Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par popito le 26/06/2007 00:13:04
Comme annoncé plus haut, la discrimination positive et la promotion pour l'égalité des chances ont tous les deux pour but de lutter contre la discrimination ethnique et raciale principalement dans le marché du travail. Il s'agit donc de prendre conscience que certains groupes de personnes ont été victimes d'injustices en étant considérées comme des citoyens de "seconde zone", c'est à dire en n'ayant pas les mêmes opportunités et droits que les autres, puis d'identifier quels groupes sont victimes de ces traitements inégaux, afin de remédier à celà grâce notamment aux moyens sur lesquels nous allons nous focaliser ici. Bien que se ressemblant fortement au premier abord, des différences non négligeables sont à noter entre les deux systèmes.


L'égalité des chances : volonté et talent valorisés

L'égalité des chances affirme que chacun, quels que soient son origine sociale ou son lieu de naissance, doit avoir les mêmes chances de s'élever, par son propre mérite, dans l'échelle sociale. Il ne s'agit donc pas ici de privilégier un quelconque groupe social, mais bien de mettre tout le monde sur un pied d'égalité en offrant les mêmes chances, les même droits à tous afin que les seules distinctions puissent se faire sur la volonté, le mérité et le travail, et non sur les différences sociales, ethniques, raciales ou religieuses. En aucun cas il n'est question de quotas qui seraient représentatifs de la population, mais il s'agit d'un mélange des plus talentueux, de celles et ceux qui en ont le plus voulu et qui parviennent à atteindre leur but grâce à cette volonté et non par le biais de leurs facilités financières ou relationnelles qui désavantageraient d'autres personnes ne bénificiant pas de ces moyens.
Ceux qui sont laissés pour comptes se verront attribuer des moyens de concourir avec les autres personnes, celà suppose donc une politique solide d'aide aux plus faibles et délaissés, mais sans pour autant abandonner totalement les autres.
Ainsi, l'égalité des chances rend complètement imprédictible et, d'un sens, aléatoire la composition d'un groupe de travail : il peut y avoir un certain nombre de personnes d'origine européenne, africaine, américaine, asiatique,... Mais toutes ces origines ne seront pas forcément représentées si elles ne désirent pas travailler dans un certain secteur, par exemple. Ce système ne garantie donc pas la présence de toutes les origines raciales d'un pays, contrairement à la discrimination positive.


La discrimination positive : un traitement différencié et préférentiel

Pour commencer, il faut étudier l'origine de cette politique. Celle-ci a été développée aux Etats-Unis dans les années 60 en faveur de populations victimes d'un lourd passé d'injustices et de discriminations (Noirs, Hispaniques...) dans trois domaines : l'attribution des marchés publics, l'entrée à l'Université et dans la fonction publique grâce à un système de quotas et de places réservées.

Cette politique se base donc sur une observation minutieuse de la population du pays, et a comme principe de base d'être le reflet de la diversité des origines dans le pays.
Ainsi si un pays A est composé de 25 % d'Européens, 25 % d'Africains, 25 % d'Asiatiques et 25 % d'Américains, cette proportion devra être conservée dans la composition de la population active. Il est donc à noter un contraste saisissant avec l'égalité des chances car, à la différence de celle-ci, la discrimination positive se base sur des quotas qui, bien que semblant résoudre le problème de la discrimination, pose en fait un autre problème : certaines personnes peuvent être victimes de ces quotas car bien qu'ayant de la volonté et du talent, elles peuvent ne pas atteindre leur but car les quotas ont été atteints et il n'y a donc plus de place pour elles, malgré les qualités qu'elles ont. L'exemple le plus flagrant est celui de Allan Bakke, un étudiant qui désirait entrer à l'Université de Californie, mais qui s'est vu refuser par deux fois ce droit car l'université avait choisi de mettre en place le système des quotas et le quotas dans lequel Bakke aurait dû être inclus, était atteint. Cependant, il fut victime flagrante de ce système dans le sens où il était plus talentueux que certaines personnes qui avaient été admises parce qu'elles faisaient partie de minorités que l'université avait choisi de représenter.

Il est donc bien difficile de résoudre le problème de la discrimination sous toutes ses formes car chacune des deux solutions présentent des avantages comme des inconvénients, mais le problème n'est jamais totalement solutionné.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par windowman le 26/06/2007 13:28:53
Article intéressant au demeurant, mais il y a deux problèmes majeurs que tu négliges.

Concernant la promotion de l'égalité des chances, tu oublies de faire le constat de l'intrinsèque et inévitable inégalité entre les êtres, inégalité qui se ressent dans les psychologies par des diversités de motivations et de volonté. Or, être égalitaire se révèle dans ce cas-là (le plus courant) profondément inéquitable. Reporte-toi par exemple aux recherches de Raymon Boudon : une famille défavorisée culturellement ne mettre pas ses priorités sur les mêmes choses qu'une famille favorisée, un système égalitaire perpétuant donc l'inégalité. La discrimination positive se propose de solutionner ce lourd handicap en privilégiant de manière compensatoire ce déficit de bas. Or, cette compensation est calculée de manière totalement subjective...

Quant à la discrimination positive, d'ailleurs, elle a deux effets pervers : le favorisé se sentira humilié d'avoir été recruté aux dépens de personnes plus qualifiées à cause de sa différence, tandis que ceux qui auront été écartés faute de cette différence seront amers et jaloux. La discrimination positive a donc l'extrême handicap de renforcer dans un premier temps le phénomène discriminatoire et xénophobe qu'elle se propose de combattre. Mais les préjugés et les haines se construisant sur les mémoires blessées, on peut penser qu'une fois l'équité atteinte par la force et les générations lésées par le favoritisme discriminatoire mortes, la société repartira d'un pas plus serein en pensant normale la mixité ethnique.


Autrement dit, tu pointes du doigt deux phénomènes importants dans nos sociétés actuelles, et qui tiennent un rôle de premier plan dans la plupart des tensions et problématiques, mais tu oublies d'explorer les domaines psychologiques et sociologiques auxquels il renvoit, négligeant de ce fait le fond de la question. Je t'invite donc à développer les aspects que j'ai abordés.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par popito le 26/06/2007 13:49:13
merci pour ces éclaircissements, ils complètent mon article en effet
mais je ne suis pas un "crack" en terme de psychologie et sociologie .
Ici, j'ai fait cet article parce que j'ai vu que ce problème a débuté s'est posé il y a environ 50 ans aux Etats-Unis pour ensuite arriver plus tard en France, voilà pourquoi je me suis attaché à différencier les 2 concepts assez brièvement, je te l'accorde .

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par dolittle le 26/06/2007 14:44:17
oui menfin si on ne fait que l'égalité des chances et que chacun, quels que soient son origine sociale ou son lieu de naissance, doit avoir les mêmes chances de s'élever, par son propre mérite, dans l'échelle sociale. c'est hypocrite, puisqu'on sait très bien que tout le monde n'a pas les mêmes chances (si on parle "d'échelle sociale" il y a bien une raison)

à l'inverse, si on est dans une logique discrimination positive pure, certaines personnes plus douées que d'autres n'auront pas les mêmes chances et le jeu serait renversé. la discrimination ne sera plus celle sociale que nous connaissons, mais celle que nous instaurerons pour pallier à celle sociale.

Ce qui saute aux yeux, c'est que de toutes façons il sera question de discrimination. un jeune des banlieues n'aura pas les mêmes chances d'accéder à certains postes que ceux des quartiers un peu plus aisés : c'est dégueulasse, et quand bien même on voudrait y remédier, ce serait dégueulasse aussi puisqu'on ferait un genre de discrimination à l'envers : c'est évident qu'on prend le problème dans le mauvais sens.

Ce qu'il faut, c'est arrêter cette putain de getthoisation à tout prix : ça n'a absolument rien d'utopique, personne ne nous empêche de faire en sorte que les écoles de banlieues aient les mêmes professeurs et les mêmes cours que ceux des plus prestigieuses écoles : c'est le principe même de la démocratie. C'est un plan qui mettre sans doute des dizaines d'années à marcher, mais c'est toujours mieux que de dicriminer encore des gens pour l'éternité à cause d'une "fracture sociale" que NOUS avons créée. Il faut bien rappeller que c'est la faute aux français d'avoir voulu écarter les populations immigrées en dehors des grandes villes et de crééer des "cités" ex-centrées, comme pour contourner le problème et de le placer loin pour ne pas qu'on puisse le voir...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par mr bibi le 26/06/2007 14:52:17
tout n'a pas rapport à l'immigration ou à la getthoisation, d'ailleurs contrairement à ce que tu a l'air de penser, les écoles de banlieue ont les mêmes cours et le même programme que les écoles des quartiers favorisés. regarde un pays comme le japon qui a un taux d'mmigration proche du zero absolu à également mis en place un système de discrimination positive afin que chaque entreprise nationale intègre à ses effectifs des membres issus d'universités de "bas-étage".
D'ailleurs il y'a une loi de discrimination positive particulierement stupide qui est en train de se mettre en place dans à peu près tout les pays, c'est celle de la parité... à partir du moment où l'on decide de prendre un personne à un poste pour un crière autre que ses compétences, le mal est fait, que la discrimination soit positive ou négative.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par windowman le 26/06/2007 16:11:44
Merci Bibi !

De l'aveu même de l'auteur, cet article n'est qu'une ébauche. Ne le chargeons pas et approffondissons-le nous-mêmes !

Effectivement, parité, discrimination raciale ou sociale... Toutes les discriminations non liées aux compétences objectives est source de souffrances avilissantes. Et comme le souligne justement dolittle, ce n'est qu'une question de volonté politique pour que les choses changent...

Malheureusement, on n'en prend pas le sens au vu des propositions du candidat Sarkozy. Mais sachant que depuis son élection il n'a pas concrétisé ce qui noircissait son programme et que j'ai relevé ailleurs, on peut espérer que son hypocrisie dure et que les choses s'améliorent...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par popito le 26/06/2007 16:21:02
en tout cas, je suis heureux que cet article vous fasse réagir et ouvre un débat ...
En fait, je me suis plus focalisé sur l'origine des concepts, leur définitions et la situation aux Etats-Unis (car c'est là que tout a commencé
mais il est clair que c'est à mettre en parallèle avec la situation en France ...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par dolittle le 26/06/2007 16:33:35
mr bibi : pour avoir étudié dans une zep publique et dans un établissement privé, les cours sont différents. Pas nécessairement dans leur contenu, mais dans la façon dont ils sont dispensés : on sait tous qu'il y a un fossé entre la théorie et la pratique : le bac est un diplôme national et tout le monde devrait le préparer de la même manière partout en France, mais ce n'est pas le cas !

Si tout mon discours ne portait que sur la getthoisation/discrimination et ne parlait que d'une affaire de "race" je m'en excuse sincèrement, mais ce n'était pas le fond de ma pensée. Tout ne se rapporte pas à ça effectivement.

à partir du moment où l'on decide de prendre un personne à un poste pour un crière autre que ses compétences, le mal est fait, c'est ce qui arrive tout le temps ! peut etre pas dans les concours de la fonction publique, mais dans le monde du privé.


windowman : on peut éspérer que les choses s'améliorent oui... on ne peut faire que ça d'ailleurs.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par windowman le 26/06/2007 16:50:19
oué, dolittle...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par windowman le 27/06/2007 11:50:03
Vous pensez que les lois sur la parité et le ministère de l'immigration et de l'identité Nationale sont des répoonses encourageantes ?

J'ai vu un reportage sur les zépards alpagués par sciences po... C'était choquant le formatage qu'ils subissaient...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par tiktak le 14/07/2007 20:44:49
"Comme annoncé plus haut, la discrimination positive et la promotion pour l'égalité des chances ont tous les deux pour but de lutter contre la discrimination ethnique et raciale principalement dans le marché du travail."

autrement dit c'est dire vous etes différent alors on vous traite différament ...... à quand les critères pour les gros ? les maigres ? les roux ? les blonds ? c'est ça l'égalité ? mettre des quotats ?

la je ne parle pas du fait que certaines persones pouvant etre plus compétente que d'autre ne seront pas embauché parceque désolé on à deja 3 gros 3 maigre 2 normaux, manque de bol tu es maigre il nous fallai un normal, reviens dans 15 jours quand tu aura pris 10 kilos .......

pour cette persone ce sera pas de la "discrimination positive" mais de la discrimination tout court.

Désolé pour moi ça c'est pas faire l'égalité c'est faire une bétise.

On martelle sans cesse un tous égaux et la de fait discrimination positive on vous dit vous etes différents on vous traite différament .....

"ce n'est qu'une question de volonté politique pour que les choses changent..."

absolument pas d'accord c'est dans la tete des gens qu'il faut que ça change ... et des trucs comme la "discrimination positive" ne font qu'agrandir les fossés .....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Egalité des chances contre discrimination positive
Posté par tiktak le 14/07/2007 20:49:53
"à partir du moment où l'on decide de prendre un personne à un poste pour un crière autre que ses compétences, le mal est fait, c'est ce qui arrive tout le temps ! peut etre pas dans les concours de la fonction publique, mais dans le monde du privé."

alors la tu m'épate, tu peut donner des exemple ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 118 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲