FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
130 connectés : 0 membres et 130 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
la légalisation du suicide assisté...
Posté par baz-z-art le 16/11/2007 00:42:46
Imaginez rester cloîtrer sur un lit, entre quatre murs, sans possibilité de remuer, sans assistance pendant une journée complète. Imaginez-vous être comme ça une année entière à regarder les saisons défiler sans jamais vraiment les sentir ? Quelle triste situation, frustrante ou peut-être tout simplement invivable... Pourtant, un homme, Ramòn Sampedro, a subi cette malheureuse condition pendant vingt-neuf longues années avant qu'on lui accorde la délivrance souhaitée. Vous, n'auriez-vous pas voulu, espérer vous-même, en finir avec cette douleur ? C'est un exemple parmi tant d'autres. D'autres infortunés sont dans une situation, quelque fois différente, mais tout aussi insupportable. Alors, êtes-vous pour ou contre la légalisation du suicide assisté ? Moi, je suis pour cette alternative, Je crois que cette option peut apporter, aux gens atteints de maladies incurables, un minimum de dignité et pourrait améliorer les service offert par la médecine.


D'abord, pensez un peu au bien-être de ces personnes, qui n'aspirent qu'à une seule chose : leur délivrance ! Comment une personne en pleine possession de ses moyens se sent-elle lorsqu'elle dépend de ses proches ? N'a-t-elle pas l'impression d'être un fardeau ? Je trouve, personnellement, qu'il est malsain de se considérer comme tel. Certains, cependant, malgré tous les mots d'encouragements de ceux qui l'aiment, ne peuvent changer leur vision. Ils veulent une qualité de vie meilleur à celle qu'ils ont. Ces infortunés n'ont plus d'intimité. C'est à peine si leur vie leur appartient. C'est exactement pour ces raisons que l'Oregon a créé la loi : "Death With Dignity Act". Elles permet aux "condamnés" qui désirent mourir en disant adieu à cette vie cruelle mais qu'ils aimaient malgré tout, de rester dignes jusqu'à la fin... Cet aspect doit être pris en considération car il est important pour le bien-être de ces personnes. Peter Godwin, qui a participé à la lutte pour la légalisation, témoigne qu'il a vu mourir des patients dans une profonde détresse psychologique. Sans même parler de la douleur physique constante qui assaille ces malades. C'est pourquoi, je crois qu'il est d'une importance pressante de légaliser le suicide assisté afin d'offrir à ces gens, déjà atterrés par la vie, un maximum de bien-être !


Ensuite, la légalisation du suicide assisté aiderait non seulement les patients mais aussi le système de santé, En effet, dans l'Oregon, la légalisation du suicide assisté a amené la révision des services offerts dans les hôpitaux et les a améliorés. Ainsi, 70% des médecins ont perfectionné leurs compétences en diagnostic psychologique. Les soins à domicile ont augmentés de 30 %. Ainsi, moins de 25% des habitants meurent dans les hôpitaux. Certains affirment que la légalisation du suicide entraînerait une augmentation du taux de mortalité. Cependant, 80% de ceux, qui ont réussi la série de tests et répondent à toutes les conditions imposées pour obtenir le droit de se suicider avec assistance, ne passent finalement pas à l'acte. Soulignons qu'obtenir l'accord de la loi ne les oblige en rien, évidemment, à passer à l'action. Par contre, le fait d'avoir ce droit leur rend plus tolérable leur vie, rassurés qu'ils sont d'avoir toujours cette porte de secours ouverte. Au final, cela leur redonne confiance en eux et aussi, en la médecine. En améliorant les services médicaux sur le plan psychologique, on sauve des vies !


Finalement, je crois qu'il est primordial de légaliser le suicide assisté. Il est nécessaire d'offrir le droit de mourir dignement. Il est indispensable d'offrir une délivrance possible ! Tout simplement, pour le bien-être de ces gens qui ont assez souffert. De son côté, la médecine doit plus s'interroger sur l'importance de l'état psychologique du patient et leur donner un support supplémentaire, ce que permet, paradoxalement, cette loi. C'est radicalement différent du jeune de dix-huit ans qui se suicide par désespoir devant cette longue vie... On parle ici du droit de ne pas souffrir une douloureuse agonie. Pensez à tous ça, songez quelle serait votre position, si un membre de votre entourage était pris dans cette affligeante situation ? Pensez-y donc, le suicide avec assistance n'est pas simplement la mort, c'est aussi un peu de vie, comme a dit Ramòn Sampedro : "Comme la plupart des gens qui aiment la vie et la liberté, je pense que vivre est un droit, pas une obligation..."

p. S : mon titre fait référence au slogan des gens défenseur du suicide assisté

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par margauxweb le 17/11/2007 00:29:06
Tu parles des personnes fortement handicapés à vie pour défendre ton sujet (c'est naturel, on prend toujours les pires cas, ne cite-on pas généralement les pédophiles-tueurs d'enfants pour justifier le recours à la peine de mort?) mais qu'en est il des autres?

Des adolescents et adultes mal dans leur peau qui ont envie de mourir? Pour toi ont-ils droit au suicide assisté?

Pourrais-tu citer tes sources par rapport à l'experience de l'Oregon?

Et finalement, quand on parle de droit à mourir, ne parle-on pas au bout du compte du principe de liberté? Est-on libre de disposer de sa vie? C'est un questionnement du liberalisme qui en général tranche pour le oui.

Le dualisme dans les pays actuels "liberaux" mais "judéo-chretiens" se focalise sur plusieurs points et le droit (ou pas) au suicide est une des contradictions de la cohabition des deux systèmes (liberaux et religieux).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par nosto le 17/11/2007 08:53:38
là,il ne s'agit pas du suicide dû à un mal-être ou à tout autre état psychologique,le therme de "suicide assisté" remplace celui d'euthanasie,c'est pour ça que baz-z-art parle uniquement des personnes fortement handicapées,pas simplement pour prendre le pire cas...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par cimbelli le 17/11/2007 11:24:03
Je crois pouvoir dire que je suis d'accord avec les 2 réflexions, celle de "margauxweb" et celle de "nosto". J'ai moi même travaillé sur ce sujet, au départ ce devait être un mémoire mais cela s'est transformé en un ouvrage. Bref, il s'agit d'un sujet tellement complexe, lequel ne peut être amputé de son terme général, "le suicide". Le "suicide assisté" est une partie du sujet. Mais n'oublions pas le sens premier du suicide. D'ailleurs, qu'en est il aussi là-dessus ? Est-ce réellement une délivrance ?
"margauxweb" tu parles des gens qui sont mal dans leur peau. Tu as raison, pour beaucoup le suicide est une solution. Seulement il ne s'agit pas d'un choix, il s'agit pour ceux-ci l'unique moyen de ne plus souffrir. Oui, parce qu'il ne faut pas négliger la souffrance du mal être.
"nosto", ta remarque est pertinente aussi. Le " suicide assisté" pour les personnes fortement handicapées peut être assimilé à une euthanasie. La souffrance est différente mais tout aussi réelle. Bref, il existe d'autres motivations quant au fait de vouloir se suicider, mais là.... nous ne sommes pas couchés. Sujet très intéressant en tout cas.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par liam 91 le 17/11/2007 12:48:02
L'euthanasie pose un gros problème d'éthique. Je conçois totalement que cela soit dur à mettre en pratique. Qui prend la responsabilité? Et surtout, qui décide de l'acte? Le patient?Et s'il ne possède pas/plus de capacité de jugement? La famille? Le médecin? Sous quelles conditions?

Pour ma part, j'ai vu ma grand mère dépérir à petit feu, atteinte par la maladie d'Alzheimer.
J'ai vu des infirmières lui oter son dentier et ses lunettes, pour ne pas qu'elle se blesse avec. A partir de se moment, elle ne voyait plus grand chose, et communiquait très mal.
J'ai entendu ma grand mère hurler, seul moyen pour elle de s'exprimer.
J'ai vu ma grand mère en couche, dans un lit, complètement déconnectée du monde.
Elle ne parle plus, elle ne mange plus. Elle est là, dans son fauteuil ou dans son lit, là où les aides-soignantes l'ont mise.
J'ai vu ma grand mère, se replier sur elle-même en position foetale - position qu'elle conservera des mois, jusqu'à la fin - les infirmières qui luttaient pour l'habiller, et les perfusions de morfine pour qu'elle ne sente pas la douleur des escarres, de ses muscles tendus en permanence, qui la font gémir dès qu'on la frôle.
L'éventualité d'une amputation de la jambe, la gangrène qui se fait sentir.
Puis le soulagement, le coup de fil de l'hôpital.
La fin.
Enfin. Elle se repose en paix, sans souffrances.
Cela aura quand même duré plus de 5 ans.

Je sais que c'est très dur à mettre en oeuvre, mais je suis pour le droit de mourir dignement.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par ocean'hearth le 17/11/2007 13:33:54
Mourir dignement, c'est exactement cela.
Chaque personne y a droit. comme nous avons le droit de vivre le mieux possible jusqu'à la dernière minute de notre vie, le droit d'être considéré comme une personne humaine jusqu'à la fin malgré la déchéance, le droit de prendre part aux décisions concernant la maladie, le droit d'attendre à ce qu'on respecte la dignité de notre corps en dépit de tout.

L'espérance de vie ne cesse de croître et les maladies se multiplient avec l'âge. La médecine développe sans cesse de nouvelles méthodes et thérapies pour repousser l'issue fatale. Mais tout praticien qui accepterait de le faire s’exposerait à des poursuites pénales, même si le patient en fin de vie en a fait la demande expresse. Il faut toujours prendre au sérieux la peur de mourir dans la souffrance qui incite beaucoup de gens à regarder vers l’euthanasie ou le suicide médicalement assisté.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par mignone121 le 17/11/2007 21:42:00
Je suis complètement d'accord avec ocean'hearth.
Mon arrière grand pere a refusé de nous voir durant son cancer parce que ca le faisait soufrir de nous voir nous apitoyer pour lui. Il a perdu toute dignioté en même temps que la vie et ça l'a détruit. Je crois au bien-faits du suicide assistié.
Et félicitation pour ton texte vraiment bien écrit!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par cimbelli le 18/11/2007 00:18:17
Chère ocean'hearth, Je suis d'accord avec toi. Chaque être humain a droit une mort digne. Seulement le législateur ne votera une loi qui accordera la possibilité d'une mort assistée. Pourquoi ?? Tout simplement parce que des abus pourraient en découler. Je suis cependant bien d'accord avec toi sur ledit sujet, mais je comprends l'être humain qui a peur de légiférer sur ce sujet. Une autre question se pose alors pour lui. L'être humain est-il fiable pour un tel geste ?? On pourrait évidemment traiter cas par cas. Ce serait une solution. Mais sur un sujet comme la pédophilie la loi même n'est pas neutre. (voir affaire Outreau). Alors la solution ?? Mon père est concerné, il a un cancer. Si un jour il me demande d'être l'auteur d'un tel geste, malheureusement je ne sais pas si j'en serai capable. Il ne s'agit pas d'une question d'éthique, mais d'un problème de conscience. Le sujet est difficile. Pourtant si je devais voir mon père souffrir, il est certain que je ne le supporterai pas, mais saurai-je capable d'agir ?? Je souhaite seulement que cet instant ne se présente jamais.

Modifié le 18/11/2007 00:19:03

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par mal@ica le 20/11/2007 08:16:48
moi aussi je suis pour le legalisation tu suicide(mais seulement s'il s'agit d'un cas extrème..)
ma mère agée de 48 ans est allité. sa fait déja quatre ans.. elle qui fut jadis le pillier de notre maison et maintenant réduit a néant implorant le Bon Dieu de la prendre chaque jour.. nous la comprenons elle qui faisait toute ces choses doit maintenant demander de l'aide.. pour la nourrir, pour changer ses couches, pour la doucher.. qui voudrait de cette vie la...
alors quel est la solution????

Modifié le 20/11/2007 08:18:06

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par asmuk le 20/11/2007 12:08:44
C’est triste pour cette époque savante, on interdit la peine de mort mais on autorise la clef de la fin de la vie de vie d’une personne revient qu’aa Dieu pas l’homme voilaa pourquoi chaque fois qu’on peut tuer la justice des hommes est laa pour vous punir. Cette législation n’est qu’une faute de plus parmi tant d’erreur qu’aa produit la législation (en occident avant d’atterrir dans le reste du monde)de l’avortement, du suicide assisté comme vous dites, du mariage homosexuel, etc… Tous cela sont des erreurs pour une personne qui a un bon sens, un sens d’éthique non hypocrite ne peut nullement accepter cela. Vous croyez que sans cette assistance les gens ne vont pas mourir ou la douleur est une partie de nous (c’est au prix de douleur intense que nous venons au monde, la vie déjà est un calvaire peut-être que vous ne vivez pas cela mais regarder la télé pour voir combien les autres souffres, Amobe journaliste sur RFI aime dire : « vivre jeune en Afrique c’est être un super guerrier).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par liam 91 le 20/11/2007 17:27:51
La notion de Dieu est subjective. Tout comme celle de "personne qui a du bon sens".

La douleur, elle, est objective.

On a fait piquer notre berger allemand qui ne pouvait plus se mouvoir sans hurler de douleur. Mais ma grand-mère, on lui a planté une perfusion de morfine dans le bras. Et on l'a laissé crever à petit feu.

Alors venir me parler d'éthique ( surtout en plaçant "mariage homosexuel" au milieu....), ça me fait bien rire. On est bien contents de trouver la médecine pour se soigner, atténuer la douleur, prolonger l'espérance de vie. Pourquoi ne pourrait-elle pas permettre de partir dignement???

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par adjaime le 13/02/2008 11:47:56
J'aprouve tous les commentaires! je suis aussi d'accord pour une mort digne, vivre est un droit mais pas une obligation, le suicide n'est pas une lachété, mais un choix une solution un acte responsable. la lachété est un argument tenu par les religieux qui malgré tous leurs humanistes, refusent d'accepter la vérité et se range du coté d'un Dieu qui ne veut la mort de personne, et pourtant il faudra bien mourir pour aller au ciel.
j'ai connu un oncle paralysé à qui il fallait à chaque fois changer les couches! cela a duré 4 ans avt qu'il ne meurt!
je pense que par notre sensibilité, par nos religions nous constituons nous même des barrages pour empêcher tout homme de quitter librement la terre. quand est-ce que nous allons finir par accepter la mort?
dans tout systeme il y a des abus! les policiers abusent toujours de leur pouvoir, est-ce pour cela qu'il ne faut pas leur permettre de porter des armes? avec le risque qu'ils rançonnent par influence, qu'ils tuent par erreur ou par folie? alors LEGALISONS le DROIT AU SUICIDE ASSISTE, avec toutes les dispositions legales possibles et tous les risques encourus!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par delfsan le 04/08/2008 00:04:30
la france interdit l'euthanasie, le suicide assisté, dites le comme vous voulez, mais autorise l'arrêt de l'acharnement thérapeutique. c'est à dire qu'une personne qui "survit" grâce à tout un arsenal de techniques médicales peut se retrouver privée de ces techniques (pas d'acharnement hein) sans relai... et va donc, avec la bénédiction du pouvoir en place qui préfère ne pas se mouiller, crever de faim, de soif, dans une agonie de quelques jours ...
liam91 : la médecine ne permet pas de partir librement (du moins en france) parce que "les médecins sont formés pour soigner et non pour tuer" (c'est pas de moi, c'est d'un cardiologue avec qui je travaillais), et qu'ils ont énormément de difficultés à admettre qu'ils n'ont plus les ressources nécessaires pour s'occuper de leur patient (attention, j'excuse pas, j'explique).
la médecine pourra permettre de partir librement le jour où les médecins deviendront humains, ainsi que les législateurs qui refusent de prendre leurs responsabilité sur ce sujet.
cimbelli : le principe du suicide assisté (on est encore très loin de l'euthanasie) est que les décisions sont prises en groupe (patient médecin psychologue et j'en passe) et seul le patient peut prendre LA décision finale

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par heirava le 22/08/2008 09:16:05
Après ton article, j'ai lus les derniers commentaires posté et j'ai vu qu'on parlait d'une "mort digne" avec la légalisation du suicide assisté. Je me suis donc demandé "mais qu'est-ce qu'une mort digne? du moins quelle est la signification du mot "digne". J'ai donc filé dans ma bibliothèque et j'ai pris mon gros dictionniaire et voici les definitions que l'on me donne:

1) digne: qui mérite quelque chose par ses qualités ou ses défauts
2) digne: Qui est en conformité avec... quelque chose ou quelqu'un
3) digne: qui montre une gravité, une retenue qui inspire le respect

Donc après avoir lus ses définitions, je cherchais l'une qui allait avec notre expression, j'ai très vite compris qu'aucune de ses définitions n'allaient avec le mot "mort". Et cela parce qu'il n'y a aucune dignité dans la mort, la façon dont tant choisis de mourir n'apporte aucun respect mais simplement du soulagement pour le malade qui a pris cette décision, en cela je suis pour la législation du suicide assisté mais arrêtant d'utilisé des expressions comme "mourrir avec dignité ou avec dignement" parce que si on suit cette logique sa veut dire qu'une personne décédée dans un accident de voiture n'a pas perdu la vie aussi dignement qu'une personne qui l'a décidé au bout de X années de calvères dans sa maladie... Mais attention je tiens à précisé que je suis pour la légalistion du suicide assisté, c'est simplement que voir une personne mourrir suite à une longue maladie n'a rien de digne, on peut vivre dignement mais pas mourrir! On meurt et puis c'est tout peu importe comment la mort viens si au bout de longue année de souffrance ou au bout de 3 jours d'existence.
Tous ceux que j'espère en la mort c'est qu'elle soit un soulagement pour ceux qui ont choisis de son allé (je parle içi de personnes atteintent de longues maladies ou d'accidenté avec des sequelles graves) et que les familles ainsi que l'entourage comprennent ce choix au combien difficile

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par delfsan le 24/08/2008 22:39:30
digne dans le sens moins pire qu'un vie inhumaine à vivre ...
tout ne se trouve pas dans les dictionnaires ...
ça se saurait

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143