Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Devons-nous comme chrétiens repousser les homosexuels
Posté par cbaert le 15/07/2011 00:02:50
EN 1969, la langue anglaise s'est enrichie d'un mot nouveau  : homophobia, qui désigne la peur irrationnelle ou l'aversion que certains éprouvent à l'égard des homosexuels. Le mot " homophobie ", calqué sur l'anglais, est apparu depuis en français. Dans de nombreuses langues, il n'existe pas de terme équivalent. Cependant, au cours des millénaires, des personnes appartenant à des nations et à des groupes linguistiques divers ont manifesté de l'aversion pour les homosexuels.

De nos jours, l'homosexualité est souvent présentée comme une forme de sexualité comme une autre. L'historien Jerry Muller constatait récemment l'existence d'une " demande croissante de reconnaissance publique et de respect pour l'homosexualité en tant que telle ". Les homosexuels, explique-t-il, " s'unissent de plus en plus pour proclamer que leur pratique est louable, et pour demander aux autres de faire de même ". On observe particulièrement ce phénomène dans le monde occidental. Néanmoins, dans la plupart des pays, même dits libéraux, beaucoup continuent à condamner et à rejeter l'homosexualité.

Il n'est pas rare que les homosexuels et les personnes soupçonnées d'homosexualité soient victimes de remarques méprisantes, de vexations ou d'agressions physiques. Ces attaques sont même parfois le fait de chefs religieux, dont certains semblent s'être lancés dans une guerre personnelle contre les homosexuels. Citons à titre d'exemple les propos qu'un évêque de l'Église orthodoxe grecque a tenus lors d'une émission de la radio nationale grecque  : " Dieu fera brûler les homosexuels à jamais dans la poix enflammée de l'enfer. Les hurlements sortis de leurs bouches malpropres retentiront pour l'éternité. Leurs corps pervers subiront des tourments insoutenables.  " Ces affirmations sont-elles fondées  ? Comment Dieu considère-t-il les homosexuels  ?


La pensée de Dieu

La Bible ne fait pas des homosexuels une catégorie à part que les chrétiens devraient haïr ou mettre en quarantaine. Elle n'enseigne pas davantage que Dieu les punira (eux ou qui que ce soit d'autre) en les faisant brûler éternellement dans un enfer de feu. — Voir Romains 6 : 23.

Toutefois, les Écritures exposent les normes de notre Créateur en matière de moralité, normes qui vont souvent à l'encontre des mœurs actuelles. La Bible condamne à la fois les actes homosexuels, les relations hétérosexuelles entre personnes non mariées et la bestialité (Exode 22 : 19 ; Éphésiens 5 : 3-5). Dieu détruisit Sodome et Gomorrhe parce que leurs habitants pratiquaient de telles choses. — Genèse 13 : 13 ; 18 : 20 ; 19 : 4,5, 24,  25.

Au sujet des actes homosexuels, on lit dans la Parole de Dieu  : " C'est une abomination.  " (Lévitique 18 : 22, Jérusalem). La Loi que Dieu donna à Israël stipulait  : " Lorsqu'un homme couche avec un mâle comme on couche avec une femme, tous deux ont fait une chose détestable. Ils doivent absolument être mis à mort.  " (Lévitique 20 : 13). Le même châtiment était prévu pour les personnes qui commettaient la bestialité, l'inceste ou l'adultère. — Lévitique 20 : 10-12,14-17.

Sous l'inspiration divine, l'apôtre Paul affirma que les actes homosexuels étaient le fruit de " désirs sexuels honteux ", une pratique " contre nature ". Il écrivit  : " Voilà pourquoi Dieu les a livrés à des désirs sexuels honteux, car leurs femelles ont changé l'usage naturel de leur corps en celui contre nature ; et pareillement les mâles aussi ont laissé l'usage naturel de la femelle et se sont enflammés dans leur passion les uns pour les autres, mâles avec mâles, faisant ce qui est obscène et recevant en eux-mêmes le plein salaire que méritait leur égarement. Et comme ils n'ont pas jugé bon de posséder Dieu dans la connaissance exacte, Dieu les a livrés à une mentalité désapprouvée, pour faire des choses qui ne conviennent pas.  " — Romains 1 : 26-28.

Les Écritures ne laissent place à aucune excuse, à aucune concession ni à aucune ambiguïté  : les pratiques homosexuelles, l'adultère et la fornication sont autant de choses répugnantes aux yeux de Dieu. Les vrais chrétiens n'essaient pas d'édulcorer ce que la Bible dit au sujet des " désirs sexuels honteux " simplement pour être bien vus ou mieux acceptés par la société moderne. Ils ne partagent pas non plus les idées des mouvements dont l'objectif est de faire reconnaître l'homosexualité comme un mode de vie normal.


"Haïssez ce qui est mauvais"

On lit dans la Bible l'exhortation suivante  : " Ô vous qui aimez YaHWeH, haïssez ce qui est mauvais.  " (Psaume 97 : 10). Les chrétiens ont le devoir de haïr toute pratique contraire aux lois de DIEU. Certains auront peut-être une aversion plus vive pour l'homosexualité que pour d'autres formes d'immoralité, estimant qu'il s'agit d'une perversion sexuelle contre nature. Mais les chrétiens devraient-ils haïr les personnes qui pratiquent de telles choses  ?

Le psalmiste répond en partie à cette question en Psaume 139 : 21,22  : " Est-ce que je n'ai pas de la haine pour ceux qui te haïssent intensément, ô YaHWeH, est-ce que je n'éprouve pas du dégoût pour ceux qui se révoltent contre toi  ? Oui, je les hais d'une haine totale. Ils sont devenus pour moi de véritables ennemis.  " Notre fidélité à YaHWeH et à ses principes devrait engendrer en nous une profonde aversion pour ceux qui se révoltent délibérément contre DIEU et qui choisissent le camp des ennemis de DIEU. Satan et ses démons figurent parmi ces ennemis déclarés. Vraisemblablement, certains humains en font également partie. Toutefois, il peut être très difficile pour un chrétien de reconnaître une telle personne en se fondant sur les apparences. Nous ne lisons pas dans les cœurs (Jérémie 17 : 9,10). Nous serions dans l'erreur si nous considérions toute personne qui pratique le mal comme un ennemi irréformable de DIEU. En réalité, dans la plupart des cas, le pécheur ne connaît absolument pas les normes de DIEU.

C'est pourquoi, de façon générale, les chrétiens ne sont pas prompts à haïr leurs semblables. Même si certaines personnes ont un comportement qui leur inspire une répugnance particulière, ils ne cherchent pas à leur faire du tort ni n'entretiennent de sentiments d'hostilité à leur égard. La Bible recommande en effet aux chrétiens d'être " en paix avec tous les hommes ". — Romains 12 : 9,17-19.


"DIEU n'est pas partial"

Quels que soient les actes immoraux qu'une personne ait pu commettre, DIEU lui accordera son pardon si elle se repent sincèrement. Rien ne nous autorise à penser que DIEU considère certaines formes d'immoralité comme plus graves que d'autres.
" DIEU n'est pas partial.  " (Actes 10 : 34,35). Considérons l'exemple des chrétiens qui vivaient à Corinthe au Ier siècle. L'apôtre Paul leur écrivit  : " Ni fornicateurs, ni idolâtres, ni adultères, ni hommes qu'on entretient à des fins contre nature, ni hommes qui couchent avec des hommes, ni voleurs, ni gens avides, ni ivrognes, ni insulteurs, ni extorqueurs n'hériteront du royaume de DIEU.  " Puis, sachant que d'anciens fornicateurs, adultères, homosexuels et voleurs avaient été admis au sein de la congrégation chrétienne de Corinthe, il ajouta  : " Et pourtant c'est là ce qu'étaient certains d'entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été déclarés justes au nom de notre Seigneur Jésus Christ et avec l'esprit de notre Dieu.  " — 1 Corinthiens 6 : 9-11.

Bien entendu, YaHWeH ne tolère pas que l'on persiste durablement à enfreindre ses normes de moralité parfaites. Il hait le refus obstiné de tenir compte de ses principes. Cependant, il laisse la porte ouverte à la réconciliation (Psaume 86 : 5 ; Isaïe 55 : 7). En harmonie avec cette attitude, les chrétiens rejettent tout comportement agressif ou moqueur envers les homosexuels comme envers quiconque. Ils considèrent leurs semblables comme des disciples de Christ en puissance ; ils les traitent avec respect et dignité. On lit dans la Bible  : " Cela est beau et agréable aux yeux de notre Sauveur, Dieu, qui veut que toutes sortes d'hommes soient sauvés et parviennent à une connaissance exacte de la vérité.  " — 1 Timothée 2 : 3,  4.


Les chrétiens accueillent les personnes repentantes

Tout au long de ses pages, la Bible enseigne que Dieu est disposé à pardonner. Elle le décrit comme " un Dieu de pardons, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et abondant en bonté de cœur ". (Néhémie 9 : 17 ; Ézéchiel 33 : 11 ; 2 Pierre 3 : 9.)
Dans la parabole du fils prodigue, où il est question d'un jeune homme qui part dans un pays lointain et dilapide son héritage dans la débauche, Jésus représente Dieu sous les traits d'un père qui, lorsque son fils retourne chez lui après être revenu à la raison et s'être repenti, l'accueille à bras ouverts. — Luc 15 : 11-24.

Ainsi, les personnes qui commettent le mal peuvent changer. Les Écritures le montrent lorsqu'elles nous encouragent à nous dépouiller de la vieille personnalité, à revêtir la personnalité nouvelle et à être renouvelés dans la force qui anime notre intelligence '. (Éphésiens 4 : 22-24.) Des pécheurs, y compris des homosexuels, peuvent transformer de façon radicale leurs pensées et leur conduite. Ils sont d'ailleurs nombreux à y être parvenus. Jésus lui-même a annoncé la bonne nouvelle à des pécheurs qui, après avoir montré qu'ils se repentaient, ont obtenu son approbation. — Matthieu 21 : 31,  32.

Les chrétiens accueillent les personnes repentantes, peu importe leur ancien mode de vie. À condition d'abandonner leurs pratiques immorales, quelles qu'elles soient, tous peuvent bénéficier pleinement du pardon de Dieu, car " YaHWeH est bon pour tous, et ses miséricordes sont sur toutes ses œuvres ". — Psaume 145 : 9.

Les chrétiens offrent volontiers une aide spirituelle à ceux qui en ont besoin, y compris à ceux qui luttent contre des penchants homosexuels. Ils suivent en cela l'exemple de DIEU lui-même ; la Bible dit en effet  : " DIEU nous recommande son propre amour en ce que — alors que nous étions encore pécheurs — Christ est mort pour nous.  " — Romains 5 : 8.

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 126 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲