FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
163 connectés : 0 membres et 163 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Comment se caresser en couple
Posté par spy le 27/07/2015 18:11:19
Comment se caresser en couple ?

Les caresses stimulent le désir, accroissent le plaisir, sont source de bien-être...
Comment bien les prodiguer ? Quelles sont celles à privilégier avant, pendant, après ou en dehors de l'acte sexuel ? Que faire si votre partenaire est réticent ?
Réponses et conseils avec le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Préliminaires : on fait durer les caresses !

Les caresses sont d'excellents préludes à l'acte sexuel.
1, "elles permettent de montrer à l’autre qu'il n'est pas un objet se réduisant à ses organes sexuels", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
2, elles facilitent l’atteinte de l’orgasme pour la femme.

Explication : "Les caresses entraînent une vasodilatation et un afflux de sang dans les tissus érectiles des organes sexuels féminins.
Quand ils sont gorgés de sang, l'orgasme se produit."
En pratique : On commence par caresser le visage, les cheveux, la bouche, le torse... puis on passe aux jambes, à l'intérieur des cuisses, au pubis, aux fesses, puis finalement aux zones sexuelles (pénis, vagin, clitoris).
Chez la femme, il est bon de prolonger les caresses car "les tissus érectiles de ces zones sexuelles sont nombreux (plus que chez l'homme), il faut donc du temps pour les remplir."

L'art de la caresse intérieure

Parce qu'elles entraînent la sécrétion d'endorphines et de dopamine (hormones du plaisir), les caresses peuvent accroître le plaisir sexuel. Dans un sondage réalisé par l’Ifop en 2009, 87% des sondés ont d'ailleurs déclaré que le toucher était le sens le plus important
quand ils faisaient l’amour (devant l’ouïe, l’audition…).

En pratique : On caresse le visage, les seins, le torse, les hanches, les fesses, le dos…
Bref toutes les zones qui nous sont accessibles. On peut aussi prodiguer une autre caresse beaucoup plus érotique, celle du pénis au vagin.
Mobile, l’homme effectue des mouvements de va-et-vient plus ou moins profonds, intenses et rapides.
Il peut varier les plaisirs en déplaçant son bassin. La femme est immobile ou accompagne en synchronisme les mouvements de l'homme.
L’intérêt de cette caresse est que l’homme en maîtrisant son éjaculation fait durer le plaisir.

Comment caresser le pénis

Les caresses du pénis sont très agréables pour l'homme. "Sous leur action, les testicules produisent plus d'hormones et l'excitation grandit", explique le Dr Miriam Stoppard (Le guide de l'entente sexuelle). De plus, comme la peau du sexe masculin est très
fine et riche en corpuscules érectiles (dits "de Krause", ces caresses sont source de grand plaisir, voire d’orgasme.
En pratique : On effleure le gland du pénis avec la pulpe d'un ou de plusieurs doigts de façon circulaire (autour de sa crête). Puis on descend le long de la verge en faisant des effleurements ou des pressions d'un anneau formé par le pouce et l'index.
La pression peut être continue ou pas, s'exercer sur place ou en se déplaçant.
A noter : Si la caresse du pénis est prodiguée sans intention de faire l’amour, "il faut être attentive aux réactions de l'homme et savoir s'arrêter à temps (avant l'éjaculation)", précise le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
"Si l’homme atteint le point de difficile retour et que l'on revient en arrière (en arrêtant les caresses, sans passer à l'acte), il ressent un pénible désagrément."

Comment caresser le sexe féminin

Parce que la peau y est très fine et les nerfs nombreux, le sexe féminin est très sensible aux caresses.
Il est en plus riche en corpuscules érectiles (deux fois plus que dans les organes sexuels masculins), ce qui en fait une zone très érogène !
En pratique :
1- les lèvres : On caresse avec le bout du ou des doigts en suivant leur sillon.
2- le clitoris : Avec le ou les doigts, ou la paume de main, on effectue des mouvements, généralement circulaires, avec une pression douce qui s'accroît progressivement. Il ne faut jamais écraser. La vitesse doit être constante sans à-coups. Le rythme est soutenu sans arrêt.
3- le vagin (la caresse préalable du clitoris favorise sa lubrification) : La caresse se fait avec le médius, joint souvent à l'index. Les doigts tendus effectuent des va-et-vient et la pulpe des doigts donnent des caresses circulaires, parfois assez appuyées.
>A noter : Les caresses du sexe féminin peuvent être prodiguées en compensation si la femme n'a pas atteint l'orgasme par la pénétration du pénis.

Cuisses, fesses, pubis... des caresses très érotiques !

Il y a dans la périphérie des organes sexuels des zones érogènes
qui adorent être caressées ! "L'intérieur des cuisses, fortement innervé, peut s'il est caressé être source de plaisir érotique", explique ainsi le Dr Myriam Stoppard (Le guide de l'entente sexuelle).
-Sans oublier les fesses "symbole de sensualité, elles sont
très innervées et très réceptives".
-Enfin, le pubis et la zone anale (oui elle est encore taboue mais elle dispose de nombreuses terminaisons sensitives!) sont très sensibles aux caresses.
En pratique : Toutes ces zones doivent être parcourues lentement du bout du ou des doigts.
Pour les parties plus charnues comme les fesses, "on peut y aller plus en profondeur, presque comme un massage, comme la peau est plus épaisse", conseille le Dr Leleu, sexologue.
Pour la zone anale, la caresse se faire superficiellement en marge de l'anus.

Comment caresser les seins ?

Parce que leur peau est très fine et qu'ils sont très vascularisés, les seins sont très sensibles et réceptifs aux caresses. "Sous l'excitation qu'elles procurent, l'aréole, le mamelon et la glande mamaire se gorgent de sang. Cette congestion est partie prenante du plaisir",
explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
En pratique : On effleure le globe du sein d'un ou plusieurs doigts en décrivant des cercles et diverses figures. On insiste sur l'hémisphère inférieur qui est très sensible.
Les caresses se font ensuite plus larges et plus appuyées au moyen de la main arrondie en conque. On peut empaumer le sein en douceur, frôler le téton puis poser la pulpe d'un doigt sur l'aréole en tournant lentement autour. A aucun moment, il ne faut éveiller de douleurs.
A savoir : "Chez 50% des hommes, les caresses des mamelons sont désagréables.
Chez l'autre moitié, l'effleurement peut troubler, sans plus."

Visage et cuir chevelu : on effleure !

Riches en terminaisons nerveuses et en vaisseaux sanguins, le visage et le cuir chevelu sont très réceptifs aux caresses. "En prélude à l'acte, elles participent à stimuler les organes sexuels", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
Elles peuvent aussi être prodiguées sans intention de faire l'amour,
"juste" pour un moment de tendresse.
En pratique :
Visage : On effleure de quelques doigts le front, les tempes, les joues, on suit d'un doigt la courbe des sourcils, la crête du nez, le dessin des lèvres puis l'ovale du visage jusqu'à la pointe du menton.

"Les caresses du visage ont quelque chose de maternant, d'admiratif, de protecteur." On peut aussi s'attarder aux oreilles, "zone véritablement érogène".
Cuir chevelu : On caresse en profondeur avec la pulpe des doigts puis on le parcourt par des effleurements lents avec les ongles. "Ces caresses sont très appréciées par les hommes, elles les font souvent frissonner".

Caresses : utilisez tout votre corps !

Vous voulez varier vos caresses pour pimenter l'acte amoureux ? C'est simple !
Il suffit d'utiliser tous les outils dont dispose le corps !
En pratique : On ne se contente pas de caresser avec les mains mais on utilise la bouche pour effleurer le torse, le front pour parcourir tout le corps, le nez pour caresser le cou, les cheveux pour le visage, le dos et les cuisses. Plus érotique encore, la caresse du pénis à la poitrine, au ventre ou au pubis. Celle des seins aux cuisses, au sexe, au ventre, au visage.

On s'offre des caresses 'gratuites'

Caresser son (sa) partenaire ne doit pas toujours se faire dans l’intention de faire l’amour.
Au contraire, il est bon de le faire "juste" pour donner à l’autre un moment de bien-être, de détente et de tendresse.
Pourquoi ? "Parce que ces caresses "gratuites" entraînent la sécrétion d'ocytocine, l'hormone de l'attachement.
Elles sont le secret des couples qui durent", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
Autre avantage : "Elles sont un moyen de communication pour dire à l'autre qu'on l'aime, qu'on le protège… et ça lui fait du bien."
En pratique : On caresse la peau de l'autre quand on regarde la télévision, quand on le croise dans le couloir, quand on est dans la voiture... Ce peut être son visage, ses épaules, son bras, son dos, sa cuisse... "L'important est de se câliner souvent au cours de la journée."

Il n'aime pas les caresses : initiez-le !

Si la femme adore être caressée, l'homme est parfois plus réticent.
"Beaucoup de femmes confient en effet que leur partenaire n'aime pas être touché", confirme le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Heureusement, ce n'est pas cause perdue !
En pratique : "Il faut caresser l'homme par doses homépathiques et éviter les grandes séries de caresses."
A noter : L'homme peut ressentir tout autant de plaisir que la femme à être caressé.
"Sa peau est la même. Il faut juste qu'il se libère de ses tabous pour développer sa sensibilité."
En effet, "religion, culture et société concourent à faire de lui un homme froid, raide, dur et frustré."
Ne lui en voulez plus, apprenez-lui !

Repérer les signes du plaisir

Pour être sûr de donner du plaisir à l'autre quand on le caresse, il faut être très attentif à ses réactions.
En pratique, les signes du plaisir sont :
- Respiratoires : "Une respiration nasale est le signe que le plaisir est moyen.
Une respiration orale montre que le plaisir est grand", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
- Vocales : Des onomatopées "oh, ah, oui" caractérisent le plaisir.
- Physiques : si la région stimulée s'immobilise ou qu'elle se tend comme pour se rapprocher de la main qui effectue la caresse, c'est que les caresses sont agréables.
Même chose si la personne frissonne ou rougit.
Si vous observez ces signes, ne suspendez pas vos caresses ! Dans le cas inverse, caressez une autre zone ou demandez à votre partenaire qu'il vous guide.

Caresses : les erreurs à éviter !

En matière de caresses, il y a quelques erreurs à éviter que nous livre le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue :
- Toujours aborder l'autre avec tact et douceur
- Etre prêt à retirer sa main si l'autre n'a pas envie d'être caressé (parce qu'il est stressé...)
- Se renseigner s'il y a des zones à éviter. Certains trouvent par exemple désagréables les caresses au niveau de la plante des pieds, tandis que d'autres adorent !
- Ne rien imposer à l'autre quand on le caresse. Mais plutôt le séduire, le conquérir, le convertir !
- Ne pas croire qu'il faut faire à l'autre ce qu'on aimerait qu'on nous fasse. Chacun a sa propre sensibilité.
- Ne pas passer d'une zone érogène à l'autre en décollant la main. Les caresses doivent toutes être liées.

Caresses après l'acte : elles adorent !

Trop souvent négligées (surtout par les hommes), les caresses de postludes sont pourtant très importantes. Elles ont une dimension psychologique prépondérante : c'est une authentique démonstration de tendresse.
Pour la femme, c'est une preuve de gratitude, et pour celle qui a été frustrée de l'orgasme, les caresses contribuent à réduire la tension sexuelle et à induire une détente nerveuse, explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
En pratique : Les caresses de postludes sont les mêmes chez l'homme et la femme.
Visage, épaules, ventre, jambes... Blottis l'un contre l'autre, on caresse longuement par effleurement toutes ces zones, en évitant les organes sexuels (pénis, clitoris), souvent très sensibles après l'acte.
A noter : Dans l'enquêtre Ipsos de 2005, 11% de femmes ont déclaré ne pas supporter que
leur partenaire s'endorme directement après l'amour.

Caresses : il n'y a pas d'âge !

Malgré les années de vie commune, vous n'avez jamais pris l'habitude de vous caresser avec votre partenaire ? Il n'est pas trop tard pour commencer ! "Contrairement à l'ouïe, la vue ou l'audition qui ont tendance à décliner avec l'âge, le toucher ne s'altère jamais",
explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. En clair, la peau n'est pas moins sensible aux caresses en vieillissant !

A noter : L’homme a parfois du mal à prodiguer des caresses à sa partenaire.
Il ne faut pas lui en vouloir. "Traditionnellement, l'homme n'a pas été habitué à caresser.
Il en a même été interdit, sous prétexte qu'il se devait d'être dur."
La solution : l’initier aux plaisirs de vous caresser et le caresser en retour.



Modifié le 27/07/2015 18:15:57

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143