toi.... car ne crois pas être la seule aussi acide sur cette terre a tailler les gens...
tu es peut être en minorité sur fj, mais un jour ou l'autre, tu tomberas sur une personne comme toi, mais peut être pas à l'abri derrière ton écran, et là tu pourras croiser le fer tranquille.... alors peut être tu comprendras l'utilité de ta chose.
pour ma part, je préfère passer mon énergie a des choses plus positives qu'à me prendre le chou éternellement avec toi.

ciao.

Modifié le 24/05/2007 17:33:24

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
blindbird
Posté par lady nin le 24/05/2007 18:29:11
Tu sais blindbird, c'est pas parce que je suis fermé aux bouffons comme toi que je le suis aux autres aussi. Si tu te fais du souci pour moi, si tu t'inquiètes de mon éventuelle solitude, rassure toi, je vais très bien, je suis entouré de gens que j'aime et que j'admire.
Je t'assure que je ne suis pas imbue de moi-même, c'est juste que je trouve que ce texte est pourri, ce que j'ai bien le droit de penser et d'écrire. Au moins j'ai le mérite d'essayer de parler du texte alors que tu t'amuses à des petites attaques sans fondement pour jouer au courageux chevalier blanc.
Un autre petit exemple pour te faire réfléchir : quand quelqu'un dit que Guingamp est une équipe de merde, c'est pas parce que c'est un frustré de la vie ou un mec qui se prend pour Zidane. C'est juste qu'il regarde comment ils jouent et il se dit "tiens, cette équipe est vraiment une équipe de puceaux".
Bah là c'est pareil pour ce texte. On lit ce texte sans haine et sans se prendre pour Proust mais on trouve que c'est de la merde, de la vraie merde telle qu'on en trouve des tonnes sur france-jeunes.

J'espère que tu vas pas me refaire ton refrain habituel et que tu vas te mettre à parler de ce que tu connais (le texte).

Lady Nin.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par lost child le 24/05/2007 19:51:41
Chacal ==> merci toi

moonsunline ==> héhé. Tu as fait du théâtre ?
Merci. bah... on va essayer de s'améliorer, de toute manière j'ai toute la vie pour ça.
(et pour les mauvaises langues je vous tends une perche, vous qui les saisissez si facilement vous pourrez dire "ah ça sera pas dur de t'améliorer vu comme tu écris".)
et pourquoi tu n'écrirais pas comme ça ? einh ? on ne t'a pas lu alors on ne peut pas savoir je voudrais bien voir moi ce que tu as à nous offrir.

ushiwa.sasuke ==> ahh les happy end bah moi si j'aime ça quand même. J'aime le côté tragique certes, j'aime que mes personnages ne sortent pas de franklin, qu'ils aient une vie une histoire, quelque chose, mais parfois il est bien de se dire que les choses peuvent finir bien.

Blindbird ==> Le reste, tu le sais, nous avons pu nous l'écrire

Modifié le 24/05/2007 19:52:48

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par moonsunline le 24/05/2007 22:12:31
Je le pensais et au lieu de te casser la tete avec les études si t'es pas dedans fait lettres enfin lance et spécialise toi peutetre que c'est ton film ou autre qui sera récompensé au festifal de Cannes

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par lost child le 25/05/2007 15:52:52
ahah Merci
Mais encore faurait-il que j'arrive à achever une histoire. J'écris pas mal de petits textes comme ça mais j'ai jamais achevé une nouvelle ou quoi que ce soit. J'ai des tas d'idées qui fermentent dans ma tête mais je les pose rarement sur papier, parce que finalement ça me plait pas, parce qu'une fois posé c'est moche, parce que je suis bien trop exigeante.
Huhu, le festival de Cannes ^^ Si je faisais un film, il serait pour faire rêver les gens et plaire au public, pas pour être récompensé au festival de Cannes mais c'est un joli rêve que d'imaginer ça. Néanmoins des gens qui ont autant et plus (bien heureusement) de talent que moi, il en existe plein. Il ne suffit malheureusement pas de savoir écrire
Ahhh les études.... *a touché la corde sensible*... grr

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par moonsunline le 25/05/2007 16:04:32
J'ai fait 3 ans en droit et je vais peutetre m'inscrire en lettre, nous nous compatissons je crois . Et expose donc sur papier tes idées, le succes est jamais ou on l'attends alors si tu refléchi et que tu laisse ses pavés des écoles supérieures se submerger ou va tu moi j'ai appris des choses mais je suis dégouté mon ex- branche de droit qui me gonflait. Mais vaut mieux faire les 2 cela laisse une sécurité. Bonne chance

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Parce que jamais je ne céderais devant la barbarie...
Posté par jean patou le 25/05/2007 18:17:32
Olala, on tombe on attend les profondeurs de la bêtise. C'est pas possible. Le but, chers moonsunline et blindbird, ce n'est pas de faire le meilleur compliment. Le but c'est de commenter ce torchon de haine.

Qu'est ce que vous trouvez de si génial dans ce texte? Dites moi. Je vous lirais avec la plus grande attention. Parce que moonsunline parler déjà d'un film sur cette "histoire", qui plus est un film en lice à Cannes... C'est incroyable cette ambiance de flatterie et d'hypocrisie. Vous êtes les Ned Flanders de la littérature.

Ce texte est nul, sans fond, sans âme, tombant dans tous les clichés des ados dépressifs. Qu'est ce qu'il viendrait faire à Cannes???

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par mimi_uragi le 25/05/2007 18:25:06
jean patou : aller, c'est bon stop: l'auteur de l'article a compris ton point de vu, c'est pas la peine d'insister à rabacher 100 000 fois la même chose...t'as pas mieux à faire?
tu le trouves nul, certes, mais c'est ton avis, pas celui des autres, une fois que tu l'as exprimé, et que ça tourne en rond, laisse tomber! vas pas faire du facisme intellectuel car tu trouve ça a chier et les autre un monument....qui sait? elle est peut etre precurseuse d'un style....y'a autant de gens qui deteste amelie nothomb que de gens qui l'adorent, c'est pas pour autant que ce sont tous des crétins bercés trop près du mur pendant leur enfance....

Modifié le 25/05/2007 18:25:49

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par moonsunline le 25/05/2007 18:41:40
jean patou : pourquoi je serai hypocryte peutetre que mettre des paillettes. Moi je pense enfinj'ai l'impression qu'elle calque son expérience, sess doutes ses petits soucis. Elle expose ce que le personnage a dans sa tete. Ce que pense un jeune un moment ou à un autre. Une remise a questions.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par rouby le 25/05/2007 19:53:52
Putain, mais merde. Apprends à écrire. Attends je te corrige tes fautes et je compte le nombre en temps réel, serais, hypocrite, peut-être, remise EN question sans putain de S à la fin.

Quatre fautes, en 2 lignes. Et ta 1ere phrase qui veut absolument rien dire. Les gens sont tellement cons aujourd'hui, en tout cas certains, et comme ils savent pas parler ils font comme toi : dans leur tête ils ont les mots "hypocrite paillettes, moi pas hypocrite moi seulement pas mettre paillettes", et ils chient une phrase comme la tienne, en bordel, comme ça leur vient. Tu sais, je suis pas une redresseuse de porcs, c'est rare que je fasse chier les gens sur l'orthographe, sur les phrases. Mais parfois, la princesse que je suis a besoin d'ouvrir la soupape de sûreté, au fond à droite de sa petite culotte de biatche.

Et toi, tu viens faire le chevalier blanc ? Tu ferais mieux d'essayer de répandre un message d'amour, plutôt que de brasser de l'air, de l'air, et encore de l'air. Fais attention, c'est court une vie. On se sent con à 50 ans quand on en a rien fait d'autre que déblatérer des vieux refrains qui puent. Regarde jean patou...il vit sa vie au Rouget, au milieu de gens plutôt hostiles à toute sexualité alternative...et il essaye de s'accoupler, et de s'accomplir, avec ceux qui viennent peupler son quotidien, comme Jésus...pense un peu à ça aussi. Pour l'instant, tu sers à rien, mais à rien du tout.

princesse rouby

PS : et fais attention à ta façon de me répondre...car je suis une princesse.

Modifié le 25/05/2007 19:56:04

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par mimi_uragi le 26/05/2007 01:15:38
rouby : je voit pas ce que la sexualité de jean patou fait ici....être homo ne donne pas plus de droit (ou moins) que les autres...toujours étaler ce qui se passe au pieu...c'est pas le but initial de l'article! et c'est surtout pas ce qui fera avancer le débat...pourquoi tu fait pas un sondage sur les préférence sexuelles des gens ici? peut etre que ceux qui experimentent des trucs nouveaux auront droit de paroles? droit de penser pour la masse? l'age ne fait pas forcément la maturité, (la preuve: il ne sait pas quand arreter ce débat débile)
Donc laisse jean patou faire ce qu'il veux de sa queue, avec qui il veut, au Rouget ou au Darfour, où là y'a surement mieux à faire...

Modifié le 26/05/2007 01:16:19

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par rouby le 26/05/2007 12:23:58
Je ne répondrai pas à ces attaques homophobes...franchement, j'ai vraiment mieux à faire, l'intolérance vis à vis des pédés dure depuis des siècles et des siècles, c'est un combat qu'on croyait tous terminé...et parfois on tombe sur des filles comme toi, qui se sentent obligées d'en remettre une couche...qui es-tu pour parler de la "queue" de jean patou ? est-ce parce que tu considères les pédoques comme des animaux, que tu emploies ce terme réservé normalement à un chien ou un chat, ou a un gros rat ?

Pour répondre à ta question, pourquoi ne fais-je pas un sondage sur les préférences sexuelles des gens...je l'ai déjà fait...et le résultat n'a été qu'un tissu de mensonges : l'auteur même de l'article m'a soutenu qu'elle était bisexuelle, alors que chacun sait qu'avec sa personnalité fermée comme une huître, c'est totalement impossible, mensonge, calomnie...et si c'est pour me heurter à ce genre de personnes qui, pour se donner une caution d'ouverture d'esprit vis à vis des autres, sont prêtes à s'inventer n'importe quelle vie, je préfère ne pas poser ces questions...

Concernant enfant perdue, laissez-moi rire. Elle se fait confondre par quelques fiers irréductibles sur un autre article, son amour de l'enfer et de Lucifer est mis au jour, elle se sent donc vexée...et la voilà qui revient, avec un article encore plus bidon sur la mort. Pendant sa semaine d'absence, elle a dû chialer un coup, se remettre en question dans la douleur, téléphoner à sa copine Vanessa, parler à sa soeur Jennifer et pleurer dans les bras de son ami homosexuel Quentin, demander conseil à son oncle travesti Christian, et est revenue sur ce site en se disant "je prends un nouveau départ, maintenant je vais être une fille cool, je répondrai aux critiques par le sourire et l'ironie de la fofolle qui n'a rien à cacher et qui se sent bien dans sa tête et dans sa peau de serpent". Raté, cochonne. Ton jeu ne trompe personne, en tout cas pas les combattants de l'amour que nous sommes...tiens-le toi pour dit.

princesse rouby

Modifié le 26/05/2007 12:27:01

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par windowman le 26/05/2007 13:04:06
Sur l'article :

- l'inversion du sujet du verbe "peuplent" dans la première phrase crée une confusion sur la syntaxe de la phrase. J'ai dû la relire deux ou trois fois avant de la trouver correcte ^^. Serai-je imperméable à ce genre de structure ?

- Le terme "enrhumée" à propos de son âme, dans le premier paragraphe, me semble impropre. Mais peut-être n'ai-je pas compris ce que tu cherchais à exprimer par lui...


- première tirade d'Evan : "j'ai décidé de faire du jardin" : du jardinage, non ?

- deuxième partie de sa tirade : "je sais que si je m'endors, le jour où je suis encore parti sans que je ne le voie, et que je regretterai encore de n'y avoir rien fait." : je n ecomprends pas le sens de cette phrase...

Dans l'ensemble, j'aime beaucoup le fonds et le style, mais je sens comme un décalage entre le profond désespoir du début et la grandiloquence spirituelle de la suite. Mais dans l'ensemble, j'aime beaucoup. Mais certaines didascalies, certaines paroles du personnage semblent artificielles après le désespoir affiché en commencement... Ses rires ne sentent pas assez l'ironie acerbe que je leur suppose, et la folie ne semble pas réelle. Je ne sais pas si tu me suis, lost cild. L'ensemble est vraiment intéressant, mais j'y vois des ajustements nécessaires.

P.S. : j'aime vraiment la présentation de ton article !


Au sujet des commentaires :

- rouby --> c'est quoi ce premier commentaire sans intérêt pour l'article lui-même ? T'es à côté de la plaque. C'est l'article comme univers clos que tu es sensé commenter, pas partir en live sur les raisons personnelles qui te l'on fait lire où tes conversations privées sans rapport avec l'article ^^.

- lady nin --> même commentaire que pour rouby. Votre sexualité plus ou moins supposée n'a aucun rapport avec l'article lui-même. Et considérant votre façon agressive et bornée de classifier absurdement et tyranniquement les gens, je ne vois même pas ce que vous trouvez encore de plaisir et d'intérêt à venir mendier de l'attention sur France-Jeunes.

- jean patou --> on avait déjà la brute (lady nin) et le truand (rouby), voilà le bon qui complète le trio trollesque du site. C'est marrant de vous voir toujours si intimement associés, à jouer chacun une facette de l'absurdité du commentaire inutile et décalé, voire blessant. Seriez-vous une seule et même personne qui prendrait comme exercice de style la conjuration virtuelle et polymorphe, et comme sens à sa vie l'inexistence agressive ?


- blindbird et lostchild --> ne te laisse pas aller à embrayer aux délires égotiques du monstre à trois têtes (cf paragraphe précédent). On les trouve trop souvent associés et "déphasés", cassants, pour qu'ils soient à considérer comme de réels intervenants. Eh oui ! Même FJ a ses trolls !


- Seconde intervention de lady nin : dis, t'as conscience de ne rien connaître en éducation d'animaux ? Quant à tes commentaires "littéraires", ils ont toujours cette pédanterie stérilisante de vouloir empêcher tout le monde d'écrire quand toi tu ne peux même pas y penser...

- troisième et quatrième intervention de lady naine : toujours aussi coincée dans ta vanité supérieure… C’est triste de croire qu’on est utile et légitime quand on se contente d’insulter sans même être capable de montrer le moindre respect. Dire qu’on n’aime pas et pourquoi, d’accord, se placer en juge suprême qui condamne, non. Et toi, malheureusement, la tête coincée dans un nuage un peu puant, tu écrases sans légitimité de tes chevilles trop larges des gens qui ne t’en méprisent que plus. Alors, si tu eux faire une œuvre utile pour la communauté, sois digne et tais-toi. Même conseil aux deux trolls qui te servent de gorilles, si tant est que vous soyez pas le même et unique tordu.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par chacal le 26/05/2007 14:56:59
rouby---> t acoté de la plaque comme windowman te la dit, faudra que tu refasse ton education, par la suite aprendre a respecter les autres, enfin peut etres que tu poura commenter un article si tu aura le niveau biensure.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Monsieur fenêtre
Posté par lady nin le 26/05/2007 15:56:13
Mon gros cochon baveux, j'attendais que tu viennes faire un commentaire sur cet article pourri. Jouons d'abord au correcteur d'orthographe parce que c'est marrant de corriger quelqu'un qui voudrait être le Rousseau du site et qui serait plutôt Larusso.
"serai-je imperméable?" et non c'est serais-je
"que tu es sensé commenter" en vrai c'est censé (espèce d'insensé.
Hop, hop, hop, continuons. J'ai bien aimé quand tu m'as appelée Lady naine, j'étais trop cassée. Tu sais comme dans Brice de Nice quand il dit "ah je t'ai cassé" et qu'il a trop la classe. Ah c'est vraiment marrant. C'est même trop drôle. En plus je suis vexée, tu peux même pas imaginer.
Sinon, encore une fois, c'est pas parce que je ne publie pas sur ce site que je n'écris rien mon gros balourd. Tu deviens fou, fais attention.
Sinon, comme je l'ai expliqué avec ma métaphore un peu osée sur Guingamp, je dirais même hot, c'est pas parce qu'on critique quelque chose qu'on se prend pour une déesse. N'exagérons rien, je ne suis qu'une princesse. Ce qui n'empêche pas qu'effectivement je te méprise, comme pas mal d'autres sur ce site.
J'ai l'impression que vous ne comprenez pas que pour progresser dans la vie, il faut savoir jouer la carte du coeur et de l'humilité, c'est la clé de tout. En jouant cette carte, même Pumba pourrait devenir un raffiné pianiste ou un puceau pourrait cesser d'éjaculer dans son caleçon. C'est la vie.
Je vous le dis sans complexe, vous ne savez pas écrire, tous autant que vous êtes (à part mes potes Rouby et Jean Patou). Il ya des critères objectifs pour le dire. Vous enchaînez les fautes d'orthographe, vous ne savez pas construire une phrase, vous vous perdez dans l'utilisation de mots compliqués pour masquer votre ignorance. Vos propos, mes cailles, sont complètement ineptes. Je veux pas être méchante mais vous faites franchement pitié à tous mes amis à qui je fais lire ces pages de commentaires.
Les réactions sont variées : "c'est pas parce qu'on est jeune qu'on est obligé d'être aussi con", "à leur âge ils devraient être capables d'aligner trois mots sans faire de fautes", "Putain mais c'est quoi ces philosophes du dimanche", "t'es tombée sur le site des poètes du 8 22 22", "Allez Guingamp!", "c'est les derniers de la portée", "ils valent pas la corde pour les pendre" (un peu violente celle-ci), "Ils puent la connerie", ...
Après tout moi je m'en tape le coquillard que vous vous amusiez à vous prendre pour des génies, qui de la littérature, qui de la philosophie. Moi, je préfère ronger l'os de Jean Patou et ainsi en tirer sa "substantifique moëlle".
Je vous méprise très fort, Lady Nin.

PS: rouby et jean patou, je vous aime, vous êtes mes princesses.

Modifié le 26/05/2007 15:56:56

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par mimi_uragi le 26/05/2007 19:23:38
rouby : tu me taxes d'homophobe?? la meilleure de l'année ça! qu'estce que tu sais de ma vie, ce qui se passe dans mon lit? ça me ferait mal, vu ma vie et mes choix, qu'on me taxe d'homophobe!
*/me roule par terre XD*

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par windowman le 27/05/2007 10:01:44
Lady nin, pourquoi te montrer si hypocrite ? Tu vois pas que tu n'es pas crédible ?
Tu viens nous parler d'humilité et d'amour, et ta seule posture est la condescendance, le mépris et la haine, toutes choses qui donnent immanquablement de toi l'image d'un orgueilleux persifleur aigri. Car c'est tout ce qu'on te concède ici, en matière d'humanité. Pour moi, d'ailleurs, tu n'es qu'un troll. Et si je te réponds, c'est juste par souci de ne pas laisser croire à d'autres que tu aurais des raisons d'avoir un quelconque mot final.

Ta seule victoire sur ce site, c'est qu'on prenne parfois le temps de te répondre.

Toi et tes autres facettes trollesques, vous êtes l'expression la plus pure de ce qu'il y a de plus minable sur ce site, ces gens qui au mieux jouent des personnages désagréables pour se défouler d'une vie qui les frustre, et au pire se croient vraiment justifiés d'intervenir en humiliant et agressant les gens... Vraiment, tu es minable.

Et si je suis admiratif face à ta maîtrise de la langue - je te remercie d'ailleurs sincèrement de m'aider à corriger les quelques fautes que je peux encore laisser passer cà et là (à ce propos, je n'ai jamais prétendu à la perfection) - et face à ta capacité polymorphe de jouer si finement des personnages si variés mais pourtant toujours désagréables, je n'éprouve pour toi aucun respect.

Il y a ceux qui se complaisent dans l'éloge de la médiocrité et que tu crois combattre, te pensant supérieure à tous et en droit de juger, condamner et exécuter les impudents qui oseraient montrer qu'ils existent alors qu'ils auraient des failles.

Et puis il y a la grande majorité des France-Jeuniens qui recherchent juste un peu de complicité et d'attention, qui veulent juste partager ce qu'ils sont à un moment donné, qui veulent qu'on les accompagne un petit bout de chemin.

Toi, en jouant les sommités de la raison et du droit, tu ne fais que braquer tout le monde, et finalement mettre tout le monde d'accord contre toi. Alors que tu aurais sans doute la finesse de proposer des pistes intéressantes pour la communauté, tu bloques les débats, blesse les intervenants et renvoies tout le monde dans sa coquille.

Quand on a une telle méthode de communication, on accepte avec dignité d'être rangé dans la catégorie des nuisibles, des trolls, ou alors on ne la ramène pas absurdement avec des prétentions abusives et ridicules à la pédagogie.

Enfin, toujours la même question qui traîne : faut-il simplmenet vous ignorer et vous virer du site en tant que trolls, ou bien faut-il que vous preniez enfin vos responsabilités, que vous fassiez preuve du minimum de respect qui est dû à toute personne a priori et vous dégagez du site pour aller vider votre bile sur un autre terrain plus constructif pour vous et pour nous ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par lost child le 27/05/2007 19:18:54
- l'inversion du sujet du verbe "peuplent" dans la première phrase crée une confusion sur la syntaxe de la phrase. J'ai dû la relire deux ou trois fois avant de la trouver correcte ^^. Serai-je imperméable à ce genre de structure ?

==> Ahah peut-être ? Je ne sais, c'est peut-être mon esprit tordu qui fait que j'ai tendance à inverser les sujet et les verbes. Je l'ai fait instinctivement, il y en a à qui ça plait, d'autres à qui ça ne plait, mais ne t'inquiète pas de ma syntaxe, elle va bien ^^ peut-être devrais-je éviter ce genre de structure, je ne sais pas, c'est la première fois que quelqu'un m'en parle. Mais je saurais en tenir compte.

- Le terme "enrhumée" à propos de son âme, dans le premier paragraphe, me semble impropre. Mais peut-être n'ai-je pas compris ce que tu cherchais à exprimer par lui...

==> En fait j'aime bien accoler deux termes qui apparemment n'ont rien à voir ensemble, et dont il n'est pas coutume de les assembler. C'est une habitude que j'ai prise, je sais pas... ça me plait plus comme ça. Quand on est enrhumé on ne sent pas les odeurs, et donc on ne sent pas le goût. Tout devient fade, sans piquant, inodore. C'est un peu ça que j'ai voulu traduire.

- première tirade d'Evan : "j'ai décidé de faire du jardin" : du jardinage, non ?

==> Je ne sais pas trop. Je te concèderais bien que tu as raison, mais j'ai entendu les deux termes à plusieurs reprises et lorsque j'ai demandé, on m'a dit qu'on ne savait pas. Alors j'ai cela comme ça, parce que... Je préférais Dire jardin, comme s'il avait cultivé son jardin "secret" (j'aime pas cette expression), et pas jardinage. Je pense que tu as raison malgré tout.

Dans l'ensemble, j'aime beaucoup le fonds et le style, mais je sens comme un décalage entre le profond désespoir du début et la grandiloquence spirituelle de la suite.

==> Jusqu'à "où je vais maman ?" C'est une première partie. J'ai écrit la suite pour le site comme ça d'un trait. Donc je pense que ça a du créer un clivage entre les deux parties en effet. Je comprends parfaitement ce que tu veux dire et tu as plutôt raison.
Je t'expliquerais ça plutôt par mp pour ce qui est de ces deux parties

Mais dans l'ensemble, j'aime beaucoup. Mais certaines didascalies, certaines paroles du personnage semblent artificielles après le désespoir affiché en commencement... Ses rires ne sentent pas assez l'ironie acerbe que je leur suppose, et la folie ne semble pas réelle. Je ne sais pas si tu me suis, lost cild. L'ensemble est vraiment intéressant, mais j'y vois des ajustements nécessaires.

==> Oui ça c'est certain. Mais j'avais besoin d'avis comme ça je peux me construire et avancer. Bien heureusement que j'ai des critiques, je peux ainsi tâcher de corriger mes erreurs, en tenir compte pour améliorer. De toute manière, j'ai toute la vie devant moi pour m'améliorer Même si je ne serais jamais un grand écrivain, même si je n'en ferais jamais mon métier, je continuerais d'écrire. Pour moi, ou bien pour les autres, pour les faire sourire, rêver, les émouvoir Écrire des contes pour mes enfants et petits enfants Alors je te remercie pour tes critiques, j'en tiendrais compte.

P.S. : j'aime vraiment la présentation de ton article !

==> Merci bien. Ça m'est venu comme ça. Comme je trouvais pas, j'ai écrit tout d'un trait en trente secondes, je me suis dit "boh ça ira, c'est pas génial mais c'est ça ou mettre "..." "

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par jacquesv le 27/05/2007 20:43:09
lost child,
Tu écris de bons textes, quoi qu'en disent les kibitzim: la critique est aisée mais l’art est difficile

Modifié le 27/05/2007 20:45:46

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par mimi_uragi le 29/05/2007 13:55:05
ferdine : je pense malgrés tout qu'il y a une façon de le faire....sans forcément insister et finir en pourrissage collectif....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: monologue d'un mort à une tombe
Posté par lost child le 29/05/2007 16:39:32
Ferdine, Lady nin, Troud Pine. Tu ne sais même pas être honnête sur ton âge, ton sexe et ton identité alors permets moi de douter de ta sincérité.
Tu as le droit de critiquer, et je pense que t'ayant lu, tu es loin d'être bête et inculte. Non tu es juste méchant(e), intolérant(e), prétentieux(se).
Tu attribues à tort à des gens des caractéristiques en les jugeant juste de par leur commentaire, et tu trouves ensuite le moyen de te faire passer pour une victime en disant à Jacquesv qu'il n'est pas juste qu'il te juge juste de par tes commentaires.
Tu es le néant, oui, tu es grotesque, tu amuses à la rigueur quelques personnes, mais tu en agaces bien d'autres par ta suffisance.
Je ne me suis pas prétendue artiste, je n'ai jamais dit que j'étais un bon écrivain, personne d'ailleurs ici n'a revendiqué tout cela, mais si ça te plait de penser ça... on ne va pas t'en empêcher, on ne va pas t'ôter les seules basses jouissances que tu puisses avoir.

Tes textes tu peux te les garder. Le vide affligeant qui dort dans ta poitrine te permet-il d'écrire quelque chose qui ait un visage quelque peu humain ? Les seuls traits humains que tu aies sont ta méchanceté, ta prétention, ta mysanthropie et ton intolérance. Crois-tu vraiment être le(la) seul(e) personne qui ait un quelconque intérêt ? Et bien écoute reste seul(e), c'est la dernière fois que je prends la peine de te répondre, et je pense que beaucoup vont se lasser de se fatiguer à te répondre. Puisque tu pars du principe que nous sommes tous cons, idiots, prétentieux, pitoyables, et bien ne viens plus nous emm** de ta présence nocive, ne perds pas ton temps avec nous. Nous ne sommes que des humains, et peut-être bien des larves oui. Mais n'espère pas être un papillon, t'as aucun amour en toi, aucun respect naturel pour les gens, aucun bon sentiment. T'es un destructeur, un ravageur.
On ne fait pas semblant de se respecter, on s'accorde mutuellement le respect, parce que c'est ainsi que ça marche.

Les seules choses que je te reconnais dans tout le tissu d'inepties que tu as pu nous sortir sur toi, c'est ton intelligence et ta culture. Et puis ton mépris de Sarkozy.
Mais qu'est ce que tu dois te faire chier dans ta vie pour venir critiquer comme ça des gens qui n'ont que la prétention de vouloir faire partager quelques mots. Tu aimes pas les gens. Tu ne critiques pas seulement cette communauté, ici. Tu critiques l'humain. Dommage pour toi t'en es un, t'es aussi bas, vil, moche et stupide que nous.

Tu clarifies les choses pour qui ? T'as vraiment besoin de te justifier ? À nous qui avons aussi peu d'importance et juste le statut de bouffons, d'amuseurs du roi(de la reine) troud pine lady nin et autres.

je m'amusais à écrire un petit texte suffisament inspiré des thèmes indispensables et traités de la façon qu'on attend d'un petit ado merdeux, c'est à dire qui parlerait de tentatives de suicide ratées, de poètes maudits agrémenté des meilleurs extraits de "la philosophie pour les nuls", je suis convaincu que j'obtiendrais le même succès sans peine que les masturbateurs du clavier à la mister cool, windowman, lost child...

Te crois-tu si excellent(e) et infaillible pour ne pas vouloir poster tes textes ici ? Mais fais nous donc partager ton immense talent à nous pauvres curieux, larves immondes.

Et oui on est médiocres. Oui je suis médiocre et je n'ai aucun talent ni aucun don. Cela m'empêche-t-il par conséquent d'écrire et de faire partager ? Faut-il faire seulement les choses où nous sommes doués ? Je ne sais pas bien nager, alors je n'ai pas le droit de nager et de me baigner, parce qu'à ce moment-là je serais prétentieux. Ridicule raisonnement que le tien. J'écris par envie par plaisir et je dis merde aux autres, je m'en fiche d'être médiocre, je me fiche de ne réussir à faire que des choses médiocres, puisque j'essaie de m'améliorer, et parce que je prends plaisir à le faire.

Tu n'es rien. Rien du tout. Tu n'es qu'un fléau, une plaie, oui tu es les sept plaies d'Égypte réunies. D'où peux-tu nous juger aussi cruellement et injustement. Et pour reprendre Rousseau : si toi aussi tu te mettais à nu, pourrais-tu aussi dire : "je suis meilleur que cet homme-là" ?
Si on t'a supprimé(e), c'est que tu n'apportes rien que les conflits ici. Tu as des choses intéressantes à dire, mais tu ne sais pas les dire, tu ne sais pas les dire sur un autre ton que celui du mépris. Tu n'es supérieur à personne et tu ne trompes personne. Tu n'es qu'un(e) banal(e) fouteur(se) de merde, qui met tous les gens dans un sac de noir et se met seul(e) dans un sac blanc. Tu ne veux rien construire, et tu n'aimes pas les autres. ce site n'est pour toi qu'un défouloir, un assomoir parfois, et puis un amusoir (barbarisme mais tu comprendras), tu t'amuses des réactions de tes contemporains, c'est là leur simple fonction. Plus ils te répondent, plus ils s'énervent, plus tu t'amuses. Peut-être te donnes-tu du plaisir devant l'ordinateur en lisant leurs réponses ou bien en écrivant des ramassis d'insultes ridicules.

Oui tu aimes bien Banzaii, toi, Rouby, toi, Jean Patou, toi. Mais qui a tes yeux peut paraître bon, digne d'intérêt, mis à part toi et tes comparses aussi grotesques que toi. Vous êtes les mêmes. ce n'est pas un compliment tu t'en doutes.

Mauvaise foi ? Tu nous parles de mauvaise foi ? C'est la meilleure ça. Oui je suis de mauvaise foi je l'avoue. Mais là c'est l'hôpital qui se fout de la charité, tu fais le singe, tu sais celui qui se bouche les oreilles, ferme les yeux et... oh non misère, toi tu parles. Mais comme tu ne vois rien, tu écris nombre de bêtises aussi absurdes les unes que les autres.
Tu vois, t'as réussi à m'amuser. Comme ça on se revoit la balle einh. Vraiment tu es drôle.

Comme tu n'as aucune identité, je considère que tu n'es rien. je ne retiendrais que quelques petites choses ça et là assez importantes et intelligentes que tu as dites et dont je te remercie pour me les avoir avoir données.

Pour ce qui est des sujet importants de ce monde, je préfère ne pas me risquer là-dessus car j'avoue sans aucune honte mon manque de documentation, de culture. C'est pour cela que je ne ferais pas d'article dessus, que je me conterais de répondre à des articles déjà écrits dessus afin d'y réagir. Ensuite ce n'est pas parce que les gens n'ont pas la même opinion que toi sur la chose qu'ils sont pour autant bêtes et peu documentés.
Ton humilité est renversante, j'en suis tombée de ma chaise tiens. "j'ai pas envie de me répéter éternellement" ==> qui t'y a obligé mis à part toi et ton besoin maladif de diffuser ton avis pour faire comprendre aux larves que nous sommes que nous sommes bêtes à mourir. Ne perds pas ton temps voyons. Quelle humilité.
"leur avis ne m'intéresse pas parce que je sais qu'il est motivé par une gentillesse superficielle qui n'a rien à voir avec un intérêt réel" ==> Donc seul ton avis t'intéresse. Tu n'es pas dans la tête des gens. Il y a certes des avis comme tu le dis, je te le concède, des gens motivés par une gentillesse superficielle, mais ça s'appelle le respect. Le respect n'est pas synonyme d'intérêt. Mais toi tu n'as aucun des deux, ni respect, ni intérêt.
Et encore moins... d'humilité. Tu arrives à écrire ce mot sans honte vraiment ?

Voilà, j'écris ça par besoin de me justifier comme toi, je me contrefous de ce que tu pourras répondre dans ta mauvaise foi aveugle et sourde, tant mieux si je t'ai amusé(e), ç'aura toujours été ça. Ce n'était pas de la merde que je te déversais, seulement les déchets de tes déchets. j'espère que cela t'a plu, que tu as atteint le septième ciel, car c'est la dernière réponse que je t'adresse. Et je me contrefous de ce que tu pourras penser, sans-identité. J'ai menti nulle part ici, j'ai rien à me reprocher sur ce site, à part d'avoir été peut-être un peu dure au départ avec rouby, mais je me suis rendue compte qu'elle aimait ça, mon seul regret fut de n'être pas arrivée à te faire entendre raison sur un moins un point.

Ps : Parce qu'apprendre à écrire, contrairement à ce que Windowman et d'autres semblent penser, ce n'est pas cultiver un art d'agrément mais c'est au contraire essayer d'acquérir une précision et une clarté dans l'expression de ce que je pense sans pour autant prétendre avoir une pensée follement originale ou innovante. ==> Tiens ça me rappelle Cocteau.

Pss : N'empêche je t'admire. Plus on te chasse et on plus tu reviens chargé(e) d'énergie. Dommage que ce soit pour des motifs aussi ridicules et aussi stériles. On est donc condamnés à subir tes insultes.

Modifié le 30/05/2007 14:12:52

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par windowman le 29/05/2007 18:19:19
lostchild, au risque d'alimenter la paranoïa mégalomane de notre galerie de trolls, je te plussoie.

Trolls, vous n'avez rien compris à ce site, ni à ses membres. Vous n'avez rien compris à rien... Dommage, on aurait sûrement pu tirer quelque chose de vous.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Monologue d'un mort à une tombe
Posté par jean calleway le 08/06/2007 12:36:29
Eh bien la mère d'Evan doit se retourner dans sa tombe pendant ce temps...
Sans prétention et d'hypocrisie d'aucune sorte, j'ai d'un avis personnel apprécié ta plume et je me ferais un plaisir dans lire plus !
Bien à toi.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 175 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲