FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
129 connectés : 0 membres et 129 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par cyrr63 le 20/05/2009 00:10:01
L'éducation des enfants doit se faire de manière non violente, les enfants ne sont pas idiots et comprennent tout il faut donc leur expliquer les choses de manière simple et efficace.
Les fessées, giffles ou autres pressions morales n'ont pour effet que de défouler des parents impuissants, violents voire pervers.
"Juste une petite fessée, cela ne fait pas de mal ! " Combien de fois avons nous entendu ce genre de phrase que je trouve honteuse, les parents irrepectueux devraient ils se prendre une petite fessée de temps en temps pour devenir mieux ?
Les hommes et les femmes me font malheureusement penser à des animaux, (ce que nous sommes en effet) ils ont besoin d'écraser leur autorité, leur force sur leurs enfants qui sont les plus faibles :
C'est la loi de la nature ou la loi du plus faible, mais c'est un comportement stupide.


Comment faut il faire ?

Selon moi, il faut donner dès le plus jeune âge des repères, des limites. Donner des limites veut tout simplement dire que l'enfant sait ce qu'il peut faire et ce qu'il ne doit pas faire mais il sait aussi pourquoi ilpeut ou ne peut pas faire telle ou telle chose.

Il faut donc prendre le temps de dialoguer, expliquer, malheureusement les parents ont beaucoup de temps pour travailler mais souvent bien peu pour leurs enfants. Les enfants s'ils ont des interdits et qu'ils savent pourquoi c'est interdit auront tendance à moins dicuter et à plus appliquer les consignes.
C'est pourquoi nous devont sans cesse rappeler les règles, les riques, les dangers, et cela de la manière la plus calme possible, plus nous nous énervons plus ils le sentiront et s'énerveront à leur tour.
Du calme, de la patience, du respect et tout ira pour le mieux...


Celle là tu l'as pas volée !!!

Éduquer un enfant dans le respect, la tolérance et la non-violence est quelque chose qui devrait être normale et banale, pourtant ceci ne l'est pas pourquoi ?

La violence dans l'éducation à toujours existé et bien plus autrefois, que maintenant. Depuis notre plus jeune âge nous avons pris des claques et en plus de la claque, les phrases que nous avons toujours entendues sont :

"Celle là il l'a bien mérité ! "
"Tu l'a pas volée ! "
"C'est pour ton bien ! "
"Comme ça tu sauras pourquoi tu pleures ! "
Et nous, enfant nous trouvions tout ceci normal, c'est à dire si on me frappe c'est parce que je l'ai mérité, ou carrément pour mon bien. Le problème est que pour l'enfant, l'adulte a toujours raison, il dit la vérité, d'autant plus si l'adulte en question est le papa ou la maman. Et pourtant on a compris, maintenant mais trop tard que ce n'était pas vrai, l'adulte peut se tromper, il a parfois, ou souvent tord. Malheureusement notre cerveau inconsciemment a assimilé toutes ces phrases et on les reproduit sur nos enfants. Il devient alors extrêmement complexe d'accepter le fait que nos parents aient pu se tromper, remettre en question l'éducation qu'ils nous ont apporté c'est quelque part se remettre en question soi même, et cela est un chose complexe. Accepter le fait que nos parents aient pu commettre des erreurs c'est aussi accepter que notre éducation n'étant pas parfaite, nous même ne sommes donc pas parfait. Cependant, il faut aussi admettre que l'éducation parfaite n'existe pas, la personne parfaite non plus.


SOURCE : Mon site Web : "Education du respect,

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par liam 91 le 20/05/2009 10:55:42
J'ai bien du prendre 1 ou 2 fessées dans ma vie. Et je m'en porte bien, merci. Mes parents ne sont ni irrespecteux, ni pervers. C'est quoi ce raccourci minable?? :o Un enfant traverse obligatoirement une phase de pure contradiction avec ses parents. Tu auras beau prendre le temps d'expliquer tout ce que tu veux, il feront systématiquement le contraire. Ne pas donner une fessée à un enfant qui veut absolument faire qqch de dangereux? Genre aller caresser un chien qui mange, ou mettre les mains sur la vitre de l'insert de cheminée?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par cyrr63 le 20/05/2009 12:38:39
Bonjour,

Je suis ancien animateur de colonie de vacances devenu directeur, que dirais tu si tu me confiais ton enfant de trois ans et que parce qu'il a voulu toucher un chien méchant, je lui ai mi une claque sur la joue ou une petite fessée. Premièrement je pense que cela ne te ferai pas plaisir mais au delà de tout cela, je suis rnvoyé et mis sur listes noires jeunesse et sport, avec interdiction de retravailler avec des enfants. c'est considéré comme faute professionelle grave. On en a 30 en colonie ou plus souvent et on ne leur donne pas une fessée à chaque fois qu'ils courent un risque, on est présent, vigilent, on impose notre autorité sans coup même légers. Pourquoi les parents avec 1, 2 ou 3 enfants ne seraient ils pas cappable d'y arriver sans coup (même aussi petit soient ils).
Chacun son point de vue.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 24/05/2009 12:02:14
Salut cyrr63,
Quelque chose me dit que tu n'as pas encore d'enfants, n'est-ce pas? lol
Non mais bon, sérieusement, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il ne faut pas user de violence physique, sur qui que ce soit d'ailleurs, et la violence psychologique me semble être au moins aussi nocive. Il y a une différence entre élever, éduquer, etc, et casser une personnalité dans tout ce qu'elle a de spontané et de naturel. Tout le monde ne fait pas cette différence.
Mais il est vrai qu'un parent doit aussi inculquer le respect, je ne suis pas certaine que tous les parents savent se faire respecter de nos jours. Pour ma part, j'ai élevé mon fils avec très peu de contraintes, disons que je ne suis pas dérangée par grand chose, je n'ai pas non-plus forcé sur quelque morale que ce soit, ni religieuse ni autre, je ne lui ai pas appris à avoir peur des inconnus (mais je suis toujours derrière! lol), je ne lui ai pas appris à avoir honte de la nudité, je ne lui ai pas appris qu'il devait mériter chaque petite chose mais au contraire qu'il pouvait avoir tout ce qu'il voulait, je ne lui ai pas appris à se comporter comme un adulte mais plutôt rire crier sauter et tout ce qui peut l'animer à son jeune âge. Et je veux dire, c'est un succès, son ego se porte à merveilles, lol, il aime les gens, il a plein de copains et de copines, c'est même un bon élève à l'école et à ses cours de piano. Oui, je considère que c'est un succès pour le moment, mais il y a eu aussi en contrepartie la question du respect. Le respect n'est pas de la peur, mais une crainte beaucoup plus subtile, un genre d'amour même. Je le sais parce que je respecte quelques individus sur cette terre, dans toute l'ampleur du terme. Je crois qu'il est important pour un enfant de respecter sa mère et que s'il ne ressent pas ça, il ne respectera pas grand chose dans sa vie. Et ça, ça veut dire qu'il doit y avoir quelques limites. Ces limites, si elles arrivent sous la forme d'une petite fessée, je n'y vois aucun mal, surtout si tous les autres moyens ont été tentés en vain. J'ai déjà donné une fessée à mon fils pour des motifs que je considérais très sérieux, et à part de me tirer la langue en retour, je ne vois pas en quoi il en a été traumatisé. lol C'est comme la fameuse image de la mama italienne (sans offense à l'Italie) qui giffle ses garçons pour un oui pour un non, avant de les couvrir de baisers! J'y vois plus d'amour que dans l'indifférence de nombre de parents.
Bref, j'essaye de dire qu'il ne faut pas démoniser la fessée et qu'un parent qui aime son enfant ne le fera qu'en dernier recours, il n'en abusera pas. Moi-même, quand je dois punir mon fils, je suis certainement aussi triste que lui, et peut-être plus encore. Rien à voir avec les enfants battus, ce qui est un autre problème, dégueulasse à souhaits.
Et une dernière chose. Les camps de vacances et la maison, ce sont des lieux bien différents et l'enfant s'y adapte. Toi, en tant qu'homme extérieur à la famille, tu n'as sans doute qu'un élever la voix pour que toute la floppée de petits se mettent en rangs, etc. À la maison, avec une maman, ce n'est pas pareil du tout et ça ne devrait pas être comparé. Ce serait comme comparer un week-end entre amis avec le service militaire; vraiment rien à voir.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par liam 91 le 24/05/2009 17:49:49
cyrr63 ==> Faut comparer ce qui est comparable. Tu me parles d'animation alors que je te parle d'éducation. Le rôle d'un animateur n'est absolument pas d'éduquer les enfants. Ca, c'est le rôle des parents.

Je rejoins l'avis de acisud, ça n'a rien de traumatisant pour un enfant de prendre une fessée ou une petite claque lorsqu'il dépasse les limites fixées.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant
Posté par cyrr63 le 24/05/2009 20:08:06
Je pense que chacun à son avis, tout d'abord un animateur à bien sur un rôle éducatif et peut être autant que certains parents qui ne verrons leurs enfants que quelques heures par jour avant de partir au travail et en revenant du travail alors que l'animateur ne le verra "que" 24 heures sur 24 pendant 3 semaines ou un mois, de plus pour chaque colonie, il y a un projet éducatif, des objectifs éducatifs et pédagogiques, ... et heureusement. Une fessée c'est un moyen de défoulement des parents si ce n'est pas traumatisant en soi c'est inutile. Et de plus il ne me suffit pas de hausser le ton pour me faire respecter, il faut de la patience, du dialogue, de l'énergie, hausser le ton aussi mais pas trop, ... Maintenant comme je l'ai dit, je respecte vos avis, mais ne le partage pas, voila bonne journée à bientôt

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 24/05/2009 23:28:02
Cyrr63, je ne sais pas sur quoi tu te bases pour affirmer que la fessée est un moyen de défoulement et qu'elle ne sert à rien... Ce sont de grandes affirmations sur la psychologie humaine et je doute qu'elles soient fondées (mais comme je ne veux pas me lancer dans un grand débat, je ne dirai que ça).
Quoi qu'il en soit, je ne défends pas spécialement la fessée, je ne la pratique pas souvent non-plus, lol, mais c'était juste pour dire, comme TOUJOURS, que de faire du politiquement correct pour le plaisir de faire du politiquement correct, ça me déplaît; il n'y a rien là-dedans de réfléchi. Je te donne raison sur un point, c'est que les parents qui travaillent du matin au soir relèguent effectivement leur rôle d'éducateur à tous un tas de gens payés pour remplir ce rôle. De là à dire que l'enfant réagit de la même façon lorsqu'il est seul avec sa mère et lorsqu'il est dans un groupe avec un animateur ou un maître quelconque, c'est totalement faux. C'est même un fait connu que certains enfants sont sages comme une image à l'école et de vrais petits diables à la maison, et vice-versa.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par cyrr63 le 25/05/2009 13:15:27
On pourrait en parler des heures, je t'invite à venir consulter mon site, il faut tapper eduquer-respect sur google et tu comprendras sur quoi je me base, maintenant en se mettant à la place de l'enfant, en essayant de garder un esprit jeune et de se rappeler comment nous pouvions vivre ne serait ce qu'une toute petite fessée on peut se souvenir de la sensation que peut vivre un enfant ... Je n'ai pas reçu beaucoup de claques ou fessées mais bien quelques unes. Pourquoi faire à un enfant ce que nous n'accepterions pas nous même sous prétexte qu'il est petit, au contraire, c'est pour moi pire. Une fessée à chaque fois que nous renversons un verre ou cassons une assiette n'est pas acceptable pourquoi le serait ce pour un enfant ?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 25/05/2009 15:04:05
Je comprends bien que ton intention est d'encourager le respect de l'enfant et pour ça, je ne peux être qu'à cent pour cent de ton côté. C'était le petit côté à l'eau de roses qui me plaisait moins, lol, mais il vaut mieux ça que le contraire, lol. Bref, j'irai voir ton site.
Il faut que tu comprennes aussi que je parle de ce que je connais personnellement, je ne parle pas au nom de la population entière. Mon fils est toute ma vie, je ne le tourmente pas et je suis certaine qu'il a pleinement mérité les quelques fessées qu'il a reçues, et ça n'avait rien à voir avec une assiette cassée! Déjà, je ne le punis jamais pour des bêtises qu'il ne fait pas exprès et j'essaye toujours d'arranger les problèmes par la discussion, voire les menaces, LOL, bien avant de faire quoi que ce soit de plus concret.
Mais on ne doit pas tomber dans l'excès inverse non-plus. Aujourd'hui, certains parents semblent avoir peur de leurs enfants; ils laissent tout passer, parce que c'est l'enfant lui-même qui menace d'appeler les services sociaux si ça ne se passe pas comme il veut! Oui oui, j'ai entendu toutes sortes d'histoires comme ça, de parents qui s'étaient sérieusement retrouvés dans le pétrin, pour une giffle ou une punition dont ils n'avaient pas mesuré les conséquences. Eh, il ne faut pas abuser quand même. Par exemple, un jour, mon fils de 5 ans m'a traitée de "sale pute", il avait dû entendre ça quelque part et comme je refusais de céder à un Xième caprice de la journée, il m'a parlé de cette façon. Malgré mon explication très claire et mes avertissements, il a continué à me parler ainsi. Bien sûr qu'il a reçu une giffle!!! Et puis quoi encore, faut-il aussi que j'attende qu'il se mette à me taper dessus avant de réagir? Ma réaction n'aurait pas été plus tendre envers un adulte, au contraire. J'appelle ça une giffle pleinement méritée, non pas pour une assiette cassée par mégarde (je n'ai plus que de la vaisselle en plastique, tant il casse! lol).
Il est normal que l'enfant soit roi, mais il n'est pas normal qu'il règne, il y a une grande différence entre les deux. On l'aime, on le lui dit sans cesse, on calque notre vie sur la sienne, on est à l'écoute de ses besoins, mais il ne faut pas que ça devienne une tyrannie, il faut que le respect soit réciproque et que l'enfant comprenne pourquoi il doit ce minimum de respect à ses parents. C'est l'enfant qui doit être guidé, il doit sentir aussi qu'il y a des gens autour de lui qui en savent plus que lui, qui ont expérimenté la vie avant lui, qui sont capables de le guider justement, et non pas une bande d'écervelés encore plus démunis que lui. Sinon, si c'est aux enfants de prendre tout en charge, autant les envoyer en politique aussi; on déclare la guerre sur un coup de tête, on investit tout le capital dans les usines de bonbons et de chocolats, et pourquoi pas. LOL....
Voilà, c'était juste cette nuance que je voulais apporter. Mais comme tu dis, on pourrait en parler des heures.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par liam 91 le 25/05/2009 19:49:26
Je suis entièrement d'accord avec toi acisud.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 25/05/2009 21:04:29
Merci liam 91
((Et moi non plus je n'aime pas les pubs contre la constipation à l'heure des repas, mais je n'ai plus la tv, ce qui a réglé le problème! lololol))

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par eddy1982 le 28/05/2009 16:10:18
Salut à tous

Je suis entièrement d'accord avec acisud et liam 91 qui disent des choses vraies et plus que sensées.

D'abord, je tiens à préciser que je suis absolument opposé à la maltraitance des gosses et tout le monde ici est d'accord là dessus. Mais il faut faire gaffes aux excès nuisibles qui ressortent du discours de cyrr63.

Administrer une fessée à un enfant qui va trop loin, c'est pas un crime. J'en ai recu deux au cours de mon enfance et j'y ai survecu. Il en a fallu bien plus pour que mon frère cadet retrouve le droit chemin (hé oui! les enfants, même issus de la même famille peuvent être différents) et je vais vous reveler quelque chose : cela a marché! et aujourd'hui nous sommes très fiers de lui. En revanche, ma soeur cadette a grandi et été éduquée à l'heure où la sensibilisation sur la question de la fessée battait son plein, où les législations rigoureuses en la matière étaient mises en application chez nous et où on était persuadé qu'il fallait juste expliquer et jamais en arriver à la féssée, pas même à la giffle. Résultat : à 8 ans elle traitait son père d'idiot, à 16 ans elle menacait de taper sur son professeur (de 45 ans), étant donné qu'elle est physiquement assez imposante et aujourd'hui elle a raté sa vie et passe son temps à pleurnicher et à regretter.

Autour de moi le constat est généralement le même. Les familles d'un niveau de vie moyen et dont les parents sont suffisamment autoritaires et n'excluent pas le recours à la fessée dans les situaces extremes parviennent à un meilleur résultat pour l'ensemble des enfants, et particulièrement pour les premiers (qui sont éduqués à l'ancienne). En revanche, les familles généralement aisées qui éduquent leurs enfants à l'occidentale (enfants choyés, pas de giffles, ...), ou dont un parent, généralement la mère, a un fort penchant pour la protection du gamin, arrivent à un résultat catastrophique. Il y a maintenant plus d'une decennie des lois ont été votées dans mon pays pour interdire tout usage de la force dans les établissements scolaires. S'il est vrai qu'elles étaient adoptées dans un contexte où certains enseignants abusaient réellement du droit de corriger un élève délinquant par une bastonnade, il faut reconnaitre que le résultat global n'est pas positif. De la première génération ayant grandi dans cet environnement on assiste à une montée en puissance de la délinquance. Il est maintenant fréquent de voir des élèves de 15 ans menacer leurs enseignants avec des armes blanches, leur lancer des injures térribles en plein cours, orchestrer de véritables attentats à la pudeur, ... choses totalement impossibles à observer à l'époque où j'étais élève.

Je ne penses pas qu'il soit stupide et bestial de taper sur un enfant qui pose des actes inacceptables et qui n'est plus sensible aux autres formes de sanction. Notez que si vous le laissez persister sur cette voie, c'est la société qui sanctionnera pour vous lorsqu'il sera adulte et vous et moi sommes d'accord pour reconnaitre sa sanction est plus lourde. Il peut être nécessaire de donner un apercu à un enfant turbulent et recidiviste, afin qu'il comprenne qu'a poser certains actes il se grillera les plumes. Mais j'insiste sur le fait que ce doit être une solution de dernier recours et il faut faire attention à ne pas en abuser. Juste la gifle ou la fessée qu'il faut, au moment opportun, et une fois qu'on est assuré qu'il est dans de meilleures dispositions pour entendre raison, il faut lui expliquer. Pas mal d'enfants sont raisonnables et acceptent vite l'autorité parentale si vitale à leur éducation dès le bas age, mais malheureusement pour certain il ne faut pas exclure de devoir en arriver là.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par liam 91 le 28/05/2009 23:05:09
Je rejoins également l'avis d'eddy1982.

L'animation est peut être ta vocation, ça n'en reste pas moins très loin de l'éducation de ses propres enfants.
Vous êtes plusieurs à gérer pendant les vacances ou le soir en étude un groupe de 30 gamins. Et c'est tout. Je mets en italique car je ne minimise en aucun cas votre travail. Mon petit frère est titulaire de son bafa + assistant sanitaire + surveillant de baignade depuis plusieurs années, il fait l'étude du soir 3 fois par semaine depuis 2 ans, et cette année il part en qualité de directeur adjoint. Je respecte son travail. Et je peux te dire que des fois, c'est pas l'envie qui lui manque de coller une claque sur le cul d'un môme irrespectueux. Et pourtant c'est la personne la plus calme et patiente que je connaisse.
Pour des raisons évidentes de dérives, il est normal de ne pas avoir le droit, pour un animateur, de mettre une fessée à un enfant. Maintenant, comme je l'ai dit, votre métier, c'est de vous occuper d'enfants durant les vacances. C'est déjà un contexte autre que les parents, qui doivent gérer maison, famille, travail, enfants, devoirs et autres au quotidien. Pas juste durant quelques semaines.
Je ne sais pas de quel âge sont les enfants dont tu t'occupes, mais il y a une période propre au caprice et à la confrontation. Ne vas pas me dire que la mère de famille, dans Auchan, le caddie plein, qui fache le petit dernier qui hurle devant un distributeur de chewing gum en réclamant est une mauvaise mère. La fessée est pour toi une perte de patience, mais pour moi, c'est aussi le un moyen de rappeler à l'ordre un enfant qui à dépasser des limites qu'il connait parfaitement, mais qui s'obstine envers et contre tout à dépasser.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par ciervo le 27/06/2009 10:00:29
Bonjour à tous,

Merci cyrr63 d'avoir lancer un sujet intéressant même s'il ne devrait plus porter à discussion, merci à chacun pour son témoignage.

Eduquer un enfant, c'est avant tout SE respecter...

Perso, je n'ai pas d'enfants. J'affirme pourtant pour l'avoir vécu (en receveur comme en donneur) que cela ne sert à rien de donner des baffes.

Je dit SE respecter, parce que dans ma conception actuelle des choses, je ne taperai plus jamais sur quelqu'un. Je suis persuadé d'avoir assez d'outils relationnels pour désamorcer toute les situations, et si je n'en ai pas, je ne vais pas me réfugier dans la solution de facilité pour pallier à MON manque.

Taper un enfant, mais que va-t-il comprendre ? Que lui aussi si la situation lui déplait, qu'il est dépassé par quelqu'un qui le traite de tous les noms ou l'excède, il peut taper pour le faire taire ?

Je pense que les parents qui ont parlé sont loin d'en être des mauvais, mais avouons nos lachetés, c'est tout. Et nos énervements, qui sont les reflet que des certaines choses ne sont pas dépassées, pour nous.

Une fois, en baby-sitting, j'ai mis une claque à la fille que je gardais sous prétexte qu'elle foutait le bordel depuis trop longtemps... Une fois la claque mise je n'étais pas fier... elle était redevenu sage, par peur de moi, bref elle n'avait rien appris de la situation à part que sur ce point, "fallais pas me faire chier".

La richesse de la parentalité, c'est d'être mis en face de toute les choses que l'on n'accepte pas. L'enfant sait où il peut taper, et s'engouffre dans la moindre faille des "grands"(inconsciemment bien sûr).

Je ne pense pas que l'on puisse "parler longtemps" de ce fait pourtant clair et limpide. Celui qui tape, qui menace, c'est celui qui a peur, ou qui est dépassé. Nos enfants nous font le cadeau de nous révéler nos points faibles, remercions-les.

Et si ces mots vous énervent, c'est qu'ils vous touchent... (elle était facile, celle là, je vous l'accorde).

Bisous les enfants et les parents.

PS : Certaines études montrent comment les parents ont grandi au contact de leurs enfants.

PS2 (je ne parle pas de la console qui est une autre façon d'assouvir ses enfants à la fausse tranquillité des ménages) : Certains psycho-thérapeutes prétendent que l'enfant a une vision souvent bien plus juste des fonctionnements du monde et a une faculté d'amélioration des systèmes que les plus agées ont perdu par adaptation au monde (pour répondre à l'allusion des enfants en politique de acisud).

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par cyrr63 le 27/06/2009 10:42:34
Je vous remercie de soutenir ma cause, je ne souhaitai plus participer à ce forum, en effet, j'avais l'impression d'être incompris et pris pour un pseudo moralisateur irrespectueux, chose que je ne suis pas, je retente de m'expliquer en espérant que certains d'entre vous vont essayer de me comprendre. Je ne dis en aucun cas que les parents qui donnent des claques ou des fessées sont mauvais., je dis simplement que ce n'est pas la meilleur solution.
Ce que vous dites ciervo est extrémement interessant et devrait je pense porter à réfléchir. Les enfants sont en capacité de comprendre et ce dès leur plus jeune âge, ils sont intelligents et peuvent comprendre les choses sans hurlement ou coup.

Merci à vous et bienvenue à tout autres personnes pour ou contre les fessées et les claques.
Bonne journée.

Modifié le 27/06/2009 10:43:39

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 27/06/2009 13:13:45
Mon allusion aux enfants en politique était une blague... Je veux dire, un président en couche, faut-il vraiment en débattre?... Par contre, les enfants ont effectivement une vision plus juste puisque plus naturelle, le jugement est spontané et tout est encore possible. Plus tard, on est dans une boîte et notre vision est réduite.
Mais, ciervo, je note que tu es un agressif repenti et les repentants deviennent toujours particulièrement sensibles à leur cause. Tu dis, avouons nos lâchetés, mais tes lâchetés et les nôtres ne sont pas les mêmes. Moi, quand je suis impatiente (verbalement, je précise lol) avec mon fils ou que je ne lui accorde pas toute l'attention qu'il mérite, parce que j'ai des soucis ou quoi que ce soit, c'est à lui que j'avoue mes lâchetés, pas à quelqu'un d'autre. Cependant, pas une seule fois je ne me suis défoulée sur mon fils à cause de mes soucis et ça j'y tiens. Mais tu comprendras quand tu auras des enfants, la relation avec son propre enfant est très différente d'autres formes de relations. Bref, je dois avouer que je n'apprécie pas spécialement tes leçons, venant de quelqu'un qui foutait des claques déjà en faisant du baby-sitting... J'ai gardé un nombre d'enfants dans ma jeunesse et les taper ne me serait même pas passé par la tête. Comment diable peux-tu donner des leçons alors que tu n'as pas supporté un enfant qui a fait le bordel pendant quelques heures?! Et même pas le tien en plus! Je condamne le fait de battre un enfant parce qu'il ne range pas ses affaires, je parlais plutôt de sujets graves, exceptionnels même. Alors bonjour les leçons de lâcheté.
C'est facile de parler, mais que celui qui incarne ses paroles lève le doigt. Et je ne dis même pas ça pour être désobligeante, mais bon, quand je lis "J'affirme pourtant pour l'avoir vécu (en receveur comme en donneur) que cela ne sert à rien de donner des baffes.", lol, oui, ça me touche en effet, une phrase si hypocrite.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par ciervo le 27/06/2009 14:26:33
Je ne sais pas s'il faut en dé-battre acisud, j'aimerai mieux en dialoguer... J'avoue que l'idée que le monde soit dirigé par des enfants me paraît très réaliste, eux au moins, il ne détruirait pas la Planète.

Un agressif repenti, oui c'est ça, je me suis pris des claques quand j'étais jeune, j'ai reproduit le système pour me rendre compte ce que cela donnait de l'autre coté de la joue, ou de la main, tout est une question de point de vue... Et je ne suis pas obligé d'attendre d'avoir des enfants pour constater les limites d'un système (c'est facile de dire, tu verras quand...), d'ailleurs, peut-être que les parents devraient réfléchir un peu plus avant de se lancer dans la parentalité.

Je ne donne pas des leçons, je raconte mon vécu. J'ai fait des erreurs (en j'en ferai d'autres), qui sont ma richesse maintenant, mes expériences.

J'aimerai savoir ce qu'est un sujet "grave" pour toi, qui mérite une violence physique... Et te repose la question : qu"est ce que tu as appris à tes enfants au moment où tu leur as mis une claque ?

La carotte et le bâton ne mène à rien sinon à la reproduction des mêmes systèmes, et sûrement pas à un apprentissage.

Si ça peut te rassurer, je ne garde aucune culpabilité de la claque que j'ai donné, ni des rancœurs de celles que j'ai reçues, je prends ça comme des expériences, et j'avance. J'en fais aussi profiter les autres, peut-être avec des tons de donneur de leçons.

Mais comment réagir autrement quand on voir qu'en l'an 2000, un forum internet conclut sur le fait que taper ses enfants peut quelquefois servir à quelque chose.

Merci à tous de me permettre de chercher mes mots pour expliquer mes positions.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par cyrr63 le 28/06/2009 10:12:58
La chose que je ne comprend pas est que en tant que futur éducateur (je viens de réussir mon concours), j'aurai des enfants de 9H du matin à 17H, les nuits parfois, plus de temps que leurs parents et ce toute l'année scolaire. En colonie de vacances je les ai pendant 3 semaines ou un mois 24H / 24H.
Et beaucoup de personnes me disent "oui mais tu verras quand tu auras des enfants tu ne penseras plus de la même manière", un éducateur et le relais éducatifs des parents et en aucun cas je ne peux frapper un enfant, je n'en ai pas envie non plus. L'éducateur à le rôle d'éduquer un enfant qui n'a pas eu la chance d'être éduquer normalement, (absence de cadre, violence, abus sexuels,...)
Pourquoi serait il plus difficile de ne pas claquer pour un parent que pour un éducateur ou animateur. ?
Je ne tente pas de contre argumenter mais de comprendre.
En effet, il semblerait que sur mon site "Education du respect", les gens son0,t dans un sondage à 68% d'accord avec moi mais quand même à 14% totalement contre. Pourquoi, de plus ne pouvons nous pas évoluer dans nos idées, en effet je ne suis pas parents et j'essaie de comprendre si j'évoluerai dans mes réflexion, pour l'instant je ne pense pas mais on verra bien.
Ciervo dit :
"La carotte et le bâton ne mène à rien sinon à la reproduction des mêmes systèmes, et sûrement pas à un apprentissage", il a raison .
Acisud dit:
"Par contre, les enfants ont effectivement une vision plus juste puisque plus naturelle, le jugement est spontané et tout est encore possible. Plus tard, on est dans une boîte et notre vision est réduite."
Et je suis aussi pleinement d'accord. Nous débattons sur un sujet sur lequel nous sommes d'accord à différents degré, sur des formes différentes. Mais dans le fond je pense que nous sommes profondément humain et repectueux à notre façon de l'enfance et des enfants.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par eddy1982 le 29/06/2009 10:16:39
Même si je reste entièrement d'accord sur le fond avec acisud, je ne trouve pas cyrr63 et ciervo moralisateurs. Je pense qu'ils ont un point de vue défendable, qui devrait nous aider à mieux comprendre les choses, sur une question qui nous concerne ou nous concerneront bientot.

Pour moi, acisud l'a relevé plus haut et il est important qu'on s'accorde là dessus. Une baby-sitter ou un animateur n'a pas à taper sur un enfant. Ca ne fait pas partie de son job. Que vous ayiez réalisé cela ne nous avance pas réellement sur le débat de fond. Il n'en va pas de même pour le parent pour qui l'enjeu, la responsabilité et la charge affective ne sont pas identiques.

J'arrive toujours pas à comprendre que vous expliquiez le fait d'en arriver à taper sur un enfant par un aveu de lacheté ou un défoulement. Un bébé qu'on a tant attendu et pour qui on a tant d'affection, on ne le traite jamais de la sorte. Essayez de chercher ailleurs les raisons pour lesquelles nous pensons inopportun d'exclure d'en arriver là.

A la question de ciervo de savoir ce qu'on apprends à l'enfant en lui mettant une claque, je dirais qu'on lui transmet pas mal de messages : pour reprendre un exemple cité plus haut, je dirai qu'un enfant qui traite sa mère à 5 ans de "sale pute" n'a pas volé sa giffle. Il comprendra alors qu'il est allé beaucoup trop loin. Il comprendra à quel point ce qu'il a fait est mal (étant donné que sa mère en arrive rarement là, donc à faute exeptionnelle, réaction exceptionnelle). Il saura aussi qu'il peut avoir mal, donc il n'est pas invulnérable. De plus, ca aidera à rétablir une autorité maternelle bafouée et pourtant necessaire à la socialisation de l'enfant. Et si nous sommes tous d'accord sur les capacités d'analyse et de compréhension de l'enfant, alors vous conviendrez avec moi qu'il sera assez malin pour tirer les lecons ci-dessus énumérées.

Je n'ai pas besoin d'aller plus loin que ma famille pour voir le résultat du laxisme dans ces circonstances. La société ne pardonne pas lorsqu'on laisse certaines situations pourir et c'est finalement l'intéréssé, devenu adulte, qui paie le prix fort. Si quelques minutes de pleurs d'un gamin peuvent aider à sauver son avenir, je crois que le parent à tort de ne pas prendre ses responsabilités.

A la question de savoir s'il n'est pas mieux de lui parler en ces circonstances, je dirais que ca fait tourner le débat en rond. Ceux qui, comme moi, refusent d'exclure la baffe de l'éducation ont commencé par reconnaitre que cela n'intervient que dans des circonstances exceptionnelles, donc lorsque les autres moyens sont épuisés. Et croyez moi cela arrive souvent.

Je crois aussi que vous sur-exagérez tous le niveau de compréhension et d'analyse de l'enfant. Que CERTAINS enfants aient PARFOIS une vision plus juste du fonctionnement du monde que les adultes, d'accord. Mais de là à systématiser et en faire une donnée à priori, il y a un pas que je me garderai de franchir (et là j'ai un peu lu Piaget et les cycles de développement de l'enfant). J'affirmerai même que la plupart des enfants sont parfois amenés à faire certaines choses comme il se doit, non pas parce qu'ils comprennent pourquoi ils doivent le faire ainsi, mais parce que leurs parents en ont fait une règle, un reflexe, un AXIOME. La compréhension du système ne sera que graduelle. Et à mon avis il est correct que les choses se passent ainsi. Quand on apprend à l'enfant à compter, additionner ou diviser au primaire, on ne lui explique pas pourquoi on le fait ainsi, parce qu'il ne peut tout simplement pas encore assimiler. Il lui faudra faire des études secondaires pour construire les ensembles N et Q et comprendre tout ce qui est théorème (et la démonstration), et voir le coté convention et la raison de la convention. C'est alors que le voile se lève sur ce qu'il considérait parfois comme axiomatique, parce qu'il a maintenant tous les éléments pour assimiler. Je pense qu'il est des domaines de la vie sociale où les choses peuvent (ou devraient) se passer ainsi.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par liam 91 le 29/06/2009 12:24:22
" donc à faute exeptionnelle, réaction exceptionnelle "
Je suis bien d'accord. Il y a des situations (heureusement rares) qui nécessitent plus qu'un simple dialogue. Je n'irai pas mettre une fessée à mon enfant s'il fait un caprice devant son assiette d'haricots verts. En revanche, s'il fait une chose qui est purement inacceptable, et qu'il le sait pertinament, qu'apporterait le dialogue? Il démontrerait à l'enfant que lorsqu'il fait quelque chose de très grave, il ne risque pas plus qu'en faisant une petite bétise anodine.

Exemple: j'ai appris récement que lorsque mon copain avait 4 ans, il est rentré dans la voiture de ses parents stationnées en pente dans un rue d'un village de montagne. En voulant se placer derrière le volant, il a marché sur le frein a main qui s'est desséré: la voiture est descendue. Par chance, au lieu de finir dans le ravin 50 mètres plus bas, ou de renverser un piéton, la voiture à fini sa course dans une autre voiture stationnée un peu plus bas. Son père l'a sorti de la voiture et il s'est pris un coup de pied au cul dont il se souvient encore. Le seul et unique de sa vie.
Qu'aurait apporté le dialogue, dans le sens où il savait qu'il n'avait pas le droit de rentrer dans la voiture? Et qu'à 4 ans, il y a peu de chance qu'il ai perçu dans quelle situation dangereuse il s'était fourré?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 29/06/2009 20:04:16
Et moi je suis d'accord avec tout le monde, lol, parce que tout le monde a eu quelques réflexions sensées, même Ciervo, lol. Mais vraiment, Eddy a pris la peine et le temps de tout résumer à merveilles, alors je n'ai plus rien à ajouter.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Etonnant cette insistance à légitimer la violence
Posté par ciervo le 09/07/2009 00:14:40
Pour l'exemple de la pute, tout le monde a joué avec les injures, afin de tester ce que ça fait à l'entourage, non ?

L'enfant a compris ici que cette insulte énervait l'autre. Peut-être qu'il ne la sortira plus jamais à sa mère (selon la force de la claque) mais à ses copines à qui il veut faire mal, il ne va pas se priver. Logique, il a vu que ça marchait.

Pour l'exemple de la voiture, rien n'a été dangereux puisqu'il ne s'est rien passé. Les parents, eux, ont eu peur, et ont transmis cette peur à leur enfant. Beau cadeau que font beaucoup de parents que de transmettre leurs peurs.

Voilà pour mes ressentis sur les messages transmis à l'enfant.

Maintenant, imaginons-nous dans un dialogue avec une autre personne. Cette personne, pour des raisons diverses, se met à m'insulter. Si je le frappe pour le faire taire, est-ce normal ?

Imaginons un autre cas, où un chauffeur oublie son frein à main et rentre dans une autre voiture. Les intervenants vont-ils se taper dessus ou faire un constat à l'amiable ?

Pourquoi notre regard sur une situation change parce que c'est un enfant qui se trouve en face de nous ?

Le laxisme, Eddy, c'est aussi de mettre une claque plutôt que d'avoir la patience (et il en faut avec des enfants) de réexpliquer. Ce qu'est une pute par exemple, et de demander si c'est cela qu'il voulait dire. L'importance de la prudence en voiture, avec des objets lourds et volumineux comme la voiture.

Merci à tous, et suite au prochain épisode

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par acisud le 09/07/2009 01:20:35
Nan, ça c'est juste des paroles en l'air, auxquelles il n'y a rien à répondre à moins de vouloir se piquer comme deux poules dans un poulailler. Il faudrait peut-être se demander qui a peur de la violence et pourquoi, mais autrement il n'y a pas grand chose à répondre. Je veux dire, bla bla, il faut expliquer à l'enfant que sa mère ne vend pas son corps sur le coin d'une rue et que donc il se trompe de terme... et là-dessus lui expliquer ce qu'est la sexualité et comment elle peut se marchander... non mais des fois, je ne sais même plus quoi répondre, vraiment!
Et bon, pareil pour les accidents de voitures, tu conseilles d'attendre que l'enfant ne soit plus de ce monde ou quoi? Non mais écoute Ciervo, les idées, c'est très bien, mais concrètement les choses sont différentes. Et crois bien que tout le monde essaye de dialoguer avec son enfant autant que possible, mais parfois ce n'est pas suffisant. Pour les adultes c'est pareil, il y a des policiers et des prisons, je ne sais pas si tu es au courant, mais la force physique est la loi de dernier recours pour les adultes aussi. Les prisons sont pleines de gens qui n'ont pas appris les limites.
Et pour en revenir aux enfants, sois assuré que les enfants savent très bien s'ils ont mérité une correction ou pas. Parfois même ils poussent si loin, juste pour tester, ils attendent qu'on les arrête, ils veulent voir si on les arrêtera et où. Il faut connaître un minimum de psycho aussi pour comprendre ce développement naturel. Et il ne faut pas minimiser l'influence de la parole non-plus; il y a des enfants qui sont manipulés et culpabilisés à mort sans aucun coup.
En somme, arrête de simplifier, parce que l'éducation est un sujet très complexe en fait.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par eddy1982 le 09/07/2009 11:56:07
Ciervo. Pour l'exemple de la pute je vous rassure. Je n'ai jamais pensé une seule seconde traiter ma mère de sale pute, ni même une soeur, ni une amie, et croyez moi j'en connais un paquet dans la même situace. Pensez-y à fond à l'explication que vous donnerez à l'enfant à ce moment. Acisud fait relever que cela fera evidemment plus de dégats pour l'enfant. Pensez vous serieusement expliquer à un gamin de 5 ans comment se déroule l'acte sexuel, à quoi cela sert, qu'il est possible de marchander son corps, que cela n'est pas toujours correctement vu par la société, que vous ne vous livrez pas à cette activité, qu'il faut quand même dans la société où il vit les respecter et faire la part des choses sur certains points... Franchement, c'est une approche qui ne sera pas possible avec un enfant de 5 ans. Et de plus il est certain que ce n'est pas le seul sujet dont il faudra débattre avec lui dans le même temps, loin de là. Il sera plus optimal d'aller droit au but et de lui interdire d'insulter les gens. Ce qu'il peut assimiler à cet age, c'est que "sale pute" c'est un gros mot, qu'il n'a pas le droit d'employer, encore moins avec sa mère. Le reste, il comprendra lorsqu'il sera assez mur pour cela car il ne pourra apprendre que PROGRESSIVEMENT à lire convenablement l'environnement et à l'interpreter correctement.

Je suis persuadé que l'expérience d'un enfant vous murira.

Pour l'exemple de la voiture, je vais repeter la question d'Acisud : faut-il qu'il meure pour que la sonnette d'alarme soit tirée ? Tout jeune j'ai vu un camarade se fracturer le crane et y laisser la peau parce qu'il faisait des pirouettes dangeureuses interdites par la plupart des parents du coin. La semaine dernière, c'est le gamin d'un ami qui est mort noyé dans une piscine, parce qu'il a décidé d'aller nager tout seul. Le danger est hélas assez souvent à la porte, et l'accident peut souvent être évité. Et la solution n'est pas non plus de maintenir l'enfant dans une psychose en lui expliquant comment il peut mourir à chaque seconde, en plongeant par exemple un bout de fer dans l'interrupteur, en se faisant écraser par une voiture s'il traverse mal, ... Il est parfois mieux de se contenter d'une règle stricte, en se donnant aussi les moyens de la faire respecter, et c'est où l'autorité intervient.

Quant à l'adulte qui oublie son frein, l'arrangement à l'amiable ne signifie pas qu'il n'y aura pas de conséquences. Il règlera bien les frais et si jamais un automobiliste tuait votre gamin en oubliant de lever son frein à main, je suis persuadé que vous ne vous contenterez pas de dialoguer et de passer l'éponge. Le meurtre par négligence, c'est passible d'une peine d'emprisonnement ferme.

Ciervo, je vous inviterai à prendre vos responsabilités le moment venu. Il y a malheureusement des moments où l'éducation d'un enfant se joue sur des rapports de forces, plutot que sur la seule raison ou la patience. Le dialogue deviendra la seule arme lorsqu'il aura atteint un certain niveau de maturité.

Modifié le 09/07/2009 12:34:52

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
Re: Eduquer un enfant c'est avant tout le respecter...
Posté par liam 91 le 09/07/2009 23:58:17
"Pour l'exemple de la voiture, rien n'a été dangereux puisqu'il ne s'est rien passé. Les parents, eux, ont eu peur, et ont transmis cette peur à leur enfant. Beau cadeau que font beaucoup de parents que de transmettre leurs peurs."... Je pense qu'un coup de pied au cul, dont mon copain se souvient encore 20 ans plus tard a été la meilleure solution. Est-ce que cela fait de moi un monstre? Qu'aurait-il fallu expliquer à un enfant de 4ans? Tu aurais pu te tuer ou tuer quelqu'un d'autre? Est-il possible qu'un enfant de 4 ans est la notion de mort? J'en doute, et le contraire serait grave. Alors que faire? Le laisser? C'est pas grave, il n'a rien? Qu'en retient l'enfant: il a fait quelque chose d'interdit, il ne s'est pas bléssé contrairement à ce que disent ses parents, il a eu un énième sermon... Bien. On lance les paris pour savoir combien de temps il attendra avant de recomencer? On lance les paris sur combien de chance il a de s'en re-sortir indemne? C'est ça, rendre service à un enfant?

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143