Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par vince34 le 20/08/2004 07:56:44
J'ai eu la chance de voir le film la Passion du Christ avant sa sortie officielle en France. Voici un résumé de celui-ci et mes impressions sur cette oeuvreà scandales.

Le film La Passion du Christ sortira sur les écrans français le 31 mars. Avant même que tout le monde l'ai vu, les rumeurs allaient bon train le qualifiant d'antisémite.


Le réalisateur

Mel Gibson est un acteur américain bien connu, il a joué notamment dans Mad Max, L'arme Fatale ou encore Ceux que veulent les femmes. Son dernier film est d'un tout autre registre puisqu'il met en scène les dernières heures du Christ dans un climat social relativement hostile aux religions. Cette réalisation lui tenait à coeur, il fait en effet partie des Evangelistes et est très croyant. Il est le fils de parents irlandais catholiques très pratiquant, son père était connu pour ses idées d'extrème-droite et se revendiquait négationniste concernant l'Holocaust Juif. Fort d'une éducation assez ferme, Mel Gibson a lui même mis au monde sept enfants avec lesquels il vit en Californie dans un domaine qui lui appartient avec une église privée où sont célébrés chaque jour une messe à laquelle assiste la famille et les amis. Autant dire que l'acteur de L'arme Fatale est en fait très pieux au point même d'avoir imposé à l'équipe de tournage de La Passion d'assister également à une messe quotidienne... Connaissant tous ces éléments, il y avait, en effet, fort à parier qu'il aurait une certaine influence sur le film...


L'histoire

Elle est connue de tous ceux qui s'intéressent à la religion ou de ceux qui ont suivi des cours de cathéchisme. Je précise néanmoins que je suis athé et que je vous parle avec le plus grand objectivisme possible, le but de mon article n'étant pas de remettre en cause les fondements religieux de chacun.
Jésus Christ est le fils de Dieu, il a lors de sa vie réalisé des miracles en marchant sur l'eau, en guérissant des malades ou encore en redonnant la vue à des aveugles. Il se revendique être le roi des juifs et est entouré de 13 disciples avec parmi eux un traitre : Judas. Le film commence alors que celui a indiqué aux romains la cachette de Jésus qui est arrêté, enchaîné et emmené devant le grand prêtre. Celui-ci souhaite le condamner en le traitant de menteur et d'ennemi du peuple Juif. Le gouverneur romain, Ponce Pilate, se voit remettre le prisonnier et demande au peuple le sort que celui-ci mérite. Poussée par les grands prêtres la foule clame "la crucifixion, la crucifixion". S'en suit ensuite le fameux chemin de croix, la mort de Jésus, le film se termine par une image du Christ réssucité dans son tombeau.


Mon impression

Ayant lu les quatre évangiles, j'ai trouvé que ce film avait une grande fidélité aux écrits sacrés. Le rythme est très lent et pesant, certaines scènes quasiment insupportables (notamment quand on plante les clous dans les mains et les pieds). Quoiqu'il en soit on en ressort avec une barre à l'estomac. Le film dure 2 heures mais on se sent vraiment participer à la scène et partager le sort de cet homme qui se révèle être bel et bien un homme qui sent la douleur et la faiblesse. J'ai été vraiment impressionné par la violence du film que je déconseille à toute personne sensible.
J'ai néanmoins vu le film dans de mauvaises dispositions puisque je savais le scandale qui régnait autour et les accusations d'antisémitisme. J'ai donc cherché désespérément la justification de ces accusations que je n'ai pas trouvé. Ce sont les romains qui infligent les souffrance et le peuple juif ne fait que clamer ce que lui dicte les grands prêtres. Si l'on prend suffisament de recul, on comprend bien qu'il est ridicule d'accuser les juifs de la mort du Christ, il faut vraiment faire preuve d'une grande fermeture d'esprit pour traiter le film d'antisémite et le scandale relève plutot d'un grand battage médiatique.
Le film reste fidèle et le simple ajout que j'ai constaté est la présence d'un personnage androgyne qui suit Jésus dans sa souffrance et qui part dans un grand rire lorsqu'il meurt, ce personnage représente le démon et après m'être renseigné a été emprunté à une évangile apocryphe (que l'Eglise ne reconnait pas).
Pour conclure je dirai qu'il y a eu beaucoup de bruit pour rien, le film est une bonne adaptation et fait preuve d'un réalisme extrème. Je vous conseille d'aller le voir si vous n'êtes pas sensilbles et de me faire part de vos réactions dans les commentaires de l'article.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par chandlermbiing le 20/08/2004 07:56:44
eh ben voila!! enfin une critique constructive!!
elles sont rares sur ce site

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par f0uf le 20/08/2004 07:56:44
Si seulement il n'y avait pas eu la fin du Film....

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par nanosuperstar le 20/08/2004 07:56:44
vivement qu'il sorte en France... même si ça a l'air bien hémoglobineux.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par mc gee le 20/08/2004 07:56:44
je n'ai pas eu besoin de cet article pour avoir envie d'aller voir ce film, quand j'ai su que mel gibson tourner les dernieres heures du christ je me suis jeté sur l'affaire.
Mais il est quand même bon de voir un article objectif qui nous parle du film et non pas du scnadale qu'il engendre (même si tu ajoute une parenthese dessus).
Je serai devant la salle de ciné mercredi matin et je pense que je vais me régaler (au point de vue cinématographique bien sur)
je ferai un autre commentaires quand je l'aurai vu
en attendant bravo pour ton article et merci pour ta critique très objective

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par maxime karma le 20/08/2004 07:56:44
Ouais. Excellent article: bonne longueur et clair, sans fautes d'orthographes à la pelle ni critique insipide,
C rare!
Pour le film, ben fo voir,mais ce seré bête de le rater c clair.
En tou cas si ce qui est dénoncé est l'obscurantisme du peuple juif (même si il a du simplement être rapporté à son stricte effet), je pense que le film dénonce alors des problèmes récents, car l'obscurantisme dégénéré n'a pas disparu. Il est juste plus sporadique qu'auparavant.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par eden_club le 20/08/2004 07:56:44
En ce qui concerne les critiques quant à l'antisémitisme du film (que je m'aprête à voir ce soir), il faut préciser que le peuple Juif actuel n'est pas responsable ou en rapport avec des actes commis il y a 2000 ans (même si la responsabilité ou non des Juifs contre Jésus reste à prouver).

Y a-t-il eu des manifestations et une polémique autour du film "Le Pianiste" ? Les Allemands ont-ils reproché à Roman Polanski la démonstartion de ce qu'ont fait leurs aïeux pendant la Seconde Guerre Mondiale ?
Non, et fort heureusement, car les temps ont changé.

C'est plus exactement le rejet du dialogue qui alimente le communautarisme, et les représentants religieux du Judaïsme contestent un film, une fiction qui se base peut-être à 90 % sur les textes sacrés (eux-même établis par les apôtres qui parfois se contredisent eux-mêmes).

@pluche

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par soli le 20/08/2004 07:56:44
bonne et raisonnable reponse mimifou!!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par maxime karma le 20/08/2004 07:56:44
Ben ayant maintenant vu le film je trouve, en toute objectivité, qu'il laisse planer un sérieux doute sur l'antisémitisme.

Même s'il me semble que Gibson n'ait pas voulu évoquer cela, en choisissant le passage de la vie où le peuple juif se trouve être le plus impitoyable face aux tortures que subit le christ, Gibson s'est inévitablement exposé à l'hypothèse de l'antisémitisme.
Le message du film est "Il me torturent, Père, mais pardonne-leur" (dit le christ dans son infinie miséricorde). Il ne faut pas oublier que Jesus faisait déjà l'objet de suspicion et de rejet de la part des prêtres dans la partie de sa vie antérieure au film. Ce qui signifie que pour obtenir le même message (en moins violent, certes) Gibson aurait pu éviter l'ambiguïté avec l'antisémitisme et la tolérance en ne choisissant pas de filmer la fin de la vie du christ qui, elle, met en relief ces deux choses, mais le début de sa vie;

De +, la tournure épique de la mise en scène devient encore plus discréditante dans cette polémique. On appuie vraiment sur le fait que le Christ se soit pris une branlée sévèrissime, alors que le film aurait dû se montrer plus réaliste pour être plus crédible (par ailleurs compte-tenu de tout ce que le christ se prend dans la gueule tout au long du film, il faut bien avouer qu'un individu normal serait mort trois fois). En effet si le côté épique s'accorde bien avec la pathétique et la tolérance, il ne s'accorde pas avec le doute antisémite. Au contraire il l'exacerbe. Une mise en scène plus réaliste aurait touché de façon plus pertinente le public, parce que là c'est tellement abusé qu'on n'y croit plus, et qu'on n'est pas touché par ce message de tolérance.

Enfin voilà quoi, l'article reste très louable, mais je ne suis pas convaincu ayant maintenant vu le film, qu'il n'y ait pas de message double.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par benjiir le 20/08/2004 07:56:44
Je parle en étant catholique: Quand jésus dit "pardonne leur père, ils ne savent pas ce qu'ils font", religieusement, il ne parle pas des juifs, mais des hommes en général Il se sacrifie pour les hommes, et ce n'est pas la faute des juifs!!
Le concil de Vatican 2 l'a di: les juifs ne sont pas responsables de la mort du christ. Et personnelemen, je trouve que le film retranscrit très bien les évangiles, malgré quelques rajouts personnels!!!
Et enfin Jésus était pas un homme comme les autres, d'où la douleur qu'il peut subir!!
Mai je trouve très intéressant le fait que le débat s'ouvre là dessus, et karma a de très bons arguments! Es tu catholique Karma ?
JE commence à me faire un avis, vous allé me dire si vou ê daccord: Je pense en fait que les jeunes catholiques, habitués à une certaines violence de part les films vont aimer ce film. Les catholiques plus âgés vont être choqué par la violence. Quan aux athés, ils ne vont pas aimer, parce qu'il ne peuven pas saisir le message spirituel du film. Je ne critique pa du tout, ce n'est qu'un compte rendu des différents avis que j'ai eu! êtes vou d'accord ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par cee le 20/08/2004 07:56:44
Petite rectification. On ne dit pas évangéliste mais évangélique et Mel Gibson n'est pas un chrétien évangélique mais un catholique traditionnaliste n'ayant pas accepté la réforme vatican II. Voilà. Sinon je suis entièrement d'accord avec toi, le film a une grande fidélité aux écrits de la Bible et il n'a rien d'antisémite.. loin de là ! Le personnage androgyne comme tu le nommes est une représentation de Satan que j'apprécie particulièrement car il est très sobre et ne laisse jamais transparaître ses sentiments. Par contre quand Jésus meurt il ne part pas dans un grand rire mais dans un cri de souffrance car le diable ne voulait pas que le Christ meurt sur la croix.. lorsque Jésus a prononcé "Tout est accompli" sur la Croix, Satan a perdu et voilà pourquoi il se déchaine dans un cri strident d'épouvante.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par spy le 20/08/2004 07:56:44
Le film de Mel Gibson, "La passion du Christ", et la série en cours de diffusion sur Arte, "L'origine du christianisme", ont provoqué un débat d'une rare violence sur le plateau de l'émission "Culture et Dépendances" qui sera diffusée ce soir à 23H25 sur France 3. Prenant au pied de la lettre le thème de l'émission, "Le Christ de toutes les passions", les invités de Franz-Olivier Giesbert - ecclésiastiques catholiques comme le père Jean Charles-Roux ou l'évêque d'Evry Michel Dubost, juifs comme Marek Halter, historiens comme Gérard Mordillat et Jérôme Prieur (auteurs de la série d'Arte), ou encore théologien comme le prêtre Michel Quesnel, auteur de "Jésus, l'homme et le fils de Dieu" (Flammarion) - se sont vigoureusement affrontés. Proche des catholiques intégristes, le père Jean Charles-Roux, présenté comme l'aumônier du film de Gibson - il a dit la messe en latin chaque jour pour les équipes de tournage - a défendu ce film controversé, estimant qu'une "extrême souffrance" était nécessaire pour que Jésus puisse racheter les péchés des hommes. Ses jugements à l'emporte-pièce - "L'anti-sionisme n'est qu'une mode passagère" - lui ont valu une verte réprimande de ses interlocuteurs, qui l'ont finalement conduit à quitter le plateau en cours d'émission. De leurs côtés, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, auteurs de "Jésus après Jésus" (Le Seuil), un ouvrage qui reprend leur série, ont subi une attaque en règle de la part de Michel Quesnel, qui les a accusés de défendre une thèse "biaisée", sous couvert de rigueur scientifique, et d'avoir mis en branle, en pleine période pascale, une "machine de guerre" contre le christianisme. Tandis que Franz-Olivier Giesbert encourageait ces joutes verbales entre juifs et chrétiens, Hubert Prolongeau, athée, auteur du livre "Le baiser de Judas" (éd. Grasset), tentait de mettre tout le monde d'accord en soulignant qu'il préférait Judas, "vrai révolutionnaire", à Jésus, "ancré dans ses certitudes". Prêchant l'apaisement et la réconciliation, Mgr Dubost a pour sa part conclu qu'en cette période pascale, la télévision "ne donnait pas assez la parole aux chrétiens".

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par spy le 20/08/2004 07:56:44
AVIS DIVERS
Le figaro:
grande oeuvre par la profondeur de la pensée, la beauté de sa structure interne
A-voir-a-lire:
qu'une solide parabole sur la barbarie, la haine ordinaire, l'intolérance et la cruauté
Premiere:
La Passion du Christ ressemble à une blague. A vrai dire, même s'ils avaient essayé, les Monty Python n'auraient pas fait mieux.
Le Point:
spectacle grand-guignolesque qui plaira aux nostalgiques du marquis de Sade et les amateurs d'un cinéma populaire, où le larmoyant côtoie le gore. Conviendra-t-il aux croyants? Peu probable. les paroles du Christ ont du mal à surnager dans ce flot d'hémoglobine
L'express:
Le résultat est éprouvant et pénible, pour quiconque, athée ou croyant. Le divin et le spirituel, dans tout ça? Noyés dans les geysers de sang et de chair arrachée
L'humanité:
excès de chairs scarifiées, torturées, percées, clouées, dépecées, un Jésus tellement désincarné que son calvaire se vide de sens à mesure qu'il se charge de plaies.
M.Cinema:
lourdeur pachydermique.Difficile de rester de marbre devant cette longueur interminable et devant la complaisance avec laquelle est utilisée la violence
Chronic Art:
primitif et intellectuellement repoussant
Inrockuptibles:
d'une laideur incroyable, d'une bêtise abyssale, d'une abjection totale.
Telerama:
dérive du spectaculaire hollywoodien En donnant si vite à son Christ l'aspect d'une viande rouge zébrée par les fouets et les crocs, puis en suggérant une résistance physique assez peu plausible à tous ces traitements, Gibson lui enlève toute humanité

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par maxime karma le 20/08/2004 07:56:44
Bon de suite je vais rectifier à mon tour ce qu'a dit Paul Ohlott, mais évangéliste ça se dit. L'adjectif évangélique s'emploie pour qualifier ce qui est retourné ou issu de la source que représentent les évangiles, tandis que évangéliste désigne l'individu qui se conformise à la "doctrine" ou plutôt à la croyance religieuse. Le suffixe "iste" implique généralement une prise de partie.

Pour Benjiir:
Non, je ne suis pas catholique ni croyant. J'ai cependant décidé de ne plus être athée mais "hypothétiste" (notez le suffixe), c'est-à-dire que je réagis an fonction des deux éventualités. En fait il mes semble trop dur de dire avec ferveur qu'on ne croit pas en une entité créatrice de même que de dire qu'il existe avec certitude. Ca n'est somme toute qu'une question qui ne se pose pas. De ce fait je pense qu'il est possible de comprendre l'intérêt spirituel d'un tel film si on réagit selon les deux positions.
Néanmoins je ne suis pas d'accord avec ce que tu as dit à propos de la dimension surhumaine du Christ pour deux raisons complémentaires:
d'une part mon grand-père, catholique convaincu, a toujours cru aux écrits mais voit la vie du Christ et ses réalisations comme des symboles plus que comme des faits réels, ce qui m'apparaît plus crédible. Il ne faut pas oublier qu'à cette époque l'hyperbole dans l'écriture était chose courante et que même les chants homériques étaient des fables (récits fantaisistes avec une morale à en tirer). Les évangiles ont eu le temps en 2000 ans d'être transformés pour montrer un chemin plus propre à la foi de son modificateur (tel que la présence du démon androgyne tout de long du péril du Christ).
d'autre part, parce que les peintures du haut comme du bas Moyen-âge et de la Renaissance n'ont jamais, je dis bien jamais, montré de telles sévices sur le Corps du Christ. Je t'accorde que la Renaissance était régie en peinture par des critères eshétiques qui congédiaient les grosses effusions de sang et le sexe, mais quant aux illustrations du Haut et même du Bas Moyen-âge, il est certain qu'ils ne se seraient pas gênés pour montrer la souffrance du Christ dans sa plus grande horreur pour montrer l'exemple aux adeptes.
Je pense que Gibson a réellement abusé sur ce coup, et qu'il a tenter de sacraliser chaque instant de la vie du Christ, d'où les ralentis lourdingues sur le chemin de Croix. A croire que Jésus avait une perception du monde qui tournait à 65 images/secondes. Il faut reconnaître que c'est ridicule au bout d'un moment.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par skizoponk le 20/08/2004 07:56:44
si j ai quelque chose à dire, ca serait n allez pas voir le film meme pour vous faire une opinion, de toute facon ca tombera dans la poche d'un pourri pour la peine de mort, contre l'avortement et hostile à tout féminisme. téléchargez le, en divx ca donne pareil.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par mc gee le 20/08/2004 07:56:44
je ne suis pas tout a fais d'accord avec toi, skizoboy, d'accord le mode de pensée de Mel Gibson n'est pas très net (comme beaucoup au Vatican je te l'accorde mais pas tous) mais ce n'est pas une raison pour pirater son film. En plus le son et l'image du film sont vraiment d'enfer donc ca ne sera pas le meme plaisir en divx que dans une salle de ciné.
Dans ce cas, si tu ne veux absolument pas voir ce film (que j'ai, pour ma part beaucoup aimé il faut juste attendre sa sortie en dvd et le voir avec le son 5.1, parce que le son est vraiment de bonne qualité.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par mc gee le 20/08/2004 07:56:44
tu vois spy, faisant des études dans le cinema, je suis très attaché à l'aspect technique des films. On peut detester mais sans pour autant dire que c'est des merdes. J'ai aimé la passion de christ mais je suis quand même d'accord avec Karma dans le sens où les moments où le christ s'effondre, ce n'est pas vraiment la peine de le montrer quinze fois au ralenti. A part de faire passer un coté dramatique a l'action et montrer de maniere plus forte la souffrance du christ, il n's pas fait son chemin de croix en 5 min et il fallait le montrer.
En plus, étant personnelement contre le téléchargement sur le net, je ne suis pas du tout d'accord sur le fait que c'est mieux de charger le film en divx, en plus la qualité de certains divx est vraiment ignoble. Si tu vois, un jour le film en DVD est que tu possede chez toi un systeme de son 5.1, tu verra que le son est veritablement bien travaillé et tu ne ressens pas du tout cela sur un divx.
Pour ce qui est de la conclusion de ton dernier commentaire, croit moi que le son fais beaucoup, ce qui m'a d'ailleurs empecher d'aller me faire rembourser mon ticket quand je suis allé voir (malgré moi) Spy Kids 3. Le son était vraiment bon (contrairement au travail de la 3d) et donc je me suis dis que au moins, les mecs avaient bossé un minimum sur leur film.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par spy le 20/08/2004 07:56:44
-je ne conteste pas la qualité technique du film ; je vais preciser ma pensée : le telechargement ( effacé apres visionnage rapide ) me permet de juger de l'interet (ou du peu d'interet ) d'un film sur le fond , pas sur ses qualités audio-visuelles . Ce telechargement m' a juste evité de perdre une soirée, simple question de gout vis a vis du sujet.
-Je ne nie pas que le son ajoute qq chose d' appreciable a un film : l' audition , comme la vision , sont 2 de nos 5 sens : autant faire au mieux pour les "flatter".
-J'entends bien que le son de mon pc n' a rien a voir avec ma chaine et la lecture d' un dvd : je serais vraiment mal loti par Dame Nature si je ne ressentais aucune difference .
-Mais ce que je voulais dire , c'est que dans le cas ou un film est ennuyeux ( ce qu'on peut qd meme juger meme sur mini-ecran,) ce n'est pas le son, meme travaillé, qui va me le rendre plus attractif .

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: La Passion du Christ selon Mel Gibson
Posté par mc gee le 20/08/2004 07:56:44
je ne pense pas que tu puisse vraiment critiquer un film quand tu l'a uniquement vu sur un écran d'ordinateur.

Quand tu est chez toi, devant un petit écran et que tu regarde un film dans une qualité minable. Tu n'est pas vraiment en position très attentive, tu fait ce qu'on appelle de la lecture passive.
Or, au cinema tu est plus attentif, d'abord tu as payé pour entrer donc tu tient a en avoir pour tes sous. En plus tu ne fais que ca, tu est dans le noir, donc tu ne peut regarder que l'ecran et en plus tu n'est pas forcement géné par tout les bruits de ta maison.
Le fait d'etre plus attentif face au film pourrait te permettre d'entrer beaucoup dans l'histoire que l'on te propose. Et donc tu pourrais surement beaucoup plus l'apprecier.

Par exemple, j'ai un ami qui a vu FIGHT CLUB pour la premiere fois lors d'une soirée entre potes, mon ami a carrement detester le film en disant que c'était un film fasciste, violent, gratuit et sans interet. Alors je l'ai invité chez moi pour qu'on le regarde en DVD dans le noir avec le son 5.1 et tous les telephones éteint. Rien ne pouvait nous déranger. Mon ami est ressorti du film completement bouleversé. Fight Club était devenu le plus grand film qu'il n'avait jamais vu.

Bref tout ca pour te dire qu'il faudrait que tu vois le film dans de meilleurs conditions pour ainsi etre plus sensible au message qu'il veut faire passer (et ne me parle pas d'antisemitisme). Peut etre que ton avis ne changeras pas mais, au moins, tu pourras dire que tu as vraiment fait l'effort de t'interresser a ce film mais qu'il ne te touche pas.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 115 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲