FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
152 connectés : 0 membres et 152 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par jubi07 le 20/08/2004 07:56:50
Un prêtre, sensé être en relation avec Dieu, suivre les commandements de la Bible, et par dessus tout montrer l'exemple, viole un jeune garçon de 15 ans, et fait subir des attouchement sexuels à plusieurs enfants...

Il se nomme Emile Leblond. C'est un prêtre de 84 ans, qui a, on peut le dire et le souligner, pêché plus qu'il ne fallait... C'est un ancien curé de Pont Saint Pierre, dans l'Eure. Il est mis en examen le 8 mars 2001, accusé de pédophilie, plus précisément de "viol sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité". Il était prêtre depuis 1942. Il avait été déjà mis en examen auparavant (en 2001) par un juge d'instruction du Calvados, pour des faits remontant au 30 juillet 1990 suite à une plainte déposée fin 1999 pour viol sur mineur de 12 ans !
Il avait été laissé en liberté en raison de son état de santé, il avait quitté son ministère et pris tranquillement sa retraite...

Ce prêtre amenait régulièrement des enfants, souvent en groupe mais parfois seuls, en vacances dans un mobil home à Blonville sur mer (Calvados). Le prêtre n'a jamais reconnu le viol sur mineur, mais a avoué les attouchements sexuels.


Les gendarmes de la brigade de recherche de Lisieux ont découvert d'autres victimes de viols et/ou attouchements par ce prêtre grâce à l'envoi de lettres auprès de 150 familles de Pont Saint Pierre : beaucoup d' enfants de cette ville faisaient du catéchisme depuis 1976. Les anciennes victimes sont tombées sous le coup du délai de prescription, malheureusement, leurs témoignages ne seront donc pas pris en compte. Mais certaines d'entre elles ont tout de même eu le droit à la parole lors de l'audience dernière.

Lors de cette audience, à Caen, il a été condamné à 8 ans de prison pour viol sur mineur de 15 ans. Il doit payer 15'000 euros de dommages et intérêts.





Madame Yves Crespin, avocate de la victime, Pierre (un étudiant agé à présent de 24 ans) est satisfaite de la peine infligée au coupable. "Ce qui est important, c'est que soit reconnu le crime, donc la pénétration" explique-t-elle. Pierre a été violé à l'âge de 12 ans par Emile LeBlond, il a porté plainte en 1999. Il est apparemment la dernière victime du prêtre, la première datant de 1960... C'était un garçon agé d'environs une 10aine d'années, qui avait subi les attouchements du prêtre. Un second, du même âge, avait subi une tentative de pénétration. D'autres ont été touchéS, violéS,... mais combien ? Nous ne connaissons aucun chiffre exact.

L'avocat général avait requis 10 ans d'emprisonnement.

L'avocate du prêtre, Madame Xavier Hubert, avoue la culpabilité de son client, mais ajoute : "Il n'est qu'un vieillard abattu par la honte et le remords, comprenez-le... Il n'a eu aucune éducation sexuelle, il est entré très jeune au séminaire, il a une vision de la sexualité très infantile, il n'avait pas conscience du mal qu'il faisait... " S'il n'a pas la notion du bien et du mal en tête, il faut l'interner dans un asile psychiatrique, pas le mettre dans une simple prison pour quelques années, et le faire ressortir ensuite !!
L'avocate de la victime réplique : "Il minimise ses actes, il sait très bien que ses actes sont interdits !"


L'abbé a trahi la famille et les enfants, il n'a jamais voulu prendre ses responsabilités et les assumer. Certaines victimes ne se sont pas présentées au tribunal, seulement 5 mais un seul crime à été jugé (celui de Pierre, les 4 autres n'ont pas été pris en compte pour cause de prescription !).

Le coupable admet qu'il aime "toucher les petits enfants", qu'il ressent une attirance envers eux, et ce monstre, tentant d'atténuer les crimes exercés, explique : "C'était des pénétrations pas très profondes, juste au bord... " !

Il est possible que la hiérarchie de l'abbé soit au courant de ses agissements depuis le début. C'est certainement cela qui a incité ses supérieurs à sa mutation à Pont Saint Pierre en 1976, pour que les victimes d'Evreux restent dans le silence, pensant que le départ de cet homme serait un soulagement. Comme par hasard, le dossier du prêtre LeBlond à Evreux s'est volatilisé !...



L'abbé Emile LeBlond a tracé un véritable parcours pédophile ; nous ignorons combien de personnes il a violé, certaines témoignent mais il est déjà trop tard, d'autres restent dans le silence de peur de faire ressortir des souvenirs traumatisants datant de leur enfance, ils préfèrent oublier et se taire... Seule la plainte de Pierre s'avère recevable, mais je trouve cela insuffisant face aux multiples crimes de ce prêtre, sensé être en relation avec Dieu et la Bible, sensé montrer l'exemple !
8 ans d'emprisonnement, pour des viols, attouchements sexuels, des personnes traumatisées et des vies dégradées... ainsi que de l'argent,... Comme s'il n'y avait que cela qui comptait, comme si l'argent faisait oublier, adoucissait la mémoire, estompait les souvenirs douloureux...
8 ans d'emprisonnement : je trouve cela insuffisant, et inacceptable ! : (

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par spy le 20/08/2004 07:56:50
HUIT ans de prison , s'il les fait vraiment , ca casse un homme et de toute facon il ne retrouvera plus son job.
Mais si au lieu d' accuser l'Homme , on mettait la Religion sur la sellette ?

A quoi ca rime d' empecher les curés de se marier et d' avoir une vie equilibrée ? Les pretres protestants se marient et ce n'est pas pour cela qu'ils font de mauvais pretres : au contraire , ils peuvent mieux comprendre leur entourage puisqu'ils sont soumis aux memes contraintes , et ayant eux-memes des enfants , il y a peu de chance qu'il deviennent pedophiles : ils mesurent mieux la portée de tels actes
Il est URGENT que l' église catholique se REFORME et que le Pape enleve ses oeilleres !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par spy le 20/08/2004 07:56:50
En plus je n' avais pas vu que l' accusé avait 84 ans ! La peine est insuffisante ? Mais il va mourir en prison !!! faut tenir compte de son age aussi dans la peine infligée ! mais là n'est pas le vrai probleme .

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par pho_chan le 20/08/2004 07:56:50
Je trouve ça effroyable! En plus, c'est un prêtre. 8 ans, bien sur que ce n'est pas assez quand on pense à tous ces enfants qui ont du subir ça!
Il faut briser la loi du silence, parce que tant qu'on a pas expié, l'épreuve restera insupportable.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par jubi07 le 20/08/2004 07:56:50
oui spy je suis entièrement d'accord avec toi, c'est la religion qu'il faut mettre sur la sellette... pas uniquement bien sur, tout d'abord l'homme en lui-même, qui est un monstre pour avoir commis ces actes horribles ! Mais les prêtres n'ayant pas le droit de se marier, etc, ils n'ont pas une vie équilibrée, comme tu le dis si bien...
Dans cet article je nomme un cas récent, mais il y a bien d'autres cas ou des prêtres ont commis des viols, des attouchements sur des personnes adolescentes ou enfants... Comme quoi il y a vmt un pb !!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par ^^ le 20/08/2004 07:56:50
8 ans c'est vraiment peu pour cet acte j'ai du mal a comprendre cette decision de ne donner que 8 ans ..D'autres personnes prennent plus pour des acteq ' moins graves ' mais pour moi le viol sur mineur reste le crime le plus horrible .En plus il est récidiviste ...En tout cas bravo pour ton article qui relate un probleme palheuresement trop present ..

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par elodelu le 20/08/2004 07:56:50
Il y en a qui disent que la pédophilie est une maladie, je ne suis pas d'accord, ou alors, je crois qu'on peut dire que c'est la seule maladie qui se soigne à coups de balle dans la tête, et je veux bien tirer moi même.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par eden_club le 20/08/2004 07:56:50
Pourquoi les histoires de pédophilie concernent très souvent les prêtres et curés ? Est-ce un hasard ? Non ! C'est à cause de l'interdiction de l'Eglise de permettre aux représentants catholiques de se marier, voilà tout !

L'Homme a des besoins sexuels, qu'il soit homme d'Eglise ou non... Et ce manque d'affection et de relations sexuelles fait qu'ils se rabattent malheureusement automatiquement sur les enfants pratiquants, (enfants de choeur, ...) !

L'Eglise devrait revoir ses dogmes si elle ne veut pas écoeurer de plus en plus les croyants. Les moeurs ont évolué depuis 2000 ans.

Les viols causés par les pasteurs sont quasi-inexistants, car les protestants admettent et permettent le mariage, ce qui est logique. On peut vouer sa vie à Dieu, pratiquer la religion et devenir un représentant de Dieu, et se marier, ce n'est pas incompatible, la preuve !

Avec cette interdiction, l'Eglise catholique va à l'encontre de la Nature, celle-là même qu'elle dit créée et choisie par Dieu...

Bye @pluche

...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par s.c.h.e.v.a le 20/08/2004 07:56:50
D'accord avec spy: il va mourir en prison et l'important dorénavant c'est que soi su et reconnu, a présent les gens qui ont brisé la loi du silence vont pouvoir commencerà faire le deuil de leur traumatisme. Brao pour ton article!!! Futur journaliste sur la bonne voie!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par alal le 20/08/2004 07:56:50
bien sûr que 8 ans de prison c'est insuffisant, ni 15 000 euros de dommage et intéret.
la prison et l'argent sont loin, tres loin d'être suffisant. on ne guéri pas un enfant de ses traumatismes par de l'argent, on ne rachète pas ces horribles actes par de l'argent. et la prison...ben franchement ça s'est rien, de toute façon il va bientôt crever alors il s'en fout.
non, ce qu'il faudrait c'est une machine qui le rajeunisse de 70 ans et qu'on lui fasse subir ce qu'il a fait aux enfants, qu'on le viole, qu'on le toture puis qu'on le tue. ça s'est ce qu'il mérite, pas moins.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par cyril-lgbth le 20/08/2004 07:56:50
C'est absolument ignoble, et c'est clair que 8 ans de prison, c'est vraiment ridicule comparativement aux crimes commis.

Par contre, je suis et serais toujours opposé à la peine de mort.
Je préfèrerais que l'Eglise change de politique et autorise enfin à ces curé à se marier avec la femme ou l'homme de leur vie !!! (et pas uniquement avec "Dieu"

Cyril.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
bravo pour ce sujet...
je voulais juste ajouter que malheureusement, il n'y a pâs que quelques milliers de pretres catholiques qui commettent des actes semblable...il semblerait que la hierarchie elle meme protege leurs agissements!!..
j'en veux pour preuve l'article ci dessous que vous pouvez retrouver sur le site de canoë ( http://www2.infinit.com/infos/lemonde/archives/2003/08/20030818-113446.html et l'adresse ne contient aucun espace contrairement a celui ou ceux qui pourraient apparaitre)
voici l'article:

Un document confidentiel vieux de 40 ans rendu public hier par l’Observer de Londres affirme que le Vatican a demandé aux évêques catholiques du monde entier de camoufler les cas d’abus sexuels au sein de l’Église.
En 1962, un document de 69 pages portant le sceau du pape Jean XXIII avait été envoyé aux évêques catholiques du monde entier leur demandant d’étouffer toutes les plaintes pour abus sexuels contre des membres du clergé, sous peine d’excommunication.

C’est un avoca texan, Daniel Shea, qui a levé le voile sur l’existence de l’ouvrage dans le cadre de ses travaux sur les abus sexuels commis par des membres de l’Église catholique aux États-Unis. Il a remis le document aux autorités judiciaires fédérales, leur demandant de déclencher une enquête.

«Cet ouvrage fait la preuve que l’Église catholique est à l’origine d’une conspiration internationale pour cacher les cas d’abus sexuels. Il s’agit d’une tentative détournée de camoufler des comportements criminels. C’est un plan de tromperie et de dissimulation», a déclaré l’avocat, en entrevue à l’Observer.

L’Église catholique d’Angleterre a confirmé l’authenticité du document.

La loi du silence

Cette histoire vient ajouter de l’eau au moulin du scandale qui secoue toujours l’Église catholique américaine. Le cardinal Bernard Law, tête dirigeante de l’archidiocèse de Boston, avait été forcé de démissionner après avoir couvert des abus sexuels commis par des prêtres sous sa juridiction.

En février 2002, l’ancien prêtre John Geogan avait été condamné à 10 ans de prison pour des agressions sexuelles sur un petit garçon. Cette condamnation avait fait boule de neige, si bien que plusieurs centaines de plaintes ont été déposées depuis contre des membres du clergé de Boston.

La semaine dernière, l’archidiocèse a offert 55 millions de dollars pour mettre un terme à plus de 500 poursuites. L’archevêché de Montréal et l’Assemblée des évêques du Québec n’ont pas rappelé le Journal.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
j'ajoute aussi un autre article qui parle lui des violes commis par des pretres sur des religieuses...apres ca, vous aurez de serieuses raisons de ne plus les approcher tant le risque est grand qu'un certain nombre d'entre eux ne commettent des actes illicites contre vous!!!

article consultable ici: http://fairelejour.org/article.php3?id_article=187 (aucun espace n'existe dans l'adresse ci avant)

Religieuses violées par des prêtres : l’Église garde le silence
mardi 25 février 2003


Des prêtres abusent sexuellement de religieuses dans plusieurs pays du monde, parfois avec la bénédiction de leur évêque et presque toujours avec la complicité muette du Vatican. Cela dure depuis des années. Il ne s’agit pas de cas isolés, d’exceptions qui confirment la règle, comme on aime à le supposer lorsqu’on veut protéger des agresseurs. En certains coins du globe, ce serait la règle plutôt que l’exception. La majorité des faits concerne l’Afrique subsaharienne, quelques autres pays du tiers-monde, mais d’autres faits mettent en cause des pays occidentaux comme l’Australie, l’Italie, les États-Unis et l’Irlande.


L’EXPRESS s’appuie sur une dénonciation de la revue catholique contestataire Golias qui publie, dans sa livraison de juin 2001, la totalité des documents qui ont été remis au Vatican depuis le milieu des années 1990. (1) Six ans après avoir pris les fonctions de coordinatrice pour le sida au sein du Fonds catholique de développement outre-mer, un organisme britannique membre de la Confédération Caritas, sœur Maura O’Donohue, médecin, a remis un premier rapport (1994) sur la situation des membres de congrégations féminines, situées principalement en Afrique. Ses sources d’information : des médecins, des missionnaires (hommes et femmes), des prêtres et d’autres ecclésiastiques.

Des prêtres, des évêques, des directeurs spirituels violent des religieuses et les abandonnent lorsqu’elles sont enceintes. « Un certain nombre de religieuses font état d’abus sexuels de la part de leurs professeurs et, de manière générale, de harcèlement sexuel par des hommes de la population dont elles sont originaires », rapporte sœur O’Donohue. Elle ajoute : « Avec tristesse, ces religieuses déclarent qu’elles ont été abusées sexuellement par des prêtres parce que ces derniers en étaient venus eux aussi à craindre la contamination du virus en fréquentant les prostituées ». Certains ecclésiastiques considèrent les religieuses comme des partenaires « sûres » dans des pays où l’épidémie du sida est endémique.

Sœur O’Donohue mentionne d’ailleurs le nombre important de prêtres contaminés par le VIH dans certains pays, une proportion qui peut atteindre un taux d’infection de 13% du clergé diocésain. Elle rapporte que des prêtres ont sollicité la supérieure d’une communauté religieuse, en 1991, réclamant « qu’on mette à leur disposition des religieuses pour avoir avec elles des relations sexuelles ».

« Au Malawi, la supérieure générale d’une congrégation dont 29 religieuses ont été mises enceintes par des prêtres s’en est plainte auprès de son archevêque : elle a été démise de ses fonctions. Ailleurs, 20 nonnes également enceintes des œuvres d’ecclésiastiques ont été renvoyées de leur couvent » (L’EXPRESS, 7/06/2001). Les abuseurs, eux, ne perdent pas leur statut et ne se retrouvent pas à la rue, rejetés par leur famille et leur communauté.

HYPOCRISIE ET CYNISME

« La religieuse doit assumer seule la charge de l’enfant, souvent dans un climat de grande honte et dans des conditions socio-économiques misérables, raconte encore sœur O’Donohue. Dans plusieurs pays, ces femmes ont été forcées de devenir la deuxième ou la troisième épouse dans une famille en raison de la perte de leur statut. L’autre solution, pour survivre, est de faire le trottoir. »

Dans d’autres cas, les prêtres concernés essaient de faire prendre la pilule aux jeunes femmes, ou les obligent à avorter. Dans un second rapport remis en 1995, Maura O’Donohue rapporte l’histoire d’une religieuse morte au cours d’un avortement : le prêtre qui l’avait mise enceinte, et conduite à l’hôpital pour y remédier, a célébré sa messe de funérailles ! Quel cynisme !

Les faits que rapporte sœur Maura O’Donohue corroborent ceux qu’un prêtre américain Robert J. Vitillo, directeur de programme à Caritas, a recueillis. L’abbé Vitillo dénonce l’indifférence des autorités ecclésiastiques : « Les tentatives fréquentes de soulever ces questions avec l’Église locale et universelle n’ont rencontré que des oreilles de sourds », déplorait-il en 1994 dans un exposé consacré aux problèmes moraux et éthiques posés par le sida. Lorsque l’hebdomadaire américain National Catholic Reporter a publié en mars une synthèse des rapports remis au Vatican, ce dernier a dû reconnaître les faits, mais il a cherché à les minimiser : « Le problème est connu et concerne une zone géographique limitée », a déclaré un porte-parole du Saint-Siège.

Qu’on ne prétende pas que seuls des prêtres d’origine africaine ou asiatique connaissent des difficultés avec le célibat, que tout ça concerne les pays « primitifs » ! L’un des rapports en question, le rapport McDonald, précise que si l’accent semble mis sur les cas survenus en Afrique, ce n’est parce qu’il s’agit d’un problème exclusivement africain. C’est parce que le groupe à l’origine du rapport s’est basé sur son expérience et s’est documenté dans les congrégations religieuses qu’il connaissait sur ce continent. (2)

Si les différences culturelles jouent un rôle dans ce scandale, en aucun cas, elles ne devraient servir à le justifier. Ce n’est certainement pas une raison valable, pour l’institution vaticane, de fermer les yeux sur cette odieuse exploitation et d’abandonner à leur sort les victimes et leurs communautés, comme il l’a fait. Le respect des droits humains ne devrait-il pas être un préalable pour accéder à l’état ecclésiastique, que l’on soit d’Afrique ou du Pérou, d’Irlande ou du Québec ?

Peu après la publication des rapports par le National Catholic Reporter, le Saint-Siège a constitué un groupe de travail pour étudier le problème. Bien tardivement, semble-t-il. Une coalition américaine de plus de 140 organisations religieuses, des droits humains et des droits des femmes a manifesté à New York et à Washington, réclamant une enquête indépendante sur ces abus. On ne l’a évidemment pas écoutée. Des hommes laïcs répondent chaque jour de tels actes devant les tribunaux civils et criminels. Mais l’Église catholique, elle, semble vouloir se placer au-dessus des lois.

POURQUOI ?

Belle institution qui prêche l’abstinence hors mariage aux populations laïques, s’oppose à la contraception et à l’avortement, et dont le chef se promène dans le monde pour prêcher le respect, la charité et l’amour. Belle hypocrisie d’une institution dont l’histoire est entachée par l’exploitation systématique des femmes, de maintes façons, et qui essaie ensuite de nous faire croire qu’elle les vénère.

Comment expliquer l’état d’asservissement sexuel auquel certaines religieuses ont été réduites ? se demande L’EXPRESS. On pourrait résumer la réponse en disant que les Églises ont toujours été les bastions les plus résistants de la domination et des abus du patriarcat. Les différents rapports sur l’exploitation sexuelle des religieuses pointent l’infériorité de la condition féminine, dans l’Église comme dans les sociétés concernées, ainsi que la domination morale et financière des prêtres sur les religieuses :

« Le statut inférieur des femmes dans la société et dans l’Église est un facteur à considérer, écrit sœur O’Donohue. On leur a appris à s’estimer inférieures, à être soumises et à obéir. Il est compréhensible, alors, qu’une religieuse trouve impossible de résister à un membre du clergé qui lui demande des faveurs sexuelles. Ces hommes sont vus comme des figures d’autorité à qui l’on doit obéir. De plus, habituellement plus instruits, ils ont reçu une formation théologique beaucoup plus avancée que les religieuses. Ils peuvent user d’arguments théologiques spécieux pour justifier leurs demandes et leur conduite. »

Des prêtres font du chantage auprès de jeunes novices, forcées de leur accorder des faveurs sexuelles en échange de certificats ou de recommandations nécessaires à leur entrée en religion. La notion de célibat n’est pas toujours bien comprise, notamment du clergé africain : « Le célibat signifie, explique à la religieuse un responsable diocésain, qu’un prêtre ne se marie pas, mais pas qu’il n’a pas d’enfants. »

AILLEURS QU’EN AFRIQUE

Ici même, au Canada et au Québec, on camoufle la vérité sur la soi-disant abstinence des prêtres. Il y a quelques années, Pierre Maisonneuve a présenté à Radio-Canada un reportage qui donnait la parole à des femmes vivant des relations amoureuses permanentes avec des ecclésiastiques. Certaines avaient des enfants. Quelques-unes d’entre elles avaient essayé en vain d’obtenir une aide financière de l’Église et tout aussi vainement un peu de compréhension.

À la même émission, Monseigneur Jean-Claude Turcotte, confronté à ce reportage, a mis en doute le témoignage de ces sept ou huit femmes. Bref, il les a tout bonnement traitées de menteuses. À partir de ce jour, je n’ai jamais pu voir ni entendre Monseigneur Turcotte sans penser à ce reportage. Et l’estime que j’avais pour lui a fondu comme neige au soleil.

Si l’Église catholique renonçait au célibat des prêtres, un « dogme » forgé de toutes pièces par ses dirigeants en chair et en os, peut-être ses prêtres et ses évêques auraient-ils moins de difficulté. Bien sûr, ils seraient obligés, comme les femmes et les hommes laïcs, d’assumer leurs responsabilités en matière de sexualité et de relations affectives. Est-ce ce qui dérange le Vatican ? Le maintien du célibat ecclésiastique offre, il faut en convenir, un refuge commode pour agir comme on l’entend sans assumer la responsabilité de ses actes.

Je ne serais pas surprise que plusieurs connaissent au moins un cas comme celui-ci. J’avais 19 ans lorsque j’ai pris conscience de cette réalité. À la résidence étudiante où j’habitais à Ottawa, une jeune femme m’avait raconté son histoire à titre de maîtresse d’un prêtre (que je connaissais de nom). Elle avait eu un enfant de lui, qu’elle avait placé en adoption. Cette femme m’avait expliqué également les stratégies d’approche utilisées par ce prêtre auprès de femmes jeunes et naïves.

On me dira peut-être que je n’ai pas à juger ces hommes : ils rencontrent de grandes difficultés à respecter les règles de l’état ecclésiastique. J’en ai marre de cette façon d’imposer la censure en en appelant à la charité, à la compréhension et au non-jugement. Les victimes, qu’est-ce que vous en faites ? Ne méritent-elles pas aussi compréhension et justice ? L’Église catholique est à l’image de la société, dira-t-on aussi. Je suis d’accord. Alors, qu’elle cesse de se croire au-dessus de la nature humaine et surtout de faire la leçon à tout un chacun. Qu’elle se soumette également aux lois de la société. Dans la plupart des sociétés, les abus sexuels et les viols de femmes, d’hommes et d’enfants sont des crimes. Que les Églises ne banalisent pas ces crimes !

Je sais bien qu’il existe de bons prêtres et de bons évêques. J’en ai rencontrés. Et parmi ceux et celles qui ont dénoncé l’exploitation sexuelle des religieuses, il y avait plusieurs prêtres et évêques. Il en faudrait encore davantage pour ébranler cette institution qui protège l’injustice et l’exploitation par son silence.

ET LES ENFANTS AUSSI

Le silence de l’Église s’étend sur toutes les formes d’exploitation sexuelle. LIBÉRATION et LE MONDE ont suivi, en juin, le procès d’un évêque qui a, pendant des années, protégé un prêtre pédophile et violeur d’enfants. De plusieurs enfants. L’évêque justifie son silence par l’état de délabrement du prêtre. Pourquoi diable ne retire-t-on pas de la circulation des prêtres qui sont dans un tel état et ne les aide-t-on à solutionner leurs problèmes ? Non seulement l’évêque en question n’a-t-il aucun regret. Il agirait à nouveau de la sorte à l’égard de prêtres pédophiles, a-t-il déclaré à la Cour.

La Couronne n’a réclamé que quelques mois de détention avec sursis pour cette complicité criminelle ! Et il a effectivement été condamné à trois mois de prison avec sursis. Comme quoi le pouvoir religieux intimide même ceux qui sont censés protéger les enfants et rendre justice.

Micheline Carrier

Version originale : 22.06.2001 ; mise à jour : 30.01.2002.


--------------------------------------------------------------------------------
1. The National Catholic Reporter du 16 mars 2000 a également publié un reportage et quatre des cinq rapports sur le sujet.

2. John L. Allen JR et Pamela Schaeffer, National Catholic Reporter, 16 March 2000, « Reports of abuse. AIDS exacerbates sexual exploitation of nuns, reports allege. » http://www.natcath.com/NCR_Online/archives/031601/031601a.htm


Voir en ligne : http://membres.lycos.fr/Micheline_Carrier/societe_5.html





je vous laisse imaginer les degats que peux faire un pretre pedophile atteint du sida!!!...c'est ni plus ni moins qu'un assassinat!!

amicalement
thom

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
et au nom de la morale que l'eglise catholique tente d'imposer au monde entier et en particulier en afrique, voila l'illustration du danger que representent une telle organisation dans la lutte contre une pandemie qui risque fort d'emporter d'autres millions de victimes:

Plus de préservatifs dans les écoles zambiennes pour raison de moralité
AFP | 15.03.04 | 10h45
Le gouvernement zambien a interdit lundi la distribution de préservatifs dans les écoles du pays -
une initiative visant à combattre la propagation du sida- pour ne pas promouvoir l'immoralité ou
encourager les relations sexuelles entre jeunes.
Contact 229 8
"La distribution de préservatifs aux jeunes garçons et filles, au lieu de les protéger du VIH-sida,
pourrait les encourager à des relations sexuelles prématurées", a déclaré le ministre de l'Education
Andrew Mulenga dans un communiqué.
Le communiqué ministériel indique que les organisations non-gouvernementales qui distribuaient
des préservatifs dans les écoles et collèges n'auront désormais plus le droit de le faire.
L'annonce du ministre a été immédiatement dénoncée par des associations de lutte contre la
pandémie, plaidant que les adolescents sont de toutes façons sexuellement actifs, et que mettre
des préservatifs à leur disposition est la seule façon de les protéger.
"On ne peut pas continuer à vivre dans le déni. Il faut protéger les jeunes de cette maladie
mortelle", a déclaré Nkandu Luo, un ancien ministre de la Santé qui s'est reconverti dans le
militantisme pour la prévention du VIH-sida.
Environ un adulte sur cinq en Zambie est séropositif, et une récente étude citée par le président
Levy Mwanawasa a révélé que cette prévalence atteignait près de 40% dans le corps enseignant.

a propos de moralité justement, voila l'exemple que peuvent donner certains pretres en pologne:

Six prêtres polonais accusés de contrebande de voitures d'importation
[30/03 - 15h03]

http://actu.dna.fr/040330130328.stnjnb2v.html
(le journal semble avoir effacé l'article de son site)

Six prêtres polonais de la région de Rzeszow dans le sud-est de la
Pologne ont été accusés de commerce illégal de voitures importées de
Belgique, France et Allemagne.

"L'acte d'accusation porte sur 40 voitures importées de 1994 à 1997. Le
record appartient au curé du village de Wola Dalsza qui a fait venir 23
véhicules" pour les écouler sur le marché polonais sans les payer les
droits de douane, a indiqué le procureur de la région Krzysztof Piekos
cité par l'agence de presse polonaise PAP.

Les prêtres faisaient venir les voitures qui, officiellement, leur
étaient cédées par leurs propriétaires et destinées à des oeuvres de
charité. Ces voitures, exemptes de taxes de douane en vertu de la loi
polonaise, étaient par la suite revendus à des particuliers, les prêtres
empochant la différence du prix.

Les six prêtres et leurs deux complices laïcs encourent une peine de 8
ans de prison.

amicalement
thom

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
sans etre (helas, trois fois hélas) exhaustif, voici un autre cas qui risque de couter cher a l'eglise catholique...

Norvege : le Vatican enquête sur un scandale sexuel


Deux envoyés du Vatican ont visité la Norvège la semaine dernière pour enquêter sur des accusations d'abus sexuel à l'encontre d'un prêtre catholique.

Selon un quotidien du pays, l'affaire éclabousserait plusieurs prélats de haut rang qui ont été mutés vers d'autres congrégations.

C’est la Congrégation pour la doctrine de la foi qui a conduit la récente enquête sur les prêtres aux Etats-Unis qui s’occuperait de la situation norvégienne.

En Norvège, le luthéranisme est religion d'Etat. Les catholiques représentent à peine 3% de la population.

Mis en ligne le 29/03/04


http://www.e-llico.com/content.php?section=actu&id=2703
(le lien ne comporte aucun espace, donc si il y en a un...il n'existe pas a l'origine)

amicalement
thom

PS: la congregation pour la doctrine de la foi, c'est le nouveau nom qu'on donne au tres fameux tribunal de la "sainte "inquisition...dont la specialité etait de bruler vif (pour purifier le "coupable"...dans d'atroces souffrances!!!!)les heretiques en organisant prealablement des parodies de proces et apres avoir copieusement torturé la victime deja condamnée dans les faits...pour avoir osé emettre une opinion deplaisante aux oreilles du vatican...n'oublions pas l'un des symbole de cet assassinat organisé et massif: giordano bruno assassiné le 17 fevrier 1600!!!.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par samiaa le 20/08/2004 07:56:50
C'est article est excellent, si l'on pouvait couper la bite (excuser l'expression ) (et les mains ) à tt ces violeurs ou pédophiles.. qui ont détrui des vies..
Je suis pour la peine de mort ds ces cas-là, uniquement si on a l'extrême certitude de l'identité du coupable et s'il n'a pas été poussé au crime..
PS: Merci d'avoir écrit cet article enrichissant !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par bichounette07 le 20/08/2004 07:56:50
salut ma petite jubi je trouve ton article trés juste...tu es une vrai journaliste plongée dans les ténébres de l'enfer.......yeaaaaaaaah!!

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par ma@ le 20/08/2004 07:56:50
Excellent article mais je tiens a preciser que avant que vous disié des choses du genre "voila ce que fon les homme de dieu" "voici la face caché de la bible" ou autres je tien a dire que c UN homme parmi dautre, un pretre qui ne reprensent et ne representera jamais la vi chrétienne, Dieu, la bible
ou autre paske personne ne la represente elle se represent elle mm ! Jadmet que c un connard mai jadmet pa que lon insulte cette vi cette coutume ce mode de vivre paske personnellement pr moi je pense que c ca lexemple et pa lexemple dun pretre paske lui aussi est un umain et commet des erreurs aussi !
Alor avan de dire quoique ce soi ...

Si je di ca c parce que je hai quan on insulte des religions !
Je c que vou navez rien di mai bon avant que ca se fasse je prefere preciser ceci !

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par feldspaths le 20/08/2004 07:56:50
personnellement je ne pense pas que les pretres deviennent pedophiles, mais plutot ce sont les pedophiles qui deviennent pretres pour echaper a la realite physiologique ou psychologique dans laquelle ils baignent.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par ptitvio le 20/08/2004 07:56:50
Je trouve ton article tres bon bien que tu ne reste pas objective(je suis bien d'accord avec tes pensées).Une question se pose a moi condamne tu l'eglise ou l'etre humain qui a commis l'acte?Ferais tu un sujet aussi virulent
sur une tournante de banlieu parceque meme s'il y a moins de victimes que dans ton sujet...
en tout cas trés bon article sauf que tu ne restes pas scientifique et donc pas journaliste par moment.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par jubi07 le 20/08/2004 07:56:50
Oui je ne suis pas objective car je ne pouvais que réagir à ce cas, que je trouve affreux -et il y en a bien d'autre !- ...

C'est l'être humain qui a commis l'acte qui est en faute, évidemment. Mais on peut se poser aussi des questions au sujet de l'église, la remettre un peu en question. Son but est quand même de faire le bien, et voilà le résultat...

Les prêtres devraient avoir le droit de se marier, fonder une famille, etc... ainsi ils ne sentiraient pas de manque et ne dirigeraient pas leurs envies et besoins sur des personnes non-consentantes (surtout des enfants !).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
loin de moi l'envie d'etre mechant snifsnoof, mais j'aimerais que tu me presente un seul journaliste qui fasse d'abord son travail en respectant sa deonthologie, et biensur de se comporter en "scientifique"...j'ai peur que la course a la rentabilité que leur impose la redaction d'un journal qui n'est qu'une affaire commerciale de plus ne soit un rempart infranchissable a ce sujet...sans compter les journaliste eux memes malhonnete qui sont pret a raconter n'importe quoi pour se faire mousser....
amicalement
thom

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
j'aimerais renforcé l'impression que donne jubi dans sa reponse...apres avoir lu ce que je mets ci dessous...vous aurez comme moi de tres serieux doute sur la neutralité de l'eglise catholique dans le reglement des affaires de pedophilie...je vous laisse en prendre ou reprendre connaissance...c'est edifiant!!!

amicalement
thom


( http://www2.infinit.com/infos/lemonde/archives/200 3/08/20030818-113446.html et l'adresse ne contient aucun espace contrairement a celui ou ceux qui pourraient apparaitre)
voici l'article:

Un document confidentiel vieux de 40 ans rendu public hier par l’Observer de Londres affirme que le Vatican a demandé aux évêques catholiques du monde entier de camoufler les cas d’abus sexuels au sein de l’Église.
En 1962, un document de 69 pages portant le sceau du pape Jean XXIII avait été envoyé aux évêques catholiques du monde entier leur demandant d’étouffer toutes les plaintes pour abus sexuels contre des membres du clergé, sous peine d’excommunication.

C’est un avoca texan, Daniel Shea, qui a levé le voile sur l’existence de l’ouvrage dans le cadre de ses travaux sur les abus sexuels commis par des membres de l’Église catholique aux États-Unis. Il a remis le document aux autorités judiciaires fédérales, leur demandant de déclencher une enquête.

«Cet ouvrage fait la preuve que l’Église catholique est à l’origine d’une conspiration internationale pour cacher les cas d’abus sexuels. Il s’agit d’une tentative détournée de camoufler des comportements criminels. C’est un plan de tromperie et de dissimulation», a déclaré l’avocat, en entrevue à l’Observer.

L’Église catholique d’Angleterre a confirmé l’authenticité du document.

La loi du silence

Cette histoire vient ajouter de l’eau au moulin du scandale qui secoue toujours l’Église catholique américaine. Le cardinal Bernard Law, tête dirigeante de l’archidiocèse de Boston, avait été forcé de démissionner après avoir couvert des abus sexuels commis par des prêtres sous sa juridiction.

En février 2002, l’ancien prêtre John Geogan avait été condamné à 10 ans de prison pour des agressions sexuelles sur un petit garçon. Cette condamnation avait fait boule de neige, si bien que plusieurs centaines de plaintes ont été déposées depuis contre des membres du clergé de Boston.

La semaine dernière, l’archidiocèse a offert 55 millions de dollars pour mettre un terme à plus de 500 poursuites. L’archevêché de Montréal et l’Assemblée des évêques du Québec n’ont pas rappelé le Journal.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par jubi07 le 20/08/2004 07:56:50
Si ce que tu viens de nous dire est vrai, il y a vraiment de quoi s'inquiéter ! C'est vraiment choquant pire encore que ce que j'imaginais...

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
helas...mille fois helas...le proces d'un abbé en france avec la condamnation d'un evêque pour avoir fait silence des crimes du premier ainsi que d'autres exemples de silence aux etats unis ou les pretres etaient deplacés pour le soustraire a la justice (autrement plus juste que la justice francaise...)...
helas encore helas, j'ai bien peur que tout ca ne soit que la pure verité...
je sais que pour certain, c'est comme un coup de masse derriere la tête que d'apprendre qu'une eglise a si soigneusement laissé faire des pratiques ignobles...en les encourageant même d'une maniere indirecte (si l'on se refére a l'article que je cite ci dessous).
je fus croyant, j'ai été a l'eglise catholique tout en etant pas baptisé, puis baptisé protestant a 8 ans selon ma propre volonté et je constate depuis des annees que la plus grande religion de france se fourvoie dans l'immondice la plus abjecte

le systeme (l"eglise) est devenu plus important que le message du christ qu'il etait pourtant sensé servir.

amicalement
thom

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par thom le 20/08/2004 07:56:50
...et voila encore un autre cas de pedophilie ou on parle d'un prêtre, dans une affaire sordide dont les journaux parlent abondament en ce moment...hors, curieusement, on entends guere de monde souligner le faite que dans cette affaire, l'un des sujet visé est un prêtre!!!
(il faut cepedant attendre le jugement pour etre definitivement fixé sur la culpabilité ou non de ce notable).
Pour autant, l'affaire est d'autant plus grave qu'il s'agit non seulement de viols, - ce qui revet déja un caractere abominable, - mais aussi d' actes de tortures!!!...

amicalement

thom
**********************

http://fr.news.yahoo.com/040502/5/3 rum9.html


dimanche 2 mai 2004, 15h33
Affaire de pédophilie d'Outreau: 17 personnes accusées de viols sur mineurs

SAINT-OMER (AP) - C'est un procès hors norme qui va débuter mardi devant la cour d'assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer où comparaîtront 17 personnes, dont six femmes, notamment accusées d'avoir violé en réunion de jeunes enfants entre 1995 et 2000 dans un appartement d'une cité HLM d'Outreau, près de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Trois des dix-sept accusés, deux pères de famille et un prêtre-ouvrier retraité, sont également poursuivis pour actes de torture et de barbarie infligés à des enfants pendant des séances d'orgie sexuelle, selon l'accusation.

La plupart des accusés, dont six vont comparaître libres, nient les faits qui leur sont reprochés.

Plus d'une centaine de témoins, de policiers, de médecins et d'experts - et certains des 18 enfants victimes âgés de 3 à 12 ans à l'époque des faits - défileront pendant six semaines à la barre pour témoigner sur l'affaire de pédophilie la plus importante et sans doute la plus sombre à avoir éclaté à ce jour en France.

Les 17 accusés risquent des peines allant de vingt ans de réclusion criminelle à la réclusion à perpétuité. Mais en raison d'un grand nombre d'incohérences dans le dossier, plusieurs acquittements pourraient être prononcés à l'issue du procès.

L'affaire d'Outreau démarre fin décembre 2000 après des révélations faites à des assistantes maternelles par trois des enfants du couple Thierry D., 40 ans, et Myriam B., 37 ans, tous deux sans profession. A la mi-février, le couple est incarcéré notamment pour viols sur mineurs et proxénétisme aggravé. Dans une perquisition à leur domicile, les enquêteurs ont découvert 163 cassettes pornographiques, dont certaines à caractère zoophile, et une mallette contenant de nombreux accessoires de jeux sexuels.

Au printemps 2001, sept voisins ou amis du couple sont mis en cause. Parmi eux, deux jeunes couples, dont les six enfants ont aussi été victimes de viols ou d'agressions sexuelles.

En novembre, l'affaire s'emballe avec la mises en examen de ceux qu'on désignera sous le nom de "notables".

Six personnes sont écrouées, dont un huissier de justice et sa femme, un chauffeur de taxi et un prêtre-ouvrier. En tout, dix-huit adultes sont accusés d'avoir participé aux viols et aux agressions sexuelles. L'un des mis en cause, un homme de 32 ans, se suicidera en prison en juin 2002.

Les témoignages des enfants recueillis au cours de plusieurs mois sont estimés "crédibles" par les experts et plusieurs associations de protection de l'enfance qui se sont portées partie civile.

"C'est horrible ce que ces enfants ont vécu. Il ne faut pas opposer leur parole à celle des adultes", explique Me Thierry Normand, qui défend les intérêts d'une partie des enfants.

Cependant, certaines déclarations des victimes n'ont pu être prouvées par des éléments matériels, notamment celles du tournage de films vidéo et la prise de nombreux clichés en France et dans une maison située près d'un parc de loisirs en Belgique.

L'existence d'un véritable réseau pédophile franco-belge n'a ainsi jamais été démontrée dans une enquête complexe et souvent ralentie par les dénégations, les contradictions et les "accusations fantaisistes et délirantes" de certains des accusés, selon plusieurs avocats de la défense.

Les fouilles menées en vain en janvier 2002 pour retrouver le cadavre d'une petite fille qui aurait été violée et tuée feront ainsi planer sur l'affaire d'Outreau le spectre d'une nouvelle affaire Dutroux. AP

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Un prêtre pédophile enfin jugé
Posté par rota le 21/11/2007 09:51:22
http://www.maltraitance.fr.nf/

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143